L’Association Davidian Seventh-Day Adventists (Une Association Constituée en Église)




Volume 1 Les Code Symbolique N° 4

Volume 1 Les Code Symbolique N° 4

Vol-1-No-4-1200x675.jpg

ACTUALITES DU CODE SYMBOLIQUE

Volume Un

N°5

15 Octobre 1934

Los Angeles, Californie     

A l’Attention De La Dénomination Adventiste du Septième Jour

——————-

NOUVELLES DU « PERE DES LUMIERES »

Aux « Béliers » Qui Entourent Le « Mont Sion »

Ezéchiel 4 : 2

Chers frères :

Ecoutez « attentivement, très attentivement. » Les erreurs et les théories provenant des hommes qui ont détruit « l’ancienne plateforme » Adventiste et enlevé à la « délicate » Sion ses « habits de fête » (És. 52 : 1) se déversent de toute part. Afin de conserver nos habits propres, nous devons suivre à lettre les règles qui nous permettront d’être tous en accord. Nous « relèverons alors les fondements antiques ; » et seront « appelés réparateurs des brèches, ceux qui restaurent les chemins, qui rendent le pays habitable. » (És. 58 : 12) {1SC4 : 1.1}

Enseignons le message tel qu’il est—rien ne doit y être ajouté ni enlevé. Ne croyez pas qu’il soit de votre devoir de répondre aux questions de tout le monde ou d’expliquer toute la Bible et l’Esprit de Prophétie. Seul un idiot tenterait de faire une telle chose. Le rouleau n’est pas totalement ouvert. N’allons pas au-delà de ce que la Verge enseigne. Demandez donc à vos opposants s’ils sont capables d’expliquer tous les écrits. Seuls les simples d’esprit sentent qu’ils sont capables de le faire. A mesure que le rouleau s’est ouvert, il s’est avéré que les prétendues bonnes réponses que ces personnes fournissaient par le passé n’en étaient en fait pas du tout. Aucun prophète n’a jamais prétendu être capable de tout expliquer même lorsqu’il s’agissait de points relatifs à son propre message. Tous ceux qui ont exigé que chaque détail soit expliqué avant de prendre position sont tombés dans le « puits de l’abîme. » {1SC4 : 1.2}

Nous avons aujourd’hui bien plus de preuves supportant notre message qu’aucun prophète ne put jamais en fournir à son époque. Le plan de Satan et sa détermination n’ont pas changés—il s’emploie à faire que le peuple accepte les prophètes porteurs d’un message destiné aux générations précédentes et rejette les prophètes qui leur sont contemporains. Si Satan ne réussit pas à décrier le message tout entier, il sera content si le peuple le rejette assez pour discréditer les paroles du messager. Le doute s’installera dans l’esprit des personnes, soit parce qu’elles n’auront pas supporté d’être gêné dans leur compréhension, ou parce qu’elles n’auront pas toléré que cette dernière soit contestée. {1SC4 : 1.3}

Ne greffez pas au message de « La Verge du Berger » vos propres interprétations de la Bible ou des écrits de sœur White, vos raisonnements, ni aucune des choses écrites ici sans les avoir soumis au préalable à notre attention. Si vous estimez que votre interprétation d’un sujet est correcte et qu’après examen de notre part il s’avère qu’elle le soit et constitue une information importante, elle pourra, si tel est votre désir, être publiée et diffusée parmi nous. Par contre, si nous jugeons qu’aucune lumière ne se dégage de votre présentation fut-elle orale ou écrite, nous vous en informerons au plus vite. Par la suite, si vous contestez notre décision, sachez que nous ne tenterons pas de vous empêcher de diffuser vos idées. Nous ne nous opposerons pas aux personnes souhaitant vous lire ou vous écouter. Notre position est que « que chacun ait en son esprit une pleine conviction. » (Ro. 14 : 5) {1SC4 : 1.4}

Cependant, s’il s’avère que vous soyez déjà accusé d’enseigner votre propre message aux dépends de la Verge, veuillez, dans un délai de 30 jour, nous contacter par écrit et nous exposer votre doctrine et les démarches qu’elle implique. Si vous désirez vous rétracter, faites-le et rien ne sera retenu contre vous. Mais si vous n’acceptez pas les conditions stipulées ici, merci de bien vouloir nous remettre votre démission dans le délai imparti et nous vous libérerons de toutes obligations futures relatives à notre message. {1SC4 : 1.5}

Quiconque ne respectera pas cette procédure sera reconnu en tant que sentinelle infidèle, faisant sonner la trompette de manière douteuse. Voir le tract n°4, « Les Dernières Nouvelles A l’Attention De Notre Mère, » pp. 65, 66. {1SC4 : 1.6}

(Conservez Cet Article)

« Mettez en pratique la parole, et ne vous bornez pas à l’écouter, en vous trompant vous-mêmes par de faux raisonnements. Car, si quelqu’un écoute la parole et ne la met pas en pratique, il est semblable à un homme qui regarde dans un miroir sans visage naturel, et qui, après s’être regardé, s’en va, et oublie aussitôt quel il était. » (Ja. 1 : 22-24) {1SC4 : 1.7}

1

NOUVELLES DU COLORADO

Message de la part de sœur Bliven—

« Chers frères :

En raison de l’affluence, le voyage fut difficile jusqu’au Colorado mais nous sommes arrivés à Pueblo le 5 Sept. sans retard. De là, nous nous sommes rendu sans encombre à Denver où frère et sœur Warden nous ont rejoint après leur séjour à Idaho Springs…. Dimanche dernier, nous sommes tous allés à Golden pour rencontrer quelques personnes intéressés par la vérité présente…. Plus tard, nous avons organisé une réunion de travail au cours de laquelle Dr. Butterbaugh fut élu directeur de la localité. {1SC4 : 2.1}

Il faut que je vous parle de l’église de West Denver. Notre pasteur a prêché sur l’Esprit de Prophétie pendant trois Sabbats de suite. Les deux premiers sermons étaient bien, mais dans le troisième, nous fûmes déçu lorsque le pasteur déclara qu’il ‘n’était pas nécessaire de ‘croire à l’Esprit de Prophétie pour faire partie de nos églises ; accepter ou non les Témoignages n’était pas un critère discriminant.’ » {1SC4 : 2.2}

Réunir dans l’église deux classes qui s’opposent relève de l’ironie, surtout si chacune d’elle s’affirme être Adventiste du Septième Jour ce qui d’ailleurs est impossible ! L’histoire du message des Trois Anges, son origine et ses pionniers, doit être enseigné aux membres d’église. Ceux qui manqueront à ce devoir n’ont aucune excuse. Lorsqu’on croit au message, on croit à l’Esprit de Prophétie. Laisser les membres dans l’ignorance de ce fait ne revient ni plus ni moins qu’à plagier le Message des Trois Anges. {1SC4 : 2.3}

Supposez que le pasteur ait prêché ce même sermon au temps de Moïse ; la terre se serait-elle ouverte sous ses pieds ou DIEU l’aurait-il frappé en plein sermon ? DIEU a-t-il jamais toléré que quiconque rejette Ses prophètes ? « Confiez-vous en ses prophètes, et vous réussirez, » dit L’ÉTERNEL. (2 Ch. 20 : 20). Que le peuple de DIEU prenne connaissance de cela. Notre église en est-elle arrivée à un point où elle néglige ouvertement les prophètes et croit malgré tout obtenir le salut, alors qu’en réalité elle commet le péché impardonnable, celui contre le Saint-Esprit ? De quel droit ose-t-elle commettre un tel sacrilège ? Les dirigeants devraient s’estimer heureux que DIEU n’exécute pas immédiatement Ses jugements. Cependant leur malheur reste à venir. Combien de temps encore DIEU supportera-t-il cette malveillance ! Comprenons-nous bien. Nous espérons délivrer nos frères de « l’abîme » imminent. Le peuple de DIEU entendra-t-il notre cri et se joindra-t-il à nous dans la prière afin que DIEU réveille Son église ? Ou laissera-t-il l’ennemi nous pousser vers l’enfer ? {1SC4 : 2.4}

L’église de Florence dans le Colorado assignée

Frère Skeels nous décrit l’événement :

Les anciens Nethery et Lickey accompagnés des frères John et Brown se sont rendu dans notre petite église et pendant près de deux heures, ils ont dénigrés la Verge et tous ceux qui l’étudiait. Nous qui étions accusés leur avons cité des extraits issus de la Bible et de l’Esprit de Prophétie pour exposer notre position, mais cela n’eut pas plus d’effet qu’une boule de neige jeté dans la fournaise ardente de Nebucadnetsar chauffée à son maximum…. {1SC4 : 2.5}

Seules les sœurs Powers et Houston réclamèrent qu’on les laisse étudier la Verge davantage pour se positionner. Ceci encouragea les frères à croire qu’ils pouvaient désunir notre petite communauté, et ils continuèrent donc à argumenter. A 22h00 j’ai pris mes livres et je suis rentré chez moi car je ne me sentais pas bien. Après cela, les frères tentèrent de convaincre sœurs Powers et sœur Houston de voter pour la radiation des partisans de Skeels et Mullenix, mais leur approche fut trop brusque et ils ne parvinrent pas à leur fins. Désormais, ils ont l’œil sur nous. L’ancien Lickey a déclaré à certains membres Mercredi dernier que la conférence avait décidé de nous laisser tranquille jusqu’au prochain camp meeting. D’ici là, si nous n’avions pas changé de position, ils seraient forcés de dissoudre l’église ! {1SC4 : 2.6}

En ce qui nous concerne, le Tract n°4, « Les Dernières Nouvelles A l’Attention De Notre Mère, » a réglé cette histoire. A partir de maintenant, notre église enverra toutes ses dîmes et offrandes au message de la Verge. Soyons donc vigilants et prions. —D.S. Skeels. {1SC4 : 2.7}

EN PROVENANCE DE GEORGIE

Chers frères :

Je fais partie d’une communauté où il y a 15 ans j’ai organisé un effort d’évangélisation. Je suis attaché à cette communauté accueillante qui, à l’époque, a su pourvoir à mes besoins physiques. Comme il est rafraîchissant de voir ces âmes s’abreuver des précieux messages de la vérité présente. Je peux sincèrement « remercier DIEU et prendre courage » pour avoir dans cet effort évangéliste de l’époque, prêché énergiquement le message sans artifice—respectant l’église et encourageant les membres à aimer les Témoignages. En ce sens, ils sont aujourd’hui tout à fait prêts à accepter la vérité présente exposée dans la compilation de la Verge. Frère E.E. Kurtz fut le premier à leur exposer cette vérité…. {1SC4 : 2.8}

2

Des personnes non Adventistes assistent aux études et semblent s’imprégner de la vérité présente bien plus vite que quelques Adventistes présents. Cela prouve que le Vol. 2 de la Verge devrait désormais être vendu massivement afin d’ouvrir les yeux des hommes et poser les fondations du Grand Cri et du Message du Troisième Ange…. {1SC4 : 3.1}

La petite communauté de Greenville, S.C. s’est organisée et vous donnera des nouvelles régulièrement. Nous tenterons d’aider ceux qui sont ici à s’organiser en groupe avant de partir pour un autre champ. {1SC4 : 3.2}

(Signé) E.T. Wilson

Frère R.D. Oglesby nous adresse ces paroles encourageantes en provenance de College Park en Géorgie. : « Priez pour que nos rangs grossissent…. Croyez que nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour apporter le message au peuple. Le message de la Verge triomphera car L’ÉTERNEL en est le conducteur. » {1SC4 : 3.3}

NOUVELLES DES CAROLINES

Chers frères :

Je viens de recevoir le deuxième exemplaire du Code Symbolique et je vous en suis très reconnaissant. Entendre parler de personnes qui partagent notre foi nous encourage vraiment. Nous nous réjouissons de ce message si merveilleux et je vous ferai part brièvement de mon expérience. {1SC4 : 3.4}

Etant en étroite collaboration avec l’ancien Wilson, j’ai eu connaissance des traitements injustes qu’il reçut de la part des dirigeants Adventistes. J’en fus tellement dégouté que je cessai de donner la dîme et décidai de me tourner vers le monde. Mais mon acceptation des doctrines de la Verge me sauva. Cela me conduit à refuser mon ancien travail et renouveler ma détermination à garder le Sabbat. Pour cela je remerciai sans cesse le SEIGNEUR. {1SC4 : 3.5}

J’ai sympathisé avec notre frère tandis que l’ancien Ruskjer, président de l’Union, le dénigrait devant les personnes à qui il avait auparavant prêché le message. Son calme et sa maîtrise de soi furent louables. Son exemple a eu son effet car douze personnes de notre petite église se réjouissent désormais du message. {1SC4 : 3.6}

Nous avons été radiés mais nous avons l’assurance que nos noms sont inscrits dans le livre de Vie pour l’éternité. {1SC4 : 3.7}

(Signé) J.G. Buckheister

Extrait d’une lettre de frère H.K. Livingstone datée du 18 Sept 1934. {1SC4 : 3.8}

Les mots ne peuvent exprimer la joie et le bonheur que j’ai ressenti en étudiant le message de Verge. Ce message a comblé un manque que j’avais depuis longtemps. Je n’aurai de cesse de louer mon Père céleste pour cette immense bénédiction… Cela m’a rapproché de mon Sauveur. Avant j’étais aveugle mais maintenant je vois, et je loue mon Père de m’avoir envoyé cette lumière au temps opportun. {1SC4 : 3.9}

NOTIFICATION IMPORTANTE

Souvenez-vous de notre rendez-vous de prière chaque Vendredi soir. Merci de ne pas oublier l’offrande hebdomadaire pour la diffusion gratuite des littératures. Concernant les demandes relatives à notre agence gratuite pour l’emploi, et pour plus d’informations au sujet des demandes ci-dessus, veuillez vous référer au « Code » #2, p. 1 et le « Code » #3, p. 5. {1SC4 : 3.10}

Des exemplaires supplémentaires des questions et réponses publiées dans le « Code » pourront être envoyés moyennant la somme de 2 centimes par exemplaire correspondant aux frais de port. {1SC4 : 3.11}

Tous ceux qui désirent recevoir régulièrement « Le Code Symbolique » sont priés de remplir les blancs en écrivant lisiblement leur nom complet. Si votre adresse contient un numéro de boîte aux lettres et non un numéro de rue, veuillez aussi renseigner le nom de la voie. Si nous n’avons pas reçu votre nom avant le 15 Novembre, vous ne pourrez pas recevoir le numéro de Novembre. Cela s’applique autant aux demandes individuelles qu’aux demandes de groupe. Nous invitons les chefs de communauté à recueillir les noms de toutes les personnes intéressées et de les envoyer ensemble pour économiser sur les frais de port. Veuillez suivre cette procédure dès que possible. Souvenez-vous que l’expédition du journal est gratuite. {1SC4 : 3.12}

————PARTIE A DECOUPER—————–

Veuillez m’inscrire à votre liste d’envoie mensuelle pour le journal du « Code Symbolique. » {1SC4 : 3.13}

Nom……………………… Voie……………………………….

Ville…………………………… Etat ……………………. Boîte Postale…………….

Pays……………… {1SC4 : 3.14}

3

Frère Binham et frère Deeter qui œuvrent à San Diego, Californie, et dans sa région, nous rapportent qu’ils ont bon espoir de voir la communauté de San Diego s’agrandir. Nous prions pour que dans un futur très proche, nous soyons capables de fournir aux lecteurs du « Code » un rapport plus détaillé des activités fructueuses des frères de cette localité. {1SC4 : 4.1}

SUGGESTIONS UTILES

Chaque dirigeant est prié d’utiliser nos « Cartes d’Invitation » pour promouvoir ses études publiques. Pour garantir le succès de vos actions, nous suggérons que toute la communauté participe à la promotion des rencontres en donnant une carte dans leur entourage chaque fois que l’occasion se présentera. {1SC4 : 4.2}

Prier avant d’entreprendre une quelconque action vous conduira dans la bonne voie et vous aidera à surmonter les éventuels obstacles. Ces règles émanent de la Parole. Garder les yeux ouverts et la bouche fermée si l’Esprit reste silencieux. Soyez concentrés, ne laissez pas votre foi faiblir ou votre courage faillir. Restez actifs et saisissez chaque opportunité, car « les événements de la fin seront précipités. » Ainsi, comme Hénoc, vous « marcherez avec DIEU » et comme lui vous serez enlevé au ciel sans passer par la mort. {1SC4 : 4.3}

Veuillez ne plus envoyer de courriers à notre ancienne adresse—937 W. 50th Place. Notre numéro de téléphone reste inchangé—Twin Oaks 7411. Tout courrier international et lettre spéciale recommandée doit être envoyée au 10466 So. Hoover St. {1SC4 : 4.3}

L’ancienne adresse, 5941 So. Hoover St, qui aujourd’hui n’est plus utilisée se trouve dans votre Verge du Berger Vol. 1, p. 258. Par conséquent, afin d’éviter toute éventuelle confusion, remplacer cette adresse par Box 68, Station K, Los Angeles, Californie. {1SC4 : 4.4}

Les chèques et les mandats doivent être adressés à Mme F. Charboneau. Veuillez joindre à chaque don ou offrande une mention stipulant l’utilisation souhaitée de cette dernière. Nous vous enverrons par la suite un reçut attestant de l’effectivité de la transaction. {1SC4 : 4.5}

Association Universelle de Publication

Box 68, Station K

Los Angeles, California

————————————-

QUESTIONS ET REPONSES

Le « Messager De l’Alliance »–Qui Est-Il ?

Comment harmoniser « La Verge du Berger », Vol. 2, p. 240, par. 2 avec « Gospel Workers, Le Ministère Evangélique », p. 44, par. 2, –au sujet du « Le Messager de l’Alliance. » {1SC4 : 4.6}

En surface « La Verge du Berger » et « Le Ministère Evangélique » semblent être en opposition directe. Cependant, en étudiant bien le sujet, ces passages se révéleront être en parfaite harmonie. D’apparentes contradictions se trouvent directement dans « Le Ministère Evangélique » où CHRIST y est désigné comme étant le « Message de l’Alliance » p. 44, et où Moïse se voit attribuer le même titre à la page 20. Voici les passages : {1SC4 : 4.7}

« Messager de l’alliance, il annonça la bonne nouvelle du salut. »–« Le Ministère Evangélique, » p. 44. {1SC4 : 4.8}

« Quand Moïse fut choisi comme messager de l’Alliance, DIEU lui dit : ‘Tu parleras ainsi à la maison d’Israël.’ »–« Le Ministère Evangélique », p. 20. {1SC4 : 4.9}

Si l’on pense que « La Verge du Berger » se trompe quand elle affirme que l’Elie promit de Malachie 4 : 5 est le « messager de l’alliance », et si l’on pense que « Le Ministère Evangélique » se trompe en attribuant ce titre à la fois à JÉSUS et à Moïse, cela revient à insinuer que CHRIST Lui-même s’est aussi trompé car, « JÉSUS se mit à dire à la foule, au sujet de Jean…. Qu’êtes-vous donc allés voir ? Un prophète ? Oui, vous dis-je, et plus qu’un prophète. Car c’est lui dont il est écrit : Voici, j’envoie mon messager devant ta face, pour préparer ton chemin devant toi. Et si vous voulez le comprendre, c’est lui qui est l’Elie qui devait venir. » (Mt. 11 : 7, 9, 10, 14.) {1SC4 : 4.10}

Ici nous voyons que JÉSUS applique le message de Malachie Trois à celui de Jean-Baptiste. Il appelle ce dernier l’Elie qui devait venir. Cependant, lorsque les Juifs, les sacrificateurs et les Lévites interrogèrent Jean, lui demandant « Es-tu Elie ?… il dit, je ne le suis point. » (Jean 1 : 19, 21.) Conclurons-nous que JÉSUS et Jean sont allés à l’encontre de la vérité ? Qu’en est-il ? {1SC4 : 4.11}

Par ailleurs, le « Ministère Evangélique » déclare que Malachie 3 : 1 fait référence à la première venue du CHRIST. Or, dans « The Great Controversy, » p. 424 (La Tragédie des Siècles, p. 460), par. 3, le même auteur affirme qu’il s’agit de l’entrée de CHRIST dans le lieu très saint du sanctuaire céleste en 1844. Par contre, à la page 425 (461), il s’agit de la purification de l’église, et à la page 426 (462), l’auteur déclare que « Da. 8 : 14 ; la venue du Fils de l’homme auprès de l’ancien des jours

4

(7 : 13) et la venue du SEIGNEUR dans son temple, dont parle Malachie, sont autant de descriptions du même événement ; à quoi il faut ajouter l’arrivée de l’époux mentionnée dans la parabole des dix vierges. » {1SC4 : 4.12}

Si une seule de ces applications devait s’avérer exacte, laquelle ce serait ? Que l’auteur de la question posée harmonise d’abord les différentes périodes préalablement évoquées s’appliquant toutes à Malachie 3 :1. « La Verge du Berger » lui démontrera ensuite qu’elle-même se trouve en parfaite harmonie avec « La Tragédie des Siècles » et « Le Ministère Evangélique. » Bien qu’une déclaration semble en contredire une autre, nous sommes quand même obligés de conclure que chacune de ces applications divinement inspirée est correcte. Le grand apôtre déclare, « Leur incrédulité anéantira-t-elle la fidélité de DIEU ? Loin de là ! Que DIEU, au contraire, soit reconnu pour vrai, et tout homme pour menteur, selon qu’il est écrit : Afin que tu sois trouvé juste dans tes paroles, et que tu triomphes lorsqu’on te juge. » (Ro. 3 : 3, 4.) {1SC4 : 5.1}

Le problème ne se trouve pas dans les déclarations elles-mêmes ; il se trouve dans le fait que nous ignorons toutes les vérités qu’elles renferment, ce qui prouve que nous sommes dans la période Loadicéenne, –« malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu. » Le plus grave est que le SEIGNEUR dit à son église aujourd’hui, « Tu n’as pas connaissance » de ta grande ignorance causant ton incapacité à comprendre correctement la Parole de vérité, et tu refuses de Me croire ! Les contradictions évoquées dans cet article s’harmonisent comme suit : {1SC4 : 5.2}

Tout étudiant de la Bible sincère verra au premier coup d’œil que le vrai accomplissement de Malachie Trois est encore à venir et s’applique directement à la « purification de l’église » qui approche à grand pas, le –« temple, »– car L’ÉTERNEL déclare, « Qui pourra soutenir le jour de sa venue ? Qui restera debout quand il paraîtra ? Car il sera comme le feu du fondeur, comme la potasse des foulons. » (Mal. 3 : 2) {1SC4 : 5.3}

Bien que CHRIST et le « Ministère Evangélique » parlent de ce passage comme étant la première venue CHRIST, tout étudiant de l’histoire sacrée sait que cet événement ne s’est pas encore accompli entièrement car les Juifs ne l’ont pas « désiré » tel que le prophétise Malachie 3 : 1. Au contraire, ils Le haïrent. De même, à cette époque, le CHRIST ne purifia pas son église comme le décrit le prophète. Cependant, CHRIST renvoya Malachie Trois au message de Jean-Baptiste, et du fait que cette prophétie ne s’accomplit pas à cette époque, il en résulte que Jean était un type de l’Elie qui devait venir avant l’arrivée du « jour grand et redoutable de L’ÉTERNEL » (Malachie 4 : 5), moment où la prophétie s’accomplirait pleinement. {1SC4 : 5.4}

S’il est vrai que Jean devait à son époque apporter un message du peuple de DIEU, l’Elie de la prophétie de Malachie représente alors un message qui n’est pas adressé au monde mais au peuple de DIEU. Jean fut le dernier prophète du peuple de DIEU, ainsi son message devait servir à préparer le peuple pour la venue du Messie. Ainsi, le Maître déclara, « Si vous voulez le comprendre, c’est lui qui est l’Elie qui devait venir. » (Mt 11 : 14.) De la même façon, le message d’Elie d’aujourd’hui doit s’adressé au peuple de DIEU et doit préparer ce dernier pour la venue du CHRIST. {1SC4 : 5.5}

Jean « …déclara que ceux qui prétendaient être le peuple choisi de DIEU étaient souillés par le péché, et que seule la purification des péchés du cœur et de la vie pouvait assurer une part au royaume du Messie. » (Desire of Ages, p. 104, JÉSUS-CHRIST, p. 85) De même le message d’Elie dénoncera la corruption de l’église, –« les abominations qui se commettent au milieu d’elle » (Ez. 9 : 4) –il réprimera le péché ambiant et criera : « Quelle terrible désillusion que de croire fermement que tout va bien alors qu’on est sur un mauvais chemin ! …L’église ignore en toute bonne foi dans quelle condition déplorable elle se trouve aux yeux de DIEU…. Le message adressé à l’église de Loadicée dévoile sa vraie condition. » –« Testimonies for the Church (Témoignages pour l’Eglise), » Vol. 3, pp. 252-3 (Vol. 1, p. 375). {1SC4 : 5.6}

Cela nous prouve que la purification de l’ancien temple de Jérusalem était un type de la purification de l’église qui aura lieu lorsque la maison de DIEU sera transformée en commerce où l’on vend des livres et collecte des fonds (8 T. 250, Témoignages pour l’Eglise, Vol. 3, p. 303). Ainsi CHRIST « ayant fait un fouet avec des cordes, les chassa tous du temple, ainsi que les brebis et les bœufs ; il dispersa la monnaie des changeurs, et renversa les tables ; et il dit aux vendeurs de pigeons : Otez cela d’ici, ne faites pas de la maison de Mon Père une maison de trafic. » (Jean 2 : 15, 16.) {1SC4 : 5.7}

Maintenant nous comprenons l’harmonie des éléments de la page 424 de la « Tragédie des Siècles » qui désignent Malachie Trois comme étant l’entrée de CHRIST dans le sanctuaire céleste en 1844, jusqu’à la page 425 qui parle de la future purification de l’église à laquelle la parabole des dix vierges fait référence. {1SC4 : 5.8}

Malachie Trois est à nouveau appliqué à deux périodes différentes, — la période de 1844 et la période où l’église est purifiée. Cela nous prouve que la prophétie de Malachie touche à la fois le jugement des morts et le jugement des vivants. En conséquence, il y a deux venues du SEIGNEUR « dans Son temple » et deux purifications, — la première

5

intervient lorsque le temple (sanctuaire) est purifié des méchants qui sont passés par la mort (le jugement investigatif), et la seconde intervient lorsque l’église (temple) est purifiée des méchants vivants. C’est là que Malachie 3 : 1-3 sera accompli entièrement. Et c’est à cette seconde purification que la parabole des dix vierges s’applique. Voir « La Verge du Berger, » Vol. 2, pp. 180-186. {1SC4 : 5.9}

Voici l’explication du « messager de l’alliance. » CHRIST, lors de Sa première venue, fut le « Messager de l’alliance. » Moïse le fut également lorsqu’il fit sortir Israël d’Egypte. Même chose pour le message de Jean-Baptiste et celui adressé aux Loadicéens. Ces quatre messages furent assimilés au message de Malachie 3 : 1. Ainsi le titre de « messager de l’alliance » dont parle Malachie, s’applique à plus d’une personne. De la même façon, les promesses faites à l’ancien Israël s’appliquent à l’Israël d’aujourd’hui, les 144 000. {1SC4 : 6.1}

L’Esprit de Prophétie déclare, « …Il faut désormais que le peuple de DIEU ouvre son esprit afin de comprendre les Ecritures. En déclarant qu’un message signifie ceci et rien d’autre, et que l’on ne doive donner aucunes autres interprétations aux paroles du CHRIST hormis celles déjà données par le passé, on finit par dire que le message n’est pas inspiré par l’Esprit de DIEU. » R & H., 21 Oct. 1890. {1SC4 : 6.2}

Le mot « alliance » signifie contrat, ni plus ni moins ; c’est une promesse. Nous en déduisons donc que Moïse était un « messager de l’alliance. » Cette alliance c’est la promesse que DIEU fit à Abraham lorsqu’Il lui dit qu’Il libérerait sa postérité de l’Egypte par l’intermédiaire d’un prophète—messager. De même Jean fut un accomplissement d’une prophétie car il déclara qu’Esaïe avait prophétisé à son sujet (Jean 1 : 23), et selon la déclaration du CHRIST (Mt. 11 : 7, 9, 10), Malachie prophétisa également à son sujet. {1SC4 : 6.3}

DIEU fit avec son peuple une alliance écrite stipulant qu’Il lui enverrait le Messie. C’est ainsi que CHRIST vint confirmer cette alliance. Ses enseignements constituaient un message et en ce sens Il fut le « Messager de l’alliance. » Or, selon les paroles claires de Malachie chapitre trois verset un, L’ÉTERNEL, avant d’entrer « dans Son temple, » enverra un messager pour préparer le chemin. Il purifiera ensuite les fils de Lévi, –ceux qui officient dans « Son temple »– l’église. S’il est dit que celui qui est souillé doit encore se souiller (Ap. 22 : 11) lorsque le temps de grâce se termine, l’œuvre de purification accomplie par DIEU lors de Sa venue doit alors avoir lieu pendant le temps de grâce, et bien avant que l’œuvre de l’évangile soit terminée car Il ne peut achever son œuvre si les « fils de Levi, » à savoir le ministère, sont impurs. Cette venue du SEIGNEUR est également prédite dans (Testimonies) Vol. 5, pp. 80, 690. {1SC4 : 6.4}

Si le CHRIST, lors de Sa venue pour purifier l’église, ne prêchera pas le message en personne comme Il fit avant la crucifixion mais enverra quelqu’un, comment pourrait-Il être dans ce contexte être le « messager de l’alliance » ? L’unique réponse à cette question est que le porteur du message est lui-même le « messager de l’alliance, » et lorsque le SEIGNEUR l’enverra, il accomplira ce qui est promis dans Malachie 4 : 5. Ayant préparé « le chemin », le SEIGNEUR « s’assiéra, fondra et purifiera l’argent » (Mal. 3 :3), « et les restes de Sion, les restes de Jérusalem, seront appelés saints, quiconque à Jérusalem sera inscrit parmi les vivants ; après que le SEIGNEUR aura lavé les ordures des filles de Sion. » (Es. 4 : 3, 4.) {1SC4 : 6.5}

De plus, bien que le titre « messager de l’alliance, » fasse référence à plusieurs messagers, il revient aussi de droit au Saint-Esprit, car l’Esprit de DIEU repose sur ces messagers. Pour illustrer, nous attirons votre attention sur 1 Pi. 3 : 18-20. Dans ce passage il est dit que CHRIST est allé prêcher aux antédiluviens par le même « Esprit » Qui Le « rendit à la vie. » Il est dit qu’Il prêcha par l’Esprit et non en personne. Cela prouve donc que CHRIST accomplit cela en Esprit à travers Noé. Le CHRIST « Messager de l’alliance », agissant en Esprit à travers Noé, nous conduit à penser que le titre « messager de l’alliance, » revient non seulement aux hommes évoqués dans cet article, Noé inclus, mais aussi à tous les messagers choisis par DIEU. Leur message est le CHRIST et ils sont animés du même Esprit. {1SC4 : 6.6}

C’est à cause de cette union, l’Esprit agissant dans les messagers, que la Parole déclare, « c’est poussés par le Saint-Esprit que des hommes ont parlé de la part de DIEU. » (2 Pi. 1 : 21.) Pour faire court, prononcer les mots « messager de l’alliance, » c’est dire : l’Esprit-Saint à travers un émissaire Céleste visible, ou, la personne invisible de CHRIST contenue dans le message. {1SC4 : 6.7}

LA BETE D’APOCALYPSE 17 IMPLIQUE-T-ELLE QUE LA BETE D’APOCALYPSE 13 EST BABYLONE ?

Veuillez expliquer : Compte tenu du fait que la bête d’Apocalypse 13 : 1 représente la papauté (Great Controversy 439 :1, La Tragédie Des Siècles p. 475) et que la femme d’Apocalypse 17 est Babylone, la bête d’Apocalypse 13 : 1 n’est-elle pas aussi Babylone et donc l’église Adventiste ? {1SC4 : 6.8}

6

Référez-vous à l’illustration du Vol. 2 de « La Verge du Berger » p. 84 et concentrez-vous sur les symboles. Observez comment chaque symbole se définit lui-même parfaitement. Pour illustrer, la Parole de DIEU explique que les cornes de la bête indescriptible sont « dix rois qui s’élèveront ; » (Da. 7 : 24) c’est-à-dire que les cornes n’avaient pas encore leur souveraineté. Pour cette raison, elles sont représentées sans couronnes. Or, les cornes de la bête semblable à un léopard sont couronnées, montrant qu’il s’agit d’une période où ces rois (cornes) ont reçu leur royaume. {1SC4 : 7.1}

Dans sa première phase, la bête indescriptible représente le monde pendant le règne de la Rome impériale. Dans sa seconde phase, elle représente le despotisme papal. Du fait de la « petite corne », cette bête représente la papauté ; or, elle représente prophétiquement les nations actuelles. Ainsi cette bête, dans son ensemble, n’est pas la papauté mais le monde avec ses systèmes civils et religieux. C’est le même phénomène avec la bête semblable à un léopard. Elle a aussi 10 cornes (les gouvernements civils) et sept têtes (les systèmes religieux) —le monde. {1SC4 : 7.2}

Le symbole de la bête indescriptible dans sa phase papale comporte deux éléments—les cornes et les têtes. Les cornes représentent le pouvoir civil et les têtes le système religieux, —la papauté. Le symbolisme de la bête semblable à un léopard vient aussi confirmer ce point. Ici, la papauté est représentée par la tête blessée, ce qui implique que les dix cornes couronnées et les six autres têtes qui, elles, sont indemnes, ne représentent pas la papauté. En conséquence, aucune des bêtes dans son ensemble ne représente la papauté car la papauté n’est en fait qu’une partie des bêtes. {1SC4 : 7.3}

Pour confirmer l’identité de la Babylone anti-typique, prenons en illustration l’ancien Israël—l’église de DIEU. Issue du monde, elle fut toutefois appelée à en sortir. De cette séparation résulta deux grandes instances, l’église et le monde. {1SC4 : 7.4}

Même si l’ancien Israël fut déporté à Babylone, il n’en demeurait pas moins Israélite. C’est l’église Chrétienne primitive qui tomba aux mains de la papauté—la Babylone anti-typique. L’église elle-même n’était pas Babylone mais y était soumise avec le pape en tant que chef du paganisme converti. {1SC4 : 7.5}

C’est la même chose pour les églises Protestantes. Elles ne sont pas Babylone mais elles se sont quelque peu soumise à Babylone. La Tragédie des Siècles déclare : « Ce n’est que lorsque… l’union de l’Eglise avec le monde sera consommée dans toute la chrétienté que la chute de Babylone sera complète. Ce changement est progressif, et l’accomplissement total du message du second ange est donc encore dans l’avenir. » (Great Controversy, p. 390, La Tragédie des Siècles, p. 420.) {1SC4 : 7.6}

Ainsi, les églises Chrétiennes réunies en coalition, associées aux gouvernements civils (Great Controversy, p. 442, La Tragédie des Siècles, p. 479) formeront un pouvoir semblable à celui de la papauté, à savoir l’église et l’état (corne-tête). Concevoir une telle combinaison revient à réveiller l’esprit d’intolérance et de persécution manifesté par la papauté avant qu’elle ne reçut sa « blessure. » (Ap. 13 : 3). Ainsi, la figure brisée de la papauté est reconstruite par la bête à deux cornes (Ap. 13 : 14) et cela constitue la formation d’une image à la bête semblable à un léopard pendant une période de 42 mois où elle exercera son emprise sur les saints du Très-Haut (Da. 7 : 25 ; Ap. 13 : 5). The Great Controversy, p. 445 (La Tragédie des Siècles, p. 482) attire justement notre attention sur ce point. (All who allow themselves to be put in subjection) Il s’agit là du prochain pouvoir politico-religieux ; c’est la troisième Babylone. En effet, le peuple de DIEU fut assujetti à la première Babylone pendant 70 ans. Les saints furent opprimés par la papauté pendant « un temps, des temps et la moitié d’un temps » (Da. 7 : 25), c’était la seconde Babylone. Enfin, « l’image de la bête » précédemment mentionnée est la troisième Babylone qui est symbolisée par la bête écarlate d’Ap. 17. Dans l’Apocalypse, seule cette bête est appelée Babylone et l’église Adventiste n’en fait pas partie. (Testimonies to Ministers, Témoignages pour les Pasteurs, 58, 59.) Lorsque la troisième Babylone entrera en scène, Apocalypse 18 : 2-24 prédit qu’elle doit à nouveau tomber. {1SC4 : 7.7}

Chacune de ces bêtes renferme une indication. La bête indescriptible de par sa petite corne nous indique la montée de la papauté. La bête semblable à un léopard dont l’une de ses têtes est blessée nous indique une introduction à la Réforme. En outre, à cause des blasphèmes inscrits sur ses têtes, elle montre que les églises d’aujourd’hui ont rejeté la Parole de DIEU—les messages. La guérison de sa blessure rétablit alors le monde dans sa condition religieuse initiale à savoir, la vérité foulée telle qu’elle le fut entre 508 et 538 av J.-C. Pendant cette période, on « jeta la vérité par terre » (Da. 8 : 12) ce qui favorisa l’instauration de la papauté et le commencement des 1260 ans. Voir l’illustration de « La Verge du Berger, » Vol. 2, p. 128. {1SC4 : 7.8}

A cette époque, il régnait une grande apostasie et c’est ce qui ouvra la voie à la papauté. De même, la guérison de la blessure en 1929 favorise la formation de l’image de la bête, –la papauté. Afin d’éviter aux « élus »–les 144 000—de devenir la proie de l’image de la bête, DIEU est en train de se préparer à retrancher les méchants du milieu des justes par

7

l’accomplissement d’Ezéchiel Neuf. Ainsi, DIEU fait en sorte d’écarter Son église de Babylone. {1SC4 : 7.9}

La bête à deux cornes représente le pouvoir auteur de la formation de l’image. Comme expliqué précédent, il sera semblable à l’ancien système papal. La bête écarlate décrit une union de l’église avec le monde. {1SC4 : 8.1}

L’église Adventiste est symbolisée par la bête semblable à un léopard dans la mesure où, agissant de la même façon que les églises Chrétiennes, elle a rejeté les messages de 1888 et de 1930. Certains pourraient tenter de remettre en question cette interprétation, mais ils ne peuvent nier que ces messages ne furent effectivement pas acceptés. C’est pourquoi cette interprétation est correcte. Le nom inscrit sur les têtes de la bête semblable à un léopard n’est pas « Babylone » mais « blasphème. » Tout message est inspiré autrement il ne viendrait pas de DIEU, car la Bible déclare que « c’est poussés par le Saint-Esprit que des hommes (messagers) ont parlé de la part de DIEU. » (2 Pi. 1 : 21). Par conséquent, rejeter un tel message revient à blasphémer contre le Saint-Esprit. (Mt. 12 : 31.) Toutes les églises ont rejeté les messages qui leurs étaient directement adressés, ainsi il est parfaitement logique qu’un nom de blasphème soit inscrit sur les têtes. Par ailleurs, rien ne peut appuyer le fait qu’à travers la bête semblable à un léopard, l’église soit « Babylone. » {1SC4 : 8.2}

La bête semblable à un léopard résulte d’un mélange de toutes les bêtes précédentes. La gueule de lion (Babylone), les pattes d’ours (les Mèdes et les Perses), le corps de léopard (la Grèce), les 10 cornes (provenant de la bête indescriptible–Rome), la tête blessée (le Catholicisme), les autres têtes indemnes (le Protestantisme), et enfin les couronnes (les royaumes d’aujourd’hui). Tout cela prouve à nouveau que la bête semblable à un léopard représente le monde entier. Le fait que l’église Adventiste (tête) soit représentée sur la bête (le monde) au moyen d’une tête comme les six autres églises, n’indique absolument pas qu’elle est Babylone, encore moins les Mèdes et les Perses, la Grèce ou autre chose. En réalité, il aurait été illogique de ne pas représenter les sept églises (chandeliers—Ap. 1 : 20) par le même symbole. Après tout, à l’instar de Loadicée aujourd’hui, les six autres églises (Ephèse, Smyrne, Pergame, Thyatire, Sardes, Philadelphie) furent aussi autrefois choisies par DIEU. {1SC4 : 8.3}

Le symbolisme ne place pas l’église dans Babylone mais dans le monde (l’Egypte). Les symboles et la condition de l’église corroborent d’autant plus ce fait qu’il n’est pas utile qu’un ange vienne l’attester. « La Verge du Berger » affirme clairement que l’église est en « Egypte », point sur lequel les opposants de la Verge sont d’accords. Et alors que la Verge soutient fermement que l’église n’est pas Babylone, elle est accusée du contraire ! Cela revient à dire que noir c’est blanc et que blanc c’est noir. {1SC4 : 8.4}

Par ailleurs, s’il est vrai que dans « l’Apocalypse » les églises sont symbolisées par sept chandeliers (Ap. 1 : 20), l’église Chrétienne primitive doit alors elle aussi y être comprise, de même que les Protestants et enfin les Adventistes du Septième jour ou les Laodicéens. Ces églises sont non seulement symbolisées par des chandeliers tous semblables, mais elles sont aussi regroupées comme le sont les sept têtes de la bête semblable à un léopard. Si l’ensemble des chandeliers n’implique pas que les Loadicéens soient Babylone, pourquoi l’ensemble des têtes l’impliquerait-il ? {1SC4 : 8.5}

« DANS LA VERGE VOUS AFFIRMEZ QU’UNE BETE N’EST PAS LA PAPAUTE, QUI EST-ELLE ? »

La Verge (Vol. 2) p. 151 parle de la bête en question comme suit : « La bête dont il s’agit ici est la bête qui possède des cornes semblables à celles d’un agneau ». Elle et le faux prophète (Ap. 19 : 20) sont prophétiquement jeter vivants dans l’étang de feu. Cela est illustré sur la page qui fait face à la page contenant l’illustration de cette bête. {1SC4 : 8.6}

Pourriez-vous répondre à la question suivante, « De quelle bête parlez-vous dans la déclaration suivante : » « L’idée que la papauté est appelée la bête est complètement fausse »–La Verge Du Berger, Vol. 2, p. 151. Cela signifie que le titre « bête » dans sa globalité ne pourra jamais être attribué à la papauté. Ce serait dire que « la bête » toute entière symbolise la papauté. Or, la papauté n’est qu’une des têtes de la bête, elle n’est pas le monde entier (la bête), mais juste une partie de la bête (le monde). {1SC4 : 8.7}

Comment harmonisez-vous la déclaration de « THE GREAT CONTROVERSY, » p. 445 (LA TRAGEDIE DES SIECLES, p. 482) déclarant ceci : la « bête semblable à un léopard d’Apocalypse 13, –la papauté, » avec « LA VERGE DU BERGER » qui déclare que cette même bête dans son entièreté n’est pas la papauté ? L’auteur de « The Great Controversy (La Tragédie des Siècles) » n’aurait jamais impliqué que la bête entière est la papauté mais plutôt une partie d’elle de laquelle elle explique que son adoration sera imposée par la bête à deux cornes. C’est ce que nous dit le passage suivant : « Quant à l’image de la bête, elle représente le protestantisme apostat (et non pas une renaissance de la papauté) qui s’unira avec le pouvoir civil afin d’imposer ses dogmes. » (G. C. 445 (482)) L’auteur de cette déclaration n’a jamais soutenu que les cornes et les six têtes indemnes de la bête semblable à un léopard étaient la papauté. {1SC4 : 8.8}


Laissez une réponse

Your email address will not be published. Required fields are marked *