L’Association Davidian Seventh-Day Adventists (Une Association Constituée en Église)




Salutations Pour Notre Temps, Vol. 1, N° 25, 26

UNE PENSÉE AVANT LA PRIÈRE

   Je lirai dans « Une Vie Meilleure, » aux pages 147-148. {1TG25: 2.1}

   V.M. p. 147-148 : « Loin d’obliger les hommes, Christ les attire à Lui. La seule force dont Il se serve est celle de l’amour. Quand l’église commence à chercher le secours du pouvoir séculier, il est évident que c’est parce que la puissance du Christ – l’amour divin – lui fait défaut. {1TG25: 2.2}

   Mais, c’est dans les membres d’église pris individuellement, que réside le mal et c’est là qu’il faut appliquer le remède. Jésus invite l’accusateur à enlever d’abord la poutre de son œil, c’est-à-dire, à renoncer à son esprit sévère, à confesser et à abandonner son propre péché avant de chercher à corriger les autres… . Ce dont nous avons besoin c’est un changement du cœur. Nous devons passer par cette expérience avant d’espérer pouvoir corriger les autres, car « c’est de l’abondance du cœur que la bouche parle ». {1TG25: 2.3}

   Quand une crise survient dans la vie d’une âme et que nous essayons de conseiller et de réprimander, souvenons-nous que nos paroles n’auront d’autres influences que celle que notre exemple et notre esprit que nous aurons acquis. Il nous faut être bon avant de vouloir faire le bien. Nous ne pouvons exercer une influence qui transforme les autres, si notre cœur n’a pas été humilié, purifié et attendri par la grâce du Christ. Quand ce changement aura été accompli en nous, il nous sera alors aussi naturel de vivre pour le bonheur des autres, qu’il ne l’est au rosier de donner sa fleur odorante où à la vigne ses grappes dorées. {1TG25: 2.4}

   Nous avons besoin de prier pour un changement de cœur ; pour nous rendre compte qu’avoir un esprit sévère est même pire que rechercher l’aide d’un pouvoir séculier, et que notre seul poids pour influencer le bien est de donner un bon exemple. {1TG25: 2.5}

2

 

QUELLES NATIONS DÉSARMERONT ET POURQUOI ?


ÉTUDE PRÉSENTÉE PAR V.T. HOUTEFF

MINISTRE DES DAVIDIAN 7TH-DAY ADVENTISTS

SABBAT 25 JANVIER 1947

CHAPELLE MONT CARMEL

WACO, TEXAS

   Pour poursuivre avec le thème de nos études précédentes – le royaume de Juda – nous nous tournerons vers le livre de Michée. Comme vous le savez, ce livre se compose de sept chapitres et contient l’histoire continue de Juda à la fois dans ses premiers jours et dans ses derniers jours. Les trois premiers chapitres concernent Juda dans ses premiers jours et les quatre derniers contiennent les promesses pour Juda antitypique, la Juda des derniers jours, sur qui se porte maintenant notre principal intérêt. {1TG25: 3.1}

   Afin de relier les trois premiers chapitres de Michée aux quatre derniers, nous débuterons avec le dernier verset du chapitre trois. {1TG25: 3.2}

Mi. 3 : 12 – « C’est pourquoi, à cause de vous, Sion sera labouré comme un champ, Jérusalem deviendra un monceau de pierres et la montagne du temple une sommité couverte de bois. »

   Parce qu’il n’y avait rien de plus qui pouvait être fait pour convaincre Juda qu’elle était dans son tort et qu’elle avait besoin de retourner au Seigneur, finalement le Seigneur avertit que le lieu de son palais devrait être labouré comme un champ et que son palais et sa ville devaient devenir des monceaux de pierres. L’accomplissement de cette partie de la prophétie de Michée est un témoignage fidèle devant toutes les nations, et que la punition de ce peuple est un bon

3

exemple pour tous les peuples afin qu’ils sachent simplement que Dieu parle sérieusement. Toutefois Dieu n’a pas abandonné Ses quelques fidèles et leurs descendants pour toujours. Il lui laissa cette promesse réconfortante : {1TG25: 3.3}

Mi. 4 : 1 – « Il arrivera, dans la suite des temps que la montagne de la maison de l’Éternel sera fondée sur le sommet des montagnes, qu’elle s’élèvera par-dessus les collines, et que les peuples y afflueront. »

   Bien que Michée prédise de tristes nouvelles pour l’ancien Juda, il prédit cette joyeuse nouvelle pour Juda dans les derniers jours. En effet, cela a dû être pénible pour Juda d’appréhender sa propre destruction. A l’inverse, cela a dû l’encourager de savoir que le jour viendrait pour elle de « retourner pour rebâtir sur d’anciennes ruines » « relever des fondements antiques » (Es. 58 : 12). Elle devrait être maintenant plus joyeuse d’apprendre que le temps est réellement venu pour elle de retourner à Dieu et à la patrie ! {1TG25: 4.1}

   Afin d’écarter tout doute à cet égard, le Seigneur réaffirme Sa parole en disant : « car comme la pluie et la neige descendent des cieux, et n’y retournent pas sans avoir arrosé, fécondé la terre, et fait germer les plantes, sans avoir donné de la semence au semeur et du pain à celui qui mange, ainsi en est-il de Ma Parole qui sort de Ma bouche. Elle ne retourne point à Moi sans effet, sans avoir exécuté Ma volonté et accompli Mes desseins. Car vous sortirez avec joie, et vous serez conduits en paix : les montagnes et les collines éclateront d’allégresse devant vous, et tous les arbres de la campagne battront des mains. Au lieu de l’épine s’élèvera le cyprès, au lieu de la ronce croîtra le myrte. Et ce sera pour l’Éternel

4

une gloire, un monument perpétuel, impérissable. » Es. 55 : 10-13. Nous aussi devrions même aujourd’hui battre des mains pour ce grand privilège que nous avons de nous engager dans cette œuvre glorieuse et pour cette grande et magnifique opportunité de proclamer ces bonnes nouvelles et d’être appelés « réparateurs de brèches, ceux qui restaurent les chemins qui rendent le pays habitable » Es. 58 : 12. En effet ce sont les « bonnes nouvelles » de « paix » que le prophète Nahum prédit. Na. 2 : 1. {1TG25: 4.2}

   Quand le royaume de Juda sera rétabli, c’est alors que ce texte de l’écriture s’accomplira : {1TG25: 5.1}

Mi. 4 : 2 – « Et des nations s’y rendront en foule, et diront Venez, et montons à la montagne de l’Éternel, et à la maison du Dieu de Jacob ; et Il nous enseignera Ses voies et nous marcherons dans Ses sentiers ; car de Sion sortira la loi et de Jérusalem la Parole de l’Éternel. »

   « Pousse des cris d’allégresse et réjouis-toi, fille de Sion ! Car voici, Je viens et J’habiterai au milieu de toi dit l’Éternel. Beaucoup de nations s’attacheront à l’Éternel en ce jour-là, et deviendront mon peuple ; J’habiterai au milieu de toi, et tu sauras que l’Éternel des armées m’a envoyé vers toi. L’Éternel possèdera Juda comma sa part dans la terre sainte, et Il choisira encore Jérusalem. Que toute chair fasse silence devant l’Éternel ! Car Il s’est réveillé de sa demeure sainte. » Za. 2 : 10-13. {1TG25: 5.2}

   « Des nations marcheront à ta lumière, et des rois à la clarté de tes rayons. Porte tes yeux alentours et, regarde : tous ils s’assemblent, ils viennent vers toi ; tes fils arriveront de loin, et tes filles seront portées sur les bras. Alors tu verras, et tu te réjouiras et ton cœur craindra et se dilatera, parce que les richesses de la mer se tourneront vers toi, les richesses des nations viendront à toi. Tu seras couverte

5

d’une foule de chameau, de dromadaires de Madian et d’Epha ; ils viendront tous de Séba ; ils porteront de l’or et de l’encens, et publieront les louanges de l’Éternel. Les troupeaux de Kédar se réuniront tous chez toi ; les béliers de Nébajoth seront à ton service ; ils monteront sur mon autel et me seront agréables, et Je glorifierai la maison de ma gloire. Qui sont ceux-là qui volent comme des nuées, comme des colombes vers leurs colombiers ? Sûrement les îles espèreront en moi, et les navires de Tarsis seront en tête pour ramener de loin tes enfants, avec leur argent et leur or, vers le nom de l’Éternel ton Dieu et du Saint d’Israël parce qu’il t’a glorifiée. Et les fils de l’étranger rebâtiront tes murs, et leurs rois seront à ton service ; car dans ma colère je l’ai frappée, mais dans ma miséricorde j’ai pitié » de toi. Par conséquent, tes portes seront toujours ouvertes, elles ne seront fermées ni jour ni nuit, afin de laisser entrer chez toi les trésors des nations, et leurs rois avec leur suite. Car la nation et le royaume qui ne te serviront pas périront, ces nations-là seront exterminées. » Es. 60 : 3-12. (version Darby) {1TG25: 5.3}

   Il est évident que nous sommes justes à l’aube d’un nouveau jour, le jour durant lequel l’œuvre de l’évangile doit triompher victorieusement et moissonner une abondante moisson de convertis. Pratiquement des nations entières se joindront à « la montagne de l’Éternel » durant le jour du jugement, le jour où la loi, sortira « de Sion et la Parole de l’Éternel de Jérusalem » du futur quartier général de l’évangile. {1TG25: 6.1}

   Par conséquent, le temps est tout proche où l’on devra aller à Jérusalem afin d’aller véritablement à l’église pour y apprendre la voie de l’Eternel et ainsi marcher dans Ses sentiers. {1TG25: 6.2}

Mi. 4 : 3 – « Il sera le juge d’un grand nombre de peuples, l’arbitre de nations puissantes, lointaines. De leurs glaives ils forgeront des hoyaux et de leurs lances

6

 des serpes ; une nation ne tirera plus l’épée contre une autre, et l’on n’apprendra plus la guerre. »

   Beaucoup de nations accepteront joyeusement Ses réprimandes et de leurs glaives forgeront des hoyaux et de leurs lances des serpes au lieu de continuer à faire une course à l’armement. {1TG25: 7.1}

   Selon Michée les seules nations qui acceptent la Vérité du Seigneur pour notre temps seront désarmées et iront à la Terre Promise, ils n’auront plus jamais besoin ni des épées ni des lances. {1TG25: 7.2}

Mi. 4 : 4 – « Mais ils habiteront chacun sous sa vigne et sous son figuier, et il n’y aura personne pour les troubler ; car la bouche de l’Éternel des armées a parlé. »

   Maintenant les nations et les peuples ont du mal à obtenir leur « figuier », pour ainsi dire, et à plus forte raison de s’y asseoir dessous en paix. Ils sont dans une peur constante que quelqu’un pourrait les déloger, alors même, qu’ils ne se sont assis sous aucun arbre. En conséquence, ils essayeront de protéger leurs droits, ou non droits en battant « leurs hoyaux en glaives, et [leurs] serpes en lances » Joë. 3 : 10. Et estimant leur propre force par leur préparation pour la guerre, même le faible dira : « Je suis fort ». Mais, il n’en sera pas ainsi des nations qui se joindront au peuple du Royaume du Seigneur : Ils n’auront pas besoin de se fier à leur propre force, car ils auront la protection du Seigneur. Chacun s’assiéra confortablement et en toute sécurité sous son propre « figuier » sachant que personne ne peut véritablement les en écarter. Il en sera ainsi, car « la bouche de l’Éternel des armées a parlé ». {1TG25: 7.3}

7

Mi. 4 : 5 – « Car tous les peuples marcheront chacun au nom de son dieu, et nous marcherons, nous, au nom de l’Éternel notre Dieu, à toujours et à perpétuité. » (version Darby)

   Ceux qui sont à l’extérieur du Royaume dont l’Esprit de Dieu ne peut convaincre de leur erreur continueront à marcher au nom de leurs faux dieux. Mais, le peuple dans le Royaume « marchera au nom de l’Éternel notre Dieu à toujours et à perpétuité. » {1TG25: 8.1}

Mi. 4 : 6-7 – « En ce jour-là, dit l’Éternel, je recueillerai les boiteux, Je rassemblerai ceux qui étaient chassés, ceux que J’avais maltraités. Des boiteux Je ferai un reste, de ceux qui était chassés une nation puissante ; Et l’Éternel régnera sur eux à la montagne de Sion dès lors et pour toujours. »

   Le jour où le peuple de Dieu est rassemblé de toutes les parties de la terre et amené à Sion est proche, et le Seigneur régnera sur eux des lors et pour toujours. {1TG25: 8.2}

Mi. 4 : 8 – « Et toi, tour du troupeau, colline de la fille de Sion, à toi viendra, à toi viendra l’ancienne domination, le Royaume de la fille de Jérusalem. »

   La « tour du troupeau », la colline de la fille de Sion doit être le principal objet d’attraction à Jérusalem. Et que pourrait-il être ? Et bien dans les temps anciens les tours étaient construites dans le but de veiller sur la ville et ainsi « la tour du troupeau » doit être le trône à Sion, une colline élevée, la forteresse de Sion. Vous remarquerez que cette forteresse n’appartient pas à la mère (pas l’ancienne Sion), mais à sa fille (la Sion antitypique). {1TG25: 8.3}

Mi. 4 : 9, 10 – « Pourquoi maintenant pousses-tu des cris ?

8

N’as-tu point de roi, plus de conseiller, Pour que la douleur te saisisse comme une femme qui accouche ? Fille de Sion, souffre et gémis comme une femme qui accouche ! Car maintenant tu sortiras de la ville et tu habiteras dans les champs, et tu iras jusqu’à Babylone ; là tu seras délivrée, c’est là que l’Éternel te rachètera de la main de tes ennemis. »

   Ces deux versets nous ramènent à l’époque où les fidèles de l’ancienne Juda criaient alors qu’ils se voyaient sur le point d’être dispersés parmi les nations ; mais, le conseil encourageait de travailler et d’engendrer des enfants, alors qu’ils sont dans le champ, et la promesse réconfortante de sa délivrance de Babylone antitypique laissé à son endroit par les prophètes demeura toujours avec elle-même jusqu’à ce jour. Sion, l’église devait aller chez les nations païennes, s’y multiplier et à la fin être délivrée. Maintenant, juste avant que ne commence le rassemblement, le Seigneur veut que nous proclamions au près et au loin ces bonnes nouvelles, en disant : « Nations, écoutez la Parole de l’Éternel et publiez-là dans les îles lointaines ! Et dites, Celui qui a dispersé Israël le rassemblera et Il le gardera comme le berger garde son troupeau. Car l’Éternel a racheté Jacob, Il la délivré de la main d’un plus fort que lui. Ils viendront et chanteront sur les hauteurs de Sion ; ils accourront vers les bontés du Seigneur, le blé, le moût, l’huile, les brebis et les bœufs et leur âme seront comme un jardin arrosé, et ils ne seront plus dans la souffrance. » (Jé. 31 : 10-12). (version Darby) {1TG25: 9.1}

Mi. 4 : 11, 12 – « Maintenant plusieurs nations se sont rassemblées contre toi : Qu’elle soit profanée disent-elles, et que nos yeux se rassasient dans Sion ! Mais elles ne connaissent pas les pensées de l’Eternel, elles ne comprennent pas Ses desseins, elles ignorent

9

qu’il les a rassemblées comme des gerbes dans l’aire. »

Mi. 4 : 13 – « Fille de Sion lève-toi et foule ! Je te ferai une corne de fer et des ongles d’airain, et tu broieras des peuples nombreux ; tu consacreras leurs biens à l’Éternel, leurs richesses au Seigneur de toute la terre. »

   Ce n’est pas la fille de Jérusalem, mais la fille de Sion qui doit fouler. Et elle a la promesse d’avoir une corne de fer – la puissance Divine, le genre qui ne se brise pas. En outre, la promesse lui est faite d’avoir des sabots d’airain, un message spécial et distinct avec lequel elle mettra en pièces beaucoup de peuples – c’est-à-dire, elle doit battre et sélectionner le blé de la paille avec elle. « Je vis ensuite le troisième ange. L’ange qui m’accompagnait me dit : « son œuvre est redoutable, sa mission est terrible. C’est l’ange qui doit séparer le bon grain de l’ivraie, et sceller, ou lier les gerbes pour les greniers célestes. Ces choses devraient occuper tout votre esprit, retenir toute votre attention. » Premiers Écrits p. 118. {1TG25: 10.1}

   « Car voici, l’Éternel arrive dans un feu, et ses chars sont comme un tourbillon : Il convertit sa colère en un brasier, et ses menaces en flammes de feu. C’est par le feu que l’Éternel exerce ses jugements, c‘est par son glaive qu’il châtie toute chair ; et ceux que tuera l’Éternel seront en grand nombre. » (Es. 66 : 15, 16). Voici la première séparation. {1TG25: 10.2}

   « Je mettrai un signe parmi elles, et j’enverrai leurs réchappés vers les nations à Tarsis, à Pul et à Lud, qui tirent de l’arc, à Tubal et à Javan, aux îles lointaines, qui jamais n’ont entendu parler de moi, et qui n’ont pas vu Ma gloire, et ils publieront Ma gloire parmi les nations. Ils amèneront tous vos frères du milieu de toutes les nations, en offrande à l’Éternel, sur des chevaux, des chars et

10

des litières, sur des mulets et des dromadaires, à Ma montagne sainte, à Jérusalem, dit l’Éternel, comme les enfants d’Israël apportent leur offrande dans un vase pur à la maison de l’Éternel. » (Es. 66 : 19, 20) {1TG25: 10.3}

   Ceux qui échappent au massacre de l’Éternel, vous remarquerez sont envoyés vers les nations païennes, pour leur proclamer le nom du Seigneur et Sa gloire, et aussi pour amener tous leurs frères (tous ceux qui peuvent être sauvés) à la maison du Seigneur. A partir de ceci, vous voyez clairement que ceux qui échappent doivent être les premiers fruits, les 144 000 Jacobites (Ap. 14 : 4). Ceux qu’ils amènent des nations païennes à la maison de l’Éternel doivent par conséquent être les seconds fruits (Ap. 7 : 9), ainsi, là où il y a premier il y a aussi second. Finalement, vous voyez nettement que les 144 000 échappent à la purification de l’église et deviennent les serviteurs de Dieu, le reste, ceux qui terminent l’œuvre de l’évangile dans le monde entier. {1TG25: 11.1}

   Maintenant pour résumer, revoyons les points les plus marquants de l’étude. {1TG25: 11.2}

   Premièrement, le royaume de Juda devait être dissous – Sion labouré comme un champ et Jérusalem réduit à des monceaux de pierres. {1TG25: 11.3}

   Alors deuxièmement dans les derniers jours, il doit être ré-établi et élevé par-dessus les royaumes des nations. {1TG25: 11.4}

   Troisièmement, quand il est ainsi « établi » beaucoup de nations devront y aller, et même une nation invitera une autre nation à y aller afin d’apprendre la voie du Seigneur et de marcher dans Ses sentiers. Il en sera ainsi parce que « la loi sortira de Sion et la Parole de l’Eternel de Jérusalem. » {1TG25: 11.5}

11

   Quatrièmement, le Seigneur doit juger de Sion et de là, Il doit réprimander des nations puissantes et lointaines. Ceux qui acceptent Sa réprimande forgeront leurs épées en hoyaux et leurs lances en serpes. Les nations qui se joindront au Royaume du Seigneur n’élèveront plus jamais une épée contre une nation, ni elles n’apprendront plus la guerre. Elles n’auront plus besoin d’armement, car elles seront protégées par un « mur de feu » (Za. 2 : 5). Chaque homme s’assiéra sous son propre figuier, et personne ne l’effrayera « car l’Éternel des armées l’a dit ». {1TG25: 12.1}

   Cinquièmement, chacun de ceux qui n’iront pas à Jérusalem, et qui ne se désarmeront pas, marchera au nom de son propre faux dieu. Mais, tous ceux qui se joindront au royaume de Juda marcheront au nom de l’Éternel notre Dieu à toujours et à perpétuité. {1TG25: 12.2}

   Sixièmement, Dieu réunira et rassemblera Son peuple, l’église – celle qui est boiteux, et celle qui était chassée, et celle qui était affligée. Il fera d’elle une nation puissante « et le Seigneur règnera sur eux à Sion à toujours et à perpétuité ». {1TG25: 12.3}

   Septièmement, que même la première domination viendra à ce Royaume. {1TG25: 12.4}

   L’étude de cet après-midi montre comment le rassemblement doit s’accomplir et que l’œuvre de l’évangile doit s’achever, et comment le monde méchant est amené à sa fin. En vérité, un tel plan pour terminer l’œuvre n’a pas été notre plan, mais il est temps pour nous de réaliser que nos plans n’ont jamais été et ne seront jamais les plans du Seigneur. Nous ferions mieux d’accepter maintenant Ses plans si nous désirons aller à Sion et nous y tenir debout avec l’Agneau. {1TG25: 12.5}

   Frères et Sœurs, nous sommes à l’aube d’un nouveau jour. Et

12

maintenant au lieu d’imaginer que nous sommes riches et que nous nous sommes enrichis, n’ayant besoin de rien, nous nous voyons nous-mêmes ayant besoin de tout. N’accepterons-nous pas ces richesses (Vérité) qui sont éprouvées par le feu et ces vêtements de justice avec lesquels couvrir notre nudité ? N’oindrons-nous pas nos yeux avec cette huile fraîche dorée de Vérité, afin que nous puissions voir et connaître le chemin, afin que nous puissions atteindre la « porte » à temps ? Il n’y a aucune raison pour rester malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu.  Le Seigneur attend à la porte de nos cœurs. Il est désireux de déverser une bénédiction, de remplir la coupe jusqu’à ce qu’il déborde. Ne décevons pas le Seigneur en l’obligeant à passer à côté de nous. Désarmons-nous maintenant et sans crainte préparons-nous à nous asseoir en paix sous notre « figuier » que Dieu nous donne. {1TG25: 12.6}

13

 

UNE PENSÉE AVANT LA PRIÈRE

   Je lirai dans « Une Vie Meilleure », à la page 148. {1TG26: 14.1}

V.M. p 148 : – « Si Christ, ‘l’espérance de la gloire’, demeure en nous, nous ne chercherons plus à observer nos frères pour découvrir leurs erreurs. Au lieu de vouloir accuser ou condamner les autres, efforçons-nous de les aider, de les encourager et de les sauver. Dans nos rapports avec ceux qui tombent, pensons au conseil qui nous est donné : Prends garde à toi-même, de peur que tu ne sois aussi tenté. » Souvenons-nous de nos nombreuses défaillances et de la difficulté que nous éprouvons à retrouver le droit chemin après l’avoir abandonné. Au lieu de pousser notre frère plus loin dans les ténèbres, montrons-lui, d’un cœur rempli de compassion, le danger auquel il est exposé. {1TG26: 14.2}

   « Celui qui contemple souvent la croix du Calvaire, conscient que ses péchés y ont conduit le Christ, ne cherchera jamais à atténuer sa culpabilité en la comparant à celle d’autrui. Il ne s’érigera pas en juge pour accuser ses semblables. Ceux qui marchent à l’ombre de la croix ignorent complètement l’esprit de critique et d’orgueil. {1TG26: 14.3}

   A partir de cela nous voyons que nous avons un besoin de prier pour que Christ habite en nous, afin qu’au lieu de chercher toute opportunité pour accuser ou condamner les autres, et exposer leurs erreurs, nous cherchons au contraire chaque occasion pour les aider, les bénir et les sauver. Nous devrions prier pour une profonde réalisation de nos propres péchés ; prier pour que l’esprit de critique et de l’exaltation du moi soit à jamais banni de nous. Alors nous nous sentirons plus libre de juger ou de nous asseoir pour accuser qui que ce soit. {1TG26: 14.4}

14

 

UN VASTE MONDE QUI BOUGE ET SES CONSÉQUENCES


ÉTUDE PRÉSENTÉE PAR V.T. HOUTEFF

MINISTRE DES DAVIDIAN 7TH-DAY ADVENTISTS

SABBAT 1 FEVRIER 1947

CHAPELLE MONT CARMEL

WACO, TEXAS

   Cette après-midi nous poursuivrons notre étude du livre de Michée. Tournons-nous vers le cinquième chapitre et commençons par le premier verset. {1TG26: 15.1}

Mi. 5 : 1 – « Maintenant, attroupe-toi, fille de troupes; il a mis le siège contre nous; ils frappent le juge d’Israël avec une verge sur la joue. » (version DARBY)

   Vous noterez que ce verset non seulement introduit un nombre de pronoms –il, nous, ils, mais aussi présente plusieurs sujets différents : premièrement une « fille de troupes », ensuite « le juge d’Israël » et une « verge. » D’autres sujets seront introduits ultérieurement dans le chapitre. {1TG26: 15.2}

   Maintenant pour que l’Inspiration, soucieuse que nous la tirions des écritures, nous fasse acquérir la vision et la leçon, il est nécessaire que nous étudiions un sujet à la fois. Et pour faire cela, nous devons grouper les versets selon leurs sujets. Puisque le sujet du verset premier est le même que les versets 10 à 15, nous les citerons conjointement : {1TG26: 15.3}

Mi. 5 : 1, 10-15 – « Maintenant, attroupe-toi, fille de troupes; il a mis le siège contre nous; ils frappent le juge d’Israël avec une verge sur la joue.…. Et il arrivera, en ce jour-là, dit l’Éternel, que je retrancherai tes chevaux du milieu de toi, et je détruirai tes chars ; et je retrancherai les villes de ton pays, et je renverserai

15

toutes tes forteresses ; et je retrancherai de ta main les enchantements, et tu n’auras pas de pronostiqueurs ; et je retrancherai du milieu de toi tes images taillées et tes statues, et tu ne te prosterneras plus devant l’ouvrage de tes mains. Et j’arracherai tes ashères du milieu de toi, et je détruirai tes villes. Et j’exécuterai sur les nations, avec colère et avec fureur, une vengeance dont elles n’ont pas entendu parler. » (version DARBY)

   Ces versets présentent un groupe de personnes –bon et mauvais mélangés—lesquels doivent être purifiés par Dieu. Ensuite l’écriture se termine avec la promesse de Dieu qui doit exécuter sa vengeance sur les païens. Le groupe de personne mélangé, « blé » et « ivraie », constituent très probablement l’église qui approche du « temps de la moisson » (Mt. 13 : 30), le temps dans lequel tous les idolâtres doivent périr. « Il en sera de même à la fin du monde. Les anges viendront séparer les méchants d’avec les justes, Alors les justes resplendiront comme le soleil dans le royaume de leur Père. Que celui qui a des oreilles pour entendre entende. » Mt. 13 : 49, 43 {1TG26: 16.1}

   Nous en venons maintenant à la dernière partie de Michée 5 : 1. L’antécédent du pronom « il » est trouvé dans le verset précédent –le chapitre 4 : 13. Là nous voyons vivement que c’est le Seigneur Lui-même. Donc il est clair que par le pronom « nous », il désigne Michée lui-même et son peuple –Juda et Israël, l’église. {1TG26: 16.2}

   Clairement donc, pendant que le Seigneur dresse un siège contre Son peuple avec Son message d’avertissement et de reproches, les adversaires se rassemblent ensemble en groupe en opposition. Comme ce fut le cas à l’introduction de chaque Vérité nouvellement révélée. {1TG26: 16.3}

   L’église est appelée logiquement « fille de troupes », parce que sa mère, l’église Juive à l’époque de

16

l’introduction de l’évangile de Christ, se rassembla en troupe, pour s’opposer au Seigneur. {1TG26: 16.4}

   De plus étant frappé de face plutôt que dans le dos, le Juge d’Israël (Christ) devait carrément leur faire face –les parler, –la raison pour laquelle les Juifs Le crucifièrent. Les versets qui suivent le verset 1 confirment à nouveau le fait que « le Juge » est Christ. Ceux qui l’ont frappé sont, bien sûr, Ses adversaires, Ses ennemis. L’Inspiration dit d’eux ceci : {1TG26: 17.1}

Mi. 5 : 9 – « Ta main se lèvera sur tes adversaires, et tous tes ennemis seront retranchés. »

   Selon les paraboles du Christ, le temps où Ses « adversaires », Ses ennemis de la Vérité progressive, sont retranchés est au commencement de la purification de l’église, à l’époque de la moisson. Ensuite, selon la prophétie d’Ézéchiel, le Seigneur ordonne aux hommes ayant des instruments de destructions dans leurs mains, en disant : « Passez après lui dans la ville, et frappez ; que votre œil soit sans pitié, et n’ayez point de miséricorde ! Tuez, détruisez les vieillards, les jeunes hommes, les vierges, les enfants et les femmes ; mais n’approchez pas de quiconque aura sur lui la marque ; et commencez par mon sanctuaire ! Ils commencèrent par les anciens qui étaient devant la maison. » Éz 9 : 5, 6. L’Esprit de Prophétie confirme cela en disant : {1TG26: 17.2}

   « Ici, nous voyons que l’église –le sanctuaire du Seigneur —sera la première à ressentir la fureur de la colère de Dieu. Les anciens hommes, ceux à qui Dieu a donné une grande lumière, et qui sont debout comme les gardiens de l’intérêt spirituel du peuple, ont trahi leur mission. Ils ont pris la position qu’ils ne devaient pas s’attendre aux miracles et aux manifestations de la puissance de Dieu comme aux jours d’autrefois. Les temps ont changé. Ces paroles les fortifient dans leur incrédulité, et ils disent : le

17

Seigneur ne fait ni bien ni mal. Il est trop miséricordieux pour visiter son peuple en le jugeant. Paix et sureté tel est le cri des hommes qui n’élèveront jamais plus leur voix comme une trompette pour montrer au peuple de Dieu leur transgressions et les péchés à la maison de Jacob. Ces chiens muets, qui n’aboient pas, sont ceux qui ressentiront la juste vengeance d’un Dieu offensé. Hommes, femmes et jeunes enfants, tous périront ensemble. » Témoignages pour l’église vol. 2 pp. 73, 74. Et à travers l’apôtre Pierre, l’Inspiration déclare : {1TG26: 17.3}

   « Car c’est le moment où le jugement va commencer par la maison de Dieu. Or, si c’est par nous qu’il commence, quelle sera la fin de ceux qui n’obéissent pas à l’Évangile de Dieu ? » 1 Pi. 4 : 17. {1TG26: 18.1}

Mi. 5 : 2 – « Et toi, Bethléhem Éphrata, bien que tu sois petite entre les milliers de Juda, de toi sortira pour moi celui qui doit dominer en Israël, et duquel les origines ont été d’ancienneté, dès les jours d’éternité. »

   Il n’y a aucun doute que ce verset prédit la naissance de Christ, « le Juge d’Israël, » « Celui dont les origines » ont été d’éternité. {1TG26: 18.2}

Mi. 5 : 3 – « Pourquoi il les livrera jusqu’au temps où celle qui enfante aura enfanté ; et le reste de ses frères retournera vers les fils d’Israël. »

   En crucifiant Christ et leur refus de retourner au Seigneur, il n’y avait rien de plus qui ne pouvait être fait pour les Juifs à cette époque sauf de les abandonner « jusqu’au temps où celle qui aura enfanté ; et le reste de ses frères retournera vers les enfants d’Israël. » {1TG26: 18.3}

   Le pronom « celle » notifie la fille de Sion

18

(Mi. 4 : 10). Elle doit enfanter alors qu’elle se trouve dans le champ, sur la terre des Gentils. Puis le temps de son séjour prendra fin et elle devra être délivrée. « En ce jour-là, dit l’Éternel, je rassemblerai celle qui boitait, …… Et je ferai de celle qui boitait, …. Et l’Éternel régnera sur eux, en la montagne de Sion, dès lors et à toujours. » Mi. 4 : 6, 7. (version DARBY.) {1TG26: 18.4}

Mi. 5 : 4, 5 – « Et il se tiendra et paîtra son troupeau avec la force de l’Éternel, dans la majesté du nom de l’Éternel, son Dieu. Et ils habiteront en sûreté, car maintenant il sera grand jusqu’aux bouts de la terre. Et lui sera la paix. Quand l’Assyrien entrera dans notre pays, et quand il mettra le pied dans nos palais, nous établirons contre lui sept pasteurs et huit princes des hommes. »

   Lorsque les enfants de la fille de Sion retourneront au Mont Sion, ils y demeureront à jamais. Ils ne seront plus jamais jetés de parmi les nations païennes. Jamais ils ne seront abandonnés. L’Eternel sera donc « grand jusqu’aux bouts de la terre. » Lorsqu’elle sera en travail, elle enfantera, alors les saints devront se lever contre l’Assyrien, « sept pasteurs, et huit princes des hommes, » incluant Christ, le huitième. {1TG26: 19.1}

Mi. 5 : 6 – « Et ils ravageront le pays d’Assyrie avec l’épée, et le pays de Nimrod dans ses portes. Et il nous délivrera de l’Assyrien, quand il entrera dans notre pays, et qu’il mettra le pied dans nos confins. »

   Le royaume d’Israël qui a été détruit par l’Assyrie et aussi le royaume de Juda qui a été détruit par Babylone, même tous les douze tributs

19

d’Israël doivent être délivrés. {1TG26: 19.2}

   « Je ferai d’eux une seule nation dans le pays, dans les montagnes d’Israël ; ils auront tous un même roi, ils ne formeront plus deux nations, et ne seront plus divisés en deux royaumes. Ils ne se souilleront plus par leurs idoles, par leurs abominations, et par toutes leurs transgressions ; je les retirerai de tous les lieux qu’ils ont habités et où ils ont péché, et je les purifierai; ils seront mon peuple, et je serai leur Dieu. Mon serviteur David sera leur roi, et ils auront tous un seul pasteur. Ils suivront mes ordonnances, ils observeront mes lois et les mettront en pratique. » Éz. 37 : 22-24 {1TG26: 20.1}

Mi. 5 : 7 – « Et le résidu de Jacob sera, au milieu de beaucoup de peuples, comme une rosée de par l’Éternel, comme des ondées sur l’herbe, -qui n’attend pas l’homme, et ne dépend pas des fils des hommes. »

   Après que le Jugement dans la maison de Dieu ait prit place, ensuite c’est « au reste, » ceux qui sont laissés, qui doivent finir l’œuvre évangélique. {1TG26: 20.2}

   Ceux qui ont confiance dans les intellects, les génies ou talents ne se tiendront donc pas en tête de file. Ils n’ont pas marché en même temps que la lumière. Ceux qui se sont montrés eux même infidèles ne seront pas chargés du troupeau. Dans la dernière œuvre solennelle, peu de grands hommes seront engagés. Ils sont égoïstes, indépendants de Dieu, et Il ne peut les utiliser. L’Éternel a des serviteurs fidèles qui lors du criblage et le temps d’épreuve seront révélés à la vue de tous. » —Testimonies, vol. 5 p. 80 {1TG26: 20.3}

20

   Ensuite après qu’ils, le reste de Jacob, aient été envoyés comme missionnaires aux Gentilles, ils doivent rassembler ceux qui n’ont pas entendu le nom et la gloire de Dieu dans leur pays. Par conséquent ce sont ceux qui échappent vivants du Jugement de l’Éternel, le reste, sera comme une rosée de par l’Éternel, comme des ondées sur l’herbe. Ils n’attendront sur personne dans leur œuvre missionnaire. Ils amèneront tous leurs frères hors des nations « en offrande à l’Éternel. » Es. 66 :15,16, 20. {1TG26: 21.1}

Mi. 5 : 8 – « Et le résidu de Jacob sera, parmi les nations, au milieu de beaucoup de peuples, comme un lion parmi les bêtes de la forêt, comme un jeune lion parmi les troupeaux de menu bétail, qui, s’il passe, foule et déchire, et il n’y a personne qui délivre.

   Tandis que le peuple de Dieu est comme une rosée et une ondée pour les justes (Mi. 5 :7), ils seront pour les méchants comme des lions parmi les bêtes et le troupeau du menu bétail. En d’autres termes, leurs évangiles sauveront les pénitents, mais détruiront les impénitents. {1TG26: 21.2}

Mi. 5 : 9-14 – « Ta main se lèvera sur tes adversaires, et tous tes ennemis seront retranchés. Et il arrivera, en ce jour-là, dit l’Éternel, que je retrancherai tes chevaux du milieu de toi, et je détruirai tes chars ; et je retrancherai les villes de ton pays, et je renverserai toutes tes forteresses ; et je retrancherai de ta main les enchantements, et tu n’auras pas de pronostiqueurs ; et je retrancherai du milieu de toi tes images taillées et tes statues, et tu ne te prosterneras plus devant l’ouvrage de tes mains. Et j’arracherai tes ashères du milieu de toi, et je détruirai tes villes.

   Ces versets ne peuvent signifier qu’une seule chose, c’est que Dieu purifiera totalement son aire. Il prendra son van à la main et Il soufflera la paille, Il

21

détruira les pécheurs qui sont parmi Son peuple. En purifiant, par conséquent Son église, Il créera un peuple saint, un ministère uni et remplis de zèle. « La voix de tes sentinelles élèvent la voix, » dit-Il « elles exultent ensemble avec chant de triomphe ; car elles verront face à face, quand l’Éternel restaurera Sion. » Es. 52 : 8. {1TG26: 21.3}

Mi. 5 : 15 – « Et j’exécuterai sur les nations, avec colère et avec fureur, une vengeance dont elles n’ont pas entendu parler. »

   « Car c’est le moment où le jugement va commencer par la maison de Dieu. Or, si c’est par nous qu’il commence, quelle sera la fin de ceux qui n’obéissent pas à l’Évangile de Dieu ? Et si le juste se sauve avec peine, que deviendront l’impie et le pécheur ? » 1 Pi. 4 : 17, 18 {1TG26: 22.1}

   Récapitulons les points essentiels pour que nous ne manquions aucune leçon de cette étude. {1TG26: 22.2}

   Pour commencer, un groupe de personne –-mélangé, bon et mauvais– sont présentés. Ils constituent, comme nous l’avons vu, l’église qui est en train d’approcher du temps de la moisson dans lequel les méchants doivent être séparés de parmi les justes. (Mt. 13 : 49). {1TG26: 22.3}

   Tandis que l’Eternel dresse un siège contre Son peuple avec un message d’avertissement et de reproches, les adversaires se rassemblent en groupe (« troupe ») pour s’opposer. Donc, ils doivent être retranchés. Les chevaux (les dirigeants) seront retranchés (déchargés) et les chariots (lieu de rassemblement) détruits. Le peuple de Dieu doit être complètement épuré du péché et des pécheurs et seuls les pénitents doivent être laissés. Ce sont les restes de Jacob qui « ne commettront point d’iniquité, Ils ne diront point de mensonges, Et il ne se trouvera pas dans leur bouche une langue trompeuse ; Mais

22

ils paîtront, ils se reposeront, et personne ne les troublera. » So. 3 : 13. Ils doivent être rassemblés dans leur pays, et de là partir comme des missionnaires vers les Gentils. Aux pénitents ils doivent être comme une rosée et une ondé, mais pour les impénitents, ils seront comme des lions parmi les bêtes et le troupeau. {1TG26: 22.4}

   Donc l’agitation causée par le siège de la Vérité de l’église ainsi que Ses adversaires luttant contre Elle, ce qui déjà commence à arrêter l’attention du monde, est le résultat de la purification de l’église, « temple. » Mal. 3 : 1-3. {1TG26: 23.1}

   C’est ainsi que le Seigneur doit finir Son œuvre sur terre, rassembler Son peuple, détruire les pécheurs de même que les païens. Nécessairement, « …. Les jours de la purification de l’église arrivent en toute hâte. Dieu aura un peuple pur et vrai. » —Testimonies, vol. 5 p. 80. {1TG26: 23.2}

La Profondeur de la Grâce

Peut-il y avoir de la profondeur de la grâce ?

La grâce m’est-elle toujours réservée ?

Mon Dieu peut-il retenir Sa colère ?

Peut-il m’épargner, moi, le chef des pécheurs ?

J’ai longtemps résisté à sa grâce,

J’ai longtemps provoqué sa face,

Je ne répondais pas à Son appel,

Je l’ai peiné par des milliers de chutes.

Le Seigneur se tient là pour moi,

Il montre Ses blessures et étend Ses mains,

Dieu est amour ! Je le sais, je le ressens ;

Jésus pleure et Il m’aime toujours.

23

24


Laissez une réponse

Your email address will not be published. Required fields are marked *