fbpx

L’Association Davidian Seventh-Day Adventists (Une Association Constituée en Église)




Brochure N° 12

1 (Couverture)

Copyright 1941

Tous Droits Réservés

V.T. HOUTEFF

Dans le but d’atteindre tous les esprits en quête de vérité qui souhaitent échapper au chemin qui mène à la destruction du corps et de l’âme, ce tract sera distribué gratuitement tant que durera ce numéro.

BROCHURE N° 12

Réimprimée en 1946

L’Association Davidian Seventh-day Adventists

(Une Association Constituée en Église)

Mt. Carmel, Waco, Texas

P.O. Box 23738, Waco, TX 76702

+1-254-855-9539

www.gadsda.com

info@gadsda.com

Imprimée aux USA

2

SOMMAIRE

(pagination anglaise)

DIEU SEUL CONNAÎT LE FUTUR 5
PRÉDITS PAR LA MÉTHODE IMAGÉE 6
UN LION, UN OURS, UN LÉOPARD, ET UNE BÊTE INDESCRIPTIBLE 7
LA BÊTE SEMBLABLE AU LÉOPARD 19
La Chute Du Protestantisme Et L’ascension Du Despotisme 24
LA BÊTE A DEUX CORNES 25
Type De « L’Image De La Bête. » 28
LA BÊTE ÉCARLATE, CONDUITE PAR BABYLONE LA GRANDE 30
Qui Babylone Personnifie-T-Elle ? 36
LA PHASE FINALE DES BÊTES 38
« La Mer » Localise Le Territoire Des Cinq Bêtes 39
« La Terre » Localise Le Domaine De La Bête À Deux Cornes 39
« Le Désert » Localise Le Domaine De La Bête Écarlate 40
LA FEMME COURONNÉES DE DOUZE ÉTOILES ET SA POSTÉRITÉ 42
Du Territoire De Babylone Dans Leur Propre Terre 46
Un Nouveau Partage De La Terre 48
LES PAÏENS SERONT CHASSES DE LA TERRE SAINTE 49
Qui Est Gog ? 50
LE SEIGNEUR LES DÉPOUILLERA ET JUGERA LES NATIONS 51
ÉVÈNEMENTS EN COURS QUI POURRAIENT ACCOMPLIR LA PROPHÉTIE 53

3

DANIEL ONZE – LE RÉSUMÉ

« Celui Qui Est Rapporté Dans Les Écritures. » 57
Des Actes Identifiant Le Roi Du Nord 59
Un Nombre De Régimes 61
La Clef 63
Le Nord Bat Le Sud – – Occupe l’Égypte Et La Palestine 65
Dans La Gloire Du Royaume 66
Submergé Par Une Inondation – – Perd l’Égypte Et La Palestine 67
Retour Au Pouvoir 67
Le Rapport Historique De La Flatterie Et Le Christianisme Obligatoire 69
L’histoire Explique Sa Division Du Pays Pour Le Gain 72
Le Second Régime Du Sud Bat Le Quatrième Régime Du Nord 73
Les Deux Ont Dit Des Mensonges 77
Contre L’alliance Sainte 79
Le Sanctuaire Profané, Le Perpétuel Enlevé 42
Point d’Égard À Dieu Et Aux Désirs Des Femmes 81
Le Cinquième Régime Du Nord Bat Le Second Régime Du Sud 82
Révision 83
Déclare La Guerre Mais Pas Contre Le Roi Du Sud 86
Sa Dernière Action 88
Conclusion 89
LA PRENDRE À CŒUR ET À PROFIT 91
LES CARTES 91

4

LE MONDE HIER, AUJOURD’HUI ET DEMAIN

DE L’ALLEMAGNE OU L’ANGLETERRE, QUI GAGNERA LA GUERRE ?

Comme nous vivons une époque dans laquelle nous pouvons tout attendre mais n’être sûrs de rien, donc tous, y compris les chefs d’Etat, les diplomates et les militaires seront probablement surpris précisément de ce qui surgira du présent conflit Européen. {TN12: 5.1}

A ce moment (1941), Hitler et ses redoutables légions ont poursuivi leur inexorable campagne sur « La Maîtresse des Mers », du monde et jusqu’ici rien n’a pu résister à la fureur de leur attaque, en conséquence, l’Europe se trouve dans une terrifiante stupéfaction, et le monde entier dans l’émerveillement, alarmé de ce qui l’attend, disposé comme l’était Nebucadnetsar à son époque, à donner presque tout pour savoir, mais

Dieu Seul Connaît le Futur. {TN12: 5.2}

Les sages d’aujourd’hui ne peuvent pas plus prédire l’avenir que ne le pouvaient les sages du temps du prophète Daniel (Da. 2). Si vous pensez que c’est une déclaration extravagante alors relevez le défi: «Produisez votre cause, dit l’Eternel; apportez ici vos arguments, dit le roi de Jacob. Qu’ils les apportent, et qu’ils nous déclarent ce qui

5

 arrivera. Déclarez les premières choses, ce qu’elles sont, afin que nous [y] fassions attention, et que nous en connaissions le résultat; ou faites-nous savoir celles qui viendront; –déclarez les choses qui vont arriver dans la suite, et nous saurons que vous êtes des dieux… Es. 41: 21-23 (version Darby). {TN12: 5.3}

Celui Qui a prédit la montée et la chute de Babylone et des nations lui succédant, est le seul qui sait ce que sera  l’issue de l’actuelle « détresse des nations » Lu. 21: 25. A la lumière, puis, sur cette question maintenant capitale la plus élevée dans chaque esprit raisonnable, nous nous tournons vers le Dieu des prophètes, Qui nous invite à regarder aux écrits de Ses anciens voyants. Là, tous les évènements mondiaux qui concernent Ses «Fils» (Es. 45: 11), sont

Prédits par la Méthode Imagée. {TN12: 6.1}

L’histoire du monde dans la prophétie est enregistrée, premièrement en termes littéraux, deuxièmement en termes paraboliques, troisièmement en termes typiques et quatrièmement en termes imagés. Par souci de concision et dans l’intérêt de faciliter la compréhension, excluant la possibilité du côté du dépistage, ce messager silencieux présente son message par la méthode imagée. {TN12: 6.2}

Les royaumes précédents, les royaumes qui existent toujours, et les royaumes qui doivent encore venir, dont les législations impliquent le peuple de Dieu, ont été illustrés chronologiquement par Daniel et Jean le Révélateur. {TN12: 6.3}

6

Or, afin que même l’esprit le plus sceptique et incrédule soit convaincu, le sujet de cette brochure est introduit par les symbolismes dont l’importation prophétique est déjà devenue histoire:

Un Lion, Un Ours, Un Léopard, Et Une Bête Indescriptible. {TN12: 7.1}

«Daniel prit la parole et dit: je voyais dans ma vision de nuit, et voici, les quatre vents des cieux se déchaînèrent sur la grande mer. Et quatre grandes bêtes montèrent de la mer, différentes l’une de l’autre. La première était comme un lion, et elle avait des ailes d’aigle. Je vis jusqu’à ce que ses ailes furent arrachées, et qu’elle fut soulevée de terre, et mise debout sur ses pieds, comme un homme; et un cœur d’homme lui fut donné. {TN12: 7.2}

«Et voici une autre, une seconde bête, semblable à un ours, et elle se dressait sur un côté. Et [elle avait] trois côtes dans sa gueule, entre ses dents; et on lui dit ainsi: Lève-toi, mange beaucoup de chair. {TN12: 7.3}

«Après cela, je vis, et en voici une autre, — comme un léopard; et elle avait quatre ailes d’oiseau sur son dos; et la bête avait quatre têtes; et la domination lui fut donnée. {TN12: 7.4}

«  Après cela je vis dans les visions de la nuit, et voici une quatrième bête, effrayante et terrible et extraordinairement puissante, et elle avait de grandes dents de fer: elle dévorait et écrasait; et ce qui restait, elle le foulait avec ses pieds. Et elle était différente de toutes les bêtes qui étaient avant elle; et elle avait dix cornes. Je considérai les cornes, et voici une autre corne, petite, monta au milieu d’elles, et trois des premières cornes furent arrachées devant elle. Et voici, [il y avait] à cette corne des yeux comme des yeux d’homme, et une bouche proférant de grandes choses. » Da. 7: 2-8. (Version Darby). {TN12: 7.5}

7

8

Ces quatre grandes bêtes, dit l’ange, sont «quatre rois qui s’élèveront de la terre». Da. 7: 17. {TN12: 9.1}

    Avant la vision de Daniel de ces bêtes, Nebucadnetsar, roi de l’ancienne Babylone, alors dans un dilemme quant à la durée de son royaume, il lui fut montré dans un rêve une grande statue composée de quatre métaux. Sa tête était «d’or», sa poitrine et ses bras «d’argent», son ventre et ses cuisses «d’airain», ses jambes de «fer», ses pieds en partie « de fer et en partie d’argile. » En interprétant la vision, Daniel dit au roi: {TN12: 9.2}

«Toi, tu es cette tête d’or. Et après toi s’élèvera un autre royaume, inférieur à toi; puis un troisième [et] autre royaume, d’airain, qui dominera sur toute la terre. Et le quatrième royaume sera fort comme le fer. De même que le fer broie et écrase tout et que le fer brise toutes ces choses, il broiera et brisera. Et selon que tu as vu les pieds et les orteils en partie d’argile de potier et en partie de fer, le royaume sera divisé; et il y aura en lui de la dureté du fer selon que tu as vu le fer mêlé avec de l’argile grasse; et quant à ce que les orteils des pieds étaient en partie de fer et en partie d’argile, le royaume sera en partie fort et sera en partie fragile. Et selon que tu as vu le fer mêlé avec de l’argile grasse, ils se mêleront à la semence des hommes, mais ils n’adhéreront pas l’un à l’autre, de même que le fer ne se mêle pas avec l’argile. Et dans les jours de ces rois, le Dieu des cieux établira un royaume qui ne sera jamais détruit; et ce royaume ne passera point à un autre peuple; il broiera et détruira tous ces royaumes, mais lui, il subsistera à toujours.» Da. 2: 39-44 (version Darby) {TN12: 9.3}

9

10

Manifestement, les quatre métaux de la grande statue, aussi bien que les quatre bêtes, symbolisent une succession de quatre rois dans leurs périodes respectives. Les pieds (droit et gauche) de fer et d’argile représentent évidemment deux divisions de rois (de droite et de  gauche) dans une cinquième période — le temps où le Dieu du Ciel «établira un royaume qui ne sera jamais détruit.» Les orteils des pieds, indiquent, bien sûr une multiplicité de rois dans les deux parties: celles de droite et celles de gauche. {TN12: 11.1}

Dans un autre symbolisme, un bélier et un bouc en trois phases, Daniel vit le bouc dans sa première phase (celle de la grande «corne» – -le roi de «Grèce»), fouler aux pieds le bélier, («les Mèdes et les Perses»), et qu’après que la grande corne fut brisée (décès d’Alexandre), quatre cornes s’élevèrent à sa place (le royaume divisé en quatre parties), et que finalement de l’une des quatre, sortit un cinquième, l’«extrêmement grande corne» (Rome). (Voir Da. 8: 9, 20, 21-23) {TN12: 11.2}

Certains pensent que l’«extrêmement grande corne» – – le cinquième royaume – -symbolise Antiochus, qui gouverna l’une des quatre divisions, mais cela ne peut pas être, parce que la corne extrêmement grande sortant de l’une des quatre symbolise un cinquième royaume pas l’un des quatre agrandis. D’autre part, le terme, «extrêmement grande», par contraste avec le terme, «grande», dénote un royaume plus grand que celui d’Alexandre. Et comme le royaume d’Antiochus dans son amplitude

11

 

N’était pas à moitié aussi grand que celui d’Alexandre, la théorie est discréditée. {TN12: 11.3}

L’empire romain est celui qui était beaucoup plus grand que celui d’Alexandre et donc,

12

le seul qui réponde au symbolisme. En allant vers le Sud,  puis vers l’Est, puis vers le plus beau des pays, l’Ouest (La Palestine), il se dirigea nécessairement vers les quatre coins du globe, ce que fit exactement Rome. {TN12: 12.1}

Daniel 8 : 9 dit que «la corne extrêmement grande» est sortie de l’une des quatre cornes du bouc mais ne dit pas de laquelle. Daniel 11: 5, cependant, explique que «l’un des princes» du royaume du Sud devait avoir un grand empire. Ce prince, donc, est symbolisé par la corne extrêmement grande et montre qu’elle est issue de la corne qui a représenté la Dynastie de Ptolémée – la division du Sud. Ici, est montré que l’histoire fait échouer la (chronique) concernant l’origine de la Rome Païenne. {TN12: 13.1}

Maintenant nous voyons que quoique dans Daniel 2 et 7, les noms des rois ne se soient pas fait connaître, ils sont révélés dans Daniel 8. Et comme Daniel 2 et 8 corroborent Daniel 7, il s’ensuit que les quatre métaux de la grande statue et les quatre grandes bêtes sont symboliques des quatre anciens empires: Babylone, Médo-Perse, Grèce et Rome Païenne respectivement. {TN12: 13.2}

Les quatre cartes suivantes montrent que l’histoire confirme la prophétie {TN12: 13.3}.

   13

14

15

16

Les pieds et les orteils de la statue (Daniel 2), étant un mélange de fer et d’argile, prédisent un empire qui ne peut pas coller ensemble, l’argile causant la brèche à plusieurs endroits  – – dans des royaumes séparés: certains grands, d’autres petits, « en partie fort et en partie faible». {TN12: 17.1}

17

Évidemment, cette écriture décrit la présente famille de rois présents dans leur état d’intermariage (mélangée «à la semence des hommes»). Venant à la suite de l’effondrement de la Rome Païenne, ils forment un cinquième et multipartite empire. Ainsi cette image prophétique prévoit clairement que les dirigeants d’aujourd’hui incapables de s’unir l’un à l’autre (Da. 2: 42, 43) sont condamnés à des ruptures continuelles et des hostilités entre eux. {TN12: 18.1}

La cinquième carte montre les divisions modernes avant la Seconde Guerre Mondiale de l’ancien monde. {TN12: 18.2}

18

Comme largement accepté, la quatrième bête  a deux phases – – l’une avec dix cornes, l’autre avec sept cornes  avec la « petite corne» (Da. 7: 7, 8) – dépeignent, d’une part la Rome Païenne et d’autre part la Rome Ecclésiastique avec la « petite corne» (la corne-tête), le pouvoir qui régnait alors était politico- religieux. {TN12: 19.1}

Ces quatre bêtes coïncident respectivement avec «l’or», «l’argent», «l’airain», « le fer» de la «grande statue.» {TN12: 19.2}

Dans ce symbolisme des quatre bêtes prophétiques avec leur accomplissement historique, nous voyons les évènements politiques qui  se déroulent et le conséquent changement de statuts politiques du monde depuis l’époque de l’ancienne Babylone jusqu’au temps de la Rome Christianisée. La grande statue, cependant, nous ramène au présent, temps dans lequel nous nous trouvons gouvernés par ces orteils – -les rois. Mais comme la série des bêtes de Daniel décrivent une partie de l’histoire du monde, une autre série est nécessaire pour la compléter. La seule autre d’une telle série est dans l’Apocalypse, le premier symbole dans lequel est

LA BÊTE SEMBLABLE AU LÉOPARD. {TN12: 19.3}

«Et je me tins sur le sable de la mer, et je vis monter de la mer une bête qui avait dix cornes et sept têtes, et sur ses cornes dix

{Tract 12, p. 19} diadèmes, et sur ses têtes des noms de blasphème. Et la bête que je vis était semblable à un léopard, et ses pieds comme ceux d’un ours, et sa bouche comme la bouche d’un lion; et le dragon lui donna sa puissance et son trône, et un grand pouvoir. {TN12: 19.4}

«Et [je vis] l’une de ces têtes comme frappée à mort; et sa plaie mortelle avait été guérie; et la terre tout entière était dans l’admiration de la bête. Et ils rendirent hommage au dragon, parce qu’il avait donné le pouvoir à la bête; et ils rendirent hommage à la bête disant: Qui est semblable à la bête, et qui peut combattre contre elle? {TN12: 20.1}

«Et il lui fut donné une bouche qui proférait de grandes choses et des blasphèmes; — et le pouvoir d’agir pendant quarante-deux mois lui fut donné. Et elle ouvrit sa bouche en blasphèmes contre Dieu, pour blasphémer son nom, et son habitation, et ceux qui habitent dans le ciel. Et il fut donné de faire la guerre aux saints et de les vaincre. Et il lui fut donné pouvoir sur toute tribu et peuple et langue et nation. Et tous ceux qui habitent sur la terre, dont le nom n’a pas été écris dès la fondation du monde, dans le livre de vie de l’agneau immolé, lui rendront hommage. {TN12: 20.2}

«Si quelqu’un à des oreilles, qu’il écoute!  Si quelqu’un [mène] en captivité, il ira en captivité; si quelqu’un tue avec l’épée, il faut qu’il soit tué par l’épée. C’est ici la patience et la foi des saints.» Ap. 13: 1-10 {TN12: 20.3}

20

L’allure composée de cette bête – – bouche d’un lion, pieds d’un ours, corps d’un léopard et dix cornes – -témoignent fidèlement qu’il est un descendant de Babylone (lion), des Médo- Perses (ours), de la Grèce (léopard) et de la Rome Païenne (les dix cornes). Donc, cette bête est une fusion des quatre anciens empires mondiaux et, avec ses sept têtes et ses dix cornes couronnées, doivent caractériser le monde d’aujourd’hui. {TN12: 21.1}

La période de la bête, quarante-deux mois, tombe dans le temps de la Rome Ecclésiastique — l’empire après la Rome Païenne;

21

tandis que son état blessé (Ap. 13: 3) la symbolise pendant la période Protestante. De plus, la bête représente trois périodes: (1) la période avant son état blessé, (2) la période pendant sa blessure et (3) la période dans laquelle sa blessure fut guérie. {TN12: 21.2}

En outre, cette symbolisation montre que l’Inspiration estime le monde Protestant toujours un monde romain. Ce que nous savons de plusieurs points de vue,  le premier est dans le fait que les 42 mois de la période de la bête sont parallèles à celle de la petite corne «temps» (12 mois), «temps» (24 mois) et «moitié d’un temps» (6 mois). L’œuvre contre Dieu et Son peuple dans les deux registres est  de 42 longs mois. {TN12: 22.1}

Les cornes de la bête indescriptible n’ayant aucune couronne et les cornes de la bête semblable au léopard ayant des couronnes indiquent que cette dernière, symbolise le monde après les cornes sans couronne (des rois qui devaient s’élever – – Da. 7: 24) de la première bête qui était couronnée. {TN12: 22.2}

Maintenant, comme nous l’avons vu, il est clair que la Rome Ecclésiastique (la seconde phase de la bête indescriptible) était une église combinée et un pouvoir d’Etat, (une corne-tête ayant « des yeux d’homme et une bouche proférant de grandes choses» Da. 7: 8), et que la Réforme Protestante a causé la séparation des deux. Ainsi, tandis que la  montée et le règne de la Rome Ecclésiastique soient préfigurés par la corne-tête de la bête indescriptible, sa chute est dépeinte par la bête

22

semblable au léopard. La tête comme blessée de la bête – – la partie corne (le pouvoir civil) lui ayant été enlevée. L’église a été dépouillée de son pouvoir souverain avec lequel l’Etat l’avait habillé, en conséquence les gouvernements sont maintenant indépendants de l’église et l’église est dans la soumission aux gouvernements. {TN12: 22.3}

Cela étant vrai que la tête blessée symbolise un corps religieux et qu’il n’y a aucune distinction en apparence  entre la tête blessée et les six têtes indemnes, alors la vérité fondamentale est qu’elles sont des figures de corps religieux. Qui plus est, comme ces prophéties symboliques traitent avec la Civilisation Occidentale, la maison de la Chrétienté, les têtes caractérisent sans aucun doute les dénominations Chrétiennes, de même que les «sept églises d’Asie» (Ap. 2: 3), la seule différence étant que les églises d’Asie couvrent peut-être une plus longue période de temps comparativement aux têtes. {TN12: 23.1}

En outre, tandis que la bête reçoit la blessure mortelle, image de la Rome Christianisée humiliée à mort (dépouillée de son pouvoir civil), sa guérison, image de son exaltation à la vie (ayant retrouvé son pouvoir civil). Et comme la blessure fut infligée par la main de la Réforme, elle ne pourra jamais être guérie, ayant la main qui continuait à manier l’épée aiguë à double tranchant. La guérison, par conséquent, dépeint très bien

23

La Chute du Protestantisme et l’Ascension du Despotisme. {TN12: 23.2}

Bien qu’il n’y ait qu’une interprétation juste de chaque doctrine de la Bible, cependant, une multitude d’interprétations contradictoires se retrouvent dans le monde Chrétien aujourd’hui, en conséquence il est divisé en de nombreuses sectes et de schismes (têtes) n’ayant pas deux croyances identiques. Toutes ces tromperies mensongères sont la preuve concluante que ces églises sont privées du Saint-Esprit, et avancent dans l’obscurité. Parce qu’en professant enseigner la Vérité, mais elles enseignent à la place, des doctrines et des commandements d’hommes, elles sont réprimandées en ayant « le nom de blasphème» écrit sur leurs têtes (Ap. 13: 1) {TN12: 24.1}

Même maintenant, aux heures finales de l’histoire de la période évangélique l’église dit: «Je suis riche, je me suis enrichie avec mes biens et je n’ai besoin de rien», — ni vérité, ni prophètes — quoiqu’en fait «elle soit malheureuse, misérable, pauvre, aveugle et nue» (Ap. 3: 16, 17), et, étant sur le point d’être vomie si elle refuse maintenant d’oindre ses yeux avec cette huile fraîche supplémentaire. Et étant insouciante de sa condition misérable, elle est maintenant prête non seulement à rejeter le dernier message qui lui vient, avec avertissements et reproches, juste avant le jour grand et redoutable de l’Eternel (Mal. 4: 5), mais aussi, crucifier à nouveau le Sauveur, Lui qui doit personnellement la réprimander, répétant ainsi son ancienne rébellion comme symbolisée par Moïse

24

frappant le «rocher» deux fois (Nomb. 20: 11). {TN12: 24.2}

Détail après détail, il nous est permis jusqu’à présent de voir que la guérison de la blessure est indicative non seulement de l’échec de l’église refusant de porter la Réforme Protestante à son achèvement mais aussi des gouvernements du monde retournant bientôt aux principes despotiques du Moyen-Âge – l’autorité d’action avant que la blessure n’ait été infligée. Cette répétition du passé doit être provoquée par

LA BÊTE A DEUX CORNES  {TN12: 25.1}

«Et je vis une autre bête montant de la terre, et elle avait deux cornes semblables à un agneau, et elle parlait comme un dragon. Et elle exerce tout le pouvoir de la première bête devant elle, et fait que la terre et ceux qui  habitent sur elle rendent hommage à la première bête, dont la plaie mortelle avait été guérie. Et elle fait de grands miracles, en sorte que même elle fait descendre le feu du ciel sur la terre, devant les hommes. Et elle séduit ceux qui habitent sur la terre, à cause des miracles qu’il lui fut donné de faire devant la bête, disant à ceux qui habitent sur  la terre de faire une image à la bête qui a la plaie de l’épée et qui a repris vie.

 «Et il lui fut donné de donner la respiration à l’image de la bête, afin que l’image de la bête parlât même, et qu’elle fit que tous ceux qui ne rendraient pas hommage à l’image de la bête fussent mis à mort. Et elle fait qu’à tous, petits et grands, riches et pauvres, et libres et esclaves, on leur donne une marque sur leur main droite ou sur leur front, et que personne ne peut acheter ou vendre, sinon celui qui a la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom. «Ici est la sagesse.

« Que celui qui a de l’intelligence compte le nombre de la bête. Car

25

c’est un nombre d’homme, et son nombre est six cent-soixante-six.» Ap. 13: 11-18. {TN12: 25.2}

Le pouvoir qui est représenté par cette bête à deux cornes s’identifiera lui-même avec le « faux prophète», pour ensemble être «jetés vifs dans l’étang de feu» Ap. 19: 20. De cela, il est simple de voir que les miracles que fait la bête en présence des hommes et par lesquels elle séduit «ceux qui habitent sur la terre» (Ap. 13: 13, 14) sont réalisés par le faux prophète (Ap. 19: 20) «devant la bête» Ap. 13: 14. Clairement, alors, l’autorité civile de la bête, combinée avec le pouvoir surnaturel du faux prophète, aboutissent à une union de la bête et du faux prophète — une association de l’Etat et des églises représentatives. {TN12: 26.1}

En ayant seulement deux cornes, pas dix, la bête dépeint donc, un gouvernement local et non universel. Néanmoins, elle influencera toute la Chrétienté pour «faire une image à la bête qui avait la blessure de l’épée et qui vivait», c’est-à-dire, elle réalisera l’installation d’un gouvernement mondial ré-intronisant les principes de

26

l’autorité de l’église-Etat norme de la Rome Ecclésiastique. Etant le restaurateur de ces principes, elle et le faux prophète, deviendront le chef dictateur du monde et formera non seulement la politique et les politiques religieuses des gouvernements, mais aussi le commerce mondial. Il décrétera « que personne ne peut acheter ou vendre sinon celui qui a la marque, le nom de la bête, ou le nombre de son nom». Ap. 13: 17 {TN12: 26.2}

Cette bête représente un homme debout à la tête d’une nation et dont l’influence se répandra loin et parmi les rois de la terre. Elle est plus loin identifiée par un nombre –le nombre mystique «six cent-soixante-six». Ap. 13: 18 {TN12: 27.1}

La croyance dominante affirmant que le nombre «666» est l’identification numérique de quelque autre pouvoir est la création du Prince des ténèbres et est calculée pour dissimuler si possible la reconnaissance de ce pouvoir à deux cornes. L’inspiration place le nombre sur la bête à deux cornes, et nous devons le laisser là. Quand le nombre sera finalement composé, les serviteurs de Dieu pourront convaincre tous les «sages» que c’est tout simplement ce que la bête symbolise. Nous voyons maintenant, cependant que personne, étudiant la Parole de Dieu ne sera trompée quand ce pouvoir apparaîtra sur le devant de la scène. Pourtant, malgré l’avertissement de Dieu, contre le don d’allégeance à la bête, le monde refusera d’en tenir compte, en conséquence même après que son nombre soit composé «il fera que tous,

27

petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçoivent une marque sur leur main droite ou sur leur front.» Ap. 13: 16 {TN12: 27.2}

Le passage, «si quelqu’un rend hommage à la bête et à son image et qu’il reçoive une marque sur son front ou sur sa main», dénote que tous ceux qui, après avoir entendu la vérité continuent à rendre hommage, soit religieusement ou séculièrement à l’image, «lui  aussi  boira du vin de la fureur de Dieu versé sans mélange dans la coupe de sa colère» Ap. 14: 9, 10. {TN12: 28.1}

Une réalisation complète de la glorieuse récompense qui attend l’humanité contraindra même maintenant les hommes à crier de joie! Et cette même réalisation de la terrible sentence qui attend tous ceux qui ne parviennent pas à prendre Dieu pour refuge, devrait leur causer même maintenant des pleurs et des grincements de dents. Que tous puissent voir de manière réaliste ces perspectives alternatives et être poussés ainsi à la repentance, l’Eternel a pris un soin suprême non seulement pour enregistrer une description graphique du mal, que par l’intermédiaire de la bête, Satan a décidé sur le monde entier, mais aussi à faire d’un mal semblable, un parfait

Type de «L’Image de la Bête.» {TN12: 28.2}

Le type fut frappé quand —  {TN12: 28.3}

«Nebucadnetsar, le roi, fit une statue d’or; sa hauteur était de soixante coudées, sa largeur, de six coudées; il la dressa dans la plaine de Dura, dans la province de Babylone. Et Nebucadnetsar, le roi, envoya un ordre pour assembler les satrapes, les préfets, les gouverneurs, les grands

28

juges, les trésoriers, les conseillers, les légistes, et tous les magistrats des provinces, afin qu’ils vinssent pour la dédicace de la statue que Nebucadnetsar, le roi, avait dressée : {TN12: 28.4}

«Et un héraut cria avec force: Il vous est ordonné, peuples, peuplades, et langues: Aussitôt que vous entendrez le son du cor, de la flûte, de la cithare, de la sambuque, du psaltérion, de la musette, et toute espèce de musique, vous vous prosternerez et vous adorerez la statue d’or que Nebucadnetsar, le roi, a dressée; et quiconque ne se prosternera pas et n’adorera pas, sera jeté à l’heure même au milieu d’une fournaise de feu ardent.» Da. 3: 1-6 (version Darby) {TN12: 29.1}

Dans l’évolution de ce décret drastique et injuste, il y a trois aspects marquants: le premier (…) révèle les agissements de la bête pour contraindre toutes les nations et les peuples au sein de sa domination à l’adorer et l’image qu’il doit faire; le second (…) promet que tout comme à l’époque de Nebucadnetsar où Michaël délivra et soutint ceux qui ont refusé d’adorer l’image d’or,(Dan. 3 : 12-30) de même, aujourd’hui Il délivrera et valorisera tous ceux qui refusent d’adorer la bête et son image; le troisième glorieusement révèle que tout comme tous ceux qui se tinrent alors debout, fidèles, ont conduit une multitude tant de haut que de bas à la connaissance du Dieu Très-Haut, de même aujourd’hui, tous ceux qui tiendront compte de l’avertissement pour ne pas adorer la bête ou son image « brilleront comme la splendeur de l’étendue, et ceux qui ont enseigné la justice  à une multitude, comme les étoiles, à toujours et à perpétuité.. Da. 12: 1-3 {TN12: 29.2}

29

Main dans la main avec l’histoire, la «plus sûre Parole prophétique» nous ayant conduits symbole après symbole à travers les empires en commençant par l’ancienne Babylone jusqu’au présent état dominant du monde sectaire, va certainement nous conduire jusqu’à la fin des temps. Nous sommes, donc, confrontés à la nécessité logique d’une autre bête symbolique, une prédiction du monde politico-religieux de demain. Sans un symbolisme pour nous porter au-delà du monde d’aujourd’hui, la Parole prophétique de Dieu serait incomplète. Ainsi, par souci de logique, la continuité et la perfection de cette succession de bêtes symboliques doivent inclure une autre bête celle qui  doit en particulier dévoiler le Monde de Demain. Le seul symbole restant est

LA BÊTE ÉCARLATE, CONDUITE PAR BABYLONE LA GRANDE. {TN12: 30.1}

«Et l’un des sept anges qui avaient les sept coupes, vint et me parla, disant: Viens ici; je te montrerai la sentence de la grande prostituée qui est assise sur plusieurs eaux, avec laquelle les rois de la terre ont commis fornication; et ceux qui habitent sur la terre ont été enivrés du vin de sa fornication. Et il m’emporta en esprit dans un désert: et je vis une femme assise sur une bête écarlate, pleine de noms de blasphème, ayant sept têtes et dix cornes. Et la femme était vêtue de pourpre et d’écarlate, et parée d’or et de pierres précieuses et de perles, ayant dans sa main une coupe d’or pleine d’abominations, et les impuretés de sa fornication; et il y avait sur son front un nom écrit: MYSTÈRE, BABYLONE LA GRANDE,

30

LA MÈRE DES PROSTITUÉES ET DES ABOMINATIONS DE LA TERRE. Et je vis la femme enivrée du sang des saints, et du sang des témoins de Jésus; et, en la voyant, je fus saisi d’un grand étonnement.

«Et l’ange me dit: Pourquoi es-tu étonné? Je te dirai, moi, le mystère de la femme et de la bête qui la porte, qui a les sept têtes et les dix cornes.

« La bête que tu as vue était, et n’est pas, et va monter de l’abîme et aller à la perdition; et ceux qui habitent sur la terre, dont les noms ne sont pas écrits dès la fondation du monde au livre de vie, s’étonneront, en voyant la bête, -qu’elle était, et qu’elle n’est pas, et qu’elle sera présente.

« Ici est l’entendement, qui a de la sagesse: Les sept têtes sont sept montagnes où la femme est assise; ce sont aussi sept rois: cinq sont tombés; l’un est; l’autre n’est pas encore venu, et, quand il sera venu, il faut qu’il demeure un peu de temps. Et la bête qui était et qui n’est pas, est, elle aussi, un huitième, et elle est d’entre les sept, et elle s’en va à la perdition. Et les dix cornes que tu as vues sont dix rois qui n’ont pas encore reçu de royaume, mais reçoivent pouvoir comme rois, une heure, avec la bête. Ceux-ci ont une seule et même pensée, et ils donnent leur puissance et leur pouvoir à la bête.

« Ceux-ci combattront contre l’Agneau; et l’Agneau les vaincra, car il est Seigneur des seigneurs et Roi des rois, et ceux qui sont avec lui, appelés, et élus, et fidèles.

« Et il me dit: Les eaux que tu as vues, où la prostituée est assise, sont des peuples et des foules et des nations et des langues. Et les dix cornes que tu as vues et la bête, -celles-ci haïront la prostituée et la rendront déserte et nue, et mangeront sa chair et la brûleront au feu; car Dieu a mis dans leurs cœurs d’exécuter sa pensée, et d’exécuter une seule et même pensée, et de donner leur royaume à la bête, jusqu’à ce que les paroles de Dieu soient accomplies. Et la femme

31

que tu as vue est la grande ville qui a la royauté sur les rois de la terre.» Ap. 17: 1-18 version Darby {TN12: 30.2}

Maintenant, de la flagrante similitude entre la bête semblable au léopard et la bête écarlate, il faudrait  reconnaître que celle-ci est l’image de la précédente, sa blessure mortelle ayant été guérie et ses cornes découronnées. Les cornes sans couronne de la dernière, qui représentent le monde dans un temps où il n’y a pas de rois couronnés, mais qu’au lieu de cela un monde gouverné par un chef ecclésiastique – – la femme qui conduit la bête. {TN12: 32.1}

32

De plus la déclaration « les dix cornes… sont dix rois qui n’ont pas encore reçu de royaume mais qui reçoivent autorité comme rois pendant une heure avec la bête (Ap. 17: 12.) signifie absolument que les royaumes couronnés d’aujourd’hui qui apparaissent de la chute de Rome et qui sont représentés par les cornes couronnées de la bête semblable au léopard seront sans couronne, détrônés. {TN12: 33.1}

Les cornes sans couronne de la bête écarlate, de plus, « ont un esprit », et « donnent leur puissance et leur force à la bête » (Apocalypse 17: 13) tandis que la femme « règne sur les rois de la terre. » (Ap. 17: 18) {TN12: 33.2}

 Sa position assise sur les têtes (Ap. 17: 9) dénote qu’elle doit contrôler les églises et le fait de conduire la bête, indique qu’elle est le souverain du monde. Ce système de culte et de règne n’est pas nouveau sous le soleil, car « en elle a été trouvé le sang des prophètes et des saints et de tous ceux qui ont été immolés sur la terre (Ap. 18: 24). Elle est donc correctement appelée Babylone le nom du plus vieil et premier empire du monde –le type. {TN12: 33.3}

Cette Babylone antitypique de laquelle le peuple de Dieu en ce moment doit être appelé à en sortir, doit même monopoliser le monde du commerce, comme cela est clairement révélé dans la prédiction que lorsque son règne s’achèvera alors {TN12: 33.4}

«…les marchands de la terre… pleurent et mènent deuil sur elle, parce que personne n’achète plus leur marchandise,

33

…et de la cannelle, et de l’arôme, et des parfums, et de l’huile aromatique, et de l’encens, et du vin, et de l’huile, et de la fine farine, et du froment, et du bétail, et des brebis, et des chevaux, et des chariots, et des esclaves, et des âmes d’hommes…

«Les marchands de ces choses, qui se sont enrichis par elle, se tiendront loin à cause de la crainte de son tourment, pleurant et menant deuil, et disant: Hélas! hélas! La grande ville qui était vêtue de fin lin et de pourpre et d’écarlate, et parée d’or et de pierres précieuses et de perles!

«Car, en une seule heure, tant de richesses ont été changées en désolation! Et tout pilote, et quiconque navigue vers quelque lieu, et les matelots, et ceux qui sont occupés sur mer, se tenaient loin; et voyant la fumée de son embrasement, ils s’écrièrent, disant: Quelle ville est semblable à la grande ville! Et ils jetèrent de la poussière sur leurs têtes, et, pleurant et menant deuil, ils s’écriaient, disant: Hélas, hélas! La grande ville, dans laquelle, par son opulence, tous ceux qui avaient des navires sur la mer étaient devenus riches! Car, en une seule heure, elle a été désolée!» Ap. 18: 11-13, 15-19 {TN12: 33.5}

Ainsi, peu de temps  après son établissement, cette fédération de l’église et de l’état plongera la tête la première dans l’oubli, même comme une grande  « meule » qui est jetée dans la mer (Ap. 18: 21). Et le cri des pleureuses seront «En une heure et tant de grandes richesses sont anéanties» (Ap. 17: 12; 18: 10, 17). Cette heure qui amène l’agonie de Babylone ne peut être autre que celle qui, selon la parabole de Jésus (Matthieu 20: 11-16 est la dernière heure parabolique (période) du jour (du temps de grâce) c’est-à-dire de l’appel des ouvriers de la onzième heure (le dernier

34

message au monde – – Mal. 4: 5), à la douzième heure (coucher du soleil, ancien horaire), la fin du jour – -la fin de la période évangélique (Mt. 24: 14), la fin de la moisson (Jé. 8: 20), la fin du temps de grâce (Ap. 22: 11). {TN12: 34.1}

Les « dix cornes » de la bête écarlate (les dirigeants qu’elle domine pendant une heure) finalement « la rendront déserte et nue, et mangeront sa chair et la brûleront au feu. » Ap. 17: 16. Ainsi, finalement  ils la détrôneront pour toujours et le système qu’elle symbolise, «l’image de la bête» sera anéantie. À cette défaite retentissante de Babylone, « les rois de la terre… la pleureront et se lamenteront sur elle… se tenant loin  par crainte de son tourment et disant: «Hélas! hélas! La grande ville, Babylone la ville forte ! » Ap. 18: 9, 10. {TN12: 35.1}

Les lamentations des « rois » montrent qu’ils sont compatissants envers elle, tandis que les cornes la détestent. Les « rois » par conséquent, ne peuvent pas être ceux qui sont symbolisés par les cornes sans couronne de la bête, mais plutôt ceux qui sont symbolisés par les cornes couronnées de la bête semblable au léopard. Ce sont les rois couronnés qui ont surgi après la chute de la Rome Païenne et qui sont maintenant rapidement en partance pour l’exil. {TN12: 35.2}

L’identité de Babylone étant un sujet très discuté parmi les étudiants de l’Apocalypse, de ce fait donc, se dégage la nécessité de déterminer

35

Qui Babylone Personnifie-t-elle ? {TN12: 35.3}

Maintenant que la lumière a complètement dissipé les ténèbres qui ont longtemps enveloppé ce sujet, l’étudiant de la prophétie peut simplement voir du symbolisme qu’en premier lieu Babylone personnifie le prochain système ecclésiastique politico-économique des nations, non pas une certaine institution ou organisation ; deuxièmement, que la bête qu’elle conduit est une image de sa domination et troisièmement qu’elle est sur le point de passer de la prophétie à l’histoire – – en effet  commence déjà à surgir de la brume comme les rivages de l’Amérique à Christophe Colomb et ses compagnons alors qu’ils s’approchaient du grand Continent de l’Ouest. {TN12: 36.1}

La bête étant conduite par la femme, Babylone révèle clairement trois vérités importantes: premièrement, que l’appel au peuple de Dieu à sortir de Babylone (Ap. 18: 4) est un appel à sortir d’entre les nations qui sont symbolisées par la bête qu’elle conduit (dirigeant); deuxièmement que les appelés doivent sortir de son territoire (sa domination) rempli de péchés parce qu’il doit être détruit par les fléaux et troisièmement leur sortie nécessite leur entrée dans un lieu où le péché n’existe pas et où il n’y a aucun danger que des fléaux tombent. Ainsi leur sortie de son territoire doit les conduire vers leur admission dans  le royaume de Dieu. {TN12: 36.2}

Alors l’avertissement contre l’acceptation de la marque (Ap. 14: 9-11), accompagné de l’appel à  en sortir, seront  répétés par un fort grand cri

36

à travers le territoire de Babylone. {TN12: 36.3}

Tant ceux qui se trouvent dans son territoire, que ceux qui sont en  dehors doivent alors immédiatement se décider à recevoir le sceau de Dieu au lieu de la marque de la bête s’ils veulent échapper à la colère de Dieu. Pour ce faire, la première classe doit en sortir  et la dernière classe doit y rester. En dépit de la sentence de mort (Ap. 13: 15) pour avoir adopté une telle position, il ne doit y avoir aucune hésitation ou embarras de la part de l’une ou l’autre classe. {TN12: 37.1}

Ceux qui sont à  Babylone doivent prendre garde à la Voix qui dit: «Sortez du milieu d’elle, Mon peuple, afin que vous ne participiez point à ses péchés, et que vous ne receviez pas de ses plaies.» Ap. 18: 4. Et ceux qui sont en dehors doivent soigneusement tenir compte de l’avertissement: «Si quelqu’un rend hommage à la bête et à son image, et qu’il reçoive une marque sur son front ou sur sa main, lui aussi boira du vin de la fureur de Dieu, versé sans mélange dans la coupe de Sa colère, et il sera tourmenté dans le feu et le soufre, devant les saints anges et devant l’Agneau.» Ap. 14: 9, 10. {TN12: 37.2}

La lumière sur ce sujet se propage comme un feu de chaume jusqu’à ce qu’elle illumine enfin toute la terre Ap. 18: 1, et tous ceux qui marchent dans la clarté de sa flamme auront leurs noms inscrits dans le Livre de Vie de l’Agneau. Ils seront délivrés du dernier effort de l’ennemi qui est déterminé à plonger le monde dans

37

l’abîme de la ruine éternelle. Pour eux, dit l’ange: «Se lèvera Micaël, le grand chef, qui tient pour les fils de ton peuple; et ce sera un temps de détresse, tel qu’il n’y en a pas eu depuis qu’il existe une nation jusqu’à ce temps-là. En ce temps-là, ton peuple sera délivré: quiconque sera trouvé écrit dans le livre.» Da. 12: 1 {TN12: 37.3}

Le symbolisme nous conduit maintenant à

LA PHASE FINALE DES BÊTES. {TN12: 38.1}

Les bêtes de Daniel 7 et la bête semblable au léopard d’Apocalypse 13 montent de la mer, mais la bête à deux cornes monte de la terre (Ap. 13: 11) et la bête écarlate est debout dans le désert (Ap. 17: 3). Ainsi, trouver l’emplacement géographique de chaque bête et son gouvernement c’est nécessairement d’abord déterminer la signification symbolique « de la mer », « la terre » et « le désert. » {TN12: 38.2}

«La Mer»

Localise le Territoire des Cinq Bêtes.

Comme dans le domaine de la nature, la mer est l’entrepôt (maison) des eaux, donc dans le domaine des symboles, la mer doit être le lieu de naissance des nations – – l’Ancien Monde. Les cinq bêtes (le lion, l’ours, le léopard et la bête indescriptible avec la bête semblable au léopard) montant de la mer, indiquent qu’elles représentent les royaumes qui ont surgi du Vieux Monde, comme le confirme l’histoire. {TN12: 39.1}

Dans la mesure où, la mer localise le territoire de ces bêtes alors, évidemment,

«La Terre»

Localise le Domaine de la Bête à Deux Cornes{TN12: 39.2}

 

Comme le lieu de naissance des nations est symbolisé par la mer, alors « la terre », l’opposé « de la mer », localise le domaine de la bête à deux cornes loin de l’Ancien Monde. Mais pour trouver exactement lequel des gouvernements du Nouveau Monde, cela supporte que nous devions

39

considérer les caractéristiques de la bête elle-même. {TN12: 39.3}

Ses deux cornes sans couronne montrent deux dirigeants non royalistes, tandis que leur apparence d’agneau prédit son innocence juvénile. Et ayant le pouvoir de dicter qui devrait acheter et qui ne devrait pas, montre qu’elles représentent une nation qui conduit dans le contrôle de la richesse du monde et de l’industrie. {TN12: 40.1}

Les États-Unis d’Amérique est le seul gouvernement dans le monde qui répond à  toutes ces particularités. Il provient du nouveau monde (« la terre »), non pas des territoires de l’Ancien Monde (« la mer.») C’est le seul gouvernement qui ressemble à un agneau – –  jeune et Chrétien, établi sur les principes innocents de paix et de liberté, ayant au pouvoir deux parties non royalistes (cornes sans couronne), le Républicain et le Démocrate. {TN12: 40.2}

Comme les symboliques « mer » et « terre » ainsi que les caractéristiques des bêtes, localisent parfaitement le siège de chaque bête, de mêm

«Le Désert»

Localise le Domaine de la Bête Écarlate {TN12: 40.3}

Par contraste, un désert est l’opposé d’une vigne. Et puisqu’une vigne est l’image de la maison du peuple de Dieu (És. 5: 7), le désert seul peut représenter

40

la Maison des Païens. La bête étant dans le désert indique qu’au moment où elle apparaît, il y a une vigne. Évidemment, il serait superflu de désigner « le désert » si le monde entier est désert. {TN12: 40.4}

(Pour plus de détails concernant ces bêtes symboliques, lisez la Verge du Berger, Vol. 2) {TN12: 41.1}

La certitude que tant la vigne que le désert, viennent à l’existence en même temps, montre en premier lieu que Babylone gouvernant (dirigeant) la bête ne règne seulement que sur le désert (monde Païen) et, deuxièmement, à cause de cela le peuple de Dieu est appelé à se rendre dans la vigne (le royaume restauré), où il n’y a pas de péché et où il n’y a aucune crainte de recevoir les fléaux. De ce royaume de sécurité, le prophète Daniel écrivit: {TN12: 41.2}

«Dans les jours de ces rois, le Dieu des Cieux établira un royaume qui ne sera jamais détruit, et ce royaume ne passera point à un autre peuple; il broiera et détruira tous ces royaumes, mais, lui  il subsistera à toujours.» Da. 2: 44. {TN12: 41.3}

Le thème de la vigne aujourd’hui, nécessite l’analyse de

41

LA FEMME COURONNÉES DE DOUZE ÉTOILES

ET SA POSTÉRITÉ. {TN12: 41.4}

 

Il est évident que la femme, de Babylone, est la contrefaçon de la «femme» qui enfanta le fils de Dieu (Ap. 12: 1) dont les Ecritures disent: {TN12: 42.1}

«Et quand le dragon vit qu’il avait été précipité sur la terre, il persécuta la femme qui {Tract 12, p. 42} avait enfanté le [fils] mâle. Et les deux ailes du grand aigle furent données à la femme, afin qu’elle s’envolât dans le désert, en son lieu, où elle est nourrie un temps,  et des temps, et la moitié d’un temps, loin de la face du serpent.» Ap. 12: 13, 14. {TN12: 42.2}

Tout d’abord, nous voyons dans ce verset, que la femme laissa sa vigne (sa patrie – – la Palestine) et alla dans le monde Païen après que son enfant soit né; c’est-à-dire dans sa période Chrétienne, quand le dragon la persécuta par l’intermédiaire des Juifs (Ac. 8: 1; 13: 46, 50, 51). Ensuite, nous remarquons qu’après qu’elle soit  là depuis un certain temps, les conditions devinrent telles qu’elle fut gênée plus longtemps en se nourrissant elle-même, et qu’il devint donc nécessaire qu’elle soit nourrie par quelqu’un «pendant un temps, des temps et la moitié d’un temps». {TN12: 43.1}

Trois ans et demi après la résurrection de Christ, l’Église quitta la Palestine (la vigne) et tandis qu’elle était dans le monde Païen (le désert), «le serpent lança de sa bouche de l’eau comme un fleuve, après la femme, [a contraint les païens à se baptiser dans le Christianisme et à se joindre à l’église], afin de l’entraîner (paganiser) par le fleuve.» Ap. 12: 15  Tandis qu’ainsi submergée, elle a dû être nourrie (soutenue) par l’Eternel, parce que beaucoup de ses croyants ont été paganisés et presque tous    ceux qui ne le furent pas (convertis), furent engloutis par le «fleuve». Ainsi, s’Il  ne l’avait pas  nourrie (protégé son existence) par un miracle, l’Église aurait péri durant ces périodes sombres de

43

la religion. Certes, elle a été en mesure de se nourrir elle-même depuis la Réforme, mais les non-convertis (fleuve) sont toujours au milieu d’elle. Elle a, toutefois, cette promesse de sauvetage (secours) {TN12: 43.2}

«Et la terre vint en aide à la femme, et la terre ouvrit sa bouche et engloutit le fleuve que le dragon avait lancé de sa bouche. » Ap. 12: 16 {TN12: 44.1}

Où littéralement parlant, les non-convertis qui sont maintenant au milieu de l’église doivent être tués et enterrés. Les convertis sont alors emmenés dans le royaume. Alors le dragon «fut irrité contre la femme, et s’en alla faire la guerre contre le résidu  de la semence de la femme, à ceux qui gardent les commandements de Dieu et qui ont le témoignage de Jésus.» Ap. 12: 17 {TN12: 44.2}

Réveillé de sa fureur contre sa purification, le dragon s’en alla faire la guerre contre «le résidu de la semence de la femme». Contre elle personnellement, cependant il ne fera pas la guerre, parce que ses serviteurs, les 144 000 (les premiers fruits – – Ap. 7: 3-8; 14: 4), sont ceux qui iront d’abord dans le royaume et sont debout avec l’Agneau, le Roi, sur le Mont Sion (Ap. 14: 1) Son palais terrestre. Aussi étant les dirigeants des tribus, ils sont symbolisés par la femme couronnée. Et étant dans leur propre pays, ils sont protégés du dragon qui ne persécute par conséquent que seulement le «reste» ceux qui sont laissés derrière, qui sont encore dans Babylone, mais qui sont finalement appelés à sortir d’elle (Ap. 18: 4) {TN12: 44.3}

44

(Pour tous les détails sur Apocalypse 12, lisez La Verge du Berger, Vol. 2 pp. 64-82) {TN12: 45.1}

Les premiers fruits du royaume proviennent du criblage, la séparation dans l’église, comme cela est démontré par les paraboles du filet et du champ: les bons poissons sont enlevés du filet (l’église) et mis dans le vase (le royaume) – – Mt. 13: 48, et le blé est enlevé parmi l’ivraie et mis dans le grenier (le royaume – – Mt. 13: 30). Comme les mauvais poissons, ils sont jetés loin ; comme l’ivraie, ils sont brûlés. (Pour une étude détaillée de la moisson, lisez la Brochure n° 3, Le Jugement et la Moisson) {TN12: 45.2}

Les seconds fruits, cependant, ceux qui sont toujours dans Babylone après la purification, sont enlevés parmi les mauvais (Ap. 18: 4) plutôt que les mauvais parmi les bons (Mt. 13: 49) {TN12: 45.3}

La colère du dragon contre eux est causée par leur réception du Témoignage de Jésus, l’Esprit de Prophétie (Ap. 19: 10) en devenant des observateurs des commandements de Dieu plutôt que des adorateurs de la bête et de son image. Le but du dragon est de les empêcher de sortir de Babylone et ainsi d’entrer dans la rapide croissance du Royaume.

Alors il est un fait cependant, que le monde contemplera l’arrivée de tout le peuple de Dieu

45

Du Territoire de Babylone dans Leur Propre Terre. {TN12: 45.4}

La vérité maintenant étant clairement établie que la bête écarlate est le symbole de la domination sur laquelle règne «Babylone la grande, la mère des impudiques», il s’ensuit que ses frontières s’étendront autant que s’étendent les frontières des nations qui sont sous son autorité. Par conséquent, l’appel, «Sortez du milieu d’elle, Mon peuple, afin que vous ne participiez point à ses péchés et que vous n’ayez point de part à ses fléaux» (Ap. 18: 4) est un appel pour eux à sortir de sa domination, afin de ne pas partager  ses péchés, ni recevoir de ses fléaux. Ceux qui répondent à l’ordre de l’Eternel, doivent, bien sûr, avoir un endroit libéré du péché où aller, où ils peuvent «habiter en sécurité» bien qu’il n’y ait ni barres, ni portes tout autour (Éz. 38: 11). A ce refuge ils seront « amenés » à sortir des nations et [là] ils demeureront tous en sécurité» (Éz. 38: 8). Ainsi, «tous tes fils [seront] enseignés de l’Éternel, et la paix de tes fils sera grande» És. 54: 13 (version Darby) {TN12: 46.1}

Le peuple de Dieu, à ce moment-là, ne peut plus servir l’Éternel dans  « Babylone » et en « Égypte » comme il pouvait le faire aux jours d’Esdras ou de Moïse, car lorsque les fléaux se déverseront sur Babylone, comme le feu et le soufre se déversèrent sur Sodome et Gomorrhe, puis s’il continuent à vivre parmi les mondains, ils ne pourront plus échapper aux dommages que causeront les fléaux, de même que Lot ne pouvait

36

survivre au feu, s’il était resté dans Sodome. Donc, tous ceux qui veulent échapper à la ruine annoncée, doivent vraiment sortir de Babylone comme Lot et sa famille sortirent de Sodome. {TN12: 46.2}

«Et il arrivera, à la fin des jours », Que la montagne de la maison de l’Éternel Sera établie sur le sommet des montagnes, et sera élevée au-dessus des collines, et toutes les nations y afflueront ; et beaucoup de peuples iront, et diront: Venez, et montons à la montagne de l’Éternel, à la maison du Dieu de Jacob, et Il nous instruira de Ses voies, et nous marcherons dans Ses sentiers. Car de Sion sortira la loi, et de Jérusalem la Parole de l’Éternel. Et Il jugera au milieu des nations, et prononcera le droit à beaucoup  de peuples ; et de leurs épées ils forgeront des socs, et de leurs lances, des serpes: Une nation ne lèvera pas l’épée contre une [autre] nation, et on n’apprendra plus la guerre.» És. 2: 2-4 (Lisez aussi És. 11: 11, 12, 15, 16) {TN12: 47.1}

«…Et dis-leur: Ainsi dit le Seigneur, l’Éternel: Voici, Je prendrai les fils d’Israël d’entre les nations où ils sont allés,  et Je les rassemblerai de toutes parts, et Je les ferai entrer dans

47

leur terre ;  et Je les ferai être une seule nation dans le pays, sur les montagnes d’Israël : un seul roi sera leur roi à tous, ils ne seront plus deux nations, et ils ne seront plus divisés en deux royaumes. Et ils ne se rendront plus impurs par leurs idoles, et par leurs choses exécrables, et par toutes leurs transgressions; Je les délivrerai de toutes leurs habitations où ils ont péché, et Je les purifierai; ils seront Mon peuple, et Je serai leur Dieu. {TN12: 47.2}

 «Et Mon serviteur David sera roi sur eux, et il y aura un seul pasteur pour eux tous. Et ils marcheront dans Mes ordonnances, et  ils garderont Mes statuts et les pratiqueront. Et ils habiteront le pays que J’ai donné à Mon serviteur Jacob, où vos pères ont habité;  et ils y habiteront, eux, et  leurs fils, et les fils de leurs fils, à toujours; et David Mon serviteur sera leur prince à toujours. {TN12: 48.1}

 «En outre, Je ferai avec eux une alliance de paix, ce sera avec eux, une alliance éternelle ; et Je les établirai,  et Je les multiplierai, et Je mettrai Mon sanctuaire au milieu d’eux pour toujours.  Et Ma demeure sera sur eux; et Je serai leur Dieu, et ils seront Mon peuple. Et les nations sauront que Moi Je suis l’Éternel, qui sanctifie Israël, quand Mon sanctuaire sera au milieu d’eux à toujours.» Éz. 37: 21-28  {TN12: 48.2}

Dans la confirmation que donne la Vérité, le peuple de Dieu doit de nouveau devenir un royaume, Ézéchiel prophétise

Un Nouveau Partage de la Terre. {TN12: 48.3}

Le prophète présente un partage de la terre totalement différent de celui du temps

48

de Josué (Jos. 17) : il doit constituer des bandes de l’Est à l’Ouest. Dan doit avoir la première portion au Nord et Gad, la dernière portion au Sud. Entre les frontières de ces deux tribus, il y a les portions du reste des tribus. Le sanctuaire doit être au milieu du pays et la ville contigüe à tout cela.  (voir Ez. 48) {TN12: 48.4}

Le fait qu’un tel partage de la terre promise ne s’est jamais réalisé, montre qu’il est encore à venir. Aussi, le fait que le sanctuaire soit toujours présent, tandis qu’il n’est plus sur la nouvelle terre (Ap. 21: 22), prouve positivement que cet installation unique est pré millénaire. En outre, le double fait que le nom de la ville est «Le Seigneur est Là», et que son emplacement, selon le partage de la terre, doit être nécessairement différent du partage de l’ancienne Jérusalem, et montre que cette Jérusalem prospère n’est pas cette ville. {TN12: 49.1}

De plus, les Ecritures l’indiquent clairement

LES PAÏENS SERONT CHASSES DE LA TERRE SAINTE. {TN12: 49.2}

«Et je levai mes yeux et regardai, et voici, quatre cornes. Et je dis à l’ange qui parlait avec moi: Que sont celles-ci? Et il me dit: Ce sont  ici les cornes qui ont dispersé Juda, Israël et Jérusalem. Et l’Éternel me fit voir quatre ouvriers. Et je dis: Que viennent faire ceux-ci ? Et il parla, disant : Ce sont là les cornes qui ont dispersé Juda, de manière que personne ne levait la tête; mais ceux-ci sont venus pour les effrayer, pour jeter

49

les cornes des nations qui ont levé la corne contre le pays de Juda, pour le disperser.» Za. 1: 18-21 (version Darby) {TN12: 49.3}

Ici nous remarquons, d’abord que les puissances païennes dans leur action pour disperser l’ancien peuple de Dieu sont représentées par quatre cornes, et, plus tard, dans leur rejet des Païens, sont représentées par quatre ouvriers. Ainsi, il est aussi prédit par une illustration que «Jérusalem sera foulée aux pieds par les nations, [seulement] jusqu’à ce que les temps des nations soient accomplis.» Lu. 21: 24. {TN12: 50.1}

(Lisez Ézéchiel 36 et 37 et Jérémie 30 et 31.) {TN12: 50.2}

Bien que notre première question devrait être : «Que ferons nous pour éviter de donner allégeance aux ennemis de Dieu afin d’être trouvés dignes d’une place dans Son royaume lorsque le mauvais temps arrivera ? Déjà, la majorité, pose leur première question,

Qui est Gog? {TN12: 50.3}

Pour quelqu’un qui essaye par ses propres moyens d’expliquer qui est Gog est pour  lui-même, se lancer dans l’impossible – – une entreprise qui ne peut aboutir seulement qu’à  une déception. On le voit dans le fait que, bien que la Bible déclare simplement que le lieu de villages sans murailles est dans les montagnes d’Israël – – la propre terre d’Israël (Palestine) où les pères de la nation Israélite ont demeuré, – – encore les hommes ont essayé de nous dire qu’il est en Amérique ! {TN12: 50.4}

 C’est ainsi que dans leur propre ruse

50

L’ÉTERNEL LES DÉPOUILLERA ET JUGERA LES NATIONS  {TN12: 50.5}

« Et les habitants des villes d’Israël sortiront, et allumeront du feu, et brûleront les armes, et les écus, et les boucliers avec les arcs, et les flèches, et les épieux, et les piques ; et ils en feront du feu pendant sept ans. Et ils n’apporteront point de bois des champs, et ils n’en couperont point des forêts, car ils feront du feu  avec des armes ;  et ils butineront ceux qui les ont butinés, et ils pilleront ceux qui les ont pillés, dit le Seigneur, l’Éternel.

« Et il arrivera en ce jour-là, que Je donnerai là à Gog un lieu pour sépulcre en Israël, la vallée des passants, à l’orient de la mer; et  le chemin sera [ainsi] fermé aux passants, et on enterrera là Gog et toute la multitude ; et on l’appellera la vallée de Hamon-Gog. Et la maison d’Israël les enterrera pendant sept mois, pour purifier le pays ; et tout le peuple du pays les enterrera ; et ce sera un renom pour eux, le jour où je me glorifierai, dit le Seigneur, l’Éternel.

« C’est pourquoi ainsi dit le Seigneur, l’Éternel: Maintenant Je rétablirai les captifs de Jacob, et J’aurai compassion de toute la maison d’Israël, et je serai jaloux de Mon saint nom, et ils porteront [en eux] leur confusion et toutes leurs infidélités par lesquelles ils ont été infidèles envers moi, alors qu’ils habiteront en sécurité dans leur terre et qu’il n’y aura personne qui les effrayer, quand Je les aurai ramenés d’entre les peuples  et  que Je les aurai rassemblés des pays de leurs ennemis,  et que Je serai sanctifié en eux aux yeux de beaucoup de nations. Et ils sauront que je suis l’Éternel, leur Dieu, parce que Je les ai emmenés captifs parmi les nations, et que Je les aurai rassemblés dans leur terre,  et que Je n’en aurai laissé là aucun de reste. Et je ne leur cacherai plus ma face, parce que j’aurai répandu Mon Esprit sur la maison d’Israël, dit le Seigneur, l’Éternel.» Éz. 39: 9-13, 25-29 {TN12: 51.1}

51

«Car voici, en ces jours-là et en ce temps-là, où Je rétablirai les captifs de Juda et de Jérusalem, Je rassemblerai toutes les nations, et Je les ferai descendre dans la vallée de Josaphat, et là, J’entrerai en jugement avec elles, au sujet de Mon peuple et de Mon héritage, Israël, qu’elles ont dispersé parmi les nations ;  et elles ont partagé mon pays.

 « Proclamez ceci parmi les nations, préparez la  guerre, réveillez les hommes forts ; qu’ils approchent, qu’ils montent, tous les hommes de guerre ! De vos socs forgez des épées, et de vos serpes, des javelines. Que le faible dise : Je suis fort ! Accourez et venez, vous, toutes les nations, de toute part, et rassemblez-vous ! Là, Eternel, fais descendre tes hommes forts ! Que les nations se réveillent et montent à la vallée de Josaphat, car là Je m’assiérai pour juger toutes les nations, de toute part. » Joë. 3: 1, 2, 9-12 {TN12: 52.1}

«Et toutes les nations seront assemblées devant lui, et Il séparera les uns d’avec les autres, comme un berger sépare les brebis d’avec les chèvres; et il mettra les brebis à sa droite, et les chèvres à sa gauche. Alors le roi dira à ceux qui seront à sa droite: Venez,  les bénis de mon Père; héritez du royaume qui vous a été préparé dès la fondation du monde.» Mt. 25: 32-34 {TN12: 52.2}

Mais à ceux qui seront à Sa gauche Il dira:« Et ceux-ci s’en iront dans les tourments éternels, et les justes, dans la vie éternelle.» Mt. 25: 46. {TN12: 52.3}

(Pour une étude complète du royaume, lisez la Brochure n° 8 Mont Sion à la Onzième Heure, et la Brochure n° 9, Voici, Je Fais Toutes Choses Nouvelles, p. 40-64.) {TN12: 52.4}

Ceux-ci  sont des évènements futurs qui doivent bientôt suivre en succession rapide dans l’introduction du royaume. Alors suivent

52

la fin du temps de grâce et le déversement des sept dernières plaies qui tomberont sur ceux qui, symboliquement sont à Sa gauche – – c’est-à-dire en dehors de la Palestine. Tandis que les fléaux tombent, la plus grande de toute les guerres se fera, « la bataille du grand jour du Dieu Tout-Puissant», – -la longue attente du monde prendra fin, – – l’Armagédon (Ap. 16: 12-16) {TN12: 52.5}

Revenons maintenant à notre crise mondiale actuelle, puisque, comme précédemment mentionné, le nombre des rois couronnés d’aujourd’hui (Ap. 13) a chuté à une poignée, et puisque  les églises, dans leur quête pour la  paix et la sécurité, sont dans la tentative de s’applaudir l’une l’autre,  nous devrions judicieusement nous enquérir des

ÉVÈNEMENTS EN COURS QUI

POURRAIENT ACCOMPLIR LA PROPHÉTIE  {TN12: 53.1}

Parce que la pomme de discorde parmi les nations en colère d’aujourd’hui sont les marchés mondiaux, et parce que les églises sont menacées par les gouvernements totalitaires, et donc, instamment priées de préserver le Christianisme, le fait est là bien en évidence que le temps est proche pour l’arrivée de l’empire prédit politico-religieux-commercial, le supposé remède contre les maux d’un monde malade. {TN12: 53.2}

Maintenant, on voit que la prophétie d’Apocalypse 17 et 18, la dernière scène du drame joué par les nations est sur le point d’être ordonnée. {TN12: 53.3}

53

Les nations en guerre sont déjà divisées en deux camps idéologiques bien distincts : d’un côté les gouvernements démocratiques, tandis que de l’autre les gouvernements totalitaires. Si ces derniers continuent à poursuivre avec succès leur conquête incessante pour la domination mondiale et la souveraineté, la seule voie de succès pour les nations Chrétiennes, voyant humainement leur situation critique, sera leur abandon au pouvoir de l’église. Car, voyant les Catholiques opposés aux Catholiques et les Protestants contre les Protestants dans un combat mortel, elles seront dans une peur angoissante d’être astreintes  à  redonner le pouvoir à  la bête et ainsi rétablir l’église comme son conducteur afin de se libérer du joug du totalitarisme et sauvegarder le Christianisme. Elles verront la victoire à travers ce stratagème, si elles refusent la guerre, la raison  bien évidente  que la plupart des membres de ces églises, dans chaque armée des états totalitaires alliés dans le conflit, honoreront les préceptes de l’église supérieurs à ceux de leurs gouvernements respectifs. {TN12: 54.1}

Une telle combinaison de circonstances se traduira par une reproduction de l’autorité internationale de l’église et de l’état du Moyen-Âge, et reléguera en un tas de ferrailles, l’instrument le plus excellent du monde de liberté humaine – –  la Constitution divinement inspirée des États-Unis d’Amérique. Puisque ce développement accentuera les maux du monde, cela voudra dire que les quatre anges

54

ont lâché les vents et que les 144 000 Israélites sont scellés (Ap. 7: 3-8) {TN12: 54.2}

Et qui plus est, un système qui, sous peine de mort pour non-conformité fidèle à une forme d’adoration en violation de la conscience, n’est  autre chose que  la Démocratie et le Christianisme. Forcer la religion n’est rien de moins qu’un ordre à des sujets bafoués, plutôt qu’un ordre volontaire de la part des disciples. {TN12: 55.1}

La chute rapide des rois couronnés des nations (symbolisés par les cornes couronnées de la bête semblable au léopard) en contraste avec la montée des dirigeants sans couronnes des nations (symbolisés par les cornes sans couronne de la bête écarlate), montre que le monde passe de la période de gouvernements royalistes à une période de gouvernements non-royalistes. {TN12: 55.2}

Un renversement des démocraties totalitaires mettrait en danger la continuité des nationalistes Chrétiens. Pour résister à cette tempête, les gouvernements Chrétiens s’assiéront peu de temps après sur la bête, la reine mondiale prédite – –  Babylone la grande. Alors elle dira dans son cœur: « Je suis assise en reine, et je ne suis point veuve, et je ne verrai point de deuil» Ap. 18: 7 {TN12: 55.3}

Cette union de l’église et de l’état amènera « un temps de trouble tel qu’il n’y en a jamais eu depuis que les nations existent» Da. 12: 1. Néanmoins, « quiconque voudra sauver (protéger) sa vie » en sacrifiant la Vérité, « la perdra» dit le Christ «et quiconque perdra (risquer) sa vie à cause de Moi» en prenant une

55

ferme résolution pour la Vérité «la retrouvera» Mt. 16: 25. Et le prophète déclare que: «Et  en ce temps-là se lèvera Michaël, le grand chef, qui tient pour les fils de ton peuple ; et ce sera un temps de détresse tel qu’il n’y en a pas eu depuis qu’il existe une nation jusqu’à ce temps-là : et en ce temps-là ton peuple sera délivré : quiconque sera trouvé écrit dans le livre.…Plusieurs seront purifiés et blanchis et affinés; et les méchants agiront méchamment, et aucun des méchants ne comprendra ; mais les sages comprendront.» Da. 12: 1, 10 (version Darby). {TN12: 55.4}

Sans le Christ aucun système ne peut démêler le désordre mondial, mais ne peut seulement que l’aggraver. Babylone la grande, donc, peut tenir un court moment – – une «heure» symbolique – – et ensuite elle sera balayée par les cornes sans couronnes (Ap. 17: 16), La résultante du temps de trouble culminera finalement jusqu’à la fin du temps de grâce et dans le triomphe et le couronnement du ROI DES ROIS, ET SEIGNEUR DES SEIGNEURS» (Ap. 19: 16), dont le droit est de régner. {TN12: 56.1}

Donc c’est ainsi que «dans les jours de ces rois, le Dieu des cieux établira un royaume, qui ne sera jamais détruit» mais «subsistera à toujours» Da. 2: 44 «En vérité, Je vous dis : Cette génération ne passera point, que toutes ces choses ne soient arrivées» Mt. 24: 34. Alors, et seulement alors, le monde peut s’attendre à la paix. {TN12: 56.2}

56

Ainsi « la plus sûre parole prophétique » qui ne manque jamais de dire  la vérité, déclare que ni l’Angleterre, ni l’Allemagne mais plutôt Babylone la grande (l’image de la bête) tiendra finalement, pour un court moment en profitant de la guerre. Résolument, cependant, il n’y a que le peuple de Dieu qui  en profitera. Il sera libéré en devenant « un royaume, qui ne sera jamais détruit » ou « laissé à un autre peuple. » Da. 2: 44 {TN12: 57.1}

Comment il est important alors que nous laissions ainsi la lumière pénétrer au plus profond de notre esprit par l’infaillible Parole Prophétique, et sa réalisation historique, de sorte que nous nous écartions du chemin qui mène à la destruction, mais aussi que nous marchions dans la voie de la sécurité éternelle. A cette fin, considérons un chapitre de la Bible qui a toujours déconcerté les étudiants de la prophétie, mais qui maintenant, à la lumière de la Vérité Présente est devenu l’une des plus simples et compréhensibles prophéties de la Bible: {TN12: 57.2}

DANIEL ONZE – -LE RESUME,

«Celui qui est Rapporté dans les Écritures.»

«Et maintenant, je déclarerai la vérité : Voici, il s’élèvera encore trois rois en Perse ; et le quatrième deviendra riche de grandes richesses plus que tous, et quand il sera fort par ses richesses, il excitera tout contre le royaume de Javan. Et un roi vaillant se lèvera et exercera une grande domination, et il agira selon son bon plaisir. Et quand il se sera levé, son royaume sera brisé et sera divisé vers les quatre vents des cieux, et [ne passera] pas à sa postérité,, et il ne sera pas selon la domination qu’il exerçait ;

57

car son royaume sera arraché, et sera à d’autres outre ceux-là.» Da. 11: 2-4 {TN12: 57.3}

Il est clair, à partir de ces versets, que l’empire Médo-Persan devait être soumis par « le puissant roi » de Grèce (Alexandre le

58

Grand) et être par la suite divisé en quatre parties (au sud, au nord, à l’est et à l’ouest) « arraché, même pour d’autres ». C’est ainsi que, après la mort d’Alexandre, l’empire a été divisé, et une partie « attribué à chacun des quatre généraux qui formèrent la ligue. Tout d’abord, Ptolémée prit le pouvoir royal en Égypte, deuxièmement Séleucus, en Syrie et en Haute-Asie; troisièmement, Lysimaque, en Thrace et en Asie Mineure jusqu’en Taurus et quatrièmement, Cassandre s’empara de la Macédoine. » —L’Histoire Universelle, p. 100 {TN12: 58.1}

Il est bon de rappeler que, hormis la déclaration des emplacements  géographiques des quatre divisions de la Grèce, l’enregistrement prophétique de toute la chaîne des évènements est consacré au roi du nord et au roi du sud. Les actes du roi du nord, cependant, sont particulièrement soulignés indiquant que le compte de l’ensemble prophétique est donné notamment  pour exposer son ingérence dans les choses sacrées. Suit donc un inventaire de quelques-uns:

Des actes identifiant le Roi du Nord. {TN12: 59.1}

(1)Il battit le roi du sud et se saisit de son royaume (Da. 11: 15-16), après quoi il s’établit dans la « glorieuse » terre (Da. 11: 16) – – la Palestine.

{TN12: 59.2}

        (2) Dans la gloire du royaume, un collecteur d’impôts se leva (Dan. 11 : 20) {TN12: 59.3}

59

   (3) Son royaume fut « submergé » par les troupes qui se sont répandues jusqu’à lui comme un torrent (Da. 11: 22), et il perdit l’Égypte et la Palestine. {TN12: 60.1}

      (4) Ensuite, il travailla sournoisement, et devint fort avec un petit peuple (Da. 11: 23) {TN12: 60.2}

      (5) Il flatta les méchants pour leur méchanceté (Da. 11: 32) {TN12: 60.3}

       (6) Il partagea le pays pour le gain (Da. 11: 39) {TN12: 60.4}

        (7) Il deviendra fort la seconde fois, cependant il sera encore battu par le roi du sud (Da. 11: 25, 29-30) {TN12: 60.5}

        (8) À la même table, les deux rois parleront avec fausseté (Da. 11: 27) {TN12: 60.6}

     (9) Etant devenu fort la seconde fois, et ayant mené une guerre malheureuse contre le roi du sud  il sera dans son cœur hostile à l’alliance sainte (Da   11: 28) {TN12: 60.7}

(10) Il profanera le sanctuaire avec force et enlèvera le sacrifice continuel (Da. 11: 31) {TN12: 60.8}

(11) Il n’aura point égard au Dieu de ses pères (Da. 11: 37), il reconnaîtra un dieu étranger (Da. 11: 39), et il n’aura point égard à l’objet du désir des femmes (Da. 11: 37) {TN12: 60.9}

(12) Au temps de la fin, il battit de nouveau le roi du sud, entra dans le pays, et (déborde et passe au-dessus)  fondra sur lui (Da. 11: 40); puis il est de nouveau dans la terre glorieuse. Par la suite, Édom et Moab et les principaux des fils d’Ammon échapperont de sa main (Da. 11: 41); et aussi les

60

Libyens et les Ethiopiens suivront ses pas. (Da. 11: 43) {TN12: 60.10}

(13) Des nouvelles de l’orient et du nord l’effrayeront. Par conséquent, il sortira en grande fureur pour exterminer et détruire entièrement beaucoup de gens (Da. 11: 44) {TN12: 61.1}

(14) Il plantera aussi les tentes de son palais entre la mer et la montagne de sainte beauté, et il viendra à sa fin, et il n’y aura personne pour le secourir. {TN12: 61.2}

Commençant par l’ancien empire Médo-Persan (Da. 11: 2, 3) la chaîne des évènements de cette prophétie parvient jusqu’au temps où « le roi du nord plante  « les tentes de son palais entre les mers dans la glorieuse et sainte montagne » (Da. 11: 45), et culmine comme l’ange l’a expliqué, avec les évènements de Daniel 12: «Et en ce temps-là, se lèvera Micaël, le grand chef, qui tient pour les fils de ton peuple, et ce sera un temps de détresse tel qu’il n’y en a pas eu depuis qu’il existe une nation jusqu’à ce temps-là. Et en ce temps-là ton peuple sera délivré : quiconque sera trouvé écrit dans le livre» Da. 12: 1 (version Darby). {TN12: 61.3}

Couvrant une période de temps aussi longue, de nombreux siècles, la domination des rois dont l’histoire est révélée dans cette prophétie, a évidemment passé

Un nombre de Régimes. {TN12: 61.4}

Sachant qu’aucun humain n’a vécu au-delà et traversé ces siècles,

61

il est évident que les titres « roi du sud » et « roi du nord » sont applicables aux deux lignes de dirigeants. Sachant aussi qu’aucun gouvernement ou royaume n’a subsisté à travers les âges, il devient évident que ces deux lignes ont subi plusieurs

62

substitutions de souverains – – beaucoup de régimes. C’est pourquoi, la Bible les différencie par leurs titres linéaux-géographiques. {TN12: 61.5}

Il est maintenant clair, par les Ecritures que la division Grecque au sud de la Méditerranée, les Ptolémée reçoit premièrement le titre de « roi du sud », tandis que la division nord de la Méditerranée les Lysimaquien reçoit premièrement le titre de « roi du nord ». En ce qui concerne les territoires de ces deux lignes de dirigeants, le Méditerranéen, par conséquent  devient le point de la boussole à partir duquel ils doivent être calculés. {TN12: 63.1}

En 281 avant Jésus-Christ, Lysimaque supplanta à sa domination Cassandre, puis en 279 avant J.C., Séleucus battit Lysimaque et s’empara de son royaume, par conséquent, les divisions de l’est, du nord, de l’ouest devinrent une seule, tandis que Ptolémée posséda pour sa part la division du sud. La dynastie Séleucidienne, par conséquent s’est introduite dans le second régime du nord, tandis que la dynastie Ptolémaïque continua à être le premier régime du sud. {TN12: 63.2}

Pour ce point, la vision prophétique a été ouverte à tous, mais à partir d’ici, elle reste fermée même si beaucoup ont essayé de l’ouvrir. Pour ouvrir sans clef une porte verrouillée, bien entendu, il faut la briser. Mais étant incassable, la porte verrouillée de la prophétie est impossible à ouvrir sans

La Clef  {TN12: 63.3}

Le moyen simple et positif de ne pas perdre de vue l’identité de ces deux rois est

63

de  laisser la plume de la prophétie tracer sur la carte de l’histoire, les souverains successifs de l’Égypte et de la Palestine. les titres de ces rois qui ont conquis et qui ont perdu ces anciens pays sont relatés dans ce chapitre prophétique afin de préserver l’identité et exposer les mauvaises intentions à la fois du roi du sud et du roi du nord. {TN12: 63.4}

Souvenons-nous, maintenant, tout d’abord, le roi du sud domina « la glorieuse terre », la Palestine avec l’Egypte et le roi du nord s’empara de la glorieuse terre à deux reprises (Da. 11: 16, 41). S’il l’a conquise à deux reprises, alors il a dû la perdre une fois. Par conséquent, les deux rois la dominèrent deux fois et la perdirent deux fois. Mais le roi du nord, le dernier à la gouverner, la gouverne «dans le temps de la fin», temps où plusieurs courront çà et là, et le temps où la connaissance augmentera (Da. 12: 4) – – notre temps. Notez ceci attentivement que ces transactions de la terre ont fourni la clef de l’identité de ces rois de l’époque de la mort d’Alexandre le Grand jusqu’à notre temps. {TN12: 64.1}

L’ange a déclaré catégoriquement que les rois qui dominèrent la Palestine conjointement avec l’Égypte sont les suivants: Premièrement, le roi du sud (Ptolémée), deuxièmement, le roi du nord, (Rome Païenne), troisièmement, le roi du sud (Turquie), et quatrièmement, le roi du nord (Angleterre). Ici, les détails de la prophétie corroborés par l’histoire sont exposés dans les vingt-cinq pages suivantes. {TN12: 64.2}

À la lumière de ces principaux faits écoulés, nous devrons maintenant être en mesure

64

de bien évaluer le déroulement du rouleau et intelligemment faire coïncider la page prophétique avec la page historique comme nous sommes passés, de l’époque du premier régime du nord celui de Lysimaque jusqu’au temps du second régime du nord par la victoire de la dynastie de Séleucus qui renversa la dynastie de Lysimaque, et jusqu’au temps du troisième régime, qui est Rome, la puissance qui renversa le royaume de Séleucus. Et comme l’exposé prophétique a été donné pour rapporter  l’œuvre du roi du nord au cours du troisième régime, nous sommes donc conduits à examiner la partie sus-comptée des actes de la prophétie, comme indiqués aux pages 59-61. {TN12: 64.3}

(1)

Le Nord Bat Le Sud – – Occupe l’Égypte et La Palestine.

«Et le roi du nord viendra et il élèvera une terrasse, et s’emparera de la ville forte. Et les forces du midi ne tiendront pas, ni l’élite de son peuple et il n’y aura pas de force [en lui] pour se maintenir. Mais celui qui vient contre lui agira selon son gré, et il n’y aura personne qui lui résiste; et il se tiendra dans le pays de beauté, ayant la destruction dans sa main.» Da. 11: 15,16. (version Darby) {TN12: 65.1}

Ce passage nous amène définitivement au temps du troisième régime dans le royaume du nord, celui de la Rome Païenne qui renversa complètement  le premier régime du  sud, celui de la dynastie de Ptolémaïque. L’Égypte et la Palestine passèrent alors

65

des mains du roi du sud (Ptolémée) aux mains du roi du nord (Rome):«l’année 63 avant JC, le général romain Pompey … marcha contre Jérusalem … La  Syrie … devint une appartenance romaine.» —The Battleground, par Helaire Belloc (le champ de bataille). Et en 31 avant J.-C «l’Égypte devint une Province Romaine» — New Student’s Reference Book (la nouvelle référence du livre des étudiants). {TN12: 65.2}

Puisque le pouvoir qui renversa la dynastie de Ptolémée et s’empara de l’Égypte et de la Palestine, est identifié par l’ange comme étant le roi du nord, et puisque la Rome Païenne fut cette puissance, il s’ensuit que le titre le «roi du nord» après le passage de Lysimaque (qui domina le premier régime du nord), à Séleucus (qui fut le deuxième régime du nord), tomba entre les mains des empereurs romains (ceux qui gouvernèrent le troisième régime du nord). Voir la carte n° 4 p. 17 {TN12: 66.1}

Par ces successions de régimes, nous sommes emmenés aux environs de l’an 31 avant J.-C., temps dans pendant lequel Rome  gouverna non seulement les territoires de Lysimaque, Séleucus et Ptolémée, mais aussi le territoire de Cassandre — l’empire entier d’Alexandre. {TN12: 66.2}

(2)

Dans La Gloire Du Royaume

«Puis il s’en élèvera un à sa place qui  fera passer l’exacteur par la gloire du royaume.» Da. 11: 20 (version Darby) {TN12: 66.3}

César Auguste, l’empereur romain,  est celui qui a imposé le monde:

66

«Et il arriva, en ces jours-là, qu’un décret fut rendu de la part de César Auguste, [portant] qu’l fût fait un recensement de toute la terre habitée. (Le recensement lui-même se fit  lorsque Cyrénius eut le gouvernement de la Syrie.). Et tous allaient pour être enregistrés, chacun en sa propre ville. Et Joseph aussi monta de Galilée, de la ville de Nazareth, en Judée, dans la ville de David, qui est appelée Bethléem, (parce qu’il était de la maison et de la famille de David)» Luc 2: 1-4. (version Darby) {TN12: 66.4}

Comme ce collecteur d’impôts devait être présent lorsque le royaume était dans sa gloire, la déclaration implique que celle-ci devait s’affaiblir. {TN12: 67.1}

(3)

Submergé par une Inondation – – Perd l’Égypte et la Palestine

«Et les forces qui débordent seront débordées devant lui et seront brisées,  et même le prince de l’alliance.» Da. 11: 22 {TN12: 67.2}

Ici, on montre l’éclatement de l’Empire romain aux mains des hordes barbares qui le balayèrent et, comme une inondation, le submergèrent. Voir la carte 8 {TN12: 67.3}

(4)

Retour au Pouvoir

« Et dès qu’il se sera associé à lui, il agira avec fraude, et il montera, et sera fort avec peu de gens.» Da. 11: 23 (version Darby) {TN12: 67.4}

A partir de cette déclaration prophétique, nous voyons que Rome devait sortir de sa ruine et de

67

son humiliation et redevenir forte, mais cette fois par duperie, et avec un «peuple peu nombreux.» Dans cette chaîne prophétique, alors, Rome est présentée dans deux phases différentes, Païenne et Ecclésiastique, comme cela fut

68

démontré par la quatrième bête symbolique de Daniel 7. C’est ainsi qu’après que la Rome Païenne se soit vue elle-même envahie et humiliée jusqu’à terre, abaissée ouvertement, pour ainsi dire, qu’elle conçut une duperie par laquelle elle provoqua elle-même son retour au pouvoir. Le plan a abouti à  un code ecclésiastique de lois, dont, l’application se réalisa avec « peu de gens» — les soi-disant Chrétiens. {TN12: 67.5}

Elle ne fit pas appel au renversement des rois mais plutôt à leur conversion au christianisme. Ainsi paisiblement, le roi du nord succéda dans la mise en place de son plan pour régner comme roi spirituel des rois au nom du Dieu du Chrétien. D’abord il régna sur des nations, puis sur les rois des nations. {TN12: 69.1}

Ces faits historique et Biblique montrent que les nations Christianisées, sous l’égide d’un guide spirituel, constituent Rome dans sa seconde phase, et l’Inspiration lui donne le titre «le roi du nord». A son trône, les rois comme les paysans, dans les vastes  frontières de la Rome Christianisée, s’inclinèrent dans une soumission absolue et une adoration. Ainsi, par la subtilité, elle redevint forte comme les paragraphes suivants de l’histoire le confirment. {TN12: 69.2}

(5)

Le Rapport Historique de la Flatterie et le Christianisme Obligatoire.

« Les évêques, ou les dirigeants des églises Chrétiennes se sont d’abord rabaissés,

69

dans un esprit de douceur, au fondateur de leur religion. Mais enfin, ils ont cherché le pouvoir temporel et un avantage mondain. Les évêques des grandes villes assumèrent l’autorité sur ceux de la campagne environnante; et Rome, Constantinople, Alexandrie, Antioche et Jérusalem devinrent les sièges du pouvoir ecclésiastique; et leurs évêques pouvaient être considérés comme constituant une oligarchie (aristocratie) dans l’église….Rome devint, à travers le Moyen-âge un roi des rois, bien plus – – il était supposée être à la place de Dieu.» — L’Histoire Universelle, p. 198, 199; {TN12: 69.3}

«Au couronnement de Charlemagne, le Pape Léo III, après avoir placé la couronne sur sa tête le salua par le titre d’empereur des Romains. Il avait dompté les nations barbares de l’Europe, à l’exception des Danois ou Normands, et son royaume comprenait la France, l’Allemagne, l’Italie et le nord de l’Espagne. De l’Est Irène, l’Impératrice de Constantinople a cherché son amitié; et même le Calife de Bagdad, la princesse Haroun al Raschid, établit une correspondance avec lui, et lui envoya les clefs du saint sépulcre de Jérusalem. Charlemagne, quoiqu’étant un barbare ne fut premièrement pas capable d’écrire son nom, mais « signa ses traités avec la poignée de son épée, et les fit respecter avec la pointe », et avait cependant beaucoup de sympathie pour les érudits.» — L’Histoire Universelle, p. 203 {TN12: 70.1}

«… Witikind, le plus vaillant et célèbre de leurs chefs adopta

70

pleinement le Christianisme, et abandonna ses armes. Charlemagne, alors obligea le peuple Saxon, sous peine de mort, à recevoir le baptême. Il envahit et conquit les Huns et les Slaves.» – – L’Histoire Universelle, p. 202 {TN12: 70.2}

«…Charles, incapable de repousser les envahisseurs leur céda la province de Nuestria, par la suite appelée la Normandie, et donna sa fille en mariage  à Rollon. Le chef Normand cependant, rendit hommage à Charles à genoux en embrassant son royal orteil …» L’Histoire Universelle, p. 202 {TN12: 71.1}

«Alfred, le [roi d’Angleterre], donna la permission aux Danois de s’installer en Northumberland et à l’Est de l’Anglia, à condition qu’ils soient gouvernés par ses lois, et embrassent le Christianisme. Ils furent, donc, baptisés, et le roi lui-même fut le parrain de GUTHRUM leur chef…» – –  L’Histoire Universelle, p. 209 {TN12: 71.2}

Il trouva un prétexte pour envahir le royaume de la Lombardie, dans les hostilités de DESIDERIUS contre le pape. Charlemagne a traversé le grand Saint-Bernard de Genève, et prit successivement Pavie et Vérone. La Lombardie fut bientôt réduite à la soumission, et le roi fut fait prisonnier. Charlemagne fit sa prochaine visite à Rome où il fut reçu par le Pape Adrien 1er. Avec toutes les démonstrations de joie, et  acclamé comme le libérateur de l’église. Il se fit couronner roi de Lombardie.» — L’Histoire Universelle, p. 201 {TN12: 71.3}

De cette manière subtile, vint le roi du nord, qui obtint le «royaume par

71

flatteries» (Da. 11: 21) et en honorant le «dieu des forteresses» comme prophétisé dans Dan. 11: 24, 38, 39. {TN12: 71.4}

(6)

L’histoire Explique sa Division du Pays pour le Gain.

«Le SYSTÈME FÉODAL est un terme utilisé pour exprimer la méthode dont les chefs, qui ont conquis à  l’aide de leurs armées,  et se sont installés dans les pays conquis, avec laquelle ils ont divisé les terres entre leurs partisans, et les dettes et les privilèges grandissant de cette division. Quand le chef ou le roi virent l’ensemble du territoire indivis d’une part, et le corps de ses partisans qui souhaitent régler leur différend entre eux, la question a naturellement surgi, comment devrait-ils le diviser? L’état instable du monde devait être considéré. S’ils le divisaient parmi son peuple, sans préserver une attitude guerrière, ils deviendraient la proie de certaines des hordes armées, se déplaçant toujours dans la recherche d’implantations. Le chef, donc, après avoir retenu ce qu’il avait choisi, partagea le pays en attribuant de grandes parts à ses principaux capitaines, – –  à condition de lui rendre hommage en payant une certaine somme d’argent, et en apparaissant sur le terrain avec un certain nombre de servants chaque fois qu’il les appellerait à son aide. Ces officiers en chef, après avoir gardé ce qu’ils désiraient pour leur propre usage, se divisèrent le reste de la terre qui leur avait été assigné, à leurs propres favoris ;

72

qui devaient leur fournir de l’argent et des soldats, comme ils le devaient pour le roi. Les habitants conquis qui restèrent devinrent des esclaves, et furent transférés avec les terres. Ces rois s’élevèrent par leurs propres prouesses; mais, sur la constitution de leur nation, la Monarchie, fut généralement élective tout d’abord dans leurs familles, puis devint héréditaire.» — L’Histoire Universelle, p. 200 {TN12: 72.1}

(7)

Le Second Régime du Sud Bat le Quatrième Régime du Nord.

«Et il réveillera sa puissance et son coeur contre le roi du midi, avec une grande armée. Et le roi du midi s’engagera dans la guerre avec une grande et très puissante armée. Mais il ne tiendra pas, car ils trameront leurs desseins contre lui ; et ceux qui mangeaient ses mets délicats le briseront ; et son armée se dissoudra et beaucoup de gens tomberont tués. Et il retournera dans son pays avec de grandes richesses, et son cœur sera contre la sainte alliance, et il agira, et retournera dans son pays. Au temps déterminé il retournera et viendra dans le midi ; mais il n’en sera pas la dernière fois  comme la première ; car les nations de Kittim viendront contre lui et il sera découragé, et retournera et sera courroucé contre  la sainte alliance, et il agira ; et il retournera et portera son attention  sur ceux qui abandonnent la sainte alliance.» Da. 11: 25, 26, 28-30 (version Darby) {TN12: 73.1}

Nous avons déjà vu de la prophétie, de même que de l’histoire que le premier régime du Sud (de Ptolémée) a été renversé par le troisième régime du nord (c’est-à-dire

73

la Rome Païenne). Et comme la Rome Païenne n’avait jamais fait la guerre contre une autre puissance du sud, deux points ressortent distinctement: premièrement, à la suite du  régime de Ptolémée, un autre roi du sud doit être suscité; et deuxièmement, la guerre contre ce roi du sud sera menée par le régime succédant à  la Rome Païenne, c’est-à-dire la Rome Christianisée, le quatrième régime du nord. Ce qui  a réveillé «sa puissance et son courage contre le roi du sud». {TN12: 73.2}

Le seul régime qui, passant par le sud depuis la dynastie Ptolémaïque ait sombré, et qui ait gouverné l’Egypte et la Palestine, est celui des Maures:« une race Mahométane, Arabophone, d’une descendance mélangée, formant  la partie de la population de Barbarie, et tirant leurs noms du Mauri, les anciens habitants de la Mauritanie, dont les descendants de la pure lignée, sont, cependant, l’Amazirgh, une branche des Berbères. Les Maures modernes ont surgi d’une union d’anciens habitants de cette région avec leurs conquérants Arabes, qui ont apparu au 7ème siècle. Comme les conquérants musulmans des Visigoth en Espagne (711-713) sont venus d’Afrique du nord, le nom de Maure leur a été également attribué par les chroniqueurs espagnols et dont la connexion est synonyme d’Arabes et de Sarrazins. Ces Maures poussés vers le nord de la France, jusqu’à leur refoulement par Charles Martel à la grande bataille de Tours en 732, après quoi, ils se sont pratiquement limités

74

eux-mêmes à l’Espagne au sud de l’Ebre et de la Sierra Guadarrama….Les Maures expulsés, s’installant dans le nord de l’Afrique, fondèrent des villes à partir desquelles ils harcelèrent les Côtes Espagnoles et finalement  se développèrent  pour devenir les états pirates de la  Barbarie, dont les dommages ont été une source d’irritation pour les puissances civilisées Chrétiennes même jusqu’à bien dans le  siècle présent. « – – Encyclopédie du vingtième siècle, Vol. VI, p. 24. {TN12: 74.1}

Les conflits entre le sud et le nord d’après les guerres Gréco-romaines se firent entre les Musulmans et les Chrétiens. A cette époque, donc, tandis que le titre du « roi du nord » s’appliquait aux dirigeants de la Rome Christianisée, le titre du « roi du sud », s’appliqua aux dirigeants Musulmans. {TN12: 75.1}

(Dans la mesure où les Sarrasins, les Maures, les Arabes et les Turcs – – les Musulmans – – sont les successeurs de l’empire de Mahomet dans des régimes différents, nous en ceci pour la brièveté, utilisons le nom «Mahométans» pour tous, comme s’ils étaient un seul régime.) {TN12: 75.2}

Ceux-ci prophétiquement et historiquement ont établi la chronique des évènements et  rendent impossible l’application erronée des titres, ou de mal interpréter  les pouvoirs. {TN12: 75.3}

 En outre, les versets (Da. 11: 25, 26, 28-30) sur lesquels nous nous concentrons maintenant, crédite la victoire au roi du sud, et l’histoire montre qu’à ce moment précis où les Ecritures le soulignent, les musulmans sont venus de l’Afrique et qu’ils ont également envahi les nations

75

Chrétiennes au nord de la Méditerranée. C’est alors que Rome a perdu l’Egypte et la Palestine. {TN12: 75.4}

Dans ces versets, les pronoms personnels des deux antagonistes, le «roi du nord» et le «roi du sud» ne sont pas relatés par la règle grammaticale, mais uniquement par la logique des évènements: {TN12: 76.1}

«Et il [le roi du nord] réveillera sa puissance et son cœur contre le roi du midi, avec une grande armée. Et le roi du midi s’engagera dans la guerre avec une grande et très puissance armée. Mais il [le roi du nord] ne tiendra pas, car ils trameront leurs desseins contre lui; et ceux qui mangeaient ses mets délicats [les mets du roi du nord] le briseront [le roi du nord]; et son armée [e roi du sud] se dissoudra et beaucoup de gens tomberont tués…. Puis [étant vaincu] il [le roi du nord] retournera dans son pays avec de grandes richesses et son cœur sera contre la sainte alliance, et il  [le roi du nord] agira, et retournera dans son pays. Au temps déterminé, il retournera et viendra dans le midi; mais il n’en sera pas la dernière fois comme la première» (Da. 11: 25, 26, 28,29). {TN12: 76.2}

Bien que le «il» de Daniel 11: 28 retournera dans «son pays avec de grande richesse», il ne les a pas prises comme butin au roi du sud, dont l’armée s’est répandue et a causé que beaucoup soient «tombés tués» et ne purent résister (Da. 11: 26), mais il a dû les recevoir des convertis à sa religion. Ceux qui avaient mangé  la portion de ses mets (Da. 11: 26), ses serviteurs, et qui plus tard, l’ont détruit, ont été, dès le début, les Protestants. {TN12: 76.3}

76

Comme le «il» de Daniel 11: 29 retourne au temps nommé et vient vers le sud, «il» est donc le roi du nord descendu pour une autre bataille. Ce sont ces détails que l’histoire confirme et ainsi on voit que l’identification entre crochets des pronoms est correcte. {TN12: 77.1}

L’incursion de l’ouest des musulmans a commencé en 639 après J.-C, quand «’ils envahirent le pays et l’Egypte devint une province musulmane.»  – – La Nouvelle Référence du Livre des Etudiants. {TN12: 77.2}

Ainsi, après les Ptolémées, les musulmans qui gouvernèrent, furent le deuxième régime du sud et hérita du titre le « roi du sud. » {TN12: 77.3}

En 814 de notre ère, Rome (le roi du nord) avait déjà cédé l’Egypte et la Palestine aux Musulmans (au roi du sud). {TN12: 77.4}

La conscience dominante des Chrétiens du nord, et la conscience dominante des musulmans du sud, ont été depuis dans un conflit territorial et religieux. Et quelque soit celui qui prend une part des autres dominations, il contraindra, sous peine de mort pour non-conformité, ses croyances religieuses sur ses captifs. {TN12: 77.5}

(8)

Les Deux Ont Dit des Mensonges.

«Et ces deux rois auront à  cœur de faire du mal, et diront des mensonges à une même table ; {Tract 12, p. 77} mais cela ne réussira pas, car la fin sera encore pour le temps déterminé.» Da. 11: 27 {TN12: 77.6}

Une table sur laquelle les deux rois diront des mensonges, est, bien sûr, au sens figuré; c’est-à-dire la Rome Ecclésiastique a déclaré à leurs captifs que la religion romaine avait été présagée selon l’annonce de l’ange Gabriel à Marie, qu’elle porterait un fils, le Sauveur du monde; de même que les Musulmans ensuite, déclarèrent au même peuple (à la même table) lorsqu’ils devinrent leurs captifs, que l’ange Gabriel a apparu à Mahomet et lui donna la religion à laquelle tout le peuple de la terre devait adhérer. {TN12: 78.1}

Quoique la déclaration de Rome quant à juste ce que Gabriel a dit à Marie, soit fondée en fait, la religion réelle de Rome, simplement enrobée du Christianisme, n’est pas celle de Celui Dont la naissance a été prédite par l’ange Gabriel. Quant à  Mahomet qui a reçu sa religion de Gabriel, il ne l’a jamais accompli. Ainsi les deux, tant les pashas Mahométanisés que les seigneurs Christianisés ont parlé de mensonges à une même table – – aux gens du  peuple. Mais ils « ne réussiront pas» déclara l’ange, «cependant la fin sera encore pour le temps déterminé», c’est-à-dire, leurs fausses religions viendront à échéance à un moment désigné: elles ne dureront pas éternellement. {TN12: 78.2}

La carte numéro 9 montre les résultats finaux – – les nations qui ont été définitivement Christianisées, et les nations qui ont été définitivement Mahométanisées. {TN12: 78.3}

   78

(9)

Contre l’Alliance Sainte.

Voyant la nécessité de transiger avec les païens dans le but d’en faire une proie facile, le roi du nord donc, mit son coeur contre « l’alliance sainte »

79

(Da. 11: 28, 30, 32) c’est-à-dire il détourna la religion du Chrétien le sabbat de création (Ex. 20 : 8-11) que Dieu a « béni et a sanctifié » comme un mémorial de Ses œuvres, « une alliance perpétuelle ». Ex. 31 : 16,17 {TN12: 79.1}

Le roi du nord ayant de l’intelligence seulement avec ceux qui « abandonnèrent l’alliance sainte », ces deux points montrent d’abord que tous n’abandonnèrent pas le sabbat et d’autre part que le peu de gens avec qui il devint fort n’étaient pas des fidèles de Christ mais les infidèles. {TN12: 80.1}

«Et, par de douces paroles, il entraînera à l’impiété  ceux qui agissent méchamment à l’égard de l’alliance; mais le peuple qui connaît son Dieu sera fort et agira. Da.11 :32 {TN12: 80.2}

Ce verset révèle le caractère de chaque classe: premièrement des infidèles et deuxièmement, des fidèles. En ce qui concerne la destinée des fidèles, nous lisons: {TN12: 80.3}

«Et les sages du peuple enseigneront  la multitude; et ils tomberont par l’épée et par la flamme, par la captivité et par le pillage, plusieurs jours

 «Et quand ils tomberont, ils seront secourus avec un peu de secours, et plusieurs se joindront à eux par des flatteries.» Da.11 : 33, 34 {TN12: 80.4}

Ces versets, en plus de préfigurer le martyre des fidèles disciples du Christ, prédit la Réforme, «peu de secours»,  et annonce que son état par  sa présente chute  est causé par des « flatteries.» {TN12: 80.5}

80

(10)

Le Sanctuaire Profané, Le Perpétuel Enlevé.

«Et des forces se tiendront là de sa part, et elles profaneront le sanctuaire de la forteresse, et ôteront le [sacrifice] continuel, et elles placeront l’abomination qui causa la désolation.» Da.11: 31 {TN12: 81.1}

Que ces trois liens de la  Vérité (la profanation du sanctuaire, le perpétuel enlevé et la mise en place de l’abomination) dans la chaîne prophétique des évènements, nous emmènent plusieurs siècles dans l’ère Chrétienne, et est formellement confirmé par le Christ qui leur fait allusion du futur au moment où Il prononça la parole: {TN12: 81.2}

«Quand  donc vous verrez l’abomination de la désolation, dont il  a  été parlé par Daniel, le prophète, établie dans [le] lieu saint, (que celui qui lit comprenne), alors que ceux qui sont en Judée s’enfuient dans les montagnes.» Mt. 24: 15, 16 {TN12: 81.3}

Un sanctuaire païen est déjà souillé, et par conséquent ne peut être profané. Il est donc clair, alors, que le sanctuaire de la force (non pas celui des païens) fut profané en y introduisant  un sacerdoce païen et non converti {Tract 12, p. 81}. Le «sanctuaire» est l’église Chrétienne, car durant la période dans laquelle la profanation eut lieu, il n’y avait aucun sanctuaire à Jérusalem. (Concernant le «perpétuel», lire la Brochure n° 3, Le Jugement et la Moisson pp. 38, 39) {TN12: 81.4}

(11)

Point d’Égard à Dieu et aux Désirs des Femmes

«Et il n’aura point égard au Dieu de ses pères, et il n’aura point égard à l’objet du désir des femmes, ni à aucun dieu; car il s’agrandira au-dessus de tout; et il agira dans les lieux forts des forteresses, avec un dieu étranger : à qui le reconnaîtra il multipliera la gloire ; et les fera dominer sur la multitude et [leur] partagera le pays en récompense.» Da. 11: 37, 39 (Darby) {TN12: 82.1}

Aucune nation à part la Rome Christianisée n’a accompli cette prophétie, car elle est la seule qui ait méconnu le dieu de ses pères (le dieu païen) et qui a reconnu un dieu étranger (le Dieu des Chrétiens.) {TN12: 82.2}

Et même si elle prétendait avoir accepté entièrement le Dieu des Chrétiens, ce verset expose la fausseté de sa proclamation. {TN12: 82.3}

 «Et il n’aura point égard… à l’objet du désir des femmes.» Da. 11: 37

 82

Le désir de la femme c’est d’avoir un foyer (Gen. 3: 16) – – un désir que l’Eternel a placé dans son cœur. L’institution romaine de couvents, par conséquent, n’est pas un ordre venant de Dieu. {TN12: 82.4}

(12)

Le Cinquième Régime du Nord Bat le Second Régime du Sud

«Et, au temps de la fin, le roi du midi se heurtera contre …le roi du nord.» Dan. 11: 40 {TN12: 83.1}

L’ange qui dicta à Daniel ses écrits lui expliqua que jusqu’’au temps de la fin, ces prophéties devraient être révélées et qu’à cette époque « Plusieurs courront çà et là; et la connaissance augmentera» Dan. 12: 4 {TN12: 83.2}

Des inventions modernes, en particulier dans le domaine du transport et de la communication, sont reconnues comme étant la réalisation de  l’augmentation prévue  de la connaissance. Le progrès actuel de la connaissance, par conséquent, montre que nous vivons maintenant dans le temps de la fin. A son début, déclara l’Inspiration, (au 18ème siècle), le roi du sud «se heurtera» contre le roi du nord

83

– – le temps dans lequel le roi du nord – –

«… fondra sur lui [contre le roi du sud], comme une tempête, avec des chars et des cavaliers, et avec beaucoup de navires, et entrera dans les pays et inondera et passera outre ; et il viendra dans le pays de beauté, et plusieurs [pays] tomberont; mais ceux-ci échapperont de sa main : Édom, et Moab, et les principaux des fils d’Ammon. Et il étendra sa main sur les pays, et le pays d’Égypte n’échappera pas.  Et il aura sous sa puissance les trésors d’or et d’argent, et toutes les choses désirables de l’Égypte;  et les Libyens et les Éthiopiens suivront ses pas.» Da. 11: 40-43 {TN12: 83.3}

Passant au delà de la déclaration prophétique des victoires mahométanes, et arrivant « au temps de la fin», au 18ème siècle, nous constatons que le roi Christianisé du nord dans son cinquième régime (les gouvernements Chrétiens indépendants de l’église) ira au début envahir le roi du sud (l’Empire Mahométan), et finalement lui reprendre l’Egypte et la Palestine et beaucoup d’autre pays en plus de ceux que possédait l’Empire mahométan. {TN12: 84.1}

La carte n°10 met en évidence l’empire Turc dans toute sa grandeur, et donne également les dates où des diverses provinces sont tombées. Selon la carte, le déclin de l’Empire commença en 1699 (au temps de la fin — Da. 12: 4). {TN12: 84.2}

84

«Jusqu’’en 1915, quand l’Angleterre a déclaré le suzerain turc à une extrémité et a établi un protectorat, l’Egypte était nominalement une dépendance turque. Mais depuis 1883,

85

après la rébellion d’Arabi Pasha, l’Egypte avait été pratiquement exclue par la Grande-Bretagne en vertu d’un consul général.» La Nouvelle Référence du Livre des Etudiants. {TN12: 85.1}

«Palestine [la glorieuse terre], pendant de longues  années la maison de la race des Hébreux était sous le contrôle de Rome au temps du Christ. Au 7ème siècle elle passa sous le pouvoir Musulman, et de 1516 à 1919, elle était aux mains des Turcs et une partie de l’empire Turc.» – – Le Livre Mondial  {TN12: 86.1}

Edom, Moab, et les chefs des fils d’Ammon (ceux de la Trans-Jordanie), passèrent sous le mandat de la Grande-Bretagne. (Voir la carte n° 5, page 18). Le Mot, cependant, dit qu’ils «échapperont de sa main», prouvant que bien qu’il les ait maintenant, il devra les perdre. {TN12: 86.2}

Et « les Libyens et les Ethiopiens suivront ses pas»; peut-être le suivront-ils – –  lui seront favorables. {TN12: 86.3}

Afin d’implanter la vérité dans nos esprits, avant de passer tout d’abord de la prophétie accomplie à celle non accomplie. Il est avantageux de s’intéresser à ce qui suit.

Révision: {TN12: 86.4}

Après la division du  territoire d’Alexandre, l’Egypte et la Palestine étaient comme vu précédemment, d’abord gouvernées par les Ptolémaïques; en second lieu, par la Rome Païenne (Da. 11: 15, 16) et troisièmement, par  (Da. 11: 22)

86

et quatrièmement, de nouveau par les Chrétiens – – en particulier par la Grande-Bretagne. (Dan. 11 :41) {TN12: 86.5}

Ce sont les seuls faits historiquement et prophétiquement enregistrés impliquant les  anciens pays de l’Egypte et la Palestine. La capitulation de ces pays, par un roi prophétique à l’autre, identifie incontestablement « le roi du nord » et « le roi du sud » du temps de la division de l’empire d’Alexandre jusqu’au temps présent, et ne laisse aucun espace au doute ou à la discussion. {TN12: 87.1}

Rome (le roi du nord) entrant une seconde fois dans « la glorieuse terre » (Da. 11: 41), montre que si, comme mentionné précédemment, il s’empara de la terre des Ptolémées (Da. 11: 16), plus tard, en 633 après J.-C. la perdit au profit des Turcs et en 1919 – –  « dans le temps de la fin » la retrouva entièrement. {TN12: 87.2}

Voici une preuve simple que dans les temps modernes les dirigeants Mahométans sont dans la prophétie appelés le «roi du sud», tandis que les rois d’Angleterre, avec la famille perturbée de rois Christianisés de qui la prophétie déclare qu’ils ne s’allieront pas les uns aux autres (Da. 2: 43), sont appelés « le roi du nord.» {TN12: 87.3}

Dans sa période Païenne, Rome est représentée par les deux jambes de fer de la grande statue et dans sa période Christianisée, par ses pieds et les orteils de fer mélangé avec l’argile. {TN12: 87.4}

Que « le roi du nord » (Da. 11: 7) et le pouvoir de la petite corne (ayant des yeux d’homme et

87

une bouche parlant avec arrogance – – Da. 7: 25) sont une seule et même puissance qui est de nouveau montrée par le fait qu’«un temps, des temps et la moitié d’un temps» est la période donnée dans les deux circonstances. Voir Daniel 12: 7. (Le douzième chapitre est une continuité du onzième). {TN12: 87.5}

On le voit maintenant clairement que la passation de l’Egypte et de la Palestine des mains d’un peuple à un autre, est la clef qui a dévoilé le mystère de Daniel 11. Et la vérité, brillant avec splendeur, montre d’une manière extrêmement limpide que les doctrines populaires qui présentent la Turquie comme étant « le roi du nord » et que cette Angleterre soit le royaume qui émergea d’Israël, sont véhiculées par l’esprit d’erreur de façon à porter préjudice au peuple de Dieu pour qu’il perde entièrement de vue la vérité, et qu’il prenne leur position, sans savoir où ils sont. {TN12: 88.1}

(13)

Déclare la Guerre Mais Pas Contre le Roi du Sud

Jusqu’ici dans cette chaîne d évènements, chaque liaison a été une prophétie accomplie mais les versets qui nous restent à examiner contiennent les maillons d’une prophétie non réalisée. A travers les yeux de la foi, donc, nous devons maintenant examiner l’avenir : {TN12: 88.2}

«Mais des nouvelles de l’orient et du nord l’effrayeront, et il sortira en grande fureur pour exterminer et détruire entièrement beaucoup de gens.» Da. 11: 44 (version Darby) {TN12: 88.3}

Le souci du roi finalement ne provient pas du roi du sud qui se heurte

88

contre lui, mais de «nouvelles venant de l’orient et du nord» montrant qu’il est entraîné dans cette dernière lutte pour la suprématie, non pas par quelque déclaration de guerre contre lui, mais par sa déclaration de guerre contre plusieurs car « des nouvelles venant de l’orient et du nord» l’ont effrayé. {TN12: 88.4}

Si les activités agressives de l’Allemagne sur le nord de la Méditerranée, et les Japonais sur l’est  de celui-ci, sont les nouvelles qui ont poussé l’Angleterre dans la guerre contre plusieurs, et il n’y plus aucun doute à ce sujet, donc c’est la seconde guerre mondiale qui conduira à l’accomplissement de l’ensemble du chapitre examiné. {TN12: 89.1}

(14)

Sa Dernière Action

«Et il plantera les tentes de son palais entre la mer et la montagne de sainte beauté; et il viendra à sa fin et il n’y aura personne pour le secourir.» Da. 11: 45 (version Darby) {TN12: 89.2}

Il est évident que planter « les tabernacles de son palais» ne veut pas dire planter sa Capitale. Les tabernacles, par conséquent, peuvent désigner une succursale de son palais. Et son choix de les planter «dans la glorieuse et sainte montagne», indique que la place est destinée à attacher à ses tabernacles la sainteté du Dieu des Chrétiens. Investir les tabernacles de son palais avec une telle sainteté peut signifier qu’il doit héberger le siège social du gouvernement mondial ecclésiastique qui sera bientôt établi et que nous avons déjà considéré. {TN12: 89.3}

89

Mais un seul emplacement, peut-être le Mont Sinaï est « entre les mers» – – La Mer Rouge et la Méditerranée. Son choix, à la place de Jérusalem, implique que c’est parce que la Palestine, aussi bien qu’Edom, Moab, et Ammon «s’échapperont de sa main». {TN12: 90.1}

La déclaration «il viendra à sa fin, et personne pour le secourir» montre qu’il a déjà été précédemment aidé par un autre pouvoir et qu’il ne continuera pas longtemps par la suite, et cela signifie très probablement que son système ecclésiastique sera renversé par les cornes de la bête écarlate (Ap. 17: 16). {TN12: 90.2}

Il est maintenant évident que «les tabernacles de son palais» sont supposés représenter la sainteté et que la femme gouvernant la bête (Apoc. 17: 3), réglera les problèmes du monde social, économique, politique et religieux, la vérité est claire que les gouvernements Chrétiens actuels doivent être réorganisés et dirigés par un chef ecclésiastique – – et non par Hitler. {TN12: 90.3}

Notre prière, donc, est que tous doivent s’assurer que leurs noms soient inscrits dans le Livre de Vie de Michaël, pour ceux dont les noms ne figurent pas là,  ils seront laissés à gauche pour connaître la ruine éternelle. {TN12: 90.4}

Rassurons-nous que nous vivons maintenant dans le temps de la fin et comme ce moment est sur le point de passer dans l’éternité, citons les paroles solennelles de l’ange: {TN12: 90.5}

«Et en ce temps-là, se lèvera Michaël, le grand chef, qui tient

90

pour les fils de ton peuple ; et ce sera un temps de détresse tel, qu’il n’y en a pas eu depuis qu’il existe une nation jusqu’à ce temps-là. Et en ce temps-là  ton peuple sera délivré: quiconque sera trouvé écrit dans le livre. Et plusieurs qui dorment dans la poussière de la terre se réveilleront, les uns pour la vie éternelle, et les autres pour l’opprobre, pour être un objet d’horreur éternelle.» (Dan. 12: 1, 2) {TN12: 90.6}

Conclusion

Puisque les prophéties qui ont été traitées ici, relient ensemble plusieurs siècles d’histoire, nous avons pu, par l’intermédiaire de ce tract, mais brièvement traiter l’histoire en cause, en accordant une attention spéciale à la partie par laquelle le Seigneur guide les pas de chacun qui est désireux de se saisir de la croix et de Le suivre en toute sécurité sur l’abîme dans lequel tous les autres vivants tomberont bientôt. La vérité ici mise en  lumière, brillant aussi clairement que possible, devrait convaincre et convertir tous ceux qui sont honnêtes et qui veulent échapper à la ruine à venir. Par conséquent tous doivent

LA PRENDRE À CŒUR ET À PROFIT. {TN12: 91.1}

Comme une ligne de vie pour garder les fidèles disciples de Christ d’être balayés par la religion de l’un ou de l’autre pouvoir, Dieu a forgé la chaîne prophétique des évènements pour nous amener à les considérer. {TN12: 91.2}

Ceux qui s’attendent à être conduits et être  sauvés par la Parole de Vérité, seront aussi délivrés du temps de trouble, par

91

Michaël qui se lèvera (Da. 12: 1), lequel  trouble la détresse actuelle des nations est sur le point d’arriver, on ne devrait pas hésiter maintenant pour se ranger du côté du droit et de la vérité. Par rapport à cela, Frère, Sœur, est la lumière brillant maintenant sur votre sentier. {TN12: 91.3}

A ceux qui prennent à cœur l’avertissement du Seigneur et qui se positionne de Son côté, est fait la promesse: « et les sages brilleront comme la splendeur de l’étendue, et ceux qui ont enseigné la justice à la multitude, comme les étoiles, à toujours et à perpétuité.» Da. 12: 3 (version Darby) {TN12: 92.1}

«Plusieurs seront purifiés et blanchis et affinés; et les méchants agiront méchamment, et aucun des méchants ne comprendra; mais les sages comprendront.» Da. 12: 10 (version Darby) {TN12: 92.2}

Et maintenant, ayant entendu « la conclusion de tout ce qui a été dit, Crains Dieu et garde Ses commandements; car c’est là le tout de l’homme» Ec. 12: 13. Maintenant levons-nous et brillons, faisons nôtre la louange du Psalmiste et disons: « O Dieu! Tu m’as enseigné dès ma jeunesse; et jusqu’ici j’ai annoncé tes merveilles.» «Éternel! Tu es mon Dieu; je T’exalterai, je célébrerai Ton nom, car Tu as accompli des choses merveilleuses; des conseils [qui datent] de loin, qui sont fidélité [et] vérité.» Ps. 71: 17, Es. 25: 1. {TN12: 92.3}

92

LES CARTES

Les numéros 1-4, 6 et 7 sont des adaptations d’après les cartes dans les Empires de la Bible, par A.T. Jones. {TN12: 93.1}

Le numéro 5 est adapté d’après les cartes apparues dans Les nouvelles matinales de Dallas en 1941 {TN12: 93.2}

Le numéro 8 est adapté dans l’une des séries des cartes de l’Histoire Antique dans Myers Edition révisée. {TN12: 93.3}

Le numéro 9 et 10 sont reproduits d’après les cartes sur les Problèmes du Nouveau Monde en politique et Géographique {TN12: 93.4}

Illustrations

Les illustrations de la couverture de la page: Top one par Knott dans les nouvelles matinales de Dallas; Bottom one par Sakren {TN12: 93.5}

Tous les italiques sont les nôtres.

«C’est pourquoi dis-leur: Ainsi parle le Seigneur, l’Éternel: Je ferai cesser ces discours moqueurs; On ne les tiendra plus en Israël. Dis-leur, au contraire: Les jours approchent, Et toutes les visions s’accompliront. Car il n’y aura plus de visions vaines, Ni d’oracles trompeurs, Au milieu de la maison d’Israël. Car Moi, l’Éternel, Je parlerai; ce que Je dirai s’accomplira, et ne sera plus différé; Oui, de vos jours, famille de rebelles, Je prononcerai une parole et Je l’accomplirai, Dit le Seigneur, l’Éternel.» Éz. 12: 23-25


Laissez une réponse

Your email address will not be published. Required fields are marked *