L’Association Davidian Seventh-Day Adventists (Une Association Constituée en Église)



2TG5-6-1200x675.jpg

UNE FETE QUI ENLEVE LE VOILE, QUI OUVRE LES PORTES ET QUI FAIT FUIR LA MORT |LA PROSTITUTION S’ENFUIT DEVANT LA PROTESTATION DES ENFANTS – LE REVEIL ET LA REFORME COURONNES DE SUCCES — Nous découvrons immédiatement que cette femme et ces enfants symbolisent le peuple de Dieu qui se détourne de lui ; et que Dieu considè- re un tel comportement pervers comme de la prostitution. {2TG6: 13.3}


2TG7-8-1200x675.jpg

L’EPOQUE DU TEMPS DE DETRESSE ET LA RECOMPENSE DE CEUX QUI ONT LA FOI EN DIEU | RÉVEIL ET REFORME PRECEDENT LE JOUR GRAND ET TERRIBLE DE L’ETERNEL — Nous avons ici la promesse que Dieu doit envoyer quelqu’un avant le Jour grand et terrible de l’Eternel t quand il viendra, même si il n’accomplirait rien d’autre, il doit tourner le cœur des pères vers les enfants et le cœur des enfants vers les pères. {2TG8: 16.3}


2TG9-10-1200x675.jpg

UN NOUVEL INSTRUMENT ENTRE LES MAINS DE DIEU | DES SARMENTS ET NON DES REJETONS — Fondamentalement, nous sommes des Adventistes du Septième Jour. Depuis que les Frères de la Dénomination des Adventistes du Septième Jour ont rejeté le message additionnel du Troisième Ange (P.E. 277) à l’instar des Juifs qui ont rejeté l’Evangile du Christ, des églises populaires qui ont rejeté notamment les messages qui arrivèrent par la suite, nous, nous sommes restés fondamentalement des Adventistes du Septième Jour. Nous sommes séparés de l’église Mère, parce que les frères « tièdes » nous ont, à la majorité, radiés et ils ont placé une sentinelle aux portes de l’église afin de s’assurer que le jour du Sabbat nous n’ayons pas accès à l’église. En fait, ils ont fait ces choses afin de nous contraindre à renoncer à la Vérité que le Seigneur a fait connaître, et notamment pour effrayer ceux qui embrassaient la Vérité Présente et ceux qui pourraient faire leurs propres recherches et accepter le message de l’heure. Il ne saurait y avoir d’autres raisons liées à notre radiation. {2TG10: 17.2}


2TG11-12-1200x675.jpg

COMMENT DOIT ARRIVER LE ROYAUME. | LA REVELATION -- QU’EST-CE-QUE C’EST ? — Les Juifs se sont forgé une conception erronée de ce que devrait être le Royaume, comment et quand il devait venir, ainsi donc, lorsque le Sei- gneur exposa leurs idées erronées, ils furent indignés. Ils furent très fu- rieux, non à cause du fait que le Royaume du Seigneur n’était pas beau- coup plus libéral et réalisable qu’ils ne l’avaient jamais conçu, mais parce que leurs erreurs furent mises à nue ! Ainsi le peuple favori du ciel, les Juifs, commirent erreur sur erreur et amenèrent sur eux la honte et le désastre. {2TG11: 3.1}


2TG13-14-1200x675.jpg

1

MEDITATION

La Véritable Sainteté est une Consécration Totale au Service

Je lirai des «Paraboles de Jésus, page 34 commençant par le deuxième paragraphe {2TG13: 2.1}

P.J. p. 34: «de gens ont le sentiment de vivre loin de Dieu d’être esclaves de leurs péchés et de leur égoïsme. Ils s’efforcent de se réformer mais ils ne crucifient pas le moi; ils ne s’abandonnent pas entièrement entre les mains de leur Sauveur pour recevoir de lui la force de faire sa volonté; ils ne désirent pas que leur vie soit modelée sur la sienne. D’une façon générale, ils reconnaissent leurs imperfections, mais ne renoncent pas à leurs mauvaises habitudes… Le seul espoir pour ces âmes est d’expérimenter dans leur vie la vérité renfermée dans les paroles du Christ à Nicodème : «Il faut que vous naissiez de nouveau». «A moins de naître d’en haut nul ne peut voir le royaume de Dieu». La véritable sainteté est une consécration totale au service de Dieu ; sans une telle consécration, il ne saurait y avoir de vie chrétienne véritable. Le Christ exige de nous une consécration sans réserve Il réclame notre cœur, notre esprit, notre âme, nos forces à son service. Celui qui ne vit que pour lui-même n’est pas chrétien. {2TG13: 2.2}

Ici il nous est demandé de nous rapprocher du Christ et de nous séparer du moi avant de «naître de nouveau» nous devons premièrement mourir au péché. Prions pour que nous puissions nous rendre compte que si nous sentons que nous sommes séparés de Dieu que la faute est nôtre, et que nous devons faire quelque chose afin de remédier à la situation. Prions pour que nous acceptions l’aimable invitation du Christ : «à moi, vous tous qui êtes… chargés, et je vous donnerai du repos» – à savoir la paix. {2TG13: 2.3}

2

OÙ COMMENCENT ET S’ACHEVENT LES TROMPETTES

ÉTUDE PRÉSENTÉE PAR V.T. HOUTEFF

MINISTRE DES ADVENTISTES DAVIDIENS DU 7e JOUR

SABBAT 01 NOVEMBRE 1947

CHAPELLE MONT CARMEL

WACO, TEXAS

Cet après-midi, nous découvrirons où commencent et s’achèvent les sceaux et les trompettes. Lisons premièrement la description des cinq premiers sceaux : {2TG13: 3.1}

Ap. 6 : 1-11 – «regardai, quand l’agneau ouvrit un des sept sceaux, et j’entendis l’un des quatre êtres vivants qui disait d’une voix de tonnerre : Viens. Je regardai, et voici, parut un cheval blanc. Celui qui le montait avait un arc ; une couronne lui fut donnée, et il partit en vainqueur et pour vaincre. Quand il ouvrit le second sceau, j’entendis le second être vivant qui disait : Viens. Et il sortit un autre cheval, roux. Celui qui le montait reçut le pouvoir d’enlever la paix de la terre, afin que les hommes s’égorgent les uns les autres ; et une grande épée lui fut donnée. Quand il ouvrit le troisième sceau, j’entendis le troisième être vivant qui disait : Viens. Et voici, parut un cheval noir. Celui qui le montait tenait une balance dans sa main. Et j’entendis au milieu des quatre, êtres vivants une voix qui disait une mesure de blé pou un denier et trois mesures d’orge pour un denier, mais ne fais point de mai à l’huile et au vin. Quand il ouvrit le quatrième sceau j’entendis la voix du quatrième être vivant qui disait Viens Je regardai, et voici, parut un cheval d’une couleur pâle Celui qui le montait se nommait

3

 la mort et le séjour des morts l’accompagnait. Le pouvoir leur fut donné sur un quart de la terre, pour faire périr les hommes par l’épée, par la famine, par la mortalité, et par les bêtes sauvages de la terre. Quand il ouvrit le cinquième seau, je vis sous l’autel les âmes de ceux qui avaient été immolés à cause de la parole de Dieu et à cause du témoignage qu’ils avaient rendu. Ils crièrent d’une voix forte en disant Jusqu’à quand. Maître saint et véritable, tarderas-tu à juger, et à tirer vengeance de notre sang sur les habitants de la terre ? Une robe blanche fut donnée à chacun d’eux et il leur fut dit de se tenir en repos quelque temps encore jusqu’à ce que soit complet le nombre de leurs frères qui devaient être mis à mort comme eux.»

4

Afin de découvrir où commencent les sceaux, nous noterons avec soin que l’histoire ne mentionne qu’une période de martyre telle que celle décrite dans le quatrième et le cinquième sceaux – la période de martyre qui commença avec Jean-Baptiste et qui continua, avec une petite interruption, jusqu’aux environs du dix-huitième siècle. {2TG13: 5.1}

Il est alors évident que le quatrième sceau commença par la fermeture de la période de l’Ancien Testament et l’ouverture du nouveau. Puisqu’il en est ainsi, et puisque les sceaux se suivent, les trois premiers sceaux trouvent leur accomplissement non pas dans la période du Nouveau Testament mais dans celle de l’Ancien Testament. {2TG13: 5.2}

Voyons maintenant quand commença le second sceau. Il est rapporté que le cavalier du second sceau devait «la paix de la terre» ; ceci implique qu’autrefois la paix existait sur la terre.

Pour connaître donc l’époque où se situe le second sceau, nous devons répondre à la question : Quand la paix fut-elle enlevée de la terre ? {2TG13: 5.3}

Nous savons qu’avant le déluge la guerre n’existait pas, qu’elle ne commença qu’après la confusion des langues à la Tour de Babel, après que la famille humaine eût été divisée en de nombreuses langues, nations et races. La première guerre mentionnée dans l’histoire sacrée eut lieu aux jours d’Abraham ; dès lors, les guerres ont été notre lot. Avant l’époque d’Abraham, la paix régnait. Où pourrait se situer le second sceau si ce n’est qu’après le déluge, l’époque où la paix fut enlevée de la terre ? Finalement nous devons rechercher l’histoire du premier sceau dans la période précédant le déluge. La couleur (blanc) du cheval parle de paix, et ainsi donc il est évident que les sceaux commencent par la création. {2TG13: 5.4}

5

Que pourraient symboliser les chevaux montés par les hommes? Ils ne peuvent symboliser que quelque chose dominée par l’homme, car un cavalier a toujours la domination sur sa monture. Par conséquent, le cavalier doit symboliser la domination de l’homme sur la création de Dieu. {2TG13: 6.1}

La couleur des chevaux et la profession de leurs cavaliers montrent un progrès en avidité et en crime. A partir du symbole il est évident que le règne de l’homme sur le monde n’a pas conduit au progrès. {2TG13: 6.2}

Le cheval blanc est un symbole de la paix et de la pureté qui existèrent uniquement au commencement de la création de Dieu. Le grand but de l’homme qui est d’assujettir et de remplir la terre, se voit par le cavalier chevauchant le cheval blanc. Et par le cheval rouge et son cavalier, nous voyons effusion de sang et guerres. Ces sévices ouvriront la voie pour que le cheval noir fasse son entrée sur la scène. La couleur noire est un symbole de l’esclavage des nations, et les balances expriment l’invention des plans commerciaux visant à l’enrichissement. Le quatrième cheval, à savoir le pâle, décrit un système au caractère indéfinissable – à savoir la difficulté à distinguer un chrétien d’un païen, en d’autres termes l’hypocrisie. Le cinquième sceau montre que la persécution des saints continua jusqu’à l’ouverture du sixième sceau. Ceux-ci ne sont-ils pas les grandes lignes de l’histoire ? Par conséquent, les sceaux ont pour point de départ le commencement de ces choses. {2TG13: 6.3}

Ap. 6: 12-17 – «regardai, quand il ouvrit le sixième sceau, et il y eut un grand tremblement de terre, le soleil devint noir comme un sac de crin, la lune entière devint comme du sang et les étoiles du ciel tombèrent sur la terre comme des figues vertes d’un figuier secoué par un vent violent. Le ciel

6

se retira comme un livre qu’on roule ; et toutes les montagnes et les îles furent remuées de leurs places. Les rois de la terre, les grands. Les chefs militaires, les riches, les puissants, tous les esclaves et les hommes libres, se cachèrent dans les cavernes et dans les rochers des montagnes. Et ils disaient aux montagnes et aux rochers Tombez sur nous, et cachez- nous devant la face de celui qui est assis sur le trône, et devant la colère de l’Agneau, car le grand jour de sa colère est venu, et qui peut subsister ?»

Le sixième sceau contient les signes des temps et nous conduit à la fin du monde. Et puisque le sixième chapitre de l’Apocalypse nous conduit à la fin du monde et puisque les choses contenues dans le septième chapitre ont lieu avant la fin, il est évident que le sujet du chapitre sept, – à savoir le scellement des 144 000 des tribus d’Israël et le rassemblement de la grande foule de toutes les nations (les premiers fruits de l’Église, et les seconds fruits des nations) – expire à l’époque du sixième sceau. De plus, le septième sceau commence au chapitre 8. {2TG13: 7.1}

Maintenant où commence le septième sceau ? Souvenons-nous premièrement que le sixième sceau nous conduit à la fin du monde. Il est alors évident que le septième sceau qui couvre un nombre de sujets, doit chevaucher le sixième. Remarquons que le commence- ment du septième sceau révéla les Sept Trompettes. {2TG13: 7.2}

7

8

Dans les écritures, le chiffre sept signifie toujours la plénitude. Donc les sept trompettes contiennent, à l’instar des sept sceaux, un sujet complet qui leur est propre. Le terme «» signifie diffuser un message. Et, ainsi, les sept trompettes décrivent spécialement les souffrances de ceux qui désobéirent à ces messages et ce du commencement à la fin. On découvre rapidement que la septième représente le dernier message en lisant {2TG13: 9.1}

Ap. 11 : 15 – «septième ange sonna de la trompette. Et il y eut dans le ciel de fortes voix qui disaient Le royaume du monde est remis à notre Seigneur et à son Christ ; et il régnera aux siècles des siècles»

Ici nous voyons que le dernier message sur la terre est le message qui annonce la fin de tous les gouvernements terrestres. {2TG13: 9.2}

Les trompettes se divisent en deux parties – les trois dernières sont des trompettes de «malheur», les quatre premières ne le sont pas. Les sept trompettes couvrent les périodes de l’Ancien et du Nouveau Testament, et l’on peut clairement le constater par une brève étude de la cinquième trompette. {2TG13: 9.3}

Ap. 9 : 1-4 – «cinquième ange sonna de la trompette. Et je vis une étoile qui était tombée du ciel sur la terre. La clé du puits de l’abîme lui fut donnée, et elle ouvrit le puits de l’abîme. Et il monta du puits une fumée, comme la fumée d’une grande fournaise ; et le soleil et l’air furent obscurcis par la fumée du puits. Des sauterelles sortirent de la fumée et se répandirent sur la terre ; et il leur fut donné un pouvoir comme le pouvoir qu’ont les scorpions de la terre. Il leur fut dit de ne point faire du mal à l’herbe de la terre, ni à aucune verdure,

9

 ni à aucun arbre, mais seulement aux hommes qui n’avaient pas le sceau de Dieu sur leur front.»

Le pronom masculin «» s’applique à l’étoile qui descendit du ciel. La clé du puits de l’abîme lui fut donnée. Qui l’étoile pourra-t-elle symboliser ? – Tournons nos Bibles au chapitre 20 : 1 de l’Apocalypse. {2TG13: 10.1}

Ap. 20 : 1 – «Puis je vis descendre du ciel un ange qui avait la clé de l’abîme et une grande chaîne dans sa main»

Ici il nous est rapporté que cet ange puissant, l’ennemi de Satan, possède la «clé du puits de l’abîme». S’il la possède, c’est que quelqu’un a du la lui «». L’étoile qui reçut la clé symbolise donc cet ange. {2TG13: 10.2}

En outre remarquons que les sauterelles furent libérées lorsque la clé ouvrit le puits de l’abîme. Finalement le fait que les sauterelles sont les ennemies de ceux qui n’ont pas le sceau de Dieu sur leur front, prouve que «‘étoile» (l’ange) qui descendit du ciel et ouvrit l’abîme pour relâcher les sauterelles est leur ami, que cet ange représente un puissant ennemi pour Satan. On ne peut donc échapper à cette conclusion : l’Étoile céleste représente un Etre envoyé du ciel, le même «» au sujet duquel nous avons encore lu au chapitre 20 : 1 du livre d’Apocalypse ; les sauterelles constituent la foule délivrée par le ciel. Alors qui d’autre «‘Étoile» et les sauterelles peuvent-elles représenter sinon le Christ et les Chrétiens ? Satan avait enfermé toute la nation Juive dans le puits de l’abîme, – la seule nation qui autrefois se trouvait hors du puits. Christ vint donc dans le but d’ouvrir le puits et d’en libérer les captifs. C’est à un monde tel que celui-ci que fut envoyé le Seigneur du Ciel. {2TG13: 10.3}

10

Lu. 4 : 18, 19 – «‘Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu’il m’a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres; il m’a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, pour proclamer aux captifs la délivrance, et aux aveugles le recouvrement de la vue, pour renvoyer libres les opprimés, pour publier une année de grâce du Seigneur.»

Ici, dans le propre code du mysticisme de l’Inspiration est dévoilé avec force, que Jésus-Christ est vraiment un Etre envoyé du ciel, le Sauveur du monde. {2TG13: 11.1}

Maintenant l’évidence que l’ère chrétienne commença lorsque sonna la cinquième trompette, doit nous pousser à rechercher la vérité relative aux quatre premières dans l’Ancien Testament. {2TG13: 11.2}

Nous sommes parvenus à découvrir la nature et l’époque où les sept sceaux et les sept trompettes commencent et s’achèvent, et ceux qui sont désireux de connaître ces sujets en détails peuvent le faire en étudiant les brochures. «Le dernier avertissement» et «‘ouverture des sept sceaux» qui seront envoyées gratuitement sur demande. {2TG13: 11.3}

11

MEDITATION

Une Religion Peu Enthousiaste Provoque l’Instabilité

Je lirai à la page 35 du livre «Paraboles de Jésus». {2TG14: 12.1}

«Si nous aimons Jésus-Christ, nous aurons le désir de vivre pour lui, de lui présenter nos offrandes d’actions de grâce et de travailler à son service. Notre labeur même paraîtra léger. Par amour pour notre Sauveur, nous accepterons peines, souffrances et sacrifices. Nous éprouverons un amour semblable au sien pour ceux qui se perdent et le même ardent désir de les sauver. {2TG14: 12.2}

«à la religion de Jésus-Christ. Tout ce qui est en dessous de cet idéal n’est qu’une illusion. Une simple théorie de la vérité évangélique, ou une simple profession de foi, ne sauvera personne. Nous ne pouvons appartenir au Sauveur qu’en nous donnant entièrement à lui. Celui qui sert Dieu d’un cœur partagé devient irrésolu et instable. Ses efforts en vue de servir à la fois ses propres intérêts et ceux du Christ font de lui un auditeur pour qui la semence est tombée dans un endroit pierreux et qui sera incapable de résister à l’épreuve.» {2TG14: 12.3}

Maintenant nous nous agenouillerons et prierons afin de ne pas oublier que tout ce qui est moins qu’un sacrifice pour les âmes n’est pas la religion du Christ et que si nous avons un cœur partagé dans nos devoirs, nous deviendrons de plus en plus instables une religion qui vient du cœur et des actes qui viennent du cœur constituent l’unique preuve que le sang du Christ a accompli son œuvre en nous, et que c’est là la seule chose qui assurera notre droit à la Sainte Cité. {2TG14: 12.4}

12

L’ORDRE CHRONOLOGIQUE DE L’APOCALYPSE CHAPITRE PAR CHAPITRE – LE RÉSUMÉ

ÉTUDE PRÉSENTÉE PAR V.T. HOUTEFF

MINISTRE DES ADVENTISTES DAVIDIENS DU 7e JOUR

SABBAT 08 NOVEMBRE 1947

CHAPELLE MONT CARMEL

WACO, TEXAS

Nos études précédentes ont montré que tous les livres de la Bible se résument et s’achèvent dans l’Apocalypse (Conquérants Pacifiques page 520) et que le livre de l’Apocalypse couvre l’histoire entière du genre humain. {2TG14: 13.1}

Dans ces études, nous avons aussi appris que l’événement qui provoqua l’ouverture du livre contenant les sept sceaux révéla aussi l’Apocalypse lui-même, «Révélation de Jésus-Christ», que Dieu lui a donné, révélation qui commence au chapitre 6 et s’achève au chapitre 22. Dix-huit chapitres en tout révélés par l’ouverture des sceaux. Nous avons aussi appris que les choses qui devaient arriver «dans la suite» des temps de Saint-Jean – l’an 96 après Jésus-Christ – étaient l’événement de la grande assemblée elle-même autour du trône afin d’examiner les choses contenues dans le Livre. {2TG14: 13.2}

Maintenant, je voudrais que vous remarquiez quel livre de l’Apocalypse contient plusieurs sujets. Chacun étant complet en lui-même, quoiqu’un chapitre ou un sujet peut chevaucher ou intercepter les autres ; c’est-à-dire que tous les sujets et les chapitres ne sont pas classés de façon chronologique entre eux. {2TG14: 13.3}

13

Ces faits seront démontrés au fur et à mesure que nous avancerons dans notre étude. {2TG14: 13.4}

Nous avons précédemment découvert que l’événement semblable à un événement judiciaire commença par la Révélation de Jésus-Christ que Dieu lui donna à savoir le livre scellé des sept sceaux. Il révéla l’Apocalypse, et en même temps l’assemblée céleste commença son œuvre qui consiste à passer en revue le passé, le présent et le futur du genre humain. Nous lirons la fin des versets du chapitre 6. {2TG14: 14.1}

Ap. 6 : 14-17 – «ciel se retira comme un livre qu’on roule ; et toutes les montagnes et les îles furent remuées de leurs places. Les rois de la terre, les grands, les chefs militaires, les riches, les puissants, tous les esclaves et les hommes libres, se cachèrent dans les cavernes et dans les rochers des montagnes. Et ils disaient aux montagnes et aux rochers Tombez sur nous, et cachez-nous devant la face de celui qui est assis sur le trône, et devant la colère de l’Agneau car le grand jour de sa colère est venu, et qui peut subsister ?»

Puisque l’histoire contenue au chapitre six se termine avec la fin du monde, chronologiquement parlant, il est évident que le chapitre sept est intercalé entre l’événement par lequel le chapitre six commence, et l’événement par lequel il se termine. {2TG14: 14.2}

Le septième chapitre commence par le scellement des 144 000 et s’achève par le rassemblement de la grande foule et effleure l’éternité. {2TG14: 14.3}

Le chapitre 8 qui constitue l’ouverture du septième sceau, commence en introduisant un autre sujet, celui des Sept Trompettes. Comme nous l’avons appris dans les études précédentes,

14

 les trompettes s’étendent du chapitre 9 au chapitre 11. {2TG14: 14.4}

En outre, nous avons appris que les trompettes révèlent les messages de Dieu et les conséquences subies par les pécheurs non repentants ; nous avons également appris que les trompettes commencent par un premier message similaire au message de Noé et qu’elles s’achèvent par le dernier message proclamé au temps de la grâce , le message annonçant que le mystère de Dieu, à savoir l’Œuvre Évangélique, est terminé, et que le temps de grâce a pris fin. Ceci peut se remarquer d’autant plus, par le fait que le reste des hommes qui ne furent pas tués par le feu, la fumée et le soufre qui sortaient de la bouche des chevaux (Ap. 9 : 18) ne se repentirent pas. En effet, l’on ne saurait dire «ne se repentirent pas», si leur temps de repentance n’avait pas pris fin. C’est ainsi que les chapitres 8 et 9 nous conduisent à la fin des temps de grâce. Par conséquent les chapitres 10 et 11 sont intercalés entre les chapitres 8 et 9. {2TG14: 15.1}

Il a été démontré que les trompettes se divisent en deux groupes, à savoir quatre dans l’Ancien Testament, et trois dans le nouveau ; c’est-à-dire que les trois dernières sont des trompettes de «». La première des trompettes de malheur introduit l’Étoile céleste qui descend et à qui la clé du puits de l’abîme fut il est évident que l’Étoile symbolise l’ange qui enferme Satan dans le puits de l’abîme au commencement du millénium, car lui, l’Ange d’Apocalypse 20:1, est l’ange qui a la clé de l’abîme. Il ne saurait être en possession de la clé, si elle avait été donnée à quelqu’un d’autre. {2TG14: 15.2}

Le chapitre 10 révèle que l’ange qui ouvrit (descella) le «livre» est l’ange qui apporte la pluie spirituelle pour le développement et la maturité du grain spirituel (car c’est

15

ce que symbolisent le nuage et l’arc- en-ciel). Il fit aussi que le petit livre fut mangé (pris à cœur) et devint plus tard amer dans les entrailles de celui qui l’avait mangé. {2TG14: 15.3}

La douceur du miel ressentie pendant que le livre était mangé signifie de toute évidence que les choses écrites à l’intérieur furent joyeusement reçues. Mais il causa plus tard une indigestion à celui qui l’avait mangé, et par conséquent un désappointement ; c’est-à-dire que les choses écrites dans le livre ne furent pas totalement comprises, et ainsi à la fin la joie disparut et le désappointement prit place. Après cela, ceux qui mangèrent le livre furent chargés de «étiser encore», c’est-à-dire prêcher de nouveau. {2TG14: 16.1}

A un moment donné, à savoir l’époque où le livre de Daniel est descellé, cet ange apparaît donc ; le livre de Daniel est le seul qui ait jamais été scellé et qui devait le rester depuis le jour où il a été écrit et ce jusqu’au «de la fin». {2TG14: 16.2}

Le sujet du chapitre 10 s’achève par le deuxième verset du chapitre 11, verset qui nous conduit à l’époque où le peuple est mesuré (dénombré) ; il est évident qu’il s’agit du dénombrement des 144 000 (Ap. 7 : 3-8), car ils constituent l’unique groupe de personnes dénombrées au cours des prophéties. C’est ainsi que le chapitre 10 incluant les versets 1 et 2 du chapitre 11 commence au temps de la fin et se termine par le dénombrement des 144 000. {2TG14: 16.3}

Le onzième chapitre, à l’exception des deux premiers versets qui appartiennent chronologiquement au dixième chapitre, remonte encore plus loin dans le temps que ne le fait le dixième chapitre. Il contient le sujet des deux témoins qui prophétisèrent pendant les 1260 jours prophétiques. Le onzième chapitre nous conduit notamment

16

 jusqu’à la fin du monde, à l’époque où les royaumes du monde «remis à notre Seigneur et à son Christ» Ap. 11: 15 {2TG14: 16.4}

Le chapitre 12 nous ramène encore plus loin dans le temps que ne le fait le chapitre 11, au-delà même de la naissance du Christ, puis à l’époque où la terre ouvre sa bouche et engloutit le fleuve, et jusqu’à l’époque du reste (le reste de ceux qui sont laissés après que les autres furent engloutis par la terre). Eux en tant que peuple, garde les commandements de Dieu et ont le témoignage de Jésus-Christ. Ils seront persécutés par le dragon immédiatement après que la terre aura englouti le fleuve. {2TG14: 17.1}

Jusqu’ici nous ne connaissons pas de peuple dans le monde entier, de qui l’Inspiration peut dire qu’il garde en réalité les commandements (tous) de Dieu en tant que peuple. Un groupe de personnes telles que celles-là, trouvées à cette époque ne peut être que les 144. {2TG14: 17.2}

Comme l’explique l’Inspiration, le témoignage de Jésus-Christ c’est «‘Esprit de Prophétie» Ap. 9 : 10. Avoir l’Esprit de Prophétie, c’est avoir l’Esprit qui prononce les prophéties et qui seul peut les interpréter, car «prophétie de l’Écriture ne peut être un objet d’interprétation particulière», sans l’inspiration du même Esprit. «ce n’est pas par une volonté d’homme qu’une prophétie a jamais été apportée, mais c’est poussés par le Saint-Esprit que des hommes ont parlé de la part de Dieu» 2 Pi. 1 : 20, 21. Et par conséquent, seuls les saints hommes de Dieu poussés par l’Esprit peuvent interpréter les écritures. {2TG14: 17.3}

Ainsi le chapitre 12 termine son histoire par le reste, les serviteurs de Dieu, les premiers fruits, les 144 000. Ils deviennent le reste après que les hypocrites qui se trouvent au milieu d’eux auront été engloutis

17

par la terre, pour ainsi dire. Ce reste en tant que peuple de Dieu gardera ses commandements et n’aura aucun mensonge dans sa bouche. Étant les premiers fruits, l’Inspiration indique donc qu’il y aura des seconds fruits, car sans second il ne saurait y avoir de premier. Et ainsi nous voyons que le chapitre 12 nous conduit à l’époque de la purification de l’église, l’époque où en tant qu’Église elle gardera véritablement les commandements de Dieu. {2TG14: 17.4}

A quel moment commence le chapitre douze ? Eh bien, il commence le jour où la femme mentionnée ici conçut l’enfant mâle. Plus précisément la conception de l’enfant se réfère à l’époque où l’Inspiration promit d’envoyer le Rédempteur à l’Église. {2TG14: 18.1}

Le Chapitre 13 commence par la dissolution de l’Empire Romain, et avec les rois qui s’élevèrent et qui prirent ensuite leurs couronnes, comme ceci est symbolisé par les cornes couronnées de la bête semblable à un léopard. Ce chapitre se termine par le décret de la bête à deux cornes, le décret qui met à mort tous ceux qui ne reçoivent pas la marque de la bête. C’est ainsi que le dragon sera irrité contre la femme, et persécutera le reste. {2TG14: 18.2}

Le quatorzième chapitre commença avec les 144 000 debout avec l’Agneau sur la Montagne de Sion. Puis il s’ensuit les Messages des Trois Anges dans leur application directe et finale pour le rassemblement des seconds fruits. Ainsi le chapitre se termine avec la moisson de la terre. Le chapitre lui-même montre que la moisson est en deux sections ; la première est moissonnée par le «de l’Homme», et la deuxième par un ange. Évidemment ces deux moissons récoltent les premiers et les seconds fruits. {2TG14: 18.3}

18

Le Chapitre 15 décrit les évènements qui mettent fin au temps de grâce, et le chapitre 16 parlent des sept dernières plaies.

Le Chapitre 17 commence avec l’ascension de Babylone la Grande et de son Empire. Symboliquement parlant, la bête écarlate, la bête sur laquelle elle est assise, cette bête qu’elle dirige constitue son Empire. Ce gouvernement ecclésiastique mondial se développe après que le symbolisme de la bête semblable à un léopard achève sa carrière, car les cornes de la bête écarlate sont sans couronne, tandis que celles de la bête semblable à un léopard sont couronnées. Ces cornes couronnées montrent que le monde dirigé par des rois couronnés est sur le point de disparaître, et les cornes sans couronne de la bête écarlate décrivent un monde sans couronne dirigé par Babylone qui est assise sur la bête, et qui la dirige. Cette bête dit l’Inspiration, «était et n’est plus, et réapparaîtra». C’est-à-dire qu’elle vécut avant les mille ans, donc «», ne vit pas pendant les mille ans, par conséquent «‘est pas» ; vit à cause de la résurrection après le millénium, donc «». {2TG14: 19.1}

Elle est un huitième et est une des sept ; c’est-à- dire que les quatre bêtes du chapitre sept de Daniel plus les deux bêtes de Jean au chapitre 13 d’Apocalypse, font en tout six bêtes ; la bête écarlate du chapitre 17 est donc la septième au commencement du millénium et la huitième après le millénium. Elle est du nombre des sept, comme je l’ai affirmé précédemment, parce qu’elle doit mourir de sa première mort au commencement du millénium et, à la résurrection qui suit, à savoir après le millénium, elle revit pour un peu de temps avant de subir sa seconde mort ; et cela fait d’elle la huitième dans sa seconde phase et la septième dans sa première phase. Le Chapitre 17 commence donc avec Babylone la Grande installée sur la bête dans sa première phase et se termine après le

19

millénium la seconde phase de la bête. {2TG14: 19.2}

La purification de l’église à savoir le scellement des 144 000 serviteurs de Dieu a pour conséquence que la terre sera illuminée de la gloire de l’Ange (Ap. 18 1), par «‘Évangile Éternel» (Ap. 14 : 6). Le peuple de Dieu est appelé à sortir de Babylone afin de ne pas participer à ses péchés (Ap. 18 : 4. Ensuite il est emmené dans un lieu où il n’y a pas de péchés, là où le reste garde les commandements de Dieu, et où il n’y aura aucune crainte de voir tomber les plaies (Ap. 18 : 4). Ainsi le chapitre 18 commence après le scellement des serviteurs de Dieu, et s’achève par la destruction de la femme, Babylone la Grande. Ceci s’accomplira après que les saints auront été appelés à en sortir et conduits à la maison. {2TG14: 20.1}

Le dix-neuvième chapitre révèle la dissolution de la bête et du faux prophète, et aussi du reste (ceux qui sont laissés dans Babylone, le reste du monde). Ainsi le millénium, considéré dans le vingtième chapitre, commence après que la bête, le faux prophète et le reste du monde impénitent auront péri. Et les seuls habitants qui sont laissés sur la terre au commencement du millénium, sont les premiers et les seconds fruits (les saints) du grand champ de la moisson de la terre, et les «énis et les saints» qui ressuscitent lors de la première résurrection. Ainsi Satan ne peut pas séduire les nations pendant le millénium, et c’est ainsi que le millénium est considéré comme une période de paix. Mais au jour où les nations seront ressuscitées, à savoir à la fin du millénium jusqu’à la seconde mort, le grand rebelle des âges les séduira encore. Donc, les morts qui ne sortiront pas de leurs tombeaux lors de la première résurrection (Ap. 20 : 5) ne reviendront pas à la vie tant que le millénium ne sera pas terminé. {2TG14: 20.2}

20

A partir de cela, nous voyons que le chapitre vingt commence là où s’arrête le chapitre dix neuf. {2TG14: 21.1}

Le chapitre vingt et un dépeint la Nouvelle Terre ainsi que la nouvelle Jérusalem. {2TG14: 21.2}

Le vingt-deuxième chapitre décrit le trône de Dieu et le fleuve de la vie, et se termine par des avertissements contre ceux qui dans leurs interprétations particulières ajoutent et retranchent afin de construire leurs théories. La restriction qui existe quant à l’addition ou au retranchement montre que l’Apocalypse est complet et qu’il n’a pas besoin de la sagesse humaine, ni de son aide. S’ils violent ce commandement, Dieu retranchera leur part du livre de vie. {2TG14: 21.3}

Afin d’illustrer explicitement et chronologiquement ce que j’ai essayé de vous présenter, je vous laisserai étudier maintenant à loisir à l’aide du diagramme de la page suivante. {2TG14: 21.4}

21

22

Pour être en santé et se sentir bien

Saisissez cette chance

Conserver la santé des membres de sa famille et trouver le temps de savoir quoi leur cuisiner, est l’objectif et le souci quotidien de toute femme au foyer. Ainsi donc, Femmes aux foyers, pourquoi ne pas laisser «Le Coin d’Entrée» et «Cookright Cook Book» régler ces soucis pour vous. Ces deux ouvrages comptent 170 pages, et renferment des informations inestimables sur la santé et la cuisine, informations qui n’apparaissent dans aucune autre littérature. Ces ouvrages ne reprennent pas le contenu d’autres ouvrages, mais sont des aides de maison pratiques, et approuvés par les plus hautes autorités. Procurez-vous «Le Coin d’Entrée» pour 15 centimes de dollars et le «Cookright Cook Book» pour 25 centimes de dollars. Pour vous procurer les deux ouvrages vous pouvez nous faire parvenir 40 centimes de dollars à l’Association Universelle de Publication (frais de port inclus), Centre du Mont Carmel, Waco, Texas. (délai de livraison pouvant aller jusqu’à 4 semaines.) {2TG14: 23.1}

23

24


2TG27-28-1200x675.jpg

1

MEDITATION

Dans la Bonne Terre

Je lirai dans «Paraboles de Jésus» le deuxième paragraphe de la page 45. {2TG27: 2.1}

P.J. . 45: «La parole de Dieu entre souvent en conflit avec nos tendances héréditaires ou acquises et avec nos mauvaises habitudes, mais l’auditeur représenté par la bonne terre reçoit la parole et soumet à toutes ses exigences….. {2TG27: 2.2}

«il porte du fruit ‘avec persévérance’. Aucun de ceux qui reçoivent la parole de Dieu, est à l’abri des difficultés et des épreuves, mais le véritable chrétien ne se laisse mas aller à l’impatience, au doute et à l’abattement. Même si nous ne pouvons pas connaître l’issue de l’épreuve et comprendre les desseins de Dieu à notre égard, nous ne devons pas perdre confiance. Souvenons-nous de la miséricorde de notre Dieu; déchargeons-nous sur lui de tous nos soucis et attendons patiemment l’heure de la délivrance. {2TG27: 2.3}

«’épreuve fortifie la vie spirituelle. Supporté vaillamment, elle modèle notre caractère et nous apporte de grandes bénédictions. La tempête et l’obscurité sont parfois nécessaires pour amener à maturité ces fruits parfaits de la foi que sont la douceur et l’amour. {2TG27: 2.4}

Prions pour que nos perceptions spirituelles puissent être stimulées afin que nous comprenions plus facilement les réponses de Dieu à nos prières; qu’à travers les épreuves notre vie spirituelle soit fortifiée, et pour que nous nous réjouissons, comme Paul d’être trouvé digne d’avoir souffert avec patience, l’affliction, sans avoir gaspillé notre assurance. {2TG27: 2.5}

2

CHRONIQUEMENT MALADE PAR TROP DE CONNAISSANCE ET PAR PEU DE COMPREHENSION.

ÉTUDE PRÉSENTÉE PAR V.T. HOUTEFF

MINISTRE DES ADVENTISTES DAVIDIENS DU 7e JOUR,

SABBAT 14 FEVRIER 1948,

CHAPELLE MONT CARMEL

WACO TEXAS

Pour illustrer le sujet de notre étude en cet après-midi, nous citerons en exemple le livre sur Daniel et l’Apocalypse, édité par la Dénomination, les deux livres les plus inestimables de la Bible. Le livre auquel je me réfère, fut à l’origine intitulé «Pensées sur Daniel et l’Apocalypse.» Il est écrit de façon très savante et son contenu est si convainquant que des milliers d’exemplaires ont été vendus à travers le monde dans un grand nombre de langues. Toute personne capable décrire un livre semblable, possède de toute évidence beaucoup de connaissances. Cependant, nous devrions sonder afin de voir quelle est la compréhension que l’on a sur les livres de Daniel et l’Apocalypse eux-mêmes. {2TG27: 3.1}

Citons comme exemple, le douzième chapitre de l’Apocalypse 12, où il est fait mention de la femme couronnée de 12 étoiles. Dans le livre que j’ai cité, la Dénomination explique que cette femme est un symbole de l’église Chrétienne, que son vêtement (soleil) est l’Evangile de Christ, et le public semble bien accepter cette explication. (Et cela semble être bien accepté du public) {2TG27: 3.2}

Cependant si on posait aux frères la question: «Comment la femme serait-elle un symbole de l’église Chrétienne, et être en même temps la mère de

3

Christ?» Ils mettraient du temps à répondre, car c’est Christ lui-même qui donna naissance à l’église Chrétienne trente ans ou plus après sa naissance. Par conséquent, l’église ne saurait être sa mère. {2TG27: 3.3}

Et si on leur demandait: «Comment la femme revêtue du soleil pourrait-elle symboliser l’église Chrétienne revêtue de l’Evangile de Christ, comme vous le prétendez?». Ils auraient des difficultés à répondre, car la femme était revêtue du soleil avant la naissance de Christ, et avant même l’existence de l’Evangile. {2TG27: 4.1}

Si ces questions étaient posées aux frères, je suis assuré qu’ils seraient dans une confusion profonde en essayant de répondre. Mais le fait qu’aucun d’eux ne se pose ces questions, est une preuve qu’il existe vraiment trop peu de compréhension à ce sujet au sein de la Chrétienté. {2TG27: 4.2}

Vous ne sauriez encore nier le fait que la Dénomination a fait un exposé très savant sur les Sept Trompettes, en avançant péniblement dans un symbolisme complexe, soutenant ses explications sur le sujet par des commentaires et l’histoire, et faisant que le peuple l’accepte bien comme il le fait. Par leur méthode savante, cependant, ils prétendent que les sauterelles qui ont été libérées aussitôt que l’Etoile d’origine Céleste ouvrit «puits»,moment où sonna la cinquième trompette (Ap. 9: 1-3), ils prétendent que ces sauterelles sont un symbole de l’armée des Musulmans. Ils prétendent cela en dépit du fait que les sauterelles ne devaient tuer personne, mais seulement tourmenter ceux qui n’avaient pas le sceau de Dieu sur leur front, tandis que les Musulmans tuèrent tous ceux qui leur résistèrent, particulièrement les Chrétiens, ceux qui avaient le sceau. {2TG27: 4.3}

Qui plus est, les frères expliquent que les 200.000 chevaux et cavaliers qui devaient tuer

4

 un tiers des hommes (Ap. 9: 18), sont un symbole de la cavalerie Musulmane, quoique les Musulmans n’ont jamais eu une telle cavalerie depuis qu’ils existent. {2TG27: 4.4}

En outre, Jean le révélateur dit clairement que la queue des chevaux était semblable à des serpents et que leurs têtes étaient semblables à des têtes de lions qui crachaient du feu, de la fumée et du soufre. Contrairement à ces faits, les frères disent que les chevaux étaient de vulgaires chevaux Arabes que montaient des Turcs armés de fusils et que Jean n’a pas su détecter que le feu, la fumée et le soufre sortaient des fusils et non de la bouche des chevaux. {2TG27: 5.1}

Pour que quelqu’un embrouille autant les Ecritures et fasse croire encore aux gens qu’il déroule de cette façon la Vérité, Je dis que cette personne doit être très habile et qu’elle possède trop peu d’intelligence sur le fait que si Jean s’est trompé concernant cette portion de la vision, il a dut se tromper sur toute l’Apocalypse, et que quelqu’un fasse de cette manière entendre son opinion sur les Ecritures, cette personne ne bâtit pas la foi dans les tous prophètes, mais elle la détruit, et elle est responsable de ce que l’on pourrait dire que si les Ecritures sont si imparfaites comme ils le soulignent, alors de quel bien pouvons-nous en tirer? Et comment pouvons nous trouver la Vérité et être sauvés par Elle, car si les prophètes eux-mêmes ne pouvaient dire les faits, comment alors pourrait l’un de nous pourrait le faire des milliers d’années après leurs époques? {2TG27: 5.2}

Puisque les frères n’ont pas été capables de discerner cela, et puisque aucun de ceux qui a étudié leur exposé n’en a été capable non plus, ne vous semble-t-il donc pas que quoique il y ait beaucoup de connaissance partout, qu’il y a très peu de compréhension? {2TG27: 5.4}

5

Traitant d’une situation similaire à celle-ci, Paul déclara: {2TG27: 5.5}

1 Co. 3:1 – «moi frères, ce n’est pas comme à des hommes spirituels que j’ai pu parler, mais comme à des hommes charnels, comme à des enfants en Christ.»

Ici, Paul condamnait ceux qui semblait posséder beaucoup de connaissance, mais dont la compréhension était bornée, ceux qui n’ont pas avancé spirituellement à la même mesure que le temps, qui ne s’attachait pas strictement à ce que déclare la Parole, qui ne se sont donc pas développés jusqu’à la stature de Chrétiens mâtures. Il fut donc obligé de déclarer: {2TG27: 6.1}

1 Co. 3:2 – «vous ai donné du lait, non de la nourriture solide, car vous ne pouviez pas la supporter; et vous ne le pouvez pas même à présent, parce que vous êtes encore charnels.»

Paul fut déçu par les progrès qu’avaient atteints les corinthiens: ils étaient toujours incapables de prendre de la nourriture solide. Parlant de façon concrète, il déclara: {2TG27: 6.2}

1 Co. 3:3, 4 – «effet, puisqu’il y a parmi vous de la jalousie et des disputes, n’êtes-vous pas charnels, et ne marchez-vous pas selon l’homme? Quand l’un dit: Moi je suis de Paul! Et un autre: Moi, d’Apollos! N’êtes-vous pas charnels?»

En prenant parti, les uns pour Paul, les autres pour Apollos, ils acceptaient en réalité ce que Dieu envoyait par un messager, et ils rejetaient ce qu’il envoyait par l’autre messager. Nous allons le constater de façon plus frappante dans les versets qui suivent. {2TG27: 6.3}

1 Co. 3:5-7 – «‘est-ce donc qu’Apollos, et qu’est-ce que Paul? Des serviteurs, par le moyen desquels vous avez cru, selon que le

6

Seigneur l’a donné à chacun. J’ai planté, Apollos a arrosé, mais Dieu a fait croître, en sorte que ce n’est pas celui qui plante qui est quelque chose ni celui qui arrose, mais Dieu qui fait croître.»

Dieu est tout et les hommes qu’Il s’est choisis ne sont que Ses porte-paroles. {2TG27: 7.1}

1 Co. 3: 8, 9 – «qui plante et celui qui arrose sont égaux, et chacun recevra sa propre récompense selon son propre travail. Car nous sommes ouvriers avec Dieu. Vous êtes le champ de Dieu, l’édifice de Dieu.»

Ces partis-pris faisaient la ruine des chrétiens à l’époque de Paul et ils continuent à les perdre à notre époque; c’est à dire que les gens placent leur affection sur les hommes qui leur portent la connaissance de l’Evangile au lieu de la placer sur Celui qui leur a envoyé l’Evangile. Et pis encore, est le fait que des multitudes placent leur affection même sur des hommes qui n’ont pas la moindre étincelle d’Inspiration, des hommes qui ne sont pas envoyés par Dieu du tout, mais qui courent de leur propre chef. {2TG27: 7.2}

1 Co. 3: 10 – «la grâce de Dieu qui m’a été donnée, j’ai posé le fondement comme un sage architecte, et un autre bâtit dessus. Mais que chacun prenne garde à la manière dont il est bâtit dessus.»

La vie chrétienne est, pour ainsi dire, un bâtiment en construction. Un messager de Dieu pose la fondation, l’autre bâtit dessus. Il s’ensuit donc que tous les matériaux de construction ne sont pas confiés à un seul messager. {2TG27: 7.3}

Par conséquent, si quelqu’un devrait choisir d’écouter ce messager ou cet autre, au lieu

7

 d’écouter Dieu et tous Ses serviteurs, puisqu’Il les envoie Lui-même les uns après les autres, cette personne va se retrouver manquant de matériaux de construction et par conséquent sans les exigences qu’il doit nécessairement posséder à la venue du Seigneur. {2TG27: 7.4}

1 Co. 3: 11-18 – «personne ne peut poser un autre fondement que celui qui a été posé, savoir Jésus-Christ. Or, si quelqu’un bâtit sur ce fondement avec de l’or, de l’argent, des pierres précieuses, du vois, du foin, du chaume, l’œuvre de chacun sera manifestée; car le jour la fera connaître, parce qu’elle se révèlera dans le feu, et le feu éprouvera ce qu’est l’œuvre de chacun. Si l’œuvre bâtie par quelqu’un sur le fondement subsiste, il recevra une récompense. Si l’œuvre de quelqu’un est consumée, il perdra sa récompense; pour lui, il sera sauvé, mais comme au travers du feu. Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu, et que l’Esprit de Dieu habite en vous? Si quelqu’un détruit le temple de Dieu, Dieu le détruira; car le temple de Dieu est saint, et c’est ce que vous êtes. Que nul ne s’abuse lui-même: si quelqu’un parmi vous pense être sage selon ce siècle, qu’il devienne fou, afin de devenir sage.»

Il nous est rapporté ici que les théories – le bois, le foin, le chaume – présentées par les hommes que Dieu n’a pas envoyés, des hommes qui ne sont pas inspirés, de tels hommes sur lesquels au départ j’ai attiré votre attention, qui ont des théories qui semblent sortir d’un grand magasin de connaissance, mais qui sont dépourvues de l’Esprit, qui est comme vous l’avez déjà constaté sont du chaume sur lequel le feu de Dieu s’étend, et sur lesquelles meurent de faim les âmes des hommes. {2TG27: 8.1}

Il nous est dit encore que la sagesse des hommes est folie devant Dieu, et que si nous voulons que la structure de la Vérité résiste à la tempête, nous devons nous débarrasser des détritus et prendre tous les matériaux que

8

Dieu a envoyés alors que nous continuons à bâtir. {2TG27: 8.2}

1 Co. 3: 19, 20 – «la sagesse de ce monde est une folie devant Dieu. Aussi est-il écrit: Il prend les sages dans leur ruse. Et encore: Le Seigneur connaît les pensées des sages, il sait qu’elles sont vaines.»

Puisque la sagesse de ce monde est folie pour Dieu, il vaudrait mieux ne pas nous y intéresser, et nous devrions arrêter de prendre parti – l’un pour Luther, l’autre pour Wesley, un autre encore pour Campbell ou White — et nous ferions mieux de nous placer du coté du Seigneur, et d’accepter toutes les Vérités par tous Ses Serviteurs qu’Il a choisi d’envoyer. Autrement lorsque nous arriverons à la porte, il devra nous dire: «-vous de Moi, Je ne vous ai jamais connus». {2TG27: 9.1}

1 Co. 3: 21, 22 – «personne donc ne mette sa gloire dans des hommes; car tout est à vous, soit Paul, soit Apollos, soit Céphas, soit le monde, soit la vie, soit la mort, soit les choses présentes, soit les choses à venir.»

Se glorifier dans l’homme, qu’il s’agisse de soi-même ou de quelqu’un d’autre, c’est se priver de tout. Citons en exemple les Juifs. Ils étaient décidés à «être de Moïse», et ils se rendirent compte qu’en acceptant les prophètes, ou même Jésus-Christ, revenait à dire laisser de côté Moïse! Le résultat fut, qu’au lieu de tout obtenir, ils perdirent tout, même Moïse, et où sont-ils aujourd’hui? Le bois,le foin, le chaume qu’ils ont amoncelés sur la structure de la Vérité, après le départ de Moïse, ont été balayés depuis longtemps par le Feu de la Vérité, le Saint-Esprit. {2TG27: 9.2}

La seule manière sûre de bâtir est de le faire avec la Vérité envoyée du trône de Dieu. C’est de cette manière qu’ont bâti

9

Moïse, les prophètes et les Apôtres, et c’est de cette manière que nous devons bâtir. Par exemple, Moïse posa le fondement de la structure de la Vérité sur le solide Roc de la création, la Genèse, sur l’œuvre de Celui qui créa les mondes (Hé. 1:1). Les prophètes qui l’ont succédé ainsi que les Apôtres, continuèrent à construire sur le même fondement, non sur les théories des prêtres et des rabbins, les prétendus éducateurs religieux de cette époque. C’est la raison pour laquelle l’édifice de Vérité est aujourd’hui plus ferme que jamais auparavant. {2TG27: 9.3}

La connaissance, vous le voyez, quand elle est dépourvue de la compréhension divine est aussi dévastatrice pour l’âme que l’est le feu qui prend à une maison bâtie sur du bois et du chaume. Ne soyons plus par conséquent des gens qui ont des parti pris, mais venons à la table que le Seigneur a si abondamment remplie de nourriture spirituelle, venons-y sans partialité et libres des préjugés, festoyons pleinement, rafraîchissons notre âme et fortifions notre courage par une bonne compréhension afin que nous soyons à mêmes de résister aux maladies chroniques engendrées par une connaissance mondaine. Que nous remportions la victoire sur la tentation par la force du Tout-Puissant, et que nous soyons autorisés à prendre part à la proclamation du message lorsqu’il deviendra un Grand Cri. {2TG27: 10.1}

10

POEME

11

L’esprit qui est à l’origine du mal et ses manifestations aujourd’hui.

ÉTUDE PRÉSENTÉE PAR V.T. HOUTEFF

MINISTRE DES ADVENTISTES DAVIDIENS DU 7e JOUR

SABBAT 21 FEVRIER 1948

CHAPELLE MONT CARMEL

WACO, TEXAS

Notre texte se trouve au chapitre 2 et au verset 22 du livre d’Ésaïe. {2TG28: 12.1}

Es. 2: 22 – «de vous confier en l’homme, dans les narines duquel il n’y a qu’un souffle: Car de quelle valeur est-il?»

Dans ce verset Dieu nous conseille de cesser de nous confier en l’homme. Et la raison donnée est que le souffle de l’homme se trouve dans ses narines, et que sans ce souffle, il n’est qu’une masse (tas) de poussière et par conséquent sans valeur (insignifiant). Il n’est pas Dieu. {2TG28: 12.2}

Si pour leur salut, les hommes se confiaient en Dieu plutôt qu’aux hommes, l’appel n’aurait pas été lancé; en d’autres termes, au lieu d’imiter les nobles Béréens, c’est-à-dire étudier afin de savoir «’il en était ainsi», le peuple de Dieu tient compte de ce que pensent ou font les autres. Aujourd’hui ils font ce que des milliers ont fait à l‘époque de Jésus: ils se confient dans les opinions de leurs prêtres, scribes et rabbins érudits. Le Seigneur a été crucifié parce que les Juifs ont tenu compte des ouï-dire au lieu de s’engager dans des investigations et une expérience personnelles avec la source de la vérité. {2TG28: 12.3}

12

Et d’où pensez-vous qu’une telle confiance en l’homme tient son origine? Il nous arrive souvent de penser que le mal pris naissance au moment où Eve étendit la main afin de saisir le fruit défendu. Mais le fait est que le mal existait déjà, avant qu’Eve n’entrât en contact avec ce dernier. Lisons ce que dit le prophète Esaïe à ce sujet: {2TG28: 13.1}

« Te voilà tomber du ciel, Astre brillant, fils de l’aurore! Tu es abattu à terre, toi le vainqueur des nations! Tu disais en ton cœur: je monterai au ciel, j’élèverai mon trône au-dessus des étoiles de Dieu; je m’assiérai sur la montagne de l’assemblée, à l’extrémité du septentrion; je monterai sur le sommet des nues, je serai semblable au Très-Haut. Mais tu as été précipité dans le séjour des morts, dans les profondeurs de la fosse.» — Es. 14:12-15 {2TG28: 13.2}

Nous comprenons qu’avant son péché, Satan portait le nom de Lucifer et qu’il pécha avant Eve; il s’était travesti dans la personne du serpent qui trompa Eve. Par conséquent, nous réfléchirons sur l’introduction du péché dans le Ciel avant de pousser plus loin notre réflexion sur l’introduction du péché sur la Terre. {2TG28: 13.3}

Il nous est rapportéSatan n’était pas le seul pécheur dans le Ciel, car avec lui fût rejeté un tiers de l’armée angélique (Ap. 12: 4). Ces derniers furent chassés du ciel pour avoir écouté des paroles de Lucifer, pour avoir écouté un homme dans le ciel, au lieu de prendre garde à la parole de Dieu; c’est à ce moment que les Anges connurent leur chute. Lucifer, quant à lui, tomba lorsqu’il aspira à être semblable à Dieu. {2TG28: 13.4}

Ces deux péchés — la confiance en l’homme et le désir de s’exalter — constituent encore les péchés principaux qui gouvernent

13

 la terre aujourd’hui. Pour Eve, ce fut une pierre d’achoppement et aujourd’hui encore, ils le sont pour beaucoup. Non, l’appétit n’était pas la seule cause de la chute d’Eve. Le serpent ne fit pas cette déclaration: «devrais manger de ce fruit, car il est merveilleux, plus délicieux que tous les autres fruits qui se trouvent dans le jardin de Dieu». Mais il déclara: « Dieu sait que le jour que vous en mangerez, alors vos yeux s’ouvriront et que vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal.» Ge. 3: 5. {2TG28: 13.4}

Bien sur, le fruit lui sembla attrayant, cependant Eve fut tentée par l’idée d’avoir l’opportunité d’être élevée jusqu’au trône de Dieu, d’être exaltée à cette même position à laquelle aspirait Lucifer. Il se pourrait qu’honnêtement Lucifer ait cru qu’il serait comme Dieu si les anges du ciel et les hommes sur terre recevraient des ordres venant de lui. {2TG28: 14.1}

Ainsi donc, nous voyons que le Diable trompa Eve sur le même terrain qu’il s’est lui-même trompé ainsi que ses anges; la seule différence est qu’il encouragea Eve à manger le fruit que lui-même et ses anges n’ont pas mangé. Il s’ensuit qu’Eve pécha contre son être physique, aussi, en y introduisant quelque chose qui n’était pas créée pour servir de nourriture, et par conséquent, elle mourut. Cependant Satan et ses anges vivent encore. {2TG28: 14.2}

Cette même pierre d’achoppement, le désir de s’exalter, a prédominé à travers les âges, et prédomine encore aujourd’hui. Je ne fais pas de déclarations irréfléchies ou vides de sens. Je possède des faits afin de soutenir mes propos. Par exemple, à l’époque de l’Exode, il y avait Koré, Dathan, et Abiram qui aspiraient aux postes occupés par Moïse et Aaron, les postes les plus élevés après lesquels ils avaient soupiré, à l’instar de Lucifer qui aspirait au trône de Dieu. {2TG28: 14.3}

14

 Lucifer n’est-il pas tombé parce qu’il a voulu être au-dessus des autres ne serait-ce que pour s’exalter? La vérité n’est-elle pas la même en ce qui concerne Koré, Dathan et Abiram? {2TG28: 15.1}

Aujourd’hui nous assistons à la même demande pour occuper une place et ceci même au sein de nos églises. Les officiers d’Eglise, les Anciens, les Directeurs de l’Ecole du Sabbat, les Secrétaires, les Pianistes, et d’autres officiers, rappelons-nous, ne reçoivent aucune compensation financière. Cependant en dépit de cela, chaque année dans la plupart des églises, autant que j’ai pu l’observer, il y a des disputes et des querelles provoquées par des hommes et des femmes en vue d’occuper un ou plusieurs de ces postes. Puisque ces services ne sont pas rémunérés, alors pourquoi fait- on tant d’histoires si ce n’est simplement que pour sa propre exaltation, ou encore dans le but d’être considéré comme quelqu’un? {2TG28: 15.2}

Vous réalisez donc que la même clameur pour la promotion personnelle qui exista avec Lucifer, avec Eve, et avec les autres au cours des âges, existe aujourd’hui. Vous remarquez donc que mes déclarations sont soutenues par des faits réels. En outre, si tel est le cas concernant ceux qui ne reçoivent pas des finances pour leurs services, alors qu’en est-il de ceux qui sont bien payés? Vous pouvez répondre à cette question pour vous-mêmes à votre propre satisfaction. {2TG28: 15.3}

Manifestement, celui qui aspire à un poste simplement pour sa propre exaltation ne devrait recevoir aucune considération, surtout lorsqu’une telle position offre précisément des responsabilités spirituelles tel que cela se révèle dans les postes d’église. Et si cette personne détient déjà un poste à responsabilité, elle devra en être démise, car de tels dirigeants forts d’esprit sont spirituellement aveugles, et ils s’attirent ainsi qu’à la multitude la condamnation, à l’instar de Lucifer qui attira à lui les anges. {2TG28: 15.4}

15

D’ailleurs, cette classe de dirigeants morts à Christ et vivants pour eux-mêmes, aiment en règle générale à parader, voire même exagérer leurs actions religieuses. Par conséquent, on devrait les dénoncer comme étant inspirés de Satan et à la recherche de disciples. Cette catégorie d’hommes est généralement intelligente. Ils s’arrangent pour gagner la confiance du peuple par la même méthode que les prêtes et les Rabbins qui à l’époque de Jésus trompèrent la nation: Ils priaient là où ils pouvaient être vus, ils troublaient leurs visages dans le but de faire croire qu’ils jeûnaient, ils faisaient de cela leur activité: répandre partout quelque soit le bien qu’ils faisaient; ils étaient habiles à se faire passer pour très religieux, pieux, philanthropes et justes. {2TG28: 16.1}

Des multitudes sont encore sous le charme de ces prétendus bons hommes, et des multitudes acceptent sans contester leurs décisions – comme si elles étaient celles de Dieu. Rappelez-vous ce que déclare l’Inspiration contre de telles personnes: «de vous confier en l’homme,les narines duquel il n’y a qu’un souffle: car de quelle valeur est-il?» Es. 2:22 {2TG28: 16.2}

Pour que ces adorateurs d’hommes soient vus de façon plus réaliste, permettez-moi de vous dire quelque chose: Des milliers nous ont conseillé de nous rétracter si le président de la conférence générale ne voit aucune lumière dans notre enseignement, s’il ne voit aucune lumière dans notre réveil et réforme au sein du peuple de Dieu. Ils semblaient être aussi sincères que l’étaient les Juifs qui, avec assurance, se sont érigés contre Jésus en faisant des décisions du souverain sacrificateur leurs propres décisions! {2TG28: 16.3}

Leur souhait que nous nous rétractions « si le président ne voit pas de lumière», démontre qu’ils reproduisent l’attitude des Juifs d’alors, au lieu de considérer le sujet eux-mêmes, confiant que l’Esprit

16

de Dieu leur montrera personnellement ce qu’est la vérité; ils ont une confiance absolue en ce que leur dit l’homme, en ce que «président» leur dit! {2TG28: 16.4}

Ce même esprit n’était-il pas dans le cœur des hommes qui ont rejeté et crucifié le Seigneur? Il est évident que cette catégorie de personnes n’est pas dirigée par la Vérité, mais par des hommes de position. De telles personnes ne demandent jamais«ce la vérité?» «la défend?» Et si la Vérité ne leur parvient pas par les canaux qu’ils auraient souhaités, il est alors certain que la Vérité est rejetée. {2TG28: 17.1}

Ils ne s’arrêtent jamais pour réfléchir au fait que Dieu ne reçoit pas d’ ordres venant d’eux; qu’ils ne choisissent pas les serviteurs de Dieu pour lui, et que ce sont des hommes qui ont élu le président de la Conférence Générale, non à cause de son autorité sur les Ecritures, mais à cause de son aptitude à diriger; que la Vérité ne vient pas de lui, que quelque soit la Vérité Biblique qu’il ait jamais apprise, cette Vérité lui a été enseignée par les hommes inspirés de Dieu. Ainsi donc, le besoin des laïques qui est d’arrêter de se confier en l’homme, n’a jamais été aussi grand qu’aujourd’hui. Et s’ils ne se réforment pas, que Dieu ait pitié d’eux. {2TG28: 17.2}

Cependant, il faut se rappeler, qu’ils font cette bêtise parce que le ministère les a ainsi formés, parce que quelques ministres sont de connivence avec l’esprit qui était en Koré, Dathan et Abiram lorsqu’ils aspiraient au poste de prophètes, bien que Dieu ne les avait pas désignés en tant que tels. {2TG28: 17.3}

Aussi, lorsqu’un prédicateur se met à répandre ses bonnes actions et ses projets, de même que ses expériences religieuses; lorsque notamment un prédicateur se frotte les yeux et se mouche

17

 sans nécessité alors qu’il prêche et qu’il s’efforce de provoquer les pleurs chez ses auditeurs, lorsque vous découvrez ces choses chez un prédicateur, sachez avec certitude qu’il jette la poudre dans les yeux de ses auditeurs et qu’il cache quelque chose. Je dis que, lorsque vous voyez un prédicateur agir de la sorte, il cherche votre adhésion, à quelque chose qui lui est propres. Faites attention! {2TG28: 17.4}

Vous pouvez lire attentivement toute la Bible, et je vous assure que vous verrez que les prophètes ne pratiquaient aucun de ces choses. Leur but n’a jamais été d’attrister le peuple de Dieu, sinon toujours à les réjouir dans le Seigneur. {2TG28: 18.1}

Citons Jésus en exemple. Son œuvre, sa mission était plus grande, plus importante que toutes celles qui l’ont précédé ou succédé. Il a eu une expérience religieuse qui vaut la peine qu’on en parle et si une telle procédure eut été bénéfique à l’œuvre du Salut, il en aurait certainement profité. Cependant, au lieu de se prêcher Lui-même, il prêcha la vérité. Il n’essaya jamais de persuader qui que se soit en parlant de lui-même. Il parla simplement de la Vérité de la Bible, et donna à Dieu et non à lui-même le mérite. Et si quelqu’un était à même de prêcher la repentance et l’amour, il en était capable, mais jamais il n’essaya de jouer sur les émotions de son auditoire, il n’essaya jamais de les faire pleurer sur quoi que ce soit. {2TG28: 18.2}

Qui plus est, personne, y compris nous mêmes, n’a jamais accepté les écrits des prophètes à cause de leur bonté, de leur éducation ou de leur expérience religieuse. Ils n’ont rien écrit les concernant personnellement, et rien qui puisse soutenir leur fonction. Tous ceux qui les ont acceptés l’on fait sur le mérite de leurs écrits. C’est tout. Ils n’ont jamais cherché

18

 à gagner des convertis à cause de ce qu’ils étaient ou n’étaient pas. Jusqu’à ce jour, ne rencontrent-t-ils pas du succès? Et n’est-ce pas la vérité de Dieu que nous devrions chercher? Les Juifs demandèrent un signe, et les Grecs la sagesse, cependant le peuple de Dieu d’aujourd’hui, demandent et les signes et la sagesse, au lieu de demander la Vérité. {2TG28: 18.3}

Par conséquent, n’oublions jamais que l’esprit de la propre exaltation est à l’origine de tout le mal que nous voyons aujourd’hui, et c’est ce même esprit qui travaille avec ardeur aujourd’hui plus que jamais auparavant. Nous ne donnerons pas au Dragon l’opportunité de nous piéger et de nous conduire à la condamnation avec un tiers des anges», qui se saisirent de sa queue et ne la relâchèrent pas. Souvenons-nous toujours que — {2TG28: 19.1}

«’homme au regard hautain sera abaissé, et l’orgueilleux sera humilié: l’Eternel seul sera élevé en ce jour-là.» – Es.2:11 {2TG28: 19.2}

19


2TG31-32-1200x675.jpg

1

MEDITATION

Accomplissez votre œuvre; laissez à Dieu le soin du résultat.

Je lirai dans le livre «Paraboles de Jésus», page 49, paragraphes 1 et 2. {2TG31: 2.1}

P.J. p. 49: «Le travail du semeur est un acte de foi. Il ne peut percer le mystère de la germination et de la croissance de la semence. Il a confiance dans les moyens dont Dieu se sert pour agir sur la végétation. En livrant sa graine à la terre, il jette en apparence le précieux grain qui pourrait fournir du pain à sa famille. En réalité, il donne ce qu’il possède pour recevoir davantage. Il répand la semence dans l’espoir d’une moisson abondante. Les serviteurs de Jésus-Christ doivent travailler ainsi en comptant que la semence produira une moisson. Il se peut que pendant un certain temps, la bonne semence passe inaperçue dans un cœur dur, intéressé, épris du monde et donne l’impression de n’y avoir pas pris racine. Mais par la suite, sous l’influence de l’Esprit-Saint, l’invisible semence lève et porte du fruit à la gloire de Dieu. Dans notre travail journalier, nous ne savons pas ce qui réussira, ceci ou cela. Nous n’avons pas à nous préoccuper, nous devons accomplir notre tâche et laisser à Dieu le soin du résultat.» {2TG31: 2.2}

Prions afin de posséder la foi, puis rendons-nous joyeusement dans la vigne et semons la semence que l’Eternel a si généreusement dispensée, nous rappelant sa promesse qui déclare que son œuvre ne retournera pas à lui à vide, mais qu’elle prospérera là où Il l’aura envoyée. Nous devons aussi nous souvenir que la foi est le premier barreau de l’échelle qui conduit au salut, et que sans la foi nous ne pouvons être agréables à Dieu. {2TG31: 2.3}

2

LA RESTAURATION ET SON EPOQUE

ÉTUDE PRÉSENTÉE PAR V.T. HOUTEFF

MINISTRE DES ADVENTISTES DAVIDIENS DU 7e JOUR

SABBAT 13 MARS 1948

CHAPELLE MONT CARMEL

WACO, TEXAS

Notre texte d’étude se trouve au troisième chapitre du livre des Actes. {2TG31: 3.1}

Ac. 3: 19-21 – «-vous donc et convertissez-vous, pour que vos péchés soient effacés, afin que des temps de rafraîchissement viennent de la part du Seigneur, et qu’Il envoie celui qui vous a été destiné, Jésus-Christ, que le ciel doit recevoir jusqu’aux temps du rétablissement de toutes choses, dont Dieu a parlé anciennement par la bouche de ses saints prophètes.»

Il nous est rapporté ici que les cieux doivent recevoir le Seigneur, non pour toujours, mais jusqu’à l’époque «la restitution de toutes choses.» Par conséquent Il (le Seigneur) doit revenir sur terre à l’époque de la restitution. {2TG31: 3.2}

Ce retour sera-t-il imprévu? Ou encore, le Seigneur enverra-t-il premièrement quelqu’un afin de préparer Son chemin? Et si quelqu’un doit précéder sa venue, qui sera-ce? – «Il leur répondit: Elie viendra premièrement et rétablira toutes choses.» Mc. 9: 12. En outre par le prophète Malachie le Seigneur déclare: {2TG31: 3.3}

Mal. 3: 1; 4:5 – «, j’enverrai mon messager; et il préparera le chemin devant moi. Et soudain entrera dans son

3

temple le Seigneur que vous cherchez; et le messager de l’alliance que vous désirez, voici, il vient, dit l’Eternel des Armées. Voici, je vous enverrai Elie, le prophète, avant que le jour de l’Eternel arrive, ce jour grand et redoutable.»

Ici les Ecritures soulignent que quelqu’un ayant l’Esprit et la puissance d’Elie doit tout d’abord apparaître, et que non seulement il préparera le chemin, mais il restaurera aussi toutes choses. Il est évident que le message d’Elie restaurera toutes choses au jour grand et terrible de l’Eternel, au jour de la restitution, jour où l’Eternel fera son apparition dans son temple, à savoir l’Eglise. L’Esprit d’Elie était un esprit contre l’idolâtrie, et sa puissance, une puissance capable de détruire ceux qui conduisaient à cette idolâtrie; elle avait pour fruit la pureté. {2TG31: 4.1}

Mal. 3: 2, 3 – «pourra soutenir le jour de sa venue? Qui restera debout quand il paraîtra? Car il sera comme le feu du fondeur, comme la potasse des foulons. Il s’assiéra, fondra et purifiera l’argent; il purifiera les fils de Lévi, il les épurera comme on épure l’or et l’argent, et ils présenteront à l’Eternel des offrandes avec justice.»

Lors de cette venue il ne conduira pas Ses saints dans les palais qui se trouvent là-haut, mais au contraire il purifiera les fils de Lévi – le ministère -; Il doit détruire ceux qui sont à la tête de l’idolâtrie. Puisque la pureté de ses serviteurs doit être premièrement restaurée, il s’ensuit que la restauration commence par l’église. C’est de cette manière que l’état édénique de paix et de sécurité doit être restauré, car il nous est dit dans {2TG31: 4.2}

Es. 11: 6-9 – «loup habitera avec l’agneau, et la panthère se couchera avec le chevreau; le veau, le lionceau, et le

4

 bétail qu’on engraisse, seront ensemble, et un petit enfant les conduira. La vache et l’ourse auront un même pâturage, leurs petits un même gîte; et le lion, comme le bœuf, mangera de la paille. Le nourrisson s’ébattra sur l’antre de la vipère, et l’enfant sevré mettra sa main dans la caverne du basilic. Il ne se fera ni tort ni dommage sur toute ma montagne sainte; car la terre sera remplie de la connaissance de l’Eternel, comme le fond de la mer par les eaux qui le couvrent.»

Telle était la situation en Eden, telle doit-elle être à nouveau si toutes choses doivent être restaurées et si ces prophéties doivent s’accomplir. {2TG31: 4.3}

Es. 11: 10 – «ce jour, le rejeton d’Isaï sera là comme une bannière pour les peuples; les nations se tourneront vers lui, et la gloire sera sa demeure.»

«ce jour-là» — à savoir au jour où cette paix et cette sécurité édéniques seront restaurées – alors, et non pas après cette époque, le royaume de Juda et d’Israël seront rétablis. (Ez. 37: 16-28) et se tiendront comme une bannière. Les Gentils rechercheront cette «ère». Cette restauration de Juda et d’Israël a lieu par conséquent pendant le temps de grâce, à cause du fait que les Gentils rechercheront la «ère». Il est alors évident que les nations seront encore présentes au moment où cette paix et cette sécurité édéniques seront restaurées pour le peuple de Dieu, pendant la période du jour grand et terrible. {2TG31: 5.1}

«’est pourquoi, à cause de vous, Sion sera labourée comme un champ, Jérusalem deviendra un monceau de pierres, et la montagne du temple une sommité couverte de bois. Il arrivera dans la suite des temps, que la montagne de la maison de l’Eternel sera fondée sur le sommet des montagnes, qu’elle s’élèvera par-dessus

5

les collines, et que les peuples y afflueront. Des nations s’y rendront en foule, et diront: Venez et montons à la montagne de l’Eternel, à la maison du Dieu de Jacob, afin qu’il nous enseigne ses voies, et que nous marchions dans ses sentiers. Car de Sion sortira la loi, et de Jérusalem la parole de l’Eternel.» Mi. 3: 12; 4: 1, 2. {2TG31: 5.2}

Manifestement, la restauration de toutes choses doit se faire après la dispersion des Juifs et suite à la destruction de l’ancienne Jérusalem, à l’ère chrétienne, à la fin des temps ; le fait que beaucoup de peuples se joindront à l’Eternelémontre par conséquent que la restauration a lieu pendant la période du temps de grâce, au jour grand et terrible. La “ère” aussi sera présente et les nations la chercheront. Le jour sera grand pour les justes mais terrible pour les pécheurs. {2TG31: 6.1}

Za. 14: 4, 5: «pieds se poseront en ce jour sur la montagne des oliviers, qui est vis-à-vis de Jérusalem, du côté de l’orient; la montagne des oliviers se fendra par le milieu, à l’orient et à l’occident, et il se formera une très grande vallée: une moitié de la montagne reculera vers le septentrion, et une moitié vers le midi. Vous fuirez alors dans la vallée de mes montagnes, car la vallée des montagnes s’étendra jusqu’à Atzel; vous fuirez comme vous avez fui devant le tremblement de terre , au temps d’Osias, roi de Juda. Et l’Eternel, mon Dieu, viendra, et tous ses saints avec lui.»

«ce jour» – Quel est ce jour ? Au jour où toutes les nations se rassembleront contre la Jérusalem actuelle et la libéreront du joug des Gentils. En ce jour-là, les pieds du Seigneur se poseront sur le Mont des Oliviers. Le Mont des Oliviers se séparera par

6

le milieu à l’Orient et à l’Occident, et il se formera une très grande vallée «une moitié de la montagne reculera vers le septentrion et une moitié vers le midi.» Za. 14: 4. La venue du Seigneur après le millénium sera semblable à celle-là. Voir Premiers Ecrits page 51, 52. {2TG31: 6.2}

Les serviteurs de Dieu, s’enfuiront alors vers la vallée des montagnes où se tiennent les pieds du Seigneur et tous les saints avec eux; c’est à dire que les «» du Seigneur ouvriront la voie en vue de la restauration du Royaume pour que le peuple s’y rassemble. {2TG31: 7.1}

Es. 11: 11- 14 – «ce même temps, le Seigneur étendra une seconde fois sa main, pour racheter le reste de son peuple, dispersé en Assyrie et en Egypte, à Pathros et en Ethiopie, à Elam, à Schinéar et à Hamath, et dans les îles de la mer. Il élèvera une bannière pour les nations, il rassemblera les exilés d’Israël, et il recueillera les dispersés de Juda, des quatre extrémités de la terre. La jalousie d’Ephraïm disparaîtra, et ses ennemis en Juda seront anéantis; Ephraïm ne sera plus jaloux de Juda, et Juda ne sera plus hostile à Ephraïm. Ils voleront sur l’épaule des Philistins à l’occident, ils pilleront ensemble les fils de l’Orient; Edom et Moab seront la proie de leurs mains, et les fils d’Ammon leur seront assujettis.»

Ici nous remarquons que la paix régnera dans «vallée des montagnes», la paix entre les bêtes et notamment entre les hommes, car le lion ne fera pas de mal à l’agneau, et Juda ne sera plus hostile à Ephraïm et Ephraïm n’enviera

7

plus Juda. Néanmoins Juda et Ephraïm seront en conflit avec les nations environnant le pays, car ils voleront par dessus les épaules des Philistins et se saisiront d’Edom et de Moab. Cependant les Ammonites les obéiront. {2TG31: 7.2}

Es. 11: 15 – «’Eternel desséchera la langue de la mer d’Egypte, et il lèvera sa main sur le fleuve, en soufflant avec violence: il le partagera en sept canaux, et on le traversera avec des souliers.»

Oui, l’Eternel ouvrira la voie en vue du rassemblement de son peuple. Par conséquent l’exode d’aujourd’hui sera semblable à l’exode d’hier, mais seulement à une plus grande échelle. Le peuple de Dieu dans ces derniers jours sera rassemblé non seulement du pays d’Egypte, mais de tous les pays. {2TG31: 8.1}

Es. 11: 16 – «il y aura une route pour le reste de son peuple, qui sera échappé de l’Assyrie, comme il y en eut une pour Israël, le jour où il sortit du pays d’Egypte.»

C’est ainsi que les royaumes d’Israël et de Juda seront restaurés et qu’ils recevront la paix en abondance. {2TG31: 8.2}

Mi. 4: 4 – «habiteront chacun sous sa vigne et sous son figuier, et il n’y aura personne pour les troubler; car la bouche de l’Eternel des armées a parlé.»

Et maintenant voici la lumière et l’appel de Dieu: {2TG31: 8.3}

Es. 2: 5 – «de Jacob, venez, et marchons à la lumière de l’Eternel!»

Le message d’Elie qui restaure toutes

8

 choses est vraiment une addition au Message du Troisième Ange, et deviendra certainement un grand cri. Il rassemblera le peuple de Dieu des quatre coins de la terre, et il le fera sortir de Babylone au moment où la terre sera éclairée par la gloire de l’ange. (Ap. 18: 1-4). Voir Premiers Ecrits p. 277). {2TG31: 8.4}

De même que l’arche de Noé préserva toutes les créatures vivantes qui vécurent sur la terre après le déluge, ainsi doit-il en être des royaumes restaurés de Juda et d’Israël qui doivent rassembler et préserver des plaies toutes les créatures vivantes qui doivent habiter sur la nouvelle terre; à notre époque le royaume restauré sera cette arche et ses habitants vivront et régneront mille ans avec Christ (Ap. 20: 4), et finalement ils retourneront sur la terre quand elle aura été renouvelée. {2TG31: 9.1}

Es. 65: 17, 18, 25 – «je vais créer de nouveaux cieux et une nouvelle terre; on ne se rappellera plus les choses passées, elles ne viendront plus à l’esprit. Réjouissez-vous plutôt et soyez dans l’allégresse, à cause de ce que je vais créer; car je vais créer Jérusalem pour l’allégresse, et son peuple pour la joie. Le loup et l’agneau paîtront ensemble, le lion, comme le bœuf, mangera de la paille, et le serpent aura la poussière pour nourriture. Il ne se fera ni tort ni dommage sur toute ma montagne sainte, dit l’Eternel.»

Manifestement, ceux qui cherchent à entrer dans cette arche où règne la Sécurité, vivront et régneront avec Christ pendant mille ans, et ceux qui la rejette avec mépris se coucheront sans souffle dans le “de l’abîme” et ce jusqu’à la résurrection qui aura lieu après les mille ans; ils ressusciteront uniquement pour l’opprobre et la honte éternelle, en outre, ils auront à souffrir la seconde mort. {2TG31: 9.2}

Combien alors il s’avère important que nous ne puissions pas nous endormir, mais que nous nous puissions nous lever et nous revêtir du vêtement de noces

9

 maintenant, de peur que nous ne nous retrouvons pleurant et grinçant des dents, faisant pire que les antédiluviens qui ne se trouvaient pas dans l’arche quand vint le déluge et que les éclairs et le tonnerre foudroyaient le ciel et que les fontaines de l’abîme se rompaient. {2TG31: 9.3}

Jusqu’ici nous avons vu que la restauration de «choses» commence par le rassemblement des peuples à Juda, et que le Royaume sera complet au moment où la terre sera renouvelée. Par conséquent, faisons ce que nous pouvons pour aider à la construction de l’arche maintenant et y entrer avec le plus d’âmes possible, car, la révélation de l’Inspiration relative à cette Vérité montre que nous approchons du jour de la restitution de toutes choses, et qu’il s’agit du message de l’heure. {2TG31: 10.1}

10

POEME

11

SI UN HOMME MEURT COMMENT REVIENDRAIT-IL A LA VIE? A QUOI SERA-T-IL SEMBLABLE?

ÉTUDE PRÉSENTÉE PAR V.T. HOUTEFF

MINISTRE DES ADVENTISTES DAVIDIENS DU 7e JOUR

SABBAT 20 MARS 1948,

CHAPELLE MONT CARMEL

WACO TEXAS

«Car si nous croyons que Jésus est mort et qu’il est ressuscité, croyons aussi que Dieu ramènera par Jésus et avec lui ceux qui sont morts. Voici, en effet, ce que nous vous déclarons d’après la parole du Seigneur, nous les vivants, restés pour l’avènement du Seigneur, nous ne devancerons pas ceux qui sont morts. Car le Seigneur lui- même, à la voix d’un archange, et au son de la trompette de Dieu descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement. Ensuite, nous les vivants, qui serons restés, nous serons enlevés avec eux sur des nués, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur. Consolez vous donc les uns les autres par ces paroles.» 1 Th. 4:14-18 {2TG32: 12.1}

Ici nous voyons que non seulement ceux qui seront ramenés à la vie lors de la première résurrection ne serons pas simplement ramenés à la vie mais qu’ils ne mourront plus jamais. {2TG32: 12.2}

Maintenant pour trouver notre réponse à notre question à quoi ressemblera l’homme s’il vit de nouveau? Nous considérerons premièrement le livre de la Genèse. {2TG32: 12.3}

Ge. 2: 7 – «’Eternel Dieu forma l’homme de la poussière de la terre, Il souffla dans ses narines un souffle de vie et l’homme devint un être vivant.»

12

A travers ce verset nous apprenons que Dieu forma l’homme de la poussière de la terre. Puis le souffle de vie fut introduit dans ses narines et ainsi l’homme devint une âme vivante. Le processus du développement est le même que celui de la formation de la glace (une température basse et de l’eau forment de la glace ainsi le corps et le souffle de vie forment l’âme. Par conséquent lorsque le souffle de vie quitte le corps l’homme n’est plus un être vivante – Il en est ainsi de la glace lorsqu’elle redevient de l’eau. Il est évident que l’homme ni a plus d’âme existent après que le souffle de vie ait quitté son corps, car le corps et le souffle de vie forment ensemble l’âme. {2TG32: 13.1}

«J’ai reconnu» dit l’homme sage «que tout ce que Dieu fait durera toujours, qu’il n’y a rien à y ajouter et rien à retrancher, et que Dieu agit ainsi afin qu’on le craigne.» Ec. 3: 14{2TG32: 13.1}

Ec. 9: 5, 6 – «vivants en effet savent qu’ils mourront; mais les morts ne savent rien, et il n’y a pour eux plus de salaire, puisque leur mémoire est oubliée. Et leur amour et leur haine et leur envie, ont déjà péri; et lis n’auront plus jamais aucune part à tout ce qui se fait sous le soleil.»

Ec. 3:18-21 – «’ai dit en mon cœur, au sujet des fils de l’homme, que Dieu les éprouverait, et qu’eux mêmes verraient qu’ils ne sont que des bêtes. Car le sort des fils de l’homme et celui de la bête sont pour eux un même sort; comme meurt l’un, ainsi meurt l’autre, ils ont tous un même souffle, et la supériorité de l’homme sur la bête est nulle; car tout est vanité. Tout va dans un même lieu; tout a été fait de la poussière, et tout retourne à la poussière. Qui sait

13

 si le souffle de l’homme monte en haut et si le souffle de la bête descend en bas dans la terre.»

Premièrement, l’Inspiration nous dit comment fut créé l’homme et à quoi ressemble-t-il. Puis elle demande de façon catégorique «sait si le souffle des fils de l’homme monte, et si le souffle de la bête descend dans la terre? La seule réponse qui peut être donné est que personne ne sait, si ce n’est Dieu le sait. Et puisqu’il nous ait dit que le corps et le souffle de vie mis ensemble et non séparément forment l’âme, il est alors clair qu’un homme mort n’a pas d’âme, que le corps retourne à la poussière, et le souffle retourne au souffle, au vent. En outre quelque soit ce qu’il advient de la bête arrive aussi à l’homme. Tous deux possèdent un souffle, déclare l’inspiration et que l’un n’a pas de prééminence sur l’autre. {2TG32: 14.1}

Il en est de même de la bête et de l’homme. C’est ce que déclare Dieu à propos de l’âme et nous devrions le croire plutôt que de nous fourvoyer avec des théories non inspirées d’homme qui de façon présomptueuse affirment que l’âme ne meurt jamais, bien que Dieu déclare, «’âme de celui qui pêche mourra» Ez. 18:4. Par conséquent, lorsqu’un homme meurt, son âme disparaît comme le fait la glace lorsque la température augmente au-dessus du gel. {2TG32: 14.2}

Nous considérerons ce à quoi l’homme ressemblait avant qu’il ne pèche, afin de savoir ce à quoi il ressemblera lorsqu’il reviendra à la vie. {2TG32: 14.3}

Ge. 3: 6-8 – «La femme vit que l’arbre était bon à manger et agréable à la vue, et qu’il était précieux pour ouvrir l’intelligence; elle prit de son fruit, et en mangea; elle en donna aussi à son mari, qui était auprès d’elle, et il en mangea. Les yeux de l’un et de l’autre s’ouvrirent, ils connurent qu’ils étaient nus, et ayant

14

 cousu des feuilles de figuier, ils s’en firent des ceintures. Alors ils entendirent la voix de l’Éternel Dieu, qui parcourait le jardin vers le soir, et l’homme et sa femme se cachèrent loin de la face de l’Éternel Dieu, au milieu des arbres du jardin.»

Immédiatement après qu’Adam et Eve eussent mangé du fruit interdit un changement surprenant se produisit. Ils remarquèrent instantanément que la lumière de vie et de la beauté qui leur servaient d’habits avait disparu, et ils se virent nus, laids et honteux à leurs propres yeux. Ils essayèrent donc de se couvrir avec de feuille et de se cacher derrière les arbres. Vous pensez bien que les vêtements de feuille ne convenaient pas et par conséquent le Seigneur leur fabriqua des «de peaux». {2TG32: 15.1}

A quoi ressemblerait un homme s’il revenait à la vie? Il est certain qu’il ne sera pas moins que ce que ce qu’il était au commencement car tout ce qui était perdu sera restauré. Il ne subira pas non plus d’amélioration, car tout ce que Dieu fit il le déclara «ès bon». Ge. 1:31. Ainsi donc si un homme revient à la vie il sera semblable à Adam avant qu’il ne pécha. {2TG32: 15.2}

Maintenant pour trouver la réponse quant à la question «vivra-t-il de nouveau?» Nous considérerons le livre d’Ezéchiel {2TG32: 15.3}

Ez. 37:1-10 – «main de l’Eternel fût sur moi, et l’Eternel me transporta en esprit, et me déposa dans le milieu d’une vallée remplie d’ossements. Il me fit passer auprès d’eux tout autour; et voici ils étaient fort nombreux, à la surface de la vallée, et ils étaient complètement secs. Il me dit: fils de l’homme ces os pourront –ils revivre? Je répondis: Seigneur Eternel tu le sais. Il me dit: prophétise sur ces os,

15

et dis leur: ossements desséchés, écoutez la parole de l’Eternel! Ainsi parle le Seigneur l’Eternel, à ces os: Voici, je vais faire entrer un esprit en vous, et vous vivrez; Je vous donnerai des nerfs, je ferai croître sur vous de la chair, je vous couvrirai de peau, je mettrai en vous un esprit, et vous vivrez. Et vous saurez que je suis l’Eternel.

«prophétisai, selon l’ordre que j’avais reçu. Et comme je prophétisais, il y eut un bruit, et voici, il se fît un mouvement, et les os se rapprochèrent les uns des autres. Je regardai, et voici, il leur vint des nerfs, la chair crût, et la peau les couvrit par dessus; mais il n’y avait point en eux d’esprit. Il me dit: Prophétise, et parle à l’esprit! Prophétise, fils de l’homme et dis à l’esprit: ainsi parle le Seigneur, l’Eternel: Esprit viens des quatre vents, souffle sur ces morts, et qu’ils revivent! Je prophétisai, selon l’ordre qu’il m’avait donné. Et l’Esprit entra en eux, et ils reprirent vie, et ils se tinrent sur leurs pieds: c’était une armée nombreuse, très nombreuse.» {2TG32: 16.1}

Nous apprenons ici que le processus de la résurrection est semblable à celle de la création. Il y a d’abord le squelette de l’homme, ensuite ses organes, la chair, la peau et en dernier lieu le souffle et il devient à nouveau une âme vivante. Vous voyez que l’âme de l’homme ou son esprit, n’est pas appelé à descendre des cieux, ni à monter des enfers En fait, aucune âme sinon le vent qui vient des quatre coins de la terre qui remplit ses poumons sur l’ordre de Dieu et ainsi l’homme redevient un être vivant. Les mêmes éléments qui composèrent l’homme seront les mêmes qui le constitueront une fois de plus car les os se rassembleront. Lorsqu’il sera donc ainsi recréé ou ressuscité, il conservera garder la connaissance et la mémoire qu’il

16

 avait à sa mort, autrement l’homme qui ressuscite ne pourrait être le même homme qui était mort et s’il n’en était pas ainsi, alors l’expérience qu’il avait obtenue durant sa vie serait perdue. {2TG32: 16.2}

L’autre centre d’intérêt serait de savoir pourquoi il y a deux résurrections distantes de mille ans (Ap. 20:5, 6). Considérons l’Épître aux Romains. {2TG32: 17.1}

Ro. 8: 10-11 – «si Christ est en vous, le péché il est vrai, est mort à cause du péché, mais l’esprit est vie à cause de la justice. Et si l’Esprit qui a ressuscité Jésus d’entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité Christ d’entre les morts rendra aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous.»

Ceux qui meurent avec l’Esprit de Christ en eux sont ceux qui ont part à la résurrection des justes. Mais ceux qui n’ont pas l’Esprit de Christ ont part à la résurrection des injustes, qui a lieu mille ans après la résurrection des justes. {2TG32: 17.2}

Ap. 20: 6 – «et saints ceux qui ont à la première résurrection! La seconde mort n’a pas de pouvoir sur eux; mais ils seront sacrificateurs de Dieu et de Christ, et ils règneront avec lui pendant mille ans.»

Si ces versets veulent dire ce qu’ils disent concernant les justes, en réalité ils disent concernant les méchants: {2TG32: 17.3}

«et impie celui qui n’a pas part à la première résurrection: sur une telle personne la seconde mort a de la puissance; ils ne seront pas prêtres de Dieu et de Christ et ne règneront pas avec lui durant

17

 les mille ans. {2TG32: 17.4}

Si nous acceptons la Parole de Dieu telle que nous la donne l’Inspiration et si nous la pratiquons, nous vivrons à nouveau et reflèterons parfaitement l’image de Dieu à l’instar d’Adam et d’Eve .De même le jardin d’Eden fleurira comme autrefois et l’arbre de la vie portera ses fruits chaque mois et voyez vous l’homme vivra ainsi de nouveau et cela éternellement. {2TG32: 18.1}

«Il essuiera toutes larmes de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n’y aura ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: voici je fais toutes choses nouvelles. Et il dit: écrit; car ces choses sont certaines et véritables. Et il me dit: c’est fait! Je suis l’alpha et l’oméga, le commencement et la fin. A celui qui a soif je donnerai de la source de l’eau de vie gratuitement. Celui qui vaincra, héritera ces choses.» Ap. 21: 4-7 {2TG32: 18.2}

«quand tout ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel disparaîtra. Lorsque, j’étais enfant, je parlais comme un enfant, je pensais comme un enfant, je raisonnais comme un enfant; lorsque je suis devenu homme, j’ai fais disparaître ce qui était de l’enfant. Aujourd’hui, nous voyons au moyen d’un miroir, d’une manière obscure, mais alors nous verrons face à face; aujourd’hui je connais en parti, mais alors, je connaîtrai comme j’ai été connu. Maintenant donc ces trois choses demeurent: la foi, l’espérance, la charité; mais la plus grande de ces choses, c’est la charité.» 1 Co. 13: 10-13 {2TG32: 18.3}

18


2TG33-34-1200x675.jpg

1

MEDITATION

Cette après-midi, je lirai dans “Parabole de Jésus” p. 49-50, en commençant par le dernier paragraphe. {2TG33: 2.1}

P.J. p. 49, 50: «germination représente le commencement de la vie spirituelle; le développement de la plante est une belle image de la croissance chrétienne. Il en est de la grâce comme de la nature: il ne peut y avoir de vie sans croissance. La plante doit grandir ou mourir. Le développement de la vie chrétienne, de même que celui de la plante, est silencieux et imperceptible, mais constant. A chacune de ses phases, notre vie peut être parfaite; cependant, si le dessein de Dieu à notre égard s’accomplit, il y aura progrès continuel. LA sanctification est l’œuvre de toute la vie. Au fur et à mesure que les occasions d’agir s’offrent à nous, notre expérience s’accroît et notre connaissance augmente. Nous devenons plus forts pour porter des responsabilités et notre maturité est proportionnée à nos privilèges. {2TG33: 2.2}

Quel est notre besoin de prière pour cette après-midi? –Prions pour que nous puissions grandir en grâce car il ne peut y avoir de vie sans croissance; pour avancer avec la vérité; pour prendre avantage de tous nos opportunités; pour coopérer avec les agences Divines; pour être prêt à porter des responsabilités; pour réaliser que lorsque nous faisons toutes ces choses, alors nos responsabilités augmentera, et notre maturité sera proportionné à nos privilèges. {2TG33: 2.3}

2

QUAND ET COMMENT A LIEU LA PURIFICATION DU SANCTUAIRE?

ÉTUDE PRÉSENTÉE PAR V.T. HOUTEFF

MINISTRE DES ADVENTISTES DAVIDIENS DU 7e JOUR,

SABBAT 27 MARS 1948,

CHAPELLE MONT CARMEL

WACO TEXAS

Notre texte se trouve au huitième chapitre de Daniel, au verset 14, je commencerai au verset 13. {2TG33: 3.1}

Da. 8: 13,14:« J’entendis parler un saint; et un autre saint dit à celui qui parlait: Pendant combien de temps s’accomplira la vision sur le sacrifice perpétuel et sur le péché dévastateur? Jusques à quand le sanctuaire et l’armée seront-ils foulés? Et il me dit: Deux milles trois cents soir et matins; puis le sanctuaire sera purifié.»

A la question «combien de temps s’accomplira la vision sur le perpétuel, et sur le péché dévastateur? Jusques à quand le sanctuaire et l’armée seront-ils foulés?», la réponse donnée est: «milles trois cents jours; puis le sanctuaire sera purifié». Ceci revient à dire que c’est au cours des deux milles trois cents jours que le perpétuel sera enlevé et que la transgression du dévastateur sera établie, que le sanctuaire et l’armée seront foulés au pied. Après cela le sanctuaire sera purifié. «matin», signifie un jour de 24 heures, pleine mesure de temps. Le terme «» n’appartient pas au texte {2TG33: 3.2}

3

Da. 8: 16,17 – «j’entendis la voix d’un homme au milieu de l’Ulaï; il cria et dit: Gabriel explique lui la vision. Il vint alors près du lieu où j’étais; et à son approche, je fus effrayé, et je tombai sur ma face. Il me dit: Sois attentif, fils de l’homme, car la vision concerne un temps qui sera la fin.»

L’explication de Gabriel disant que la vision concerne les temps de la fin, montre que la purification du sanctuaire est d’une importance primordiale dans la vision, et qu’elle n’a pas lieu à l’époque de Daniel, et non pas avant les temps de la fin, mais après les 2300 jours, dans les temps de la fin. {2TG33: 4.1}

Les 2300 jours ayant donc commencé aux environs du cinquième siècle avant Christ (comme on le voit dans les versets suivants), et puisque la vision devait se réaliser après beaucoup de jours, au temps de la fin, il est alors évident que les 2300 jours doivent être calculés un jour pour une année comme indiqué au verset 6 du chapitre 4 d’Ezéchiel. Par conséquent les 2300 jours correspondent en réalité à 2300 années, à la fin desquelles le sanctuaire sera purifié. Quels sont les signes devant marquer les temps de la fin?— {2TG33: 4.2}

Da.12: 4 – «, Daniel, tiens secrètes ces paroles, et scelle le livre jusqu’au temps de la fin. Plusieurs alors le liront, et la connaissance augmentera.»

L’ange expliqua qu’au temps de la fin beaucoup iront ça et là et que la connaissance augmentera. Et le fait que les hommes vont ça et là et que la connaissance a augmenté, constitue en soi une preuve que nous vivons maintenant dans les temps de la fin, et que la vision doit être comprise maintenant, et que le sanctuaire doit être purifié maintenant. {2TG33: 4.3}

4

Da. 8:18-21 – «Comme il me parlait, je restai frappé d’étourdissement, la face conter terre. Il me toucha, et me fit tenir debout à la place où je me trouvais. Puis il me dit: Je vais t’apprendre ce qui arrivera au terme de la colère, car il y a un temps marqué pour la fin. Le bélier que tu as vu, et qui avait des cornes, ce sont les rois des Mèdes et des Perses. Le bouc, c’est le roi de Javan. La grande corne entre ses yeux, c’est le premier roi.»

Ici vous découvrez où commence l’histoire prophétique de cette vision. Elle commence avec l’empire Mèdes et des Perses et nous conduit à l’époque des victoires d’Alexandre le Grand. {2TG33: 5.1}

Da. 8: 23 – «la fin de leur domination, lorsque les pécheurs seront consumés, il s’élèvera un roi impudent et artificieux.»

A la fin du règne des Mèdes et des Grecs, quand les transgresseurs, qui sont les Juifs, seront consumés, un autre roi ou royaume devait s’élever. Bien sur il ne s’agissait que de Rome, le royaume qui a renversé les quatre divisions Grecques. {2TG33: 5.2}

Da. 8: 26 ,27 – «la vision des soirs et des matins, dont il s’agit, est véritable. Pour toi, tiens secrète cette vision, car elle se rapporte à des temps éloignés. Moi, Daniel, je fus plusieurs jours languissant et malade; puis je me levai, et je m’occupai des affaires du roi. J’étais étonné de la vision, et personne n’en eut connaissance.»

Daniel confesse ici que la faible explication concernant la vision donnée par Gabriel s’avérait insuffisante. Personne ne la comprit.

5

C’est pourquoi, alors que le temps passait et qu’il ne comprenait toujours pas la vision, bien que parvenu au temps fixé pour la libération, il déclara donc très clairement: {2TG33: 5.3}

Da. 9: 1, 2, 3,, 23 – «première année de Darius, fils d’Assuérus, de la race des Mèdes, lequel était devenu roi du royaume des Chaldéens, la première année de son règne, moi, Daniel, je vis par les livres qu’il devait s’écouler soixante et dix ans pour les ruines de Jérusalem, d’après le nombres des années dont l’Eternel avait parlé à Jérémie, le prophète. Je tournai ma face vers le Seigneur Dieu, afin de recourir à la prière et aux supplications, en jeûnant et en prenant le sac et la cendre. Il m’instruisit, et s’entretint avec moi. Il me dit: Daniel, je suis venu maintenant pour ouvrir ton intelligence. Lorsque tu as commencé à prier, la parole est sortie, et je viens pour te l’annoncer; car tu es un bien-aimé. Sois attentif à la parole, et comprends la vision!»

Parce que Gabriel devait commencer là où il s’était arrêté (chapitre 8), il conseilla donc à Daniel d’examiner premièrement la vision. Puis Gabriel déclara: {2TG33: 6.1}

Da. 9: 24 – «et dix semaines ont été fixées sur ton peuple et sur ta ville sainte, pour faire cesser les transgressions et mettre fin aux péchés, pour expier l’iniquité et amener la justice éternelle, pour sceller la vision et le prophète, et pour oindre le Saint des Saints.»

Puisque ici Gabriel explique la vision du chapitre 8 – les choses qui devaient s’accomplir pendant les 2300 jours – il s’ensuit donc que les soixante dix semaines font parties des 2300 jours. {2TG33: 6.2}

6

Etudions le sujet à l’aide du graphique. {2TG33: 8.1}

Les soixante dix semaines représentent exactement 490 années. Remarquez que pendant ces 490 années, le peuple de Daniel, c’est-à-dire les Juifs, devait mettre fin au péché pour expier l’iniquité, sinon il serait abandonné sans espoir. Puis il fut dit à Daniel où commençaient les soixante dix semaines: {2TG33: 8.2}

Da. 9: 25 – «-le donc, et comprends! Depuis le moment où la parole a annoncé que Jérusalem sera rebâtie jusqu’à l’Oint, au Conducteur, il y a sept semaines; dans soixante-deux semaines, les places et les fossés seront rétablis, mais en des temps fâcheux.»

A partir du moment où l’ordre fut donné de restaurer et de reconstruire Jérusalem jusqu’au Messie le Prince, jusqu’à Christ, il devait y avoir sept semaines (49 ans), et 62 semaines (434 ans) un total de 69 semaines, ou 483 ans. L’histoire montre que le décret visant à la reconstruction de l’ancienne ville entra en vigueur en 457 B.C. C’est la raison pour laquelle les 483 années, en partant de 457 BC nous conduisent à l’an 27 après Jésus-Christ., à l’année où Christ, le Messie fut baptisé. (Cet incident prouve notamment, que les 2300 jours sont calculés sur la base d’un jour pour une année, et que les soixante dix semaines constituent la première portion de temps au sein des 2300 jours. Considérez le graphique.) Nous devons donc nous souvenir qu’après avoir retranché les 69 semaines des 70, il reste encore une semaine. Ce qui s’accomplit pendant cette semaine est rapporté dans les versets suivants: {2TG33: 8.3}

Da. 9: 26, 27 – «ès les soixante-deux semaines, un oint sera retranché, et il n’aura pas de successeur. Le peuple d’un chef qui viendra détruira la ville et le sanctuaire, et sa fin arrivera comme par une inondation;

8

il est arrêté que les dévastations dureront jusqu’au terme de la guerre. Il fera une solide alliance avec plusieurs pendant une semaine, et durant la moitié de la semaine il fera cesser le sacrifice et l’offrande; le dévastateur commettra les choses les plus abominables, jusqu’à ce que la ruine et ce qui a été résolu fondent sur le dévastateur.»

Je ne saurais vous dire exactement ce qui devait se passer au cours des sept premières semaines ou 49 années, cependant à la fin des 69 semaines qui suivraient ou 434 années, le Messie devait être retranché, crucifié. Au cours de la semaine restante, la soixante- dixième, il devait faire une alliance avec plusieurs et au milieu de la semaine, il devait être retranché, crucifié, c’est-à-dire que de son baptême à sa crucifixion il y a trois ans et demi, et qu’après sa crucifixion il y a trois ans et demi au cours desquels Il devait ratifier l’alliance. Ceci complète les soixante dix semaines et nous conduit à l’époque où les Apôtres reçurent l’ordre d’aller prêcher l’Evangile aux Gentils: Un dénommé Cornélius (un Gentil), et Pierre (un Juif et Apôtre) reçurent tous deux une vision: Cornélius reçut des instructions afin de voir Pierre, et Pierre reçut l’ordre de rencontrer Cornélius. Voir Actes, chapitre 10. Les Juifs en tant que nation négligèrent de mettre fin au péché et ils furent par conséquent rejetés, abandonnés. {2TG33: 9.1}

Le sacrifice de Christ lui-même, à la fin des trois ans et demi, remplaça le système cérémoniel des sacrifices, et Il fit ainsi cesser le sacrifice au milieu de la semaine. Vous remarquez que toutes ces choses, à savoir l’époque et l’événement, s’accomplissent exactement selon la prédiction de Gabriel. {2TG33: 9.2}

Néanmoins, même avec cette explication supplémentaire, Daniel ne fut toujours pas en mesure de comprendre tout

9

 ce qui apparaissait dans la vision. Mais, alors quetemps passait, et que son souci pour la délivrance de son peuple augmentait, sachant que le temps était arrivé, il pria afin d’être éclairé. Sa prière est consignée dans la première partie du chapitre 10; après cette prière l’ange apparut et expliqua de nouveau: {2TG33: 9.3}

Da. 10:21 – «Mais je veux te faire connaître ce qui est écrit dans le livre de la vérité. Personne ne m’aide contre ceux-là, excepté Micaël, votre chef.»

Daniel reçut la promesse d’obtenir toute la lumière qui pourrait être donnée, non seulement sur la vision contenue au chapitre 8, mais sur tout ce qui est relaté dans le livre de la vérité en relation avec la vision. Ce que l’ange lui a montré est relaté aux chapitres 11 et 12. {2TG33: 10.1}

Vous remarquerez que le chapitre 11 commence par la vision du chapitre 8, avec les rois des Mèdes et des Perses et de la Grèce, symbolisés par le bélier et le bouc du chapitre 8. Puis, il fut dit à Daniel enfin que l’explication était suffisante, mais qu’il lui était impossible de tout comprendre, car la vision était scellée pour les temps de la fin (chapitre 12, versets 8,9). {2TG33: 10.2}

Par cette longue histoire prophétique et géographique telle qu’on la découvre aux chapitres 11 et 12, l’ange nous conduit au temps de la fin, à l’époque où la purification aura lieu. Et voici la nature de la purification selon les paroles de l’ange: {2TG33: 10.3}

Da. 12:1 – «En ce temps là, se lèvera Micaël, le grand chef, le défenseur des enfants de ton peuple; et e sera une époque de

10

détresse, telle qu’il n’y en a point eu depuis que les nations existent jusqu’à cette époque. En ce temps là, ceux de ton peuple qui seront trouvés inscrits dans le livre seront sauvés.»

En délivrant les justes, il sépare radicalement les justes d’entre les méchants — il met les bons «» dans des vases et rejette les mauvais (Matthieu 13:48). Il purifiera son peuple du péché et des pécheurs. {2TG33: 11.1}

Da. 12: 2, 3 – «Plusieurs de ceux qui dorment dans la poussière de la terre se réveilleront, les uns pour la vie éternelle, et les autres pour l’opprobre, pour la honte éternelle. Ceux qui auront été intelligents brilleront comme la splendeur du ciel, et ceux qui auront enseigné la justice à la multitude brilleront comme les étoiles, à toujours et à perpétuité.»

Les méchants qui ressuscitent en même temps que les justes lors de la résurrection mixte, seront aussi séparés des justes. Les méchants iront à la honte éternelle et à l’opprobre, mais les justes recevront la vie éternelle. {2TG33: 11.2}

Da. 12: 10 – « Plusieurs seront purifiés, blanchis et épurés; les méchants feront le mal, et aucun des méchants ne comprendra, mais ceux qui auront de l’intelligence comprendront.»

Les justes vivants seront purifiés, mais les méchants deviendront encore plus méchants. {2TG33: 11.3}

Da. 12: 11, 12 – «le temps où cessera le sacrifice perpétuel, et où sera dressée l’abomination du dévastateur, il y aura mille deux cent quatre-vingt-dix jours. Heureux celui qui attendra, et qui arrivera jusqu’à milles trois cent trente-cinq jours!»

11

Ici nous avons une autre période de temps au sein de laquelle les 2300 jours sont présentés, période qui commence à partir du moment où le perpétuel est aboli et où l’abomination est établie. (Le perpétuel représente quelque chose qui n’aurait pas du être aboli, et les abominations représentent quelque chose qui n’aurait pas du être établi. Le mot «» a été ajouté et n’appartient pas au texte. Afin d’être éclairés à ce sujet, lisez le tract n°3, La Moisson). {2TG33: 12.1}

Cependant, on notera que la bénédiction promise (la purification) ne commencera qu’après l’expiration des 1335 jours ou années. {2TG33: 12.2}

Etant donné que les 2300 années commencent en 457 avant Jésus-Christ, par l’ordre de restaurer et de rebâtir la ville de Jérusalem, par conséquent les 2300 jours se terminent en 1844, l’époque où se terminent les 1335 jours; puis commencent les jours de bénédictions. Que l’on se souvienne donc, que cette purification du sanctuaire englobe et la purification de ceux qui sont ressuscités et la purification de ceux qui vivront pendant la période de la purification. Parlant de la purification qui a lieu parmi les vivants, le Seigneur déclare par le prophète Ezéchiel: {2TG33: 12.3}

Ez. 36:24-29 – «vous retirerai d’entre les nations, je vous rassemblerai de tous les pays, et je vous ramènerai dans votre pays. Je répandrai sur vous une eau pure, et vous serez purifiés; je vous purifierai de toutes vos souillures et de toutes vos idoles. Je vous donnerai un cœur nouveau, et je mettrai en vous un esprit nouveau; j’ôterai de votre corps le cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair. Je mettrai mon esprit en vous, et je ferai que vous suiviez mes ordonnances, et que vous observiez et pratiquiez mes lois. Vous habiterez le pays que j’ai donné à vos

12

pères; vous serez mon peuple, et je serai votre Dieu. Je vous délivrerai de toutes vos souillures. J’appellerai le blé, et je le multiplierai; je ne vous enverrai plus la famine.»

Remarquez qu’aucun des vivants ne saurait être vraiment purifié de toutesmarques du péché, alors qu’ils vivent au sein des Gentils. Ils doivent être premièrement séparés des hypocrites et des Gentils, puis ils seront ramenés dans leur pays afin d’être aspergés d’une eau pure, pour être purifiés de toutes leurs souillures et de toutes leurs idoles, quand ils arriveront dans leur pays, et pas avant. Il leur sera aussi donné un cœur nouveau, et ils recevront aussi un esprit nouveau. C’est ainsi que le Seigneur les fera marcher dans ses statuts et observer Ses jugements éternellement. Ils retourneront et habiteront dans le pays de leurs pères, la Palestine, et seront le peuple de Dieu éternellement. Notez que ces événements sont pré-millénaires. {2TG33: 13.1}

Examinons maintenant la purification selon les prophètes Joël, Malachie, et Jérémie. {2TG33: 13.2}

Joë. 3:21 – «vengerai leur sang que je n’ai point encore vengé, et l’Eternel résidera dans Sion.»

Mal. 3: 1-3 – «, j’enverrai mon messager; il préparera le chemin devant moi. Et soudain entrera dans son temple le Seigneur que vous cherchez; et le messager de l’alliance que vous désirez, voici, il vient, dit l’Eternel des armées. Qui pourra soutenir le jour de sa venue? Qui restera debout quand il paraîtra? Car il sera comme le feu du fondeur, comme la potasse des foulons. Il s’assiéra, fondra et

13

purifiera l’argent;…»

Jé. 31: 31-33 – «, les jours viennent, dit l’Eternel, où je ferai avec la maison d’Israël et la maison de Juda une alliance nouvelle, non comme l’alliance que je traitai avec leurs pères, le jour où je les saisis par la main pour les faire sortir du pays d’Egypte, Alliance qu’ils ont violée, quoique je fusse leur maître, dit l’Eternel. Mais voici l’alliance que je ferai avec la maison d’Israël, après ces jours-là, dit l’Eternel: je mettrai ma loi au-dedans d’eux, je l’écrirai dans leur cœur; et je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple.»

L’ancienne alliance consistait en l’observation des commandements alors qu’ils étaient écrits, non sur le cœur, mais sur des tables de pierre, à l’encontre de la volonté du cœur de pierre. La nouvelle alliance cependant doit les purifier de leurs cœurs de pierre, et elle doit écrire les commandements sur leurs cœurs de chair. {2TG33: 14.1}

Jé. 31: 34 – «-ci n’enseignera plus son prochain, ni celui-là son frère, en disant: connaissez l’Eternel! Car tous me connaîtront, depuis le plus petit jusqu’au plus grand, dit l’Eternel, car je pardonnerai leur iniquité, et je ne me souviendrai plus de leur péché.»

Lorsque le peuple de Dieu sera ainsi purifié, il connaîtra l’Eternel. Il sera alors vraiment son peuple, sa nation. La promesse de Dieu est la suivante: {2TG33: 14.2}

Jé. 31: 35, 36 – «parle l’Eternel, qui a fait le soleil pour éclairer le jour, qui a destiné la lune et les étoiles à éclairer la nuit,

14

qui soulève la mer et fait mugir ses flots, lui dont le nom est l’Eternel des armées: Si ces lois viennent à cesser devant moi, dit l’Eternel, la race d’Israël aussi cessera pour toujours d’être une nation devant Moi.»

Dieu accomplit-il cela à cause de la bonté de Son peuple ou parce qu’Il veut justifier Son nom? Considérons cela: {2TG33: 14.3}

Ez. 36:20-24 – «sont arrivés chez les nations où ils allaient, et ils ont profané mon saint nom, en sorte qu’on disait d’eux: c’est le peuple de l’Eternel, c’est de son pays qu’ils sont sortis. Et j’ai voulu sauver l’honneur de mon saint nom, que profanait la maison d’Israël parmi les nations où elle est allée. C’est pourquoi dis à la maison d’Israël: Ainsi parle le Seigneur, l’Eternel: Ce n’est pas à cause de vous que j’agis de la sorte, maison d’Israël; c’est à cause de mon saint nom, que vous avez profané parmi les nations où vous êtes allés. Je sanctifierai mon grand nom, qui a été profané parmi les nations, que vous avez profané au milieu d’elles. Et les nations sauront que je suis l’Eternel, dit le Seigneur, l’Eternel, quand je serai sanctifié par vous sous leurs yeux. Je vous retirerai d’entre les nations, je vous rassemblerai de tous les pays, et je vous ramènerai dans votre pays.»

La parole déclare clairement que le sanctuaire doit être purifié, que la terre aussi sera reconquise et que le royaume sera rétabli, non à cause de la bonté du peuple, mais à cause du nom de Dieu, à cause de Sa propre bonté. Les païens aussi sauront ce que Dieu a accomplit en faveur de son peuple, car les écritures montrent que toutes ces choses s’accompliront devant leurs yeux. Jésus décrit cette même purification de la façon suivante: {2TG33: 15.1}

15

Mt. 25: 32-34 – «les nations seront assemblées devant lui. Il séparera les uns d’avec les autres, comme le berger sépare les brebis d’avec les boucs, et il mettra les brebis à sa droite, et les boucs à sa gauche. Alors le roi dira à ceux qui seront à sa droite: Venez, vous qui êtes bénis de mon Père; prenez possession du royaume qui vous a été préparé dès la fondation du monde.»

Nous avons ici une vérité ignorée par la Dénomination: ils pensent qu’ils doivent tracer une ligne droite qui partirait du trône de Dieu et qui s’étendrait jusqu’au millénium. Cependant selon les Ecritures, vous remarquez que le peuple sera premièrement séparé du milieu des païens, puis ils seront purifiés de toutes leurs souillures, et ils pourront alors se tenir en la présence d’un Dieu pur et éternel. C’est ainsi que le sanctuaire sera purifié au milieu et que le peuple de Dieu sera qualifié pour régner avec Christ pendant mille ans. {2TG33: 16.1}

Mes frères, mes Sœurs, assurez-vous d’être trouvés non parmi les boucs à Sa gauche, mais avec les brebis se tenant à Sa droite, si vous voulez entendre la déclaration du Roi: «, vous qui êtes bénis de mon père, prenez possession du royaume qui a été préparé pour vous dès la fondation du monde.» (Mt. 25:34) {2TG33: 16.2}

Et souvenez-vous que nous vivons en ce moment «dans le temps de la fin» depuis quelques années déjà. En outre, cette lumière est arrivée maintenant parce que la purification des membres qui sont en vie au sein de l’église est proche. {2TG33: 16.3}

16

SI VOUS N’ETIEZ RIEN, QU’AURIEZ VOUS CHOISI D’ETRE?

ÉTUDE PRÉSENTÉE PAR V.T. HOUTEFF

MINISTRE DES ADVENTISTES DAVIDIENS DU 7e JOUR

SABBAT 17 AVRIL 1948

CHAPELLE MONT. CARMEL

WACO, TEXAS

Notre texte se trouve dans: {2TG34: 17.1}

1 Ro. 3: 5 «A Gabaon, l’Eternel apparut en songe à Salomon pendant la nuit, et Dieu lui dit: Demande ce que tu veux que je te donne.»

Salomon demanda la sagesse et avec, il reçut tout ce qu’un homme pourrait souhaiter posséder (1 Ro. 3: 10-14). Si le choix nous était donné tel que celui qui fût donné à Salomon: qu’aurions-nous demandé? _ Je crains que beaucoup n’auraient pas demandé une chose aussi bonne que celle demandée par Salomon. Je pense que la plupart d’entre nous aurait demandé une bonne somme d’argent, et peut être que quelques-uns auraient peut-être réclamé de grandes richesses, d’autres, une femme ou un mari. Qu’est-ce qui me pousse à de telles pensées? Simplement, parce que je vois beaucoup qui s’appliquent à gagner et à rechercher, et qui ne s’appliquent à apprendre. {2TG34: 17.2}

Supposez que vous n’étiez rien, et que vous possédiez suffisamment de bon sens pour qu’à l’instar de Salomon vous entendiez la voix de Dieu proclamer:«veux-tu être, demande le et tu le verras s’accomplir.»Il est certain que vous souhaiteriez être le meilleur dans la création de Dieu…un être humain. {2TG34: 17.3}

17

Supposons que votre requête ait été accordée, que vous soyez un être humain superbe, mais que vous ne soyez pas allé plus loin: vous n’appartenez encore à aucune famille, à aucune race, à aucun gouvernement ou à aucun peuple. Vous ne savez rien de Dieu, ni de la religion. {2TG34: 18.1}

Maintenant donc alors que vous évoluez au milieu des vivants, vous aimeriez choisir votre nationalité. A lequel peuple, de tous ceux qui sont sur la terre, choisiriez vous d’appartenir? Je choisirais d’être un hébreu parce que la nation hébraïque est la seule de toutes les nations sur la terre ayant une lignée de prophètes, de rois et de prêtres. La nation hébraïque, évidemment (je ne parle pas des juifs incrédules d’aujourd’hui), qui ne possède pas son propre gouvernement en ce moment,; elle est disséminée parmi les nations. Vous aurez donc à choisir le gouvernement au sein duquel vous souhaiteriez établir votre foyer. Etant donné que les Etats-Unis constituent la nation la plus prospère et puisque que sous son gouvernement vous pouvez vous déplacer avec une plus grande liberté que dans n’importe quelle autre nation, vous choisirez sans doute de devenir l’un de ses citoyens. {2TG34: 18.2}

Supposons par la suite que vous ayez une forte envie de vous rattacher à une église. Il n’y a que trois religions à laquelle on peut se référer: la religion païenne, la religion Chrétienne et la religion Musulmane. Laquelle choisiriez-vous? La sagesse que Dieu vous aura donnée vous permettrait de choisir celle de qui l’on a le meilleur rapport et celle la plus longtemps mentionnée, celle qui aura prouvé ses origines, et sa résistance, celle qui aura prouvé qu’elle peut sauver un pécheur, ressusciter les morts, et translater les vivants. {2TG34: 18.3}

Puisque seule la religion de Christ a prouvé qu’elle était la seule capable de réaliser toutes ces choses et de prédire la naissance et la chute des nations et des peuples, de prédire le passé, le présent et le futur,

18

depuis les temps immémoriaux jusqu’à la fin des temps. {2TG34: 18.4}

Et puisque son fondateur est le seul à se réclamer d’avoir créé le monde; et d’être le fils de Dieu, le commencement et la fin, le Sauveur de toute l’humanité, vous voudrez vous joindre à cette église. En fait, si quelqu’un souhaite glaner tous les bienfaits de la religion ce serait par conséquent les qualifications que sa religion doit posséder _ Et si ce sont les raisons principales pour lesquelles quelqu’un embrasse la religion, alors il n’y a pas d’autres alternatives sinon celle d’embrasser la religion Chrétienne, car il n’y a qu’elle qui soit à même de confirmer sa promesse par des faits réels, par de vrais miracles. {2TG34: 19.1}

Supposez que vous soyez devenu un chrétien engagé, un chrétien authentique, et que vous soyez encore confronté à un plus grand problème c’est à dire que vous découvrez que le Christianisme est divisé en plusieurs sectes, différentes les unes des autres à la fois sur le point doctrinal et le comportement. Vous êtes par conséquent, forcé de choisir la secte à laquelle vous aimeriez vous joindre, la secte que vous voudrez faire vôtre. {2TG34: 19.2}

Une fois de plus, votre choix devra se faire, bien sûr, sur des faits et non des hypothèses. Et puisque la Bible est maintenant votre seule guide, votre seul enseignant, vous aurez à la consulter, et votre choix devra se faire en conséquence. Et si vous vivez maintenant, dans le temps de la fin, l’époque dont parle la Révélation de Jean parle et qui brille sur le sentier des saints, vous devrez de prime abord consulter le livre de La Révélation et vous joindre à la secte qu’Il recommande. De laquelle s’agit-il? Ouvrons nos bibles aux chapitres 12 de l’Apocalypse. {2TG34: 19.3}

Ap. 12: 15 «, de sa bouche, le serpent lança de l’eau comme un fleuve derrière la femme, afin de l’entraîner par le fleuve.»

19

Vous savez que la femme est le symbole de la secte, de l’Eglise {2TG34: 20.1}

Ap. 12:16 «la terre secourut la femme, et la terre ouvrit sa bouche et engloutit le fleuve que le dragon avait lancé de sa bouche.»

Vous réalisez que c’est la seule à bénéficier de la faveur de la terre elle-même. cette secte est la seule qui soit délivrée du fleuve lancé par le Dragon, la seule à recevoir du secours afin de pas être emporté par le flot d’hypocrites et «l’ivraie» qui se trouvent en son sein. {2TG34: 20.2}

Ap. 12: 17 «le dragon fut irrité contre la femme, et il s’en alla faire la guerre au reste de sa postérité, à ceux qui gardent les commandements de Dieu et qui ont le témoignage de Jésus.»

Ici vous réalisez que le reste, …ceux qui sont laissés après que la terre aura englouti les autres pour ainsi dire, garde les commandements de Dieu et à le témoignage de Jésus-Christ. Ce reste ou secte, qui garde les commandements de Dieu, donc, est la seule recommandée par l’Inspiration, la seule qui vaille la peine qu’on s’en rattache, la seule qui soit à même de profiter à quelqu’un. Elle est la seule à posséder le pouvoir d’échapper à toutes les calamités qui en ce moment se préparent à travers le monde. C’est la seule secte à bénéficier de la faveur de Dieu. Aucune autre ne le saurait, car vous ne sauriez en profiter. {2TG34: 20.3}

En outre, elle est la seule alors à posséder le témoignage de Jésus-Christ, …L’Esprit de Prophétie, en son sein (Apoc. 19:10) _ l’Esprit qui conduit dans toute la Vérité, l’Esprit qui seul peut interpréter correctement les Ecritures (2Pierre 1:20, 21). Il est alors manifeste que l’Inspiration voudrait que vous ne rejoigniez qu’une secte, à savoir ce «». {2TG34: 20.4}

20

Cependant, observer les commandements de Dieu, implique l’observation de chacun d’eux, car «…est coupable de tous». (Jacques 2:10). Et souvenez-vous notamment, que l’on peut reconnaître ouvertement l’observation des commandements uniquement en observant le commandement relatif au Sabbat, le commandement qui déclare: {2TG34: 21.1}

«travailleras six jours, et tu feras tout ton ouvrage. Mais le septième jour est le jour du repos de l’Eternel, ton Dieu: tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bétail, ni l’étranger qui est dans tes portes. Car en six jours l’Eternel a fait les cieux, la terre et la mer, et tout ce qui y est contenu, et il s’est reposé le septième jour: c’est pourquoi l’Eternel a béni le jour du repos et l’a sanctifié. » {2TG34: 21.2}

Ex. 20: 9-11 – Tu travailleras six jours, et tu feras tout ton ouvrage. Mais le septième jour est le jour du repos de l’Éternel, ton Dieu: tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bétail, ni l’étranger qui est dans tes portes. Car en six jours l’Éternel a fait les cieux, la terre et la mer, et tout ce qui y est contenu, et il s’est reposé le septième jour: c’est pourquoi l’Éternel a béni le jour du repos et l’a sanctifié.

Vous remarquez que le jour du Sabbat est crée Saint, et les six premiers jours ont été créés pour travailler. Le Sabbat du Septième jour est le seul Sabbat, et dans toute la sainte parole de Dieu, il n’existe aucun commandement réclamant l’observation d’ un autre jour . Seule l’observation du Sabbat du Septième jour atteste que quelqu’un à la foi dans le Créateur, et qu’il est opposé à l’évolution. Donc, un substitut du Sabbat, ne peut être accepté comme un commandement de Dieu, pas plus que l’offrande de Caïn n’a pu être accepté en tant que sacrifice prescrit par Dieu. {2TG34: 21.3}

Non, ne contredisons pas le Seigneur en déclarant que le Septième Jour est pour les juifs, car le Seigneur déclare: {2TG34: 21.4}

Es. 56: 2-7 «l’homme qui fait cela, et le fils de l’homme qui y demeure ferme, gardant le sabbat, pour ne point le profaner,

21

et veillant sur sa main, pour ne commettre aucun mal! Que l’étranger qui s’attache à l’Eternel ne dise pas: L’Eternel me séparera de son peuple! Et que l’eunuque ne dise pas: Voici, je suis un arbre sec! Car ainsi parle l’Eternel: Aux eunuques qui garderont mes sabbats, qui choisiront ce qui m’est agréable, et qui persévéreront dans mon alliance, je donnerai dans ma maison et dans mes murs une place et un nom préférables à des fils et à des filles; je leur donnerai un nom éternel, qui ne périra pas. Et les étrangers qui s’attacheront à l’Eternel pour le servir, pour aimer le nom de l’Eternel, pour être ses serviteurs, tous ceux qui garderont le sabbat, pour ne point le profaner, et qui persévéreront dans mon alliance, je les amènerai sur ma montagne sainte, et je les réjouirai dans ma maison de prière; leurs holocaustes et leurs sacrifices seront agréés sur mon autel; car ma maison sera appelée une maison de prière pour tous les peuples.»

Le seul Sabbat qu’a connu Jésus, est celui du Septième Jour et anticipant la grande tribulation, à une période éloignée et ce dans l’ère Chrétienne, il déclare: «pour que votre fuite n’arrive pas en hiver, ni un jour de Sabbat. Car la détresse sera si grande qu’il n’y en a point eu de pareille depuis le commencement du monde jusqu’à présent, et qu’il n’y en aura jamais.» Matthieu 24:20,21. Vous réalisez donc que le Sabbat est fait pour tous les peuples, à la fois dans l’Ancien et le Nouveau testament. En outre, parlant de nouveau de l’ère Chrétienne, à l’époque où la terre sera renouvelée, l’Inspiration déclare, {2TG34: 22.1}

Es. 66: 23 «chaque nouvelle lune et à chaque sabbat , toute chair viendra se prosterner devant

22

 moi, dit l’Eternel.»

Puisque la secte qui garde les commandements de Dieu et qui possède le don de la prophétie est reconnu par le livre de «La Révélation», le livre qui parle au peuple de Dieu à cette époque, il ne serait pas sage de vous joindre à une autre secte. Et puisque Dieu le déclare, il ne saurait y avoir qu’un seul peuple à cette époque spéciale qui possède le témoignage de Jésus et le don de l’Esprit de Prophétie. Qui plus est, si Dieu plaçait le Don au sein de plus d’un peuple, Il causerait la confusion et le désastre au sein de sa propre œuvre, il aurait contrecarré Son propre dessein. Si plus d’un possède le don, il s’ensuit que tous devraient nécessairement s’unir. Puisque qu’il n’existe par deux sectes qui s’entendent, la vérité qu’il n’y ait qu’une secte qui possède le Don, est une vérité absolue. Et tandis que vous saurez choisir d’observer le commandement lié au Sabbat, vous ne pouvez vous inspirez vous- même par l’Esprit de Prophétie. Ce don est répandu sur le reste par Dieu Lui-même. {2TG34: 23.1}

Alors que vous évoluer, vous êtes confronté à un autre problème qui est de trouver le vrai nom de ce peuple qui garde les commandements, un nom qui dans la réalité, exprimerait dans la pratique que ce peuple constitue «reste», car un nom Divinement inspiré doit mettre en évidence le peuple recommandé ici par l’Inspiration. Tout autre nom qu’il porterait serait trompeur, et le même nom sur un autre peuple tromperait lui aussi. Remarquons aussi, que le nom d’un peuple n’est pas vraiment un nom, mais un titre. Et vous le savez, les titres changent, aussi rapidement que la Vérité est révélée, aussi rapidement que la vérité progresse d’une phase de l’œuvre évangélique à une autre. {2TG34: 23.2}

Faisons-en l’illustration : Même en ce qui concerne les noms des patriarches par lesquels différents mouvements furent appelés, les noms furent changés alors que passait le temps. Vous vous souvenez d’Abram qui au cours du temps fut appelé Abraham, et Jacob fut appelé Israël. L’église à l’époque de Moïse notamment fut appelée Israélite, et à l’époque de Christ, Juive et par la suite Chrétienne. Puis arriva l‘époque où elle fut appelée soit Catholique soit Protestante. Puis, soit elle fut appelée Luthérienne ou par quelque autre nom. Chacune de ces églises était un rejeton de l’ancienne, elles ne sont pas de celles qui stagnent mais de celles qui progressent avec les messages de Dieu, alors que passe le temps, les seules qui sont toujours reconnus par le Ciel comme étant l’Eglise de Dieu. {2TG34: 23.3}

23

Au début de chaque message, le peuple qui avançait avec la vérité était les membres individuels de l’église qui étaient devenue une église par l’acceptation du message, un message que son fondateur a proclamé. Par exemple l’église Juive dans son entier n’est pas devenue une église chrétienne, cependant l’église chrétienne tira ses enfants de l’église juive et elle les conduit dans la phase avancée de la vérité, la vérité adaptée particulièrement à l’époque et au peuple de cette époque. {2TG34: 24.1}

Puisque nous vivons maintenant à l’époque de la Révélation, à l’époque où les prophéties, qui sont révélées indiquent l’établissement du Royaume et le second avènement de Christ, l’église à cette époque, par conséquent, ne saurait être logiquement appelée par un autre nom que celui qui convient à sa phase avancée de l’œuvre évangélique. {2TG34: 24.2}

Il est alors évident que son nom doit exprimer les vérités qu’elle défend: c’est à dire, l’observation des commandements de Dieu dont fait partie le Sabbat du 7è jour et le second avènement de Jésus, et aussi la restauration du Royaume de David selon la prophétie. D’où le nom qui logiquement devrait représenter son œuvre à partir de cette époque jusqu’au moment où le Royaume sera établi, serait les Adventistes du septième jour, un nom qui confirme le message du Royaume {2TG34: 24.3}

D’où le nom logique qui représente son œuvre à cette époque jusqu’à

24

 l’établissement du royaume, qui est Davidiens Adventistes du septième jour, _ un nom qui confirme le message du royaume, l’observation des commandements dont le Sabbat du Septième jour fait partie, et le second avènement de Christ. {2TG34: 24.4}

Ainsi donc, vous remarquez que chaque vérité additionnelle destinée à une époque apporte aussi un nom additionnel. Et vous qui n’avez pas été baptisés au nom de l’église mais au nom du Christ par la Vérité de l’Esprit, vous ne devez vous attacher à aucun homme, sinon à Christ, car cela ne saurait aider à avancer avec l’Esprit de prophétie qui révèle la vérité et donne un nom à son peuple. Par conséquent, vous ne pouvez vous permettre de rester là, calmement, rêvant d’être riches et de vous enrichir, n’ayant besoin de rien alors qu’en fait vous êtes spirituellement pauvres et nus. Et vous resterez dans cette position si vous négliger d’avancer avec la vérité destinée à cette époque. {2TG34: 25.1}

Finalement, vous devez savoir ce qu’est le message du Royaume concrètement, le «additionnel» (Premiers Ecrits page 277) et la phase de son œuvre qui promeut le titre «du Septième jour» à celui de Davidiens Adventistes du Septième jour. {2TG34: 25.2}

Es. 11:11, 12, 16 «ce même temps, le Seigneur étendra une seconde fois sa main, pour racheter le reste de son peuple, dispersé en Assyrie et en Egypte, à Pathros et en Ethiopie, à Elam, à Schinear et à Hamath, et dans les îles de la mer. Il élèvera une bannière pour les nations, il

25

rassemblera les exilés d’Israël, et il recueillera les dispersés de Juda, des quatre extrémités de la terre. Et il y aura une route pour le reste de son peuple, qui sera échappé de l’Assyrie, comme il y en eut une pour Israël, le jour où il sortit du pays d’Egypte.»

Si le peuple de Dieu se trouve dans Babylone doit en sortir afin d’échapper aux plaies (Apocalypse 18:4) et éviter les péchés qui se trouvent dans Babylone lorsqu’elle dirigera la bête et qu’elle gouvernera le monde (Apocalypse 17) il doit nécessairement se rendre dans un lieu qui n’est pas sujet aux plaies, et où le péché n’existe pas. Où se trouve ce lieu? Permettons à la bible de répondre:{2TG34: 26.1}

Ez. 37: 21-28 «tu leur diras: Ainsi parle le Seigneur, l’Eternel: Voici je prendrai les enfants d’Israël du milieu des nations où ils sont allés, et je les rassemblerai de toutes parts, et je les ramènerai dans leur pays. Je ferai d’eux une seule nation dans le pays, dans les montagnes d’Israël; ils auront tous un même roi, ils ne formeront pus deux nations et ne seront plus divisés en deux royaumes. Ils ne se souilleront plus par leurs idoles, par leurs abominations, et par toutes leurs transgressions; je les retirerai de tous les lieux qu’ils ont habités et où ils ont péché, et je les purifierai; ils seront mon peuple et je serais leur Dieu. Mon serviteur David sera leur roi, et ils auront tous un seul pasteur. Ils suivront mes ordonnances, ils observeront mes lois et les mettront en pratique. Ils habiteront le pays que j’ai donné à mon serviteur Jacob, et qu’ont habité vos pères; ils y habiteront,

26

eux, leurs enfants, et les enfants de leurs enfants, à perpétuité; et mon serviteur David sera leur prince pour toujours. Je traiterai avec eux une alliance de paix, et il y aura une alliance éternelle avec eux; je les établirai, je les multiplierai, et je placerai mon sanctuaire au milieu d’eux pour toujours. Ma demeure sera parmi eux; je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. Et les nations sauront que je suis l’Eternel, qui sanctifie Israël, lorsque mon sanctuaire sera pour toujours au milieu d’eux.»

Ez. 36:22-28 «’est pourquoi dis à la maison d’Israël: Ainsi parle le Seigneur, l’Eternel: Ce n’est pas à cause de vous que j’agis de la sorte, maison d’Israël; c’est à cause de mon saint nom, que vous avez profané parmi les nations où vous êtes allés. Je sanctifierai mon grand nom, qui a été profané parmi les nations, que vous avez profané au milieu d’elles. Et les nations sauront que je suis l’Eternel, dit le Seigneur, l’Eternel, quand je serais sanctifié par vous sous leurs yeux. Je vous retirerai d’entre les nations, je vous rassemblerai de tous les pays, et je vous ramènerai dans votre pays. Je répandrai sur vous une eau pure, et vous serez purifiés; je vous purifierai de toutes vos souillures et de toutes vos idoles.vous donnerai un cœur nouveau, et je mettrai en vous un esprit nouveau, j’ôterai de votre corps le cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair. Je mettrai mon esprit en vous, et je ferai que vous suiviez mes ordonnances, et que vous observiez et pratiquiez mes lois. Vous habiterez le pays que j’ai donné à vos pères; vous serez mon peuple, et je serai votre Dieu. »

27

Maintenant vous pouvez apprécier de manière plus totale le nom Adventistes Davidiens du Septième jour. Et ainsi, si hier, vous n’étiez rien, et qu’aujourd’hui vous êtes un être humain divinement éclairé, vous serez finalement un Adventiste Davidien du Septième jour. {2TG34: 27.1}

Cependant, supposons que vous souhaiteriez alors poursuivre la perfection, Il est certain que vous crieriez au Seigneur en disant: {2TG34: 28.1}

Mi. 6: 6, 7 «quoi me présenterai-je devant l’Eternel, pour m’humilier devant le Dieu Très-Haut? Me présenterai-je avec des holocaustes, avec des veaux d’un an? L’Eternel agréera-t-il des milliers de béliers, des myriades de torrents d’huile? Donnerai-je pour mes transgressions mon premier-né, pour le péché de mon âme le fruit de mes entrailles?»

Voici donc la réponse de Dieu à votre cri: {2TG34: 28.2}

Mi. 6: 8 «t’a fait connaître, ô homme, ce qui est bien; et ce que l’Eternel demande de toi, c’est que tu pratiques la justice, que tu aimes la miséricorde, et que tu marches humblement avec ton Dieu.»

2ST n° 34

Oui, vous avez ici la réponse que désir votre cœur: pratiquez la justice, aimez la miséricorde, et marcher humblement avec Dieu; ne pas être hautain et auto-suffisant. Et de plus l’Inspiration va encore plus loin: {2TG34: 28.3}

Mi. 6: 9«La voix de l’Eternel crie à la ville, et celui qui est sage craindra ton nom. Entendez la verge et celui qui l’envoie!»

La Verge du Berger, les livres ainsi nommés par l’inspiration et dont le contenu est inspiré étant donc la seule Verge au monde que l’on peut entendre parler, le Seigneur vous recommande de l’écouter, afin que vous ne perdiez pas de temps entre le

28

 choix que vous aurez à faire entre la littérature de la Verge, et quelle qu’autre littérature. Car aujourd’hui il n’existe aucune autre, si ce n’est la verge que le Seigneur nous recommande d’écouter. Et lorsque vous écouterez la verge, vous vous retrouverez enveloppés dans l’amour de Christ et dans les «» de Dieu. Essayez-la. {2TG34: 28.4}

Ecoutez donc Sa parole et permettez Lui de vous en dire davantage en ce qui concerne le jour que vous et moi nous approchons, le jour avec lequel nous sommes sur le point de confronter. Avec la lumière déjà donnée, les verset qui suivent se passent de commentaires spéciaux; ils s’interprètent par eux-mêmes. {2TG34: 29.1}

Mi. 6:9 «La voix de l’Eternel crie à la ville, et celui qui est sage craindra ton nom. Entendez la verge et celui qui l’envoie!»

Za 13: 8, 9 «tout le pays, dit l’Eternel, les deux tiers seront exterminés, périront, et l’autre tiers restera. Je mettrai ce tiers dans le feu, et je le purifierai comme on purifie l’argent, je l’éprouverai comme on éprouve l’or.invoquera mon nom, et je l’exaucerai; je dirai; C’est mon peuple! Et il dira: L’Eternel est mon Dieu!»

Za. 12: 8-10 «ce jour là, l’Eternel protégera les habitants de Jérusalem, et le faible parmi eux sera dans ce jour comme David; la maison de David sera comme Dieu, comme l’ange de l’Eternel devant eux. En ce jour-là, je m’efforcerai de détruire toutes les nations qui viendront contre Jérusalem. Alors je répandrai sur la maison de David et sur les habitants de Jérusalem un esprit de grâce et de supplication, et ils tourneront les regards vers moi, celui qu’ils ont percé. Ils pleureront sur lui

29

comme on pleure un fils unique, ils pleureront amèrement sur lui comme on pleure sur un premier-né.»

Jé. 30: 9 «serviront l’Eternel, leur Dieu, et David, leur roi, que je leur susciterai.»

Ez. 37: 24-26 «serviteur David sera leur roi, et ils auront tous un seul pasteur. Ils suivront mes ordonnances, ils observeront mes lois et les mettront en pratique. Ils habiteront le pays que j’ai donné à mon serviteur Jacob, et qu’ont habité vos pères; ils y habiteront, eux, leurs enfants, et les enfants de leurs enfants, à perpétuité; et mon serviteur David sera leur prince pour toujours. Je traiterai avec eux une alliance de paix, et il y aura une alliance éternelle entre eux; je les établirai, je les multiplierai, et je placerai mon sanctuaire au milieu d’eux pour toujours.»

Maintenant donc, ayant été instruits quant à la Vérité et à la justice, et puisque la terre n’a pas encore englouti le fleuve du Dragon, et parce que ce message n’est que l’annonce que bientôt la terre engloutira le fleuve, de quelle classe de membres d’église vous associer, et puisque la terre n’a pas encore englouti le fleuve du Dragon, et puisque ce message est notamment l’annonce que bientôt la terre engloutira bientôt le Dragon, avec quelle catégorie de membres d’église aimeriez-vous associez ? – Ecoutez donc la catégorie recommandée par le Seigneur. {2TG34: 30.1}

Mt. 5: 13-16 «êtes le sel de la terre. Mais si le sel perd sa saveur, avec quoi la lui rendra-t-on? Il ne sert plus qu’à être jeté dehors, et foulé aux pieds par les hommes. Vous êtes la lumière du monde. Un ville située sur une montagne ne peut être cachée; et on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais on la met sur le chandelier, et elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison. Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes œuvres, et qu’ils glorifient votre Père qui est dans les cieux.»

30


2TG35-1200x675.jpg

 

MEDITATION

Je lirai dans «de Jésus» à la page 50-51, le dernier paragraphe. {2TG35: 2.1}

P.J. p. 50-51:«blé donne «’abord l’herbe, puis l’épi, puis le grain tout formé dans l’épi.» C’est pour multiplier les graines que le cultivateur jette la semence et entretient son champ. Il veut obtenir du pain pour l’affamé et de la semence pour les moissons futures. De même, le divin laboureur s’attend à une moisson à la suite de ses efforts et de ses sacrifices. Jésus-Christ désire reproduire son image dans les cœurs et il le fait par l’intermédiaire de ceux qui croient en lui. La vie chrétienne n’a pas d’autre raison d’être que de porter du fruit: ce fruit est la reproduction du caractère du Maître dans le cœur du croyant et, par lui, dans d’autres vies. {2TG35: 2.2}

Nous prierons maintenant que nous laissons Christ se reproduire Lui-même en nous, et qu’à travers nous, Il puisse œuvrer pour qu’Il se reproduise Lui-même dans les autres; que nous ne vivions pas pour nous-mêmes; que nous nous souvenons que le Chrétien doit être un représentant de Christ en toutes choses. {2TG35: 2.3}

2

LE SEIGNEUR NOTRE JUSTICE

ÉTUDE PRÉSENTÉE PAR V.T. HOUTEFF

MINISTRE DES ADVENTISTES DAVIDIENS DU 7e JOUR

SABBAT 24 AVRIL 1948

CHAPELLE MONT CARMEL

WACO, TEXAS

Notre texte se trouve dans Jérémie 23 commençant au verset cinquième jusqu’au huitième. {2TG35: 3.1}

Jé. 23: 5 – «, les jours viennent, dit l’Eternel, où je susciterai à David un germe juste; il régnera en roi et prospérera, il pratiquera la justice et l’équité dans le pays.»

Il est question ici d’une prophétie concernant la première venue de Jésus, un Germe Juste qui doit exécuter le jugement et la justice sur terre. {2TG35: 3.2}

Jé. 23: 6 – «son temps, Juda sera sauvé, Israël aura la sécurité dans sa demeure; et voici le nom dont on l’appellera: L’ETERNEL NOTRE JUSTICE.»

«son temps», c’est-à-dire à l’époque où le Germe Juste sera suscité, à l’époque de Jésus, dans l’ère chrétienne fait savoir que Juda sera sauvé et qu’Israël habitera en sécurité sur la terre. Cette promesse est faite, donc, non aux juifs incroyants, mais aux croyants Chrétiens, à ceux qui se sont appropriés de la justice de Christ. {2TG35: 3.3}

Cependant ces chrétiens dont il est fait mention ici, sont les descendants à la fois de Juda et d’Israël

3

qui à la suite de la dispersion, et aussi en se joignant à l’église chrétienne ont perdu leur identité raciale au cours des siècles. L’église Chrétienne donc, selon les Ecritures, est composée essentiellement des descendants de Jacob, dont la semence devait être comme le sable de la mer. {2TG35: 3.4}

Ils doivent appeler Jésus, le SEIGNEUR NOTRE JUSTICE: Ils verront clairement que leur propre justice n’est que vêtements souillés, et ils s’approprieront entièrement la justice de Christ. Autrement, ils ne sauraient l’appeler à juste titre «SEIGNEUR NOTRE JUSTICE». {2TG35: 4.1}

Jé. 23: 7,8 – «’est pourquoi voici, les jours viennent dit l’Eternel, ou l’on ne dira plus: l’Eternel est vivant, Lui qui a fait monter du pays d’Egypte les enfants d’Israël! Mais on dira: l’Eternel est vivant, Lui qui a fait monter et qui a ramené la postérité de la maison d’Israël du pays du septentrion et de tous les pays où je les avais chassés! Et ils habiteront dans leur pays.»

Etant parvenu au grand jour du rassemblement durant la période Chrétienne, du grand jour de leur délivrance de tous les pays, de leur second exode et antitypique, naturellement, ils ne diront pas «Seigneur est vivant lui qui nous a fait monter du pays d’Egypte ou de Babylone», mais «Seigneur est vivant lui qui nous a fait monter de tous pays où il nous avait chassés». Ils l’ont reconnu dans leur dispersion et dans leur rassemblement et aussi du fait qu’ils habitent en sécurité dans leur propre pays. Ceux là vous remarquez, ne sont pas des Juifs incroyants, mais des Chrétiens totalement convertis. Ils habiteront le pays. {2TG35: 4.2}

En outre, quand cela arrivera il n’y aura

4

 ni frayeur, et ni de meurtre parmi le peuple de Dieu, pas de fusillade, ils ne seront pas bombardés. Le pays habitera en sécurité. «aucun habitant ne dira, je suis malade: le peuple de Jérusalem aura le pardon de ses iniquités». Esaïe 33:24 {2TG35: 4.3}

«serai pour elle, dit l’Eternel une muraille de feu tout autour, et je serai sa gloire au milieu d’elle. Pousse des cris d’allégresse et réjouis-toi, fille de Sion! Car voici, je viens et j’habiterai au milieu de toi, dit l’Eternel, beaucoup de nations s’attacheront à l’Eternel en ce jour là et deviendront mon peuple. Et j’habiterai au milieu de toi et tu sauras que l’Eternel des armées m’a envoyé vers toi». Zacharie 2: 5, 10 11. {2TG35: 5.1}

La chose importante qu’on devrait chercher à savoir en ce moment précis est qu’est ce que la Justice du Seigneur, et comment se l’approprier afin que nous ayons droit à Son Royaume. {2TG35: 5.2}

Cependant, le Seigneur voudrait premièrement savoir ce que nous avons contre lui: {2TG35: 5.3}

Mi. 6: 3-5 «Mon peuple que t’ai-je fait? En quoi t’ai-je fatigué? Réponds-moi! Car je t’ai fait monter du pays d’Egypte, je t’ai délivré de la maison de servitude, et j’ai envoyé devant toi Moïse, Aaron et Marie. Mon peuple, rappelle-toi ce que projetait Balak, roi de Moab, et ce que lui répondit Balaam, fils de Béor, de Sittim à Guilgal afin que tu reconnaisses les bienfaits de l’Eternel.»

Puisque nous ne pouvons penser que nous pourrions avoir quelque chose contre le Seigneur, nous ferions mieux de

5

 trouver quelle fut la réponse de Balaam à Balak afin que nous apprenions ce qu’est la Justice du Seigneur et comment se l’approprier. Tournons nous donc vers le livre de Nombres. {2TG35: 5.4}

No. 23: 16, 17 «’Eternel vint au-devant de Balaam; il mit des paroles dans sa bouche, et dit: Retourne vers Balak, et tu parleras ainsi. Il retourna vers lui; et voici, Balak se tenait près de son holocauste, avec les chefs de Moab. Balak lui dit: Qu’est-ce que l’Eternel a dit?»

Ecoutons maintenant la réponse de Balaam: {2TG35: 6.1}

No. 23: 18, 19 «prononça son oracle, et dit: Lève-toi, Balak, écoute! Prête-moi l’oreille, fils de Tsippor! Dieu n’est point un homme pour mentir, ni fils d’un homme pour se repentir, Ce qu’il a dit, ne le fera-t-il pas? Ce qu’il a déclaré, ne l’exécutera-t-il pas?»

Vous comprenez que la Justice de Dieu est Son intégrité, Ses promesses sûres, Son pouvoir de faire. Ses promesses sont garanties. Elles ne font jamais défaut.

Par conséquent posséder la Justice du Seigneur c’est posséder son intégrité et sa fidélité, et cela aussi longtemps que nous douterons de lui, nous ne pouvons l’avoir. Jamais, aussi longtemps que nous doutons de sa parole; car douter n’est rien d’autre que l’appeler menteur! Douter est la plus grande offense que l’on puisse commettre! Personne ne peut douter de Dieu et continuer à recevoir ses bénédictions ses promesses. Par conséquent, pour recevoir la Justice du Seigneur nous devons absolument croire EN LUI SANS RẾSERVE;

Et où s’attend-il à ce que nous commencions? Il veut que nous commencions par les choses qui nous tracassent le plus – les choses temporaires de demain. Il veut que nous apprenions que nous ne pouvons nous

6

servir et servir Dieu {2TG35: 6.2}

Mt. 6: 24–26 «ne peut servir deux maîtres, car ou il haïra l’un et aimera l’autre;Ou il s’attachera à l’un , et méprisera l’autre. Vous ne pouvez servir Dieu et mammon. C’est pourquoi je vous dis: ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps de quoi vous serez vêtu. La vie n’est-elle pas plus que la nourriture el le corps plus que le vêtement? Regardez les oiseaux du ciel: ils ne sèment ni ne moissonnent et ils n’amassent rien dans les greniers et votre Père céleste les nourrit. Ne valez vous pas beaucoup plus qu’eux?»

Ces trois versets disent clairement que vivre afin de gagner sa vie et s’inquiéter de quoi nous serons nourris demain, n’est pas moins que servir mammon (soi-même); vous ne pouvez vous servir et servir Dieu à la fois que si vous servez Dieu, de même que les oiseaux, vous serez débarrassés des soucis futurs.

Vous devez croire de tout votre cœur aussi longtemps que vous le servirez il ne vous laissera et n’abandonnera jamais. {2TG35: 7.1}

Es. 41:17 «malheureux et les indigents cherchent de l’eau et il n’y en a point; leur langue est desséchée par la soif. Moi l’Eternel, je les exaucerai: Moi, le Dieu d’Israël, je ne les abandonnerai pas»

Es. 49:15 «femme oublie-t-elle l’enfant qu’elle allaite? N’a-t-elle pas pitié du fruit de ses entrailles? Quand elle l’oubliera moi je ne l’oublierai point.»

Mt. 6: 27-34 «de vous par ses inquiétudes peut ajouter une coudée à la durée de sa vie? Et pourquoi vous inquiéter au

7

sujet du vêtement? Considérez comment croissent les lys des champs: ils ne travaillent ni ne filent; cependant je vous dis que Salomon même, dans toute sa gloire n’a pas été vêtu comme l’un d’eux. Si Dieu revêt ainsi l’herbe des champs qui existe aujourd’hui et qui demain sera jeté au four, ne vous revêtira –t-il pas à plus forte raison gens de peu de foi? Ne vous inquiétez donc point et ne dites pas: que mangerons-nous? Que boirons-nous? De quoi serons nous vêtus? Car toutes ces choses ce sont les païens qui les recherchent. Votre Père céleste sait que vous en avez besoin. Cherchez premièrement le royaume et la Justice de Dieu; Et toutes ces choses vous seront données par-dessus, ne vous inquiétez donc pas du lendemain, car le lendemain aura soin de lui-même. A chaque jour suffit sa peine».

Ne vous inquiétez pas du lendemain car il prendra soin de lui-même. Pourquoi traverser des ponts avant de les atteindre? Pourquoi vous inquiétez vous du moyen par lequel vous remplirez vos estomacs et de quoi vous couvrirez vos corps demain.

Pourquoi vous inquiétez de vos propres besoins, pourquoi ne pas vous inquiéter à faire avancer l’œuvre. Faites des heures supplémentaires à la réalisation de tentes ou de répare des chaussures pour vivre, cela est bien, si vous ne dites pas: «ferai telle ou telle chose, j’aurai de l’argent pour m’acheter ceci ou pour bâtir cela». Au lieu de cela, vous devriez dire,»Si Dieu permet, je ferai ceci ou cela, je pourrais m’acquérir telle ou telle chose, je ferai ceci ou cela pour faire avancer sa cause.» Tout ce que vous faites doit être fait pour l’avancement de Son Royaume. {2TG35: 8.1}

Pourquoi ne pas faire de Son business votre principal intérêt? Pourquoi pas le Royaume de Dieu et Sa

8

justice, afin que «ces choses vous soient ajoutées»? Pourquoi travailler afin de vous nourrir? Pourquoi ne pas travailler pour Dieu et le laisser vous nourrir et vous vêtir? Il est lus à même de pourvoir vos besoin que vous ne l’êtes. Pourquoi ne pas Le laisser s’occuper de votre travail, de votre maison, de votre corps? {2TG35: 8.2}

Tandis que vous faites sa volonté, il ne va pas vous décevoir. Pourquoi ne pas faire cela, et être un Chrétien? Pourquoi ne pas être un vrai chrétien? Pourquoi être un chrétien de nom et païen dans le cœur et dans la foi? Ne travaillez pas plus longtemps pour le moi, travaillez pour Dieu et soyez sans inquiétude. Soyez libéré à l’idée que vous aurez à gagner de quoi vivre à votre manière. Les pêcheurs de Galilée alors qu’ils pêchaient à leur manière, ils échouèrent, mais lorsqu’ils jetèrent le filet là où Jésus le leur avait demandé, il fut sur le champ rempli de poissons. {2TG35: 9.1}

Mt. 11: 28-30 «à moi vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos/ prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de cœur; et vous trouverez du repos pour vos âmes.»

9

Il faut que vous vous souveniez toujours que Dieu ne vous a pas appelés à votre poste afin de vous nourrir ou de vous rendre riche, mais c’est afin de vous sauver et de sauver les autres par vous. Par conséquent, tout ce que vous faîtes, faîtes le pour la gloire de Dieu. Alors et seulement alors il pourvoira à toutes ces choses; les choses que Dieu considère comme convenables à donner. Il fera que vous fassiez face à vos besoins d’une manière où d’une autre. Rien de moins que la foi de Noé, de Job et de Daniel ne paiera la facture, Frère, Sœur, car rien de moins que cela est une insulte à Dieu. C’est comme si on L’appelait un trompeur. Le doute quant aux promesses de Dieu vole à celui qui doute toutes les bénédictions et les promesses de Dieu. Seulement lorsque vous apprendrez à lui faire confiance qu’il sera pour vous «Esaïe 32: 2. {2TG35: 10.1}

Cherchez premièrement le royaume de Dieu et sa justice et toutes ces choses vous seront ajoutées». Cette promesse était valable à l’époque de David et le sera aujourd’hui: {2TG35: 10.2}

Ps. 4: 6 «des sacrifices de justice, et confiez-vous à l’Eternel.

Par expérience personnelle, David connaissait la fidélité de Dieu. Ayant fait tout ce qu’il fallait en Dieu, il était assuré que, lorsque l’ours et le lion venaient dévorer ses agneaux, Dieu le délivrerait s’il faisait tout ce qu’il pouvait pour les épargner. {2TG35: 10.3}

De plus, il croyait que Dieu lui avait promis le royaume, et ayant été oint afin d’être roi sur le peuple de Dieu, David n’avait aucun doute. Acceptant son devoir, il alla sans crainte à la rencontre de Goliath le géant qui avait défié Dieu et Son

10

 Royaume, et il était assuré que le géant ne lui ferait aucun mal. Par la foi il libéra son peuple du pouvoir du géant. Par la foi, il vainquit le lion et l’ours, et sauva les agneaux. Par la foi, il savait que Saül ne lui enlèverait pas sa vie, ne le priverait du trône et qu’il ne saurait lui enlever le trône. {2TG35: 10.4}

Non, aucune bête, ni aucun homme, ne peut enlever votre vie ou vous priver de votre promotion. Si vous faites ce que Dieu demande, si vous savez que Celui qui garde Israël ne sommeille ni ne dort (Ps. 121: 3, 4); qu’il sait tout à votre sujet, vos amis, à tout moment de la journée et de la nuit; qu’il remarque même les cheveux qui tombent de votre tête; que quelque soit ce qui vous arrive relève de la volonté de Dieu, pour votre bien. Je sais, que si vous savez et que vous croyez qu’il est Dieu et le gardien de vos corps et âmes, alors sans vous soucier de ce qui pourrait vous arriver, vous vous en réjouirez et vous remercierez Dieu, vous ne murmurez pas mais vous le glorifierez même dans vos épreuves et vos afflictions. {2TG35: 11.1}

Es. 26: 4 «-vous en l’Eternel à perpétuité, car l’Eternel, l’Eternel est le rocher des siècles.»

Si vous croyez en Dieu de tout votre cœur, et si le monde ….devait tomber dans l’espace et entrer en collision avec les étoiles, vous serez transportés d’allégresse pour Dieu. {2TG35: 11.2}

Tournons nos Bibles donc maintenant dans la 2ème Epitre aux Corinthiens, au chapitre premier, et voyons ce que Paul connaissait par expérience au sujet des soins que Dieu lui prodiguait: {2TG35: 11.3}

2 Co. 1: 8, 9 «ne voulons pas, en effet, vous laissez ignorer, frères, au sujet de la tribulation qui vous est survenue en Asie, que nous avons été excessivement accablés, au-delà de nos forces, de telle sorte que nous désespérions même de conserver la vie. Et nous regardions comme certain notre arrêt de mort, afin de ne pas placer notre confiance en nous-mêmes,

11

mais de la placer en Dieu, qui ressuscite les morts.»

Paul apprit par expérience personnelle qu’il est futile de se confier en l’homme et en soi, mais que ça rapporte gros de croire en Dieu, que Lui seul peut protéger et garder le corps aussi bien que l’âme. {2TG35: 12.1}

Ps. 127: 1 «des degrés. De Salomon. Si l’Eternel ne bâtit la maison, ceux qui la bâtissent travaillent en vain; Si l’Eternel ne garde la ville, celui qui la garde veille en vain.»

Beaucoup des fidèles de Dieu ont connu la même expérience que Paul. Cependant, le temps ne me permet pas de parler beaucoup. Quand nous entrons dans la conviction que recommande la Bible alors nous sommes prêts à faire l’expérience que Dieu voudrait que nous fassions personnellement, ce qui compte le plus pour nous. Permettez-moi de vous relater mon expérience personnelle comme un exemple concret de ce que Dieu peut faire lorsque nous le lui permettons. {2TG35: 12.2}

Alors, que je dirigeais un petit hôtel, dans l’Est, en 1919, je m’intéressai vivement à la religion et j’ai rejoint providentiellement les Adventistes du Septième Jour. A ce moment la ils se réunissaient dans une grande salle qu’ils louaient, pas très attirant pour une église. Les gens paraissaient très pauvres. Mais à part le prédicateur, j’étais le seul à conduire une voiture, et il avait une Ford complètement usée pour laquelle je ne donnerais pas un dollar si je devais la conduire. {2TG35: 12.3}

Imaginez maintenant ce qui me traversa l’esprit et vous saurez que j’ai rejoins l’église seulement à cause de la vérité. En effet, je n’avais aucun autre encouragement. Mes espoirs de devenir riche un jour devinrent un cauchemar à l’idée de devenir pauvre. Oui, le diable me donna une aussi bonne image de la pauvreté, qu’il donna au

12

Seigneur une image de la gloire des royaumes. J’ai néanmoins résolu de demeurer du coté de la Vérité que j’avais apprise sans tenir compte de ce qui se passait. {2TG35: 12.4}

Le moment arriva où je vendis l’hôtel et je me retrouvai dans une affaire de marchandises. Mais après quoi j’ai réalisé que je ne voulais pas y travailler et je la vendis à perte. Alors cette image sombre et triste de devenir pauvre devint 100 fois plus grande, cependant je fis de mon mieux pour rester joyeux dans le Seigneur. {2TG35: 13.1}

Quelque temps après que je disposai de l’épicerie, je quittai la ville et six mois plus tard j’atterrissais en Californie. Là, je tombai malade et après avoir fait tout ce que je connaissais, un des pasteurs retraité qui vivait là au même endroit que moi me dit: «moi t’emmener dans le sanatorium de Glendale, et je te recommanderai comme étant avec l’église, et ils s’occuperont bien de toi, et te donnerons un meilleur prix, aussi.» {2TG35: 13.2}

Lorsque nous sommes arrivés à la réception et après que le pasteur ait dit tout ce qu’il avait à dire, le réceptionniste me demanda quel genre d’acompte dont je déposais pour l’admission. Je dis, «chèque» Cela me surprit quelque peu, car j’ai été dans l’hôpital déjà il ne ‘a jamais été demandé de payer quoi que ce soit d’avance; no même pas à mon départ. Il m’expédie la facture. Lorsqu’il vit que le chèque provenait d’une banque de l’Illinois il m’a fallut lui expliquer que j’étais nouveau dans l’Ouest et que je n’avais pas encore transféré mon compte bancaire. L’employé hésitant prit le chèque, et une chambre me fut attribuée et il me fût dit poliment que je devais attendre le docteur jusqu’à ce qu’il vienne. {2TG35: 13.3}

13

Hé bien, j’ai attendu toute la journée, mais pas une âme ne vint! Dans la soirée, (aussi) malade que je l’étais, je mis mes vêtements et j’allai souper dans la salle à manger. Il me fût dit alors que le médecin était sorti, et qu’il me verrait aussitôt qu’il reviendrait. Cela dura quatre jours, et personne ne vint dans ma chambre! J’aurais pu mourir et personne ne l’aurait su peut être plusieurs jours après. Je pense qu’ils ont vérifié si mon compte était débité, avant qu’il ne s’occupe de moi! {2TG35: 14.1}

Finalement au quatrième jour, l’aumônier du Sanatorium vint s’excuser pour cette longue attente. «je savais que vous étiez Adventiste du Septième Jour» expliqua t-il, «vous aurais consulté plus tôt» Je ne l’attendais pas et cela me fit aucune différence pour moi. Mais je me dis, «vous ne saviez pas qui j’étais, vous seriez venu plus tôt {2TG35: 14.2}

Enfin le docteur vint, et après un examen spécialisé, il me fut dit que j’étais un homme très malade, et que j’avais besoin d’une infirmière matin et soir afin de veiller sur moi et m’administrer les traitements d’hydrothérapie. Avec mon consentement un infirmier étudiant vînt. Mais lorsque les ombres de la nuit courraient le ciel, l’infirmier me dit qu’ils étaient à court d’infirmiers spécialisées et ainsi que lui-même devait veiller sur moi pendant la nuit, si je lui permettais de transporter son lit de camp dans ma chambre. Durant tout le temps, où je fus il ne s’est jamais levé la nuit une seule fois pour veiller sur moi. {2TG35: 14.3}

Et ainsi, j’avais un infirmier privé de jour et de nuit, et à la fin cela me revins à 50 cents par heure. Six dollars chaque jour pour celui qui prenait soin de moi durant la journée et si dollars par nuit parce qu’il dormait avec moi dans la chambre! Cela en plus ce que j’avais payé

14

était lourd, mes économies en diminution. Et l’image de devenir fauché et de rester pauvre grandissante de plus en plus dans mon esprit, mais je guéris de ma maladie et fût reconnaissant. {2TG35: 14.4}

Cependant, l’incident du Sanatorium produisit une autre image décevante dans mon esprit. Ce sanatorium est-il le lieu de Dieu pour Ses enfants malades? Je me le demandais. Ces gens sont-ils vraiment le peuple de Dieu. La réponse à ces questions fut: Le Sanatorium appartient à Dieu et l’église aussi, mais les gens qui les dirigent, sont des réactionnaires, ce sont les prêtres modernes, les scribes et les Pharisiens, il y a un besoin de davantage de samaritains parmi eux. {2TG35: 15.1}

Cependant, c’est à cet endroit que la Vérité de Dieu se trouve, et je me dis avec l’aide de Dieu, je ferai avec elle. Oui, Dieu, m’aida, je gardai la foi, ne me plaignant de rien et je resterai dans l’église avec un bon témoignage que certain. Après avoir laissé l’hôpital, cependant, j’étais faible et mon compte en banque était presque épuisé. Il me semblait aussi que je ne pourrais rien obtenir en ne travaillant pas le Sabbat, que je me retrouverai à la merci de quelques œuvres de charité, ou je mourrai de faim. De plus, pendant plusieurs mois, je n’avais envoyé ni dîmes ni offrandes à l’église de l’Ouest, par conséquent, je devais à pu près 75 dollars. Je pensée alors que si je ne payais pas cette dette maintenant, tandis que j’avais suffisamment d’argent pour la régler, je ne pourrais jamais avoir à nouveau tout cet argent et elle resterait impayée pour toujours. Je me suis dit que c’est mieux d’être fauché maintenant et être libre de dettes que d’être fauché plus tard et d’être débiteur pour toujours. {2TG35: 15.2}

Je précise que mon compte en banque était juste un peu supérieur à ma dette. Quand je rédigeai le chèque afin de tout

15

mettre à jour et que je l’envoyai à l’église de l’Ouest, il me restait 3.50 $ en poche, et avec aucun travail en vue. Alors j’écrivis à la banque du Middle ouest leur disant que je clôturais mon compte et s’ils devraient m’envoyer les chèques mis en opposent ainsi que les autres documents à mon adresse en Californie. {2TG35: 15.3}

A ce moment de ma vie, bien que le cours de ma vie changea, comme ce fut le cas pour Abraham après qu’il ait tout fait afin d’offrir son fils Isaac sur l’autel de Dieu, juste quelques jours après avoir écrit à la banque j’eux de leur nouvelle et à ma grande surprise ils avaient joint un chèque d’un montant approximatif de 350 $ comme régularisation finale. Je n’ai jamais découvert comment cela s’était produit. {2TG35: 16.1}

Entre temps, je trouvai du travail dans une agence de machines à laver et juste à cette période les Adventistes du Septième Jour tenaient leur camp meeting de 1923 à Los Angeles. Alors je décidai d’y participer, et d’essayer de vendre des machines à laver «» entre les réunions dans le voisinage. Et à votre avis que s’est-il passé? J’ai vendue une machine par jour et quelques aspirateurs à côté. Cela a duré pendant toute la période du camp meeting, et mon premier chèque venant de l’entreprise s’élevait à peu près à 425 $. Mais ce n’était pas tout. Je fus submergé par une autre surprise. Quelques années auparavant, j’avais acheté de la marchandise, qui à mon avis n’avait pas de valeur, mais à mon étonnement, je reçus une lettre dans laquelle la société me demandait si je voulais les leur revendre, et le prix qu’ils offraient représentait plus que le double de celui que j’avais payé la marchandise. J’avais là une expérience réelle personnelle comme promis dans Malachie 3:10. {2TG35: 16.2}

De plus, cette agence Maytag était nouvelle et lorsque j’allai travailler pour eux, bien qu’ils prospéraient et grandissaient à l’instar de Laban

16

lorsque Jacob travaillait pour lui. En l’espace de trois années, ils créèrent d’autres succursales dans tout les environs de Los Angeles, puis ils érigèrent leur appartement qui ressemblait à une banque à l’intérieur et à l’extérieur, d’une profondeur de 150 m, et qui mesurait à peu près 60 pieds de largeur (1pied = 30 cm environ). Je vous dirai un peu plus tard comment s’est terminé leur prospérité. {2TG35: 16.3}

Mon succès inattendu en vendant les machines à laver, servait bien sûr de tremplin aux autres vendeurs, et le responsable, devint très curieux au sujet des ma religion. La dernière fois que je lui parlai, il me dit: «, cela doit être merveilleux de croire comme tu le fais, mais tu sais je ne pourrai jamais être un Adventiste du Septième Jour». Je lui demandai alors pourquoi il ne le pourrait pas, et il répondit: Parce que si je commence à observer le Sabbat, comme tu le fais, je perdrai mon travail.» Je dis, «’est mieux de perdre son travail, que de perdre sa vie». Et la conversation s’arrêta là. {2TG35: 17.1}

Mais la fois d’après, quand j’allais dans le bureau, je vis une pancarte suspendue à la porte et tout le monde semblait être embêté. Et il me fut dit que Mr Harney, le responsable des ventes, fut soudainement malade durant la nuit et mourut tôt ce matin là. {2TG35: 17.2}

A peu près à la même époque l’expert comptable, commença à discuter de religion avec moi. Alors que le temps passait, je discutai avec lui comme je le fis avec Mr Harney et à la fin lui aussi me dit, «, cela doit être merveilleux de faire votre expérience, cependant je ne pourrai jamais être un adventiste», {2TG35: 17.3}

Je demandai «Pourquoi?» {2TG35: 17.4}

«, je ne pourrais garder le sabbat et garder aussi mon travail» répondit-il. {2TG35: 17.5}

17

«é bien», dis-je, «’est mieux de perdre son travail plutôt que sa vie, Mr Barber.» {2TG35: 18.1}

Et assurément, la fois d’après quand j’allai au bureau, je trouvai tout le monde en train de parler au lieu de travailler! Il me fut rapporté alors, que Mr Barber, l’expert comptable fut, retrouvé mort, ce matin là dans sa chambre! Croyez-le, ou non, mais ce qui arriva aux deux hommes après qu’ils aient vendu leurs convictions pour le prix d’un travail! {2TG35: 18.2}

Quelques temps après, je pensai que je devais avoir quelque chose à mon compte au lieu de continuer à travailler pour Mr Sleuler. Aussi, je passais la plupart de mon temps à expérimenter des bonbons pour la santé – et puisque je ne vendais qu’une machine de temps à autre je n’étais pas très bien vu par la compagnie. Et comme la société me devait quelques commissions, je décidai de découvrir pourquoi étaient-elles retenues. Après avoir discuté du sujet plusieurs fois avec le directeur commercial, il me dissuadait à chaque fois en me promettant d’y penser. Mais un jour, je m’enhardi plus fort, à la suite de quoi, il me dit, «, j’en ai assez de cela, et je m’en moque, vous pouvez démissionner,» La fois d’après, lorsque j’y allais, j’ai appris que Mr Lisco, le directeur commercial fut congédié et qu’on avait donné à Mr Foster son poste, vous voyez, Mr Lisco fut celui qui devait démissionner et non moi. {2TG35: 18.3}

Je me rendis donc auprès du nouveau directeur en ce qui concerne mes commissions. Il me promit qu’il étudierait l’affaire et me tiendrait au courant la prochaine fois que je viendrais. Il fit la même chose que Mr Lisco. Et lorsque je m’enhardis comme je le fis pour Mr Lisco lui aussi déclara «, j’en ai assez de cette affaire et peu m’importe si vous démissionnez». Assez étrange cependant, la fois d’après, j’entrai, il me fut dis que Mr Foster, le directeur commercial, était licencié et ne faisait plus parti de

18

la société! J’étais encore là. {2TG35: 18.4}

A ce moment, mon affaire marchait assez avec me bonbons de santé, et ceci m’occupait et j’étais sur le point de tout abandonner. J’allais donc voir Mr Sleuter lui-même à propos de mes commissions mentionnées plus haut, mais il me reçut très froidement, et me dit clairement, que je ne recevrai rien. Je donnai ma démission en moins de six mois à peu près, je pense, il perdit l’agence et un autre homme pris possession de la société. C’est de cette façon que se termina sa prospérité. {2TG35: 19.1}

Peu de temps après cela je travaillais pour cette société, et tandis que je faisais du démarchage, je rencontrai une femme dont le mari était un descendant de Juif, mais elle, était une scandinave, et Adventiste du Septième Jour. Elle me dit que son mari était terriblement opposé à sa religion, et qu’une fois il avait jeté sa bible dans le four. Elle désirait que je puisse aider son mari à changer d’attitude. Je lui demandai de dire à son mari que j’aimerais le voir chez lui le soir suivant. Elle promit d’essayer et de me tenir au courant. {2TG35: 19.2}

Il s’assit à plusieurs études avec moi, chez lui, en présence de sa famille. J’étais surpris de ce qu’il fut très d’accort avec ce qui était présenté, tout à fait le contraire de ce que sa femme m’avait dit! Après que je lui eût donné trois études, il m’appela en aparté, il retourna sa poche de son pantalon, et il me dit:»voyez-vous j’ai une famille à nourrir et que je n’ai que trois cents dans ma poche. Avant que vous ne veniez me voir, expliqué t-il, j’ai tout fait pour obtenir du travail mais je n’ai pas réussi à en trouver». Sans ma détresse, continua t-il «pensai

19

que c’était une réponse à ma prière, et j’étais impatient de vous rencontrer. Et c’est la raison pour laquelle vous m’avez trouvé si ouvert à votre religion. Mais maintenant, dit-il, «sais que Dieu vous a envoyé.» {2TG35: 19.3}

Je lui demandai, si il aimerait vendre des machines à laver, et il répondit «suis prêt à faire tout ce que vous proposez.» Je l’emmenai dans la société pour laquelle je travaillais et il se mit au travail tout de suite, transportant avec sa propre camionnette! Son salaire et quelques ventes occasionnelles lui rapportèrent plus de 200 $ par mois. {2TG35: 20.1}

Il devint propriétaire de la maison dans laquelle il vivait, et comme le coût de la vie n’était pas très élevé à cette époque, il pouvait épargner une bonne partie de son salaire. Quelques années après, il vendit sa maison, acheta un terrain de cinq acre (1 acre= 10m²) et bâtit une nouvelle maison de la volaille lâchée sur le terrain. Puis il me dit alors qu’il avait l’intention de travailler pour la société pendant encore 18 mois à peu près et qu’à ce moment, il aurait la voie libre pour sa maison et sa terre, ou en quelque sorte s’en acquitter, pour pouvoir ensuite mener une bonne vie sur un terrain de cinq acres. {2TG35: 20.2}

En fait, tout cela semblait bien se passer. Mais un sabbat matin, il me rencontra à l’église et me dit que la société devait changer de successeur ce jour-là. Il voulait savoir si je pouvais l’accompagner pour écouter les discours qui auraient lieu pendant le transfert. – je le raisonnai lui disant que ce n’était pas l’endroit où il fallait passer le Sabbat, mais il affirma que s’il n’était pas présent, qu’ils pourraient embaucher, un autre homme à sa place, et qu’il ne pouvait se permettre de perdre son travail. Il assista donc à la réunion d’affaire. Peu de temps après, la nouvelle société le licencia. Par conséquent, il ne put faire face aux paiements de la propriété et la société trust fut fermée sur lui! Puis sa femme mourut! {2TG35: 20.3}

20

N’importe qui peut voir que tous ces évènements se succédant lié étroitement un à l’autre. Et le monde peut se rendre compte que touts ces évènement de l’époque qui se succédaient étaient étroitement liés, rien ne s’interposait entre eux, ils ne sauraient être accidentels mais providentiels. {2TG35: 21.1}

Permettez-moi de vous relater un autre miracle qui a eu lieu à peu près à la même époque. Un mercredi, je conduisais dans la zone affaires de Los Angeles. Ayant terminé mes affaires très tard, dans l’après midi, tandis que je traversais la rue, je vis une femme conduisant dans ma direction. Mais comme je me trouvais presque au milieu de la rue, je ne vis aucun danger car elle avait beaucoup de place pour conduire. Cependant, elle dirigea sa voiture droit sur moi. Elle me heurta sur ma gauche et étant très nerveuse, elle ne put arrêter sa voiture que lorsqu’elle arriva au milieu de l’immeuble. Elle poursuivit sa route jusqu’au milieu de l’allée. Qu’est ce qui m’arriva lorsque la voiture me heurta? M’a-t-elle aplatit dans la rue, et m’a-t-elle écrasé? Non, cela ne se passa pas car quelque chose de plus grand arriva. {2TG35: 21.2}

Une main invisible m’a maintenue au devant de la voiture faisant légèrement mes pieds sur le trottoir, mon côté droit en avant, et mon côté gauche contre le radiateur de la voiture. Après avoir parcouru à peu près, la moitié de la distance avant que la voiture ne s’arrête, quelque chose me fit asseoir sur le pare-chocs de la voiture, et je mis ma main gauche autour du phare de la voiture! Puis je me dis «, Madame, vous pouvez continuer,» quand elle s’arrêta, je déposai mes pieds sur le sol, et je m’éloignai de la voiture. {2TG35: 21.3}

Je réalisai alors que le crayon qui se trouvait dans la poche de mon manteau fut cassé en six morceaux à cause de l’impact, mais mes côtes furent

21

intactes! A ce moment la voiture et moi-même furent entourés de personne et trois policiers cherchaient l’homme qui avait été écrasé. Mais ils ne trouvèrent personne allongé dans la rue, ou accroché sous la voiture, je leur dis que c’est moi qui avais été écrasé! Il voulait m’emmener à l’hôpital, et quand je leur dis que je n’étais pas blessé, mas est trop émotionné et ne connais pas sa condition, son état!» {2TG35: 21.4}

Alors ils me firent lever mes pieds et lever et baisser mes bras, plusieurs fois, «est fait de caoutchouc»! La femme fut accusée de rouler à 30 miles/heurs. Alors je me rendis à ma voiture que se torula je passai près de 3 immeubles afin de récupérer ma voiture et me rendit à ma réunion de prière à l’église… au moment des témoignages je leur parlai de l’accident et de ses suites. Nous vivons toujours dans la période des miracles, vous voyez. {2TG35: 22.1}

Après toutes ces expériences et bien d’autres encore, le message que nous nous efforçons de donner aux laodicéens arriva. Au lieu de s’assurer qu’ils n’étaient pas entrain de rejeter la vérité, les ennemis e la vérité, ne négligeait rien qui pourrait les aider à trouver quelque chose contre moi. {2TG35: 22.2}

 Ils essayèrent par tous les moyens de me mettre quelque chose sur le dos, et d’interrompre mes activités, mais ne trouvèrent rien, et généralement à peu près 30 membres de l’église restaient dans mes réunions spéciales chaque sabbat après midi. Le moment vint où les anciens de l’église refusèrent de nous laisser l’église pour le déroulement de nos réunions et ils nous firent tous partir. Mais une des sœurs qui habitait une grande maison de l’autre côté de l’église offrit de tenir chez elle, les réunions, et il y eut un grand tumulte, protester, parmi les voisins. Certains étaient pour nous et d’autres contre nous. Ce

22

fût ainsi que la maison que de l’extérieur par les fenêtres. Les ennemis ne réussirent pas à casser nos réunions, et nous avions la victoire. {2TG35: 22.3}

Ensuite, ils nous interdirent d’assister aux services de leur église, et ils commentèrent à radier ceux qui voulaient encore assister à nos réunions. Ils essayèrent de m’expulser aussi, mais ils n’y parvinrent pas. Alors ils tentèrent d’avoir une injonction de la cour contre quiconque parmi nous se rendait à l’église, mais ils échouèrent. Une fois ils ont appelés la police afin de m’arrêter en m’accusant faussement de troubler les réunions, mais après que les officiers de police entendirent mon histoire et les accusations des diacres, ils commandèrent aux deux policiers qui nous emmenèrent au poste de nous prendre dans leur voiture et de nous ramener à l’église d’où ils nous avaient prit. {2TG35: 23.1}

Après cela, les anciens tentèrent de me mettre dans un asile d’aliénés. «maître de Glendale vint dans l’église un sabbat matin afin de déposer des charges et me faire emmener et enfermer dans l’asile. Après avoir parlé avec moi quelques minutes, l’officier me fit rien, mais me dit qu’il ne m’embêterait plus! Alors le responsable de la ville qui pesait 200 livres se senti plus petit que moi qui ne pesait que 135 livres. {2TG35: 23.2}

Ils firent toutes ses choses malveillantes et beaucoup d’autres, en plus ils parlèrent et prêchèrent contre moi. Et bien que je n’aie eu personne mais le Seigneur pour me défendre à tout moment, dans toutes ces choses la victoire fut mienne. {2TG35: 23.3}

Lorsque nous déménagèrent notre bureau de la Californie vers

23

 le Texas, où nous n’avions ni ami, ni de croyants dans le message, les anciens d’église étaient contents et pensaient que notre œuvre disparaîtrait à coup sûr. Néanmoins, elle grandissait plus que jamais auparavant qu’elle eut lieu au milieu de la dépression en 1395, tandis que les centaines de milliers de commerces allaient liquider et alors que les hommes aisés devenaient pauvres –Cependant nous qui avions débuté sans rien, nous prenait de l’expansion et prospérions. Cependant, dans aucune de nos réunions nous…, et nous n’avions jamais fait d’appel pour avoir de l’argent. Alors, notre littérature gratuite qui partait de semaines en semaines qui nous coûtaient des centaines de milliers de dollars, semaines après semaine, et années après années, sans compter le prix de la construction de l’Institution. {2TG35: 23.4}

Et aujourd’hui après avoir fait des cauchemars en supposant que je pourrais avoir une vie de pauvreté comme je l’ai expliqué auparavant, mon crédit est illimité et les chèques que je rédige s’élève à des milliers de dollars semaines après semaines et année après années. Bien que je n’aie aucun engagement, je ne possède aune propriété et n’ai aucun compte en banque personnel. De plus, je paie ma secrétaire, autant que je me paie moi-même et quelques uns de mes ouvriers, je paie deux fois plus. Il y a d’aussi grand miracle aujourd’hui qu’autrefois. {2TG35: 24.1}

Jacob, aussi, n’avait pas de justice à lui, mais il avait un grand zèle et un grand respect pour la justice du Seigneur, mais il avait un grand zèle et un grand respect pour la justice. Esaü cependant qui n’avait aucune estime pour la justice du Seigneur, vendit son droit d’aînesse, seulement pour un potage de lentilles. Quelle affaire ce fut pour Jacob! Cependant, la conséquence fut que Jacob devint un fugitif. Toutefois, la première nuit, loin du foyer, Dieu le rencontra, et ayant donné à Jacob une vision, ce dernier mit toute sa confiance en Dieu et fit le vœu d’être fidèle dans tous ses devoirs.

24

A ses débuts à Padam-Aram, Jacob n’avait rien d’autre que la foi et le zèle. Il n’était qu’un bon ouvrier, c’est tout. Laban reconnut immédiatement des qualités en Jacob et par conséquent non seulement Laban offrit à Jacob de lui donner sa fille Rachel pour femme, mais il inventa un stratagème par lequel il le forcerait à prendre ses deux filles. Rachel et Léa, les seules filles de la famille! En outre, bien que Jacob paya cher pour elles pendant quatorze bonnes années fidèles de labeur, au cours des six années qui suivirent il devint riche! Puis en retournant dans sa patrie il dit à Laban de tout son cœur, honnêtement, et avec une conscience libérée: {2TG35: 24.2}

Ge. 31: 38 – «à vingt ans que j’ai passé chez toi; tes brebis et chèvres n’ont point avorté, et je n’ai point mangé les brebis de ton troupeau.»

Lorsqu’on lui demanda encore à la fin des quatorze années, ce qu’il réclamait pour son labeur, il choisit le salaire que Dieu donnerait, et non Laban. Car il dit à Laban: {2TG35: 25.1}

«ne me donneras rien. Je parcourais aujourd’hui tout ton troupeau; je mettrai à part les brebis et les boucs tachetés et marquetés et tout agneau noir; mets les à part pendant trois journées afin qu’il n’y ait aucune chance pour elle d’être mélangées. Toutes les brebis tachetés et non tachetées seront à toi, cependant après cela, toutes les tachetées qui naîtront des non tachetées (ce qui apparemment est impossible) seront miennes. {2TG35: 25.2}

Laban apprécia beaucoup la négociation et Jacob alla travailler. Dieu bénit les efforts de Jacob, et en

25

 six ans il devint riche! Pourquoi? …Parce que Jacob servait Dieu de tout son cœur et il lui faisait totalement confiance pour son salaire. Il ne voulait que ce que Dieu lui donnerait. Il savait qu’aussi longtemps qu’il travaillait pour le Seigneur, le Seigneur ne le laisserait ni avoir faim ni être nu. Il savait que si Dieu revêtait ainsi l’herbe des champs, il vêtirait et le nourrirait dans Son vignoble. {2TG35: 25.3}

Pourquoi Jacob reprit-il le chemin du retour vers la patrie, puisqu’il s’enrichissait, son beau-père voulut qu’il restât et en plus de cela il craignait Esaü? La réponse est simple; Dieu le lui avait demandé, en disant: {2TG35: 26.1}

Ge. 31: 13 – «suis le Dieu de Béthel, où tu a oint un monument, où tu m’a fait un vœu. Maintenant, lève-toi, sors de ce pays, et retourne au pays de ta naissance.»

De cette déclaration, nous voyons que Jacob était fidèle à son poste de responsabilité et qu’il était toujours attentif aux commandements de Dieu. Sommes-nous comme Jacob ou comme Judas Iscariote? Nous savons que Jacob s’occupa parfaitement des affaires de Laban et qu’il suivit les directives de Dieu en toute circonstance. Mais Judas Iscariote s’occupa parfaitement de ses intérêts égoïstes, aux dépens du Don de Dieu, et, au lieu de suivre les directives du Seigneur, il suivit les siennes. Maintenant donc, comparez la fin de Jacob et celle de Judas. L’œuvre de l’un se termina dans la gloire et celle de l’autre dans la honte et le désastre. {2TG35: 26.2}

Pour qui travaillez-vous, mon Frère, ma Sœur? Pour vous-mêmes ou pour Dieu? …Vous dites pour Dieu et je pense que vous avez raison, mais souvenez-vous, comme je l’ai dit auparavant, qu’aucune entreprise ne fait

26

 monter en grade un employé qui n’est pas intéressé au moins, autant dans la prospérité de son entreprise comme il l’est du montant de son salaire. De plus aucune compagnie n’est intéressée par les affaires privées de l’employé. Elle est intéressée par sa propre affaire. Les affaires de Dieu sont de loin plus importantes et ont de plus grandes conséquences que les affaires d’aucun homme. Dieu n’est pas intéressé par votre affaire égoïste, Il est intéressé par Son affaire qui consiste à sauver les âmes. Vous ne pouvez donc donner à vos intérêts la première place. Vous ne sauriez donner à vos intérêts la première place et ceux de Dieu la seconde et en même temps obtenir Ses promesses et une réponse à vos prières. Si tel est le cas, vous êtes en train de vous appeler à tort un Chrétien. Selon Matthieu 6: 32 vous êtes encore un Païen victime d’illusions. {2TG35: 26.3}

Aux yeux de Dieu, être Chrétien ne doit jamais se glorifier mais louer Dieu pour sa bonté; être Chrétien c’est ne jamais vanter ses intérêts ou ses réussites, sinon vanter ceux de Dieu. N’essayez jamais de promouvoir vos affaires, mais essayer de promouvoir celles de Dieu. Ne priez jamais pour avoir la lumière dans le but de savoir que faire et où aller afin que vos affaires, vos propres intérêts prospèrent, mais priez plutôt pour recevoir la lumière afin que Dieu nous aide à faire ce que vous devez faire, et qu’il vous aide à vous rendre là où vous servirez au mieux sa cause, qu’il vous enseigne comment faire avancer Son royaume. Ce n’est qu’à ce moment que vous découvrirez que vous n’irez jamais dans la mauvaise direction! Tout autre motif vous conduira là où Dieu ne veut pas que vous alliez, et où vous aurez à porter votre fardeau indépendamment de Lui. {2TG35: 27.1}

J’ai vu des individus jurer par le ciel et la terre, que Dieu les a conduits ici où là, dans ceci ou cela. Mais quand la situation ne leur plaisaient pas, alors, ils pliaient bagage en jurant fortement que Dieu ne les y

27

avait pas conduits. Et à nouveau, ils jurent de toute leur force comme avant, que Dieu les a enlevés de là pour les conduire dans quelque chose de meilleur. Et à nouveau, ils ressentent que Dieu les a à nouveau conduits dans leur déplacement, quoique ce fut le contraire de ce qu’il pensait: que Dieu les avait dirigés auparavant! {2TG35: 27.2}

D’autres ont ressenti que Dieu leur a ouvert la voie pour faire ceci ou cela, parce qu’ils ont pu avoir l’argent pour le voyage, ou qu’ils ont pu acheter ceci ou cela, avoir ceci ou cela. D’autres encore m’ont dit qu’ils ont dit qu’ils ont ouvert la Bible par hasard et que leurs yeux sont tombés sur un verset qui leur indiquait l’approbation de Dieu concernant leur départ. Un frère m’a dit qu’il a tiré à pile ou face, et un autre a trouvé une flèche Indienne lui indiquant la direction qu’il devrait emprunter! J’ai vu toutes ces signes en question réduits à néant, bien qu’on les considéraient comme des évidences positives de la volonté de Dieu. {2TG35: 28.1}

Permettez-moi de vous dire que ces signes en eux-mêmes, n’étaient que pure présomption, hallucination et jeu et non des signes provenant de Dieu, pas le moins du monde. De plus, les plans de tout individu qui auraient pour base des intérêts égoïstes, des plans qui seraient fondés sur oo et comment améliorer son profit personnel –faisant des projets alors qu’il professe être un Chrétien —je vous dis que cela n’est que stratégie et non des plans pour Dieu, indépendamment de la manière dont s’ouvre le chemin, ou de ce qui se passe. Le fait est que l’on n’a jamais donné à Dieu l’opportunité de diriger ces choses, car pour Lui donner l’opportunité il déclare: «premièrement le Royaume de Dieu et sa justice et toutes ces choses vous seront données par-dessus. {2TG35: 28.2}

Ainsi donc, lorsque vous ferez du Royaume de Dieu

28

 votre principal intérêt, vous vous trouverez très certainement au bon endroit, au bon moment, faisant de bonnes choses et récoltant les plus riches bénédictions de Dieu. Vous pourrez alors vous reposer, assuré qu’il vous ouvrira la voie et vous conduira là où vous devriez être, même s’il doit vous retirer du puits et demander aux Ismaélites de vous emmener en Egypte pour vous faire travailler dans la maison de Potiphar. Il pourrait même vous mettre en prison avant qu’il ne vous fasse asseoir sur le trône de Pharaon. Il pourrait même vous faire fuir l’Egypte et vous faire garder les brebis dans la région du Mont Horeb. Il pourrait vous conduire devant la Mer Rouge tandis que les Egyptiens vous poursuivent. Il peut vous conduire dans le désert où il n’y a ni eau ni nourriture. Le lion et l’ours pourraient venir et enlever vos agneaux, Goliath pourrait venir tuer votre peuple et le Roi pourrait vous jeter dans la fournaise ardente ou dans la fosse aux lions. {2TG35: 28.3}

Oui des centaines de milliers de choses pourraient arriver, mais celui qui se confie en Dieu et qui accomplit bien Sa tache, se rendra compte que tous ces pseudos-empêchements ou ces mésaventures ne sont que des délivrances merveilleuses et des voies conduisant au succès, toutes accomplissant les plans merveilleux de Dieu, les voies de Dieu en vue de votre promotion, d’une grande chose à une autre. Lorsque Dieu s’occupe de vous et que vous êtes sous Son contrôle, ne dites jamais que le Diable a fait ceci ou cela, quelque soit ce que cela pourrait être, car le Diable ne fait rien à moins qu’il soit autorisé à le faire. Reconnaissez toujours que Dieu en est l’auteur. {2TG35: 29.1}

Je suis venu en Amérique, non parce que je le voulais, mais parce que Dieu voulait que j’y aille. Et puisque je ne savais pas quel serait mon futur travail, et comme Dieu au moment ne pouvait non plus me faire comprendre, pas plus qu’il ne le fit comprendre au préalable à Joseph lors de son voyage pour l’Egypte, je fus donc chassé du pays par un fusil à bout portant, de même que Moïse fut chassé d’Egypte, bien que

29

 je n’avais rien fait pour m’attirer des problèmes. Et qui pensez-vous a demandé aux rebelles de me chasser du pays? Personne d’autre, si ce n’est l’Evêque Orthodoxe de la province! Où pensez-vous qu’il ait animer sa campagne de poursuite? Dans m’église, un Dimanche matin alors qu’il portait son uniforme pompeux, à environ soixante centimètres du lieu où je me tenais! ! {2TG35: 29.2}

A cette époque, je ne savais pas ce que signifiais mon départ vers une terre si lointaine, mais maintenant je le sais, à l’instar de Joseph qui savait que l’espoir de ses frères de faire échouer les plans de Dieu à son égard, était justement le plan de Dieu pour qu’il descende en Egypte. Ainsi donc, au lieu de contrecarrer le plan, ils permirent finalement sa réalisation! ! {2TG35: 30.1}

Aujourd’hui quand les choses se réalisent contrairement à leur volonté et contrairement à leur manière, la plupart des Chrétiens attribuent au Diable la responsabilité. Ce n’est que lorsque les choses se déroulent comme ils le voudraient, qu’ils reconnaissent que c’est Dieu qui en est l’auteur! Balaam aussi fut content lorsque la voie lui fut ouverte pour qu’il allât vers Balak, mais lorsque l’ange du Seigneur barra la route sur laquelle il voyageait, Balaam devint alors, aussi fou qu’un chien, et il frappa l’âne. ! {2TG35: 30.2}

Il n’y a que vous et rien d’autre qui peut faire échouer les plans de Dieu à votre égard. Qu’il s’agisse de vos amis ou de vos ennemis, des animaux ou des rois, vous constaterez que tous, involontairement ou volontairement, travaillent pour votre bien et non pour vous faire du mal, si vous accomplissez ce que Dieu vous demande. Quelle riche ressource que les Cieux! Et qui le sait! {2TG35: 30.3}

Souvenez-vous donc, que quelque soit ce qui pourrait se présenter sur votre chemin, qu’il s’agisse de la Mer Rouge ou le fleuve du Jourdain, une montagne ou un désert, ceci même vous servira de votre tremplin. {2TG35: 30.4}

Telle est la Justice du

30

Seigneur et vous pouvez l’avoir au prix de votre propre justice. Vous découvrirez alors que les voies du Seigneur sont plus élevés que la terre. Ce n’est que lorsque cela arrivera, que vous pourrez déclarer avec intelligence, «Seigneur notre Justice.» {2TG35: 31.1}

«celui qui est ferme dans ses sentiments Tu assures la paix, la paix, Parce qu’il se confie en toi. Confiez-vous en l’Éternel à perpétuité, Car l’Éternel, l’Éternel est le rocher des siècles. Il a renversé ceux qui habitaient les hauteurs, Il a abaissé la ville superbe; Il l’a abaissée jusqu’à terre, Il lui a fait toucher la poussière. Elle est foulée aux pieds, Aux pieds des pauvres, sous les pas des misérables.» Es. 26: 3-6. {2TG35: 31.2}

31


2TG36-37-1200x675.jpg

MEDITATION

Christ Reproduit Dans Son Peuple

Nous lirons dans «Paraboles de Jésus» à la pages 51 et 52 en commençant au dernier paragraphe {2TG36: 2.1}

P.J. p. 51, 52: «ès que le fruit est mûr, on y met la faucille, car la moisson est là.» Le christ désire intensément voir son image réfléchie dans son Eglise. Lorsque son caractère sera parfaitement reproduit dans ses disciples, il reviendra pour les réclamer comme sa propriété. Le privilège de chaque Chrétien n’est pas seulement d’attendre le retour du Sauveur, mais de le hâter. Si les Chrétiens portaient du fruit à la gloire de Dieu, avec quelle rapidité le monde serait ensemencé de la semence évangélique! Bientôt la grande moisson finale serait mûre et le Christ reviendrait pour recueillir le précieux grain.» {2TG36: 2.2}

Nous voici face à la vérité qui nous révèle quand nous devons nous attendre à voir le Christ venir pour rassembler les siens: «le caractère de Jésus sera parfaitement reproduit dans son peuple.» {2TG36: 2.3}

Prions afin de faire les efforts pour croître comme des Chrétiens, pour aimer et travailler pour les autres, pour reproduire le caractère du Christ en nous, alors ce vieux monde arrivera à sa fin, et pour nous commencera le monde nouveau. {2TG36: 2.4}

2

LA DEMOCRATIE, LE COMMUNISME, LE CATHOLICISME OU LE PROTESTANTISME, QUEL SERA LE PROCHAIN A GOUVERNER LE MONDE?

ÉTUDE PRÉSENTÉE PAR V.T. HOUTEFF

MINISTRE DES ADVENTISTES DAVIDIEN DU 7e JOUR,

SABBAT 15 MAI 1948,

CHAPELLE MONT CARMEL

WACO, TEXAS

Les nations, sont-elles appelées à vivre dès maintenant, dans deux mondes? L’homme peut deviner mais il ne peut prédire. Il n’y a que Dieu qui connaisse le futur. Et s’il ne nous informe pas, alors jamais nous ne le saurons à l’avance. {2TG36: 3.1}

3

 Dans ce symbolisme, sous forme d’images, nous voyons le prophétie du monde depuis l’époque du prophète Daniel jusqu’à notre époque, et au delà. Par conséquent, dans cette prophétie symbolique, nous devrions chercher à découvrir s’il n’existe aucune information donnée sur le sujet dont il est question. {2TG36: 4.1}

Nous, ainsi que la majorité de la Chrétienté croient généralement que le lion représente l’ancien empire de Babylone, l’ours l’empire Médo -Perse, le léopard La Grèce, et la bête indescriptible dans ses deux phases, les empires de la Rome Païenne et Papale. Mais en ce qui concerne la bête semblable à un léopard et la bête écarlate, nous ne saurions avoir des vues analogues. Et, c’est la raison pour laquelle nous devrions étudier comme jamais auparavant si nous voulons connaître la vérité. {2TG36: 4.2}

Si les bêtes de Daniel, les quatre premières représentées sur le tableau représentent quatre périodes se succédant, alors, pourquoi les trois dernières ne sauraient de façon analogue représenter trois périodes se succédant? –Logiquement, elles le devraient. Cependant nous n’avons pas besoin de dépendre totalement de la logique, car les symboles eux-mêmes devraient définir l’époque et les systèmes qu’ils décrivent. {2TG36: 4.3}

Par contraste avec les cornes sans couronnes qui se trouvent sur la bête indescriptible (quatrième bête de Daniel), nous voyons les cornes de la bête d’Apocalypse 13 couronnées. {2TG36: 4.4}

Pourquoi des couronnes sur l’une et non sur l’autre? — La seule réponse logique et scripturaire qui peut être donnée est la suivante: L’ange explique à Daniel que les cornes sur la bête indescriptible symbolisent des rois qui n’ont pas encore reçu de royaumes, qu’ils devront s’élever un jour, prendre leurs couronnes et régner (Daniel 7: 24). L’histoire rapporte que ceci

4

s’est accompli à la chute de la Rome païenne, e que ces rois qui ont prit leurs couronnes à l’époque, leurs royaumes, sont ceux qui sont parvenus jusqu’à notre ère. Ces rois ont presque disparus, leurs trônes sont pris par le Fascisme, le Communisme ou quelque autre forme de Républicanisme. {2TG36: 4.5}

Par conséquent, la bête semblable à un léopard, ayant ses cornes couronnées, indique précisément qu’elle est apparue après l’existence de la bête indescriptible, après la chute de la Rome Païenne et à l’époque où les rois reçoivent leurs royaumes, car des cornes couronnées signifient des rois qui portent leurs couronnes. {2TG36: 5.1}

En outre, la bête semblable à un léopard blasphème contre Dieu et son tabernacle pendant quarante-deux mois, ce qui correspond exactement à la même période pendant laquelle la puissance de la petite corne de la bête indescriptible devait prononcer des paroles contre le Très-Haut et blesser les saints. Elle devait le faire pendant un temps (une année), des temps (deux années) et la moitié d’un temps (six mois) ce qui est égal à quarante deux mois (Daniel 7: 25). La bête semblable à un léopard et la bête indescriptible dans sa seconde phase furent contre Dieu et Son peuple pendant la même période de temps – quarante-deux mois symboliques. {2TG36: 5.2}

Il est alors manifeste que la bête semblable à un léopard règne en même temps que la bête indescriptible dans sa seconde phase. {2TG36: 5.3}

De plus, la bête léopard est composé de tous les animaux qui l’ont précédée! Sa gueule de Lion, ses pattes d’Ours, son corps de Léopard et les dix couronnes sont des signes qui l’identifient comme étant un descendant des quatre anciens empires mondiaux – Babylone, les Mèdes-Perses, la Grèce et Rome. Elle est par conséquent le symbole du monde d’aujourd’hui, la cinquième bête symbolique. {2TG36: 5.4}

5

Or, le fait que la blessure de la tête de la bête semblable à un léopard devait guérir, et le fait aussi que la bête écarlate d’Apocalypse 17 est une bête qui a les mêmes caractéristiques que la bête semblable à un léopard, ayant dix cornes et sept têtes, mais qu’aucune des têtes n’a de blessure, est la preuve que la dernière bête est un symbole de la période postérieure à la guérison de la blessure mortelle, une septième période, car la bête à deux cornes précède la bête écarlate, et elle est celle qui fera l’image de la bête qui a existé avant elle. {2TG36: 6.1}

Nous sommes donc prêts maintenant à considérer, par le biais de cette bête symbolique, à savoir la septième, le monde dans lequel nous entrons. Quel sera le prochain à gouverner: Est-ce la Démocratie, le Communisme, le Catholicisme, le Protestantisme? Les cornes et la femme qui conduit nous éclaire à ce sujet. {2TG36: 6.2}

Premièrement, déterminons qui est symbolisé par la femme. Le premier indice, qui est un fait très connu, est que l’Inspiration ne représente jamais les gouvernements par une femme, mais de façons répétées, elle représente l’institution religieuse, une église, par une femme qui amène des convertis à son Crédo. La bête, à l’instar de toutes les autres bêtes symboliques, nous l’avons déjà considéré, représente le monde, tandis que les cornes sont un symbole des dirigeants. En outre, les cornes au nombre de dix, représentent l’universalité à l’instar des dix orteils sur la statue de Daniel 2 et des dix vierges de Matthieu 25. Les têtes au nombre de sept, sont elles aussi un symbole de la plénitude, de la totalité. {2TG36: 6.3}

Le fait que les cornes n’ont pas encore reçu de royaumes alors que la femme dirige la bête, le fait notamment que la femme la gouverne, ceci constitue une

6

 évidence suffisante, démontrant que le monde sera a posteriori dirigé par un corps ecclésiastique et non simplement par la Démocratique ou le Communiste. {2TG36: 6.4}

Il est évident que la femme qui dirige la bête symbolise le monde à cette dite époque, par le fait que les dix cornes, les puissances civiles qui existent pendant le règne de Babylone, haïront la femme, l’Eglise. Le fait que le Communisme soit la seule puissance du monde à haïr la religion et ce depuis le commencement du monde, constitue en soi une preuve solide que les dix cornes sont un symbole du Communisme et que la bête représente une période pendant laquelle le communisme sera sur le point de dominer le trône du gouvernement mondial. Cependant, Dieu interviendra en mettant dans leurs cœurs de «leur puissance et leur force à la bête» «de donner leur royaume à la bête, jusqu’à ce que la parole de Dieu soit accomplie». {2TG36: 7.1}

C’est de cette manière qu’ils reçoivent le pouvoir pendant une heure symbolique avec la bête, ne possédant pas eux-mêmes de royaume. Et à la fin de «’heure» ils «mettront à nu, et mangerons ses chairs, et la consumeront par le feu.» (Ap. 17: 16) {2TG36: 7.2}

Vu que la femme est «mère des impudiques» (verset 5) il est alors évident que d’autres sectes sont sorties d’elles. {2TG36: 7.3}

Nous avons donc vu que le prochain monde ne sera dirigé ni par la Démocratie, ni par le Communisme, ni par le Protestantisme ou le Catholicisme. Il sera dirigé par un système de religion au sein duquel toutes ses filles participent- un gouvernement Etat – Eglise, qui sera une image ou quelque chose d’analogue à la bête semblable à un léopard avant qu’elle eut reçu sa blessure mortelle. {2TG36: 7.4}

7

Bientôt, mon frère, ma sœur, nous entreront dans cette période de persécution, et combien devrions-nous être reconnaissants de ce que nous n’avons pas besoin de craindre d’être pris au dépourvu. Car avec la lumière qui brille maintenant sur notre sentier nous devrions savoir à quoi nous attendre et comment faire face à la situation. Vraiment «lumière se lève dans les ténèbres pour les hommes droits» Ps112: 4. {2TG36: 7.5}

8

Le Seigneur Vient

Le Seigneur vient! Mer retirez-vous

Vous montagnes, soyez fondues

Vous océans cessez votre flux et reflux

Nous devrions connaître sa marche majestueuse

Le Seigneur vient! Qui pourra rester debout?

Qui se trouvera à sa droite?

Celui qui sera revêtu du vêtement de la justice

Que Notre glorieux Roi a gagné.

Le Seigneur vient! Veillez et priez

Afin que vous puissiez hâter ce jour heureux;

Afin que vous échappiez au piège,

Et que vous partagiez la gloire éternelle de Christ.

–Anon.

9

MEDITATION

La Mauvaise et la Bonne Semence

Je lirai dans «Les Paraboles de Jésus» en commençant par la page 53. {2TG37: 10.1}

P.J. p. 53 – Le royaume des cieux est semblable à un homme qui a semé une bonne semence dans son champ. Mais, pendant que les gens dormaient, son ennemi vint, sema de l’ivraie parmi le blé, et s’en alla. Lorsque l’herbe eut poussé et donné du fruit, l’ivraie parut aussi.» «champ, c’est le monde», dit le Christ. Nous devons comprendre qu’il s’agit de l’église du Christ dans le monde. Cette parabole est une description de ce qui touche au royaume de Dieu, de son œuvre pour le salut des hommes. Or, cette œuvre est accomplie par l’église. La bonne semence représente ceux qui sont nés de la parole de Dieu, de la vérité. L’ivraie représente une catégorie de personnes qui sont le fruit, l’incarnation de l’erreur ou de faux principes. «‘ennemie qui l’a semée, c’est le diable.»Dieu ni les anges n’ont semé l’ivraie. C’est l’œuvre de Satan, l’ennemi de Dieu et de l’homme. {2TG37: 10.2}

Selon cette lecture, notre prière en cet après-midi sera que nous réalisons que Dieu au travers des serviteurs de son propre choix accomplit Son œuvre pour le salut des âmes, que ni Lui ni Ses anges n’ont semé d’ivraie, mais que Satan, l’ennemi de Dieu et de l’homme, sème l’ivraie. Prions, aussi, donc que nous-mêmes soyons de bonnes semences, ceux qui naissent de la Vérité, et non pas de la mauvaise semence, non, pas ceux qui sont les fruits de la chair, dépourvus de l’Esprit. {2TG37: 10.3}

10

L’HISTOIRE ET LA PROPHETIE, LES COMMANDEMENTS ET LES LOIS – LA BIBLE

ÉTUDE PRÉSENTÉE PAR V.T. HOUTEFF

MINISTRE DES ADVENTISTES DAVIDIENS DU 7e JOUR

SABBAT 7 JUILLET 1948

CHAPELLE MONT CARMEL

WACO, TEXAS

Que la vie serait triste si l’histoire n’existait pas – s’il n’y avait aucun moyen possible de connaître le passé. Ce serait encore pire s’il n’y avait pas de prophétie – s’il n’y avait aucun moyen d’avoir une idée de ce que l’avenir réserve. Mais de tout cela, le pire serait de n’avoir aucune lumière sur le présent. {2TG37: 11.1}

Permettez-moi d’illustrer cela. Supposez que vous devriez regarder par vos fenêtres vers l’Est et vers l’Ouest en même temps, et que vous verriez la terre éclairée sur des kilomètres à la ronde, voir à l’infini, mais que chez vous il n’y aurait aucune lumière! Supposez une fois de plus que vous vouliez partir en voiture quelque part, et que vous votre voiture soit inondée de lumière à la fois à l’arrière et à l’avant, mais que le moteur ne tournerait pas. De quelle utilité vous serait la lumière? A quoi vous serviraient les lumières? Vous vous retrouveriez exactement dans cette même situation difficile si vous compreniez l’histoire et que vous compreniez la prophétie, mais que vous ne sachiez rien à propos de votre propre condition spirituelle, que si vous ignoriez que le Diable serait en train de vous vaincre par ses traits enflammés. Ce serait comme si vous marchiez sur un pont, qui à votre insu serait en train de s’effondrer. {2TG37: 11.2}

Je sais que vous serez d’accord avec le fait qu’il est absolument

11

 nécessaire de connaître et l’histoire et la prophétie, et qu’il est absolument nécessaire de connaître le passé et le futur. Mais cette connaissance en elle-même ne vous sera d’aucun profit si votre âme est en train de languir dans les ténèbres, si vous êtes spirituellement mort et que vous ne le savez pas; – non, ceci ne vous sera d’aucun profit, pas plus qu’une voiture qui serait inondée de lumière à l’avant et à l’arrière et dont le moteur serait mort. La vie pour votre âme et la lumière la plus proche de vos pieds sont par conséquent, de première importance. Et comment doit-on obtenir ces choses?– {2TG37: 11.3}

La Bible, vous savez, se compose de trois parties: (1) l’Histoire, (2) les Commandements et les Lois, (3) la Prophétie. Les Psaumes et les Proverbes, de même que le Cantique de Salomon se situent dans ces mêmes catégories. L’Histoire raconte le passé, la Prophétie révèle l’avenir, mais l’observation des commandements et des lois apporte les bénédictions qui devraient êtres les nôtres aujourd’hui, elle illumine l’âme, et protège le corps. En effet, Jésus dans les commandements et les lois est notre seul salut. Suis-je en train de dire la vérité? Voyons ce que Jésus Lui-même déclare à ce sujet: {2TG37: 12.1}

Ap. 22: 16, 13, 14 – «, Jésus, j’ai envoyé mon ange pour vous attester ces choses dans les Églises. Je suis le rejeton et la postérité de David, l’étoile brillante du matin. Je suis l’alpha et l’oméga, le premier et le dernier, le commencement et la fin. Heureux ceux qui lavent leurs robes, afin d’avoir droit à l’arbre de vie, et d’entrer par les portes dans la ville!»

Mt. 5: 17-22, 27, 28 – «croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir. Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu’à ce que tout soit arrivé. Celui donc qui

12

supprimera l’un de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire de même, sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux; mais celui qui les observera, et qui enseignera à les observer, celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux. Car, je vous le dis, si votre justice ne surpasse celle des scribes et des pharisiens, vous n’entrerez point dans le royaume des cieux. Vous avez entendu qu’il a été dit aux anciens: Tu ne tueras point; celui qui tuera mérite d’être puni par les juges. Mais moi, je vous dis que quiconque se met en colère contre son frère mérite d’être puni par les juges; que celui qui dira à son frère: Raca! mérite d’être puni par le sanhédrin; et que celui qui lui dira: Insensé! mérite d’être puni par le feu de la géhenne. Vous avez appris qu’il a été dit: Tu ne commettras point d’adultère. Mais moi, je vous dis que quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle dans son cœur.»

Comme vous le constatez, seulement ceux qui pratiquent les commandements de Dieu, peuvent entrer dans la Sainte Cité. Personne d’autre n’a ce privilège. Non, Jésus n’est pas venu pour apporter le crime et l’anarchie, mais plutôt pour apporter la justice et la paix en effaçant les péchés de tous ceux qui se repentent d’avoir violé la loi. Etre sauvé implique beaucoup plus que simplement L’appeler Seigneur et Sauveur et crier alléluia. {2TG37: 13.1}

«ne sont pas tous ceux qui me disent Seigneur, Seigneur, qui entreront dans le royaume du ciel, mais celui qui fait la volonté de Mon Père qui est dans le ciel. Plusieurs me diront en ce jour-là, Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé en Ton Nom? Et en Ton Nom chassé des démons? Et en Ton Nom fait beaucoup d’œuvres merveilleuses? Et alors Je leur

13

déclarerai, je ne vous ai jamais connus: retirez-vous de Moi, vous qui commettez l’iniquité. Par conséquent, quiconque entend ces paroles que je dis, et les mets en pratique, je le rendrai semblable à un homme sage qui a construit sa maison sur un rocher». Mt. 7: 21-24. {2TG37: 13.2}

Jésus a dit:«’ils avaient cru en Moïse, ils m’auraient cru». Jean 5: 46. Croire en Moïse, c’est croire ce qu’il a écrit; croire en Jésus c’est croire ce qu’Il dit. Si vous ne pouvez croire en Moïse, alors vous ne pouvez croire en Jésus. Jusqu’à quel point croirons-nous? – Jésus répond: «gens sans intelligence, et lents à croire tout ce dont les prophètes ont parlé». Lu. 24: 25. Si nous devons croire à tout croire, alors lisons tout d’abord — {2TG37: 14.1}

Mal. 4: 4, 5 – «-vous de la loi de Moïse Mon serviteur, que je lui ai commandée en Horeb pour tout Israël, avec les statuts et les jugements. Voici, je vous enverrai Elie le prophète avant le jour grand et terrible du Seigneur.»

Il est évident que vous savez que les chapitres 3 et 4 de Malachie parlent prophétiquement au peuple d’aujourd’hui, au peuple juste avant le jour grand et terrible, au peuple à qui le prophète Elie antitype est envoyé. Et quel est le sage conseil que donne le Seigneur par Malachie? – Il dit, «-vous de la loi de Moïse Mon serviteur». Quelle loi? La loi «lois et des jugements» que le Seigneur a commandée «Horeb». Puisqu’il s’agit d’un conseil véritable que Dieu adresse à Son peuple d’aujourd’hui, nous ferions bien de réétudier cette loi de Moïse, et nous en souvenir, car nous ne pouvons ne pas tenir compte de Son conseil et espérer cependant Ses bénédictions. {2TG37: 14.2}

D’une manière générale, la loi de Moïse est composée

14

de trois parties. La première est la loi Cérémonielle, la loi du temple – la loi relative au sacrifice. Il est certain qu’aujourd’hui nous ne saurions l’observer, sauf dans l’antitype, car elle était l’ombre des choses à venir, particulièrement le premier avènement du Christ. Ainsi en est-il que si nous avions vécu à l’époque de l’Ancien Testament et que nous aurions négligé de nous conformer à la loi et au système des sacrifices de l’époque des, nous aurions alors démontré de cette façon que nous ne croyions pas en Christ Qui devait venir. Puisque nous vivons donc à l’ère Chrétienne, observer la loi et le système des sacrifices dans le type serait faire preuve d’incrédulité dans le Christ Qui est déjà venu. {2TG37: 14.3}

Etant donné que cette loi fut clouée à la croix (Col. 2: 14), nous n’avons pas besoin, et nous ne devons pas l’observer aujourd’hui. {2TG37: 15.1}

La deuxième partie de la loi de Moïse, est la loi par laquelle Israël devait gouverner son peuple, la loi civile ou judiciaire, – la loi qui définit quelle sanction le gouvernement devrait appliquer à ceux qui sont surpris dans le vol, le crime, ou autre chose semblable. Or, puisque nous en tant que Chrétiens nous ne possédons pas de gouvernement, mais que nous retrouvons encore sous les gouvernements des nations d’aujourd’hui, il ne nous est d’ailleurs pas demandé individuellement ou en tant que groupe d’appliquer la loi judiciaire de Moïse. {2TG37: 15.2}

Par conséquent la seule loi de Moïse que l’on pourrait nous exhorter à nous souvenir, est la troisième partie de sa loi: la loi morale, qui se compose des choses qui nous concernent en tant qu’individus, ces choses que nous devons accomplir en tant que personnes, les choses qui mènent à la perfection notre caractère, les choses qui font de nous un peuple particulier. Nous avons par conséquent besoin de rechercher et de faire les choses qui se trouvent dans la loi morale de Moïse – «commandements, les lois et les jugements» Deut. 5:31. {2TG37: 15.3}

15

Pour sélectionner ces principes moraux essentiels parmi les choses qui appartiennent au système des sacrifices et au système judiciaire, la méthode la plus sûre est de consulter le livre du Deutéronome. Ce livre est le résumé de toutes les lois et de tous les statuts dont Moïse a parlé à l’ancien Israël, elles sont ses dernières paroles. {2TG37: 16.1}

Nous commencerons avec sa prédiction concernant notre propre situation, de notre séjour dans la terre des Gentils, tel qu’il se présente aujourd’hui, la certitude du fait que nous sommes inclus dans les conseils des Ecrits de Moïse. {2TG37: 16.2}

De. 4: 26-31 – «‘en prends aujourd’hui à témoin contre vous le ciel et la terre, -vous disparaîtrez par une mort rapide du pays dont vous allez prendre possession au delà du Jourdain, vous n’y prolongerez pas vos jours, car vous serez entièrement détruits. L’Éternel vous dispersera parmi les peuples, et vous ne resterez qu’un petit nombre au milieu des nations où l’Éternel vous emmènera. Et là, vous servirez des dieux, ouvrage de mains d’homme, du bois et de la pierre, qui ne peuvent ni voir, ni entendre, ni manger, ni sentir. C’est de là aussi que tu chercheras l’Éternel, ton Dieu, et que tu le trouveras, si tu le cherches de tout ton cœur et de toute ton âme. Au sein de ta détresse, toutes ces choses t’arriveront. Alors, dans la suite des temps, tu retourneras à l’Éternel, ton Dieu, et tu écouteras sa voix; car l’Éternel, ton Dieu, est un Dieu de miséricorde, qui ne t’abandonnera point et ne te détruira point: il n’oubliera pas l’alliance de tes pères, qu’il leur a jurée.»

Ici Moïse prédit la désintégration du Royaume que l’on espérait alors, et la dispersion du peuple d’Israël à travers les nations, la

16

situation précise dans laquelle nous sommes aujourd’hui. Il y a aussi prédit notre visitation dans les derniers jours, c’est à dire à notre époque- l’époque pendant laquelle nous nous retrouverons en tant que Chrétiens, fugitifs et pécheurs parmi les nations, l’époque où nous serons visités où nous par l’Inspiration et pendant laquelle où il nous est conseillé de «tourner vers le Seigneur», d’être obéissants à Sa voix». Et si nous obéissons, il nous écoutera et nous sauvera. {2TG37: 16.3}

Par conséquent, nous devrions maintenant prêter l’oreille à sa voix, et quelque soit Ses ordres nous devons les accomplir, si nous voulons que sa bénédiction repose sur nous. {2TG37: 17.1}

Souvenez-vous qu’anciennement nous avons perdu le Royaume pour avoir désobéi à Ses commandements et à Ses statuts, et il est certain qu’il ne nous y ramènera pas aussi longtemps que nous négligerons de prendre garde à Sa voix. Et voici la voix qui aujourd’hui résonne à vos oreilles, une voix aussi forte que celle qui résonna aux oreilles du peuple, à l’époque de Moïse:{2TG37: 17.2}

De. 5: 11-21 – «ne prendras point le nom de l’Éternel, ton Dieu, en vain; car l’Éternel ne laissera point impuni celui qui prendra son nom en vain. Observe le jour du repos, pour le sanctifier, comme l’Éternel, ton Dieu, te l’a ordonné. Tu travailleras six jours, et tu feras tout ton ouvrage. Mais le septième jour est le jour du repos de l’Éternel, ton Dieu: tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bœuf, ni ton âne, ni aucune de tes bêtes, ni l’étranger qui est dans tes portes, afin que ton serviteur et ta servante se reposent comme toi. Tu te souviendras que tu as été esclave au pays d’Égypte, et que l’Éternel, ton Dieu, t’en a fait sortir à main forte et à bras étendu: c’est pourquoi l’Éternel, ton Dieu, t’a ordonné d’observer le jour du repos. Honore ton père et ta mère, comme l’Éternel, ton Dieu, te l’a

17

ordonné, afin que tes jours se prolongent et que tu sois heureux dans le pays que l’Éternel, ton Dieu, te donne. Tu ne tueras point. Tu ne commettras point d’adultère. Tu ne déroberas point. Tu ne porteras point de faux témoignage contre ton prochain. Tu ne convoiteras point la femme de ton prochain; tu ne désireras point la maison de ton prochain, ni son champ, ni son serviteur, ni sa servante, ni son bœuf, ni son âne, ni aucune chose qui appartienne à ton prochain.

Deut. 6: 5, 8 – «aimeras l’Éternel, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force. Tu les lieras comme un signe sur tes mains, et ils seront comme des fronteaux entre tes yeux.»

Deut. 7: 6, 12, 15 – «Car tu es un peuple saint pour l’Éternel, ton Dieu; l’Éternel, ton Dieu, t’a choisi, pour que tu fusse un peuple qui lui appartînt entre tous les peuples qui sont sur la face de la terre. Si vous écoutez ces ordonnances, si vous les observez et les mettez en pratique, l’Éternel, ton Dieu, gardera envers toi l’alliance et la miséricorde qu’il a jurées à tes pères. L’Éternel éloignera de toi toute maladie; il ne t’enverra aucune de ces mauvaises maladies d’Égypte qui te sont connues, mais il en frappera tous ceux qui te haïssent.»

Selon ces versets, la plupart de nos maladies sont causées par la désobéissance. Et le fait même qu’il y ait tant de maladies à notre époque constitue en soi une évidence que le monde est en train de récolter une pleine moisson à cause de sa désobéissance. Par conséquent, plus nous continuerons dans nos péchés, plus notre situation empirera. {2TG37: 18.1}

Deut. 10: 12, 13, 19, 20 – «, Israël, que demande de

18

toi l’Éternel, ton Dieu, si ce n’est que tu craignes l’Éternel, ton Dieu, afin de marcher dans toutes ses voies, d’aimer et de servir l’Éternel, ton Dieu, de tout ton cœur et de toute ton âme; si ce n’est que tu observes les commandements de l’Éternel et ses lois que je te prescris aujourd’hui, afin que tu sois heureux? Vous aimerez l’étranger, car vous avez été étrangers dans le pays d’Égypte. Tu craindras l’Éternel, ton Dieu, tu le serviras, tu t’attacheras à lui, et tu jureras par son nom.»

Deut. 11: 26-28 – «, je mets aujourd’hui devant vous la bénédiction et la malédiction: la bénédiction, si vous obéissez aux commandements de l’Éternel, votre Dieu, que je vous prescris en ce jour; la malédiction, si vous n’obéissez pas aux commandements de l’Éternel, votre Dieu, et si vous vous détournez de la voie que je vous prescris en ce jour, pour aller après d’autres dieux que vous ne connaissez point.

Deut. 12: 32 – «observerez et vous mettrez en pratique toutes les choses que je vous ordonne; vous n’y ajouterez rien, et vous n’en retrancherez rien.»

Deut. 14: 3 – «ne mangeras aucune chose abominable.»

Deut. 18: 10-12 – «‘on ne trouve chez toi personne qui fasse passer son fils ou sa fille par le feu, personne qui exerce le métier de devin, d’astrologue, d’augure, de magicien, d’enchanteur, personne qui consulte ceux qui évoquent les esprits ou disent la bonne aventure, personne qui interroge les morts. Car quiconque fait ces choses est en abomination à l’Éternel; et c’est à cause de ces abominations que l’Éternel, ton Dieu, va chasser ces nations devant toi.»

Deut. 22: 5-11 – «femme ne portera point un habillement

19

d’homme, et un homme ne mettra point des vêtements de femme; car quiconque fait ces choses est en abomination à l’Éternel, ton Dieu. Si tu rencontres dans ton chemin un nid d’oiseau, sur un arbre ou sur la terre, avec des petits ou des œufs, et la mère couchée sur les petits ou sur les œufs, tu ne prendras pas la mère et les petits, tu laisseras aller la mère et tu ne prendras que les petits, afin que tu sois heureux et que tu prolonges tes jours. Si tu bâtis une maison neuve, tu feras une balustrade autour de ton toit, afin de ne pas mettre du sang sur ta maison, dans le cas où il en tomberait quelqu’un. Tu ne sèmeras point dans ta vigne diverses semences, de peur que tu ne jouisses ni du produit de ce que tu auras semé ni du produit de la vigne. Tu ne laboureras point avec un bœuf et un âne attelés ensemble. Tu ne porteras point un vêtement tissé de diverses espèces de fils, de laine et de lin réunis ensemble.

Dans cette liste particulière relative aux commandements et aux lois, vous réalisez que Dieu est précis sur ce que Son peuple porte et sur ce qu’il mange. Il s’attend à ce que son peuple se montre bon envers les animaux. Il veut qu’il veille à ne pas laisser de pièges pour que celui qui n’en a pas connaissance n’y ne tombe ou pour que personne ne soit blessée d’aucune manière. Le peuple de Dieu doit aussi cultiver conformément à sa Sagesse s’il veut que Dieu bénisse son travail, et s’il veut obtenir la santé à partir de la nourriture qu’il mange. {2TG37: 20.1}

Deut. 23: 19-23 – «n’exigeras de ton frère aucun intérêt ni pour argent, ni pour vivres, ni pour rien de ce qui se prête à intérêt. Tu pourras tirer un intérêt de l’étranger, mais tu n’en tireras point de ton frère, afin que l’Éternel, ton Dieu, te bénisse dans tout ce que tu entreprendras au pays dont tu vas entrer en possession. Si tu fais un vœu à l’Éternel, ton Dieu, tu ne tarderas point à l’accomplir: car l’Éternel, ton Dieu, t’en demanderait compte, et tu te chargerais d’un péché. Si tu t’abstiens de faire un vœu, tu ne commettras pas un péché. Mais tu observeras et tu accompliras ce qui sortira de tes lèvres, par conséquent les vœux que tu feras volontairement à l’Éternel, ton Dieu, et que

20

 ta bouche aura prononcés.

Deut. 24: 6, 10-15 – «ne prendra point pour gage les deux meules, ni la meule de dessus; car ce serait prendre pour gage la vie même. Si tu fais à ton prochain un prêt quelconque, tu n’entreras point dans sa maison pour te saisir de son gage; tu resteras dehors, et celui à qui tu fais le prêt t’apportera le gage dehors. Si cet homme est pauvre, tu ne te coucheras point, en retenant son gage; tu le lui rendras au coucher du soleil, afin qu’il couche dans son vêtement et qu’il te bénisse; et cela te sera imputé à justice devant l’Éternel, ton Dieu. Tu n’opprimeras point le mercenaire, pauvre et indigent, qu’il soit l’un de tes frères, ou l’un des étrangers demeurant dans ton pays, dans tes portes. Tu lui donneras le salaire de sa journée avant le coucher du soleil; car il est pauvre, et il lui tarde de le recevoir. Sans cela, il crierait à l’Éternel contre toi, et tu te chargerais d’un péché.

Ici il est demandé au peuple de Dieu de ne pas engager ses ressources ou ses outils (ne pas prendre en gage, ni la meule du dessous, ni la meule du dessus) qui lui permettent de gagner sa vie. Et ils ne doivent pas se montrer exigeants envers

21

leurs frères pauvres. Ils ne doivent pas recueillir les biens par la force et ils ne doivent pas payer en retard au pauvre son salaire. {2TG37: 21.3}

Deut. 25: 4, 13-16 – «n’emmuselleras point le bœuf, quand il foulera le grain. Tu n’auras point dans ton sac deux sortes de poids, un gros et un petit. Tu n’auras point dans ta maison deux sortes d’épha, un grand et un petit. Tu auras un poids exact et juste, tu auras un épha exact et juste, afin que tes jours se prolongent dans le pays que l’Éternel, ton Dieu, te donne. Car quiconque fait ces choses, quiconque commet une iniquité, est en abomination à l’Éternel, ton Dieu.

Deut. 27: 17, 21, 24, 26 – «soit celui qui déplace les bornes de son prochain! -Et tout le peuple dira: Amen! Maudit soit celui qui couche avec une bête quelconque! -Et tout le peuple dira: Amen! Maudit soit celui qui frappe son prochain en secret! -Et tout le peuple dira: Amen! Maudit soit celui qui n’accomplit point les paroles de cette loi, et qui ne les met point en pratique! -Et tout le peuple dira: Amen!

Deut. 28: 1-4, 6, 15, 22, 27, 35 – «tu obéis à la voix de l’Éternel, ton Dieu, en observant et en mettant en pratique tous ses commandements que je te prescris aujourd’hui, l’Éternel, ton Dieu, te donnera la supériorité sur toutes les nations de la terre. Voici toutes les bénédictions qui se répandront sur toi et qui seront ton partage, lorsque tu obéiras à la voix de l’Éternel, ton Dieu: Tu seras béni dans la ville, et tu seras béni dans les champs. Le fruit de tes entrailles, le fruit de ton sol, le fruit de tes troupeaux, les portées de ton gros et de ton menu bétail, toutes ces choses seront bénies.

22

Tu seras béni à ton arrivée, et tu seras béni à ton départ. Mais si tu n’obéis point à la voix de l’Éternel, ton Dieu, si tu n’observes pas et ne mets pas en pratique tous ses commandements et toutes ses lois que je te prescris aujourd’hui, voici toutes les malédictions qui viendront sur toi et qui seront ton partage: Tu seras maudit dans la ville, et tu seras maudit dans les champs. Ta corbeille et ta huche seront maudites. Le fruit de tes entrailles, le fruit de ton sol, les portées de ton gros et de ton menu bétail, toutes ces choses seront maudites. Tu seras maudit à ton arrivée, et tu seras maudit à ton départ. L’Éternel enverra contre toi la malédiction, le trouble et la menace, au milieu de toutes les entreprises que tu feras, jusqu’à ce que tu sois détruit, jusqu’à ce que tu périsses promptement, à cause de la méchanceté de tes actions, qui t’aura porté à m’abandonner. L’Éternel attachera à toi la peste, jusqu’à ce qu’elle te consume dans le pays dont tu vas entrer en possession. L’Éternel te frappera de consomption, de fièvre, d’inflammation, de chaleur brûlante, de dessèchement, de jaunisse et de gangrène, qui te poursuivront jusqu’à ce que tu périsses. L’Éternel te frappera de l’ulcère d’Égypte, d’hémorroïdes, de gale et de teigne, dont tu ne pourras guérir. L’Éternel te frappera aux genoux et aux cuisses d’un ulcère malin dont tu ne pourras guérir, il te frappera depuis la plante du pied jusqu’au sommet de la tête.»

Ces versets se passent de commentaires. Les exigences sont claires pour tous. {2TG37: 23.1}

Deut. 30: 15 – «Vois, je mets aujourd’hui devant toi la vie et le bien, la mort et le mal.»

23

1 Jean 1: 4-6 – «nous écrivons ces choses, afin que notre joie soit parfaite. La nouvelle que nous avons apprise de lui, et que nous vous annonçons, c’est que Dieu est lumière, et qu’il n’y a point en lui de ténèbres. Si nous disons que nous sommes en communion avec lui, et que nous marchions dans les ténèbres, nous mentons, et nous ne pratiquons pas la vérité.

Jacques 2:19, 20 – «nous écrivons ces choses, afin que notre joie soit parfaite. La nouvelle que nous avons apprise de lui, et que nous vous annonçons, c’est que Dieu est lumière, et qu’il n’y a point en lui de ténèbres. Si nous disons que nous sommes en communion avec lui, et que nous marchions dans les ténèbres, nous mentons, et nous ne pratiquons pas la vérité.

«obéissance à «les commandements, à toutes les lois et aux jugements» de la loi morale de Moïse, remarquez, est l’évidence que vous êtes nés de nouveau, que vous avez été revêtus de la puissance d’en haut, que vous êtes à même de choisir le bien et de refuser le mal, que vous êtes les enfants de Dieu. L’observation des commandements et des lois dans le Seigneur, est donc la lumière et le bouclier de votre vie. C’est le signe extérieur que par la vie du Christ vous avez vaincu l’Ennemi de votre âme et de votre corps. Ce système d’adoration donc, est vraiment la Justification par la foi qui fait entrer la justice de Christ dans le peuple de Dieu. Ecoutons donc, les oreilles grandes ouvertes la cloche du crieur: {2TG37: 24.1}

Esa 52: 1, 7 – «Réveille-toi, réveille-toi, revêts ta force, ô Sion, revêts tes beaux vêtements, O Jérusalem, la ville sainte: car désormais n’entreront plus chez toi l’incirconcis et l’impur… Qu’ils sont beaux sur les montagnes les pieds de celui qui apporte de bonnes nouvelles, qui publie la paix, qui apporte de bonnes nouvelles de bien, qui publie le salut, qui dit à

24

Sion, Ton Dieu règne!».

Nath 1:15 – «sur les montagnes les pieds de celui qui apporte de bonnes nouvelles, qui PUBLIE la paix! O Juda, célèbre tes fêtes solennelles, accomplis tes vœux: car le MECHANT ne passera plus par toi, il est complètement SUPPRIME».

Ici par les deux prophètes Esaïe et Nahum, la Parole prophétique de Dieu déclare clairement que lorsque nous verrons ces bonnes nouvelles publiées par celui dont on voie les pieds sur les montagnes (et ceci s’accomplit en ce moment pour la première fois depuis que les prophètes ont écrit), cela doit être un signe annonçant que les méchants, les transgresseurs des lois de Moïse, seront bientôt retranchés du peuple de Dieu. {2TG37: 25.1}

Et maintenant, puisque vous avez le privilège d’entendre toutes ces choses, «êtes heureux», dit le Seigneur, «que vous les pratiquiez». Job 13:17. {2TG37: 25.2}

Pour résumer notre étude, j’aimerais que vous considériez avec sérieux cette illustration. Regardez-la, mémoriser-la et étudiez-la pendant votre temps libre. Oui soyez convaincus par la vérité que j’ai essayé de vous présenter, car elle est votre vie, votre prospérité, votre santé, et votre bonheur, votre éternité {2TG37: 25.3}

25