L’Association Davidian Seventh-Day Adventists (Une Association Constituée en Église)



2TG45-46-1200x675.jpg

1

MÉDITATION

Foi et prière

« Par la foi dans le CHRIST, tous les défauts de caractères peuvent être corrigés, toutes les souillures purifiées, toutes les qualités développées. {2TG45: 2.1}

« Vous avez tout pleinement en Lui » {2TG45: 2.2}

« La prière et la foi ont des liens étroits et doivent être étudiées ensemble. Il y a dans la prière de la foi, une science divine, à laquelle doit accéder celui qui veut réussir sa vie. Le CHRIST a dit: « Tout ce que vous demandez en priant, croyez que vous l’avez reçu, et cela vous sera accordé. » Marc 11 : 24 . Bien sûr, nos demandes doivent rechercher ce qu’il nous a promis, et utiliser ce que nous recevons selon son vouloir. Dans ces conditions, sa promesse est sans équivoque. {2TG45: 2.3}

« Nous pouvons demander le pardon de nos péchés, le Saint-Esprit, un caractère à l’image du CHRIST, la sagesse et la force pour accomplir l’œuvre de DIEU, ou n’importe lequel des dons promis; et puis croyons que nous le recevrons et remercions-en DIEU. {2TG45: 2.4}

Nous n’avons à attendre aucune manifestation extérieure de la bénédiction divine. Le don est dans la promesse, et nous pouvons vaquer à nos occupations, certains que ce que DIEU a promis, il peut l’accorder, et que ce don, que nous possédons déjà, se manifestera lorsque nous en aurons le plus besoin. » — Education, p. 290 {2TG45: 2.5}

2

QU’EST-CE QUE LE CHRISTIANISME? QUI PEUT S’EN SAISIR? ET QUI PEUT PASSER À CÔTÉ?

ÉTUDE PRÉSENTÉE PAR V.T. HOUTEFF

MINISTRE DES ADVENTISTES DAVIDIEN DU 7e JOUR

SABBAT 25 MARS 1950

CHAPELLE MONT CARMEL

WACO, TEXAS

Le vrai christianisme est une croissance. Il est semblable à une plante. CHRIST Lui-même est symbolisé par une Branche (És. 11: 1) et Son royaume est représenté par une graine de moutarde (Mt. 13: 31) qui après avoir été plantée devient un arbre, le plus grand de son espèce. Mais puisque l’arbre littéral doit se nourrir nécessairement à partir de la nourriture physique, il en est de même de l’arbre spirituel qui doit forcément se nourrir de l’aliment spirituel, aliment qui servit de nourriture à la Branche Elle-même: {2TG45: 3.1}

« C’est pourquoi le SEIGNEUR Lui-même vous donnera un signe, voici une vierge sera enceinte, elle enfantera un fils, et elle lui donnera le nom d’Emmanuel. Il mangera de la crème et du miel, jusqu’à ce qu’Il sache rejeter le mal et choisir le bien. » És. 7 : 14, 15 {2TG45: 3.2}

Nous sommes certainement tous d’accord sur le fait que ce passage de l’Écriture est une prophétie relative à l’Emmanuel dont il est fait mention dans Matthieu 12: 3. Le premier avènement de CHRIST. Cependant, le fait que CHRIST mangea la nourriture permise, il fut même accusé d’être « un glouton et un ivrogne » (Luc 7: 34) mangeant avec les « Publicains et les pécheurs » (Marc 2: 16), fait qui montre clairement que cette alimentation qui se compose de « beurre et

3

de miel » n’est pas littérale. De plus, le fait que le beurre et le miel ne possèdent aucune vertu donnant à quiconque la sagesse et la volonté lui permettant de choisir le bien et de refuser le mal, pas plus que les autres aliments n’en sont capables, démontre donc finalement que ce « et ce miel » représentent quelque chose de spécial, de même que la mouche et l’abeille du verset 18 sont un symbole de l’Égypte et de l’Assyrie. Et de quoi pourrait-il s’agir, sinon d’une nourriture spirituelle, cette classe d’aliments qui bâtit un caractère moral permettant à quelqu’un de « le mal et de choisir le bien? » En outre, que pourrait représenter le miel si ce n’est le doux Esprit de DIEU qui bénit celui qui étudie sincèrement la Parole et qui possède en Elle une foi simple? {2TG45: 3.3}

Il est donc évident que ce symbolisme beurre et miel nous déclare avec assurance qu’Emmanuel, Le CHRIST était capable de discerner et de vaincre le Péché en étudiant la Bible en digérant son contenu et permettant à ce dernier à devenir une partie intégrante de sa personne. C’était là son plaisir le plus doux, comme le révèle le symbolisme du miel. C’est pourquoi Il leur disait, « J’ai à manger une nourriture que vous ne connaissez pas » (Jean 4: 32) et il est écrit, « L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de DIEU » (Mt. 4: 4) {2TG45: 4.1}

Par conséquent, la vérité est évidente: Le christianisme est une plante spirituelle, se nourrissant de la Parole de DIEU telle qu’elle est révélée par le doux Esprit de Vérité. Par conséquent si CHRIST notre exemple croissait en sagesse de cette manière, devant DIEU et devant les hommes (Luc 2: 52), alors il est d’autant plus essentiel que nous, ses disciples, nous vivions de la même Parole, du même beurre et du même miel, si nous devons posséder le véritable christianisme qui soutient et qui préserve la vie. En effet, cela nous est précisément rapporté dans les

4

versets suivants de la prophétie d’Ésaïe. {2TG45: 4.2}

« En ce jour-là, chacun entretiendra une jeune vache et deux brebis ; et il y aura une telle abondance de lait qu’on mangera de la crème, car c’est de crème et de miel que se nourriront tous ceux qui seront restés dans le pays. » És. 7 : 21, 22 {2TG45: 5.1}

Dans ces versets, l’Inspiration attire notre attention sur trois créatures produisant du beurre –une jeune vache et deux brebis, et Elle prévient que seuls ceux qui mangent de leurs produits auront le droit de vivre, d’habiter « le pays » – – dans le pays du peuple de DIEU. Aucune autre personne, personne d’autre, n’y sera. {2TG45: 5.2}

Puisque par conséquent il n’y a que ceux qui mangent le beurre, ceux de cette manière apprennent à refuser le mal et à choisir le bien seront autorisés à vivre dans la Terre Sainte, il est évident que le beurre symbolise une nourriture spirituelle. Et puisque les deux brebis et la jeune vache sont sa source d’approvisionnement, il est donc impératif que nous explorions le domaine de ce symbolisme Biblique afin de trouver ce qu’elles représentent. {2TG45: 5.3}

Il est évident que ces deux brebis, qui ne sont pas jeunes, symbolisent l’Ancien et le Nouveau Testament, la Parole qui permet à ceux qui la reçoivent de « le bien et de refuser le mal. » Et la vache étant jeune et plus imposante que les brebis, donc d’origine plus récente, ne peut être par conséquent que le symbole d’écrits inspirés d’une origine plus récente et qui sont plus volumineux que la Bible elle-même. En dehors de la Bible, les seuls qui nous portent « témoignage de JÉSUS: Car le témoignage de JÉSUS est l’Esprit de la Prophétie » (Ap. 19: 10)- l’interprétation inspirée des Écritures.

5

Il est à remarquer, notamment, que ce beurre et ce miel sont produits à l’ère Chrétienne, à l’époque où les deux brebis, les deux Testaments existent et aussi à l’époque où l’Esprit de Prophétie est à l’œuvre. {2TG45: 5.4}

Et qu’est-ce que l’Esprit de Prophétie? – Le même chapitre et le même verset donnent la réponse: {2TG45: 6.1}

« Et je tombai à ses pieds pour l’adorer; mais il me dit: Garde-toi de le faire! Je suis ton compagnon de service, et celui de tes frères qui ont le témoignage de JÉSUS. Adore DIEU. Car le témoignage de JÉSUS est l’esprit de la prophétie. » Ap. 19: 10 {2TG45: 6.2}

Nous voyons ici qu’au moment où les Prophéties furent dévoilées à Jean par l’un de ces frères, par ce moyen lui fut révélé le Témoignage de JÉSUS, l’Esprit de Prophétie. Il est alors clair, qu’un serviteur inspiré de DIEU qui porte un message à ses frères, leur porte le Témoignage de JÉSUS. En guise d’illustration: Supposez que le SEIGNEUR JÉSUS vous communique un message personnel par l’intermédiaire d’un messager, son message ne serait-il pas Son témoignage pour vous? Et si DIEU revêtait le messager du don de Son Esprit dans le but de vous révéler les prophéties contenues dans les Écritures, ne viendrait-il pas à vous avec l’Esprit de Prophétie? {2TG45: 6.3}

Ainsi, il est clair que le « Témoignage de JÉSUS » et « l’Esprit de la Prophétie » sont des termes synonymes pour un message pour l’époque, envoyé par DIEU –« la nourriture au temps convenable ». L’Esprit de Prophétie est donc le moyen de communication de DIEU, qui du ciel communique directement avec Son église sur la terre, lui dévoilant aussi les Prophéties scellées. {2TG45: 6.4}

Ayant déjà vu que les deux brebis symbolisent l’Ancien et le Nouveau Testament,

6

nous découvrons maintenant également que la jeune vache est le symbole de l’interprétation inspirée de la Bible, l’Esprit de Prophétie à notre époque. Il est maintenant évident que le produit de ces trois créatures doit nécessairement devenir notre nourriture spirituelle si nous espérons être « laissés » et recevoir l’autorisation de vivre dans la Terre Sainte et cela ne nous sert à rien de penser que nous supporterons le jugement d’une autre manière. Si à ce sujet un doute subsiste encore, alors considérez, je vous prie, ce que l’Apôtre Pierre déclare à ce propos: {2TG45: 6.5}

« Et nous tenons pour d’autant plus certaine la parole prophétique à laquelle vous faites bien de prêter attention, comme à une lampe qui brille dans un lieu obscur, jusqu’à ce que le jour vienne à paraître et que l’étoile du matin se lève dans vos cœurs; sachant tout d’abord vous-mêmes qu’aucune prophétie de l’Écriture ne peut être un objet d’interprétation particulière, car ce n’est pas par une volonté d’homme qu’une prophétie a jamais été apportée mais c’est poussés par le Saint-Esprit que des hommes ont parlé de la part de DIEU. » 2 Pierre 1: 19-21 {2TG45: 7.1}

Avez-vous remarqué ce que dit l’Inspiration? Elle déclare clairement que les Écritures ne sont pas interprétées de façon personnelle, elles ne sont pas interprétées sans la présence de l’Esprit de DIEU en l’homme, elles ne sont pas interprétées que par l’homme. Et la raison donnée, vous vous en rendez compte, est le fait qu’une prophétie n’arrive pas par la volonté d’un homme, mais par la volonté de l’Esprit, par l’entremise des saints hommes de DIEU. Mes frères, ceci est la loi et l’ordre du Ciel, et qui sommes-nous pour les changer? Mettre sa confiance dans des interprétations particulières, c’est vendre son âme à un homme. Voici l’ordre du SEIGNEUR en ce qui concerne cette pratique si dangereuse: {2TG45: 7.2}

« Cessez de vous confier en l’homme, dans les narines duquel il n’y a qu’un souffle: Car de quelle valeur est-il ? » És. 2: 22

7

Puisque la vérité n’est révélée que par l’Esprit de la Vérité à un moment, une époque donnée, toute personne alors qui rejetterait une telle révélation, « la vérité au temps convenable » (Mt. 24: 45), pécherait vraiment « contre le Saint-Esprit. » Mt. 12: 31 {2TG45: 8.1}

Puisqu’il est maintenant claire, telle la lumière du soleil, que l’interprétation inspirée des Écritures qui n’a cessé d’être révélée est le vivant Esprit de Prophétie, les yeux de l’église à l’œuvre, (1 Sam. 9: 9), alors ne pas posséder ces yeux spirituels, c’est essayer de marcher pour ainsi dire dans d’épaisses ténèbres. {2TG45: 8.2}

La science du processus trouve son pareil, très marqué, dans l’usage universel du courant électrique. L’électricité entre en action seulement lorsque le fil vivant (positif) entre en contact avec le fil de terre (le négatif). Ainsi en est-il du contact de l’église avec l’instrument choisi par DIEU (le fil de terre) qui se branche à l’Esprit de DIEU (le fil vivant) –ensemble ils représentent le positif et le négatif– c’est ce qui électrifie l’église, et ainsi ouvre la voie de communication entre l’église et le Ciel. {2TG45: 8.3}

Selon la logique de cette illustration, il s’ensuit que JÉSUS-CHRIST est la grande dynamo et le Père en est la Puissance. Lorsque par conséquent, l’église toute entière, sans en exclure aucun membre, se connectera à la Centrale Céleste, alors la terre entière sera illuminée de la gloire de l’ange (Ap. 18: 1). (C’est la raison pour laquelle l’imposition des mains est la méthode biblique servant à transmettre l’Esprit de DIEU d’une personne à une autre.) Par conséquent, l’église qui n’a pas cette relation vitale avec le Ciel, est une église spirituellement morte, une église qui est forcément « érable, pauvre, malheureuse, aveugle et nue. » (Ap. 3: 17) Ainsi en est-il de chaque individu qui n’est pas en contact avec l’église. Seule cette puissance rend capable

8

chaque membre de l’église individuellement, à choisir le bien et à refuser le mal et de traverser le jour grand et terrible du SEIGNEUR. En conséquence, l’on remarque une fois de plus que ce qui est applicable à l’église en tant que corps l’est aussi pour chaque membre individuellement. {2TG45: 8.4}

La conclusion qui ressort de ces faits scripturaires est évidente: le seul peuple qui sera épargné et qui sera autorisé à vivre dans la Terre Sainte durant le « jour grand et terrible du SEIGNEUR » (Mal. 4: 5) sera composé de ceux qui en font leur principale affaire et qui ont l’habitude de se régaler avec joie (comme l’indique le miel) du produit de ces trois créatures donnant du beurre. {2TG45: 9.1}

Le Révélateur dépeint par un autre symbole la calamité qui doit atteindre ceux qui refusent le beurre et le miel, et la délivrance qui viendra pour ceux qui se nourrissent de ces aliments: {2TG45: 9.2}

« Et la terre secourut la femme [l’église], elle ouvrit sa bouche et engloutit le fleuve [les méchants] que le dragon avait lancé dans sa gueule. Et le dragon fut irrité contre la femme et alla faire la guerre au reste de sa postérité [à ceux qui sont épargnés] qui garde les commandements de DIEU et qui retient le témoignage de JÉSUS. Car le témoignage de JÉSUS est l’Esprit de la prophétie. » Ap. 12: 16,17; 19: 10 {2TG45: 9.3}

Ce passage révèle que le reste, ceux qui seront « laissés » après que la terre aura englouti le fleuve du dragon qui en ce moment menace de supprimer la femme (l’église éternelle) sont ceux qui en tant que groupe gardent les commandements de DIEU et possèdent le « Témoignage de JÉSUS. » C’est à ce moment, et non maintenant, que le reste en tant que corps, gardera vraiment les commandements de DIEU, possédera encore

9

au milieu de lui l’Esprit de Prophétie et sera en réalité le reste, et non simplement quelque chose à venir ou une théorie. {2TG45: 9.4}

Puisque cette séparation de « l’ivraie » d’avec le « blé », « moisson » est une chose, et que la même œuvre s’accomplit pour le Jugement des vivants, alors la seule différence qui existe entre le jugement des morts et celui des vivants est que dans le premier cas, le nom des méchants est retranché des livres qui sont dans le ciel, tandis que dans le deuxième cas les méchants sont physiquement balayés du milieu des membres qui sont vivants au sein de l’Église. Les prophéties et les paraboles que nous examinons ici ne sont pas les seules à enseigner cela, notamment le type (l’expiation- Lé. 23: 27, 29), Premiers Écrits, p. 118 et Testimonies to Ministers, p. 234 enseignent la même vérité. {2TG45: 10.1}

C’est cela la purification du sanctuaire (Da. 8: 14). C’est ce que représente l’expiation antitype (le jour des expiations), (The Great Controversy, pp. 399-402; 420-422; 428-430; La Tragédie des Siècles pp 431-433; 454-466) C’est ce que représente le jugement des vivants, la purification de l’église (Testimonies, Vol. 5, p. 80). C’est de cette façon qu’arrive la fin du monde et c’est cela qui rétablit l’éternité au christianisme. {2TG45: 10.2}

Sous les soins particuliers d’un « Époux » qui ne se trompe jamais, le christianisme, comme nous l’avons déjà vu, est une association à la fois de l’humain et du Divin. De plus, en utilisant le beurre et le miel spirituels, les saints sont capables de vivre une vie fructueuse et utile en ce moment même, et de cette façon ils survivront aux jugements de DIEU. {2TG45: 10.3}

C’est ainsi que tandis que le CHRIST Lui-même, apprit à refuser le mal et à choisir le bien en utilisant ce beurre et ce miel, comme il nous a été dit, Ses disciples, qui

10

maintenant s’assurent qu’ils resteront vivants et qu’ils seront emmenés dans la Terre Sainte, se régalent du beurre produit par les trois créatures mentionnées précédemment. {2TG45: 10.4}

Il devient pertinent de connaître tôt l’origine de l’esprit de la Chrétienté dans la course du temps: {2TG45: 11.1}

« Après avoir autrefois, et de plusieurs reprises et de plusieurs manières, parlé à nos pères par les prophètes, DIEU, dans ces derniers temps, nous a parlé par le Fils qu’il a établi héritier de toutes choses, par lequel il a aussi créé le monde. » Hé. 1: 1, 2 {2TG45: 11.2}

Ces écritures révèlent que CHRIST est non seulement notre Sauveur, mais qu’Il est aussi notre Créateur, qu’Il créa non seulement notre monde, mais aussi tous les autres mondes; ces versets révèlent qu’Il est un avec le Père. C’est la raison pour laquelle « (le Père) dit (à son fils), Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance. » Ge. 1: 26. Et lorsque le mouvement de l’Exode fut sur pied, tous « ont bu le même breuvage spirituel, car ils buvaient à un rocher spirituel qui les suivait et ce rocher était CHRIST. » 1 Co. 10: 4 {2TG45: 11.3}

Clairement donc, puisque la personne nommée maintenant CHRIST, a été avec le peuple de DIEU depuis l’aube même de l’histoire aussi bien durant les périodes de l’Ancien et du Nouveau Testament, le christianisme sur terre s’identifie lui-même depuis l’origine de la création. {2TG45: 11.4}

Donc, le christianisme qui a débuté dès le commencement, montre que CHRIST est au monde ce qu’est la poule pour ses poussins : « Jérusalem, Jérusalem, qui tue les prophètes et qui lapide ceux qui te sont envoyés, combien de fois ai-je voulu

11

rassembler tes enfants comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes, et vous ne l’avez pas voulu! Voici, votre maison vous sera laissée déserte. » Mt. 23: 37, 38 {2TG45: 11.5}

De plus, le christianisme est comme une mère, « À peine en travail, Sion a enfanté ses fils! » És. 66: 8 {2TG45: 12.1}

En outre le christianisme est semblable à un père, « je le connais », dit le SEIGNEUR « qu’il ordonne à ses fils et à sa maison après lui, de garder la voie du SEIGNEUR, en pratiquant la droiture et la justice, et qu’ainsi le SEIGNEUR accomplisse en faveur d’Abraham les promesses qui lui sont faites… » Ge. 18: 19 {2TG45: 12.2}

Le christianisme, est encore comparable à l’eau d’un puits, car le CHRIST dit « celui qui boit de l’eau que je lui donnerai n’aura jamais soif, et l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d’eau qui jaillira jusque dans la vie éternelle. » Jean 4: 14 {2TG45: 12.3}

Le christianisme est aussi comme du sel, CHRIST déclara car « vous êtes le sel de la terre. Mais si le sel perd sa saveur, avec quoi la lui rendra-t-on? Il ne sert plus qu’à être jeté dehors et foulé aux pieds par les hommes. » Mt. 5 : 13 {2TG45: 12.4}

Le christianisme est encore semblable à un bon foyer : « Malheureuse, battue de la tempête, et que nul ne console! Voici, je garnirai tes pierres d’antimoine, et je te donnerai des fondements de saphir; je ferai tes créneaux de rubis, tes portes d’escarboucles, et toute ton enceinte de pierres précieuses. Tous tes fils seront disciples du SEIGNEUR et grande sera

12

la postérité de tes fils. » És. 54: 11-13 {2TG45: 12.5}

L’essentiel dans le christianisme est l’amour: « Et marchez dans l’amour, à l’exemple de CHRIST, qui nous a aimés, et qui s’est livré lui-même à DIEU pour nous, comme une offrande et un sacrifice de bonne odeur. » Ép. 5: 2 {2TG45: 13.1}

« Tu aimeras ton prochain comme toi-même. » Mat. 22: 39 « DIEU a tant aimé le monde qu’il a donné son fils unique, afin que quiconque croit en lui, ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. » Jean 3: 16 {2TG45: 13.2}

De plus, le christianisme est comparable au vent: personne, sauf DIEU et celui qui est « né de nouveau » savent d’où ils viennent et où ils vont, car le vent [du christianisme] souffle où il veut et celui qui [n’est pas né de nouveau] entend le bruit, mais ne peut dire d’où il vient ni où il va; ainsi ceux qui sont nés de l’esprit ne peuvent être discernés par ceux qui ne sont pas nés de nouveau. Jean 3: 8 {2TG45: 13.3}

Par conséquent, un non Chrétien se trouve dans l’impossibilité de savoir ce qu’est le christianisme authentique. C’est précisément la raison pour laquelle les Écritures avertissent avec force « … les méchants feront le mal et aucun des méchants ne comprendra. » Dan. 12: 10 Que le pécheur abandonne donc son péché, qu’il prie afin de recevoir l’Esprit de Vérité, et alors il recevra la compréhension. « Cherchez le SEIGNEUR pendant qu’il se trouve: invoquez-le, tandis qu’il est près. Que le méchant abandonne sa voie, et l’homme d’iniquité ses pensées; qu’il retourne au SEIGNEUR, qui aura pitié de lui, à notre DIEU, qui ne se lasse pas de pardonner. Car Mes pensées ne sont pas vos pensées, et vos voies ne sont pas Mes voies, dit le SEIGNEUR. Autant les

13

cieux sont élevés au-dessus de vos voies, et Mes pensées au-dessus de vos pensées. » És. 55: 6-9 {2TG45: 13.4}

Mais le christianisme est bien plus que toutes ces choses. C’est du pain pour l’affamé, un abri pour celui qui est rejeté, une garde-robe pour celui qui est nu, un médecin et un foyer pour celui qui est malade. En résumé, il est tout pour tous ceux de la maison de DIEU. C’est ici le défi de tous ses adhérents: {2TG45: 14.1}

« Partage ton pain avec celui qui a faim, et fais entrer dans ta maison les malheureux sans asile; si tu vois un homme nu, couvre-le, et ne te détourne pas de ton semblable. » És. 58: 7 {2TG45: 14.2}

Ce défi, mes frères et sœurs ne peut être atteint que si tous, avec sagesse, portent leur aide dans quelque soit la branche, se rappelant que seul l’effort qui exige un sacrifice est récompensé. Parce qu’elle avait donné son tout, son salaire, (Marc 12: 41-44) le salaire de la pauvre veuve fit davantage que ce que les dollars du riche n’aurait jamais pu faire. La veuve de Sarepta, elle aussi utilisa sa dernière goutte d’huile et son dernier pot de farine afin de nourrir le prophète de DIEU, sans aucun espoir d’obtenir davantage, sinon la seule perspective de mourir de faim, n’épargnant même pas son propre fils. Au contraire, sa cruche d’huile et son sac de farine ne furent jamais vides (1 Rois 17: 12, 15,16), et elle et son fils continuèrent à vivre. {2TG45: 14.3}

Abraham devint le père des fidèles et un ami de DIEU, parce qu’il offrit sur l’autel du sacrifice ce qu’il avait de meilleur et tout ce qu’il possédait –son fils unique (Ge. 22: 1-13). {2TG45: 14.4}

À son époque, Joseph devint le sauveur du monde

14

et fut en seconde position après le Pharaon; par égard pour la chasteté, il sacrifia son excellente position pour une cellule de prison (Ge. 39: 7-20). {2TG45: 14.5}

Moïse devint le plus grand libérateur et le plus grand général de tous les temps, parce qu’il sacrifia le trône le plus élevé de son époque pour la liberté de ses frères (Hé. 11: 24, 25; Ex. 3: 10). {2TG45: 15.1}

Les biens de Job et sa famille furent multipliés par deux, parce que Job supporta patiemment ses afflictions en l’honneur de DIEU (Job 42: 10). {2TG45: 15.1}

Samuel devint prophète, prêtre et juge à cause de sa fidélité à son maître Divinement choisi, Élie (1 Samuel 2: 18; 3: 18; 7: 6). {2TG45: 15.3}

Élie fut translaté parce qu’il choisit d’être fugitif à cause de la Réforme (2 Rois 2: 1, 11). {2TG45: 15.4}

Élisée reçut une double portion de l’Esprit de DIEU parce qu’il avait tout abandonné lorsqu’il commença son ministère prophétique auquel il avait été appelé. Oui, il s’interdit de retourner à l’agriculture. En outre, il était au service d’Élie jour et nuit, et il veilla sur lui jusqu’à ce que la « soucoupe Cherchezvolante » descendit pour l’enlever, et jusqu’ à ce qu’il disparut de sa vue (2 Rois 2: 9-15). {2TG45: 15.5}

David fut proclamé roi, parce qu’il risqua sa propre vie pour sauver la vie du peuple de DIEU (1 S. 19: 5; 2 S. 2: 4). {2TG45: 15.6}

Salomon devint le plus sage et le plus riche de tous les rois, pour avoir choisi par-dessus tout, le don de la sagesse afin de juger le peuple de DIEU avec justice (1 Rois 3: 11-13). {2TG45: 15.7}

15

Les Apôtres furent récompensés en ayant leurs noms gravés sur les fondements de la Cité Sainte et Éternelle, parce qu’ils n’ont pas regardé à leur vie à cause de l’Évangile (Ap. 21: 14). {2TG45: 15.8}

Luther devint le père du Protestantisme, car il estimait la Réforme plus importante que sa propre vie. {2TG45: 16.1}

Henry Ford devint l’homme le plus riche du monde à son époque, parce qu’il essaya de faire pour les ouvriers et les plus pauvres plus que ce que firent ses concurrents. {2TG45: 16.2}

Ainsi s’élève la grande pyramide de faits historiques: les hommes qui ont eu le plus de succès dans la vie sont ceux dont les efforts furent centrés, non sur des intérêts égoïstes, mais qui furent une bénédiction pour autrui. Personne n’a pu encore changé cette loi. Pourquoi devrions-nous jouer aux insensés en essayant de la changer? Quelque soit votre but dans la vie, si vous voulez réussir, alors que vos efforts au lieu de tendre vers le moi, qu’ils tendent de préférence vers le bien de l’humanité. L’exhortation de CHRIST est la suivante: « Cherchez premièrement le royaume de DIEU et sa justice et toutes ces choses vous seront données par-dessus. » Mt. 6: 33 {2TG45: 16.3}

Mon Frère, ma Sœur, ne soyez plus un païen ou un Gentil; soyez un Chrétien jusqu’au bout. Ne soyez pas comme l’égoïste, l’orgueilleux et le mondain, car le chemin de la compétition se termine au paradis de l’insensé. C’est l’autoroute vers l’enfer. Fuyez-la. Méditez au sujet de la terrible déclaration faite à l’encontre des bergers cupides de l’époque. (Éz. 34). {2TG45: 16.5}

Et maintenant quand nous reconsidérons Ésaïe 58, nous découvrons que lorsque le christianisme sera totalement réveillé à ce grand besoin et qu’il agira en conséquence, « alors »

16

promet le SEIGNEUR, « ta lumière poindra comme l’aurore, et ta guérison germera promptement; ta justice marchera devant toi, et la gloire du SEIGNEUR t’accompagnera. Alors tu appelleras, et le SEIGNEUR répondra; tu crieras et il dira: Me voici! Si tu éloignes du milieu de toi le joug, les gestes menaçants et les discours injurieux, si tu donnes ta propre subsistance à celui qui a faim, si tu rassasies l’âme indigente, ta lumière se lèvera sur l’obscurité, et tes ténèbres seront comme le midi. Le SEIGNEUR sera toujours ton guide, il rassasiera ton âme dans les lieux arides, et il redonnera de la vigueur à tes membres; tu seras comme un jardin arrosé, comme une source dont les eaux ne tarissent pas. » És. 55: 8-11 {2TG45: 16.6}

La vérité qui se dégage est que si le temps devrait durer et que si nous devions demeurer dans le sentier du christianisme authentique où brille la lumière, tous nous devons donc faire quelque chose au sujet de cette œuvre qui a été très négligée: s’occuper du nécessiteux, car cela ne peut être fait à partir d’un point centralisé, mais à partir nécessairement de centres installés dans chaque état et dans chaque pays, tout lieu où le message de l’heure « poussera encore des racines par-dessous, et portera du fruit par-dessus. » És. 37: 31 {2TG45: 17.1}

« Alors le roi dira à ceux qui seront à sa droite: Venez, vous qui êtes bénis de mon Père; prenez possession du royaume qui vous a été préparé dès la fondation du monde. Car j’ai eu faim, et vous m’avez donné à manger; j’ai eu soif, et vous m’avez donné à boire; j’étais étranger, et vous m’avez recueilli; j’étais nu, et vous m’avez vêtu; j’étais malade, et vous m’avez visité; j’étais en prison, et vous êtes venus vers moi. » Mt. 25: 34-36 {2TG45: 17.2}

Cependant, notre devoir est de considérer non seulement

17

cette injonction, mais aussi tout ce que l’inspiration nous a présenté. Tout doit devenir partie intégrante de notre être, à l’instar de la nourriture que nous consommons, si nous devons expérimenter de toutes les promesses de DIEU, et devenir héritiers du Royaume éternel. C’est là le côté lumineux du tableau. {2TG45: 17.3}

Mais malheureusement, il y a aussi le côté sombre. En tout premier plan, nous avons le patriarche Lot. En laissant toutes les collines stériles à son vieil oncle Abraham, et choisissant égoïstement toute la plaine fertile, ne lui rapporta pas les fruits escomptés. Quand bien même il aurait prospéré pendant une période, finalement, lorsqu’il en eut terminé avec Sodome, il s’en alla le plus pauvre parmi les pauvres (Ge. 19: 15-17). {2TG45: 18.1}

Pharaon et ses grands hommes furent engloutis par la Mer Rouge dans leur tentative de garder le peuple de DIEU dans l’esclavage à tout jamais, et ils furent enterrés vivants au milieu d’elle (Ex. 14: 22, 23, 38). {2TG45: 18.2}

Pour avoir escroqué à Naboth sa vigne, et pour lui avoir ôté la vie, Achab, roi d’Israël et toute sa maison mourut, frappés par le tranchant de l’épée (1 Rois 21). {2TG45: 18.3}

Ceux qui jetèrent les trois jeunes Hébreux dans la fournaise, furent eux-mêmes brûlés par elle (Da. 2: 32) de même que les hommes égoïstes, cupides et cruels qui jetèrent Daniel dans la fosse aux lions furent finalement dévorés par les bêtes affamées (Da. 6: 24). {2TG45: 18.4}

Haman érigea une potence afin d’y pendre Mardochée, c’est lui qui s’y retrouva pendu (Esther 7: 10). {2TG45: 18.5}

Pour s’être attribué la gloire et le mérite de son excellent discours, Hérode fut rongé par les vers

18

(Actes 12: 23). {2TG45: 18.6}

Pour quelques pièces misérables, Judas livra son maître à la mort, puis devenu fou, il dédaigna le salaire dérisoire, il retourna contre lui-même cette main cupide et trompeuse qui avait saisi ce salaire et par elle il se donna une fin maudite et violente et une pauvre fosse commune, et ce avant même que JÉSUS ne fut cloué à la croix (Mt. 27: 5; Actes 1: 18). {2TG45: 19.1}

En vérité, « Si quelqu’un mène en captivité, il ira en captivité; si quelqu’un tue par l’épée, il faut qu’il soit tué par l’épée. » Ap.13: 10 {2TG45: 19.2}

Ainsi la loi immuable des rétributions exige encore œil pour œil, dent pour dent. Oh! c’est si vrai que ce qu’un homme a semé il le récoltera. (Ga. 6: 7) {2TG45: 19.3}

Ces exemples remarquables ne font que toucher le rouleau de l’histoire. L’on pourrait y ajouter des milliers, sans faire allusion à ceux que l’on saurait compter, qui n’ont pas été rapportés et qui remontent au temps les plus reculés. {2TG45: 19.4}

Ainsi dans cette révélation complète des rayons lumineux provenant des puissants projecteurs Célestes, les « deux chemins pour les voyageurs » sont clairement établis- le mauvais chemin, orgueilleux, sans rigueur et large sur lequel beaucoup voyagent vers la destruction; et le vrai chemin, sans pompe, étroit et resserré où peu voyagent et qui conduit à la vie. Les deux voies étant illuminées du début jusqu’à la fin, le voyageur peut voir toute la longueur de chaque voie, et il peut savoir par conséquent à quoi il peut s’attendre en voyageant sur l’une ou l’autre des voies. Pourquoi donc ne pas choisir de marcher sur la voie qui conduit à la vie, à la sécurité et au bonheur, et fuir celle qui conduit à la tristesse, à la pauvreté et à la mort? Pourquoi continuer à vous ridiculiser en tentant d’obtenir les promesses fidèles de DIEU en courant ici et là, d’une

19

contrefaçon à une autre? Pourquoi ne pas rechercher les bénédictions de la vie dans la voie du SEIGNEUR? Il est certain que toutes les voies de DIEU sont contraires à celles de l’homme, mais si elles ne l’étaient pas, seraient-elles meilleures que les nôtres ? « Mes pensées ne sont pas vos pensées, et vos voies ne sont pas Mes voies, dit le SEIGNEUR. » És. 55: 8 {2TG45: 19.5}

Pour terminer, le christianisme parvenu à sa pleine stature, est l’image de DIEU reproduite dans Son peuple, lorsque ce dernier aura atteint sa pleine croissance; – quand ils seront rassemblés un à un de toutes les nations et qu’ils seront ramenés dans « leur propre pays » Éz. 34: 11-13, au lieu et au moment où leur sang sera purifié, là où leur cœur de pierre leur sera ôté et ils recevront en échange, dans la victoire et la joie, un cœur de chair sur lequel seront gravés les commandements de DIEU; quand ils les connaîtront tous et serviront le SEIGNEUR, car les Écritures déclarent: « Je vous donnerai un cœur nouveau, et Je mettrai en vous un esprit nouveau; J’ôterai de votre corps le cœur de pierre, et Je vous donnerai un cœur de chair. Je mettrai mon esprit en vous, et Je ferai en sorte que vous suiviez Mes ordonnances, et que vous observiez et pratiquiez Mes lois. » Éz. 36: 26, 27 C’est ce qu’ils seront alors, et dans ce lieu ils seront préparés pour la translation. {2TG45: 20.1}

Qu’en sera-t-il de nous maintenant- la voie glorieuse ou celle qui ne l’est pas, celle de servir DIEU et les autres ou Satan et le moi ? Servir DIEU et les humains est une chose noble, mais servir Satan et le moi est vil. Alors ne choisirons-nous donc pas joyeusement de nous régaler du beurre et du miel afin de connaître la différence entre le bien et le mal, et apprendre à choisir le bien et à refuser le mal? Choisirons-nous d’être épargnés de la destruction et d’être emmenés dans « le beau pays »? À DIEU ne plaise qu’ils refusent sa gracieuse invitation. Il appartient maintenant à tout un chacun de saisir cette invitation ou de passer à côté de ce que

20

le christianisme lui offre. Je vous supplie d’en faire votre principale préoccupation afin d’obtenir les bénédictions promises, afin que vous soyez à même d’échapper à la destruction des méchants, des incrédules et de ceux qui doutent, et que vous soyez « laissés » afin que vous appréciiez éternellement la promesse. {2TG45: 20.2}

« Et les restes de Sion, les restes de Jérusalem, seront appelés saints, quiconque à Jérusalem sera inscrit parmi les vivants … et il y aura un abri pour donner de l’ombre contre la chaleur du jour, pour servir de refuge et d’asile contre l’orage et la pluie… Car le SEIGNEUR consolera Sion: il consolera ses ruines; il rendra son désert semblable à un Éden, et sa terre aride à un jardin du SEIGNEUR. La joie et l’allégresse se trouveront au milieu d’elle, les actions de grâces et le chant des cantiques. Ainsi les rachetés du SEIGNEUR retourneront, ils iront à Sion avec chants de triomphe, et une joie éternelle couronnera leur tête; l’allégresse et la joie s’approcheront, la douleur et les gémissements s’enfuiront. » És. 4: 3, 6; 51: 3, 11 {2TG45: 21.1}

21

MÉDITATION

L’Arbre Stérile

Je lirai dans « Les Paraboles de JÉSUS », pages 183, 184, à partir du premier paragraphe: {2TG46: 22.1}

« Le figuier stérile reçoit la pluie, les rayons du soleil et les soins du vigneron. Du sol, il retire les éléments nécessaires à son développement, mais ses branches improductives ne font que priver de lumière les plantes fertiles qui ne peuvent pas prospérer à son ombre. …{ 2TG46: 22.2}

« Avec quel amour inlassable le CHRIST ne travailla-t-il pas en faveur d’Israël pendant cette période de sursis. « soins et ses travaux en faveur de son peuple n’ont pas diminué, mais augmenté. Il dit encore: « Moi le SEIGNEUR, J’en suis le gardien, Je l’arrose à chaque instant; de peur qu’on ne l’attaque, nuit et jour Je la garde. » {2TG46: 22.3}

« Peut-être à l’avenir donnera-t-il du fruit; sinon … »{2TG46: 22.4}

« Le cœur qui ne répond pas à la sollicitude divine s’endurcit jusqu’à devenir insensible à l’influence du Saint-Esprit. C’est alors que la sentence est prononcée: « -le: pourquoi occupe-t-il la terre inutilement? » {2TG46: 22.5}

Cette parabole explique que le christianisme est semblable à une plante, il est semblable à un arbre. En outre, elle explique que DIEU est très patient à notre égard quand à notre christianisme, car dans la parabole ce n’est qu’après la troisième année, que le SEIGNEUR envisage de la couper, et ce n’est qu’à ce moment qu’il fut convaincu de ne pas lui accorder une autre chance. Ainsi nous voyons que beaucoup de temps nous est accordé afin de porter du fruit. Néanmoins, comme dans la parabole, aucun arbre stérile ne sera épargné au delà de la quatrième année de la parabole. {2TG46: 22.6}

22

LE DON DES MIRACLES DE FAÇON SPÉCIFIQUE, LE PARLER EN LANGUES ET LE DON DE GUÉRISON… QUAND, COMMENT, QUI?

ÉTUDE PRÉSENTÉE PAR V.T. HOUTEFF

MINISTRE DES ADVENTISTES DAVIDIENS DU 7e JOUR

SABBAT 25 MARS 1950

CHAPELLE MONT CARMEL

WACO, TEXAS

Jamais auparavant, on a autant mené campagne en faveur des dons des miracles, et d’une façon spéciale le don des langues et le don de guérison, jamais on n’a pratiqué ces choses dans la Chrétienté comme on le fait aujourd’hui. Cependant, jamais on n’a eu de doute aussi grand quant à l’authenticité de ces manifestations. Lorsque l’on est confronté aux propagateurs de ces miracles, ceux qui ne les croient pas ou les acceptent, ceux qui ne possèdent pas leur puissance, disent n’importe quoi en désespoir de cause, dans leur effort de s’opposer au phénomène et pour se conforter dans leurs réalisations spirituelles limitées. Ici le but de l’Inspiration est de dissiper la fumée qui a résulté de cette question ardente entre ces deux camps hostiles de Chrétiens, et exposer la vérité à ce sujet, vérité que le plus grand ennemi à si bien complètement occultée. {2TG46: 23.1}

Une chose essentielle afin d’avoir une compréhension correcte. {2TG46: 23.2}

23

Pour mieux comprendre le sujet dans son entier, nous avons à la base un fait fondamental: Au jour de la Pentecôte les disciples ont réellement parlé les langues de tous les peuples qui étaient alors présents. De ce point clef, nul ne saurait avoir de divergence et en même temps croire au rapport, ou connaître la vérité qu’elle contient. {2TG46: 24.1}

« Le jour de la Pentecôte, ils étaient tous ensemble dans le même lieu. Tout à coup il vint du ciel un bruit comme celui d’un vent impétueux, et il remplit toute la maison où ils étaient assis. Des langues, semblables à des langues de feu, leur apparurent, séparées les unes des autres, et se posèrent sur chacun d’eux.. Et ils furent tous remplis du Saint-Esprit, et se mirent à parler en d’autres langues, selon que l’Esprit leur donnait de s’exprimer. Or il y avait en séjour à Jérusalem des Juifs, hommes pieux, de toutes les nations qui sont sous le ciel. Au bruit qui eut lieu, la multitude accourut, et elle fut confondue parce que chacun les entendait parler dans sa propre langue. Ils étaient tous dans l’étonnement et la surprise, et ils se disaient les uns aux autres: Voici, ces gens qui parlent ne sont-ils pas tous Galiléens? Et comment les entendons-nous dans notre propre langue à chacun, dans notre langue maternelle? Parthes, Mèdes, Elamites, ceux qui habitent la Mésopotamie, la Judée, la Cappadoce, le Pont, l’Asie, la Phrygie, la Pamphylie, l’Égypte, le territoire de la Libye voisine de Cyrène, et ceux qui sont venus de Rome, Juifs et prosélytes, Crétois et Arabes, comment les entendons-nous parler dans nos langues des merveilles de DIEU? » Ac. 2: 1-11 {2TG46: 24.2}

Bien que ce sujet soit confus à cause de la controverse, cependant, il en ressort le fait indéniable, que, quelque soit ce que quelqu’un peut prétendre, depuis que les disciples revêtus du don des miracles ont disparus,

24

aucune autre secte ou peuple n’a possédé le don que les 120 ont reçu à la Pentecôte. D’où la vérité est que le don s’envola pour ainsi dire, et s’est éloigné des hommes aussi vrai que les disciples disparurent, et jamais depuis cette époque, le don ne s’est manifesté à nouveau. {2TG46: 24.3}

Si quelqu’un voudrait faire un débat de cette déclaration, alors tout ce qui serait nécessaire de discréditer serait qu’ils ouvrent la bouche et parlent toutes nos langues contemporaines, à l’instar des apôtres qui parlèrent les langues des peuples à leur époque, ou qu’ils produisent un témoignage historique d’une telle manifestation depuis cette époque. Mais en l’absence prolongée d’une telle évidence, que se passe-t-il? Ce don va-t-il jamais se manifester à nouveau? S’il en est ainsi, quand? Pourquoi pas maintenant? {2TG46: 25.1}

Pour répondre de façon satisfaisante à ces questions, nous devons premièrement considérer les conditions qui permirent aux premiers disciples de CHRIST de recevoir le don des miracles, car ce n’est qu’une condition semblable qui produira les mêmes résultats. Tout d’abord, rappelons-nous que tous les disciples étaient d’un même accord (Act.2: 1) avant de recevoir le don. Cependant, avant la Pentecôte, ils étaient jaloux les uns des autres, désirant exceller dans leur poste, dans le prestige et toutes autres choses. La Chrétienté aujourd’hui est pire; en fait elle se trouve dans une condition pire que toutes les autres époques. Jamais auparavant, il n’y a eu une telle controverse, des querelles semblables, de telles accusations

25

et de faits accablants en essayant de s’exalter et de diminuer l’autre. Ceci ne concerne pas spécialement le fait qu’une secte soit en désaccord avec une autre, car tous savent que s‘il n’y avait pas de différences, les sectes n’existeraient pas. Au contraire, ce qui fait l’objet d’une préoccupation particulière est le fait qu’à peine deux individus au sein d’une secte sont d’accord sur tous les points enseignés et sur la pratique. Et mis à part le fait que la dissension, les divisions et les bigoteries de tous genres règnent, chaque dénomination dans la Chrétienté se tire, en plus, l’un l’autre, jusqu’au bout avec d’autre maux spirituelles …. Qui peut le nier? {2TG46: 25.2}

Bien avant que cette triste condition ne se développât, le SEIGNEUR a mis en garde contre le fait que les hommes s’endormiraient et que le Diable sèmerait son « ivraie » parmi le « blé » (Matt. 13: 25, 28). Combien de temps cela durera-t-il?–« Jusqu’à la moisson » Et « à l’époque de la moisson » dit le SEIGNEUR, « Je dirai aux moissonneurs: Arrachez d’abord l’ivraie, et liez-la en gerbes pour la brûler, mais amassez le blé dans mon grenier. » Mat. 13 : 30. {2TG46: 26.1}

Puisque d’un point de vue strictement Biblique, DIEU ne déversera pas le don des miracles sur un autre peuple, si ce n’est sur ceux qui, en tant que groupe deviendront un, qui parviendront à voir de la même manière (Es. 58.8), et l’Esprit ne peut effectuer cette unité et cette harmonie maintenant tandis que l’ivraie est mélangée au blé, il s’ensuit donc que tous devraient aussi se réconcilier avec la discipline éducative et rédemptrice qui consiste à compter sur le SEIGNEUR jusqu’à la « », jusqu’à ce que l’ivraie, ceux qui sont discordants ou faux, soient retranchés. Ceux qui n’attendront pas, mais qui seront impatients de posséder la puissance en cet instant même afin d’accomplir des prodiges, se séduiront eux-mêmes par un faux don. Voulant absolument obtenir le don de la puissance accomplissant les miracles qui est proclamé, au lieu

26

de vouloir posséder les dons qui sont déjà disponibles qui permettront de hâter la moisson, ils se contenteront d’une contrefaçon qui est acceptée, à l’exemple de Pharaon qui s’est contenté des faux serpents que ses grands hommes avaient produits contre ceux de Moïse (Ex. 7:10-12). Si ces faux faiseurs de miracles et ces chasseurs de miracles d’aujourd’hui ne se repentent de cette folie, alors ils devront subir les conséquences de leurs sottises. {2TG46: 26.2}

Quelle est donc la vérité au sujet de ce don? Devrons-nous comprendre que l’œuvre évangélique se terminera sans lui? L’Inspiration ne reste pas en silence à ce sujet, mais comme nous le verrons, elle déclare clairement que l’œuvre évangélique ne se terminera jamais, que « la moisson » ne sera jamais engrangée, sans une manifestation mondiale (universelle) du don des miracles, y compris le don des langues. {2TG46: 27.1}

Mais, vous pourriez dire, que s’il appartient aux Anges, et non aux hommes, de séparer les bons des mauvais, et de terminer ainsi la moisson, à quoi servirait et de quel profit serait ce don à l’humanité s’il n’y a plus d’âmes à sauver après cela? C’est précisément à ce point obscur du chemin, que l’église a besoin de lumière, si elle ne veut pas plonger aveuglément et s’égarer dans les épaisses ténèbres qui se trouvent devant elle. {2TG46: 27.2}

Afin de pénétrer dans la pleine lumière, nous devons premièrement prendre conscience de ce que la moisson qui précéda la Pentecôte se produisit dans une église qui s’était elle-même trompée, l’église Juive; et par la puissance accomplissant les miracles manifestée par

27

CHRIST Lui-même, qui donna les 120 disciples, les premiers fruits de ceux qui seront ressuscités. Tandis que la moisson qui précéda la Pentecôte eut lieu au sein des nations; et par la puissance opérant des miracles manifestée par les premiers disciples, les 120, remplis du Saint Esprit, il y eut une abondante (innombrable) multitude qui se convertit au christianisme (Act. 2: 41, 47), les seconds fruits de tous ceux qui ressusciteront. {2TG46: 27.3}

Résumons donc les types dans la période précédant la Pentecôte: (1) les premiers fruits furent dénombrés, (2) ils venaient exclusivement de l’église, (3) à cette époque CHRIST Lui-même accomplit les miracles. {2TG46: 28.1}

En ce qui concerne les types après la Pentecôte: (1) les seconds fruits ne furent pas dénombrés; (2) ils venaient des nations; (3) les miracles furent accomplis pour ceux qui furent dénombrés(les 120), c’est-à-dire les premiers fruits. {2TG46: 28.2}

Donc, la moisson antitype qui précède la Pentecôte a lieu dans une église qui s’est elle même trompée, l’église de Laodicée, « la maison de DIEU »; et par la puissance accomplissant les miracles manifestée par le Ciel même, par le truchement des anges (Matt. 13:39), elle produira les 144 000, les prémices de ceux qui ne mourront jamais. Tandis que la moisson anti type qui a lieu après la Pentecôte se déroule au sein des nations et par la puissance accomplissant des miracles, manifestée par les 144 000 remplis du Saint-Esprit; elle produira la grande foule que personne ne peut compter (Ap. 7: 9), les seconds fruits de ceux qui jamais ne passeront par la mort. {2TG46: 28.3}

Cette même vérité est représentée sous différents aspects dans la prophétie de Daniel. {2TG46: 28.4}

28

« Tu regardais, lorsqu’une pierre se détacha sans le secours d’aucune main, frappa les pieds de fer et d’argile de la statue, et les mit en pièces. Alors le fer, l’argile, l’airain, l’argent et l’or furent brisés ensemble, et devinrent comme la balle qui s’échappe d’une aire en été; le vent les emporta, et nulle trace n’en fut retrouvée. Mais la pierre qui avait frappé la statue devint une grande montagne, et remplit toute la terre… Dans le temps de ces rois, le DIEU des cieux suscitera un royaume qui ne sera jamais détruit, et qui ne passera point sous la domination d’un autre peuple; il brisera et anéantira tous ces royaumes-là, et lui-même subsistera éternellement. C’est ce qu’indique la pierre que tu as vue se détacher de la montagne sans le secours d’aucune main, et qui a brisé le fer, l’airain, l’argile, l’argent et l’or. Le grand DIEU a fait connaître au roi ce qui doit arriver après cela. Le songe est véritable, et son explication est certaine. » Dan. 2: 34, 35, 44, 45. {2TG46: 28.5}

Qu’est ce qui frappe l’image? N’est ce pas la pierre, dont Daniel révèle comme étant le symbole du Royaume de DIEU restauré? Garder aussi à l’esprit le fait que l’image n’est frappée par la pierre, qu’après qu’elle (la pierre) se détache de la montagne sans le secours d’aucune main, après quoi elle grandit et remplit toute la terre, elle devient ainsi à son tour une grande montagne. Pour éclaircir cette vérité le prophète Ésaïe ajoute: {2TG46: 29.1}

« Il arrivera, dans la suite des temps, Que la montagne de la maison du SEIGNEUR Sera fondée sur le sommet des montagnes, Qu’elle s’élèvera par-dessus les collines, Et que toutes les nations y afflueront. Des peuples s’y rendront en foule, et diront: Venez, et montons à la montagne du SEIGNEUR, A la maison du DIEU de Jacob, Afin qu’il nous enseigne ses voies, Et que nous marchions dans ses sentiers. Car de Sion sortira

29

la loi, Et de Jérusalem la parole du SEIGNEUR. » Es. 2: 2, 3 {2TG46: 29.2}

Ainsi, la pierre se détachant de façon surnaturelle de la montagne, et qui surnaturellement devient une grande montagne, puis remplit toute la terre, révèle le processus par lequel la prophétie devient l’histoire: la pierre (par le fait qu’elle grossit) est le symbole des premiers fruits dans le royaume; le noyau du royaume commence avec les 144 000 « serviteurs de DIEU ». (Ap. 7: 3). Par conséquent, l’église de Laodicée (étant la dernière dans laquelle se trouve mélangés l’ivraie et le blé, et par conséquent celle dans laquelle sont moissonnés les prémices, les 144 000) est forcément la montagne d’où sort la pierre, le premier fruit du royaume. {2TG46: 30.1}

En outre, l’on note le fait qu’elle se détache sans le secours d’aucune main, sans l’aide humaine, ce qui souligne manifestement qu’elle est engrangée par les anges; leur croissance alors, comme le révèle celle de la pierre, résulte de la récolte des seconds fruits qui s’est faite dans toutes les nations, faisant que la montagne ou le royaume remplit toute la terre, et cette œuvre surnaturelle qui consiste à détacher la pierre, la séparation des 144 000, le noyau du royaume, constitue la purification de l’église. {2TG46: 30.2}

En fin de compte, si la pierre, comme nous l’avons vu, se détache – l’établissement du royaume naissant « le temps de ces rois » (les rois symbolisés par les orteils) et non après leur époque, et puisque les 144 000 « serviteurs de DIEU » se trouvent sur le mont Sion (Ap. 14:1), il s’ensuit donc que la pierre, symbolisant le royaume au commencement,

30

est établie en Terre Promise, alors que les rois, symbolisés par les orteils, existent encore. {2TG46: 30.3}

Il est donc incontestable que les 144 000 serviteurs de DIEU, sans fraude, (Ap. 14:3) constituent le gouvernement de DIEU à ses débuts, la pierre qui frappe la statue et qui après quoi devient une grande montagne qui remplit toute la terre, ils sont les instruments utilisés dans le renversement final de tous les gouvernements terrestres. Par conséquent, de qui d’autre à cette époque dans le monde entier, sinon d’eux que l’on pourrait écrire… {2TG46: 31.1}

« … Car ce sont des hommes de prodige. …un peuple nombreux et puissant, tel qu’il n’y en a jamais eu, et qu’il n’y en aura jamais eu et qu’il n’y en aura jamais dans la suite des âges. »Za. 3: 8; Joë. 2: 2 {2TG46: 31.2}

« Le reste de Jacob sera parmi les nations, au milieu des peuples nombreux, comme un lion parmi les bêtes de la forêt, comme un lionceau parmi les troupeaux de brebis: lorsqu’il passe, il foule et déchire, et personne ne délivre. … Celui qui est la part de Jacob n’est pas comme elles; car c’est lui qui a tout formé, et Israël est la tribu de son héritage. Le SEIGNEUR des armées est son nom. Tu as été pour moi un marteau, un instrument de guerre. J’ai brisé par toi des nations, par toi j’ai détruit des royaumes. Par toi j’ai brisé le cheval et son cavalier; par toi j’ai brisé le char et celui qui était dessus. Par toi j’ai brisé le vieillard et l’enfant; par toi j’ai

31

brisé le jeune homme et la jeune fille. Par toi j’ai brisé le berger et son troupeau; par toi j’ai brisé le laboureur et ses bœufs; par toi j’ai brisé les gouverneurs et les chefs. » Mi. 5: 7, 9- Jé. 51: 19-23 {2TG46: 31.3}

Qui oserait remettre en question que dans la prophétie qu’ils constituent ce peuple et que cette église est celle qui achèvera l’œuvre – le seul peuple et la seule église qui posséderont tous les dons de l’esprit, du don de prophétie au don de gouverner et celui de miracles; ces dons leur sont attribués afin d’achever leur œuvre suprême qui est d’éclairer la terre de gloire (Ap. 18:1), « la prédiction de l’évangile du royaume dans le monde entier afin de servir de témoignage à toutes les nations, » et par conséquent rassembler le peuple de DIEU, les seconds fruits, sans ivraie (« Mon peuple ») de Babylone (Ap. 18: 4). De toutes nations et tribus, et langues et peuples (sur qui règne Babylone), ils amèneront « leurs frères » dans l’église purifiée (Es. 66: 19, 20), le royaume de DIEU sur la terre, au commencement de sa restauration. {2TG46: 32.1}

Ayant depuis longtemps envisagé dans la prophétie ce jour glorieux de triomphe pour le peuple et l’église de DIEU, et pour « l’évangile éternel », l’Inspiration déclare avec une grande joie: {2TG46: 32.2}

« De puissants miracles furent opérés ; des malades étaient guéris, et les disciples étaient accompagnés de signes et de prodiges. DIEU était à l’œuvre, et tous les saints, sans en craindre les conséquences, suivaient la conviction de leurs propres consciences. Ils s’unissaient à ceux qui observaient tous les commandements de DIEU, et proclamaient au loin le troisième message. » Premiers Écrits, p. 278 {2TG46: 32.3}

32

« En ces jours-là, les hommes chercheront la mort, et ils ne la trouveront pas; ils désireront mourir, et la mort fuira loin d’eux. » Ap. 9: 6 {2TG46: 33.1}

« Mais les épées dont ils allaient se servir se brisaient et n’avaient pas plus de pouvoir que des fétus de paille. » Premiers Écrits, p. 285 {2TG46: 33.2}

« Ainsi parle le SEIGNEUR: Je retourne à Sion, et Je veux habiter au milieu de Jérusalem. Jérusalem sera appelée ville fidèle, et la montagne du SEIGNEUR des armées, montagne sainte. Et beaucoup de peuples et de nombreuses nations viendront chercher le SEIGNEUR des armées à Jérusalem et implorer le SEIGNEUR. Ainsi parle le SEIGNEUR des armées: En ces jours-là, dix hommes de toutes les langues des nations saisiront un Juif par le pan de son vêtement et diront: Nous irons avec vous, car nous avons appris que DIEU est avec vous. » Za. 8 : 3, 22, 23. {2TG46: 33.3}

Illuminant de façon précise la question relative aux langues, la prophétie de Zacharie révèle qu’à l’époque du rassemblement, l’époque où DIEU Lui-même appellera l’église « ville de vérité », une « sainte montagne », l’époque pendant laquelle les nations iront chercher le SEIGNEUR et inviteront les autres à les accompagner, c’est

33

à ce moment que l’église entière, chaque soldat actif dans l’armée évangélique aura le don des langues, comme cela est explicitement indiqué par la déclaration « dix hommes de toutes les langues des nations ». La signification universelle de ce chiffre est confirmée par les dix orteils de la statue de Dan. 2, par les dix cornes de la bête de Daniel 7 et d’Apocalypse.13: 1, par les serviteurs de la parabole des dix mines (Luc 19: 12, 25) et par les dix vierges (Matt. 25: 1, 12) qui symbolisent l’église toute entière, tandis que les cinq vierges sages (« blé ») et les cinq vierges folles (« l’ivraie ») sont encore ensemble. Dans tous ces exemples, comme dans toutes les autres circonstances, le nombre dix, est numériquement symbole d’Universalité. {2TG46: 33.4}

Les écrits de Joël, Michée, Jérémie, Premiers Écrits sont aussi concluants que la prophétie de Zacharie au sujet du don véritable du parlé en langues, et les prophéties de l’Apocalypse sur les autres dons des miracles y inclus l’immunité contre la mort, qui doivent se manifester au sein du peuple de DIEU. Poursuivant avec la prophétie de Joël, nous réalisons que les dons sont déversés, à la fois sur les vieux et les jeunes: {2TG46: 34.1}

« Et vous, enfants de Sion, soyez dans l’allégresse et réjouissez-vous dans le SEIGNEUR, votre DIEU, Car il vous donnera la pluie en son temps, Il vous enverra la pluie de la première et de l’arrière-saison, Comme autrefois. Après cela, Je répandrai Mon esprit sur toute chair; Vos fils et vos filles prophétiseront, Vos vieillards auront des songes, Et vos jeunes gens des visions. » Joë. 2: 23, 28{2TG46: 34.2}

34

Ici notamment, en des termes les plus clairs, la vérité est établie: Après et non avant, la première et la dernière pluie (toutes deux étant le symbole de la vérité fraîchement révélée, venant directement du trône de DIEU, avant la moisson, pendant l’époque de la grande « moisson », pendant le rassemblement du peuple, ces dons relatifs aux miracles seront restaurés. La conséquence de leur restauration par DIEU est décrite de façon pittoresque en des termes presque identiques par Ésaïe et Michée. {2TG46: 34.3}

« Il arrivera dans la suite des temps, que la montagne de la maison du SEIGNEUR sera fondée sur le sommet des montagnes, qu’elle s’élèvera par-dessus les collines, et que les peuples afflueront.. Des nations s’y rendront en foule, et diront: Venez, et montons à la montagne du SEIGNEUR, à la maison du DIEU de Jacob, afin qu’il nous enseigne ses voies, et que nous marchions dans ses sentiers. Car de Sion sortira la loi, et de Jérusalem la parole du SEIGNEUR. » Mi. 4: 1, 2 {2TG46: 35.1}

En plus du témoignage des types, ici, de la bouche au moins de sept témoins (Jean, Michée, Joël, Daniel, Zacharie, Ésaïe, CHRIST Lui-même.) se trouve « la parole de Prophétie encore plus certaine », révélant le moment fixé pour le don des miracles. {2TG46: 35.2}

En résumé, leur témoignage fidèle est que les dons se manifesteront à nouveau parmi les hommes (1) après et pas avant l’effusion de la pluie de l’arrière-saison (la dernière pluie) ; (2) après que la pierre se sera « détachée de la montagne », et non pas avant ; (3) l’époque où le SEIGNEUR rassemblera les seconds fruits

35

de l’« est » et de l’« ouest » ; (4) à l’époque où Sion et Jérusalem seront appelées villes « de la vérité, et la montagne du SEIGNEUR des armées, la sainte montagne » (royaume saint) ; (5) au moment où « les habitants d’une ville », iront à l’autre, disant : Allons promptement prier devant le SEIGNEUR, et rechercher le SEIGNEUR des armées ; j’irai aussi. » {2TG46: 35.3}

C’est de cette façon que le SEIGNEUR libérera son peuple à la fois du péché et des pécheurs, il les mettra à part pour toujours et les revêtira de tous les pouvoirs accomplissant des miracles. Fait-il cela à cause de leur bonne conduite ? Ou à cause de Son nom ? Sa réponse est la suivante: {2TG46: 36.1}

« C’est pourquoi dis à la maison d’Israël: Ainsi parle le Seigneur, DIEU: Ce n’est pas à cause de vous que j’agis de la sorte, maison d’Israël; c’est à cause de mon saint nom, que vous avez profané parmi les nations où vous êtes allés. Je sanctifierai mon grand nom, qui a été profané parmi les nations, que vous avez profané au milieu d’elles. Et les nations sauront que Je suis le SEIGNEUR, dit le Seigneur, DIEU, quand Je serai sanctifié par vous sous leurs yeux. Je vous retirerai d’entre les nations, Je vous rassemblerai de tous les pays, et Je vous ramènerai dans votre pays. Je répandrai sur vous une eau pure, et vous serez purifiés; Je vous purifierai de toutes vos souillures et de toutes vos idoles. Je vous donnerai un cœur nouveau, et Je mettrai en vous un esprit nouveau; J’ôterai de votre corps le cœur de pierre, et Je vous donnerai un cœur de chair. Je mettrai Mon esprit en vous, et Je ferai en sorte que vous suiviez Mes ordonnances, et que vous observiez et pratiquiez Mes lois. Vous habiterez le pays que J’ai donné à vos pères; vous serez Mon peuple, et Je serai votre DIEU. » Ez. 36: 22-28 {2TG46: 36.2}

36

Remarquez comment ces versets clarifient le tableau — ce que DIEU accomplit en faveur de Son peuple, Il le fait, non parce qu’ils en sont dignes, mais à cause de Son propre nom; ce qu’Il accomplit, ne se fait pas avant, mais après les avoir retiré de toutes les nations et ramener dans leur propre pays ; alors après quoi, et dans ce lieu, Il les purifie et change leurs cœurs. Tout ceci démontre qu’aussi longtemps que Son peuple sera mélangé à l’ivraie et qu’il vivra au milieu des Païens, jamais il ne sera qualifié pour la translation. Il est par conséquent évident, que la terre de nos pères sera notre dernière et superbe chambre de toilette qui devra nous rendre qualifiés pour la société des êtres purs, sans péché et éternels. {2TG46: 37.1}

Réalisons- nous, aussi clairement que nous le devrions, que si nous négligeons de prendre garde à la vérité relative à cet événement des plus mémorables dans toute l’histoire de l’église, ce sera perdre le don des miracles, la qualification en vue de la translation, et le droit de vivre et de régner avec CHRIST pendant les milles ans. Ne permettons pas à l’ennemi de nous dérober de cette qualification de cœur nouveau pour le ciel. {2TG46: 37.2}

Ce rassemblement sera vraiment le second exode, et se fera exactement comme l’a déclaré le SEIGNEUR: {2TG46: 37.3}

« Dans ce même temps,

37

le SEIGNEUR étendra une seconde fois sa main, pour racheter le reste de son peuple, dispersé en Assyrie et en Égypte, à Pathros et en Ethiopie, à Elam, à Schinear et à Hamath, et dans les îles de la mer. Et il y aura une route pour le reste de son peuple, qui sera échappé de l’Assyrie, comme il y en eut une pour Israël, le Jour où il sortit du pays d’Égypte. » Es. 11:11,16 {2TG46: 37.4}

« Là, Je lui donnerai ses vignes et la vallée d’Acor, comme une porte d’espérance, et là, elle chantera comme au temps de sa jeunesse, et comme au jour où elle remonta du pays d’Égypte. » Os. 2:15 {2TG46: 38.1}

« … au lieu de tout donner à CHRIST, beaucoup ont prit le lingot d’or et le beau manteau de Schinear et les ont caché dans le camp. Si la présence d’un seul Acan était suffisant affaiblir le camp d’Israël dans son entier, peut-on être surpris du peu de succès que rencontre nos efforts lorsque dans chaque église et presque dans chaque famille il y a un Acan. » —Testimonies, vol. 5 p. 157 {2TG46: 38.2}

C’est la raison pour laquelle la purification de l’église est imminente, la destruction des Acan d’aujourd’hui, ceci pour préparer la traversée antitype du Jourdain. {2TG46: 38.3}

Nous considérerons maintenant comment cette œuvre de (« criblage »), de séparation, commencera et notamment, comment l’église en entendra parler. Il y a des années de cela, l’Esprit de DIEU exposa la vérité dans une vision. {2TG46: 38.4}

« Je demandai ce que signifiait le criblage que j’avais vu

38

On me répondit qu’il était causé par le conseil du Témoin véritable à l’église de Laodicée. Ce conseil aura son effet sur le cœur de celui qui le reçoit; il l’amènera à exalter la vérité. Quelques-uns ne l’accepteront pas; ils le combattront, et c’est ce qui produira le criblage parmi le peuple de DIEU. » Premiers Écrits, p. 270 {2TG46: 38.5}

Dans cette vision nous est présenté un puissant message qui doit être proclamé aux Laodicéens et il commencera le criblage au sein du peuple de DIEU. Puis, dans des visions et témoignages nous pouvons contempler après ce criblage, la suite merveilleuse. {2TG46: 39.1}

« De puissants miracles furent opérés; des malades étaient guéris, et les disciples étaient accompagnés de signes et de prodiges. DIEU était à l’œuvre, et tous les saints, sans en craindre les conséquences, suivaient la conviction de leurs propres consciences. Ils s’unissaient à ceux qui observaient tous les commandements de DIEU, et proclamaient au loin le troisième message. » Premiers Écrits, p. 278 {2TG46: 39.2}

« Dites à ceux qui ont le cœur troublé: Prenez courage, ne craignez point; Voici votre DIEU, la vengeance viendra, La rétribution de DIEU; Il viendra Lui-même, et vous sauvera. Alors s’ouvriront les yeux des aveugles, S’ouvriront les oreilles des sourds; Alors le boiteux sautera comme un cerf, Et la langue du muet éclatera de joie. Car des eaux jailliront dans le désert, Et des ruisseaux dans la solitude » Es. 35: 4-6 {2TG46: 39.3}

39

« … Il est impossible de donner une quelconque idée de l’expérience du peuple de DIEU qui sera en vie sur la terre lorsque la gloire céleste et une répétition des persécutions du passé se mélangeront. Ils marcheront dans la lumière qui proviendra du trône de DIEU. Par le biais des anges, il y aura une constante communication entre le ciel et la terre. Et Satan, entouré de ces mauvais anges, et se proclamant être DIEU, œuvrera par toutes sortes de miracles; car Satan va contrefaire les miracles qu’il aura si bien préparé. Le peuple de DIEU éprouvé et testé trouvera sa force dans le signe parlé qui se trouve dans Ex. 31: 12-18 …. » —Testimonies, vol. 9 p. 16 {2TG46: 40.1}

Ayant eu en vision le grand jour de la puissance de DIEU, le « prophète évangélique » lui aussi fait converger nos yeux sur ceux qui prennent garde « au témoignage direct », qui survivent à l’épreuve du criblage, et qui contemplent face à face les scènes merveilleuses de la gloire future: {2TG46: 40.2}

« Regarde Sion, la cité de nos fêtes! Tes yeux verront Jérusalem, séjour tranquille, tente qui ne sera plus transportée, dont les pieux ne seront jamais enlevés, et dont les cordages ne seront point détachés. C’est là vraiment que le SEIGNEUR est magnifique pour nous: il nous tient lieu de fleuves, de vastes rivières, où ne

40

pénètrent point de navires à rames, et que ne traverse aucun grand vaisseau. Aucun habitant ne dit: Je suis malade! Le peuple de Jérusalem reçoit le pardon de ses iniquités. » Es. 33: 20, 21,24 {2TG46: 40.3}

A cette image qui est déjà glorieuse, l’Inspiration ajoute encore un autre aspect qui éclaire et encourage {2TG46: 41.1}

« Alors quiconque invoquera le nom du SEIGNEUR sera sauvé, le salut sera sur la montagne de Sion et à Jérusalem, comme a dit le SEIGNEUR, et parmi les réchappés que le SEIGNEUR appellera. Mais Juda sera toujours habité, et Jérusalem, de génération en génération. » Joë. 2: 32; 3: 20 {2TG46: 41.2}

« Mais le salut sera sur la montagne de Sion, elle sera sainte, et la maison de Jacob reprendra ses possessions. Des libérateurs monteront sur la montagne de Sion, pour juger la montagne d’Ésaü, et au SEIGNEUR appartiendra le règne. » Ab. 1: 17, 21 {2TG46: 41.3}

Ces deux prophéties relatives à la délivrance, ainsi que les évènements qui suivent, révèlent de façon frappante la puissance qui accomplit les miracles, cette puissance qui doit revêtir ceux qui auront à traverser le jour grand et terrible du SEIGNEUR « qui arrive rapidement » {2TG46: 41.4}

Et parce que le « jour arrive à grand pas » (Testimonies vol. 5. p.80) afin d’engloutir dans la ruine les laodicéens qui font la sourde oreille au message qui est à l’origine du criblage, pratiquement personne sinon le malade, l’affligé,

41

les rejetés, et ceux qui viennent des chemins et des rues, seront suffisamment humbles pour répondre aux avertissements, pour expérimenter la puissance transformatrice de la grâce divine sur les cœurs, la transmission progressive, sanctifiante de la justification par la foi, et se tenir parmi ceux qui auront été rassemblés, tel que l’Inspiration le révèle plus loin: {2TG46: 41.5}

« Il élèvera une bannière pour les nations, Il rassemblera les exilés d’Israël, et Il recueillera les dispersés de Juda, des quatre extrémités de la terre. » Es. 11: 12 {2TG46: 42.1}

« Et JÉSUS lui répondit : Un homme donna un grand souper, et il invita beaucoup de gens. A l’heure du souper, il envoya son serviteur dire aux conviés: Venez, car tout est déjà prêt. Mais tous unanimement se mirent à s’excuser. Le premier lui dit: J’ai acheté un champ, et je suis obligé d’aller le voir, excuse-moi, je te prie. Un autre dit: J’ai acheté cinq paires de bœufs, et je vais les essayer; excuse-moi, je te prie. Un autre dit: Je viens de me marier, et c’est pourquoi je ne puis aller. Le serviteur, de retour, rapporta ces choses à son maître. Alors le maître de la maison irrité dit à son serviteur: Va promptement dans les places et dans les rues de la ville, et amène ici les pauvres, les estropiés, les aveugles et les boiteux. » Luc 14: 16-21 {2TG46: 42.2}

« Ils seront purifiés, blanchis et épurés; les méchants feront le mal, et aucun des méchant ne comprendra, mais ceux qui auront de l’intelligence comprendront. » Da. 12:10 {2TG46: 42.3}

42

Qui est sage pour comprendre? L’êtes-vous mon Frère, ma Sœur? Agirez-vous maintenant, alors qu’il reste encore du temps? Allez-vous considérer le tableau et vous préparer à faire face à la situation? Le ferez-vous avant que l’Esprit de DIEU ne vous abandonne, et que l’ennemi n’obtienne l’avantage définitif sur vous? Réaliserez-vous que tandis qu’il séduit les riches par les vanités et qu’il écrase les pauvres par les soucis, réalisez-vous qu’il utilisera toutes les armes en sa possession pour abattre, décourager, et disperser tous ceux qui acceptent l’invitation miséricordieuse du SEIGNEUR à Son souper? {2TG46: 43.1}

En outre, aussi certain que le diable vit il utilisera tous les agents possibles afin de: soit ajouter à la vérité de DIEU, ou en retrancher, empirant et décourageant, et en tournant spécialement à son avantage les malheurs et les afflictions des saints, assurant de cette manière leur chute, si possible. Il dépendra principalement sur deux de ses plus puissants – les extrêmes- qui connaissent du succès -l’une poussant à droite, l’autre à gauche: Dans un effort d’éloigner le plus que possible du sentier de lumière, il s’efforcera de conduire une catégorie dans le feu du fanatisme et plongera l’autre dans les eaux gelées de l’indifférence. Pour y arriver il cherchera à convaincre les premiers que leurs afflictions et leurs infortunes sont les résultats évidents d’une obéissance imparfaite à la Vérité présente et il se moquera des autres comme étant des stricts fanatiques dans leur course de la foi. {2TG46: 43.2}

Les seuls qui persévéreront jusqu’à la fin sont ceux qui prudemment veillent sur leurs pas afin de ne pas être emportés soit par ce qu’il aura ajouté ou retranché des

43

œuvres de l’Inspiration. {2TG46: 43.3}

Cependant, ceux qui sont informés se réjouiront au lieu d’être poussés et conduits au désespoir; rien, même les afflictions de Job ne sauraient les décourager, car ils seront sages et ils comprendront: ils connaîtront la vérité, et la vérité les libérera des pièges de Satan. Ils se souviendront que l’aveugle (Jean 9: 1-3) était né aveugle, non à cause du péché de quelqu’un, sinon dans le seul but que le Fils de l’Homme soit glorifié en lui. Ils considéreront notamment que Lazare et Dorcas tous deux, furent malades et moururent, non pas parce qu’ils étaient les plus grands pêcheurs de l’époque, mais parce que le Fils de DIEU devait démontrer qu’Il avait non seulement le pouvoir de guérir les malades mais aussi de ressusciter les morts selon Sa volonté. Ils s’apercevront que les afflictions et les infortunes qui leur sont arrivées ne les a pas éloignés de DIEU, mais au contraire elles les ont rapprochés de Lui, ils s’apercevront qu’il leur est préférable d’entrer dans le royaume pauvres, estropiés, boiteux et aveugles, que d’aller à la perdition, riches en maison, terres, bétails et richesses ou quelle qu’autre chose. {2TG46: 44.1}

Parce qu’Il lui avait pardonné son péché, avec des larmes de joie, là-dessus Marie-Madeleine lava les pieds de son Sauveur, les essuya de ses cheveux, puis, brisant le parfum d’albâtre, elle Lui oignit la tête de son onguent. Pendant toute la durée de cet acte, les mains gourmandes de Juda étaient crispées car le prix de ce parfum aurait fait augmenter sa bourse, quoiqu’en même temps il professait avec prétention aimer profondément les pauvres! Cette profession hypocrite, tout en se frappant la poitrine pour ainsi dire

44

« avec la voix de colombes », il cherchait à faire passer son amour pour les autres comme étant authentique, en accusant Marie d’extravagance et de gaspillage, et JÉSUS comme étant vain et dépensier. {2TG46: 44.2}

Ceux qui sont bien informés et qui ont le discernement détecteront au milieu d’eux de tels faux frères et ils sauront que si DIEU veut que ces fidèles soient malades, ils souffriront joyeusement de la maladie à cause de Lui; s’Il veut qu’ils soient bien portants, ils loueront Son saint nom pour la santé et la force qui leur permettront d’accomplir quelque chose en faveur de celui qui est faible, handicapé, malade, souffrant; s’Il veut qu’ils meurent, ils ne sauraient donc vivre, et mourront joyeusement; s’Il veut qu’ils vivent, ils ne pourront et ne voudront pas mourir. Quelque soit Son désir, ce sera le leur et ils l’accepteront joyeusement. Leur espoir ne sera qu’en Lui. Ils fermeront leurs oreilles à tous ceux qui d’une manière ou d’une autre cherchent à critiquer la cause de la Vérité aujourd’hui; ils n’écouteront pas les commérages, ils seront persuadés que DIEU est à la tête de l’œuvre, qu’Il s’occupe Lui-même de Ses affaires. Ils sauront que tous ceux qui demeurent dans le puits du mensonge et de l’injustice, iront finalement dans le « puits de la perdition. » {2TG46: 45.1}

Les leçons tirées notamment des épreuves de Job leur serviront d’enseignement, elles seront leur source d’espoir et de courage. Ils comprendront et ils réfléchiront bien au fait qu’il y eut des Jobs qui ont précédé celui dont il est question dans la Bible, que depuis Job, il y a eu des Jobs, qu’il y a des Job aujourd’hui, et qu’il y aura des Job jusqu’à ce que le royaume vienne. Leur foi en DIEU sera en vérité et en

45

confiance, que ce soit dans le bonheur ou dans le malheur, dans la maladie, ou dans la mort, rien ne pourra les séparer du message céleste pour cette époque. Ils sauront qu’il y va de leur vie ou de leur mort, et ils s’accrocheront à la vie. Ils ne murmureront pas, ne seront pas dans le doute, accusant, ou étant dans le désespoir, car quelque soit leur lot au moment où ils se trouvent sous la protection de DIEU, ils sauront qu’il s’agit là de Sa volonté à leur égard. Chacun d’eux s’écriera de tout son cœur et de toute son âme avec assurance : {2TG46: 45.2}

Ps. 121 – « Je lève mes yeux vers les montagnes… D’où me viendra le secours? Le secours me vient du SEIGNEUR, qui a fait les cieux et la terre. Il ne permettra point que ton pied chancelle; celui qui te garde ne sommeillera point. Voici, il ne sommeille ni ne dort, celui qui garde Israël. Le SEIGNEUR est celui qui te garde, le SEIGNEUR est ton ombre à ta main droite. Pendant le jour le soleil ne te frappera point, ni la lune pendant la nuit. Le SEIGNEUR te gardera de tout mal, il gardera ton âme; le SEIGNEUR gardera ton départ et ton arrivée, dès maintenant et à jamais. » {2TG46: 46.1}

Par cette lumière cumulative qui brille maintenant sur cette question des langues très controversée et sur d’autres miracles, il n’est pas nécessaire que l’on continue à avancer dans les ténèbres, l’erreur ou la confusion quant à la nature, au caractère et à l’objectif de la vraie puissance qui accomplit les miracles, et l’époque de sa manifestation. Cependant, il est triste de dire que des multitudes non informées ou mal informées continueront à être prises à l’hameçon alors qu’elles sautent sur des hameçons garnis de promesses, de miracles, qui se balancent au bout des lignes des pseudos-faiseurs de miracles ici et là,

46

et partout, allant de mal en pis, gaspillant leur temps et leur argent, leur vie et leur santé, leur espoir et leur foi.

Les saints ne prieront pas, pour se demander après quoi si le SEIGNEUR a entendu et répondu à leurs prières. Ils sauront et se réjouiront par la foi de ce qu’Il les a entendu et répondu à Sa façon, même si la réponse est tout à fait contraire à leur requête. Ils feront ce qu’ils pourront selon la volonté de DIEU, ils accepteront l’aide qu’Il donne, et ils sauront qu’il vaut mieux mettre sa confiance en DIEU, que se confier aux hommes. {2TG46: 46.2}

Ps.118: 8 – « Mieux vaut chercher un refuge en SEIGNEUR que de se confier à l’homme. » {2TG46: 46.3}

Puisque le moment n’est pas encore venu pour DIEU d’exalter un groupe de personnes par une puissance accomplissant des miracles, bien que ce moment arrive rapidement et vu que vous mes frères, vous connaissez les prophéties à ce sujet, ainsi donc si vous y prenez garde, combien vous aurez de la chance et serez heureux d’être épargnés de courir ça et là, à la recherche d’une puissance accomplissant les miracles là ou il n’y a pas d’authentique. {2TG46: 47.1}

Mes frères si vous demeurez sous la protection de DIEU qui est la révélation inspirée et si vous marchez avec lui à l’instar d’Énoch d’antan, vous l’aurez à vos côtés, sur la route. Aussi, quelque soit votre fardeau, donnez-le Lui, et Lui-même le portera pour vous afin que vous soyez victorieux. Sachez qu’il a entendu votre prière, et qu’il vous accordera ce que vous avez demandé, s’il voit que cela est nécessaire à l’accomplissement de son projet à votre

47

égard et de Son évangile aujourd’hui.

Souvenez-vous que les marchands de Miracles et les chasseurs de Miracles, tous des fanatiques, peuvent devenir dangereusement subversifs, prêts à saboter tout ce qui ne s’accorde pas à leur pensée. Les langues débridées et qui parlent beaucoup, s’efforceront d’ébranler la foi de chacun de nous. Cependant, ceux qui portent la lourde charge de nourrir le troupeau avec « nourriture au temps convenable » seront les principales cibles du Diable. A une époque telle que celle-là, le conseil du SEIGNEUR sera d’un grand profit à ces dévoués disciples de DIEU : {2TG46: 48.1}

« Ne crois pas à un ami, ne te fie pas à un intime; devant celle qui repose sur ton sein garde les portes de ta bouche. Car le fils outrage le père, la fille se soulève contre sa mère, la belle-fille contre sa belle-mère; chacun a pour ennemis les gens de sa maison. Pour moi, je regarderai vers le SEIGNEUR, je mettrai mon espérance dans le DIEU de mon salut; mon DIEU m’exaucera. » Mi. 7:5-7 {2TG46: 48.2}

L’on découvrira qu’il y a des milliers de voix, quelques unes venant de ceux qui professent êtres des croyants, et quelques unes provenant de celles qui combattent la foi des saints, une voix condamnant une chose, et une autre voix, une autre chose, et ce qu’une voix condamne, une autre l’approuvera. Cependant lorsque l’on rapproche à la lumière de la Parole de DIEU toutes leurs philosophies discordantes et leurs murmures, leurs plans conçus par les hommes et leurs idées charnelles, on réalisera qu’il ne s’agit que d’un tumulte d’envie, de jalousie, d’orgueil, , d’opiniâtreté,

48

de haine, de malice, de politique, de préjudice et de tout autre chose relevant de l’égoïsme. Ces malheureux, qui se sont eux-mêmes envoyés, se trouvant encore dans les ténèbres spirituelles, s’imaginent sans aucun doute, être en train de travailler pour DIEU avec zèle et énergie. Mais un jour, ils découvriront avec horreur qu’ils ont travaillé contre DIEU à l’instar de Saul de Tarse. Que les prières des saints les réveiller, et les mettent au travail pour le SEIGNEUR à l’instar des prières d’Étienne qui firent que Paul devint un grand Apôtre à la fois pour les Juifs et les Gentils. Que celui qui a des oreilles entende ce que dit l’Esprit, et qu’il retienne fermement ce qu’il a, de peur que l’ennemi par ruse ne vienne lui arracher ce qu’il a. {2TG46: 48.3}


2TG43-44-1200x675.jpg

MEDITATION

Fidèle aux Principes

Pour notre méditation de cet après-midi, je lirai dans Testimonies, Vol. 5, page 43, le premier paragraphe: {2TG43: 2.1}

Nous avons repéré des illustrations de la puissance qui soutient la fermeté et les principes religieux…. Les dents de la gueule des lions n’ont pu empêcher Daniel de faire des prières journalières, ni la fournaise ardente n’a pu amener Shadrac et ses compagnons de tomber aux pied de la statue que Nebucadnetsar avait érigée. De jeunes homme qui ont de fermes principes, renonceront au plaisir, échapperont à la douleur et braveront même les dents des lions et la chaleur de fournaise ardente, plutôt que d’être infidèle à Dieu. Noter le caractère de Joseph. Sa vertu fut sévèrement testée, mais elle triompha complètement. En tout point, le noble jeune a enduré des tests. Les mêmes principes inflexibles et élevés ont apparu à chaque épreuve. Le Seigneur était avec eux et sa parole était leur loi.» Testimonies, Vol. 5, p. 43 {2TG43: 2.2}

Prions maintenant pour que nous ayons la religion de David, de Daniel et de Joseph. Ces hommes n’étaient que des jeunes lorsqu’ils entrèrent dans leur carrières respectives, cependant ils étaient fermes dans leurs convictions comme l’aiguille l’est au pôle. Ils ne s’écartèrent pas de leur simple devoir ou principe, sans se soucier des pressions ou des circonstances. Leur stabilité de caractère et leur zèle rendront le monde meilleurs, et ils sont persuadés que l’Eternel fera d’eux des rois. Maintenant nous devons prier afin que nous ne soyons pas des obstructionnistes, mais que nous soyons des constructeurs sur les routes de la civilisation, plutôt que d’être absorbé, nous soyons des fruits dans la grande vigne du Seigneur. {2TG43: 2.3}

2

EST-CE UNE FANE MORTE, UN REJETON OU UN SARMENT ?

ÉTUDE PRÉSENTÉE PAR V.T. HOUTEFF

MINISTRE DES ADVENTISTES DAVIDIENS DU 7e JOUR,

SABBAT 01 JANVIER 1949,

CHAPELLE MONT CARMEL

WACO TEXAS

Tous ceux qui, à travers les âges ont accepté un message nouveau venant de Dieu, ont été brandis comme étant des «» et considérés comme dangereux ; une chose à laquelle on devrait faire attention de peur d’être visé pour ainsi dire, d’être poignardé, d’être piégé ou quelque chose de pire ou de difficile à dire. {2TG43: 3.1}

Comme vous le savez, nous le sommes nous aussi, beaucoup plus que les disciples, accusés d’abandonner le Judaïsme au profit du Christianisme. En réalité, les Apôtres n’avaient rien laissé, car non seulement ils emportèrent toutes les vérités relatives au Judaïsme, mais notamment la vérité fraîchement révélée de Dieu, alors que le Judaïsme lui, prit du recul. En outre, si les Juifs n’avaient pas jeté hors de la Synagogue les Chrétiens, ces derniers y seraient restés. C’est la raison pour laquelle les Apôtres furent appelés «rejetons» ou quelque chose de semblable. {2TG43: 3.2}

En ce qui nous concerne, il en est de même; nous ne nous sommes pas détachés de la Dénomination, nous avons été rejetés par nos églises respectives et nous avons été contraints de nous appeler par un autre nom, à savoir Adventistes Davidiens du Septième Jour, et ceci, pour la seule et unique raison d’avoir

3

 embrassé la Vérité additionnelle d’origine céleste qui donne force et puissance au Message Adventiste (Premiers Ecrits p.277), et qui fait de nous de meilleurs adventistes que ce que nous avons été ou ce que nous aurions pu être. {2TG43: 3.3}

En réalité, si nous sommes considérés comme des rejetons parce que nous marchons dans la lumière que le ciel envoie de temps en temps pour guider le peuple de Dieu sur le chemin de la Vérité et de la Justice ; j’aimerais donc savoir ce que les frères pensent être eux-mêmes, car par le même raisonnement logique, la Dénomination Mère, Adventiste du Septième Jour est aussi un rejeton d’une autre dénomination. En outre, ceci est aussi vrai pour toutes les autres dénominations protestantes, car elles sont les rejetons de l’Eglise Catholique et l’Eglise Apostolique est elle aussi un rejeton de l’Eglise Juive. Qui alors, hormis l’Eglise Juive, n’est pas un rejeton? En fait si nous nous référons à l’époque d’Abraham qui est fort éloignée, nous découvrirons que même les Juifs sont un rejeton de quelque chose ayant existé avant leur époque Si par conséquent l’on doit fuir les «rejetons», les haïr, alors pourquoi n’y a t’il pas du tout de Chrétiens ? Si ceci peut rendre la vue à ceux qui pensent être quelque chose d’autre qu’un rejeton, ils devraient maintenant sans tarder, faire une demande d’admission à la Synagogue, ou, commencer à se comporter comme des hommes de Dieu. {2TG43: 4.1}

Mon frère, ma sœur, réalisez que si les rejetons n’avaient pas été là, ceux qui sont assez téméraires pour se tenir du côté de la Vérité Présente – «la nourriture au temps convenable» – (Mat. 24: 45), aucun de nous n’aurait jamais eu l’opportunité de devenir Chrétien -Protestant, Adventiste ou Davidien. Nous aurions tous été membres de la Synagogue abandonnée par Dieu, ou rien du tout. En fait,

4

 nous n’aurions pas eu du tout la religion de la Bible, car les Juifs eux-mêmes se sont détachés même de la plus petite portion qu’ils avaient gardée d’elle il y a deux mille ans. Nous en retour ne devrions-nous pas être reconnaissants à l’égard de la fidélité de ces rejetons qui nous ont précédé (s’ils l’étaient) et de qui Christ est le premier. Moi, en tant que tel, je suis fier d’être appelé un rejeton à l’instar de mon Sauveur. Par conséquent il me plaît d’être un rejeton, mais je n’aimerais pas être une fane morte. {2TG43: 4.2}

C’est à tort que nos frères hostiles nous appellent «rejetons». L’appellation correcte devrait être sarment, car c’est ce que la vérité additionnelle a fait de l’église et à toute personne qui l’accepte. Un arbre qui n’envoie pas de sarment à l’époque où il devrait le faire, est soit en train de mourir ou l’est déjà. Il est clair que sans nos «sarments», les frères n’auraient aucune chance de survivre à la maladie de Laodicée, aucune chance d’atteindre le Royaume de gloire. Alors qu’ils seront en train de mourir, ils rêveront à tout jamais d’être riches, de s’enrichir, quoique en fait le Seigneur souligne qu’ils sont misérables, pauvres, aveugles et nus (Apoc 3: 17) et qu’ils ne le savent pas. Combien ils devraient nous être reconnaissants, nous qui avons résisté à cause de la Vérité, à leurs dards enflammés ! {2TG43: 5.1}

Nous trouvons au chapitre vingt de Matthieu, cinq de cette catégorie sarments. Souhaitez-vous savoir qui sont ces sarments? Afin de faciliter l’étude les concernant, j’ai préparé ce tableau, et c’est maintenant pour vous l’occasion de vous rapprocher de lui et de le considérer avec sincérité. {2TG43: 5.2}

5 

Mt. 20: 1-7: «le royaume des cieux est semblable à un maître de maison qui sortit dès le matin, afin de louer des ouvriers pour sa vigne. Il convint avec eux d’un denier par jour, et il les envoya à sa vigne. Il sortit à la troisième heure, et il en vit d’autres qui étaient sur la place sans rien faire. Il leur dit: Allez aussi à ma vigne, et je vous donnerai ce qui est raisonnable. Et ils y allèrent. Il sortit de nouveau vers la sixième heure et vers la neuvième, et il fit de même. Etant sorti vers la onzième heure, il en trouva d’autres qui étaient sur la place, et il leur dit: Pourquoi vous tenez-vous ici toute la journée sans rien faire? Ils lui répondirent: C’est que personne ne nous a loués. Allez aussi à ma vigne leur dit-il.»

Bien sûr les Juifs furent les premiers ouvriers et ceci aux jours de Moïse. Etant donné que ceux qui suivent, ceux qui ont été employés à la troisième heure sont les Chrétiens, il s’ensuit que le jour (les douze heures allégoriques de la parabole pendant lesquelles l’embauche est faite) symbolise une période de temps. C’est l’époque où la Parole écrite de Dieu, à savoir la Bible, apparaît et brille directement sur les humains … la période se situant depuis l’époque de Moïse. {2TG43: 7.1}

Vu que les premiers ouvriers, à savoir les Juifs furent les premiers employés «tôt» le matin, moment où Moïse commença à écrire la Bible (la lumière venant de Dieu) et qui eut comme conséquence qu’elle brilla sur le monde, qu’elle apporta la lumière, il s’ensuit que le mot «tôt» implique que la période qui précédait l’apparition de la Bible symbolise la nuit de la parabole, époque où la Bible n’existait pas (sur la terre). La lumière spirituelle directe n’existait pas, elle n’existait que sous la forme indirecte — la lune. Finalement, la période qui précède

7

celle de Moïse et celle qui lui est postérieure (la période sans la Bible et celle avec la Bible) complète le cycle de vingt quatre heures symboliques sur lesquelles Dieu établit sa parabole et dont ce tableau est une reproduction. {2TG43: 7.2}

Nous avons constaté qu’à cause de l’absence de la Bible, à l’époque antérieure à celle de Moïse, cette période fut symbolisée par la nuit, de même, la présence de la lumière de la Bible à partir de l’époque de Moïse fit que cette période fut appelée jour. {2TG43: 8.1}

Le premier groupe d’ouvriers étant les Juifs, et le second les Chrétiens, il s’ensuit que les trois appels qui succèdent se réfèrent à trois groupes dans l’ère chrétienne qui ont reçu l’ordre de se rendre dans la vigne. Là ils doivent aussi prêcher quelque chose d’aussi nouveau que le système cérémoniel d’adoration que prêcha Moïse et quelque chose d’aussi nouveau que la crucifixion, la résurrection et l’ascension du Christ qui furent prêcher par les Apôtres, car le message de l’un doit être comparable au message de l’autre; c’est à dire que si les deux premiers messages étaient inédits, les trois derniers doivent l’être aussi. Le seul message inédit qui fut donné après la prédication des Apôtres est celui des deux mille trois cents jours prophétiques de Daniel 8: 14. Il fut prêché premièrement par les Adventistes du Premier Jour, tôt après 1820 Ap. J.C (Tragédie des Siècles p. 331), et étant le troisième message dans les appels lancés aux ouvriers de la parabole, il démontre que dans le cours du temps alloué à la parabole, la sixième heure sonna en 1820 Ap. J.C. {2TG43: 8.2}

8

L’appel aux ouvriers qui devaient prêcher au cours de l’année quelque chose d’aussi nouveau et d’inédit se fit en 1844. Le message était basé sur la purification du sanctuaire, après l’accomplissement des 2300 jours prophétiques, et ce message fut prêché en relation avec la vérité du Sabbat du Septième jour. Ce groupe d’ouvriers se réclament du titre d’Adventistes du Septième Jour. Ils proclament «Dieu et donnez-lui gloire car l’heure de son jugement est venue: et adorez Celui qui a fait les cieux et la terre et la mer, et les sources d’eau». Ap..14: 6,7. {2TG43: 9.1}

La neuvième heure de la parabole sonna donc avec l’apparition des Adventistes du Septième Jour. Cependant, le fait qu’un autre appel soit lancé aux ouvriers, celui de la onzième heure, le dernier, démontre qu’après le message de 1844, il doit y avoir un message d’une telle nouveauté ainsi qu’un nouveau groupe de serviteurs qui doit le proclamer. Ce message, celui de la onzième heure, en outre, doit être un mouvement laïque à cause du fait que les ouvriers étaient là à ne rien faire, sinon, à la recherche d’une embauche sur la place du marché. {2TG43: 9.2}

La «place du marché» où le Maître s’est rendu pour trouver des demandeurs d’emploi est bien entendu l’église, car c’est seulement au sein de son peuple bien informé que le Seigneur choisit ses serviteurs. {2TG43: 9.3}

Devrait-on nous rappeler encore et encore qu’à l’introduction de chaque message, le Maître de Maison était tenu d’embaucher de nouveaux serviteurs et au sein des laïques ? N’est-ce pas les ministres qui se tiennent à l’écart, faisant tout ce qui est en leur pouvoir afin d’empêcher les autres d’être en contact avec les messages ? Que cette pensée est forte ! Quelle responsabilité

9

repose sur les frères qui maintenant font paître le troupeau ! {2TG43: 9.4}

La question, «Pourquoi vous tenez-vous ici sans rien faire?» dit clairement que ceux qui sont embauchés ne sont pas ceux qui sont déjà au travail, il ne s’agit pas des ministres. La réponse «Parce que personne ne nous a loués», démontre avec force que les ouvriers de la onzième heure sortent du milieu de fidèles laïques, de ceux qui anxieusement attendent de servir l’Eternel, mais qui antérieurement, n’ont pas eu la possibilité. {2TG43: 10.1}

L’Inspiration met en garde la Dénomination quant à ce dernier message en laissant comme témoignage les lignes que je lirai maintenant : {2TG43: 10.2}

«Je vis» dit Sœur White, «des anges voler rapidement çà et là dans le ciel, descendre sur la terre, puis remonter au ciel, préparant l’accomplissement de quelque événement important. Ensuite j’en vis un autre puissant, envoyé sur la terre pour joindre sa voix au troisième ange, afin de donner force et puissance à son message … Ce message semblait être une addition au troisième message, de même que le cri de minuit s’était joint au message du second ange, en 1844». P.E. 277. Que doit être ce message, sinon une préparation urgente en vue du Jugement des Vivants. {2TG43: 10.3}

Je lis encore : {2TG43: 10.4}

«Que le Ciel Dirige»

«La prophétie doit s’accomplir. Le Seigneur a dit : {2TG43: 10.5}

10

Je vous enverrai Elie, le prophète, avant que le jour de l’Eternel arrive, ce jour grand et redoutable.» Quelqu’un doit venir dans l’esprit et la puissance d’Elie; quand il paraîtra, il s’en trouvera qui lui diront: Tu as trop de zèle, tu n’interprètes pas convenablement les Ecritures. Laisse-moi te dire comment tu dois enseigner ton message.» Testimonies to Ministers, p. 475 {2TG43: 11.1}

(Si vous souhaitez étudier la Parabole dans tous ses détails, vous pourrez le faire en lisant La Verge du Berger, Vol. 2, p. 222 à 239.) {2TG43: 11.2}

Vous remarquez que le Christ lui-même appelle ses soi-disant «rejetons» serviteurs de Dieu. Nous pouvons donc honnêtement et sincèrement demander si l’église et le monde peuvent se passer de ces «rejetons» impopulaires. La réponse est simple : S’ils ont pu se passer des premiers serviteurs, de ceux de la troisième heure, de ceux de la sixième heure et de ceux de la neuvième heure, alors ils peuvent aussi se passer de ceux de la onzième heure (les soi-disant rejetons) aussi. Cependant, dans une condition si triste, à quoi ressemblerait le monde ? {2TG43: 11.3}

En outre, puisque l’annonce de la séparation des saints du milieu des pécheurs est apparue avec les ouvriers de la onzième heure, et puisqu’ils doivent élever la voix et proclamer «Esaïe : 52 :1 et

11

 Nahum 1 : 15», il s’ensuit que sans le message et les ouvriers de la onzième heure, l’église, c’est à dire Sion, dormirait à toujours, qu’elle ne verrait jamais les pieds de celui qui apporte de bonnes nouvelles, que jamais elle ne se revêtirait de ses vêtements de fête, ne jamais être dans les conditions requises pour le Royaume. {2TG43: 11.4}

Je dis que si les élus sont laissés dans une situation aussi malheureuse, non sanctifiés, ils demeureront à jamais impurs et non sanctifiés … à savoir trompés ! Et puisque les ouvriers de la onzième heure, les Davidiens, sont ceux à qui le message de la purification a été confié, -«le jugement des vivants», – ceux donc, qui, à cause du message sont nos ennemis, ceux qui font tout ce qui dépend d’eux afin de garder le peuple dans l’ignorance quant à la Vérité, et l’empêche d’entrer en contact avec le Message, sont ceux-là mêmes qui s’efforcent de tromper les «élus» s’il était possible. Remercions Dieu que c’est là chose impossible. {2TG43: 12.1}

Nous devrions donc proclamer ces bonnes nouvelles de paix avec un zèle beaucoup plus grand qu’auparavant, car voici ce qu’ordonne l’Eternel: {2TG43: 12.2}

«’est pourquoi dis à la maison d’Israël», à l’église, «parle le Seigneur, l’Eternel : …Je sanctifierai mon grand nom, qui a été profané parmi les nations, que vous avez profané au milieu d’elles, Et les nations sauront que je suis l’Eternel, dit le Seigneur, l’Eternel, quand je serai sanctifié par vous sous leurs yeux. Je vous retirerai d’entre les nations, je vous rassemblerai de tous les pays,

12

et je vous ramènerai dans votre pays. Je répandrai sur vous une eau pure, et vous serez purifiés ; je vous purifierez de toutes vos souillures et de toutes vos idoles. Je vous donnerai un cœur nouveau, et je mettrai en vous un esprit nouveau ; j’ôterai de votre corps le cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair. Je mettrai mon esprit en vous, et je ferai que vous suiviez mes ordonnances, et que vous observiez et pratiquiez mes lois. Vous habiterez le pays que j’ai donné à vos pères ; vous serez mon peuple, et je serai votre Dieu.» Ez. 36 : 22-28 {2TG43: 12.3}

Nous ne devrions pas considérer ces versets à la légère comme nous l’avons fait jusqu’ici ainsi que la Dénomination. Nous devons tous noter avec soin que Dieu doit Se sanctifier en enlevant ses élus d’entre les nations, et de tous les pays et qu’Il doit les ramener dans leur propre pays, dans le pays de leurs pères. «Alors», c’est à dire, quand ils retourneront dans le pays de leurs pères, les Ecritures déclarent qu’Il répandra sur eux une eau pure et qu’ils seront purifiés de toutes leurs souillures et de toutes leurs idoles. C’est à ce moment et dans ce lieu que le cœur nouveau leur sera donné, ainsi qu’un esprit nouveau, et qu’ils marcheront selon les ordonnances de Dieu et qu’ils garderont ses jugements. A ceci le Seigneur ajoute : {2TG43: 13.1}

«Ce n’est pas à cause de vous que j’agis de la sorte dit le Seigneur, l’Eternel, sachez-le ! Ayez honte et rougissez de votre conduite, maison d’Israël ! Ainsi parle le Seigneur, l’Eternel: Le jour où je vous purifierai de toutes vos iniquités, je peuplerai les villes, et les ruines seront relevées ; la terre dévastée

13

 sera cultivée, tandis qu’elle était déserte aux yeux de tous les passants. {2TG43: 13.2}

«l’on dira : Cette terre dévastée est devenue comme un jardin d’Eden; et ces villes ruinées, désertes et abattues, sont fortifiées et habitées. Et les nations qui resteront autour de vous sauront que moi, l’Eternel, j’ai rebâti ce qui était abattu, et planté ce qui était dévasté. Moi, l’Eternel, j’ai parlé, et j’agirai. {2TG43: 14.1}

«parle le Seigneur, l’Eternel : Voici encore sur moi je me laisserai fléchir par la maison d’Israël, voici ce que je ferai pour eux : je multiplierai les hommes comme un troupeau. Les villes en ruine seront remplies de troupeaux d’hommes, pareils aux troupeaux consacrés, aux troupeaux qu’on amène à Jérusalem pendant ses fêtes solennelles. Et ils sauront que je suis l’Eternel.» Ez. 36 : 32-38. {2TG43: 14.2}

Que personne n’ose dire que ces promesses se sont déjà réalisées ou qu’elles se réaliseront après le millénium. Réfléchissez concernant ces choses et réétudiez-les mon Frère, ma Sœur. Ne les mettez pas de côté, à la légère, car elles constituent votre vie. Elles sont votre salut, votre destinée, votre éternité. Tous ceux qui ne participeront pas à cette purification ne pourront vivre et régner avec Christ pendant les mille ans. {2TG43: 14.3}

Finalement, J’ai la certitude que vous le constater maintenant, que tous ceux qui nous rejettent et qui disent du mal de nous, qui désespérément luttent afin d’empêcher au message d’atteindre le peuple, sont ceux qui sont utilisés par le dirigeant rebelle afin de tromper «s’il était possible même les élus».Matthieu 24: 24. Ce sont ceux-là qui nous jettent hors de l’église

14

que nous avons aidé à construire ; ce sont ceux-là qui menacent les laïques, leur interdisant de lire la littérature et de la livrer au feu afin qu’ils ignorent le message de l’heure venant de Dieu. Cependant tous leurs efforts seront anéantis à l’instar des efforts des dirigeants Juifs dirigés contre la première venue de Jésus. {2TG43: 14.4}

A cause de cette raison qui se veut évidente, l’église ne peut se passer de nous «rejetons» ou plutôt «sarments» et malgré tout être sauvée pour l’éternité. Permettez que je lise la promesse de Dieu et les paroles d’encouragement adressées à chacun de nous : {2TG43: 15.1}

«la parole de l’Eternel, vous qui craignez sa parole, voici ce que disent vos frères, qui vous haïssent et vous repoussent à cause de mon nom : Que l’Eternel montre sa gloire, mais il apparaîtra pour votre joie, et ils seront dans la honte!» (version anglaise) Es. 66: 5 {2TG43: 15.2}

Les Davidiens, Leur Message et Leur Succès Sont-ils dans la Prophétie ?

A cette question, je dois répondre que si Dieu est à l’origine de leur existence, ils doivent par conséquent se trouver dans la prophétie. Veuillez avec moi ouvrir vos Bibles au chapitre deux du livre d’Osée, au verset 1 : {2TG43: 15.3}

Os. 2 : 1 – «le nombre des enfants d’Israël sera comme le sable de la mer, qui ne peut ni se mesurer ni se compter ; et au lieu qu’on leur disait :

15

Vous n’êtes pas mon peuple ! On leur dira: Fils du Dieu vivant !»

Ici vous constatez que les juifs devaient être rejetés en tant que peuple de Dieu, et vous savez pertinemment que ceci s’accomplit au moment où Dieu leur fit la déclaration «votre maison vous sera laissée déserte». Mat. 23 : 38 {2TG43: 16.1}

Cependant la prophétie se prolonge et s’étend jusqu’à l’époque du rassemblement, époque où le peuple de Dieu repentant se choisira un chef, un roi. Il est certain que ce peuple ne saurait constituer les Juifs inconvertis d’aujourd’hui, mais plutôt les descendants de ceux qui se sont assimilés aux nations et à l’Eglise Chrétienne, les descendants de ceux qui ont perdu leur identité et qui aujourd’hui sont «comme le sable de la mer» et qui à cette même époque en tant que Gentils, (Gentils selon eux et selon la connaissance limitée du monde) ont accepté le Christ. (Vous qui n’avez pas eu nos études précédentes relatives à ce sujet, vous pourrez lire Salutations pour notre temps vol. 1 n° 29 et notamment la brochure n° 8, Mont Sion à la 11e heure pp. 7-17). {2TG43: 16.2}

Qui est ce chef terrestre, ce roi, dont parlent les Ecritures, qui sera désigné par le peuple à l’époque du rassemblement ? Lisons– {2TG43: 16.3}

Os. 3 : 4, 5 : «Car les enfants d’Israël resteront longtemps sans roi, sans chef, sans sacrifice, sans statue, sans éphod, et sans théraphim. Après cela, les enfants d’Israël reviendront; ils chercheront l’Eternel, leur Dieu,

16

et David, leur roi; et ils tressailliront à la vue de l’Eternel et de sa bonté, dans la suite des temps.»

Dans cette partie de la prophétie, il nous est rapporté, qu’après avoir longtemps séjourné au milieu des Gentils sans roi et sans signe d’identification (perdus totalement de vue en tant que nation et peuple) les enfants d’Israël auront finalement pour dirigeant David antitype. Il ne saurait s’agir de David d’antan, car au moment même où cette prophétie fut prononcée, David était déjà mort. Ce David promis ne saurait non plus être Jésus lui-même, car Christ est le fils de David (Matt. 22: 42) et non David lui même; en outre, il doit s’asseoir sur le trône de David (Luc 1: 32), par conséquent David doit posséder un trône sur lequel il (David anti type) s’assiéra. {2TG43: 17.1}

En outre vous remarquez qu’Osée: 2: 2 promet que la journée de Jizréel sera grande. Mais qui est Jizréel? …Vous découvrirez dans ce chapitre qu’il est le premier né d’Osée selon l’allégorie. Dans cette portion de l’allégorie qui appartient à la dispensation judaïque et qui se situe au chapitre premier, les noms des deux plus jeunes enfants sont précédés du préfixe «». Quant à la partie relative à la dispensation Chrétienne, à l’époque du rassemblement, comme on peut le remarquer au chapitre 2, le mot «Lo» est retranché, à l’instar du titre «Juif» qui est retranché par l’église du Nouveau Testament et remplacé par le mot «étien». (Vous trouverez une étude détaillée de ces chapitres, dans la brochure N0 4 «Les informations de dernières Heures destinées à La Mère» Le second chapitre d’Osée commence par cet ordre : {2TG43: 17.2}

17

Os. 2: 3-7: «à vos frères Ammi! et à vos sœurs: Ruchama! Plaidez, plaidez contre votre mère, car elle n’est point ma femme, et je ne suis plus mon mari! Qu’elle ôte de sa face ses prostitutions, et de son sein ses adultères! Sinon, je la dépouille à nu, je la mets comme au jour de sa naissance, je la rends semblable à un désert, à une terre aride, et je la fais mourir de soif; et je n’aurai pas pitié de ses enfants, car ce sont des enfants de prostitutions. Leur mère s’est prostituée, celle qui les a conçus s’est déshonorée, car elle a dit: J’irai après mes amants, qui me donnent mon pain et mon eau, ma laine et mon lin, mon huile et ma boisson.»

Il est évident que Dieu donne l’ordre à Jizréel le premier né des trois enfants, de parler à son frère Ammi et à sa sœur Ruchama, qui dans l’allégorie sont un symbole des laïques, à la fois hommes et femmes. La mère à qui il ordonne de se réformer est bien sûr un symbole du ministère, symbole de ceux qui engendrent les convertis dans la famille qui constitue l’église. Celui à qui Dieu s’adresse (Jizréel) est par conséquent le symbole d’un prophète. Ici vous voyez clairement que le «éveil et la Réforme» ne sont pas suscités par le ministère (la mère ) mais par les laïques, les enfants et que le ministère (la mère) a un plus grand besoin de réveil et de réforme que les laïques, car la mère est accusée de déloyauté et ses enfants lui conseillent de se réformer. Ceci est vraiment un mouvement laïque dirigé par l’Esprit de Prophétie, par l’effort et le message de Jizréel inspirés par le Ciel. {2TG43: 18.1}

Le fait que la journée de Jizréel sera grande et

18

le fait que Jizréel symbolise un prophète, prouvent que non seulement le message Davidien lui-même se trouve dans la prophétie, mais encore son succès et le besoin de réforme qui sont ici rapportés. Vous constatez à ce point que l’effort cruel de l’Ennemi en vue d’étouffer le message et rendre sans effet l’œuvre de Jizréel sera réduit à néant car, «sera la journée de Jizréel» dit le Tout-Puissant, lorsqu’ Il fera sortir tout son peuple du pays. (Osée: 2:2). {2TG43: 18.2}

Le message aux Laodicéens s’adresse notamment au ministère, car ainsi parle l’Eternel: {2TG43: 19.1}

Ap. 3: 14-16: «à l’ange de l’église de Laodicée; … Je connais tes œuvres. Je sais que tu n’es ni froid ni bouillant. Puisses-tu être froid ou bouillant! Ainsi, parce que tu n’est ni froid ni bouillant, je te vomirai de Ma bouche.»

De même ici, l’ange (à savoir le ministère) qui a la charge de l’Eglise est une fois de plus réprimandé et il lui est clairement demandé de se réformer. {2TG43: 19.2}

Ezéchiel est aussi un témoin de cette «évélation étonnante», car il déclare que la purification commence «les anciens qui se tenaient la maison». (Ezéchiel 9: 6). Consultons la prophétie d’Ezéchiel. {2TG43: 19.3}

Ez. 9: 1-10: «il cria d’une voix forte à mes oreilles: Approchez, vous qui devez châtier la ville, chacun son instrument de destruction à la main! Et voici, six hommes arrivèrent par le chemin de la porte supérieure du côté du septentrion, chacun son instrument destruction à la main. Il y avait au milieu d’eux un homme vêtu de lin, et portant une écritoire à la ceinture. Ils vinrent se placer près de l’autel d’airain. La gloire du Dieu

19

d’Israël s’éleva du chérubin sur lequel elle était, et se dirigea vers le seuil de la maison; et il appela l’homme vêtu de lin, et portant une écritoire à la ceinture. L’Eternel lui dit: Passe au milieu de la ville, au milieu de Jérusalem, et fais une marque sur le front des hommes qui soupirent et qui gémissent à cause de toutes les abominations qui s’y commettent.

«, à mes oreilles, il dit aux autres: Passez après lui dans la ville, et frappez; que votre œil soit sans pitié, et n’ayez point de miséricorde! Tuez, détruisez les vieillards, les jeunes hommes, les vierges, les enfants et les femmes; mais n’approchez pas de quiconque aura sur lui la marque; et commencez par mon sanctuaire! Ils commencèrent par les anciens qui étaient devant la maison. {2TG43: 20.1}

«leur dit: Souillez la maison, et remplissez de morts les parvis! … Sortez! … Ils sortirent, et ils frappèrent dans la ville. Comme ils frappaient, et que je restais encore, je tombai sur ma face, et je m’écriai: Ah! Seigneur Eternel, détruiras-tu tout ce qui reste d’Israël, en répandant ta fureur sur Jérusalem? {2TG43: 20.2}

«me répondit: L’iniquité de la maison d’Israël et de Juda est grande, excessive; le pays est rempli de meurtres, la ville est pleine d’injustice, car ils disent: L’Eternel a abandonné le pays, l’Eternel ne voit rien. Moi aussi, je serai sans pitié, et je n’aurai point de miséricorde; je ferai retomber leurs œuvres sur leur tête.» {2TG43: 20.3}

L’iniquité n’est pas grande dans le monde mais dans l’église, à savoir Juda et Israël, c’est là

20

qu’a lieu le massacre. En outre, la multitude de membres qui couvrent et encouragent les abominations ne sont pas conscients qu’ils agissent comme si l’Eternel avait abandonné la terre, comme si Il leur avait laissé le pouvoir de la diriger et de faire de son peuple ce que bon leur semblerait. {2TG43: 20.4}

Ici vous comprenez ce que signifie d’écouter la verge et ce que signifie d’y fermer ses oreilles. {2TG43: 21.1}

Par le prophète Daniel au chapitre sept et au verset dix, la purification de l’Eglise, (le jugement des vivants) est appelée jugement et au verset quatorze du chapitre huit, elle est appelée purification du Sanctuaire. Cependant, le Christ, dans l’une de ses paraboles assimile la purification à la moisson où l’ivraie (les pécheurs) est brûlé et où le blé ( les saints) est mis dans le grenier (dans l’église purifiée – le Royaume). Puis Il l’assimile à un filet duquel, après avoir été tiré sur le rivage – on retranche les mauvais poissons (les pécheurs) et où les bons poissons sont mis dans des vases. {2TG43: 21.2}

Quand ceux qui ne recevront pas la marque, et ne seront pas par conséquent scellés, seront rejetés, alors l’église apparaîtra «comme la lune et terrible comme des troupes sous leurs bannières». Prophètes et Rois p. 549 et «ceux qui auront remporté la victoire sur la tentation par la force du Tout-Puissant seront autorisés à participer à sa proclamation (le Message du Troisième Ange quand il deviendra un «Grand Cri». Review and Herald 19 Nov.1908.) {2TG43: 21.3}

21

Voyons maintenant ce qui arrivera après que la multitude qui aura aimé les abominations tombera sous les épées des anges ; voyons ce qui sera fait en faveur de ceux qui seront laissés. Afin de le savoir retournons à la prophétie d’Ezéchiel. {2TG43: 22.1}

Ez. 37: 16-28: «toi, fils de l’homme, prends une pièce de bois, et écris dessus: Pour Juda et pour les enfants d’Israël qui lui sont associés. Prends une autre pièce de bois, et écris dessus: Pour Joseph, bois d’Ephraïm et de toute la maison d’Israël qui lui est associée.

«-les l’une de l’autre pour en former une seule pièce, en sorte qu’elles soient unies dans ta main. Et lorsque les enfants de ton peuple te diront: Ne nous expliqueras-tu pas ce que cela signifie? {2TG43: 22.2}

«éponds-leur: Ainsi parle le Seigneur, l’Eternel: Voici, je prendrai le bois de Joseph qui est dans la main d’Ephraïm, et les tribus d’Israël qui lui sont associées; je les joindrai au bois de Juda, et j’en formerai un seul bois, en sorte qu’ils ne soient qu’un dans ma main. {2TG43: 22.3}

«bois sur lesquels tu écriras seront dans ta main, sous leurs yeux. {2TG43: 22.4}

«tu leur diras: Ainsi parle le Seigneur, l’Eternel: Voici, je prendrai les enfants d’Israël du milieu des nations où ils sont allés, je les rassemblerai de toutes parts, et je les ramènerai dans leur pays. {2TG43: 22.5}

«ferai d’eux une seule nation dans le pays, dans les

22

montagnes d’Israël; ils auront tous un même roi, ils ne formeront plus deux nations, et ils ne seront plus divisés en deux royaumes. {2TG43: 22.6}

«ne se souilleront plus par leurs idoles, par leurs abominations, et par toutes leurs transgressions; je les retirerai de tous les lieux qu’ils ont habités et où ils ont péché, et je les purifierai; ils seront mon peuple, et je serai leur Dieu. {2TG43: 23.1}

«serviteur David sera leur roi, et ils auront tous un seul pasteur. Ils suivront mes ordonnances, ils observeront mes lois et les mettront en pratique. {2TG43: 23.2}

«habiteront le pays que j’ai donné à mon serviteur Jacob, et qu’ont habité vos pères; ils y habiteront, eux, leurs enfants, et les enfants de leurs enfants, à perpétuité; et mon serviteur David sera leur prince pour toujours. {2TG43: 23.3}

«traiterai avec eux une alliance de paix, et il y aura une alliance éternelle avec eux; je les établirai, je les multiplierai, et je placerai mon sanctuaire au milieu d’eux pour toujours. {2TG43: 23.4}

«demeure sera parmi eux; je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. {2TG43: 23.5}

«les nations sauront que je suis l’Eternel qui sanctifie Israël, lorsque mon sanctuaire sera pour toujours au milieu d’eux.» {2TG43: 23.6}

23

Ici vous remarquez que non seulement Dieu purifiera son Eglise, (Juda et Israël), en y enlevant tous ceux qui polluent sa maison de prière, mais après quoi il rassemblera notamment dans son église après la purification, tous les dispersés qui sont les descendants des deux royaumes d’Israël (les dix tribus) et de Juda ( les deux tribus) – tous ceux qui aujourd’hui se trouvent parmi les nations et non dans l’Eglise de Laodicée. Il fera d’eux une nation sur qui, et ce avant le millénium, régnera David antitype, leur roi. Ils ne seront plus troublés par les nations ; ils ne seront plus parmi les pécheurs, ils ne seront plus nourris par une multitude de bergers, mais par un seul berger – -celui que l’Eternel choisira. Grande en effet sera la journée de Jizréel. Ses efforts et ceux de ses collaborateurs, les laïques, réussiront que la mère (ministère) entendra ou se gardera de le faire. {2TG43: 24.1}

Il est manifeste que les Davidiens, leur message et leur succès se trouvent consignés dans la prophétie. {2TG43: 24.2 }

La Littérature de la Verge est-elle Aussi Dans la Prophétie ?

A cette question le prophète Michée répond au chapitre 6 et au verset 9: {2TG43: 24.3}

Mi. 6: 9«voix de l’Eternel crie à la ville, et celui qui est sage craindra ton nom. Entendez la verge et celui qui l’envoie!»

Vous avez entendu Dieu Lui-même vous faire la recommandation d’écouter la Verge. …Oui, la Verge du Berger; car depuis l’époque de Michée, la Verge du Berger est la seule qui ait

24

jamais parlé, la seule verge que l’on peut lire et écouter. Les sages verront son nom et écoutera sa voix et Celui qui l’envoie. Ils rempliront leur coupe d’huile supplémentaire (Matthieu 25: 4) dit le Seigneur. {2TG43: 24.4}

Alors, nous constatons que non seulement la littérature de la Verge du Berger est consignée dans la prophétie, mais que quelqu’un vous conseille de l’écouter. Si vous négliger cette opportunité, vous vous retrouverez naturellement parmi les pécheurs, encourageant les abominations qui se trouvent dans l’église. Mais si maintenant, vous prêtez attention à la voix de Dieu venant de la Verge, vous recevrez le sceau d’approbation de Dieu. {2TG43: 25.1}

Que ferons les Saints après la Purification ?

Nous nous tournerons vers le prophète Esaïe afin de recueillir les lumières à ce sujet : {2TG43: 25.2}

Es. 66 : 15, 16, 19, 20 – «voici, l’Eternel arrive dans un char de feu, et ses chars sont commetourbillon; il convertit sa colère en brasier, et ses menaces en flammes de feu. C’est par le feu que l’Eternel exerce ses jugements, c’est par son glaive qu’il châtie toute chair; et ceux que tuera l’Eternel seront en grand nombre. …

«mettrai un signe parmi elles, et j’enverrai leurs réchappés vers les nations, à Tarsis, à Pul et à Lud, qui tirent de l’arc, à Tubal et à Javan, aux îles lointaines, qui jamais n’ont entendu parler de moi, et qui n’ont pas vu ma gloire; et ils publieront ma gloire parmi les nations. {2TG43: 25.3}

«amèneront tous vos frères du milieu de toutes les nations, en offrande à l’Eternel, sur des chevaux, des chars et des

25

 litières, sur des mulets et des dromadaire, à ma montagne sainte, à Jérusalem dit l’Eternel, comme les enfants d’Israël apporte leur offrande, dans un vase pur, à la maison de l’Eternel.» {2TG43: 25.4}

Après le massacre des pécheurs qui disent en leur cœur que le Seigneur tarde à venir et qui se mettent à manger et à boire avec les ivrognes (Mat.24: 48,49), le Seigneur enverra alors ceux qui auront échappé à son massacre en tournée missionnaire; remarquez qu’Il les envoie vers les Gentils, vers les nations qui ne connaissent pas encore Dieu et son message. Ceux qui y ont échappé ramènent à la maison du Seigneur tous leurs frères, tous ceux qui seront sauvés. Ainsi s’achève l’œuvre Evangélique, et c’est de cette manière que le peuple de Dieu est sauvé et appelé à sortir de Babylone antitype (Ap. 18: 4) ; il est conduit dans un lieu propre où ne règne ni le péché ni aucun danger de recevoir les plaies de Babylone. {2TG43: 26.1}

Je suis certain que maintenant vous réalisez que les Adventistes Davidiens du Septième Jour ne sont pas des «rejetons», mais au contraire des «sarments» ; je suis certain maintenant que vous réalisez ce que veut dire «Ecouter la Verge et Celui qui l’envoie», je suis certain que vous comprenez ce que signifie s’en détourner et la combattre. {2TG43: 26.2}

Vous pouvez intelligemment vous décider maintenant à savoir qu’elle position vous adopterez. Soit vous vous décidez de vous tenir aux côtés de ceux qui s’opposent à la Vérité et à la Réforme, ou vous pouvez vous tenir du côté de la Vérité de Dieu et de ses messagers, et en réformant votre vie, vous pourrez conduire les autres à en faire de même. Quelque soit votre décision, vous saurez que c’est votre choix. Cependant Dieu sait ce qu’il y a de mieux pour vous, et il vou

26

s conseille, dans votre intérêt de Le suivre et de faire ce qu’enseigne la Vérité. J’espère que ce choix sera celui de votre cœur tout entier, et alors la joie de votre vie ; j’espère que vous ne consentirez jamais à être une fane morte, mais que vous déciderez dans la crainte d’être un «sarment» vivant. J’espère aussi qu’aucun de vous ne permettra aux ennemis de Dieu de vous dérober ces vérités révélées sur ces Ecritures oubliées par les hommes, car déjà vous savez que les opposants de la Vérité n’ont rien d’officiel, rien qui fasse autorité et rien de logique ou de sensé à vous offrir concernant ces vérités qui jusqu’alors étaient cachées. Oui j’espère que vous n’échangerez pas ces «perles de grand prix» contre ce qui constitue des détritus et du chaume. {2TG43: 26.3}

27

28

LES SIGNES DE LA SECONDE VENUE DE JESUS OU LES SIGNES DU ROYAUME – LEQUEL DES DEUX?

ÉTUDE PRÉSENTÉE PAR V.T. HOUTEFF

MINISTRE DES ADVENTISTES DAVIDIENS DU 7e JOUR,

SABBAT 22 JANVIER 1949,

CHAPELLE MONT CARMEL

WACO TEXAS

En tant qu’étudiants et enseignants de l’Evangile, nous avons pendant des années insisté sur les signes de la seconde venue de Christ et pas le moindre sur les signes du Royaume. Ce qui en a résulté est que la Chrétienté a fait une fusion entre les signes du Royaume et ceux de la Seconde Venue. {2TG44: 29.1}

Les Juifs d’antan firent quelque chose de similaire lorsqu’ils attendaient la première apparition du Messie. Selon leur compréhension privée, ils étudièrent profondément les signes de la restauration du Royaume, mais ils n’étudièrent que peu les signes relatifs à la venue du Messie. C’est ainsi que lorsqu’on leur apprit que le Messie était arrivé et non l’époque de la restauration du Royaume, les dirigeants Juifs, considérant que leur interprétation privée (non inspirée) des Ecritures était infaillible, rejetèrent le message de cette époque. Dans leur tentative de sauvegarder leur influence sur le commun peuple, et dans le but de leur soumettre leur manière de penser, ils crucifièrent le Seigneur, leur Seigneur et leur Roi, de même qu’ils tuèrent les prophètes qui l’ont précédé. Ils ne bénéficièrent de rien en insistant sur le fait que le Royaume devait s’établir à leur époque. {2TG44: 29.2}

29

Le fait que la Chrétienté elle-même soit divisée et dans la confusion, une partie croyant une chose et l’autre partie une autre chose, est une évidence suffisante en elle même qui démontre qu’en plus du fait que la Chrétienté se trouve totalement dans les ténèbres en ce qui concerne les signes du Royaume et ce à cause de l’interprétation privée des Ecritures, qu’elle se trouve notamment dans les ténèbres au sujet de beaucoup d’autres choses. Se trouvant dans une telle confusion quant à la foi, la Chrétienté, il est clair, n’est plus conduite par l’Esprit de Vérité, à l’instar des Juifs rebelles. L’expérience du passé enseigne cependant, qu’essayer de convaincre la multitude de ce fait serait une tâche d’autant plus formidable que de convaincre les Juifs même jusqu’à ce jour que le Christ est le Messie qui devait venir. La difficulté bien sûr repose sur le fait que le théologien a du mal à accepter la possibilité que cette compréhension de la Bible soit dans une certaine mesure erronée, et que l’Inspiration à n’importe quel moment pourrait se manifester de nouveau, dérouler le rouleau et dévoiler la Vérité pour l’époque «nourriture au temps convenable», et mettre à découvert leurs concoctions privées de soi-disant vérité. {2TG44: 30.1}

Avec tout le respect et la sincérité, par l’autorité des Ecritures et en vertu des faits devant moi, je dis qu’il serait plus facile à une poule de trouver son perchoir dans la nuit la plus noire, qu’à un esprit non inspiré de dévoiler les prophéties et les paraboles. La différence entre les deux est que la poule réalise l’inutilité de chercher son perchoir après le coucher du soleil, mais celui qui est obstiné, ne réalise pas qu’il n’est pas à même de dévoiler la vérité selon sa volonté et sans la lumière d’en haut. {2TG44: 30.2}

Il est évident que nous Chrétiens, nous n’avons pas su voir que si les choses secrètes de Dieu, quelque soit leur simplicité, devaient

30

 être révélées à n’importe quel moment et par n’importe qui, l’Inspiration ne les aurait pas cachées dans un premier temps dans des symboles et des paraboles. La Chrétienté est toujours aveugle au fait que d’essayer de pénétrer les mystères de Dieu équivaudrait à essayer de renverser ses desseins; oui, essayer de pénétrer le code Divin est tenter l’impossible. Par exemple, quand le moment arriva pour que le Livre scellé des Sept Sceaux soit descellé (Apoc 4 et 5), personne dans le ciel ni sur la terre ne fut capable de le desceller, il n’y avait que le «de la Tribu de Juda» qui pouvait briser les sceaux et pénétrer les choses qui furent par la suite montrées à Jean le Révélateur. Bien que Jean les écrivit, il n’était pas à même de les expliquer. Comment alors pouvons-nous tenter une telle chose avant l’époque et sans l’Inspiration du même Esprit qui les accuser. La Parole de Dieu avertit en termes clairs : {2TG44: 30.3}

2 Pi. 1: 19-21 – «nous tenons pour d’autant plus certaine la parole prophétique, à laquelle vous faites bien de prêter attention, comme à une lampe qui brille dans un lieu obscur, jusqu’à ce que le jour vienne à paraître et que l’étoile du matin se lève dans vos cœurs; sachant tout d’abord vous-mêmes qu’aucune prophétie de l’Écriture ne peut être un objet d’interprétation particulière, car ce n’est pas par une volonté d’homme qu’une prophétie a jamais été apportée, mais c’est poussés par le Saint Esprit que des hommes ont parlé de la part de Dieu.

Les Ecritures déclarent que personne ne peut de façon privée (sans inspiration) dérouler les prophéties; le prophète déclare en effet que la prophétie ne vient pas d’un effort privé… non par la volonté des hommes, mais par les saints hommes de Dieu et l’Esprit …elle ne peut faire l’objet d’une interprétation privée, mais elle peut seulement être interprétée par des hommes saints conduits par le Saint-Esprit. En outre, même après

31

que la prophétie aura été interprétée, il n’y a que le juste (le pénitent) à qui est accordé le don de la comprendre. (Dan 12: 10) {2TG44: 31.1}

Puisque en tant que peuple, nous connaissons quelques-uns des signes de la seconde venue de Christ, et que nous ne connaissons aucun signe du Royaume, nous ferions mieux maintenant de nous concentrer sur les signes appartenant à ce dernier. {2TG44: 32.1}

Mt. 13: 24-30 – «leur proposa une autre parabole, et il dit: Le royaume des cieux est semblable à un homme qui a semé une bonne semence dans son champ. Mais, pendant que les gens dormaient, son ennemi vint, sema de l’ivraie parmi le blé, et s’en alla. Lorsque l’herbe eut poussé et donné du fruit, l’ivraie parut aussi. Les serviteurs du maître de la maison vinrent lui dire: Seigneur, n’as-tu pas semé une bonne semence dans ton champ? D’où vient donc qu’il y a de l’ivraie? Il leur répondit: C’est un ennemi qui a fait cela. Et les serviteurs lui dirent: Veux-tu que nous allions l’arracher? Non, dit-il, de peur qu’en arrachant l’ivraie, vous ne déraciniez en même temps le blé. Laissez croître ensemble l’un et l’autre jusqu’à la moisson, et, à l’époque de la moisson, je dirai aux moissonneurs: Arrachez d’abord l’ivraie, et liez-la en gerbes pour la brûler, mais amassez le blé dans mon grenier.»

Cette parabole relative au Royaume renferme trois périodes: Premièrement la période où le grain est semé — l’époque du ministère du Christèmement la période de la croissance – – l’époque de l’ascension du Christ jusqu’à la moisson- la 3° l’époque de la moisson – une courte période de

32

temps «à la fin du monde» (Matthieu 13:49), période pendant laquelle la terre est éclairée de la gloire de l’ange (Ap. 18: 1), pendant laquelle tout le peuple de Dieu est appelé à sortir de Babylone (verset 4). Puis, ceux qui n’auront pas répondu à cet appel au rassemblement diront «érémie 8: 20). La «» est par conséquent la fin du monde. Verset 49. Elle commence dans l’église et se termine dans Babylone. {2TG44: 33.1}

L’œuvre de la moisson est très évidemment synonyme du Jugement qui décide qui sont l’ivraie et qui sont le blé – – quels sont ceux qui seront brûlés et détruits comme herbes nuisibles et qui en tant que blé précieux sera mis dans le «», le Royaume. Il s’ensuit donc que le Jugement est la purification du Sanctuaire (Dan 8: 14), «maison de Dieu», le temple dans lequel vient soudainement le Seigneur pour purifier ses serviteurs les Lévites.

Ces derniers versets se lisent comme suit: {2TG44: 33.2}

Mal. 3: 1-3, 5 – «, j’enverrai mon messager; Il préparera le chemin devant moi. Et soudain entrera dans son temple le Seigneur que vous cherchez; Et le messager de l’alliance que vous désirez, voici, il vient, Dit l’Éternel des armées. Qui pourra soutenir le jour de sa venue? Qui restera debout quand il paraîtra? Car il sera comme le feu du fondeur, Comme la potasse des foulons. Il s’assiéra, fondra et purifiera l’argent; Il purifiera les fils de Lévi, Il les épurera comme on épure l’or et l’argent, Et ils présenteront à l’Éternel des offrandes avec justice. Je m’approcherai de vous pour le jugement, Et je me hâterai de

33

témoigner contre les enchanteurs et les adultères, Contre ceux qui jurent faussement, Contre ceux qui retiennent le salaire du mercenaire, Qui oppriment la veuve et l’orphelin, Qui font tort à l’étranger, et ne me craignent pas, Dit l’Éternel des armées.

Combien de fruits doit rendre la moisson? — Si les 144000 constituent les «fruits» (Ap. 14: 4), par conséquent la moisson doit avoir des «fruits», car là où il n’y a pas de second il ne saurait y avoir de premier. Le terme «fruits» en appelle automatiquement à des «». {2TG44: 34.1}

D’où viennent les premiers fruits, d’où viennent les seconds? — Il nous est dit clairement que les premiers sont Israélites — tous viennent des douze tribus d’Israël (Ap. 7: 4-8). Il est certain qu’Israël représente les membres d’églises au moment où ils sont scellés; le titre «ël» ne saurait être interprété comme étant le monde. Les premiers sont par conséquent moissonnés dans l’église au moment où commence la séparation. Le terme «é» veut dire mis dans un lieu sûr – scellé. C’est exactement ce que déclare l’Apôtre Pierre: {2TG44: 34.2}

1 Pi. 4: 17, 18 – «c’est le moment où le jugement va commencer par la maison de Dieu. Or, si c’est par nous qu’il commence, quelle sera la fin de ceux qui n’obéissent pas à l’Évangile de Dieu? Et si le juste se sauve avec peine, que deviendront l’impie et le pécheur?»

Or si le Jugement commence premièrement dans la «de Dieu», dans l’église, il se terminera par conséquent dans le monde, hors du cercle de l’église. La Parabole du «»

34

et la Révélation de Jean, de façon très brève et concise met d’avantage en évidence cette vérité: {2TG44: 34.3}

Mt. 13: 47-50 – «royaume des cieux est encore semblable à un filet jeté dans la mer et ramassant des poissons de toute espèce. Quand il est rempli, les pêcheurs le tirent; et, après s’être assis sur le rivage, ils mettent dans des vases ce qui est bon, et ils jettent ce qui est mauvais. Il en sera de même à la fin du monde. Les anges viendront séparer les méchants d’avec les justes, et ils les jetteront dans la fournaise ardente, où il y aura des pleurs et des grincements de dents.

Il est manifeste que le filet représente l’église évangélique au sein de laquelle sont pris les hypocrites et les saints. Par conséquent, à l’époque de la moisson des premiers fruits (le Jugement «la maison de Dieu») «à la fin du monde» verset 49, les anges sépareront les méchants d’avec les justes, et non les justes d’avec les méchants. Cependant lors de la moisson des seconds fruits (le Jugement dans le monde) la moisson se fait inversement. Le juste est enlevé d’entre les méchants et non les méchants d’entre les justes, car ainsi parle le Révélateur «. 18: 4». Il est évident que le Jugement «la maison de Dieu» est la moisson dans laquelle les«’ivraie» sont brûlés, et comme mauvais «» ils sont jetés. Dans le Jugement de Babylone cependant (dans le monde), ce ne sont pas les méchants sinon les bons qui sont pris et conduits dans la maison purifiée de Dieu, là où il n’y a ni péché, ni pécheur et où le danger des plaies n’existe pas. Cette même vérité relative à la maison de Dieu nous

35

 est rapporté en ces termes: {2TG44: 35.1}

Es. 66: 15, 16,19, 20 – «voici, l’Éternel arrive dans un feu, Et ses chars sont comme un tourbillon; Il convertit sa colère en un brasier, Et ses menaces en flammes de feu. C’est par le feu que l’Éternel exerce ses jugements, C’est par son glaive qu’il châtie toute chair; Et ceux que tuera l’Éternel seront en grand nombre. Je mettrai un signe parmi elles, Et j’enverrai leurs réchappés vers les nations, à Tarsis, à Pul et à Lud, qui tirent de l’arc, à Tubal et à Javan, Aux îles lointaines, Qui jamais n’ont entendu parler de moi, Et qui n’ont pas vu ma gloire; Et ils publieront ma gloire parmi les nations. Ils amèneront tous vos frères du milieu de toutes les nations, En offrande à l’Éternel, Sur des chevaux, des chars et des litières, Sur des mulets et des dromadaires, A ma montagne sainte, A Jérusalem, dit l’Éternel, Comme les enfants d’Israël apportent leur offrande, Dans un vase pur, A la maison de l’Éternel.

Nous voyons une fois de plus que ceux qui échappent au massacre du Seigneur «la maison de Dieu» (sont évidemment les premiers fruits, «les serviteurs de Dieu»), sont envoyés vers les nations qui ne connaissent pas Dieu et de là ils amèneront tous leurs frères (les seconds fruits) dans la maison purifiée de Dieu, là où il n’y a ni péché ni pécheur, et là où par conséquent les plaies de Babylone ne tombent pas. {2TG44: 36.1}

Nous avons vu de manière affirmative qu’il existe des premiers et des seconds fruits: les premiers viennent de l’église — les 144000 fils de Jacob et les autres de toutes les nations — la grande foule que personne ne peut compter (Ap. 7: 9). {2TG44: 36.2}

36

Qui rassemble les premiers fruits, s’ils doivent rassembler les seconds? – Afin d’obtenir notre réponse lisons – {2TG44: 37.1}

Ap. 14: 14-19 – «regardai, et voici, il y avait une nuée blanche, et sur la nuée était assis quelqu’un qui ressemblait à un fils d’homme, ayant sur sa tête une couronne d’or, et dans sa main une faucille tranchante. Et un autre ange sortit du temple, criant d’une voix forte à celui qui était assis sur la nuée: Lance ta faucille, et moissonne; car l’heure de moissonner est venue, car la moisson de la terre est mûre. Et celui qui était assis sur la nuée jeta sa faucille sur la terre. Et la terre fut moissonnée. Et un autre ange sortit du temple qui est dans le ciel, ayant, lui aussi, une faucille tranchante. Et un autre ange, qui avait autorité sur le feu, sortit de l’autel, et s’adressa d’une voix forte à celui qui avait la faucille tranchante, disant: Lance ta faucille tranchante, et vendange les grappes de la vigne de la terre; car les raisins de la terre sont mûrs. Et l’ange jeta sa faucille sur la terre. Et il vendangea la vigne de la terre, et jeta la vendange dans la grande cuve de la colère de Dieu.

Ici est réitéré l’idée de deux moissons: l’une faite par le Fils de l’Homme, et l’autre par un ange. Celle faite par le Fils de l’Homme précède celle accomplie par l’ange. «Le Fils de l’Homme» par conséquent rassemble les premiers fruits et l’ange les seconds fruits. (Il jette dans le pressoir les sarments et non les raisins parvenus à pleine maturité). Lui le Fils de l’Homme, manifestement moissonne les premiers fruits, car ses serviteurs (symboliquement l’Ange de l’église de Loadicée) ne sont pas en mesure d’accomplir une telle tâche) car ils sont misérables, pauvres, aveugles et nus et qu’ils ne le savent pas (Ap. 3: 14). {2TG44: 37.2}

37

Jetant un regard sur cette époque, l’Esprit de Prophétie déclare par le prophète Esaïe: {2TG44: 38.1}

Es. 63: 5 – «regardais, et personne pour m’aider; J’étais étonné, et personne pour me soutenir; Alors mon bras m’a été en aide, Et ma fureur m’a servi d’appui.»

Vous remarquez ici que lorsque l’époque arriva, il ne s’y trouvait aucun parmi ses serviteurs afin de «» l’œuvre de la moisson, par conséquent, le Seigneur du accomplir l’œuvre sans eux. {2TG44: 38.2}

En ce qui concerne la seconde moisson, Il utilise ses «» qui sont sans fraude, les «fruits», les 144000, tels qu’ils sont symbolisés par l’ange ayant une faucille tranchante (Ap. 14: 1-7, 18. De même qu’il existe deux sortes de fruits, deux moissons provenant de deux origines différentes, à savoir l’église et le monde, il existe, comme précédemment prouvé, deux façons de moissonner: premièrement les méchants sont séparés des bons, et finalement les bons sont appelées à sortir du milieu des méchants. {2TG44: 38.3}

Ce sont là quelques-uns des signes et les évènements qui précèdent le Royaume de gloire, la seconde venue de Christ. Il existe notamment d’autres signes dont le premier est considéré dans la parabole de Matthieu 25. {2TG44: 38.4}

Mt. 25: 1-12 – «le royaume des cieux sera semblable à dix vierges qui, ayant pris leurs lampes, allèrent

38

à la rencontre de l’époux. Cinq d’entre elles étaient folles, et cinq sages. Les folles, en prenant leurs lampes, ne prirent point d’huile avec elles; mais les sages prirent, avec leurs lampes, de l’huile dans des vases. Comme l’époux tardait, toutes s’assoupirent et s’endormirent. Au milieu de la nuit, on cria: Voici l’époux, allez à sa rencontre! Alors toutes ces vierges se réveillèrent, et préparèrent leurs lampes. Les folles dirent aux sages: Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s’éteignent. Les sages répondirent: Non; il n’y en aurait pas assez pour nous et pour vous; allez plutôt chez ceux qui en vendent, et achetez-en pour vous. Pendant qu’elles allaient en acheter, l’époux arriva; celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée. Plus tard, les autres vierges vinrent, et dirent: Seigneur, Seigneur, ouvre-nous. Mais il répondit: Je vous le dis en vérité, je ne vous connais pas.»

Dans cette parabole, l’on voit que l’église est semblable à dix vierges, cinq d’entre elles ne s’approprient pas de l’huile supplémentaire– la vérité spéciale pour cette époque; c’est-à-dire que ces cinq ne tiennent pas compte de la vérité relative au Jugement des vivants, de la séparation ou de la purification de l’église. Lorsque le cri se fait entendre «l’Epoux, allez à sa rencontre», les dix vierges réalisent que l’huile qui était dans leurs lampes est épuisée; elles réalisent que le message relatif au jugement des morts prend fin. Alors, rapidement, les cinq vierges sages réapprovisionnent leurs lampes de l’huile supplémentaire qu’elles avaient emmagasinée dans leurs vases, et elles vont à la rencontre de l’Epoux. Cependant les cinq vierges folle, celles qui pensaient qu’elles n’avaient pas besoin de l’huile supplémentaire, qu’elles n’avaient pas besoin d’un message additionnel, le message du Jugement

39

 des Vivants, se retrouvent dans d’épaisses ténèbres. Oui, elles se retrouvent sans la lumière que développe le message du Jugement des Vivants. Découvrant leur folle négligence (absurde), elles se précipitent afin d’obtenir l’huile, la lumière relative au sujet, mais entre-temps la porte de la grâce a été fermée (le temps de grâce pour les vierges, l’église, s’était achevé). Lorsqu’elles demandèrent à y entrer, le Seigneur leur déclara poliment, «ne vous connais pas». {2TG44: 39.1}

Le signe du Royaume à venir que révèle cette parabole, est manifestement le message spécial (l’huile supplémentaire), qui annonce le Jugement des Vivants, le message qui réveille ceux dont le cœur est ouvert et qui recherchent la Vérité, message qui condamnent ses opposants, les hypocrites et les tièdes dans l’église — ceux qui sont satisfaits et qui se croient riches, et se sont enrichis, n’ayant besoin de rien (pas besoin de Vérité présente), ceux qui ne se réveilleront jamais au fait qu’ils sont complètement destitués. Remarquez que ces paroles ne sont pas miennes; lisez ce que le Seigneur déclare à Laodicée: {2TG44: 40.1}

Ap. 3: 14-18 – «Écris à l’ange de l’Église de Laodicée: Voici ce que dit l’Amen, le témoin fidèle et véritable, le commencement de la création de Dieu: Je connais tes œuvres. Je sais que tu n’es ni froid ni bouillant. Puisses-tu être froid ou bouillant! Ainsi, parce que tu es tiède, et que tu n’es ni froid ni bouillant, je te vomirai de ma bouche. Parce que tu dis: Je suis riche, je me suis enrichi, et je n’ai besoin de rien, et parce que tu ne sais pas que tu es malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu, je te conseille d’acheter de moi de l’or éprouvé par le feu, afin que tu deviennes riche, et

40

 des vêtements blancs, afin que tu sois vêtu et que la honte de ta nudité ne paraisse pas, et un collyre pour oindre tes yeux, afin que tu voies.

Une autre idée relative à cette vérité tragique es donnée dans {2TG44: 41.1}

Luc 14: 16-24 – «Jésus lui répondit: Un homme donna un grand souper, et il invita beaucoup de gens. A l’heure du souper, il envoya son serviteur dire aux conviés: Venez, car tout est déjà prêt. Mais tous unanimement se mirent à s’excuser. Le premier lui dit: J’ai acheté un champ, et je suis obligé d’aller le voir; excuse-moi, je te prie. Un autre dit: J’ai acheté cinq paires de bœufs, et je vais les essayer; excuse-moi, je te prie. Un autre dit: Je viens de me marier, et c’est pourquoi je ne puis aller. Le serviteur, de retour, rapporta ces choses à son maître. Alors le maître de la maison irrité dit à son serviteur: Va promptement dans les places et dans les rues de la ville, et amène ici les pauvres, les estropiés, les aveugles et les boiteux. Le serviteur dit: Maître, ce que tu as ordonné a été fait, et il y a encore de la place. Et le maître dit au serviteur: Va dans les chemins et le long des haies, et ceux que tu trouveras, contrains-les d’entrer, afin que ma maison soit remplie. Car, je vous le dis, aucun de ces hommes qui avaient été invités ne goûtera de mon souper.»

Dans cette parabole on découvre deux périodes: La première est celle où «beaucoup» sont «és» par l’Evangile (verset 16) au souper de noces, c’est l’époque qui commence à partir des Apôtres et qui s’étend jusqu’à l’époque où Son denier serviteur est en possession du dernier message que

41

Dieu envoie à son peuple, l’époque où tout est «prêt». La seconde période est celle pendant laquelle le dernier serviteur sort. Il nous est rapporté que ce serviteur est envoyé à «’heure du souper», à la fin du jour, ce qui indique qu’il porte le dernier message. En outre, il est premièrement envoyé vers ceux qui avaient été «appelés» précédemment, c’est-à-dire ceux qui se trouvaient déjà dans la Vérité Evangélique, dans l’église. Au début, le serviteur doit contacter une catégorie de personnes qui est très prise par les soucis de cette vie, et il doit leur annoncer que «est prêt», que si elles le désirent, elles peuvent maintenant se préparer et se rendre aux noces, afin de se réjouir au banquet de l’Epoux. C’est le dernier appel au souper. {2TG44: 41.1}

Mais que se passa-t-il? Ils s’excusèrent tous de n’avoir rien à faire avec le banquet. Quelques-uns jetèrent le blâme sur leurs professions, tandis que d’autres s’excusèrent parce qu’ils devaient gagner de quoi vivre pour soutenir leur famille. Ce sur quoi le Maître de Maison, irrité envoya Son serviteur vers les pauvres et les affligés, vers ceux qui ont faim et qui ne sont pas trop occupés pour ne pas tenir compte de l’appel, vers ceux qui ne sont pas si embarrassés par les affaires et la maison au point de ne pas pouvoir répondre à Son appel. Ces choses se passent dans la «ville» même – l’église. Les pauvres, ceux qui réalisent qu’ils ne sont pas «, et se sont pas enrichis», y viennent, en dépit de cela il reste encore de la place. {2TG44: 42.1}

C’est alors que le Seigneur de ce serviteur lui commande d’aller vers ceux qui se trouvent dans les chemins et le long des haies; — vers ceux qui se trouvent à l’extérieur du cercle de l’église, même aux extrémités de la terre «long des haies». Mais avant que le serviteur ne se dirige dans les chemins et le long des haies afin d’accomplir sa dernière

42

mission, le Maître l’informe de façon catégorique que ceux qu’Il a invité et qui se sont excusés de ne pas pouvoir venir, seront entièrement exclus du banquet; il ne sera permis à aucun d’eux de goûter à Son souper; en faisant la sourde oreille à l’appel, ces derniers ont mis fin à leur propre temps de grâce et rien ne peut changer la situation. Après cela, l’appel pressant du serviteur se fera entendre dans toutes les nations et la Maison du Maître sera remplie, les noces auront lieu et l’époux servira tous ceux qui seront dans la maison et personnes d’autres. {2TG44: 42.2}

Ce même événement est encore rapporté sous un autre angle. Il s’agit cette fois du prophète évangélique: {2TG44: 43.1}

Es. 52: 1, 2 – «éveille-toi! Réveille-toi! Revêts ta parure, Sion! Revêts tes habits de fête, Jérusalem, ville sainte! Car il n’entrera plus chez toi ni incirconcis ni impur. Secoue ta poussière, lève-toi, Mets-toi sur ton séant, Jérusalem! Détache les liens de ton cou, Captive, fille de Sion!

Cette prophétie particulière révèle que tandis que l’église, Jérusalem et Sion est endormie et nue, ayant en son sein l’impur, et étant en captivité parmi les païens (loin de son pays), un cri de réveil, un message lui parvient, la pressant de se lever et de se revêtir de ses beaux vêtements, car le cri déclare que le méchant n’entrera plus chez elle, mais qu’il sera détruit complètement. {2TG44: 43.2}

43

Les signes du Royaume, vous le constatez, sont d’autant plus importants pour quelqu’un qui observe, que ne le sont les signes de la venue de Christ. Si quelqu’un ne comprend pas les signes du Royaume, alors la connaissance de la venue du Christ ne lui seront pas profitables, car tous ceux qui se trouvent dans cette condition seront effrayés lorsqu’Il apparaîtra et ils diront «aux montagnes et aux rochers…» Ap. 6: 16, 17 {2TG44: 44.1}

Les efforts qui sont faits en vue d’établir le Royaume avant le Millenium — l’église purifiée — sont-ils accompagnés par de grands signes et des miracles, par du bruit et le faste? A cette question le Seigneur répond: {2TG44: 44.2}

Mt. 13: 31-33 – «leur proposa une autre parabole, et il dit: Le royaume des cieux est semblable à un grain de sénevé qu’un homme a pris et semé dans son champ. C’est la plus petite de toutes les semences; mais, quand il a poussé, il est plus grand que les légumes et devient un arbre, de sorte que les oiseaux du ciel viennent habiter dans ses branches. Il leur dit cette autre parabole: Le royaume des cieux est semblable à du levain qu’une femme a pris et mis dans trois mesures de farine, jusqu’à ce que la pâte soit toute levée.

Za. 4: 6 – «il reprit et me dit: C’est ici la parole que l’Éternel adresse à Zorobabel: Ce n’est ni par la puissance ni par la force, mais c’est par mon esprit, dit l’Éternel des armées.

Ce n’est ni une rafale (coup de vent), ni un grondement de tonnerre, ni un éclat, sinon la vérité claire, tranquille, mes Frères et Sœurs, qui vous sauve et qui donne naissance au Royaume. {2TG44: 44.3}

44

A quoi ressemble ce Royaume pré-millénairequels sont les autres signes qui précèdent son établissement. La réponse à cette question nous parvient par Ezéchiel. {2TG44: 45.1}

Ez. 36: 23-28 – «sanctifierai mon grand nom, qui a été profané parmi les nations, que vous avez profané au milieu d’elles. Et les nations sauront que je suis l’Éternel, dit le Seigneur, l’Éternel, quand je serai sanctifié par vous sous leurs yeux. Je vous retirerai d’entre les nations, je vous rassemblerai de tous les pays, et je vous ramènerai dans votre pays. Je répandrai sur vous une eau pure, et vous serez purifiés; je vous purifierai de toutes vos souillures et de toutes vos idoles. Je vous donnerai un cœur nouveau, et je mettrai en vous un esprit nouveau; j’ôterai de votre corps le cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair. Je mettrai mon esprit en vous, et je ferai en sorte que vous suiviez mes ordonnances, et que vous observiez et pratiquiez mes lois. Vous habiterez le pays que j’ai donné à vos pères; vous serez mon peuple, et je serai votre Dieu.

Nous avons ici des signes complémentaires, des signes qui se manifestent dans et hors de l’homme lui-même: les cicatrices et les défauts que le péché a inscrit sur le corps du peuple de Dieu sont lavés; il en est de même du cœur endurci par le péché, il est découpé et enlevé, et un nouveau, un cœur tendre qui se réjouit dans l’observation des jugements et des statuts de Dieu est installé. {2TG44: 45.2}

Quand cela aura-t-il lieu? — Après que Dieu aura enlevé ses saints «d’entre les païens», «tous les pays»,

45

 et qu’Il les aura ramenés dans leur «propre pays» déclarent les Ecritures. Ainsi ils habiteront dans le pays que Dieu anciennement donna à leurs pères, ainsi ils seront Son peule et Il sera leur Dieu? Vous réalisez donc que personne ne peut rencontrer Dieu face à face et vivre avec Lui éternellement sans avoir au préalable reçu cette purification du corps et expérimenté ce changement de cœur. {2TG44: 45.3}

Evidemment ceux qui resteront ignorants de ces signes relatifs au Royaume à venir, passeront par cette expérience et par conséquent ne pourront jamais y entrer; ils ne seront jamais qualifiés pour vivre et régner avec Christ. {2TG44: 46.1}

Vu que ces signes sont si vitaux au salut, ils ne devraient plus être négligés, mais ils devraient recevoir notre considération première, si nous voulons que la seconde venue de Christ soit pour notre bien et non pour notre damnation. Vraiment, pour cette raison qui se veut évidente, c’est à cette heure tardive que cet important message est soumis à votre attention. {2TG44: 46.2}

Cette grande vérité est encore prédite dans les paroles de Zacharie: {2TG44: 46.3}

Za. 12: 5-14 – «chefs de Juda diront en leur cœur: Les habitants de Jérusalem sont notre force, Par l’Éternel des armées, leur Dieu. En ce jour-là, je ferai des chefs de Juda Comme un foyer ardent parmi du bois, Comme une torche enflammée parmi des gerbes; Ils dévoreront à droite et à gauche tous les peuples d’alentour, Et Jérusalem restera à sa place, à Jérusalem. L’Éternel sauvera d’abord les tentes de

46

Juda, Afin que la gloire de la maison de David, La gloire des habitants de Jérusalem ne s’élève pas au-dessus de Juda.

En ce jour-là, l’Éternel protégera les habitants de Jérusalem, Et le faible parmi eux sera dans ce jour comme David; La maison de David sera comme Dieu, Comme l’ange de l’Éternel devant eux. En ce jour-là, Je m’efforcerai de détruire toutes les nations Qui viendront contre Jérusalem. Alors je répandrai sur la maison de David et sur les habitants de Jérusalem Un esprit de grâce et de supplication, Et ils tourneront les regards vers moi, celui qu’ils ont percé. Ils pleureront sur lui comme on pleure sur un fils unique, Ils pleureront amèrement sur lui comme on pleure sur un premier-né. {2TG44: 47.1}

 En ce jour-là, le deuil sera grand à Jérusalem, Comme le deuil d’Hadadrimmon dans la vallée de Meguiddon. Le pays sera dans le deuil, chaque famille séparément: La famille de la maison de David séparément, et les femmes à part; La famille de la maison de Nathan séparément, et les femmes à part; La famille de la maison de Lévi séparément, et les femmes à part; La famille de Schimeï séparément, et les femmes à part; Toutes les autres familles, chaque famille séparément, Et les femmes à part. {2TG44: 47.2}

En ce jour-là, une source sera ouverte Pour la maison de David et les habitants de Jérusalem, Pour le péché et pour l’impureté. En ce jour-là, dit l’Éternel des armées, J’exterminerai du pays les noms des idoles, Afin qu’on

47

ne s’en souvienne plus; J’ôterai aussi du pays les prophètes et l’esprit d’impureté. Si quelqu’un prophétise encore, Son père et sa mère, qui l’ont engendré, lui diront: Tu ne vivras pas, car tu dis des mensonges au nom de l’Éternel! Et son père et sa mère, qui l’ont engendré, le transperceront Quand il prophétisera. En ce jour-là, les prophètes rougiront de leurs visions Quand ils prophétiseront, Et ils ne revêtiront plus un manteau de poil pour mentir. Chacun d’eux dira: Je ne suis pas prophète, Je suis laboureur, Car on m’a acheté dès ma jeunesse.» {2TG44: 47.3}

Le réveil et la réforme présentés dans ces versets, l’affliction et l’examen du cœur provoqués par l’appréciation de la grande miséricorde de Dieu et de sa bonté- – se feront le jour où les gouverneurs de Juda diront «habitants de Jérusalem seront ma force», le jour où le Seigneur fera que le plus faible parmi eux sera comme David, et la maison de David comme Dieu, comme l’ange du Seigneur. {2TG44: 48.1}

Au moment où cette réforme complète s’accomplira, c’est alors que la fontaine sera ouverte à toute la maison de David. En ce jour-là les méchants seront retranchés et jetés hors de la maison de David, et les faux enseignants, «ètes», seront honteux d’avoir enseigné des interprétations privées des Ecritures. C’est alors que les hommes réaliseront pleinement, que quoi que les humains aient pu leur enseigner à paître le bétail, cependant personne ne pouvait leur apprendre à prophétiser; ils réalisent que cette œuvre est celle de l’Esprit de Prophétie, aucune prophétie de la Bible n’est l’objet

48

d’interprétation privée. {2TG44: 48.2}

Cette purification, le royaume pré-millénaire purement divin, se réalisera-t-elle pendant le temps de grâce? –Afin d’y trouver notre réponse, nous consulterons la prophétie de Michée – -{2TG44: 48.3}

Mi. 3: 12; 4: 1, 2 – «‘est pourquoi, à cause de vous, Sion sera labourée comme un champ, Jérusalem deviendra un monceau de pierres, Et la montagne du temple une sommité couverte de bois…. Il arrivera, dans la suite des temps, Que la montagne de la maison de l’Éternel Sera fondée sur le sommet des montagnes, Qu’elle s’élèvera par-dessus les collines, Et que les peuples y afflueront. Des nations s’y rendront en foule, et diront: Venez, et montons à la montagne de l’Éternel, A la maison du Dieu de Jacob, Afin qu’il nous enseigne ses voies, Et que nous marchions dans ses sentiers. Car de Sion sortira la loi, Et de Jérusalem la parole de l’Éternel.»

Il nous est rapporté ici que dans les derniers jours, à notre époque, l’ancien royaume qui a été détruit, sera rétabli et exalter au dessus de tous les autres royaumes. C’est alors que des foules «afflueront», parce que «loi sortira de Sion, et la Parole de l’Eternel de Jérusalem». L’œuvre Evangélique doit par conséquent se terminer alors que le Quartier Général se trouve en Terre Sainte. C’est ainsi que le Royaume est établi pendant le temps de grâce, au temps du salut et de la purification impartiale, car après qu’il aura été établi, d’autres peuples, venant de beaucoup de nations y afflueront. {2TG44: 49.1}

C’est ce que déclare la Bible, et il est certain qu’il doit en

49

être ainsi, car même le Diable n’est pas à même de renverser les plans de Dieu ou de tromper Son peuple. Oh oui, le Diable essaiera de donner une explication satisfaisante de ces versets, mais il ne saurait les faire dire autre chose que ce qu’ils disent. En outre, quiconque accepterait les paroles du Diables au lieu de celles de Dieu, mérite la récompense du Diable, et j’en suis sûr, il n’y échappera pas. {2TG44: 49.2}

Puisque ces signes des temps en plus des autres sont d’une importance d’autant plus grande que «tremblement de terre de Lisbonne», «jour obscur» et «chute des étoiles», nous ferions mieux de nous réveiller à la nécessité qu’ils nous imposent et qui doivent nous mettre dans les conditions pour la seconde venue de Jésus et pour un foyer dans le Royaume si nous y prêtons attention. Mais si ces signes ne peuvent nous réveiller, il est manifeste qu’ils nous ferons glisser dans le puits de l’abîme, alors que nous rêvons que nous sommes riches, que nous sommes enrichis, n’ayant besoin de rien, soi-disant sur la route conduisant à la Terre Glorieuse. Quel désappointement et que de pleurs et de grincement de dents ce sera! {2TG44: 50.1}

Qui doit chasser les Gentils du pays? –La réponse se trouve dans: {2TG44: 50.2}

Za. 1: 14-17, 20, 21 – «l’ange qui parlait avec moi me dit: Crie, et dis: Ainsi parle l’Éternel des armées: Je suis ému d’une grande jalousie pour Jérusalem et pour Sion et je suis saisi d’une grande irritation contre les nations orgueilleuses; car je n’étais que peu irrité, mais elles ont contribué au mal. C’est pourquoi ainsi parle l’Éternel: Je reviens à Jérusalem avec compassion; ma maison y sera

50

rebâtie, et le cordeau sera étendu sur Jérusalem. Crie de nouveau, et dis: Ainsi parle l’Éternel des armées: Mes villes auront encore des biens en abondance; l’Éternel consolera encore Sion, il choisira encore Jérusalem. Je levai les yeux et je regardai, et voici, il y avait quatre cornes. Je dis à l’ange qui parlait avec moi: Qu’est-ce que ces cornes? Et il me dit: Ce sont les cornes qui ont dispersé Juda, Israël et Jérusalem. L’Éternel me fit voir quatre forgerons. Je dis: Que viennent-ils faire? Et il dit: Ce sont les cornes qui ont dispersé Juda, tellement que nul ne lève la tête; et ces forgerons sont venus pour les effrayer, et pour abattre les cornes des nations qui ont levé la corne contre le pays de Juda, afin d’en disperser les habitants.»

Il est évident qu’une partie des nations païennes viendra contre ceux qui se trouvent en Terre Sainte et les chasseront afin de faire place pour les enfants de Dieu. C’est alors que les pieds du Seigneur se tiendront sur le Mont des Oliviers qui se fendra par le milieu et il se formera une très grande vallée. Alors le Seigneur ouvrira la voie pour Son peuple afin qu’il se rende vers la «ée» où se tiennent les pieds du Seigneur et tous ses saints avec Lui. (Za. 14: 4,5). {2TG44: 51.1}

Cette vérité, vous le constatez, supplante toutes les autres, car sans elle, les autres vérités que vous possédez ne vous seront d’aucun profit, elles ne vous conduiront pas dans le Royaume. C’est ce dernier de tous les kilomètres de notre foi dans la vie qui nous conduit à la maison. Nous sommes parvenus jusqu’à ce point, continuons donc de nous diriger directement vers la terre glorieuse, qui n’est plus en deçà de l’horizon. Le kilomètre qui se trouve devant nous est vraiment le dernier qui nous conduira à la maison. {2TG44: 51.2}

51


2TG41-42-1200x675.jpg

PRIÈRE D’OUVERTURE

   Je lirai dans « Les Paraboles de Jésus », en commençant à la page 107 au deuxième paragraphe : {2TG41: 2.1}

   « Une telle expérience qualifie celui qui enseigne la vérité et en fait un véritable représentant du CHRIST. L’Esprit du Sauveur donnera de la puissance et de la clarté à ses déclarations et à ses prières. Le témoignage qu’il rendra de JÉSUS ne sera ni étroit ni dépourvu de vie. Le prédicateur ne répètera pas toujours les mêmes discours, mais il sera constamment favorisé par l’illumination du Saint-Esprit. {2TG41: 2.2}

   « Quand nous mangerons la chair du CHRIST, quand nous boirons son sang, notre ministère offrira l’image des réalités éternelles. Nous ne reviendrons plus sans cesse sur des pensées surannées. Les anciennes vérités seront présentées sous un jour nouveau. Nous posséderons une nouvelle conception de la vérité que nous prêcherons avec une clarté et une puissance évidentes. Si les personnes qui auront le privilège de bénéficier des soins d’un tel ministère se laissent influencer par le Saint-Esprit, elles sentiront en elles la puissance régénératrice d’une vie nouvelle. Le feu divin les embrasera. Leurs facultés seront avivées et leur permettront de discerner la majesté et la beauté et de la vérité. » {2TG41: 2.3}

   Il nous et dit ici que les anciennes vérités seront présentés dans une vie nouvelle ; il nous est aussi révélé que le symbolisme de la Bible sera révélé. C’est exactement ce à quoi nous assistons de nos propres yeux. Nous devrions prier afin que le peuple de DIEU reconnaisse que les anciennes vérités sont maintenant présentées sous une nouvelle lumière et qu’une vie nouvelle leur est donnée. {2TG41: 2.4}

2

LES ÉVÈNEMENTS ACTUELS, 

LA SITUATION DE LA PALESTINE,

ET QUELLE EST LA PROXIMITÉ DE LA  SÉPARATION ?

DISCOURS PRÉSENTÉ PAR V.T. HOUTEFF

MINISTRE DES DAVIDIAN 7TH-DAY ADVENTISTS

SABBAT 6 NOVEMBRE 1948

CHAPELLE MONT CARMEL

WACO, TEXAS

   Il m’a été demandé de présenter une étude sur les évènements actuels qui ont lieu, sur la situation de la Palestine, ainsi que sur la séparation provoquée, sur le massacre prédit dans la vision d’Ézéchiel. {2TG41: 3.1}

   J’aurais souhaité vous dire tout ce que vous voulez savoir, mais, je ne saurais dire quelle est la proximité du temps dans lequel se fera la séparation, la purification de l’église (Testimonies, Vol. 5, p. 80). DIEU seul connaît la date fixée. Tout ce que je sais c’est qu’elle ne peut se faire pas avant que nous ne préparions la voie, pas avant que notre œuvre donnée par DIEU en rapport avec Ézéchiel 9 ne soit faite. Puis, il arrivera que le SEIGNEUR viendra soudainement à son temple (l’église) et purifiera les fils de Lévi, les dirigeants (Mal. 3 : 1-3). Mais, ceux qui ne recevront pas la marque tomberont sous les coups des armes destructeurs des anges, comme ce fut le cas des « premiers-nés » incrédules le soir de la Pâque dans le pays d’Égypte. {2TG41: 3.2}

   Cependant, je suis certain que DIEU ne nous laissera pas ignorant sur les choses que nous devrions savoir. Si cela s’avère être une nécessité pour nous de savoir à l’avance le jour et l’heure de la purification de l’église, la Pâque antitype, cela nous sera révélé. Oui, nous le saurons au moins suffisamment tôt à l’instar de Moïse qui, à son époque, savait quand aurait lieu la Pâque. Il n’a pas su des mois à l’avance le jour et l’heure où les évènements, alors, auraient eu lieu, mais il fut instruit jour après jour des instructions quand à son devoir et à celui du peuple et à quoi il devait s’attendre. Il n’a pas su non plus à l’avance, qu’ils devaient affronter la Mer rouge, mais selon le lieu où la nuée les conduisaient et alors que les Égyptiens les poursuivaient de très près, il leur fût dit ce qu’ils devaient

3

faire. En outre, au moment où ils traversèrent la Mer, il ne sut pas qu’ils devaient passer quarante années dans le désert et que les adultes qui se trouvaient au milieu d’eux devaient périr dans leur pérégrination vers la Terre-Promise. {2TG41: 3.3}

   Ainsi en est-il pour aujourd’hui, parce que « les choses cachées appartiennent au SEIGNEUR, notre DIEU ; mais les choses qui sont révélées nous appartiennent ainsi qu’à nos enfants pour toujours, afin que nous fassions toutes les paroles de cette loi. » Deut. 29 : 29. DIEU sait comment conduire et sauver. Par conséquent, je ne saurais vous éclairer au-delà de ce que l’Inspiration révèle. Je ne peux parler que des choses qui ont été révélées. {2TG41: 4.1}

   L’événement actuel, le plus existant, que nous connaissons est l’élection présidentielle qui se tiendra à 2 jours dans le futur. Comme les nations le voient, c’est en ce moment la chose la plus importante au monde, bien que beaucoup n’obtiendront pas ce qu’ils désirent, car chacun des différentes parties a nommé son propre candidat en ce qui concerne le vote présidentiel, mais il n’y aura qu’un président élu. {2TG41: 4.2}

   Tous semblent penser que la paix et la prospérité dépendent de l’homme qu’ils placent à la Maison Blanche. Sur l’autorité de la parole, cependant, je me lève pour vous déclarer : quelque soit celui qui serait en position, il n’y aura pas de paix et de prospérité durable désirée, car DIEU est exclu des plans qui ont été conçus, quoiqu’Il soit le seul à même de donner ce que nous recherchons. Maintenant, comment pouvons-nous savoir que nous ne prenons pas DIEU pour associé ? L’indication qui nous donne la réponse est la suivante : {2TG41: 4.3}

   Si les membres d’église eux-mêmes laissent et ne considèrent pas DIEU et vont vers les hommes afin d’être conseillés au lieu d’aller à DIEU, alors comment peut-on s’attendre à ce que le monde aille vers Lui ? J’ai en ma possession certaines des lettres de notre Dénomination qui prouve cette chose même ! Ils m’ont communiqué cette information en disant : {2TG41: 4.4}

4

   « Je n’ai jamais lu votre littérature, et je ne le ferai pas, nos ministres ont fait des recherches quant à votre enseignement, et ils ont découvert qu’ils étaient faux. Nous avons toute la vérité, nous avons besoin de rien d’autre. Enlevez mon nom de votre liste. » {2TG41: 5.1}

   Pratiquement, tous ces frères qui sont piégés par l’idée Laodicéenne « n’ayant besoin de rien » tentent de réfuter le message de la Vérité présente en citant les écrits de Sœur White, en dépit du fait que leurs citations n’ont rien avoir avec le sujet et sont mal interprétées dans leurs propres esprits. Tous citent des passages que les frères dirigeants avec ruse ont fait passer dans leur brochure contre nous et tous chantent le même chant Laodicéen que les frères dirigeants ont mis dans leur bouche. {2TG41: 5.2}

   Ces choses prouvent une fois de plus qu’au lieu d’utiliser la raison que DIEU leur a donné, la multitude est dirigée sur l’esprit de quelques frères hostiles. Des passages tels que celui que je m’en vais nous lire leur sont mis à l’écart. {2TG41: 5.3}

   Permettez moi en ce moment de lire ces simples et quelques lignes des Écrits inspirés qui se passent de commentaires. {2TG41: 5.4}

   « Ne présentez jamais rien qui puisse causer de la dissension si vous n’avez pas une évidence claire que c’est un message spécial pour ce temps-ci donné par DIEU. {2TG41: 5.5}

   « Mais gardez-vous de rejeter la vérité. Le grand danger pour nos frères a été de dépendre des hommes, et de faire de la chair leur bras. Ceux qui n’ont pas eu l’habitude d’approfondir la Bible par eux-mêmes, ou de peser l’évidence, font confiance aux hommes importants et ils acceptent les décisions qu’ils prennent; et ainsi, beaucoup rejettent précisément les messages que DIEU envoie à Son peuple si ces hommes importants ne les acceptent pas. {2TG41: 5.5}

5

   « Personne ne doit prétendre qu’il a toute la lumière qui existe pour le peuple de DIEU. Le Seigneur ne tolèrera pas cette condition. » — Testimonies To Ministers, pp. 106, 107. {2TG41: 6.1}

« Nous devons étudier la vérité par nous-mêmes. Nous ne devons nous confier en personne pour qu’il pense pour nous. Peu importe de qui il s’agit, ou quel poste il occupe, nous ne devons prendre personne comme notre critère. Nous devons nous conseiller mutuellement, et être soumis les uns aux autres ; mais en même temps, nous devons exercer la capacité qui nous a été donnée, pour savoir quelle est la vérité. Chacun de nous doit regarder à DIEU pour obtenir l’illumination d’en haut. Nous devons développer individuellement un caractère qui supportera l’épreuve au jour de DIEU. Nous ne devons pas être obstinés dans nos idées, et penser que personne ne doit contester nos opinions. » — Testimonies To Ministers, pp. 109, 110. {2TG41: 6.2}

   « DIEU nous demande de dépendre de Lui, et pas de l’homme. Il désire que nous ayons un cœur nouveau ; Il veut nous donner des révélations de la lumière venant du trône de DIEU. » — Testimonies To Ministers, p. 111. {2TG41: 6.3}

   « Personne n’a le droit, quelle que soit l’autorité que lui confèrent ses fonctions, d’interdire l’accès à la lumière. Quand le Seigneur envoie un message à son peuple, nul ne peut se soustraire à l’obligation d’en examiner le contenu. » — Counsels On Sabbath School Work, pg. 28. (Conseil sur l’École du Sabbat, pg. 64, par. 2.  {2TG41: 6.4}

   La tendance pervertie de la Dénomination se trouvant dans la Vérité révélée Divine n’a-t-elle pas prouvé que DIEU n’est pas pris en compte et qu’à sa place sont mis ceux qui sont supposés être ses serviteurs? Qu’est ce que cela pourrait être quand on consulte l’homme alors que c’est l’esprit de DIEU qui devrait l’être? – Les Écritures ne nous disent-elles pas que l’Esprit Lui-même, nous conduira dans toute la Vérité? Que nous ne devons pas faire de la chair notre appui en ayant quelqu’un d’autre qui décide pour nous ce qu’est la Vérité et ce qu’est l’erreur? Ne renions-nous pas l’Esprit et notre relation avec le Ciel lorsque nous prenons un substitut? Et c’est encore

6

 pire d’aller chercher des conseils auprès de quelqu’un qui est déjà contre ce que vous espérez, qu’il approuve ou désapprouve. Si DIEU de façon individuelle apprend au bétail à chercher de l’eau dans les basses terres, et non au sommet des montagnes et des collines, et s’il leur enseigne à rechercher un lieu chaud à l’abri du vent, alors pourquoi ne peut-Il pas personnellement nous montrer ce qu’est la Vérité et ce qu’est l’erreur ? {2TG41: 6.5}

   Les fondateurs de l’église étaient-ils conduits dans la Vérité par le conseil des prêtres et des rabbins, ou par l’Esprit de DIEU dans leur cœur ? Ne nous est-il pas dit de façon individuelle : « Bien-aimés, n’ajoutez pas foi à tout esprit ; mais éprouvez les esprits, pour savoir s’ils sont de DIEU, car plusieurs faux prophètes sont venus dans le monde. Reconnaissez à ceci l’Esprit de DIEU : tout esprit qui confesse JÉSUS-CHRIST venu en chair est de DIEU. » 1 Jn 4 : 1, 2 « N‘éteignez pas l’Esprit. Ne méprisez pas les prophéties. Mais examinez toutes choses ; retenez ce qui est bon. » 1 Th. 5 : 19-21. {2TG41: 7.1}

   En outre, Amos sous l’œil de l’Inspiration regarda à travers les siècles, jusqu’à l’ère Chrétienne, et déclara : {2TG41: 7.2}

Amos 1 : 2 « Le SEIGNEUR rugira de Sion et fera entendre Sa voix de Jérusalem ; et  les pâturages des bergers se lamenteront (en deuil), Et le sommet du Carmel se séchera. »

   Remarquez que ce verset reflète la tragédie qui eut lieu au sommet du Carmel à l’époque d’Élie. Ici, il nous est fait allusion qu’il doit avoir une autre confrontation entre le prophète de DIEU et les prophètes de Baal. À notre époque, les prophètes de Baal se vantent de ne pas être inspirés, qu’ils enseignent et prêchent ce qu’ils ont eux-mêmes découvert par des études poussées et des recherches. Ils se moquent même de ceux qui disent être inspirés par le SEIGNEUR. Ils semblent penser que DIEU a oublié la terre ; qu’Il ne se soucie pas d’envoyer Son esprit comme autrefois ;  que maintenant les hommes sont si sages, que ce que l’Esprit est à même d’accomplir sur eux, ils peuvent mieux

7

faire ! Cependant, la Vérité est que, si l’on a jamais eu besoin d’interpréter, inspirés des Écritures, c’est aujourd’hui, alors que beaucoup de vents de doctrines soufflent de toutes parts apportant la confusion, la dissension et le désastre. Personne ne voit du même œil. {2TG41: 7.3}

   Concernant cette triste condition, l’Esprit de Prophétie avertit en disant : {2TG41: 8.1}

   « Ceux qui permettent au préjugé de fermer l’esprit à la réception de la vérité, ne peuvent être des réceptacles de l’illumination divine. Cependant, quand une interprétation des Écritures est présentée, beaucoup ne se demandent pas si elle est correcte et en harmonie avec la Parole de DIEU, mais plutôt qui la soutient, et à moins qu’elle ne vienne précisément par le moyen qui leur plaît, ils ne l’accepteront pas. Ils se sentent si pleinement satisfaits de leurs propres idées, qu’ils ne veulent pas examiner l’évidence biblique dans le désir d’apprendre, mais ils refusent de s’y intéresser, simplement à cause de leurs préjugés. {2TG41: 8.2}

   « Le SEIGNEUR agit souvent là où nous l’attendons le moins; Il nous surprend quand Il révèle Sa puissance par des instruments de Son propre choix, tandis qu’Il délaisse les hommes par lesquels nous espérions que la vérité viendrait. DIEU veut que nous recevions la lumière pour ses mérites propres, — parce qu’elle est la vérité. » — Testimonies to Ministers, pp. 105, 106 {2TG41: 8.3}

   Le monde n’a jamais vu un groupe plus religieux, ni un peuple pieux et priant autant que les prêtres, les Scribes et les Pharisiens à l’époque de CHRIST, qui répandirent les préjugés et la confusion au sein du peuple et qui les a gardé dans les ténèbres! Oui, ils ont trompé toute une nation. Finalement, si l’on ne devait pas faire confiance au Sanhédrin Juif lors du premier avènement de CHRIST, alors comment saurons-nous si le Sanhédrin Chrétien à Son second avènement sera de façon incontestable correct ? C’était les Sanhédrins du Moyen-Âge, et jusqu’à ce jour qui ont lutté contre toute réforme conduite divinement

8

 par DIEU. Permettez-moi de vous lire ce qui arriva au temps des pionniers de la Dénomination. {2TG41: 8.4}

   « Malheureusement, les églises, en général, n’acceptèrent pas ce message d’avertissement. Leurs pasteurs qui, en leur qualité de “sentinelles de la maison d’Israël”, auraient dû être les premiers à discerner les signes du retour de JÉSUS, n’avaient aperçu la vérité ni dans le témoignage des prophètes ni dans les signes des temps. Des espérances et des ambitions mondaines remplissant leurs cœurs, leur amour pour DIEU et leur foi en Sa Parole se refroidirent et, quand la doctrine du retour du CHRIST leur fut présentée, elle ne rencontra que préjugés et incrédulité. On avançait contre ce message le fait qu’il était prêché presque exclusivement par des laïques. Comme les Juifs autrefois, on répondait au témoignage clair et précis de la Parole de DIEU par la question : “Y a-t-il un seul des chefs et des pharisiens qui ait cru en lui ? ” D’autres, voyant combien il était difficile de réfuter les arguments tirés des périodes prophétiques, déconseillaient l’étude des prophéties sous prétexte qu’étant scellées, elles ne pouvaient être comprises. Des foules, qui avaient en leurs pasteurs une confiance aveugle, refusèrent de prendre garde à l’avertissement ; d’autres, bien que convaincus de la vérité, n’osaient pas la confesser, de peur “d’être chassés de la synagogue”. Le message envoyé par DIEU pour éprouver et purifier l’église révéla combien était grand le nombre de ceux qui avaient placé leurs affections sur le monde et non sur JÉSUS-CHRIST. Les liens qui les retenaient à la terre étaient plus puissants que ceux qui les attiraient vers le ciel. Ils optèrent en faveur de la sagesse humaine et se détournèrent du message scrutateur de la vérité. » — The Great Controversy, p. 380 (La Tragédie des Siècles, p. 410.2). {2TG41: 9.1}

   Si telle fut l’expérience du passé, et si nous devons nous décider pour ou contre la vérité adventiste en opposition avec les décisions des prêtres et des ministres dans nos églises primitives, et si c’était là, la seule méthode de découvrir la Vérité, alors, pourquoi ne devrait-il pas en être de même aujourd’hui ? Sommes-nous devenus moins capables que ce

9

que nous étions avant d’être Adventistes ? Nos prières ne réussissent pas à produire des résultats ? L’Esprit nous a-t-il abandonné ou nous sommes-nous détournés de Lui? Il n’y a qu’une seule réponse honnête que nous pouvons fournir : {2TG41: 9.2}

   L’église est à la dérive avec le monde et elle, aussi, attend que les grands hommes du monde, et non l’Esprit de DIEU, lui disent ce qu’est la Vérité, et ce qu’est l’erreur, à qui accorder une porte, à qui ne pas en donner. « Recherchons nos voies, et scrutons-les, et retournons jusqu’à l’Éternel. » Lam. 3 : 40 {2TG41: 10.1}

   L’idée que nous, Adventistes du Septième Jour, avons toute la Vérité, que nous sommes « riches et que nous nous sommes enrichies, » et n’ayant rien besoin de plus , c’est avec cette idée que le Sanhédrin à l’époque du CHRIST ont endoctriné l’esprit du peuple, et jusqu’à ce jour, la nation Juive ne s’est pas remis de ces effets. Nos frères Adventistes, par conséquent, ne se trouvent-ils pas dans cette même position qui s’aggrave, en rejetant toute la lumière que DIEU pourrait envoyer, si elle ne s’accorde pas avec leurs idées? Et même si CHRIST Lui-même portait cette lumière et si elle est en contradiction avec leurs idées, à l’instar des Juifs d’autrefois, ne seraient-ils pas dangereusement tentés de Le crucifier, s’ils le pouvaient ? Ô d’où le grand besoin de réveil et de réforme ! Et si telle est la condition du peuple de notre église, à quoi ne devrons nous pas nous attendre ailleurs ? Revenez à Moi, car pourquoi péririez-vous ? Tel est le cri du Ciel {2TG41: 10.2}

   Ce sont certains de ces évènements actuels qui montrent que l’humanité s’éloigne de plus en plus de DIEU, et qui se rapproche de plus en plus du moi. Si nous prenons DIEU pour partenaire, nous aurons la paix, la sécurité et la prospérité. Mais vu la situation présente, nous, en tant que nation et en tant que peuple, nous allons vers des problèmes et l’insécurité au foyer, et pour la guerre à l’extérieur, tandis que l’église dort. {2TG41: 10.3}

   Maintenant quant à ce que je pense sur la situation en Palestine elle-même : je pense que les Juifs ont besoin d’un lieu où ils doivent

10

aller, cependant je ne pense pas que DIEU les conduits. Si DIEU chassa les Juifs de Sa terre à cause de leur méchanceté, parce qu’il ne pouvait plus les supporter, il est alors certain qu’Il ne les y pas reconduits, alors qu’ils sont aussi hostiles à l’égard de Son Fils unique comme ils l’ont été il y a de cela deux mille ans. Par conséquent, les juifs s’emparent du pays sous couvert de leur propre responsabilité, et lorsque les « temps » des Gentils (Luc 21 : 24) se terminera, le nouvel État d’Israël, comme ils se nomment eux-mêmes, quittera le pays beaucoup plus rapidement qu’ils ne se l’accaparent maintenant, à moins qu’ils n’emmènent DIEU avec eux au pays. {2TG41: 10.4}

   Cependant, DIEU aura dans ce lieu-là, un peuple, mais il sera le genre de peuple qu’Il notifie dans les Écritures, dont je lirai certaines maintenant : {2TG41: 11.1}

Jé. 30:18-22 «parle l’Eternel: Voici je ramène les captifs des tentes de Jacob, J’ai compassion de ses demeures; la ville sera rebâtie sur ses ruines, le palais sera rétabli comme il était. Du milieu d’eux s’élèveront des actions de grâces et des cris de réjouissance; je les multiplierai, et ils ne diminueront pas; je les honorerais et ils ne seront pas méprisés. Ses fils seront comme autrefois, son assemblée subsistera devant moi, et je châtierai tous ses oppresseurs. Son chef sera tiré de son sein, son dominateur sortira du milieu de lui; je le ferai approcher, et il viendra vers moi; Car qui oserait de lui-même s’approcher de moi? Dit l’Eternel. Vous serez mon peuple, et je serais votre Dieu. »

Jé. 31:6-10, 34 «le jour où les gardes crieront sur la montagne d’Ephraïm : Levez-vous, montons à Sion, vers l’Eternel, notre Dieu! Car ainsi parle l’Eternel: Poussez des cris de joie sur Jacob, éclatez d’allégresse à la tête des nations! Elevez vos voix,

11

chantez des louanges, et dites: Eternel délivre ton peuple, le reste d’Israël! Voici, je les ramène du pays du septentrion, je les rassemble des extrémités de la terre; parmi eux sont l’aveugle et le boiteux, la femme enceinte et celle en travail; C’est une grande multitude qui revient ici. Ils viennent en pleurant, et je les conduis au milieu de leurs supplications; je les mène vers des torrents d’eau, par un chemin uni où ils ne chancellent pas; car je suis un père pour Israël, et Ephraïm est mon premier-né.»

Os. 3: 4, 5 «les enfants d’Israël resteront longtemps sans roi, sans chef, sans sacrifice, sans statue, sans éphod, et sans théraphim.

«ès cela, les enfants d’Israël reviendront; ils chercheront l’Eternel, leur Dieu, et David, leur roi; et ils tressailliront à la vue de l’Eternel et de sa bonté, dans la suite des temps.» {2TG41: 12.1}

Dieu aura un peuple dans le pays, tous connaîtront cependant l’Eternel. Ceux qui par conséquent essaient de s’établir d’eux même en Palestine ne constituent pas ce peuple. Afin de savoir qu’est ce peuple qui héritera la terre, lisez la brochure n°8, Mont Sion à la Onzième heure. {2TG41: 12.2}

Cependant, vous dites: N’y a t-il aucune prophétie relative à ce que font les juifs aujourd’hui en Palestine? Il est certain qu’il doit y avoir une prophétie. Permettez-moi de vous la lire: {2TG41: 12.3}

12

So. 2: 1-3 «Rentrez en vous-mêmes, examinez-vous, nations sans pudeur, avant que le décret s’exécute et que ce jour passe comme la balle, avant quecolère ardente de l’Eternelle fonde sur vous, avant que le jour de la colère de l’Eternel fonde sur vous! Cherchez l’Eternel, vous tous, humbles du pays, qui pratiquez ses ordonnances! Recherchez la justice, recherchez l’humilité! Peut-être serez-vous épargner au jour de la colère de l’Eternel.»

Ces versets, vous le remarquez, doit trouver son accomplissement juste avant le «», avant que la terrible colère de l’Eternel ne s’abatte sur la nation non désirée. Et lorsque cette nation non désirée se rassemblera, c’est alors qu’il est conseillé à celui qui est humble dans le pays, ceux qui ont publié le message de l’Eternel «le jour grand et terrible du Seigneur» de rechercher l’humilité. Deux peuples sont par conséquent révélés dans ces versets…la nation non désirée, et les humbles de la terre. {2TG41: 13.1}

Puisqu’il ne doit y avoir qu’une seule nation non désirée, les Juifs, et aucune autre, qui soit haïs par toutes les autres nations, cette écriture ne saurait s’appliquer à un autre peuple. Le fait que, notamment, nous soyons en train de propager le message du jour grand et terrible du Seigneur, le jour précédent la colère du Seigneur, les Juifs indésirables du monde entier, se ressembleront en Palestine… Je dis étant donné que toutes ces choses s’accomplissent maintenant, la vérité de ces écritures se dégage avec assurance, montrant que la colère du Seigneur s’abattra sur les juifs à moins qu’ils se réforment, et que ce ne sera pas eux, mais «les humbles de la terre» qui hériteront du pays. Ainsi donc, selon les écritures les juifs ainsi que les Arabes devront quitter la terre promise et les humbles de la terre y entreront. {2TG41: 13.2}

Comment y arriveront-ils, et qui ouvrira la voie? … Nous trouveronsréponse à ces questions dans {2TG41: 13.3}

13

Zacharie 14: 4, 5 « Ses pieds se poseront en ce jour sur la montagne des oliviers, qui est vis-à-vis de Jérusalem, du côté de l’Orient; la montagne des oliviers se fendra par le milieu, à l’orient et à l’occident, et il se formera une très grande vallée: Une moitié de la montagne reculera vers le septentrion, et une moitié vers le midi. Vous fuirez alors dans la vallée de mes montagnes, car la vallée des montagnes s’étendra jusqu’à Atzel; vous fuirez comme vous avez fui devant le tremblement de terre, au temps d’Ozias, roi de Juda, et l’Eternel, mon Dieu, viendra, et tous ses saints avec lui.»

Vous remarquez que le Seigneur lui-même ouvrira la voievue du retour de son peuple. {2TG41: 14.1}

Esaïe 11: 11, 12, 16 – «ce même temps, le Seigneur étendra une seconde fois sa main, pour racheter le reste de son peuple, dispersé en Assyrie et en Egypte, à Pathros et en Ethiopie, à Elam, à Schinear et à Hamath, et dans les îles de la mer. Il élèvera une bannière pour les nations, il rassemblera les exilés d’Israël, et il recueillera les dispersés de Juda, des quatre extrémités de la terre. Et il y aura une route pour le reste de son peuple, qui sera échappé de l’Assyrie, comme il y en eut une pour Israël, le jour où il sortit du pays d’Egypte.»

Esaïe 27: 12, 13 – «en ce temps-là, l’Eternel secouera des fruits, depuis le cours du fleuve jusqu’au torrent d’Egypte; et vous serez ramassés un à un, enfants d’Israël! En ce jour, on sonnera de la grande trompette, et alors reviendront ceux qui étaient exilés au pays d’Assyrie ou fugitifs au pays d’Egypte; et ils se prosterneront devant l’Eternel, sur la montagne sainte, à Jérusalem.»

14

Concernant donc la guerre telle qu’elle se passe aujourd’hui la brochure n°14, Chronique d’une Guerre annoncée, qui est sortie voilà déjà plusieurs années, nous dit la vérité au sujet de la Seconde Guerre Mondiale et son issue. La brochure, tire sa lumière de la prophétie de Nahum. La guerre qui y est prédite, le prophète déclare qu’elle aura lieu à l’époque de l’automobile, à l’époque où les hommes«ça et là», tandis que les «s’élancent.. dans les rues», .Cette guerre, l’appendice de la brochure, le prouve: .«temps et la chance solutionne les mystères.qu’il s’agit de la Seconde guerre mondiale. Le prophète vit celui qui brisait en pièces (Hitler) mis ses ennemis au défi de se préparer contre lui. Puis le prophète vit les principaux de celui qui brisait en pièces, vaciller dans leur marche. Ainsi, il arriva qu’après qu’Hitler fit feu contres les nations qui l’entouraient, et qu’il commença à tout briser, les alliés allèrent se préparer pour la guerre. {2TG41: 15.1}

Hitler fit trébucher ses principaux en entrant en guerre contre la Russie tandis qu’il était en guerre avec la Grande-Bretagne, et s’attaquant à la Grèce et à l’Egypte, au lieu de traverser le Canal Anglais, alors que l’Angleterre, sans qu’il le sut était sur le point de se rendre. C’est aussi que ses principaux trébuchèrent et ne se relevèrent pas. Finalement, Hitler disparut, et les hostilités cessèrent. Cependant, selon la prophétie de Nahum, et selon notamment les évènements actuels diffusés partout par les journalistes, la guerre continue, en réalité elle n’a pas cessé, mais elle prend une tournure qui tournera au pire, oui, et il ne s’agit que d’une affaire de temps avant qu’elle chauffe d’avantage qu’elle ne l’était avant la disparition d’Hitler. {2TG41: 15.2}

En outre, il n’y a pas eu de déclaration officielle disant que la guerre est terminée. Les nations qui étaient

15

en guerre ne sont pas encore parvenues à conclure un accord total. Tout le monde, peut se rendre compte que le monde se prépare rapidement à terminer la guerre par un coup plus puissant et final, si possible. Et le monde réalise que la guerre n’a pas été du bénéfice de la Grande-Bretagne, mis pour celui de la Russie, et que suite à l’arrêt des hostilités condition, out, fait que le monde s’est consolidé en deux grands blocs hostiles. Le bloc de l’Ouest et le bloc de l’Est… sans compter les guerres et les bruits de guerre tout autour de nous. Ceci arriva parce que la Grande-Bretagne s’est alliée à la Russie Athée, un gouvernement qui est contre Dieu (hostile) et à son église. Ainsi la Grande-Bretagne plaça une plus grande confiance dans les ennemis de Dieu, qu’en Dieu lui-même, et c’est la raison pour laquelle la guerre doit encore avoir lieu. {2TG41: 15.3}

Et maintenant, alors que la guerre froide à lieu entre l’Est et l’Ouest, les églises aussi par la confédération d’Amsterdam, élargissent la taille de chaque bloc. Les deux radios diffusent et les journaux déclarent que toues les églises, à l’exception des églises Roumaine et Orthodoxe, ont envoyé des délégués à l’Assemblée d’Amsterdam. Et pourquoi pensez-vous que l’église qui se trouve en Grèce s’est-elle jointe à la confédération, et pas celle de Russie? Seulement par crainte du «» dans lequel elle se trouve. Les Eglises aussi se positionnent par rapport à leur bloc respectif.Est ou Ouest. (Que fera l’église romaine, elle aussi se joindra nécessairement, et finalement au bloc de l’Ouest). {2TG41: 16.1}

Ne vous semble t-il pas que le monde et l’église se préparent à un gouvernement (église et Etat?) J’ai à maintes reprises souligner que le monde involontairement fait un gros effort afin d’établir la bête écarlate d’Apocalypse 17 et à y faire asseoir BABYLONE LA GRANDE. Nous allons au devant du gouvernement Eglise -Etat qui est symbolisé par BABYLONE LA GRANDE alors qu’elle dirige la bête écarlate, et lorsque la guerre deviendra de nouveau, Babylone pourrait remplacer les

16

 Nations-Unies après quoi. Aussi nous croyons que le monde dans sa tentative de renverser les obstacles auxquels il est confronté, saute pour ainsi dire, du feu pour tomber dans la friteuse, simplement parce qu’il ne s’associe pas avec Dieu. {2TG41: 16.2}

Le monde voit le communisme comme un monstre à tête d’hydre derrière un buisson et les nations sont déjà pour ainsi dire en train d’entrechoquer leurs genoux alors qu’il le regarde. Leur sécurité cependant ne dépend pas de la crainte et de l’armement, ni de l’homme que nous élisons pour président, mais de Dieu, de celui qui tient la terre dans l’espace et qui règle toujours les affaires de l’humanité. Depuis l’aube de l’histoire, jusqu’à aujourd’hui, les grandes nations qui sont tombées, sont tombées lorsqu’elles étaient le mieux armées et le plus indépendantes de Dieu. Ceci devrait être une grande leçon pour tous, mais qui le réalise! {2TG41: 17.1}

Dieu, par conséquent, pour l’amour de Son nom, met dans les cœurs des communistes ou des pouvoirs qui leur sont semblables (les 10 cornes de la bête écarlate qui déteste la femme, déteste la religion comme le fait le communisme) de «leur royauté à la bête, jusqu’à ce que les paroles de Dieu soient accomplies.» Ap. 17: 17 {2TG41: 17.2}

Maintenant, la déclaration «donner leur royauté» implique qu’ils ont un royaume à donner. Au verset 12 cependant, il nous est dit qu’ils «’ont pas encore reçu de royaume»; mais reçoivent autorité comme rois pendant une heure avec la bête.» Lorsque ces deux déclarations sont mises ensemble, alors elles déclarent que le communisme pourrait avoir un royaume, pourrait conduire le monde, car «a mis dans leurs cœurs d’accomplir Ses desseins et de donner leur royauté à la bête, jusqu’à ce que les paroles de Dieu soient accomplies.» Par conséquent ils reçoivent seulement l’autorité comme rois pendant une heure avec la bête après quoi ils détruisent la femme, l’église, et l’état et s’emparent du royaume. Ap. 17: 17 (Pour un exposé détaillé du chapitre 17 d’Apocalypse, lire la brochure n°12,

17

 Hier, Aujourd’hui, Demain, p. 30 à 33) {2TG41: 17.3}

Comment cela doit-il arriver, je ne sais pas; mais je sais que la plus grande de toutes les guerres doit être menée pour conquérir la Terre Sainte; «», dit l’Eternel,«…» Za. 14: 1, 2 {2TG41: 18.1}

Cette déclaration prophétique, «a mis dans leurs cœurs… et de donner leur royauté à la bête» prouve en réalité ce que j’ai essayé de dire, il y a quelques instants: Que lorsque des nations sont devenues grandes et indépendamment de Dieu, ont construit une machine de guerre gigantesque pour la défense et l’agression, alors on peut dire que cette nation n’est parvenue à rien. La tranquillité et la prospérité d’une nation et d’un peuple, par conséquent dépendent de leur soumission à Dieu, et non pas de leur force militaire. {2TG41: 18.2}

Laissez-moi maintenant vous rappeler ce que l’Inspiration déclare au sujet de l’association des nations et des peuples, selon les évènements actuels. Pour éclairer le sujet, nous irons au huitième chapitre de la prophétie d’Ésaïe. Le temps ne nous permettra pas de réétudier avec vous le chapitre entier, et je ne crois pas cela nécessaire, car nous l’avons fait, il n’y a pas longtemps. Vous souvenez-vous que le chapitre dévoile une confédération que l’ancien Israël, le royaume des dix tribus (l’église), a fait avec l’ancienne Syrie, une puissance souveraine du monde, pour faire la guerre contre Juda, un royaume sœur (église). L’Inspiration fait de cette confédération de l’église et de l’état, un type et par elle montre définitivement la tendance que les églises nominales et les puissances souveraines du monde sont à prendre maintenant dans l’antitype. De plus, elle fait connaître qu’elles n’y prospéreront pas. {2TG41: 18.3}

18

Je vous lirai maintenant ce que Dieu lui-même pense de cela: {2TG41: 19.1}

És. 8: 8-10 – «pénétrera dans Juda, il débordera et inondera, Il atteindra jusqu’au cou. Le déploiement de ses ailes Remplira l’étendue de ton pays, ô Emmanuel! Poussez des cris de guerre, peuples! et vous serez brisés; Prêtez l’oreille, vous tous qui habitez au loin! Préparez-vous au combat, et vous serez brisés; Préparez-vous au combat, et vous serez brisés. Formez des projets, et ils seront anéantis; Donnez des ordres, et ils seront sans effet: Car Dieu est avec nous.»

Selon saint Matthieu chapitre 1 verset 23, le nom Emmanuel appartient à Christ, et par interprétation il signifie «Dieu avec nous.» Donc, l’exclamation «Oh Emmanuel» montre clairement que l’Inspiration parle de Christ. Et puisqu’Il ne peut être ainsi nommé avant qu’Il fut né d’une femme et reçut le nom d’Emmanuel, il est évident que cette association des peuples doit se trouver dans l’Ère Chrétienne, l’ère dans laquelle Emmanuel vit.

Maintenant, l’énoncé «des projets, et ils seront anéantis, donner des ordres et ils seront sans effet: car Dieu est avec nous» dit clairement ce que j’ai essayé de présenter –Que les nations, incluant les églises, ont laissé Emmanuel, «avec nous» hors de leurs plans, que ce qu’elles entreprennent vient de leur propre initiative et l’origine des mots «est avec nous» émanant de quelqu’un qui n’est pas avec les assemblées des peuples, implique clairement qu’Emmanuel n’est pas avec eux, et que par conséquent, leurs œuvres n’aboutiront pas. {2TG41: 19.2}

Ces écritures nous montrent que les évènements actuels qui ne vont pas œuvrer selon l’organisation humaine ont amené deux blocs opposés, l’Est et l’Ouest, que les desseins qui sont conçus par les confédérations

19

des nations et des peuples n’aboutiront à rien sauf si elles consultent Dieu et Le prennent comme partenaire. {2TG41: 19.3}

Écoutons maintenant ce que l’Éternel attend de nous et la direction qu’Il veut que son peuple prenne: {2TG41: 20.1}

És. 8: 11, 12 – «Ainsi m’a parlé l’Éternel, quand sa main me saisit, Et qu’il m’avertit de ne pas marcher dans la voie de ce peuple: N’appelez pas conjuration tout ce que ce peuple appelle conjuration; Ne craignez pas ce qu’il craint, et ne soyez pas effrayés.»

La peur de ce peuple ne doit pas être la nôtre, pas plus que leurs plans les nôtres. Notre devoir est de: {2TG41: 20.2}

És. 8: 13 – «C’est l’Éternel des armées que vous devez sanctifier, C’est lui que vous devez craindre et redouter.»

Sanctifier l’Éternel, c’est être tout pour Lui, c’est n’avoir personne d’autre à Sa place, c’est mettre sa confiance entière en Lui, ne faisant pas de la chair son appui, car Il est seul capable de nous sonder. Et si vous devriez être la seule personne au monde à faire un tel choix, Il ne vous abandonnera pas. Si tel est votre cas, vous deviendrez alors le plus grand héros du Ciel. {2TG41: 20.3}

És. 8: 14 – «Et il sera un sanctuaire, Mais aussi une pierre d’achoppement, Un rocher de scandale pour les deux maisons d’Israël, Un filet et un piège Pour les habitants de Jérusalem.»

Notez que cette vérité devient maintenant, une pierre d’achoppement et un piège pour beaucoup, juste comme une vérité Divinement révélée à n’importe quel moment du passé, –oui, comme Christ Lui-même l’était pour les Juifs –parce qu’au lieu de tenir fermement pour la Vérité divine, ils en deviennent hostiles comme le furent les Juifs au temps de Christ. Puisque la prophétie continue à travers le

20

 neuvième chapitre, nous lirons: {2TG41: 20.4}

És. 9: 20, 21 – «On pille à droite, et l’on a faim; On dévore à gauche, et l’on n’est pas rassasié; Chacun dévore la chair de son bras. Manassé dévore Éphraïm, Éphraïm Manassé, Et ensemble ils fondent sur Juda. Malgré tout cela, sa colère ne s’apaise point, Et sa main est encore étendue.»

Tels seront les résultats de ceux qui rejetteront Dieu et son conseil. Tous ceux qui prennent position avec la multitude contre le peuple de Dieu, se trouveront eux-mêmes dans la même situation délicate que les Madianites à l’époque de Gédéon –au moment où la lumière s’échappe des flambeaux, ils se tueront les uns les autres, mais les fidèles seront délivrés. Cependant ce n’est pas tout: {2TG41: 21.1}

És. 8: 15 – «Plusieurs trébucheront; Ils tomberont et se briseront, Ils seront enlacés et pris.»

Selon ce texte, beaucoup d’entre eux tomberont «extase» non pas selon leur goût et non pas selon leur enseignement. Le Seigneur ordonne: {2TG41: 21.2}

És. 8: 16 – «Enveloppe cet oracle, Scelle cette révélation, parmi mes disciples.»

Un «» est celui qui suit Christ constamment dans la Vérité divinement révélée qu’il accepte, non parce que les autres le font ou ne le font pas, mais parce que le «ère» qui est dans les cieux l’en a personnellement persuadé au travers de Son esprit (Mat. 16: 17) –parce qu’indépendamment de ce que les autres font ou disent, il est personnellement convaincu par l’Esprit. Et le «émoignage» de Sa Parole vivante se transmet à ses messagers choisis et remplis de l’Esprit –«’Esprit de prophétie» à l’œuvre (Ap. 19: 10). Donc, l’Esprit de prophétie rend témoignage qu’il est présent parmi Ses disciples et rien qu’eux. Et pour sceller la loi

21

dans leurs cœurs, il faut que cette loi soit fondée et renforcée par la Vérité, et être conscient de la nécessité de la garder et de leur dire calmement: {2TG41: 21.3}

És. 8: 17 – «J’espère en l’Éternel, Qui cache sa face à la maison de Jacob; Je place en lui ma confiance.»

És. 8: 18 – «Voici, moi et les enfants que l’Éternel m’a donnés, Nous sommes des signes et des présages en Israël, De la part de l’Éternel des armées, Qui habite sur la montagne de Sion.»

Bientôt tous ceux qui prennent position pour la Vérité seront des signes et des prodiges. {2TG41: 22.1}

És. 8: 19 – «Si l’on vous dit: Consultez ceux qui évoquent les morts et ceux qui prédisent l’avenir, Qui poussent des sifflements et des soupirs, Répondez: Un peuple ne consultera-t-il pas son Dieu? S’adressera-t-il aux morts en faveur des vivants?

Il est montré ici que le monde donne une plus grande attention au Spiritisme qu’à un «parle l’Éternel.» {2TG41: 22.2}

És. 8: 20 – «A la loi et au témoignage! Si l’on ne parle pas ainsi, Il n’y aura point d’aurore pour le peuple.»

Le peuple de Dieu saura que ceux qui prennent une autre position que celle que la Vérité expose ici, le font, parce que l’Esprit de Vérité n’habite pas dans leurs cœurs. Et souvenons-nous que de faire de la chair son appui, de consulter l’homme quand Dieu doit être consulté, est aussi mauvais que la Divination. {2TG41: 22.3}

«Maintenant encore, dit l’Éternel, Revenez à moi de tout votre cœur, Avec des jeûnes, avec des pleurs et des lamentations! Déchirez vos cœurs et non vos vêtements, Et revenez à l’Éternel, votre Dieu; Car il est compatissant et miséricordieux, Lent à la colère

22

et riche en bonté, Et il se repent des maux qu’il envoie.» Joël 2: 12, 13 {2TG41: 22.4}

23

Ce qui s’accomplira pendant le temps de la fin.

ÉTUDE PRÉSENTÉE PAR V.T. HOUTEFF

MINISTRE DES ADVENTISTES DAVIDIENS DU 7e JOUR,

SABBAT 27 NOVEMBRE 1948,

CHAPELLE MONT CARMEL

WACO TEXAS

Pour savoir ce qui se passera pendant le temps de la fin, nous devons premièrement savoir où commence et se termine le temps de la fin. Nous devons connaître le début et la fin, si nous voulons savoir ce qui se produira entre les deux. Ainsi donc, afin de découvrir où commence «temps de la fin», tournons nos bibles dans: {2TG42: 24.1}

Da. 11: 40. «temps de la fin, le roi du midi se heurtera contre lui. Et le roi du septentrion fondra sur lui comme une tempête, avec des chars et des cavaliers, et avec de nombreux navires; il s’avancera dans les terres, se répandra comme un torrent et débordera.»

Dans ce verset, il nous faut noter avec soin cinq indications: (1) que la guerre mentionnée dans ce verset est le dernier conflit qui aura lieu entre les deux rois relatés dans la prophétie de Daniel 11, (2) que le roi du sud perdra cette guerre, (3) qu’elle aura lieu au temps de la fin, pas avant, ni après; (4) que le roi du nord prendra de l’expansion tandis que le roi du Sud déclinera, (5) que la déclaration «temps de la fin le roi du midi se heurtera contre lui» marque de façon très évidente le commencement du «de la fin». {2TG42: 24.2}

Par conséquent si nous découvrons l’année où a commencé cette guerre qui fut prophétisée, nous aurons alors établi le commencement du «de la fin». {2TG42: 24.3}

Puisque le roi du midi se heurtera au roi

24

du nord, il s’ensuit donc que le roi du midi serait l’agresseur, et qu’il se sent suffisamment fort pour attaquer. Cependant, il sera vaincu et le roi du nord l’envahira, prendra beaucoup de pays, y inclus ceux qui suivent: {2TG42: 24.4}

Da. 11: 41 – «entrera dans le plus beau des pays, et plusieurs succomberont; mais Edom, Moab, et les principaux des enfants d’Ammon seront délivrés de sa main.»

Nous réalisons ici que le roi du nord s’agrandit beaucoup au temps de la fin. Il s’empare du «beau des pays» (la Palestine), et en plus des autres pays dont il s’empare, Edom, Moab et Ammon se libèrent. De plus les écritures déclarent: {2TG42: 25.1}

Da. 11: 42:«étendra sa main sur divers pays, et le pays d’Egypte n’échappera point.»

Ceci montre précisément qu’«temps de la fin» une grande puissance qui aura dirigé les pays au nombre desquels figurent l’Egypte et la Palestine, perdra ces pays et sera amoindri, tandis qu’une autre puissance s’emparera d’eux et lui sera supérieure. {2TG42: 25.2}

Des siècles durant, l’empire Ottoman dirigea ces pays, et l’histoire rapporte que les premiers revers turcs sur terre se réalisèrent en 1699. Dès lors, la Turquie a commencé à décliner, et les nations chrétiennes à prendre de l’essor, mais c’est précisément la Grande-Bretagne qui s’est emparé des pays mentionnés par leurs noms dans cette prophétie. C’est elle qui s’est emparé de beaucoup d’autres pays en plus de ces pays, c’est elle qui s’est agrandie pendant le déclin de l’empire Ottoman. {2TG42: 25.3}

Il est par conséquent évident de par ces faits historiques

25

que nous n’avons pas mentionnés, que l’empire Ottoman arrivant après les Ptolémée, s’élevant des jungles de la Palestine, détient, le titre de «du sud» et que les nations situées au nord de la Palestine, les nations chrétiennes, issues de l’empire Romain, détiennent le titre de «du nord». Vu que le déclin de l’empire Ottoman commença en 1699, et qu’en même temps se faisait la croissance de l’empire Britannique, il s’ensuit donc que le dix-huitième siècle marque par conséquent le commencement du «de la fin». {2TG42: 25.4}

En définitive, puisque nous réalisons que les guerres entre les musulmans et les Chrétiens sont mentionnés dans la prophétie, que le point fort est mis sur l’Egypte et la Palestine qui sont cédées pendant le temps de la fin au roi du nord comme faisant parties de son trophée, ces rois sont par conséquent, clairement identifiés. La chute de l’un et la croissance de l’autre après le traité de Corlowitzen en 1699, traité par lequel Mustapha II accepta de renoncer à ses droits sur la Transylvanie et une grande partie de la Hongrie, il céda Marea aux Vénitiens afin de restaurer Polalia et l’Ukraine à la Pologne, et concéder Azov aux Russes.» (Twenlieth Century Cyclopedie, vol.6 page 247) ces faits établissent de façon sûre le commencement du «de la fin». {2TG42: 26.1}

Da. 11: 43, 44: «se rendra maître des trésors d’or et d’argent, et de toutes les choses précieuses de l’Egypte; les Libyens et les Ethiopiens seront à sa suite. Des nouvelles de l’orient et du septentrion viendront l’effrayer, et il partira avec une grande fureur pour détruire et exterminer des multitudes.»

Ces versets révèlent qu’après avoir obtenu l’Egypte et la Palestine, le roi du nord s’engage dans une autre guerre, non contre le roi du sud, et non avec la Turquie, mais plutôt à cause des rumeurs venant de l’Est et du Nord qui le préoccupèrent. Ce qui le fit partir avec une grande fureur pour détruire des multitudes. Mais il ne conquit rien qui vaille la peine d’être mentionné, et selon le verset qui suit, sur lui pèse la menace

26

d’arriver à sa fin par la suite. Par conséquent, cette première guerre, conduit au premier revers du roi du Nord, les derniers revers furent ceux du roi du sud, qui datent de1699. {2TG42: 26.2}

L’Allemagne et la Russie au Nord, et notamment le Japon à l’Est, ainsi que les rumeurs qui plongèrent la Grande-Bretagne et ses alliés dans la Seconde Guerre Mondiale, constituent par conséquent les «» qui provoquèrent la guerre, et bien que l’on dise que cette guerre fut gagnée, l’Empire Britannique se trouva plus affaibli que fortifié par cette guerre. {2TG42: 27.1}

Da. 11: 45 «Il dressera les tentes de son palais entre les mers, vers la glorieuse et sainte montagne. Puis il arrivera à la fin, sans que personne lui soit en aide.»

Ce verset, est la seule partie de Daniel 11 qui n’ait pas encore trouvé son accomplissement, c’est le dernier verset du chapitre, et puisque ces prophéties sont faites afin d’être comprises uniquement lorsqu’elles s’accompliront ou après leur accomplissement, il s’ensuit donc que le verset 45 n’est pas aussi clair que nous l’aurions souhaité. Par conséquent, en ce qui concerne le lieu de ces tabernacles et sa fin, et le fait notamment de ne pas savoir si une autre puissance chrétienne héritera du titre «du nord» avant l’accomplissement du verset 45, alors seulement le temps qui dira de façon certaine toute la vérité . {2TG42: 27.2}

L’Inspiration annonce très clairement que la fin du roi sera sa prochaine étape, tandis que tous regarderont et écouteront, et que personne ne lui viendra en aide. {2TG42: 27.3}

Ayant donc établi l’époque du commencement du «de la fin», établissons donc la fin du «de la fin». Pour être éclairés à ce sujet, considérons — {2TG42: 27.4}

Ap. 19: 19-21 «je vis la bête, et les rois de la terre, et leurs armées rassemblées pour faire la

27

guerre à celui qui était assis sur le cheval et à son armée. Et la bête fut prise, et avec elle le faux prophète, qui avait fait devant elle les prodiges par lesquels il avait séduit ceux qui avaient pris la marque de la bête et adoré son image. Ils furent tous les deux jetés vivants dans l’étang ardent de feu et de soufre. Et les autres furent tués par l’épée qui sortait de la bouche de celui qui était assis sur le cheval; et tous les oiseaux se rassasièrent de leur chair.»

Ici, il est fait mention de «bête», du «-prophète», et du «». Qui sont-ils? {2TG42: 28.1}

D’abord la bête et le faux prophète, puis le reste, ceux qui restent, sont jetés dans l’étang de feu. Puisque «bête» et le «ète» sont des entités spécifiques du monde, (ceux qui sont laissés), le reste représente le reste du monde impénitent qui sympathise avec la bête et le faux prophète. La destruction du prophète, de la bête, et du reste, est par conséquent la fin du monde –le terminus du temps de la fin. {2TG42: 28.2}

Mis à part ces versets Scripturaires, le vingtième chapitre d’Apocalypse révèle que dans le drame du péché, par ce dernier événement qui précède les milles ans, commencent les mille ans de règne du Christ et de l’église (Ap..20:1-3), au terme desquels se lèveront tous ceux qui n’auront pas«à la première résurrection.» Versets 5, 6. {2TG42: 28.3}

Nous avons donc découvert que «temps de la fin» s’étend du début du déclin de l’Empire Ottoman jusqu’à la fin du monde, et que la fin du monde est la fin de tous les peuples, à l’exception de l’Eglise– «qui ont vécu et règne avec Christ pendant milles ans.» {2TG42: 28.4}

Considérons donc ce qui se passe entre ces deux poteaux indicateurs. Nous poursuivrons avec la prophétie contenue au douzième chapitre de Daniel. {2TG42: 28.5}

28

Da. 12:1 «ce temps là, se lèvera Micaël, le grand chef, le défenseur des enfants de ton peuple; et ce sera une époque de détresse, telle qu’il n’y en a point eu depuis que les nations existent jusqu’à cette époque. En ce temps là, ceux de ton peuple qui seront trouvés inscrits dans le livre seront sauvés.»

«ce temps là», c’est à dire au moment où le roi du nord arrive à sa fin (chapitre 11 verset 45) — Michael se lèvera pour délivrer son peuple, l’Eglise, tous ceux qui sont inscrits dans le livre. Que se passe t-il d’autre? {2TG42: 29.1}

Da. 12: 2:«de ceux qui dorment dans la poussière de la terre se réveilleront, les uns pour la vie éternelle, et les autres pour l’opprobre, pour la honte éternelle.»

Il est ici prévu la résurrection d’une multitude mixte, des mauvais et des justes…des folles et des sages. Cette résurrection n’est donc pas la résurrection qui précède les milles ans, c’est-à-dire «première résurrection», elle n’est pas non plus celle qui s’accomplit après les mille ans, celle des méchants (Apocalypse, 20: 5-6), mais elle est spéciale. Si les sages qui auront enseigné la justice à la multitude font partie des ressuscités lors de cette résurrection spéciale, s’ils brillent comme les étoiles pour toujours et à perpétuité, il s’ensuit donc que cette résurrection spéciale aura lieu pendant le temps de grâce. {2TG42: 29.2}

Da. 12: 4:«Toi, Daniel, tiens secrètes ces paroles, et scelle le livre jusqu’au temps de la fin. Plusieurs alors le liront, et la connaissance augmentera.»

La compréhension du livre et de ses paroles devraient être scellés jusqu’au temps de la fin. Par conséquent, pendant le temps de la fin le livre devrait s’ouvrir. La connaissance aussi devait augmenter. En outre beaucoup devaient aller ça et là; c’est à dire que la communication devait beaucoup s’accéléré. Et ces choses, nous l’avons déjà compris, se réalisent pendant le «de la fin». Ainsi, il n’y a pas de place pour les doutes en ce qui concerne l’époque où nous vivons –le temps de la fin. {2TG42: 29.3}

29

Da. 12: 8-10: «J’entendis, mais je ne compris pas; et je dis: Mon Seigneur, quelle sera l’issue de ces choses? Il répondit: Va, Daniel, car ces paroles seront tenues secrètes et scellées jusqu’au temps de la fin. Plusieurs seront purifiés, blanchis et épurés; les méchants feront le mal, et aucun des méchants ne comprendra, mais ceux qui auront de l’intelligence comprendront.»

L’Inspiration explique ici, que nul, même Daniel, ne saurait comprendre le livre avant les temps de la fin. Elle dit aussi que tandis que les méchants continuent à faire le mal, que beaucoup seraient purifiés, blanchis et épurés, ce qui signifie que la purification de l’Eglise, la purification du Sanctuaire (Daniel 8:14) devrait avoir lieu pendant le temps de la fin. Selon les paroles du prophète Malachie la purification du Sanctuaire est précédée par cette annonce: {2TG42: 30.1}

Mal. 3: 1-3«Voici, j’enverrai mon messager; il préparera le chemin devant moi. Et soudain entrera dans son temple le Seigneur que vous cherchez; et le messager de l’alliance que vous désirez, voici, il vient, dit l’éternel des armées. Qui pourra soutenir le jour de sa venue? Qui restera debout quand il paraîtra? Car il sera comme le feu du fondeur, comme la potasse des foulons. Il s’assiéra, fondra et purifiera l’argent; il purifiera les fils de Lévi, il les épurera comme on épure l’or et l’argent, et ils présenteront à l’Eternel des offrandes avec justice.»

Au lieu de dire «», l’Inspiration dans ce contexte dit «». Et au lieu de dire «» elle utilise les termes fondre et épurer. Cependant, l’apôtre Pierre choisit d’appeler la purification du Sanctuaire, le «» dans la «de Dieu» {2TG42: 30.2}

1 Pie. 4: 17, 18 – «si le juste se sauve avec peine, que deviendront l’impie et le pécheur? Ainsi, ceux qui souffrent selon la

30

volonté de Dieu remettent leurs âmes au fidèle Créateur, en faisant ce qui est bien.»

Cependant, dans les paraboles, Jésus explique de la façon suivante la purification du Sanctuaire: {2TG42: 31.1}

Mt. 13: 30 «croître ensemble l’un et l’autre jusqu’à la moisson, et, à l’époque de la moisson, je dirai aux moissonneurs: Arracher d’abord l’ivraie, et liez-la en gerbes pour la brûler, mais amassez le blé dans mon grenier.»

Dans cet exemple, il est clair que les méchants qui sont parmi les justes sont comparés à de l’ivraie, et l’époque de la purification est appelée le jugement; elle est comparée à une «», la purification elle-même est comparée à une seconde séparation de l’ivraie. {2TG42: 31.2}

Une fois de plus, aux versets 47 et 48, le Christ trace un parallèle entre l’église et un «»; il compare le peuple à des «», et la purification à une séparation, tandis que dans Matthieu 25, il l’appelle l’église purifiée, le royaume de Dieu; le peuple est comparé à des «», et la purification est représentée par une porte qui permet aux sages d’entrer mais qui en interdit l’entrée aux folles. Cependant, il nous est rapporté dans Sa seconde parabole contenue dans Matthieu 25, que la séparation est semblable à un maître de maison qui vient pour demander des comptes à serviteurs. Ceux qui n’ont rien fait de bon pour l’avancement de son royaume (Matthieu 25:27) sont jetés dehors, dans «’épaisses ténèbres» où il y a des pleurs et des grincements de dents (Matthieu 25:30). Dans sa troisième parabole, il compare la séparation à un berger qui sépare les boucs d’avec les brebis; les boucs sont condamnés à mourir, mais les brebis ont droit au royaume. {2TG42: 31.3}

Cependant, le prophète Ezéchiel explique encore sous un autre angle la purification du Sanctuaire. {2TG42: 31.4}

31

Ez. 9: 1, 2, 4, 7 «Puis il cria d’une voix forte à mes oreilles: Approchez, vous qui devez châtier la ville, chacun son instrument de destruction à la main! Et voici, six hommes arrivèrent par le chemin de la porte supérieure du côté du septentrion, chacun son instrument de destruction à la main. Il y avait au milieu d’eux un homme vêtu de lin, et portant une écritoire à la ceinture. Ils vinrent se placer près de l’autel d’airain. L’Eternel lui dit: Passe au milieu de la ville, au milieu de Jérusalem, et fais une marque sur le front des hommes qui soupirent et qui gémissent à cause de toutes les abominations qui s’y commettent. Il leur dit: Souillez la maison, et remplissez de morts les parvis!…Sortez!…Ils sortirent, et ils frappèrent dans la ville.»

En plus de cette illustration frappante, l’Inspiration, par le biais du prophète Daniel, révèle que non seulement le sanctuaire sera purifié des pêcheurs, mais aussi de toute erreur de doctrine, car un ange demande: {2TG42: 32.1}

Da. 8: 13, 14, 17 «J’entendis parler un saint; et un autre saint dit à celui qui parlait: Pendant combien de temps s’accomplira la vision sur le sacrifice perpétuel et sur le péché dévastateur? Jusques à quand le sanctuaire et l’armée seront-ils foulés? Et il me dit: Deux milles trois cents soirs et matins; puis le sanctuaire sera purifié. Il vint alors près du lieu où j’étais; et à son approche, je fus effrayé, et je tombai sur ma face. Il me dit: Sois attentif, fils de l’homme, car la vision concerne un temps qui sera la fin.»

Le quotidien, la désolation, le sanctuaire notamment, ainsi que l’armée font référence à la fois aux doctrines et au peuple. Et l’ange explique que

32

la purification du Sanctuaire a lieu après les 2300 jours, pendant le temps de la fin. {2TG42: 32.2}

De plus, le Seigneur par le truchement du prophète Zacharie fait une autre illustration remarquable, soulignant le fait que les Saints eux-mêmes auront à être purifiés. {2TG42: 33.1}

Za. 3: 1-5 «Il me fit voir Josué, le souverain sacrificateur, debout devant l’ange de l’Eternel, et Satan qui se tenait à sa droite pour l’accuser. L’Eternel dit à Satan: Que l’Eternel te réprime Satan! Que l’Eternel te réprime, lui qui a choisi Jérusalem! N’est-ce pas là, un tison arraché du feu? Or Josué était couvert de vêtements sales, et il se tenait debout devant l’ange. L’Ange, prenant la parole, dit à ceux qui étaient autour de lui: Otez-lui les vêtements sales! Puis il dit à Josué: Vois je t’enlève ton iniquité, et je te revêt d’habits de fête. Je dis: Qu’on mette sur sa tête un turban pur! Et ils mirent un turban pur sur sa tête, et ils lui mirent des vêtements. L’ange de l’Eternel était là.»

Alors que nous avons déjà vu que la maison de Dieu sera purifiée de l’erreur et des hypocrites, ici dans la prophétie du prophète Zacharie, nous réalisons que les saints eux-mêmes sont purifiés de leurs péchés–leurs vêtements souillés leur sont enlevés et en échange des vêtements beaux et propres leur sont donnés. Cette phase de la purification est à nouveau illustrée par le vêtement de noces. (Matthieu. 22:11) {2TG42: 32.2}

Permettez-moi alors de vous rappelez qu’après que l’ivraie aura été enlevé, «le blé» n’est pas laissé dans le champ où il a poussé, (c’est-à-dire que les saints ne sont pas laissés dans le lieu où ils se trouvaient) les mais il est mis dans le «».{2TG42: 33.3}

En outre, après que «les mauvais poissons» (les hypocrites) auront été rejetés, les« bons poissons» (les saints) seront alors mis «des vases», ils ne sont pas abandonnés dans le «» (ne demeurent pas

33

 où la purification a lieu). Par conséquent, lorsque l’église sera ainsi purifiée, les saints seront enlevés de leur lieu d’origine et conduits en lieu sûr–loin de toutes influences mondaines et de tout milieu mondain. Ayant été purifiés, ils resteront alors obligatoirement purs. Et où se situe ce lieu? Le Révélateur possède la réponse: {2TG42: 33.4}

Ap. 14: 1, 4, 5 «regardai, et voici, l’agneau se tenait sur la montagne de Sion et avec lui cents quarante quatre mille personnes, qui avaient son nom, et le nom de son Père écrits sur leurs fronts.Ce sont ceux qui ne sont pas souillés avec des femmes, car ils sont vierges; ils suivent l’agneau partout où il va. Ils ont été rachetés d’entre les hommes, comme des prémices pour Dieu et pour l’agneau;et dans leur bouche il ne s’est point trouvé de mensonge, car ils sont irrépréhensibles.»

Les purifiés vous le réaliser, sont les 144000, et ils sont emmenés au Mont Sion. {2TG42: 34.1}

Il est alors évident, que la séparation a lieu en deux phases. Les 144000 serviteurs irrépréhensibles sont scellés des tribus d’Israël (Apocalypse 7: 4-7) l’église; ils ne sont que les premiers fruits. Ils sont conduits au Mont Sion. Finalement, après la purification, ou l’épuration de l’Eglise, alors, la grande foule d’Apocalypse 7:9 sera rassemblée de toutes les nations. Elle constitue les seconds fruits, car sans prémices il ne saurait avoir de second. {2TG42: 34.2}

Où se trouve le Mont Sion? Que le prophète Michée nous le dise: {2TG42: 34.3}

Mi. 3:12 «’est pourquoi, à cause de vous, Sion sera labouré comme un champ, Jérusalem deviendra un monceau de pierres, et la montagne du temple une sommité couverte de bois.»

Mi. 4:1, 2 «arrivera, dans la suite des temps, que la montagne de la maison de l’Eternel sera fondée sur le sommet des montagnes, qu’elle s’élèvera par-dessus les collines, et que les peuples y afflueront.

34

Des nations s’y rendront en foule, et diront: Venez et montons à la montagne de l’Eternel, à la maison du Dieu de Jacob, afin qu’il nous enseigne ses voies, et que nous marchions dans ses sentiers. Car de Sion sortira la loi, et de Jérusalem la parole de l’Eternel.»

C’est l’explication de l’Inspiration quant au lieu que devra occuper l’église purifiée. Ici, il nous est rapporté que bien que l’ancien royaume, le royaume Juif, dont le palais se situait à Jérusalem, devait être démoli et ce de sa fondation jusqu’au sommet, il n’empêche que simultanément la promesse de la restauration du royaume dans les derniers jours nous est faite, et qu’il sera élevé au-dessus de tous les autres royaumes, au-dessus de toutes les «» et «». {2TG42: 35.1}

Le Seigneur déclare encore ceci:

Ez. 36: 23-25 «sanctifierai mon grand nom, qui a été profané parmi les nations, que vous avez profané au milieu d’elles. Et les nations sauront que je suis l’Eternel, dit le Seigneur, l’Eternel, quand je serai sanctifié par vous sous leurs yeux. Je vous retirerai d’entre les nations, je vous rassemblerai de tous les pays, et je vous ramènerai dans votre pays. Je répandrai sur vous une eau pure, et vous serez purifiés; je vous purifierai de toutes vos souillures et de toutes vos idoles.»

Il nous est rapporté ici que la dernière purification du peuple, la purification qui enlève toutes les marques du péché sera accomplie lorsque Dieu enlèvera son peuple d’entre les nations et de tous les pays, et qu’il les aura ramené dans leur propre pays. {2TG42: 35.2}

Ez. 36: 26 «Je vous donnerai un cœur nouveau, et je mettrai en vous un esprit nouveau; j’ôterai de votre corps le cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair.»

35

Lorsque les saints iront en Terre Promise, alors le cœur indulgent à l’égard du péché, le cœur de pierre sera enlevé et un cœur aux désirs justes, un cœur de chair sera donné. Le peuple de Dieu n’aura plus à lutter contre les tentations du dedans afin de pratiquer la justice. Il leur sera naturel de pratiquer la justice lorsqu’ils auront le cœur de chair, tandis que maintenant, alors qu’il possède le cœur de pierre, il leur est naturel de pratiquer l’injustice. {2TG42: 36.1}

Ez. 36: 27 «mettrai mon esprit en vous, et je ferai que vous suiviez mes ordonnances, et que vous observiez et pratiquiez mes lois.»

En outre, l’Esprit de Dieu sera libéralement donné aux saints, et ainsi ils deviendront des êtres éternels parfaits, parfaitement capables de marcher dans les statuts et les jugements. {2TG42: 36.2}

Ez. 36: 28 «habiterez le pays que j’ai donné à vos pères; vous serez mon peuple, et je serai votre Dieu.»

Ils habiteront, non dans un autre pays, déclare le Seigneur, mais dans leur propre pays, dans le pays qu’il a autrefois donné à leurs pères. Ils habiteront en Palestine. {2TG42: 36.3}

Vous réalisez donc clairement que les juifs non convertis qui s’efforcent de s’emparer de la Palestine ne sont pas le peuple auquel ces passages de l’Ecriture se réfèrent. Vous réalisez donc que les Arabes, les Juifs ou les Gentils, tous devront finalement partir et faire place au peuple de Dieu alors nettoyé et purifié. {2TG42: 36.4}

Joë. 3: 1, 2 « Car voici, en ces jours, en ce temps-là, quand je ramènerai les captifs de Juda et de Jérusalem, je rassemblerai toutes les nations, et je les ferai descendre dans la vallée de Josaphat; Là j’entrerai en jugement avec elles, au sujet de mon peuple, d’Israël, mon héritage, qu’elles ont dispersé parmi les nations, et au sujet de mon pays

36

qu’elles se sont partagé.»

Ici, il est dit, aussi clairement que cela puisse être dit, que Dieu ramènera son peuple de la captivité puis il rassemblera toutes les nations dans la vallée de Josaphat et plaidera avec son peuple –avec ses seconds fruits–après avoir conduit les prémices sur le mont Sion. {2TG42: 37.1}

Es. 2:3 «peuples s’y rendront en foule, et diront: Venez, et montons à la montagne de l’Eternel, à la maison du Dieu de Jacob, afin qu’il nous enseigne ses voies, et que nous marchions dans ses sentiers. Car de Sion sortira la loi, et de Jérusalem la parole de l’Eternel.»

Joë. 3: 20, 21 «Juda sera toujours habité, et Jérusalem de génération en génération. Je vengerai leur sang que je n’ai point encore vengé, et l’Eternel résidera dans Sion.»

C’est de cette manière que les saints pourront vivre éternellement. {2TG42: 37.2}

Es. 33: 24 – «habitant ne dit: Je suis malade! Le peuple de Jérusalem reçoit le pardon de ses iniquités.»

Que pourra-t-on dire après que le peuple aura été rassemblé et purifié? Ceci: {2TG42: 37.3}

Ap. 22: 11 – «celui qui est injuste soit encore injuste, que celui qui est souillé se souille encore: et que le juste pratique encore la justice, et que celui qui est saint se sanctifie encore.»

L’achèvement de la purification conduit à la fermeture du temps de grâce — le pécheur restera à jamais un pécheur, et le juste demeurera juste pour toujours. Puis, ceux qui se trouveront hors de la Terre promise gémiront et grinceront des dents. Dans l’angoisse, ils diront: {2TG42: 37.4}

37

Jé. 8: 20 «moisson est passée, l’été est fini, et nous ne sommes pas sauvés!»

De plus la terre sera divisée entre les tribus, non comme elle le fut anciennement. Je n’aurai pas le temps de lire tout le récit sur la division, mais ici, nous avons la reproduction d’une carte montrant que le pays n’a jamais été divisé de cette manière. Chaque tribu recevra une bande de terre allant de l’Est vers l’Ouest. La portion de Dan est la première vers le nord et la portion de Gad la dernière vers le sud. Aux chapitres 47 et 48 d’Ezéchiel, vous trouverez une description complète de cette division du pays. {2TG42: 38.1}

38

En outre, le pays sera lui-même purifié, car le Seigneur déclare: {2TG42: 39.1}

Ez. 38: 14, 16; 39: 4, 7, 9-14 «C’est pourquoi prophétise, fils de l’homme, et dis à Gog: Ainsi parle le Seigneur, l’Eternel: Oui, le jour où mon peuple d’Israël vivra en sécurité, tu le sauras. Tu t’avanceras contre mon peuple d’Israël, comme une nuée qui va couvrir le pays. Dans la suite des jours, je te ferai marcher contre mon pays, afin que les nations me connaissent, quand je serai sanctifié par toi sous leurs yeux, ô Gog!tomberas sur les montagnes d’Israël, toi et toutes tes troupes, et les peuples qui seront avec toi; aux oiseaux de proie, à tout ce qui a des ailes, et aux bêtes des champs je te donnerai pour pâture… Je ferai connaître mon saint nom au milieu de mon peuple d’Israël, et je ne laisserai plus profaner mon saint nom; et les nations sauront que je suis l’Eternel, le saint en Israël.» Alors les habitants des villes d’Israël sortiront ils brûleront et livreront aux flammes les armes, les petits et les grands boucliers, les arcs et les flèches, les piques et les lances; ils en feront du feu pendant sept ans. Ils ne prendront point de bois dans les champs, et ils n’en couperont point dans les forêts, car c’est avec les armes qu’ils feront du feu. Ils dépouilleront ceux qui les ont dépouillés, ils pilleront ceux qui les ont pillés, dit le Seigneur, L’Eternel. En ce jour là: je donnerai à Gog un lieu qui lui servira de sépulcre en Israël, la vallée des voyageurs, à l’orient de la mer; ce sépulcre fermera le passage aux voyageurs. C’est là qu’on enterrera Gog et toute sa multitude, Et on appellera cette vallée de la multitude de Gog. La maison d’Israël les enterrera, afin de purifier le pays; et cela durera sept mois. Tout le peuple du pays les enterrera, et il en aura du renom, le jour où je serai glorifié, Dit le Seigneur, l’Eternel. Ils choisiront des hommes qui seront sans cesse à parcourir le pays, et qui enterreront, avec l’aide des voyageurs, les corps restés à

39

la surface de la terre; ils purifieront le pays, et ils seront à la recherche pendant sept mois entiers.»

En outre, vous réaliserez que le Seigneur n’accomplit pas ces miracles en faveur de son peuple, parce que ce dernier aurait été bon, ou parce que maintenant il est bon, mais il le fait à cause du Grand nom de Dieu. Ecoutez la déclaration du Seigneur lui-même: {2TG42: 40.1}

Ez. 36: 22-24 «’est pourquoi dis à la maison d’Israël: Ainsi parle le Seigneur, l’Eternel: Ce n’est pas à cause de vous que j’agis de la sorte, maison d’Israël, c’est à cause de mon saint nom, que vous avez profané parmi les nations où vous êtes allés. Je sanctifierai mon grand nom, qui a été profané parmi les nations, que vous avez profané au milieu d’elles. Et les nations sauront que je suis l’Eternel, quand je serai sanctifié par vous sous leurs yeux. Je vous retirerai d’entre les nations, je vous rassemblerai de tous les pays, et je vous ramènerai dans votre pays.»

Selon cette déclaration, Dieu restaure le pays de son peuple choisi, non à cause de la bonté de ce peuple, mais parce qu’Il désire justifier son nom parmi les nations. {2TG42: 40.2}

Puisque l’heure de l’accomplissement de la purification approche, un appel à un réveil religieux se fera entendre: {2TG42: 40.3}

Es. 52: 1 «éveilles-toi! Réveilles-toi! Revêts ta parure, Sion! Revêts tes habits de fête, Jérusalem, ville sainte! Car il n’entrera plus chez toi ni incirconcis ni impur.»

L’Inspiration déclare ici qu’après cet appel en vue d’un réveil et d’une réforme, les pécheurs ne seront pas autorisés à se trouver au sein du peuple de Dieu qui aura été purifié. {2TG42: 40.4}

Le prophète Nahum est aussi témoin de cet appel à

40

la réforme. Il écrit: {2TG42: 40.5}

Na. 1: 15 «Voici, sur les montagnes les pieds du messager qui annonce la paix! Célèbre tes fêtes, Juda, accomplis tes vœux! Car le méchant ne passera plus au milieu de toi, il est entièrement exterminé.»

Vous remarquerez ici que l’annonce de cet événement longtemps attendu doit se faire par les publications de quelqu’un. De plus, il publie la paix et annonce ainsi la restauration du Royaume. C’est la seule paix que le monde peut posséder. Il ne saurait y avoir d’autre. Ceux qui observent les «fêtes» solennelles de Dieu et qui accomplissent leurs vœux posséderont cette paix. Personne d’autre ne la possédera. {2TG42: 41.1}

Aujourd’hui, lors de notre étude, nous avons résumé quelques uns des évènements qui auront lieu pendant le temps de la fin, cependant la chose la plus importante, en ce qui vous concerne, est la décision qu’il vous incombe de prendre. {2TG42: 41.2}

41


2TG39-40-1200x675.jpg

MEDITATION

Ne mesurez pas l’œuvre de Dieu à la valeur humaine

Je lirai dans «Christ’s Object Lesson, p. 79» (Les Paraboles de Jésus p. 61-62), à partir du dernier paragraphe. {2TG39: 2.1}

P.J. p. 61-62: «‘hui, les maîtres de la pensée religieuse exaltent ceux qui ont jeté la semence de la vérité dans les siècles passés et leur élèvent des monuments. Mais beaucoup foulent aux pied la plante sortie de cette semence. De nos jours comme autrefois, on entend déclarer: «Nous savons que Dieu a parlé à Moïse; mais celui-ci [le Christ dans la personne de ses témoins], nous ne savons d’où il est.» Comme aux premiers siècles de l’ère chrétienne, les vérités destinés spécialement à notre époque ne se trouvent pas chez les autorités ecclésiastiques, mais chez des hommes et des femmes qui ne sont ni trop savants ni trop sages à leurs propres yeux pour croire à la parole de Dieu. «érez, frères, que parmi vous qui avez été appelés il n’y a ni beaucoup de sages selon la chair, ni beaucoup de puissants, ni beaucoup de nobles. Mais Dieu a choisi les choses folles du monde pour confondre les sages; Dieu a choisi les choses faibles du monde pour confondre les fortes…» {2TG39: 2.2}

Cette lecture nous ordonne de prier pour ceux qui se considèrent sages. Pour aujourd’hui comme pour le passé les soi-disant grands maîtres de la pensée religieuse exaltent et élèvent, d’une part, comme cela se faisait, des monuments pour les serviteurs de Dieu dans les siècles passés, et d’autre part foulent aux pieds les messagers de Dieu de leur temps! Ils disent, en effet aussi «savons que Dieu a parlé à Moïse; mais celui-ci nous ne savons d’où Il est.» Nous devons prier pour qu’ils réalisent que c’est une erreur de mesurer l’œuvre de Dieu à la valeur humaine. Et de prier aussi pour que nous-mêmes ne puissions tomber dans de telle pratique. {2TG39: 2.3}

2

LA JUSTIFICATION PAR LA GRACE, LA JUSTIFICATION PAR LA FOI, ET LA JUSTICE DE CHRIST.

ÉTUDE PRÉSENTÉE PAR V.T. HOUTEFF

MINISTRE DES ADVENTISTES DAVIDIENS DU 7e JOUR,

SABBAT 31 JUILLET 1948,

CHAPELLE MONT CARMEL

WACO, TEXAS

On parle beaucoup parmi nous de la ««justification par la grâce» et de la «par la foi» et aussi au sujet de la «de Christ» Mais que nous rapporterait tout ce bavardage à moins que nous ne cherchions à ce qu’elles sont réellement et comment nous pourrions nous les approprier. Par conséquent, nous ne devrions pas négliger cette démarche, et nous ne saurions échouer si nous cherchons le Seigneur de tout notre cœur, alors que nous étudions à travers les exemples concrets que l’Esprit de vérité a placé entre mes mains. {2TG39: 3.1}

Nous commencerons l’étude en lisant deux versets, premièrement dans l’Épître aux romains, puis dans l’Épître aux Hébreux: {2TG39: 3.2}

Ro. 11 : 6 « Or si c’est par grâce, ce n’est plus par les œuvres autrement la grâce n’est plus une grâce. Et si c’est par les œuvres, ce n’est plus une grâce autrement l’œuvre n’est plus une œuvre. »

Les écritures nous déclarent que nous sommes appelés dans l’élection de Dieu, non à cause d’aucune de nos bonnes œuvres, mais à cause de la grâce de Dieu. Nous sommes donc invités à devenir des Chrétiens, les enfants de Dieu, non parce que nous méritons d’être adoptés par lui, mais à cause de Sa faveur envers nous. Il n’y a en effet aucun autre moyen par lequel nous pouvons

3

être sauvés, car nous avons tous péchés, par conséquent comment pourrions nous être sauvés, si ce n’est que par sa grâce, nous obtenons le pardon de nos péchés et obtenir par lui une vie nouvelle , c’est ce qu’on appelle une nouvelle naissance. Le résumé de tout cela est que nous ne méritons aucun crédit en venant dans la maison de Dieu. Le mérite lui appartient. {2TG39: 3.3}

Par notre naissance naturelle nous sommes nés pécheurs, mais par notre naissance spirituelle, nous naissons justes. Etant pécheurs nous servons le péché, mais étant juste nous servons la justice. Par conséquent, ce n’est pas par les œuvres que nous sommes ce que nous sommes mais par la grâce {2TG39: 4.1}

Hé. 11 :1 – «la foi est une ferme assurance des choses qu’on espère, une démonstration de celles qu’on ne voit pas.»

Par la foi, non par la vue, nous savons que nous sommes les fils de Dieu, citoyens de Son gouvernement. Et en tant que tels nous nous soumettons à ses « statuts et à ses lois ». En tant que tels nous l’honorons et Le révérons comme notre Sauveur et notre Roi. {2TG39: 4.2}

Maintenant, retournons par exemple aux jours de Noé ; Noé vivait dans un monde extrêmement méchant, comme vous le savez. Il était si mauvais que Dieu dans toute sa miséricorde, ne put plus longtemps se contenir alors que la méchanceté continuait. A la fin, il donna l’ordre à Noé de bâtir une arche, et promit que tous, fussent ils bons ou méchants , qui entreraient dans l’arche, seraient délivrés du terrible déluge . Puisqu’il ne méritaient pas une telle faveur, leur délivrance du déluge leur était offerte que par la « justification par la grâce ». Ils obtiendraient la justification et la vie qu’ils ne méritaient pas. Ainsi, nous voyons que la « Grâce » saisit l’occasion afin de sauver les pécheurs même aux jours de Noé. Et ainsi, « le péché a abondé, la grâce à surabondé » Ro. 5: 20 {2TG39: 4.3}

4

A l’époque d’Abraham notamment, seulement 400 ans après le déluge, le monde avait sombré profondément dans le culte des idoles et Dieu ordonna à Abraham de quitter la maison de son père et hors de son pays idolâtre, et d’aller dans un autre pays ; un pays qui n’appartiendrait qu’à lui et au peuple de Dieu. Tous ceux qui se joignirent à Abraham et à son Dieu, bons ou mauvais, reçurent la permission d’entrer en toute liberté dans la Terre Promise à l’instar des antédiluviens qui furent autorisés à entrer dans l’arche ; de même ils reçurent «justification par la grâce», c’est à dire qu’ils eurent le privilège de prendre position pour Dieu aux côtés d’Abraham et de partager les bénédictions et ce, non à cause d’aucune bonne œuvre qu’ils auraient accomplis. Ayant supporté jusqu’à la fin, Abraham dont la foi ne faillit point, devint le père de tout ceux qui par la « justification par la grâce » sont parvenus à« la justification par la foi ». Vous réalisez donc, que «justification par la grâce» nous conduit à la «par la foi», dont la récompense est «justice de Christ.» {2TG39: 5.1}

Plus tard, dans l’histoire arriva l’époque où quiconque, bons ou mauvais, qui se joignirent à l’exode de l’Egypte furent délivrés des chefs de corvée de Pharaon qui les poursuivaient. Ils obtinrent cette délivrance non parce qu’ils la méritaient, mais à cause de la «âce» de Dieu manifestée envers eux. (Voir Ezéchiel 20 :1-8). Ainsi, «…Ils ont tous été sous la nuée, qu’ils ont tous passé au travers de la mer, qu’ils ont tous été baptisés en moïse dans la nuée et dans la mer, qu’ils ont tous mangé le même aliment spirituel, et qu’ils ont tous bu le même breuvage spirituel, car ils buvaient à un rocher spirituel qui les suivait, et ce rocher était Christ.» 1 Co.10: 1-4. Oui, par la «justification par la grâce» il ne fut refusé à qui que ce soit de participer aux bénédictions alors offertes. {2TG39: 5.2}

5

Ayant reçu «justification par la grâce» qui leur était suffisante pour traverser la mer, et étant arrivé au désert ils reçurent alors l’opportunité extraordinaire d’exercer «justification par la foi.» Toutefois, seulement ceux qui exercèrent la «par la foi» vécurent et entrèrent dans la Terre Promise. Cependant ceux qui ne firent pas usage de la foi dans le désert à l’instar de Egypte, périrent dans le désert. {2TG39: 6.1}

Finalement, le moment arriva où les fidèles devaient entrer en possession du pays. Ainsi donc, il n’y a eu que ceux qui avaient été nourris par la «par la foi» qui traversèrent le fleuve du Jourdain. Personne d’autre ne le traversa. Et pour notre bien l’Apôtre nous a laissé ce conseil : «donc, tandis que la promesse d’entrer dans son repos subsiste encore, qu’aucun de vous ne paraisse être venu trop tard. Car cette bonne nouvelle nous a été annoncé aussi bien qu’à eux ; mais la parole qui leur fut annoncée ne leur servit de rien, parce qu’elle ne trouva pas de la foi chez ceux qui l’entendirent.» Hé.4: 1, 2. {2TG39: 6.2}

Jusqu’à ce point de notre étude, nous avons remarqué que Dieu est impartial, qu’il s’est efforcé de sauver tous les hommes, à toutes les époques, de la même manière qu’Il s’efforce de nous sauver Il ne le fait pas à titre d’expérience — il ne nous sauve pas d’une manière et les autres d’une autre manière. {2TG39: 6.3}

Le royaume fut enfin établit dans la Terre Promise et le peuple continua d’avancer dans la « justification par la foi ». Mais à l’instar des périodes précédentes, la «foi» déclina de nouveau et la nation devint d’une méchanceté insupportable, elle était si mauvaise que Dieu ne pouvait tolérer plus longtemps qu’elle fut appelée par Son nom, tandis qu’elle séjournait dans son pays. Sur le champ, le temple et le palais — le spirituel et le physique — furent rasés, et le peuple fut

6

 déporté.

Néanmoins Dieu s’attache à Son peuple comme une mère s’attache à ses enfants, et après soixante- dix ans, Il leur accorda encore une fois la justification par la grâce en leur donnant l’opportunité de retourner dans leur terre natale où ils purent jouir du réveil et de la réforme mais seulement pendant une courte durée. Au lieu de continuer à cheminer dans la «par la foi», ils furent déchus de la grâce et leur situation empira sept fois plus que celles de leurs prédécesseurs. {2TG39: 6.4}

Ainsi, si Dieu devait sauver à cette époque un membre de la nation, Il ne pourrait le faire qu’en offrant une autre opportunité de la «âce.» Cette fois, Il fit don de Son Fils unique, Jésus-Christ, le Sauveur sur Qui les iniquités de nous tous furent placées. Et, aussi insignifiants et méchants que furent les Juifs et les Gentils, ils furent tous invités au plus grand don de la «âce», la grâce qui ne peut être donnée que par la vie du Fils de Dieu. Ce n’est point par une bonne action que les Apôtres eux-mêmes eurent le privilège d’être participants de la «par la foi» sinon par le don de la «par la grâce.» {2TG39: 7.1}

Et ainsi par le biais de la «par la grâce» celui qui est injuste, les transgresseurs de la loi de Dieu, ont toujours été invités à bénéficier de la «par la foi» la seule justice qui reçoit vraiment la récompense qui est «justice de Christ» et la vie éternelle. «», déclare l’Inspiration, «juste vivra par la foi ; mais, s’il se retire, mon âme ne prend pas plaisir en lui.» Hébreux 10: 38. Le juste, voyez- vous, vit par la foi, mais l’injuste vit par la grâce. La «âce», vous remarquez, n’est pas la touche finale du salut. {2TG39: 7.2}

7

La «âce» plus la «» plus la «de Christ» sont ce par quoi nous obtenons la vie éternelle. {2TG39: 8.1}

De plus, la loi ne sauve pas. Elle condamne le péché et exalte la justice. Donc, «nul ne sera justifié devant Dieu par les œuvres de la loi. puisque c’est par la loi que vient la connaissance du péché.» Ro. 3 :20. Etant déjà pécheur, l’homme est condamné par la loi à mourir. Ce n’est donc que par la «âce», qu’ il peut être libéré de la condamnation de la loi ; le pécheur par conséquent est un transgresseur de la loi et le juste un observateur de la loi ; le libérant de prison, pour ainsi dire, et lui donnant une autre chance de vaincre le péché, mais la «» le maintient dans la liberté. La somme de toutes ces choses est que : «justification par la grâce» est la justice obtenue par le pardon, tandis que la «par la foi» est la justice obtenue par le comportement et elle est couronnée par «justice de Christ.» {2TG39: 8.2}

Je me répète : «La grâce» pardonne nos péchés et nous libère — elle nous donne une autre opportunité de faire de la vie ce qu’elle devrait être. Par conséquent, si vous êtes sous «la grâce» vous n’êtes pas sous la loi, car la grâce vous a libéré de la pénalité imposée par la loi. {2TG39: 8.3}

Ayant négligé d’obtenir la «par la foi», les Juifs furent déchus de la «âce» et étant par la loi condamnés à la mort éternelle , «grâce» leur fut de nouveau donnée — une seconde opportunité leur fut accordée — par la mort du Fils de Dieu. Ceux qui s’approprièrent de «grâce» se joignirent à l’église Chrétienne afin de rester libres et ils ne devaient plus sauf accidentellement, par mésaventure, ou par ignorance — péchés pour lesquels nous recevons le pardon si nous n’y demeurons

8

pas. {2TG39: 8.4}

«petits enfants», déclare l’Inspiration, «vos écris ces choses, afin que vous ne péchiez point. Et si quelqu’un a péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus-Christ le juste. Il est lui-même une victime expiatoire pour nos péchés, non seulement pour les nôtres, mais aussi pour ceux du monde entier. Si nous gardons ces commandements, par là nous savons que nous l’avons connu. Celui qui dit : Je l’ai connu, et qui ne garde pas ses commandements, est un menteur, et la vérité n’est point en lui. Mais celui qui garde sa parole, l’amour de Dieu est véritablement parfait en lui par là nous savons que nous sommes en lui.» 1 Je 2: 1 -5 {2TG39: 9.1}

Cependant l’Église Chrétienne ne chemina pas longtemps dans la grâce, et elle aussi, avec le temps, connut une chute encore plus importante que l’Église Juive. Il était impératif de la secourir si ses membres devaient être libérés pour que Dieu ait une église sur la terre. Incontestablement «secours» n’était autre que la Réforme Protestante. Et, puisque nous savons tous que la Réforme n’a pas encore accompli le but Divinement assigné, n’est pas encore parvenue à l’unité de la foi dont jouissait l’église au jour de la Pentecôte, il est évident qu’une autre tentative de réveil et de réforme s’avère d’une nécessité absolue. Mais afin de connaître toutes ces choses avec certitude, nous considérerons «plus sûre parole de la prophétie», le prophète Ézéchiel. {2TG39: 9.2}

Éz. 4 : 1, 2 «toi, fils de l’homme, prends une brique, place-la devant toi, et tu y traceras une ville, Jérusalem. Représente-là en état de siège, forme des retranchements, élève contre elle des terrasses, environne-la d’un camp, dresse contre elle des béliers tout autour.»

9

Le prophète reçoit l’ordre de représenter une ville, une Jérusalem — la capitale de l’église. Il est certain que cette Jérusalem, n’est pas la Jérusalem géographique, mais une ville qui est le symbole de ce que Jérusalem elle même représente c’est à dire l’église dispersée à travers les nations « Païennes ». En outre, il fut dit à Ezéchiel lui même que cette symbolisation concerne l’église tandis qu’elle est dispersée parmi les gentils. (Ez. 4: 13). De plus, Ézéchiel reçut l’ordre de l’assiéger, et de s’en emparer. Puisque cette Jérusalem représente l’église tandis qu’elle est parmi les nations et puisque Dieu ordonne à Son propre serviteur, c’est à dire le prophète, de s’élever contre elle, il est donc évident, que l’Église, la Jérusalem, ici décrite, est montrée comme s’étant éloignée de Dieu, et que Dieu s’efforce de la sauver, d’effectuer une réforme en son sein. Cela explique donc, le siège d’Ézéchiel. {2TG39: 10.1}

Finalement, puisque l’Église chrétienne, Jérusalem, hors de son lieu d’origine , fût pour la première fois dans l’histoire attaquée ou assiégée par Martin Luther– par la Réforme Protestante –II est donc évident que l’accomplissement de cette prophétie commence avec Luther — Ce fait sera considéré dans tout le chapitre tandis que nous continuerons à l’étudier verset par verset. {2TG39: 10.2}

Ez. 4: 3- «Prends une poêle de fer , et mets-la comme un mur de fer entre toi et la ville ; dirige ta face contre elle, et elle sera assiégée, et tu l’assiégera. Que ce soit là un signe pour la maison d’Israël.»

Le mur de fer, symbolisé par la poêle de fer est le symbole parfait de

10

 la séparation qui existait entre Luther et la pseudo Jérusalem, l’Église. Ceci devait être un signe, non pour Juda, le royaume composé des deux tribus antitype qui se trouvaient chez les gentils, mais c’était un signe pour Israël, aux membres du royaume antitype composé des dix tribus antitype dispersées parmi les nations. {2TG39: 10.3}

Ez. 4: 4, 5 – «, couche-toi sur le côté gauche, mets-y l’iniquité de la maison d’Israël, et tu porteras leur iniquité autant de jours que tu sera couché sur ce côté. Je te compterai un nombre de jours égal à celui des années de leur iniquité, trois cent quatre vingt dix jours ; tu porteras ainsi l’iniquité de la maison d’Israël.»

Déposé l’iniquité de quelqu’un sur une autre personne revient à libérer le pécheur de la pénalité qu’il mérite. C’est un acte par lequel le pécheur obtient la justification qu’il n’a pas mérité et c’est ce que l’Inspiration appelle «La Justification par la grâce». Autrefois, l’iniquité des Juifs reposait sur Christ, la nation reçut une autre opportunité de sortir de sa cellule de mort, pour ainsi dire, d’être libérée en Jésus. Beaucoup, mais pas tous, alors, s’approprièrent de cette «par la grâce» Cette même grâce, voyez-vous était offerte à l’église au seizième siècle, car faire reposer l’iniquité de la maison d’Israël sur Ézéchiel revient à faire reposer concrètement l’iniquité de nous tous sur Christ et franchir le pas vers la justification par la foi . {2TG39: 11.1}

Cette grâce, par le biais d’Ézéchiel continue pendant 390 jours- années (Ez. 4: 6). Après cette période , la maison d’Israël, les églises Protestantes, portèrent leur propre iniquité. C’est à dire après que cette période qui avait été donnée se fut écoulée. Cette grâce prolongée qui avait été donnée cessa, et il ne devrait y avoir aucune autre. {2TG39: 11.2}

11

 Ezéchiel alors ne porta plus leurs péchés. Il s’agit de l’époque où ils devaient s’accrocher fermement à «justification par la foi» afin de recevoir comme récompense la «justice de Christ» et la vie éternelle. {2TG39: 12.1}

Ez. 4: 6, 7 – «tu auras achevé ces jours, couche- toi sur le côté droit, et tu porteras l’iniquité de la maison de Juda pendant quarante jours ; je t’impose un jour pour année . Tu tourneras ta face et ton bras nu vers Jérusalem assiégée, et tu prophétiseras contre elle.»

Ézéchiel devait se coucher sur son côté droit, non seulement pour l’iniquité de la maison d’Israël, mais aussi pour l’iniquité de la maison de Juda, et porter ainsi leur iniquité aussi pendant quarante ans. Ainsi donc les deux maisons (toute la Chrétienté) reçoivent la même opportunité. La première maison tout d’abord, puis la seconde en dernier lieu 390 années de «âce» furent accordées à la première et 40 à la deuxième, d’où un total de 430 années. Au cours de cette période de temps, il doivent triompher du péché, et enfin atteindre «justice par la foi», et recevoir comme récompense la justice de Christ. Alors que nous poursuivons notre étude, nous découvrirons en quelle année exactement cette période des 430 années à commencer. {2TG39: 12.2}

Ez. 4: 7, 8 – «Ét voici, je mettrai des cordes sur toi, afin que tu ne puisses pas te tourner d’un côté sur l’autre, jusqu’à ce que tu ais accompli les jours de ton siège. Prends du froment, de l’orge ,des fèves, des lentilles, du millet ,et de l’épeautre, mets les dans un vase, et fais en du pain autant de jours que tu seras coucher sur le coté au en mangeras pendant trois cent quatre vingt- dix jours.»

12

Le fait que le bras d’Ézéchiel fut découvert, signifie certainement que l’on verra la puissance de Réforme, et que les péchés de Jérusalem seraient mis à nu et que l’on prophétiserait contre eux. {2TG39: 13.1}

En outre ce dont on parle ici s’accomplira avec certitude, car Ézéchiel est couché sur le côté afin qu’il soit empêché de se retourner, ce qui changerait la symbolisation. Il ne peut se lever quand il le veut, il ne le fera que lorsqu’il aura accomplit l’ordre de Dieu, lorsqu’il aura terminé les jours de son siège. Alors à la fin de cette période, il se lèvera, et fera que chacun portera sa propre iniquité..Ainsi donc, lorsqu’il était couché, Ézéchiel symbolisait les conditions qui existaient pendant la réforme: de l’époque de Luther jusqu’à la fin des 430 années. Alors Ézéchiel se leva et devint la sentinelle : «de l’homme, je t’ai établi sentinelle sur la maison d’Israël : écoute donc les paroles de ma bouche et avertis les de ma part.» J’ai vu que cette prophétie est maintenant révélée et ce pour la première fois il est évident, qu’Ezéchiel est un symbole particulier de ce dernier effort de réveil et de réforme, effort qui s’accomplit après qu’Ezéchiel aura été couché, et pendant qu’il est debout et actif. Par conséquent, le même effort que fit Luther au 16e siècle s’accomplira maintenant au 20e siècle à une plus grande échelle, car telle est la mission du prophète. {2TG39: 13.2}

La différence entre la Réforme qui eut lieu pendant les 430 années et celle qui eut par la suite se définit comme suit : Pendant la période des 430 années, «grâce» subsista, tandis qu’après la dite période elle s’expira ; et tandis qu’Ézéchiel est debout, ceux qui négligent d’atteindre la «par la foi», auront à payer personnellement le prix pour leurs péchés. Leurs péchés ne se trouvent plus sur Ézéchiel, et Ezéchiel n’est plus couché et inactif ,

13

leurs excuses ne pouvaient plus être fondées sur l’ignorance après que l’avertissement eût résonné à leurs oreilles, car il est dit clairement à Ézéchiel : {2TG39: 13.3}

«de l’homme, je t’établis comme sentinelle sur la maison d’Israël. Tu écouteras la parole qui sortira de ma bouche, et tu les avertiras de ma part. Quand je dis au méchant tu mourras ! si tu ne l’avertis pas, si tu ne parles pas pour détourner le méchant de sa mauvaise voie pour lui sauver la vie, ce méchant mourra dans son iniquité, et je te redemanderai son sang. Mais si tu avertis le méchant et qu’il ne se détourne pas de sa méchanceté et de sa mauvaise voie , il mourra dans son iniquité , et toi, tu sauveras ton âme. Si un juste se détourne de sa justice et fait ce qui est mal, je mettrai un piège devant lui et il mourra ; parce que tu ne l’as pas averti, il mourra dans son péché, on ne parlera plus de la justice qu’il a pratiquée, et je te redemanderai son sang. Mais si tu averti le juste de ne pas pécher , et qu’il ne pèche pas, il vivra, parce qu’il s’est laissé avertir, et toi tu sauveras ton âme.» Ez. 3 : 17-21 {2TG39: 14.1}

Ez. 4: 9-11 – «du froment , de l’orge, des fèves, des lentilles , du millet et de l’épeautre, mets les dans un vase, et fais en du pain autant de jours que tu seras couché sue le côté ; tu en mangeras pendant trois cent quatre vingt dix jours. La nourriture que tu mangeras seras de vingt sicles par jour ; tu en mangeras de temps à autre. L’eau que tu boiras aura la mesure d’un sixième de hin ; tu boiras de temps à autre.»

14

Les céréales mentionnées au verset 9 sont au nombre de six et sont assurément le symbole de la nourriture spirituelle, la nourriture qui a servi à nourrir le troupeau pendant 390 ans. Non seulement les six céréales sont un symbole de six types de Vérité , de doctrines données au troupeau pendant la période des 390 années, mais elles dénotent aussi le côté incomplet de la vérité, car c’est le chiffre 7 et non le chiffre 6, qui selon la Bible, dénote la plénitude. Elles représentent donc les doctrines publiées par les réformateurs : {2TG39: 15.1}

(1) la doctrine de la foi qui fit la dénomination Luthérienne; (2) Ia doctrine de l’Esprit qui fit la dénomination Presbytérienne; (3) la doctrine de la grâce : Méthodiste; (4)la doctrine du baptême : Baptiste; (5) la doctrine de la seconde venue de Jésus Adventiste du premier jour; (6) la doctrine de la purification du Sanctuaire et le Sabbat du septième jour : Adventiste du septième jour. (Toutes les autres sectes avec leurs additions, leurs omissions, et les déductions, sont des ramifications de ces six dénominations.) {2TG39: 15.2}

Quelqu’un pourrait faire ressortir le fait qu’il manque une dénomination parmi celles ici nommées, mais personne ne peut pratiquement pas faire valoir d’argument honnête contre le fait que ces six doctrines (céréales) sont les principales doctrines sur lesquelles le Protestantisme tout entier est bâti. Cependant qu’elles soient celles-là ou d’autres doctrines, le fait qu’il y ait seulement six, signifie qu’une septième doit être révélée. De plus, l’Inspiration dit que ces vérités devait être données avec parcimonie, au poids – non tout ce qui est lié au sujet – et la Chrétienté toute entière sait qu’il en à été ainsi. {2TG39: 15.3}

Ez. 4: 12-15 – «feras des gâteaux

15

d’orge, que tu feras cuire en leur présence avec des excréments humains .Et l’Étemel dit : C’est ainsi que les enfants d’Israël mangeront leur pain souillé, parmi les nations vers lesquelles je les chasserai .Je dis: Ah! Seigneur Étemel, mon âme n’a point été souillée ; depuis ma jeunesse jusqu’à présent, je n’ai pas mangé d’une bête morte ou déchirée, et aucune chair impure n’est entrée dans ma bouche. Il me répondit : Voici je te donnerai des excréments de bœuf au lieu d’excréments humains et feras ton pain dessus. »

De même que le gâteau d’orge qui frappa et démolit la tente des Madianites était un symbole de l’aide divine qui serait accordée à Gédéon pour obtenir la victoire sur les Madianites, ainsi les céréales mangées sous forme de gâteaux d’orge veulent vraiment dire que les vérités acceptées venaient de l’Esprit , qu’elles étaient d’ origine divine. Cependant, lors de leur préparation, et c’est là où se situe le côté déplaisant, car l’Inspiration souligne le fait qu’on devrait les faire cuire sur des excréments au lieu du bois, ce qui dénote avec force que ces vérités avaient été souillées par les hommes alors qu’ils les préparaient pour le troupeau. Ét que pourrait être la préparation si ce n’est les additions privés, les omissions, les perversions et les mauvais emplois par des hommes non inspirés qui prêchent du haut de la chair concernant ces sujets, et qui écrivent des pseudos vérités Bibliques qu’ils donnent au peuple ? {2TG39: 16.1}

Il n’y a là aucun mystère, car l’on sait que des vents de doctrines soufflent de toute part, se contredisant les uns les autres, et ces vents de doctrines ne sauraient donc constituer la vraie Vérité Biblique . La partie la plus surprenante de tout cela est que l’Inspiration l’avait prévu depuis si longtemps et personne ne l’a découvert avant que l’Inspiration elle-même n’en fit la révélation. {2TG39: 16.2}

Il est vrai que Dieu ne rend

16

personne responsable de cet état de chose car il déclare: «‘est ainsi que les enfants d’Israël mangeront leur pain souillé, parmi les nations vers lesquelles je les chasserai. » Éz. 4: 13 {2TG39: 16.3}

La prophétie déclare donc que telle à été la nourriture spirituelle avec laquelle le troupeau a été nourri pendant 390 années, les années pendant la Réformation. Et qui peut le nier ? Quelle dénomination ne dispense encore à ses membres la Vérité non frelatée ? Aucune déclare la prophétie car telle a été la nourriture pendant toute la période des 390 années. Ét s’ils ne reçoivent pas la nouvelle Vérité Inspirée d’ origine céleste après les trois cent quatre vingt dix ans, alors ils se nourrirons d’une nourriture cuite sur des «excréments» et ils mourront avec elle. {2TG39: 17.1}

Je le dis à nouveau, et cela ne devrait pas être une surprise pour quiconque, car tout le monde sait qu’aucune dénomination ne s’entend sur des points de doctrine, par conséquent elles ne sauraient toutes avoir raison. {2TG39: 17.2}

La prophétie déclare donc que le monde Chrétien connaît cette pénurie des vérités même contaminées par les hommes et ce afin qu’il soit dans «’étonnement», qu’il réalise sa pauvreté, son besoin d’une vérité pure, afin que lorsque l’Esprit de Vérité viendra fi trouve un écho dans le cœur des hommes, ou alors ils seront consumés dans leur iniquité. {2TG39: 17.3}

Afin de déterminer avec exactitude où commence la période des 430 années, nous devons dans un premier temps trouver l’année où cette période s’est terminée, l’année où Ezéchiel l’antitype se leva et commença à faire retentir l’avertissement, nous devons trouver l’année au cours de laquelle l’Esprit de vérité déroula le rouleau et amena une abondance de vérité Divinement

17

 inspirée, pure et non frelatée (non cuit sur les excréments). Ni au poids, ni à la mesure, — les vérités qui nous permettent de nous réjouir à travers ces séries d’études que l’Association a publié si libéralement et fidèlement dans les Salutations Pour Notre Temps et dans d’autres publications et qu’elle a distribué dans le monde entier comme des feuilles d’Automne. Un phénomène auquel I ‘Église n’a jamais assisté autrefois! Et lorsque je dis comme des feuilles en Automne — oui je veux dire exactement cela, oui des millions sont envoyées, à profusion parmi les Laodicéens, et ce sans engagement. {2TG39: 17.4}

Comme certains d’entre vous le savent déjà, ce message commença à se propager en 1930 D’où, si nous soustrayons 430 années de 1930, cela nous ramène à l’an 1500, l’époque où de Martin Luther reçut son appel, l’époque où il commença d’étudier la Bible, l’époque où il commença à se préparer pour l’œuvre de Réforme. Cela fut donc planifié par Dieu Lui-même et choisit pour l’époque d’Ézéchiel, tout cela pour votre bien et le mien. Comme Dieu est prévenant ! et combien sommes nous indignes. {2TG39: 18.1}

Etant donné que la période des 430 années durant lesquelles nos péchés furent placés sur Ézéchiel, est passée, il s’ensuit donc que nous sommes responsables de nos péchés et non Ézéchiel, si maintenant nous refusons de prêter attention au message de l’heure et si nous ne parvenons pas à atteindre la «justification par la foi » nous serons tenus pour responsables et non Ezéchiel. Combien il est alors important, de ne pas négliger l’opportunité que nous avons maintenant d’accepter ce que Dieu envoie et de parvenir à la justification par la foi pour que nous recevions en récompense par la « justice de Christ ». Ce n’est qu’ainsi faisant nous pouvons espérer échapper aux armes de destructions des anges et vivre et régner avec le Christ pendant les mille ans. {2TG39: 18.2}

18

Selon cette prophétie fraîchement dévoilée, les Laodicéens n’auront pas une autre chance, il ne saurait y avoir d’autres opportunités pour les Laodicéens, La maison de Juda .Ce message destiné aux Laodicéens est par conséquent le dernier message, leur dernière chance ! Espérant avec impatience de voir ce peuple à qui s’adresse cette purification, le prophète Ésaïe écrit : «Réveille-toi! réveille-toi! revêts ta parure, Sion! Revêts tes habits de fête, Jérusalem, ville sainte! Car il n’entrera plus chez toi ni incirconcis ni impur. Qu’ils sont beaux sur les montagnes, Les pieds de celui qui apporte de bonnes nouvelles, Qui publie la paix! De celui qui apporte de bonnes nouvelles, Qui publie le salut! De celui qui dit à Sion: ton Dieu règne!» Es. 52 :1, 7. {2TG39: 19.1}

Puisque nous avons vu que les 430 années se sont achevées en 1930, il nous faut chercher à découvrir le point de départ des 390 années, ainsi que l’époque où ont commencé les 40 années de grâce. Afin de trouver cette date, nous devons soustraire 40 années de 1930, ce qui nous ramène à 1890. Quel événement marqua donc le commencement des 40 années ? Juste ceci : La dénomination à l’époque rejeta entièrement le message qui devait révéler la vérité relative à la «par la foi» et la «de Christ», cette vérité même qui des années plus tard fut révélée de nouveau, la Vérité dont nous nous régalons aujourd’hui! Toutefois, Dieu dans sa miséricorde, plaça leur iniquité sur le prophète Ézéchiel durant ces 40 années, il leur donna une chance par le biais de «justification par la grâce» afin qu’ils aient maintenant l’opportunité d’entrer dans la «par la foi», et ainsi, qu’ils obtiennent la récompense qui est la « justice de Christ ». {2TG39: 19.2}

Nous voyons ici, que l’histoire se répète L’Israël d’antan, ayant écouté le mauvais rapport fait par les 10 espions, perdit

19

la foi dans la puissance de Dieu, et ils retardèrent eux-mêmes leur entrée en Terre Promise de 40 ans. {2TG39: 19.3}

Remarquez qu’il en est de même de la Dénomination qui erra dans le désert pour ainsi dire de 1890 à 1930. Nous pourrions dire qu’ils ont été éprouvés. C’est ici que nous voyons clairement que la vie errante du désert n’était que le type. C’est ici que le type rencontre l’antitype. Vous remarquez que leur rejet de la justification par la foi ne signifiait pas que Dieu avait essuyé une défaite et que jamais plus il ne nous ramènerait cette même Vérité qui aurait pu être la leur il y a cela 40 ans. {2TG39: 20.1}

En outre, à l’instar des contemporains de Moïse qui refusèrent d’avancer par la foi et qui moururent dans le désert, ainsi les hommes dans les années 1888-1890 furent responsables d’avoir refuser d’avancer avec la Vérité, ils moururent avant que Dieu ne revienne une seconde avec cette Vérité. Finalement, de même qu’autrefois le second effort en vue de s’emparer du pays connut du succès aussitôt qu’Achan, le dernier pécheur à cette époque fut lapidé ; ainsi le second effort à notre époque doit lui aussi, réussir sitôt que les Achans d’aujourd’hui auront été détruits par les Anges d’Ézéchiel neuf. {2TG39: 20.2}

Quel reproche à l’encontre des frères dirigeants ! Quelle leçon pour nous ! Ét combien petite est leur chance s’ils continuent aveuglément à résister. Les laïques cependant qui connaissent cette Vérité pourraient leur être d’un grand secours si au lieu de consentir à la demande déraisonnable de l’opposition qui exige qu’ils abandonnent l’étude des Ecritures sous peine de les radier, demanderaient à cette opposition quelque chose de mieux ou au moins

20

une meilleure interprétation des Écritures en question, tout aussi raisonnable, au lieu d’abandonner ces études. C’est de la folie que de rejeter la vérité afin que votre nom soit maintenu dans Laodicée. Il vaut mieux accepter la Vérité et avoir votre nom retenu dans le Livre de Vie de l’Agneau. {2TG39: 20.3}

Je dis qu’il est stupide de rejeter la Vérité simplement sur les dires de quelqu’un, au lieu de se rapprocher de Dieu par la prière et d’agir en harmonie avec vos propres convictions, par l’Esprit qui conduit dans toute Vérité. Agir autrement c’est refuser toute relation personnelle avec le Ciel, et c’est mettre votre confiance en l’homme, c’est faire «la chair votre appui.» És. 2 : 22. Ne laisser donc pas l’ennemi le soin de vous mettre au clair concernant la Vérité, particulièrement face au fait que l’opposition n’a rien de substantiel, rien d’autorisé ou d’officiel pour la remplacer. Il est insensé d’essayer d’établir la Vérité par l’esprit de l’opposition! Cela équivaudrait à demander son opinion à un politicien Républicain’ sur votre désir de voter pour les Démocrates! Se rapprocher de quelqu’un qui serait impartial, serait faire preuve de bon sens, mais il n’y aurait aucune raison d’aller vers une personne opposée à cette Vérité à l’instar des prêtres, des scribes, et des pharisiens a face aux enseignements de Christ. {2TG39: 21.1}

Si vous ne comprenez pas tous les points aussi clairement que vous l’auriez souhaité, pourquoi ne pas vous référer à l’Esprit de Prophétie? Permettez moi de vous lire quelques paragraphes {2TG39: 21.2}

«… Si un message vous est présenté et que vous ne comprenez pas, donnez-vous la peine d’entendre les raisons données par le messager, comparant les versets entre eux, afin que vous sachiez si oui ou non ils sont soutenus par la Parole de Dieu. Si vous pensez que les positions prises ne sont pas comme fondement

21

la Parole de Dieu, si votre position ne saurait être controversée, alors produisez vos arguments ; car votre position ne saurait être ébranlée au contact de l’erreur. Il ne saurait y avoir de vertu ou de la maturité en maintenant une lutte perpétuelle dans l’ombre, fermant vos yeux de crainte que vous ne voyiez, fermant vos oreilles de crainte que vous n’entendiez, endurcissant votre cœur dans l’ignorance et dans l’incrédulité de peur d’humilié votre cœur et de reconnaître que vous avez reçu une lumière sur des points de vérité.» Counsels on sabbath School Work, p. 29 {2TG39: 21.3}

«de vérités, précieuses, doivent jaillir de la parole de Dieu et que personne ne suppose qu’il doit dicter ce qui doit être ou pas présenter au peuple, dans les messages d’instruction que Dieu enverra, ainsi faisant ils éteindraient l’Esprit de Dieu. Quelque soit sa position, personne n’a le droit de cacher la lumière au peuple. Quand un message vient pour le peuple au nom du Seigneur, d’aucun ne peut s’excuser de l’examiner, personne ne peut se permettre de rester dans une attitude d’indifférence et de confiance en elle-même et dire : je connais la vérité, je suis satisfait de ma position, j’ai implanté mes bornes et je n’abandonnerai pas ma position, quoi qu’il en coûte. Je n’écouterai pas le message de ce messager, car je sais que cela ne peut être la vérité. C’est à cause de cette même situation que les églises populaires furent laissées en partie dans les ténèbres, et c’est pourquoi les messages venus du ciel ne purent les atteindre.» –Idem, p. 28 {2TG39: 22.1}

«y a encore beaucoup de précieuses vérités qui doivent être révélées au peuple, à cette époque de péril et d’obscurité, mais c’est le but déterminé de Satan d’empêcher la lumière de la vérité de briller dans

22

les cœurs des hommes. Si nous voulions la lumière qui nous a été offerte, nous devrions montrer notre désir de l’avoir en examinant diligemment la parole de Dieu. De précieuses vérités qui ont longtemps été dans l’obscurité doivent être révélées de telle sorte que leur valeur sacrée sera manifeste. Car Dieu glorifiera sa parole, qui apparaîtra dans une clarté jamais vue auparavant. Mais ceux qui professent aimer la vérité doivent bander leur force afin de comprendre les choses profondes de la parole de Dieu, afin que Dieu soit glorifié et que son peuple soit béni et éclairé. Avec des cœurs humbles, subjuguer par la grâce de Dieu; vous devriez arriver à sonder les Ecritures, préparés à accepter chaque rayon de lumière divine, et marcher dans la voie de la sainteté.» (Idem, p. 25) {2TG39: 22.2}

En outre, vous ne pouvez voir le monde entier en un clin d’œil. Vous ne voyez qu’une partie à la fois. De même vous ne pouvez espérer comprendre la Vérité en une seule fois, mais vous la découvrez petit à petit. Accrochez-vous à cette portion, et, alors que vous persévérez dans la prière et l’étude, tout vous apparaîtra d’une clarté semblable à celle du soleil, et vous commencerez à comprendre le sujet dans son intégralité. {2TG39: 23.1}

Mon Frère, Ma Sœur, ne laissez pas passer plus longtemps votre opportunité. Agissez maintenant et faites la paix avec Dieu. Eloignez vous des abominations, et prenez votre position à la droite du Seigneur si vous désirez sa bénédiction et sa vie pour l’éternité. «‘hui si vous entendez sa voix n’endurcissez pas votre cœur.» Hé. 4: 7. Réalisez que Dieu lui-même est entrain de vous parler, ce ne sont pas des paroles humaines, ce ne sont pas des mythes, c’est un message qui est rester scellé durant des siècles et qui est maintenant révélé et qui vous est porté, un message aussi nouveau que les muguets couverts de la rosée de l’été. {2TG39: 23.2}

23

La partie la plus importante de cette étude, voyez- vous, est le fait que durant les 430 années–de 1500 à 1930, l’iniquité de tous fut mise sur le prophète de Dieu. Je déclare, qu’à cause de cette «âce» abondante qui a prédominé à travers toutes ces années, il nous est permis d’être ici aujourd’hui. Bien que les hommes aient bénéficié de la grâce de Dieu et qu’ils soient parvenus à penser que Dieu avait oublié la terre, qu’Il nous avait abandonné à notre volonté, nous laissant nous débrouiller au mieux de nos capacités, nous changerons tous d’avis lorsque l’avertissement de Dieu aura pris fin. {2TG39: 24.1}

Ainsi donc, les Laodicéens qui saisiront l’opportunité d’avoir part à cette fête composée de nourriture fraîche, non frelatée «vérité au temps convenable», ces Laodicéens qui maintenant, lors du dernier appel de «justification par la grâce» qui leur a déjà été donné, pourraient tous bénéficier de «justification par la foi», qui sera récompensée par la «de Christ» est ainsi recevoir la couronne de la vie éternelle. Évidemment tous les autres auront à porter leur propre iniquité et payer leur propre pénalité. Ils devront périr. {2TG39: 24.2}

Nous pensons que nous n’avons besoin de rien il est vrai, mais Dieu qui sait vraiment si vous avez un besoin déclare que vous êtes «érables, pauvres, aveugles, et nus» et que vous avez besoin de tout. Ne prêterez-vous pas attention à cet avertissement et oindre vos yeux avec le collyre afin de voir? {2TG39: 24.3}

Finalement quand le message d’avertissement aura atteint le peuple, alors ceux qui n’en n’auront pas bénéficié, qui ne se seront pas réformés, qui n’auront pas «é et gémi à cause de toutes les abominations qui se commettent au milieu d’elle», alors, ceux-là ne parviendront pas à la «par la foi» et se retrouveront sans le «.» Ils devront par conséquent

24

 payer la pénalité de leurs péchés, périr par les armes de destruction des anges. (Lisez Ezéchiel 9, Témoignages vol. 1, pages 384, 385 ; Témoignages vol. 2, pages 73, 74) {2TG39: 24.4}

Manifestement, la maison de Juda, depuis 1930 a les mêmes besoins que la maison d’Israël après 1890. Ils ont tous besoin du message de l’heure, s’ils espèrent avoir une maison dans le royaume de Dieu. De plus, nous voyons clairement que ce que la maison de Juda n’a pas accompli après 1890, nous devons l’accomplir maintenant contre toute attente et en moins de temps. {2TG39: 25.1}

Les leçons qui sont enseignées dans ce chapitre sont les suivantes : Premièrement, il est indiqué que la période de la «par la grâce» est maintenant dans le passé que nous sommes arrivés à une époque où notre sécurité ne dépend de la pratique de la «par la foi» si nous espérons êtres récompensé par la «de Christ» et recevoir la couronne de la vie éternelle. La seconde leçon enseigne que l’église n’a pas encore toute la Vérité et que ce qu’elle possède, est contaminée, «sur des excréments.» D’où le grand besoin de Vérité inspirée, venant du trône de Dieu, car par elle nous sommes sauvés, et sans elle nous sommes perdus. {2TG39: 25.2}

25

L’EDUCATION DE LA JEUNESSE CHRETIENNE OÙ ET COMMENT L’OBTENIR?

ÉTUDE PRÉSENTÉE PAR V.T. HOUTEFF

MINISTRE DES ADVENTISTES DAVIDIENS DU 7e JOUR,

SABBAT 31 JUILLET 1948,

CHAPELLE MONT CARMEL

WACO, TEXAS

L’éducation bien faite de la jeunesse chrétienne est en trois phases: morale, sacré et séculier. Elles sont obtenues dans trois écoles différentes, à savoir: le foyer, l’école d’église et l’école publique. {2TG40: 26.1}

Chacune de ses trois écoles doit accomplir un devoir important qui lui est spécifique, en vue du bien être de l’enfant. L’école publique apprend à l’enfant comment progresser dans la société. L’école d’église lui enseigne comment obtenir la vie éternelle. Mais l’école du foyer, en plus de l’enseignement qui lui est dispensé sur le comportement moral, jette la fondation pour toutes les phases de l’éducation. {2TG40: 26.2}

Qui plus est, non seulement l’enfant commence à vivre dans le foyer, mais aussi il y passe le plus clair de son temps. Par conséquent, l’école du foyer joue le rôle le plus important dans le modelage de la vie de l’enfant. De ce point de vue, nous pouvons rapidement concevoir pourquoi un foyer brisé ou non organisé, un foyer négligé ne peut satisfaire les besoins de l’enfant. Ce n’est que par un miracle qu’un enfant qui a grandi dans un tel foyer peut devenir un citoyen de la nation, décent, respectueux de la loi, et un membre respecté de l’église. {2TG40: 26.3}

Oui, je dis que seulement par un miracle cet enfant peut atteindre le sommet de l’échelle de la société sur la terre, pour ne pas mentionner ses pauvres possibilités d’atteindre le sommet de l’échelle de la société du ciel. {2TG40: 26.4}

26

 Permettez-moi d’illustrer l’œuvre qui se fait au foyer. Le fermier jette le grain sur le sol, et des conditions favorables lui permettent de germer et font pousser ses petites feuilles du sol. Cependant, au début, la toute petite plante se nourrit de la pulpe de la semence tandis que se développe sa délicate feuille et qu’elle plonge ses petites racines vers le bas. C’est ainsi, qu’à l’intérieur de la coquille (le foyer) la petite plante (l’enfant) peut se suffire à elle-même en obtenant de la nourriture en provenance du sol et des rayons du soleil qui sont diffusés dans l’air afin de conserver la vie. Ce même principe s’applique au sein du foyer. Tandis qu’il est au foyer, l’enfant doit, dans petit à petit dans un premier temps doit être livré à lui-même, puis les parents doivent le livrer totalement à lui-même. Si les parents négligent d’accomplir ce devoir envers leur enfant, alors l’enfant n’aura pas cette opportunité de réussir dans la vie, opportunité que le Créateur a voulu qu’il ait. {2TG40: 27.1}

Des Exemples de Bons Foyers.

A cette jonction, je vous lirai une déclaration au sujet des écoles de foyer qui ont connu le succès: {2TG40: 27.2}

Ge.: 16-19 – «hommes se levèrent pour partir, et ils regardèrent du côté de Sodome. Abraham alla avec eux, pour les accompagner. Alors l’Eternel dit: Cacherai-je à Abraham ce que je vais faire? Abraham deviendra certainement une nation grande et puissante, et en lui seront bénies toutes les nations de la terre. Car je l’ai choisi, afin qu’il ordonne à ses fils et à sa maison après lui de garder la voie de l’Eternel, en pratiquant la droiture et la justice, et qu’ainsi l’Eternel accomplisse en faveur d’Abraham les promesses qu’il lui a faites.»

Grâce à son hospitalité le foyer d’Abraham reçu une grande bénédiction — les trois invités Célestes Qui réaffirmèrent la promesse d’un héritier. Dans son hospitalité il leur montra le chemin de la ville en les accompagna, à cause de

27

 cela les anges lui confièrent leur triste mission concernant Sodome. Par conséquent aucun foyer ne devrait «pas oublier l’hospitalité, car, en l’exerçant, quelques-uns ont logé des anges, sans le savoir.»é..13 ² {2TG40: 27.3}

Il nous est rapporté dans les versets que nous avons lus il y a un moment, qu’Abraham devait devenir une grande puissance nationale parce qu’il ordonnerait à ses enfants et à sa maison après lui de garder la voie de l’Eternel, de pratiquer «la justice et le jugement.» Dieu reconnut que le foyer d’Abraham devait être un modèle de foyer école et ce Patriarches des Ages devint «’ami de Dieu,» et le «père des fidèles.» Dieu honore, vous le voyez, les parents qui dirigent comme il se doit leurs foyers, les parents qui commandent leurs foyers, selon Lui. {2TG40: 28.1}

Chercherons-nous donc à savoir jusqu’à quel point le foyer d’Abraham était un modèle de foyer d’école? — Son fils, Isaac, vous le savez, n’avait que dix-sept ans environ lorsque la parole de l’Eternelle parvint à Abraham, lui demandant de sacrifier son fils unique. Le père obéit fidèlement à l’ordre, et engagea Isaac dans cette épreuve à caractère historique et aussi dans ce voyage qui se voulait éducatif. Ce n’est qu’à la toute dernière minute qu’il lui fut dit qu’il serait la victime du sacrifice. Lorsqu’il en eut connaissance, s’est-il fâché ou résista t-il? Certainement pas. Au contraire, il fit tout ce qu’il put afin de réconforter son père, et volontairement et avec joie, il se coucha sur l’autel! {2TG40: 28.2}

Que signifie tout ceci? — Cela signifie qu’Isaac avait reçu une formation parfaite dans son foyer, et aussi, respecta-t-il et le jugement et la religion de son père. Il était soumis à son Dieu et

28

 rempli de foi. Sachant que la voie de Dieu servait ses meilleurs intérêts, il résolu qu’il valait mieux mourir que désobéir à Dieu ou à son père. {2TG40: 28.3}

Nous irons plus loin et nous considérerons un exemple au sein du foyer d’Isaac lui-même, dans le but de découvrir quel genre de parent et d’enseignant il fut. Esaü et Jacob étaient ses jumeaux, vous le savez, et tous deux furent éduqués dans son foyer. Si vous lisez entre les lignes, dans ce récit biblique qui nous est familier, vous découvrirez deux enseignants et deux types d’élèves au sein du foyer d’Isaac. Isaac aimait Esaü, et Rébecca aimait Jacob. {2TG40: 29.1}

Jacob était la main secourable de sa mère et par conséquent il apprit comment préparer une nourriture qui était à la fois attrayante et savoureuse. C’est ainsi qu’il a pu préparer un bol de potage qui fut vendu plus cher qu’aucun autre plat qui fut jamais vendu. Non seulement il apprenait l’art culinaire, mais il avait aussi un intérêt profond pour la religion, et il se qualifia afin de s’asseoir sur le trône patriarcal. {2TG40: 29.2}

De l’autre côté, Esaü ne s’intéressait qu’aux choses temporelles et sacrifia son héritage au trône au profit du sport et d’un appétit non contrôlé. Au lieu d’acquérir de l’adresse dans les choses spirituelles, il devint un chasseur habile. Par conséquent, l’héritage du trône patriarcal ne valait pas davantage pour lui que le prix d’un bol de potage. {2TG40: 29.3}

Ces deux jeunes, nous le voyons présentent deux buts opposés dans la vie — l’un s’adonnait aux sports, l’autre à la religion. Isaac était parfaitement au courant de ces choses; mais, puisqu’il aimait Esaü plus qu’il n’aimait Jacob, et Esaü étant l’aîné des fils, il n’entrevoyait pasraison pour

29

laquelle Esaü ne recevrait pas la bénédiction et qu’il ne s’assiérait pas sur le trône patriarcal. Cependant, Rébecca avait discerné très rapidement qu’Esaü n’était pas qualifié pour ce poste, et que lui Jacob conviendrait. Ainsi donc, tandis que d’un côté Isaac apprenait à Esaü à préparer un festin pour qu’il s’approche de lui afin de recevoir la bénédiction; Rébecca quant à elle conseillait et aidait Jacob à se faire passer pour Esaü et obtenir la bénédiction en profitant de la vue faible de son père. Manifestement, c’est uniquement parce que la providence était à l’œuvre que cette supercherie réussit. {2TG40: 29.4}

Considérons donc ce que nous avons appris au sujet de l’éducation d’Esaü et de Jacob: Isaac était très attaché à Esaü, et Rébecca à Jacob, et le fait que Esaü fut un échec et Jacob une réussite, ne peut-on pas conclure que Rébecca à réussit à éduquer correctement Jacob, tandis qu’Isaac ignora le besoin qu’avait Esaü de se familiariser avec Dieu et avec ses responsabilités au foyer? {2TG40: 30.1}

A partir de cette comparaison, je me permets de dire qu’Isaac était un père plutôt indulgent, et que Rébecca était une mère plus ferme et plus stricte. C’est vrai, il y a eu un type de matériau pour la formation de Jacob et un autre type pour celle d’Esaü. Cependant, Esaü aurait du être repris et si cette réprimande ne pouvait l’aider, alors on ne devrait pas lui offrir la bénédiction. Non, la fermeté ne devrait jamais céder devant l’indulgence. {2TG40: 30.2}

Maintenant, nous considérerons furtivement le foyer école dirigée par Jacob lui-même, et nous verrons quels furent les résultats. Considérant que sa famille était plus nombreuse (treize enfants en tout) que celle de ses ancêtres; considérant que tous ses fils avaient

30

été acceptés afin de devenir les ancêtres des sujets de l’église éternelle; considérant que son fils Joseph se contrôlait parfaitement, qu’il nourrissait un esprit de pardon, qu’il respectait son père, qu’il s’accrochait aux préceptes du ciel et avait la faveur de Dieu et des hommes; à cause de tout cela, je dis que Jacob avait transmis à son foyer l’éducation la plus excellente possible. Au moins, il éduqua l’un des plus illustres et nobles personnages que le monde ait jamais vu. {2TG40: 30.3}

Je crois que le temps nous permettra de considérer une autre bonne école de foyer, le foyer dans lequel est né Moïse. {2TG40: 31.1}

Sachant qu’Abraham et sa postérité ne devaient séjourner en terre étrangère que sur une durée de 430 années, la mère de Moïse se rendit compte que l’heure de la délivrance de l’esclavage Egyptien touchait à sa fin à son époque. Cependant, le décret de Pharaon exigeait que tout enfant mâle Hébreu soit jeté dans le Nil, et malgré ce décret, elle résolut de cacher son fils nouveau-né. Peut-être, pensa-t-elle, serait-il celui qui conduirait l’armée Hébraïque de l’Egypte à la terre promise, et que Dieu l’épargnerait, s’il en était ainsi. {2TG40: 31.2}

Trois mois plus tard, cependant, elle réalisa qu’elle ne pouvait plus cacher bébé Moïse, et au lieu de courir le risque inévitable de le perdre, elle confectionna une petite arche, elle y déposa l’enfant, et la plaça sur le Nil, sous la protection de Dieu. Dieu s’occupa de la situation et l’enfant vécut. Maintenant considérons le miracle: Aussitôt que la fille du roi vit l’enfant, elle sut qu’il était Hébreu, plutôt que de le laisser mettre à mort comme l’avait décrété Pharaon, elle l’adopta! En outre, la Providence conçu le plan pour que l’enfant soit élevé dans un foyer Hébreu. C’est

31

 ainsi que bébé Moïse Providentiellement retourna au foyer de sa mère pour qu’on s’occupe de lui, et toutes les dépenses du foyer furent payées par la trésorerie du roi. {2TG40: 31.3}

Après avoir été le témoin de tous ces miracles, la mère sut avec certitude que Moïse serait le libérateur. Jamais Moïse n’oublia au milieu des soldats du plus éminent trône royal de son époque, l’éducation qui lui fut donnée au foyer par sa mère pendant ces douze années. {2TG40: 32.1}

Vous réalisez en effet que l’éducation que quelqu’un reçoit au foyer constitue la base de l’avenir tout entier de cette personne. {2TG40: 32.2}

Des exemples de mauvais foyers.

J’attirerai votre attention sur un ou deux exemples de mauvais foyers et leurs conséquences, ceci en contraste frappant avec les bons foyers. {2TG40: 32.3}

Je pense premièrement au foyer de Lot. Ô oui, je sais que Lot fut un grand personnage à Sodome, cependant personne n’entendit sa requête la nuit où Sodome devait être réduit en cendres et serait emporté par le vent et deviendrait une habitation pour la Mer Morte. Non, même pas ses propres enfants qui étaient confortablement installés dans leurs foyers respectifs ne l’ont écouté. Il n’y eut que deux de ses filles qui échappèrent à la conflagration, simplement parce que les anges les arrachèrent comme des tisons arrachés du feu. {2TG40: 32.4}

Quel échec fut le foyer de Lot! Quelle grande perte. Deux raisons sont à la base de ce qui lui arriva: Premièrement, parce qu’il planta sa tente vers Sodome; deuxièmement, parce qu’il négligea d’élever sa famille la crainte de Dieu. En outre,

32

si de cette vaste population de Sodome Lot avait conduit à la connaissance de la Vérité et de la Justice même dix âmes, il aurait sauvé de la destruction à la fois Sodome et Gomorrhe. {2TG40: 32.5}

Puis je vous parlez maintenant d’un autre exemple de mauvais foyer, celui d’Héli, cet ancien prêtre d’Israël. Lui, à l’instar de Lot, conduisit son foyer à un échec total, bien que de temps à autre il recevrait des avertissements relatifs à sa négligence: {2TG40: 33.1}

1 S. 2: 27-35 – «homme de Dieu vint auprès d’Eli, et lui dit: Ainsi parle l’Eternel: Ne me suis-je pas révélé dans la maison de ton père, lorsqu’il était en Egypte dans la maison de Pharaon? Je l’ai choisie parmi toutes les tribus d’Israël pour être à mon service dans le sacerdoce, pour monter à mon autel, pour brûler le parfum, pour porter l’éphod devant moi, et j’ai donné à la maison de ton père tous les sacrifices consumés par le feu et offerts par les enfants d’Israël. Pourquoi foulez-vous aux pieds mes sacrifices et mes offrandes, que j’ai ordonné de faire dans ma demeure?Et d’où vient que tu honores tes fils plus que moi afin de vous engraisser des prémices de toutes les offrandes d’Israël, mon peuple? C’est pourquoi, voici ce que dit l’Eternel, le Dieu d’Israël: J’avais déclaré que ta maison et la maison de ton père marcherait devant moi à perpétuité. Et maintenant, dit l’Eternel, loin de

33

moi! Car j’honorerai celui qui m’honore, mais ceux me méprisent seront méprisés. Voici, le temps arrive où je retrancherai ton bras et le bras de la maison de ton père, en sorte qu’il n’y aura plus de vieillard dans ta maison. Tu verras un adversaire dans ma demeure, tandis qu’Israël sera comblé de biens par l’Eternel; et il n’y aura plus jamais de vieillard dans ta maison. Je laisserai subsister auprès de mon autel l’un des tiens, afin de consumer tes yeux et d’attrister ton âme; mais tous ceux de ta maison mourront dans la force de l’âge. Et tu auras pour signe ce qui arrivera à tes deux fils, Hophni et Phinées: ils mourront tous les deux le même jour. Je m’établirai un sacrificateur fidèle, qui agira selon mon cœur et selon mon âme; je lui bâtirai une maison stable, et il marchera toujours devant mon oint. »

Ces versets révèlent que Eli à été réprimandé parce qu’il négligeait de diriger sa maison selon Dieu. Il avait même été averti des conséquences inévitables de son laxisme; il reçu l’avertissement que sa famille, sa postérité entière, mourrait dans la fleur de l’âge s’il continuait d’agir de la même manière. Cependant, Eli ne fit rien à ce sujet, et il souffrit donc des conséquences dont il avait reçu l’avertissement. {2TG40: 34.1}

Ces choses ne sont-elles pas écrites pour notre instruction, pour nous servir d’exemples? Pourquoi donc un plus grand nombre de foyers aujourd’hui font-ils naufrage à cause d’une mauvaise éducation, ou en l’absence d’éducation, qu’il n’y a eu aux jours d’Eli? Et aussi étrange que cela puisse paraître, cette catastrophe se produit, le plus souvent, non pas dans les foyers où les parents font très attention afin de ne pas envoyer leurs enfants dans les écoles publiques mais dans une école d’église afin d’obtenir toute leur éducation. L’école d’église n’est pas directement responsable, mais le fait que les parents s’attendent à ce que l’école communale assume les responsabilités qui sont les leurs —faire ce que les parents ont négligé de faire. Permettez-moi cependant de vous dire qu’il s’agisse de l’école d’église ou de l’école publique, aucune des deux ne saurait remplacer l’école du foyer. {2TG40: 34.2}

En outre, puisque l’école d’église est surtout une affaire de famille, dans une grande mesure dirigée par les parents eux-mêmes, ces écoles se sont

34

révélées comme échec déplorable! Si vous doutez de cette déclaration alarmante, alors faites un sondage au niveau des membres de votre église, et vous découvrirez avec surprise que la majorité d’entre eux sont le produit des écoles publiques et que la majorité des diplômés de l’école d’église se trouve dans le monde. Après avoir entendu ces remarques, une sœur fit un sondage au sein de son église et elle découvrit que 70% reçurent leur éducation à l’école publique, 27% dans les écoles publique et d’église, et seulement 3% à l’école d’église. {2TG40: 34.3}

Ce n’est pas tout. Vous découvrirez que les membres d’église qui sont à moitié convertis, ou qui ne sont pas convertis, sont généralement, si ce n’est dans la totalité, le produit de l’école d’église. En plus de cela, vous découvrirez que les grands champions qui sont opposés à la Vérité présente, opposés à «nourriture au temps convenable», de même que les propagateurs des abominations dans l’église, sont généralement le produit de l’école d’église! {2TG40: 35.1}

Les années d’expérience que j’ai dans l’œuvre évangélique m’ont prouvé que ce que je déclare est vrai. Ne vous méprenez pas à mon sujet: je n’accuse personne. J’essaie simplement d’aider chacun de vous en vue de votre bien, à prendre conscience de la situation et à prêter attention à la Parole de Dieu. Si les foyers continuent à fonctionner comme ils le font maintenant, sous peu, à cause de l’arrestation et des actes délictueux des enfants, les autorités pourraient commencer à jeter aussi les parents en prison. {2TG40: 35.2}

Léon J. Saul, un éminent écrivain, faisant autorité dans les relations et les problèmes sociaux, déclare ce qui suit dans son livre qui s’intitule «Maturité Emotionnelle»: «n’y a pas de problèmes d’enfants, il n’existe que des problèmes de parents et d’environnements.» {2TG40: 35.3}

Et si je deviens maintenant votre ennemi, parce que je vous dis la vérité, ne confirmeriez- vous pas ces choses? {2TG40: 35.4}

35

Le système d’éducation de Dieu

Jusqu’ici vous avez vu les résultats qui découlent d’un bon ou d’un mauvais foyer d’école, mais nous recevrons plus d’aide en plongeant nos regards dans le système d’éducation recommandé par l’Inspiration, et en faisant de lui notre système pour enseigner la jeunesse. Le voici: {2TG40: 36.1}

Ex. 12: 22 –27 – «prendrez ensuite un bouquet d’hysope, vous le tremperez dans le sang qui sera dans le bassin, et vous toucherez le linteau et les deux poteaux de la porte avec le sang qui sera dans le bassin. Nul de vous ne sortira de sa maison jusqu’au matin. Quand l’Eternel passera pour frapper l’Egypte, et verra le sang sur le linteau et sur les deux poteaux, l’Eternel passera par dessus la porte, et il ne permettra pas au destructeur d’entrer dans vos maisons pour frapper. Vous observerez cela comme une loi pour vous et pour vos enfants à perpétuité. Quand vous serez entrés dans le pays que l’Eternel vous donnera, selon sa promesse, vous observerez cet usage sacré. Et lorsque vos enfants vous diront: Que signifie pour vous cet usage? Vous répondrez: C’est le sacrifice de Pâque en l’honneur de l’Eternel, qui a passé par-dessus les maisons des enfants d’Israël en Egypte, lorsqu’il frappa l’Egypte et qu’il sauva nos maisons. Le peuple s’inclina et se prosterna.»

Jos. 4: 5-7 – «leur dit: Passer devant l’arche de l’Eternel, votre Dieu, au milieu du Jourdain, et que chacun de vous charge une pierre sur son épaule, selon le nombre de tribus des enfants d’Israël, afin que cela soit un signe aude vous. Lorsque vos enfants demanderont un jour: Que

36

signifient pour vous ces pierres? Vous leur direz: les eaux du Jourdain ont été coupées devant l’arche de l’alliance de l’Eternel; lorsqu’elle passa le Jourdain, les eaux du Jourdain ont été coupées, et ces pierres seront à jamais un souvenir pour les enfants d’Israël.»

Nous voyons que Dieu, a placé des mémoriaux pour les choses importantes de la vie afin de provoquer des interrogations. Les parents devraient agir de même afin de susciter chez leurs enfants de l’intérêt dans les choses qu’ils voudraient leur enseigner enfants. {2TG40: 37.1}

Deut 6: 4-9 – «, Israël! L’Eternel, notre Dieu, est le seul Eternel. Tu aimeras l’Eternel, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force. Et ces commandements, que je te donne aujourd’hui, seront dans ton cœur. Tu les inculqueras à tes enfants, et tu en parleras quand tu seras dans ta maison, mais quand tu iras en voyage, quand tu te coucheras et quand tu te lèveras. Tu les lieras comme un signe sur tes mains, et ils seront comme des fronteaux entre tes yeux. Tu les écriras surpoteaux de ta maison et sur tes portes.»

Les choses importantes de la vie devraient être constamment présentées aux enfants, et ce, toujours d’une manière intéressante –jamais d’une manière qui les fatiguerait de la religion, et jamais d’une manière qui ferait que l’étude devienne une corvée. {2TG40: 37.2}

 Un mauvais arbre ne peut porter de bons fruits.

Les parents et les enfants devraient se souvenir que Dieu compte sur eux, et qu’eux-mêmes peuvent bâtir ou limiter

37

 leur avenir. Nous le voyons de façon frappante, dans ce qui suit: {2TG40: 37.3}

Parce que l’œuvre de Jésus était d’une importance capitale avec des conséquences extraordinaires, Dieu fut très spécifique quant à la parenté de Jésus. C’est pour cette raison qu’il choisit la lignée d’Abraham (un bon arbre), d’Isaac, de Jacob, de Juda, d’Isaïe et de David et plus tard la lignée de Joseph, qui devint l’époux de Marie. Bien que Joseph ne devrait être qu’un père nourricier pour Jésus, Dieu fit très attention en le choisissant. {2TG40: 38.1}

Dieu se montra encore plus méticuleux dans le choix d’une mère pour Jésus que pour celui d’un père nourricier. Ainsi, Dieu choisit la mère du Sauveur dans la lignée de Joseph, le fils de Jacob. {2TG40: 38.2}

Comment suis-je au courant de la généalogie de Jésus. Eh bien, j’ai eu connaissance de la lignée de son père dans la Chronologie que fait Saint Matthieu et celle de sa mère, à partir de la prophétie de Moïse, que je lirai maintenant: «èse 49 22-24». {2TG40: 38.3}

Non seulement la lignée de Jésus fut soigneusement choisie mais il en est de même pour la lignée de chacun des hommes de Dieu a qui de lourdes responsabilités avaient été confiées. Je vous demande pourquoi de telles précautions ont été prises, si les parents ne devaient pas assumer le rôle le plus important dans

38

 la vie de leurs enfants? {2TG40: 38.4}

Il faut donc alors se souvenir, que bien que l’enfant obtienne une éducation bien faite dans trois écoles — le foyer, l’école d’église et l’école publique, sa plus importante école demeure le foyer, car l’enfant est en grande partie ce que le foyer a fait de lui. {2TG40: 39.1}

Les résultats

Deut 28: 1-6 – «tu obéis à la voix de l’Eternel, ton Dieu, en observant et en mettant en pratique tous ses commandements que je te prescris aujourd’hui, l’Eternel, ton Dieu, te donnera la supériorité sur toutes les nations de la terre. Voici toutes les bénédictions qui se répandront sur toi et qui seront ton partage, lorsque tu obéiras à la voix de l’Eternel, ton Dieu: Tu seras béni dans la ville, et tu seras béni dans les champs. Le fruit de tes entrailles, le fruit de ton sol, le fruit de tes troupeaux, les portées de ton gros et de ton menu bétail, toutes ces choses seront bénies. Ta corbeille et ta huche seront bénies. Tu seras béni à ton arrivée, et tu sera béni à ton départ.»

Cela ferait du bien à votre âme de lire à la maison les devoirs des parents tels qu’ils sont décrits dans Counsels to Teachers, 158, 159, Testimonies for the Church, vol. 3 p. 143, 144, et ceux des enfants dans Ex. 20: 12, 2 Co. 6: 14-18, 1 Co. 6:15-20 {2TG40: 39.4}

39


2TG38-1200x675.jpg

MEDITATION

«Jugement Appartient A Dieu»

Je lirai dans «Paraboles de Jésus», en commençant à la page 54, le bas de la page et ensuite à la page 56 le deuxième paragraphe. {2TG38: 2.1}

P.J. p. 54,56 :«qui se croient Chrétiens seront à la fin trouvés manquants. Beaucoup, que leurs voisins supposaient qu’ils n’y entreraient jamais, seront au ciel. L’homme juge sur l’apparence, mais dieu juge le cœur. L’ivraie et le blé doivent grandir ensemble jusqu’à la moisson; et la moisson est la fin du temps de grâce. Malgré l’avertissement du Christ, des hommes ont cherché à déraciner l’ivraie. Pour punir ceux qu’on supposait être des malfaiteurs, l’église a eu recours au pouvoir civil. Ceux qui différaient des doctrines établies, ont été emprisonnés, soumis à la torture et mis à mort à l’instigation d’hommes qui prétendaient agir sur l’autorisation du Christ. Mais c’est l’esprit de Satan, non pas l’Esprit du Christ, qui inspire de tels actes. C’est la propre méthode de Satan d’amener le monde sous empire. Dieu a été mal représenté par l’église par cetteère de traiter ceux qui étaient supposés être des hérétiques. La parabole du Christ n’enseigne pas à juger et à condamner les autres mais à s’humilier et à se défier de soi. Ce n’est pas tout ce qui est semé dans le champ qui est du bon grain. Le fait que les hommes soient dans l’église ne prouve pas qu’ils soient des Chrétiens.» {2TG38: 2.2}

Maintenant pourquoi allons-nous prier? –Selon cette lecture nous devrions prier afin que nus ne jugions pas les autre, que nous en tant qu’Eglise, nous nous occupions seulement des péchés manifestes. Mettons-nous à genoux. {2TG38: 2.3}

2

PRINCIPES FONDAMENTAUX D’EDUCATION

ETUDE SPECIALE PRESENTEE PAR V.T. HOUTEFF

MINISTRE DES ADVENTISTES DAVIDENS DU 7e JOUR

DIMANCHE SOIR 08 SEPTEMBRE 1946

CHAPELLE MONT CARMEL

WACO, TEXAS

Prov. 22: 3, 6, 10, 15 – «Un homme prudent entrevoit le mal et se cache: mais les simples passent outre, et sont punis… Instruis l’enfant dans la voie où il devrait aller, et quand il sera vieux, il ne s’en détournera pas… Chasse l’homme dédaigneux et la dispute s’apaisera; oui, la contestation et le reproche cesseront… La folie est attachée au cœur de l’enfant, mais la verge de la correction l’éloignera de lui.»

Des parents sages pensent à l’avenir. Ils ont soin d’assurer l’avenir de leurs enfants. Ceci ils le font en faisant pénétrer dans leurs enfants des principes venant du ciel sur lesquels les enfants construisent avec succès la carrière de leur vie, car quelle que soit la fondation sur laquelle ils pourront jamais continuer à construire, c’est la seule sur laquelle ils pourront jamais continuer à construire. Une fondation de mauvaise qualité va les garder pour toujours éloignés de quelque chose de supérieur à ce que la fondation elle-même permettra, que ce soit dans la ligne de la religion ou d’un métier. {2TG38: 3.1}

Les parents devraient avoir conscience que quand les enfants atteignent l’adolescence, ils deviennent plus ou moins indépendants, responsables d’eux-mêmes. Ils dansent, pour ainsi dire, selon leur propre musique. Combien il est donc important qu’ils possèdent au préalable la connaissance essentielle qui les aidera à mener à bien cette adolescence. {2TG38: 3.2}

Pour commencer, on devrait religieusement leur

3

 enseigner de bonnes mœurs, la valeur du temps, comment obtenir des résultats en une somme de temps donnée. Ils devraient être pleinement avertis des résultats sinistres des minutes perdues. En effet, ils devraient être amenés à bien comprendre que la somme des minutes et des heures bien employées et la connaissance acquise durant leur adolescence façonneront leur vie entière. Ils devraient savoir que les instants de leur adolescence sont les instants les plus importantes de toute leur vie, et que, une fois perdus, ils sont passé pour toujours. Les enfants ont le plus certainement besoin de connaître ces choses avant d’entrer dans leur adolescence. {2TG38: 3.3}

Ces principes fondamentaux sont vus avec plus de réalisme quand on prend en considération que les habitudes sont à la fois très faciles à former mais pratiquement impossible à déraciner. C’et pourquoi les enfants sont ce que leurs parents dont d’eux. {2TG38: 4.1}

En outre, quand ils adolescents, garçons et filles ont une énergie plus grande qu’a aucun moment par la suite, et ils peuvent par conséquent accomplir davantage durant ces années-là que plus tard dans une durée de temps égale dans le même champ d’effort et d’expérience. {2TG38: 4.2}

Il n’y a pas de doute aussi que l’adolescence de n’importe quel enfant est aussi la plus critique. Comme j’ai dit auparavant, les parents ne devraient pas attendre que la crise arrive, mais devraient longtemps auparavant commencer à y parer. Pour ce faire, las parents doivent tôt dans la vie de leur enfant déterminer quelle est l’aptitude naturelle de leur enfant, afin qu’ils puissent le faire décider à temps quel doit être son métier ou sa profession. Ils devraient le faire fixer son but, et ensuite créer en lui un zèle pour l’atteindre. Ceux qui n’ont aucun but, n’ont rien vers quoi travailler. Ils sont en train de flotter comme un radeau sur l’océan, et leur marche est aussi sans but que celle d’un papillon. Les enfants

4

qui ont un but vers lequel tendre, et qui travaillent sans relâche, sont en train d’y parvenir, et ils sont en route pour tirer profit du temps des sottises. {2TG38: 4.3}

On devrait aussi enseigner aux enfants la valeur du franc. Plutôt que de leur permettre de prendre l’habitude de dépenser chaque centime qu’ils se procurent, on devrait leur apprendre à épargner autant que possible. Une fois qu’ils auront eu le goût d’ouvrir un compte de dépôt, même s’il y a moins d’un franc au début, ils poursuivront avec impatience.cette manière, épargner deviendra pour eux une habitude passionnante. Les enfants à qui on n’a pas appris à gagner et à épargner, et cependant qui, en fin de compte, font quelque chose d’eux-mêmes, ne le font pas à cause de leurs parents, mais en dépit d’eux. {2TG38: 5.1}

Il y a beaucoup de gens, quelques-uns dans chaque communauté, qui n’ont aucune idée de comment manier l’argent ou de comment conduire un foyer. Ces infortunés, sans se soucier de combien ils gagner, n’ont jamais rien pour un jour mauvais. Ils sont toujours pauvres et ont toujours des dettes, espérant toujours la charité de quelque part. {2TG38: 5.2}

Apprenez à vos enfants à ne jamais acquérir quelque chose pour laquelle ils n’ont pas le prix total à l’avance, et même ensuite que s’ils ont absolument besoin des articles. Toute chose achetée par des paiements à terme coûte davantage. Et naturellement, cela signifie moins de choses, plus de travail et un temps plus difficile pour l’acheteur. Dans beaucoup de cas une partie des paiements à terme ne sont pas effectués et comme résultat les articles retournent aux propriétaires d’origine. Dans une telle éventualité, l’acheteur subit une perte totale de tout son investissement. Des dettes injustifiées détruisent des centaines de foyer chaque année. Les parents devraient par le précepte et par l’exemple, éduquer

5

leurs enfants contre une telle habitude qui ruine la poche et détruit le foyer. {2TG38: 5.3}

Ceux qui discutent de leurs problèmes avec les autres, reçoivent souvent des suggestions utiles et de la lumière sur leur sentier; de cette façon ils évitent la perte et l’embarras. {2TG38: 6.1}

Pour continuer notre étude, je lirai maintenant dans: {2TG38: 6.2}

Deut. 11: 13-28 – «Et il arrivera que si vous écoutez diligemment Mes commandements que je vous commande en ce jour, pour aimer le Seigneur votre Dieu, et pour Le servir de tout votre cœur et de toute votre âme, je vous donnerai la pluie de votre terre en temps voulu, la première pluie et la dernière pluie afin que tu puisses rentrer ton blé, ton vin et ton huile.

«j’enverrai de l’herbe dans tes champs pour ton bétail, afin que tu puisses manger et être rassasié. Prenez garde à vous-même, que votre cœur ne soit trompé, et que vous vous détourniez, et serviez d’autres dieux et les adoriez; et qu’ensuite le courroux du seigneur s’embrase contre vous, et qu’Il ferme le ciel, afin qu’il n’y ait pas de pluie, et que la terre ne donne pas son fruit, et de peur que vous périssiez rapidement dans le bon pays que le Seigneur vous donne. {2TG38: 6.3}

«conséquent, vous mettrez Mes paroles dans votre cœur et dans votre âme, et vous les attacherez pour être un signe sur votre main, afin qu’ils puissent être comme des fronteaux entre vos yeux. Et vous les enseignerez à vos enfants, en parlant quand tu es assis dans ta maison, et quand tu marches sur le chemin, quand tu te couches, et quand tu te lèves. Et tu les écriras sur les poteaux des portes de ta maison t sur les portes de la ville, afin que vos jours soient multipliés, et les jours de

6

 vos enfants dans le pays que le Seigneur a juré à vos pères de leur donner, comme les jours du ciel sur la terre. {2TG38: 6.4}

«si vous observez tous ces commandements que je vous commande, pour les pratiquer, pour aimer le Seigneur votre Dieu, pour marcher dans toutes Ses voies, et pour vous attacher à Lui; alors le seigneur chassera toutes ces nations de devant vous, et vous possèderez des nations plus grandes et plus puissantes que vous-même. {2TG38: 7.1}

«lieu que la plante de vos pieds foulera sera à vous: du désert au Liban, du fleuve, le fleuve Euphrate, même jusqu’à l’extrémité de la mer sera votre côte. Aucun homme ne pourra subsister devant vous, car le seigneur votre Dieu mettra la peur de vous et la crainte de vous sur tout le pays que vous foulerez, comme Il vous l’a dit. {2TG38: 7.2}

«, je place devant vous en ce jour une bénédiction et une malédiction. Une bénédiction si vous obéissez aux commandements du Seigneur votre Dieu, que je vous commande en ce jour. Et une malédiction, si vous n’obéissez pas au Seigneur votre Dieu, mais vous détournez de la voie que je vous commande en ce jour, pour aller après d’autres dieux, que vous n’avez pas connus». {2TG38: 7.3}

Maintenant relisons cette écriture avec: {2TG38: 7.4}

Deut. 21: 18-21 – «un homme a un fils obstiné et rebelle qui n’obéisse pas à la voix de son père, ou à la voix de sa mère, et que, quand ils l’ont châtié, n’écoute pas: alors son père et sa mère, le prendront et l’emmèneront pour les anciens de sa ville, et à al porte de son

7

 lieu; et ils diront aux anciens de sa ville, voici notre fils qui est obstiné et rebelle, il n’obéit pas à notre voix, ils est glouton et ivrogne. Et tous les hommes de sa ville le lapideront avec des pierres afin qu’il meure: ainsi vous ôterez le mal de parmi vous; et tout Israël entendra et craindra.»

Je ne pense guère que ces paroles n’exigent aucune interprétation. Elles sont écrites aussi explicitement que n’importe quel bon écrivain d’aujourd’hui pourrait les écrire. En fait, je crois qu’elles sont écrites beaucoup plus clairement que nous ne pourrions jamais les écrire. {2TG38: 8.1}

Vous voyez, il y a longtemps, une période reculée dans les temps anciens, le Seigneur a fait connaître Ses commandement et Ses lois. Il a promis que si Son peuple était obéissant, il ferait d’eux une grande nation; qu’ils possèderaient des nations plus grande et plus puissantes qu’eux-mêmes; et que toutes les nations les craindraient. Il leur a dit clairement, toutefois, que s’ils n’obéissaient pas, alors des malédictions seraient inévitablement leur part. {2TG38: 8.2}

Il leur a ordonné d’élever des enfants obéissants. Les parents reçurent l’ordre de les amener aux anciens s’ils ne pouvaient eux-mêmes faire leurs enfants obéir, et les anciens devaient les lapider. La raison donnée était «que tout Israël puisse entendre et craindre» – et s’écarter du mal. Ayant cette punition en vue ils faisaient naturellement très attention à la manière dont ils élevaient leurs petits. {2TG38: 8.3}

Si nous vivions au temps où le Seigneur commanda ainsi à Son peuple, aux jours de Moïse, nous ne saurions pas si le Seigneur au moment avait des intentions sérieuses ou si ce n’était que des paroles. Mais, puisque des siècles ont passé, par les résultats de la désobéissance d’Israël nous pouvons voir que Dieu n’avait rien que des intentions sérieuses. Oui, dès lors que les

8

Juifs en tant que nation ont désobéi, ils ont été repoussés de droite à gauche, et maintenant dans les cinq dernières années seules, des millions d’entre eux ont été massacrés. Même aujourd’hui dans ce siècle, il n’y a de place pour eux nulle part dans le monde. Il y a de la place pour tout le monde sauf pour les Juifs, et on voit clairement pourquoi. {2TG38: 8.4}

Ils auraient pu être la plus grande nation sur la terre, mais maintenant ils ne sont pas une nation du tout. Au lieu de cela, ils ne sont qu’un ballon de football que chaque pied doit essayer. Ils voulaient être comme les nations autour d’eux, et les nations depuis les ont repoussés d’un trou de sel à l’autre. Nous voyons maintenant que le Seigneur n’était pas en train de bluffer. Il voulait dire uniquement ce qu’Il a dit, et ce qu’Il a dit aux Juifs en temps-là, Il est en train de nous le dire aujourd’hui. {2TG38: 9.1}

C’est nous, non pas les Juifs, qui avons maintenant un choix à faire. Nous pouvons choisir d’être comme le monde, et d’être conduits en enfer avec lui. Où nous pouvons choisir de faire ce que Dieu commande, et ainsi être avec lui dans Son royaume. L’un de ces choix nous devons maintenant le faire immédiatement. {2TG38: 9.2}

Je ne pense pas que nous sommes ignorants de ce qui est bien, et de ce qui est mal. La plupart d’entre nous avons étudié la Bible toute notre vie et avons une idée à peu près bonne de ce qu’Elle enseigne. Ce que nous avons besoins en tant que groupe, faire ce que l’Inspiration enseigne, ou si nous devons essayez de le faire en tant qu’individus. Vous nous dites que faire en matière de disciplines: chaque individu fera-t-il comme il trouve bon, ou aurons-nous une norme par laquelle nous tous puissions être régis? Allons-nous décider quoi faire, et le faire, ou allons-nous décider, et ne jamais faire ce que nous décidons? {2TG38: 9.3}

9

Les préoccupations les plus pressantes sont celles-ci: Comment dirigerons-nous l’école? Comment habillerons-nous les enfants et nous-mêmes? Nous habillerons-nous comme des Chrétiens progressifs ou nous habillerons-nous comme des mondains progressifs? Nous disputerons-nous à propose de cela, ou verrons nous tous de la même manière? {2TG38: 10.1}

(Congrégation: «Nous devons tous voir de la même manière»). {2TG38: 10.2}

Aurons-nous donc une norme sur laquelle se régler? {2TG38: 10.3}

(Congrégation: «Oui»). {2TG38: 10.4}

Que devons-nous faire des garçons et des filles qui peuvent être irrespectueux, désobéissants, et qui ne prêtent pas attention à leurs parents et à leurs professeurs? Laisserons-nous cela à la décision des enfants, ou bien ferons-nous ce que la Bible demande: que les enfants soient disciplinés à la maison, et si cela échoue, alors qu’ils soient amenés aux anciens, soient renvoyés de l’école et de la congrégation? Ou bien les parents doivent-ils s’accorder avec eux? {2TG38: 10.5}

Anciennement, ils allaient même jusqu’à lapider les enfants rebelles. Ils faisaient ceci parce qu’ l’église ne pouvait possiblement garder les désobéissants en son sein et les nations d’alentour ne voulaient pas avoir d’étranger, et en conséquence il ne restait rien à faire sinon les lapider. Aujourd’hui, toutefois ils peuvent être renvoyés, et quand ils reviendront à la raison, ils pourront retourner. {2TG38: 10.6}

Le devoir des parents est de s’assurer que leurs garçons et filles sont entraînés à obéir, qu’ils respectent, leurs parents, les anciens, et tout le monde dans la communauté; et qu’ils ne font l’insolent avec personne. {2TG38: 10.7}

Quel âge doit avoir les enfants avant qu’on les laisse faire de leur chef comme ça leur plaît? – Aussi longtemps

10

que les enfants sont dans la maison de leurs parents, ils doivent être sous le contrôle de leurs parents. {2TG38: 10.8}

Si nous devons avoir une norme, nous devons tous être unis dessus. Et si les enfants savent que nous avons des intentions sérieuses, qu’ils ne peuvent s’en tirer, ils n’essaieront de faire personne accepter quoi que ce soit. La plupart des enfants toutefois, ont réellement été entraînés à être désobéissants. Comment ceci peut-il être? – Et bien à partir du moment où les enfants ne sont que des bébés, les parents les laissent faire à leurs têtes. Pour commencer les enfants disent «», les parents disent «». Alors les difficultés commencent. Les enfants l’emportent en pleurant, ensuite si cela ne marche pas, ils obtiennent des résultats en tapant du pied par terre. Tandis qu’ils grandissent, ils découvrent de nouvelles manières de demander et d’obtenir ce qu’ils veulent. En permettant ainsi à leurs enfants de les battre dans le jeu, des parents effectivement entraînent leurs rejetons à être désobéissants, irrespectueux. C’est pourquoi les enfants ne sont que ce que les parents font d’eux. {2TG38: 11.1}

Ne laissez jamais un enfant faire à sa tête contre la vôtre, et vous n’aurez jamais de difficultés avec lui. «ce qu’on trouve impossible à changer, l’esprit apprend à le reconnaître et à s’y adapter». –Education, p. 290. {2TG38: 11.2}

Garçons et filles vous engagez-vous tous à renoncer au monde et à être «èrement» pour le Seigneur? Vous déterminez-vous à ne pas vous compromettre avec le mal, avec des pratiques mondaines? Etes-vous déterminés à faire de la maison, de l’école et de l’église un succès? A influencer d’autres garçons et filles dans la bonne direction? {2TG38: 11.3}

Si ce n’est pas le cas, nous vous avertissons maintenant que vous serez chassés de l’école et du lieu. S’il

11

 y a quelqu’un qui ne peut nous donner une réponse qui vient du cœur, il serait mieux pour vous de partir maintenant et d’aller à la ville et à l’école publique. {2TG38: 11.4}

Nous ne sommes pas entrain de plaisanter. Aujourd’hui nous avons des intentions sérieuses tout comme ils avaient des intentions sérieuses anciennement. Si vous jugez cette règle trop rigide pour vous, dites-le maintenant. {2TG38: 12.1}

Promettez-vous garçons et filles d’obéir à vos parents et à vos professeurs? Et de ne répondre d’une manière impertinente à personne? {2TG38: 12.2}

Et vous adultes, promettez-vous de faire de votre mieux pour aider les jeunes? Etes-vous d’accord à ne pas vous plaindre à propose des enfants et des jeunes à personne sinon à leurs propres parents? {2TG38: 12.3}

(Tous, jeunes et vieux, lèvent la main en signe de consentement). {2TG38: 12.4}

Ne pensez-vous pas que les croyants de la Vérité Avancée devraient être vêtus modestement, d’une manière attrayante, et d’une manière louable, en harmonie avec la religion du Christ, afin d’influencer les spectateurs à copier sur eux? Non pas se détourner avec un profond dégoût? {2TG38: 12.5}

(Congrégation: «Oui».) {2TG38: 12.6}

Nos normes vestimentaires pour les femmes et les filles, les hommes et les garçons, sont établies à partir de ce point de vue, et rappelez-vous que vous avez promis de les mettre en pratique. {2TG38: 12.7}

Il est opportun de noter qu’il n’y a aucune mention que la manière dont Jésus était vêtu ait donnée lieu à une personne de parler pour ou contre lui. Ceci montre qu’il n’était pas un extrémiste. En outre, Ses vêtements ont dû être bien précieux, autrement, Ses ennemis ne se seraient pas souciés de les tirer au sort. {2TG38: 12.8}

Ce seul et même principe devrait gouverner notre manière de nous vêtir. Nous devrions nous vêtir de telle manière qu’on se souvienne de nous, non pas parce que nous portions un petit objet de parure d’une sorte quelconque, de garniture, de couleur, ou autre chose du même genre, mais qu’on se souvienne de nous parce que nous étions bien vêtus, sans que l’attention soit attirée sur une chose en particulier. Notre vêtement devrait aussi être tel que même le plus pauvre ne se sente pas déplacé en notre présence, et que le plus riche ne se sente pas honteux

12

en notre compagnie. {2TG38: 13.1}

Le résumé de tout le sujet en deux mots est ceci: que nous ne nous ornions de rien par orgueil ou par ostentation, mais par respect et par modestie. {2TG38: 13.2}

13

NORMES VESTIMENTAIRES CHRETIENNES

AVANCEES POUR LES FEMMES ET LES FILLES

Robes

Tissus: Elles doivent être de bonnes qualités, durables et appropriés au climat et à l’occupation de l’individu. Rien de voyant ou d’extrême. Les tissus transparents et les grands imprimés tapageurs sont tabous. {2TG38: 13.3}

Couleurs: Les couleurs doivent être seyants à l’individu. Les combinaisons de couleurs devraient s’harmoniser et ne pas être voyants ou criardes. {2TG38: 13.4}

Manches: En public, les manches doivent être assez longues pour couvrir le coude quand les bras dont pliés. Elles devraient être d’un

13

modèle qui n’expose pas les aisselles quand les bras sont levés. {2TG38: 14.1}

Longueur de jupes pour les Femmes et les Adolescentes: Les jupes plus courtes que environ la moitié de la distance entre la courbe du genou et la cheville sont immodestes, et donc ne conviennent pas à une dame chrétienne. {2TG38: 14.2}

Longueur de jupes pour les Pré-Adolescentes: Les jupes doivent couvrir les genoux. Ne les faites pas si longues qu’elles fassent l’enfant être mal à l’aise ou sans nécessiter un sujet de moquerie. {2TG38: 14.3}

Ajustement des vêtements: Les vêtements doivent être bien ajustés, et ne pas pendre d’une manière négligée. Ils devraient être commodes, simples et de bon goût, mais pas si collants qu’ils révèlent les contours du corps. {2TG38: 14.4}

Encolure: Les encolures ne devraient pas arriver plus bas que 5 ou 7,5 cm au dessous du ceux du cou, et devraient être ajustées afin de ne pas exposer les seins quand l’individu se penche. {2TG38: 14.5}

Modèles: Les robes doivent être créées avec des lignes modeste, ni sensuelles, ni extravagantes. {2TG38: 14.6}

Boutons, ceintures, garnitures: Ces accessoires devraient être modérés, choisis et soignés, aussi bien que seyants au vêtement. On ne devrait rien mettre afin d’attirer l’attention sur cette seule chose-là. {2TG38: 14.7}

14

Chandails

Excepté dans le cas des pré-adolescentes, les pull-overs sans manches et les chandails sont impudiques quand ils sont portés sans une veste ou un manteau. Même les chandails genre veste ne doivent pas être si bien ajustés à la taille qu’ils fassent ressortir la forme du corps. {2TG38: 15.1}

Pantalons de travail

Ils ne doivent pas être portés dans des lieux publics ou dans la rue, mais seulement dans des sortes d’occupations quoi rendraient les robes impudiques ou dangereuses. Ils doivent tout de même être d’un style strictement conçu pour femmes, non pour hommes. Portez des jupes-culottes. Les petites-filles peuvent porter des combinaisons créées pour elles. {2TG38: 15.2}

«changeants de vêtements»

La quantité de vêtements doit être régie par les occupations de l’individu et le climat, non pas par les modes inconstantes toujours changeantes. Ayez seulement autant de vêtements qui sont nécessaires pour les garder soignés et propres, ni plus, ni moins. {2TG38: 15.3}

Corset, gaines, etc.

Ceux-ci ne devraient jamais être portés sauf sur prescription médicale pour quelque mal. Les porte-jarretelles qui ne gênent pas la circulation sont très bien. {2TG38: 15.4}

15

Vêtements de mariage

Les voiles et les longues robes ne sont pas condamnés pour les noces. Les traînes sont inutiles. {2TG38: 16.1}

Costumes de bain, costumes bain de soleil, etc.

Quelque chose qui expose le corps ne devrait jamais être porté en présence des hommes et des garçons. Les groupes de bain mixtes sont tabous. {2TG38: 16.2}

Chapeaux

Style: Les chapeaux doivent être modestes et soignés, non pas avec des bords extravagants, ou comme des boîtes de pilules. Ils ne devraient pas être inutilement grands ou ridiculement petits, mais modérés et seyants. {2TG38: 16.3}

Garnitures: N’ornez le chapeau de rien qui attire une attention indue sur lui-même. Les voiles et autres ornements pendant pour faire étalage sont déplacés. Les garnitures devraient être seyantes mais non tape-à-l’œil. {2TG38: 16.4}

Couleur: La couleur du chapeau devrait s’harmoniser avec le reste des vêtements, et ne devrait pas être voyante, ou remarquablement vive. {2TG38: 16.5}

Couvre tête aux occasions religieuses

Le couvre tête devrait être approprié à l’occasion particulière, et signifier le but d’un recouvrement de

16

la tête plutôt que d’être quelque chose de saisi au hasard. Ce dernier est irrespectueux. On devrait enseigner aux petites filles à porter des couvres têtes aussitôt qu’elles sont capables d’en comprendre la raison. {2TG38: 16.6}

Dans d’autres lieux publics: Un chapeau confère une présentation plus modeste que la tête nue en public. {2TG38: 17.1}

Chaussures

Style et qualité: Les chaussures devraient être durables et modérées. Evitez les chaussures ouvertes devant et les chaussures habillées sans talons. Aux occasions appropriées les sandales sont acceptables. {2TG38: 17.2}

Hauteur des talons: Pour la santé, les talons devraient être au-dessous de 5 cm. Les hauts talons sont malfaisants. {2TG38: 17.3}

Couleurs: Portez des couleurs pratiques. Les chaussures blanches ne sont pas pratiques dans les fermes et dans les villages où les rues qui ne sont pas pavées. Les chaussures noires paraissent élégantes plus longtemps, et sont plus appropriées pour l’ouvrier évangélique que d’autres couleurs de chaussures. {2TG38: 17.4}

Garnitures: Les garnitures devraient être appropriées aux chaussures, et non pas tapageuses ou balançant pour attirer l’attention. {2TG38: 17.5}

Bas

Tissus et poids: Les bas doivent être en coton, en soie, en rayon ou en nylon, ce qui est le plus pratiquer pour l’occasion et l’occupation. Les bas transparents sont condamnés. {2TG38: 17.6}

17

Portez le poids convenable. {2TG38: 18.1}

Enroulés au-dessus des genoux: Immodestes si on les voit. Ne mettez aucune chaire en exposition. {2TG38: 18.2}

Socquettes: Taboues si les jambes sont exposées. Elles sont très bien pour les enfants (5 à 8 ans) par temps chaud. {2TG38: 18.3}

Sans bas: Condamné à moins d’être nu-pieds. {2TG38: 18.4}

Coiffures

Relevé: Très bien si ce n’est pas extrême. {2TG38: 18.5}

Cheveux mi-longs lâchés: Acceptables pour les filles si ils restent rangés. {2TG38: 18.6}

Cheveux à la Jeanne d’Arc: Tabous pour les femmes et les adolescentes; très bien pour les enfants et les petites filles si nécessaire, mais il est mieux de laisser les cheveux pousser. {2TG38: 18.7}

Chevelure naturellement ondoyante ou bouclée: Arrangez-la aussi naturellement et d’une manière aussi seyante que possible. {2TG38: 18.8}

Cheveux raides (ou plats): N’essayez pas de faire de vos cheveux quelque chose d’extrême qui n’était pas l’intention de Dieu. Arrangez-les convenablement et d’une manière seyante. {2TG38: 18.9}

Permanente (ou indéfrisable), «éfrisage» à chaud avec mise en plis des cheveux, etc.., toutes ces sortes d’artificialités sont taboues. {2TG38: 18.10}

Enroulement des cheveux sur des bigoudis, etc..,: Très bien si nécessaire. {2TG38: 18.11}

18

Barrette pour cheveux: Très bien si nécessaire, mais la couleur de la barrette devrait si possible se confondre avec la couleur des cheveux. N’utilisez rien de brillant ou de voyant pour attirer l’attention. {2TG38: 19.1}

Rubans: acceptables pour les petites filles afin de tenir les cheveux en place. {2TG38: 19.2}

Bijoux

Montres-bracelets: Dans le plein sens du terme, une montre-bracelet est un bracelet avec une pendule dessus, et ne devrait pas être portée dans la rue ou en public. {2TG38: 19.3}

Broches vestimentaires: Très bien si elles servent à un but, et ne sont pas voyantes ou de fantaisie. Les broches décoratives sont condamnées.

Bijoux divers: colliers, chaînes, médaillons, bracelets, boucles d’oreilles, bagues, etc… sont tous condamnés. {2TG38: 19.4}

Produits de beauté

Poudre pour le visage, poudre de bain, lotion, astringents, cold-cream sont très bien si nécessaire, et s’ils ne sont achetés à l’excès. Mais le fard à joues, le rouge à lèvres, le crayon pour les sourcils, le mascara, le parfum, le vernis à ongles, le blanc à ongles, etc.., sont condamnés. {2TG38: 19.5}

Hygiène personnelle

Les déodorants, les produits épilatoires peuvent être acceptables si c’est absolument nécessaire, et si rien de nocif n’est utilisé. Les anti-transpirants sont malsains. {2TG38: 19.7}

19

NORMES VESTIMENTAIRES CHRETIENNES

AVANCEES POUR LES HOMMES ET LES GARÇONS

Costumes

Style: Les costumes devraient être coupés selon des lignes modérées – rien de couleurs criardes ou d’extrême. Tout spécialement les costumes portés en chair devraient être simples, de bon goût et modérés. Veillez à ce que le costume soit bien ajusté et ne pende pas d’une manière inconvenante. {2TG38: 20.1}

Tissu: La qualité du tissu devrait être durable, et conforme au climat et à l’occupation. {2TG38: 20.2}

Couleurs: Des couleurs pratiques qui ne sont pas tapageuses devraient être utilisées. Si la veste doit être d’une couleur et le pantalon d’une autre couleur, on devrait faire attention à ce que les couleurs s’harmonisent bien, et n’apparaissent pas criardes. En somme, de telles combinaisons devraient être évitées. Elles ne devraient jamais être portées en chaire. {2TG38: 20.3}

Chemises

Chemises de sport avec col ouvert: Les chemises de sport à col ouvert peuvent être utilisées lors de sorties à la campagne ou à des occasions similaires. A l’église ou dans la rue toutefois, elles sont déplacées. Les cols ne devraient jamais être portés ouverts plus bas que le premier bouton. {2TG38: 20.4}

20

Manches: Pour les toilettes habillées et pour la chaire, les manches devraient être portées toutes longues: Les manches retroussées ou courtes peuvent être portées si l’occasion l’exige par commodité. Les chemises sans manches sont interdites en public. {2TG38: 21.1}

Chemises portées hors du pantalon: Les chemises pendant à l’extérieur du pantalon désignent ceux qui les portent comme étant négligés, ou comme essayant de paraître sportifs ou quelque chose – ils ne savent pas quoi. Elles diminuent le respect. {2TG38: 21.2}

Etre sans chemise: En public, ou en présence des femmes ou des filles, l’homme devrait toujours porter une chemise. Enseignez aux jeunes garçons à faire de même. {2TG38: 21.3}

Cravates

Style: Soit le nœud papillon, soit la cravate plastron peuvent être portés – celui qui est mieux pour le costume ou l’occasion. Ne portez rien d’extrême. {2TG38: 21.4}

Couleurs et modèles: La cravate ne devrait être criardes ou tapageuse, mais elle devrait être attrayante et devrait s’harmoniser avec le costume et devrait aller à celui qui la porte. Les couleurs criardes et les modèles voyants sont hors de considération. {2TG38: 21.5}

Accessoires

A l’extérieur de la poche de poitrine: Le port d’un mouchoir ou d’un stylo et d’un crayon à l’extérieur de la poche de poitrine ne peut servir à aucun autre but qu’à attirer l’attention,

21

à soutenir l’orgueil. Ne diminuez pas ainsi votre caractère, mais mettez-les dans les poches intérieures, à leur place. {2TG38: 21.6}

Montres-bracelets: Dans le plein sens du terme une montre-bracelet est un bracelet avec une pendule dessus, et ne devrait pas être portée dans la rue ou en public. Si vous jugez nécessaire de porter une pendule, utilisez une montre de poche. {2TG38: 22.1}

Epingles de cravate et agrafes de cravate: Les épingles de cravates sont interdites. S’il est nécessaire de porter une agrafe de cravate, utilisez une qui peut être cachée à l’intérieur des plis de la cravate. Ne rien porter pour faire voir. {2TG38: 22.2}

Chaînes de montre: Les chaînes de montre en exposition sont aussi déplacées qu’une épingle de cravate, une bague ou un bracelet. Gardez-la hors de vue. {2TG38: 22.3}

Divers

Bagues, etc.: Les bagues et autres bijoux sont condamnés. {2TG38: 22.4}

Brassards pour arrêter les manches: Les brassards sont nocifs s’ils sont portés si serrés qu’ils bloquent la circulation. Si c’est nécessaire de les porter, ne rien utiliser de visible. Il est mieux toutefois de raccourcir vos manches. {2TG38: 22.5}

Echarpes: Ne portez jamais d’écharpes simplement pour faire voir. Choisissez des couleurs qui s’harmonisent avec le reste des vêtements –rien de criard. {2TG38: 22.6}

Chaussettes enroulés: Les chaussettes devraient être

22

bien maintenues, autrement elles apparaissent immodestes et débraillées. {2TG38: 22.7}

Chaussures: Choisissez des chaussures de qualité durable, de style et de couleur pratiques. Le blanc est peu pratique dans les fermes et les villages où les rues qui ne sont pas pavées. Elles ne paraissent pas modérées en chaire, et elles attirent indûment l’attention sur les pieds. Les chaussures noires paraissent élégantes plus longtemps, et ne sont plus appropriées pour les ouvriers évangéliques qu’aucune autre couleur de chaussures. {2TG38: 23.1}

Costumes de bain et maillots de bain: Ceux-ci sont très bien aux occasions appropriées, mais les groupes de bain mixtes sont interdites. {2TG38: 23.2}

Cheveux: Arrangez les cheveux aussi naturellement et aussi soigneusement que possible, en supprimant toutes ces sortes d’artificialités comme les permanentes, etc. Si les cheveux sont secs, utilisez de l’huile qui n’est pas trop parfumée, quelque chose qui soit salutaire pour les cheveux et ne soit pas juste pour «une odeur». {2TG38: 23.3}

Apparence générale: Ne tombez pas dans des habitudes de négligence: Gardez les cheveux coupés, le visage rasé (si vous ne portez pas de moustaches), les vêtements soignés et aussi propres que l’occasion le permet. Dieu exige que Ses représentants s’habillent de telle manière qu’ils recommandent leur religion à celui qui est en haut ainsi qu’à celui qui est en bas, au riche et au pauvre. Ne vous habillez ni excessivement, ni piètrement. Restez au milieu du chemin en toutes circonstances. {2TG38: 23.4}

23

Note

Voici les normes actuelles des vêtements, et tous les Davidiens devraient se modeler dessus. Excepté pour des raisons imprévues ici, toute divergence d’avec ces normes, alors qu’elles sont sans équivoque, assimile le transgresseur aux hypocrites. {2TG38: 24.1}

SIMPLICITE DANS LES VETEMENTS

«son sermon sur la montagne, Christ exhorte ses disciples à ne pas permettre à leurs esprits d’être absorbés par les choses terrestres. Il dit clairement: «Vous ne pouvez servir Dieu et mamon. Par conséquent je vous dis, «vous inquiétez pas pour votre vie, de ce que vous mangerez, ou de ce que vous boirez; ni encore pour votre corps, de ce que vous mettrez. La vie n’est-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement? Et pourquoi vous inquiétez du vêtement? Considérez les lis du champ, comment ils poussent; ils ne travaillent, ni ne filent; et cependant je vous dis, même Salomon dans toute sa gloire ne fut pas revêtu comme l’un de ceux –ci.» {2TG38: 24.2}

Ces paroles sont pleines de sens. Elles étaient applicables aux jours du Christ, et elles sont applicables à notre temps. Jésus met ici en contraste la simplicité naturelle des fleurs du champ avec l’ornement artificiel des vêtements. Il déclare que la gloire de Salomon ne pouvait supporter la comparaison avec l’une des fleurs dans leur beauté naturelle. Voici une leçon pour tous ceux qui désirent connaître et faire la volonté de Dieu. Jésus a

24

remarqué le soin et la dévotion donnée à l’habillement, et nous a avertis, oui, ordonné, de ne pas accorder trop de réflexion à cela. Il est important que nous prenions soigneusement garde à Ses paroles. Salomon fut si absorbé par des pensées de démonstration extérieurs qu’il négligea d’élever son esprit par une communion constante avec le Dieu de la sagesse. En tentant d’obtenir la beauté extérieure, il oublia la perfection et la beauté du caractère. Il vendit son honneur et son intégrité de caractère en cherchant à se glorifier devant le monde, et finalement devint un despote, entretenant sont extravagance par une imposition écrasante sur le peuple. Il devint premièrement corrompu de cœur, ensuite il apostasia en se détournant de Dieu, et en fin de compte devint un adorateur d’idoles. {2TG38: 24.3}

«que nous voyons nos sœurs s’écarter de la simplicité dans le vêtement, et cultiver un amour pour les modes du monde, nous nous sentons inquiets. En faisant un pas dans cette direction, elles sont en train de se séparer de Dieu et de négliger la parure intérieure. Elles ne devraient pas se sentir libres de passer le temps que Dieu leur a donné à orner inutilement leurs vêtements. Combien il serait mieux qu’il soit employé à scruter les Ecritures, obtenant ainsi une connaissance parfaite des prophéties et des leçons pratiques du Christ. {2TG38: 25.1}

«est notre exemple. Nous devons garder le modèle continuellement devant nous, et contempler le sacrifice infini qui a été fait pour nous racheter de l’esclavage du péché. Si nous nous trouvons nous-mêmes condamnés tandis que nous regardons dans le miroir, ne nous aventurons pas plus loin dans la transgression, faisons tout de suite demi-tour, et lavons les robes de notre caractère dans le sang de l’Agneau, afin qu’elles soient sans tache. Ecrions-nous, comme David, «mes yeux, afin que je

25

 puisse voir les choses merveilleuses de ta loi». Ceux à qui Dieu a confié du temps et des moyens afin qu’ils soient une bénédiction pour l’humanité, mais qui ont gaspillé ces dons inutilement pour eux et leurs enfants, auront un compte effrayant à rendre à la barre de Dieu. {2TG38: 25.2}

«qui, parmi les observateurs du Sabbat, ont cédé à l’influence du monde, doivent être éprouvés. Les périls des derniers jours sont sur nous, et une épreuve est devant le peuple déclaré de Dieu à laquelle beaucoup ne s’attendent pas. La loyauté de leur foi sera éprouvée. Beaucoup se sont unis aux mondains dans l’orgueil, la vanité et la recherche du plaisir, se flattant d’avoir pu faire cela et être encore chrétiens. Mais ce sont de telles complaisances qui les séparent de Dieu, et font d’eux les enfants du monde. Christ ne nous a pas donné un tel exemple. Seulement ceux qui renoncent à eux-mêmes, et mènent une vie de sobriété, d’humilité et de sainteté, sont de vrais disciples de Jésus; et de telles personnes ne peuvent apprécier la société des amis du monde.» Testimonies for the Church, vol. 4 pp. 628, 629, 632,633. {2TG38: 26.1}

26


2TG36-37-1200x675.jpg

MEDITATION

Christ Reproduit Dans Son Peuple

Nous lirons dans «Paraboles de Jésus» à la pages 51 et 52 en commençant au dernier paragraphe {2TG36: 2.1}

P.J. p. 51, 52: «ès que le fruit est mûr, on y met la faucille, car la moisson est là.» Le christ désire intensément voir son image réfléchie dans son Eglise. Lorsque son caractère sera parfaitement reproduit dans ses disciples, il reviendra pour les réclamer comme sa propriété. Le privilège de chaque Chrétien n’est pas seulement d’attendre le retour du Sauveur, mais de le hâter. Si les Chrétiens portaient du fruit à la gloire de Dieu, avec quelle rapidité le monde serait ensemencé de la semence évangélique! Bientôt la grande moisson finale serait mûre et le Christ reviendrait pour recueillir le précieux grain.» {2TG36: 2.2}

Nous voici face à la vérité qui nous révèle quand nous devons nous attendre à voir le Christ venir pour rassembler les siens: «le caractère de Jésus sera parfaitement reproduit dans son peuple.» {2TG36: 2.3}

Prions afin de faire les efforts pour croître comme des Chrétiens, pour aimer et travailler pour les autres, pour reproduire le caractère du Christ en nous, alors ce vieux monde arrivera à sa fin, et pour nous commencera le monde nouveau. {2TG36: 2.4}

2

LA DEMOCRATIE, LE COMMUNISME, LE CATHOLICISME OU LE PROTESTANTISME, QUEL SERA LE PROCHAIN A GOUVERNER LE MONDE?

ÉTUDE PRÉSENTÉE PAR V.T. HOUTEFF

MINISTRE DES ADVENTISTES DAVIDIEN DU 7e JOUR,

SABBAT 15 MAI 1948,

CHAPELLE MONT CARMEL

WACO, TEXAS

Les nations, sont-elles appelées à vivre dès maintenant, dans deux mondes? L’homme peut deviner mais il ne peut prédire. Il n’y a que Dieu qui connaisse le futur. Et s’il ne nous informe pas, alors jamais nous ne le saurons à l’avance. {2TG36: 3.1}

3

 Dans ce symbolisme, sous forme d’images, nous voyons le prophétie du monde depuis l’époque du prophète Daniel jusqu’à notre époque, et au delà. Par conséquent, dans cette prophétie symbolique, nous devrions chercher à découvrir s’il n’existe aucune information donnée sur le sujet dont il est question. {2TG36: 4.1}

Nous, ainsi que la majorité de la Chrétienté croient généralement que le lion représente l’ancien empire de Babylone, l’ours l’empire Médo -Perse, le léopard La Grèce, et la bête indescriptible dans ses deux phases, les empires de la Rome Païenne et Papale. Mais en ce qui concerne la bête semblable à un léopard et la bête écarlate, nous ne saurions avoir des vues analogues. Et, c’est la raison pour laquelle nous devrions étudier comme jamais auparavant si nous voulons connaître la vérité. {2TG36: 4.2}

Si les bêtes de Daniel, les quatre premières représentées sur le tableau représentent quatre périodes se succédant, alors, pourquoi les trois dernières ne sauraient de façon analogue représenter trois périodes se succédant? –Logiquement, elles le devraient. Cependant nous n’avons pas besoin de dépendre totalement de la logique, car les symboles eux-mêmes devraient définir l’époque et les systèmes qu’ils décrivent. {2TG36: 4.3}

Par contraste avec les cornes sans couronnes qui se trouvent sur la bête indescriptible (quatrième bête de Daniel), nous voyons les cornes de la bête d’Apocalypse 13 couronnées. {2TG36: 4.4}

Pourquoi des couronnes sur l’une et non sur l’autre? — La seule réponse logique et scripturaire qui peut être donnée est la suivante: L’ange explique à Daniel que les cornes sur la bête indescriptible symbolisent des rois qui n’ont pas encore reçu de royaumes, qu’ils devront s’élever un jour, prendre leurs couronnes et régner (Daniel 7: 24). L’histoire rapporte que ceci

4

s’est accompli à la chute de la Rome païenne, e que ces rois qui ont prit leurs couronnes à l’époque, leurs royaumes, sont ceux qui sont parvenus jusqu’à notre ère. Ces rois ont presque disparus, leurs trônes sont pris par le Fascisme, le Communisme ou quelque autre forme de Républicanisme. {2TG36: 4.5}

Par conséquent, la bête semblable à un léopard, ayant ses cornes couronnées, indique précisément qu’elle est apparue après l’existence de la bête indescriptible, après la chute de la Rome Païenne et à l’époque où les rois reçoivent leurs royaumes, car des cornes couronnées signifient des rois qui portent leurs couronnes. {2TG36: 5.1}

En outre, la bête semblable à un léopard blasphème contre Dieu et son tabernacle pendant quarante-deux mois, ce qui correspond exactement à la même période pendant laquelle la puissance de la petite corne de la bête indescriptible devait prononcer des paroles contre le Très-Haut et blesser les saints. Elle devait le faire pendant un temps (une année), des temps (deux années) et la moitié d’un temps (six mois) ce qui est égal à quarante deux mois (Daniel 7: 25). La bête semblable à un léopard et la bête indescriptible dans sa seconde phase furent contre Dieu et Son peuple pendant la même période de temps – quarante-deux mois symboliques. {2TG36: 5.2}

Il est alors manifeste que la bête semblable à un léopard règne en même temps que la bête indescriptible dans sa seconde phase. {2TG36: 5.3}

De plus, la bête léopard est composé de tous les animaux qui l’ont précédée! Sa gueule de Lion, ses pattes d’Ours, son corps de Léopard et les dix couronnes sont des signes qui l’identifient comme étant un descendant des quatre anciens empires mondiaux – Babylone, les Mèdes-Perses, la Grèce et Rome. Elle est par conséquent le symbole du monde d’aujourd’hui, la cinquième bête symbolique. {2TG36: 5.4}

5

Or, le fait que la blessure de la tête de la bête semblable à un léopard devait guérir, et le fait aussi que la bête écarlate d’Apocalypse 17 est une bête qui a les mêmes caractéristiques que la bête semblable à un léopard, ayant dix cornes et sept têtes, mais qu’aucune des têtes n’a de blessure, est la preuve que la dernière bête est un symbole de la période postérieure à la guérison de la blessure mortelle, une septième période, car la bête à deux cornes précède la bête écarlate, et elle est celle qui fera l’image de la bête qui a existé avant elle. {2TG36: 6.1}

Nous sommes donc prêts maintenant à considérer, par le biais de cette bête symbolique, à savoir la septième, le monde dans lequel nous entrons. Quel sera le prochain à gouverner: Est-ce la Démocratie, le Communisme, le Catholicisme, le Protestantisme? Les cornes et la femme qui conduit nous éclaire à ce sujet. {2TG36: 6.2}

Premièrement, déterminons qui est symbolisé par la femme. Le premier indice, qui est un fait très connu, est que l’Inspiration ne représente jamais les gouvernements par une femme, mais de façons répétées, elle représente l’institution religieuse, une église, par une femme qui amène des convertis à son Crédo. La bête, à l’instar de toutes les autres bêtes symboliques, nous l’avons déjà considéré, représente le monde, tandis que les cornes sont un symbole des dirigeants. En outre, les cornes au nombre de dix, représentent l’universalité à l’instar des dix orteils sur la statue de Daniel 2 et des dix vierges de Matthieu 25. Les têtes au nombre de sept, sont elles aussi un symbole de la plénitude, de la totalité. {2TG36: 6.3}

Le fait que les cornes n’ont pas encore reçu de royaumes alors que la femme dirige la bête, le fait notamment que la femme la gouverne, ceci constitue une

6

 évidence suffisante, démontrant que le monde sera a posteriori dirigé par un corps ecclésiastique et non simplement par la Démocratique ou le Communiste. {2TG36: 6.4}

Il est évident que la femme qui dirige la bête symbolise le monde à cette dite époque, par le fait que les dix cornes, les puissances civiles qui existent pendant le règne de Babylone, haïront la femme, l’Eglise. Le fait que le Communisme soit la seule puissance du monde à haïr la religion et ce depuis le commencement du monde, constitue en soi une preuve solide que les dix cornes sont un symbole du Communisme et que la bête représente une période pendant laquelle le communisme sera sur le point de dominer le trône du gouvernement mondial. Cependant, Dieu interviendra en mettant dans leurs cœurs de «leur puissance et leur force à la bête» «de donner leur royaume à la bête, jusqu’à ce que la parole de Dieu soit accomplie». {2TG36: 7.1}

C’est de cette manière qu’ils reçoivent le pouvoir pendant une heure symbolique avec la bête, ne possédant pas eux-mêmes de royaume. Et à la fin de «’heure» ils «mettront à nu, et mangerons ses chairs, et la consumeront par le feu.» (Ap. 17: 16) {2TG36: 7.2}

Vu que la femme est «mère des impudiques» (verset 5) il est alors évident que d’autres sectes sont sorties d’elles. {2TG36: 7.3}

Nous avons donc vu que le prochain monde ne sera dirigé ni par la Démocratie, ni par le Communisme, ni par le Protestantisme ou le Catholicisme. Il sera dirigé par un système de religion au sein duquel toutes ses filles participent- un gouvernement Etat – Eglise, qui sera une image ou quelque chose d’analogue à la bête semblable à un léopard avant qu’elle eut reçu sa blessure mortelle. {2TG36: 7.4}

7

Bientôt, mon frère, ma sœur, nous entreront dans cette période de persécution, et combien devrions-nous être reconnaissants de ce que nous n’avons pas besoin de craindre d’être pris au dépourvu. Car avec la lumière qui brille maintenant sur notre sentier nous devrions savoir à quoi nous attendre et comment faire face à la situation. Vraiment «lumière se lève dans les ténèbres pour les hommes droits» Ps112: 4. {2TG36: 7.5}

8

Le Seigneur Vient

Le Seigneur vient! Mer retirez-vous

Vous montagnes, soyez fondues

Vous océans cessez votre flux et reflux

Nous devrions connaître sa marche majestueuse

Le Seigneur vient! Qui pourra rester debout?

Qui se trouvera à sa droite?

Celui qui sera revêtu du vêtement de la justice

Que Notre glorieux Roi a gagné.

Le Seigneur vient! Veillez et priez

Afin que vous puissiez hâter ce jour heureux;

Afin que vous échappiez au piège,

Et que vous partagiez la gloire éternelle de Christ.

–Anon.

9

MEDITATION

La Mauvaise et la Bonne Semence

Je lirai dans «Les Paraboles de Jésus» en commençant par la page 53. {2TG37: 10.1}

P.J. p. 53 – Le royaume des cieux est semblable à un homme qui a semé une bonne semence dans son champ. Mais, pendant que les gens dormaient, son ennemi vint, sema de l’ivraie parmi le blé, et s’en alla. Lorsque l’herbe eut poussé et donné du fruit, l’ivraie parut aussi.» «champ, c’est le monde», dit le Christ. Nous devons comprendre qu’il s’agit de l’église du Christ dans le monde. Cette parabole est une description de ce qui touche au royaume de Dieu, de son œuvre pour le salut des hommes. Or, cette œuvre est accomplie par l’église. La bonne semence représente ceux qui sont nés de la parole de Dieu, de la vérité. L’ivraie représente une catégorie de personnes qui sont le fruit, l’incarnation de l’erreur ou de faux principes. «‘ennemie qui l’a semée, c’est le diable.»Dieu ni les anges n’ont semé l’ivraie. C’est l’œuvre de Satan, l’ennemi de Dieu et de l’homme. {2TG37: 10.2}

Selon cette lecture, notre prière en cet après-midi sera que nous réalisons que Dieu au travers des serviteurs de son propre choix accomplit Son œuvre pour le salut des âmes, que ni Lui ni Ses anges n’ont semé d’ivraie, mais que Satan, l’ennemi de Dieu et de l’homme, sème l’ivraie. Prions, aussi, donc que nous-mêmes soyons de bonnes semences, ceux qui naissent de la Vérité, et non pas de la mauvaise semence, non, pas ceux qui sont les fruits de la chair, dépourvus de l’Esprit. {2TG37: 10.3}

10

L’HISTOIRE ET LA PROPHETIE, LES COMMANDEMENTS ET LES LOIS – LA BIBLE

ÉTUDE PRÉSENTÉE PAR V.T. HOUTEFF

MINISTRE DES ADVENTISTES DAVIDIENS DU 7e JOUR

SABBAT 7 JUILLET 1948

CHAPELLE MONT CARMEL

WACO, TEXAS

Que la vie serait triste si l’histoire n’existait pas – s’il n’y avait aucun moyen possible de connaître le passé. Ce serait encore pire s’il n’y avait pas de prophétie – s’il n’y avait aucun moyen d’avoir une idée de ce que l’avenir réserve. Mais de tout cela, le pire serait de n’avoir aucune lumière sur le présent. {2TG37: 11.1}

Permettez-moi d’illustrer cela. Supposez que vous devriez regarder par vos fenêtres vers l’Est et vers l’Ouest en même temps, et que vous verriez la terre éclairée sur des kilomètres à la ronde, voir à l’infini, mais que chez vous il n’y aurait aucune lumière! Supposez une fois de plus que vous vouliez partir en voiture quelque part, et que vous votre voiture soit inondée de lumière à la fois à l’arrière et à l’avant, mais que le moteur ne tournerait pas. De quelle utilité vous serait la lumière? A quoi vous serviraient les lumières? Vous vous retrouveriez exactement dans cette même situation difficile si vous compreniez l’histoire et que vous compreniez la prophétie, mais que vous ne sachiez rien à propos de votre propre condition spirituelle, que si vous ignoriez que le Diable serait en train de vous vaincre par ses traits enflammés. Ce serait comme si vous marchiez sur un pont, qui à votre insu serait en train de s’effondrer. {2TG37: 11.2}

Je sais que vous serez d’accord avec le fait qu’il est absolument

11

 nécessaire de connaître et l’histoire et la prophétie, et qu’il est absolument nécessaire de connaître le passé et le futur. Mais cette connaissance en elle-même ne vous sera d’aucun profit si votre âme est en train de languir dans les ténèbres, si vous êtes spirituellement mort et que vous ne le savez pas; – non, ceci ne vous sera d’aucun profit, pas plus qu’une voiture qui serait inondée de lumière à l’avant et à l’arrière et dont le moteur serait mort. La vie pour votre âme et la lumière la plus proche de vos pieds sont par conséquent, de première importance. Et comment doit-on obtenir ces choses?– {2TG37: 11.3}

La Bible, vous savez, se compose de trois parties: (1) l’Histoire, (2) les Commandements et les Lois, (3) la Prophétie. Les Psaumes et les Proverbes, de même que le Cantique de Salomon se situent dans ces mêmes catégories. L’Histoire raconte le passé, la Prophétie révèle l’avenir, mais l’observation des commandements et des lois apporte les bénédictions qui devraient êtres les nôtres aujourd’hui, elle illumine l’âme, et protège le corps. En effet, Jésus dans les commandements et les lois est notre seul salut. Suis-je en train de dire la vérité? Voyons ce que Jésus Lui-même déclare à ce sujet: {2TG37: 12.1}

Ap. 22: 16, 13, 14 – «, Jésus, j’ai envoyé mon ange pour vous attester ces choses dans les Églises. Je suis le rejeton et la postérité de David, l’étoile brillante du matin. Je suis l’alpha et l’oméga, le premier et le dernier, le commencement et la fin. Heureux ceux qui lavent leurs robes, afin d’avoir droit à l’arbre de vie, et d’entrer par les portes dans la ville!»

Mt. 5: 17-22, 27, 28 – «croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir. Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu’à ce que tout soit arrivé. Celui donc qui

12

supprimera l’un de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire de même, sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux; mais celui qui les observera, et qui enseignera à les observer, celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux. Car, je vous le dis, si votre justice ne surpasse celle des scribes et des pharisiens, vous n’entrerez point dans le royaume des cieux. Vous avez entendu qu’il a été dit aux anciens: Tu ne tueras point; celui qui tuera mérite d’être puni par les juges. Mais moi, je vous dis que quiconque se met en colère contre son frère mérite d’être puni par les juges; que celui qui dira à son frère: Raca! mérite d’être puni par le sanhédrin; et que celui qui lui dira: Insensé! mérite d’être puni par le feu de la géhenne. Vous avez appris qu’il a été dit: Tu ne commettras point d’adultère. Mais moi, je vous dis que quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle dans son cœur.»

Comme vous le constatez, seulement ceux qui pratiquent les commandements de Dieu, peuvent entrer dans la Sainte Cité. Personne d’autre n’a ce privilège. Non, Jésus n’est pas venu pour apporter le crime et l’anarchie, mais plutôt pour apporter la justice et la paix en effaçant les péchés de tous ceux qui se repentent d’avoir violé la loi. Etre sauvé implique beaucoup plus que simplement L’appeler Seigneur et Sauveur et crier alléluia. {2TG37: 13.1}

«ne sont pas tous ceux qui me disent Seigneur, Seigneur, qui entreront dans le royaume du ciel, mais celui qui fait la volonté de Mon Père qui est dans le ciel. Plusieurs me diront en ce jour-là, Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé en Ton Nom? Et en Ton Nom chassé des démons? Et en Ton Nom fait beaucoup d’œuvres merveilleuses? Et alors Je leur

13

déclarerai, je ne vous ai jamais connus: retirez-vous de Moi, vous qui commettez l’iniquité. Par conséquent, quiconque entend ces paroles que je dis, et les mets en pratique, je le rendrai semblable à un homme sage qui a construit sa maison sur un rocher». Mt. 7: 21-24. {2TG37: 13.2}

Jésus a dit:«’ils avaient cru en Moïse, ils m’auraient cru». Jean 5: 46. Croire en Moïse, c’est croire ce qu’il a écrit; croire en Jésus c’est croire ce qu’Il dit. Si vous ne pouvez croire en Moïse, alors vous ne pouvez croire en Jésus. Jusqu’à quel point croirons-nous? – Jésus répond: «gens sans intelligence, et lents à croire tout ce dont les prophètes ont parlé». Lu. 24: 25. Si nous devons croire à tout croire, alors lisons tout d’abord — {2TG37: 14.1}

Mal. 4: 4, 5 – «-vous de la loi de Moïse Mon serviteur, que je lui ai commandée en Horeb pour tout Israël, avec les statuts et les jugements. Voici, je vous enverrai Elie le prophète avant le jour grand et terrible du Seigneur.»

Il est évident que vous savez que les chapitres 3 et 4 de Malachie parlent prophétiquement au peuple d’aujourd’hui, au peuple juste avant le jour grand et terrible, au peuple à qui le prophète Elie antitype est envoyé. Et quel est le sage conseil que donne le Seigneur par Malachie? – Il dit, «-vous de la loi de Moïse Mon serviteur». Quelle loi? La loi «lois et des jugements» que le Seigneur a commandée «Horeb». Puisqu’il s’agit d’un conseil véritable que Dieu adresse à Son peuple d’aujourd’hui, nous ferions bien de réétudier cette loi de Moïse, et nous en souvenir, car nous ne pouvons ne pas tenir compte de Son conseil et espérer cependant Ses bénédictions. {2TG37: 14.2}

D’une manière générale, la loi de Moïse est composée

14

de trois parties. La première est la loi Cérémonielle, la loi du temple – la loi relative au sacrifice. Il est certain qu’aujourd’hui nous ne saurions l’observer, sauf dans l’antitype, car elle était l’ombre des choses à venir, particulièrement le premier avènement du Christ. Ainsi en est-il que si nous avions vécu à l’époque de l’Ancien Testament et que nous aurions négligé de nous conformer à la loi et au système des sacrifices de l’époque des, nous aurions alors démontré de cette façon que nous ne croyions pas en Christ Qui devait venir. Puisque nous vivons donc à l’ère Chrétienne, observer la loi et le système des sacrifices dans le type serait faire preuve d’incrédulité dans le Christ Qui est déjà venu. {2TG37: 14.3}

Etant donné que cette loi fut clouée à la croix (Col. 2: 14), nous n’avons pas besoin, et nous ne devons pas l’observer aujourd’hui. {2TG37: 15.1}

La deuxième partie de la loi de Moïse, est la loi par laquelle Israël devait gouverner son peuple, la loi civile ou judiciaire, – la loi qui définit quelle sanction le gouvernement devrait appliquer à ceux qui sont surpris dans le vol, le crime, ou autre chose semblable. Or, puisque nous en tant que Chrétiens nous ne possédons pas de gouvernement, mais que nous retrouvons encore sous les gouvernements des nations d’aujourd’hui, il ne nous est d’ailleurs pas demandé individuellement ou en tant que groupe d’appliquer la loi judiciaire de Moïse. {2TG37: 15.2}

Par conséquent la seule loi de Moïse que l’on pourrait nous exhorter à nous souvenir, est la troisième partie de sa loi: la loi morale, qui se compose des choses qui nous concernent en tant qu’individus, ces choses que nous devons accomplir en tant que personnes, les choses qui mènent à la perfection notre caractère, les choses qui font de nous un peuple particulier. Nous avons par conséquent besoin de rechercher et de faire les choses qui se trouvent dans la loi morale de Moïse – «commandements, les lois et les jugements» Deut. 5:31. {2TG37: 15.3}

15

Pour sélectionner ces principes moraux essentiels parmi les choses qui appartiennent au système des sacrifices et au système judiciaire, la méthode la plus sûre est de consulter le livre du Deutéronome. Ce livre est le résumé de toutes les lois et de tous les statuts dont Moïse a parlé à l’ancien Israël, elles sont ses dernières paroles. {2TG37: 16.1}

Nous commencerons avec sa prédiction concernant notre propre situation, de notre séjour dans la terre des Gentils, tel qu’il se présente aujourd’hui, la certitude du fait que nous sommes inclus dans les conseils des Ecrits de Moïse. {2TG37: 16.2}

De. 4: 26-31 – «‘en prends aujourd’hui à témoin contre vous le ciel et la terre, -vous disparaîtrez par une mort rapide du pays dont vous allez prendre possession au delà du Jourdain, vous n’y prolongerez pas vos jours, car vous serez entièrement détruits. L’Éternel vous dispersera parmi les peuples, et vous ne resterez qu’un petit nombre au milieu des nations où l’Éternel vous emmènera. Et là, vous servirez des dieux, ouvrage de mains d’homme, du bois et de la pierre, qui ne peuvent ni voir, ni entendre, ni manger, ni sentir. C’est de là aussi que tu chercheras l’Éternel, ton Dieu, et que tu le trouveras, si tu le cherches de tout ton cœur et de toute ton âme. Au sein de ta détresse, toutes ces choses t’arriveront. Alors, dans la suite des temps, tu retourneras à l’Éternel, ton Dieu, et tu écouteras sa voix; car l’Éternel, ton Dieu, est un Dieu de miséricorde, qui ne t’abandonnera point et ne te détruira point: il n’oubliera pas l’alliance de tes pères, qu’il leur a jurée.»

Ici Moïse prédit la désintégration du Royaume que l’on espérait alors, et la dispersion du peuple d’Israël à travers les nations, la

16

situation précise dans laquelle nous sommes aujourd’hui. Il y a aussi prédit notre visitation dans les derniers jours, c’est à dire à notre époque- l’époque pendant laquelle nous nous retrouverons en tant que Chrétiens, fugitifs et pécheurs parmi les nations, l’époque où nous serons visités où nous par l’Inspiration et pendant laquelle où il nous est conseillé de «tourner vers le Seigneur», d’être obéissants à Sa voix». Et si nous obéissons, il nous écoutera et nous sauvera. {2TG37: 16.3}

Par conséquent, nous devrions maintenant prêter l’oreille à sa voix, et quelque soit Ses ordres nous devons les accomplir, si nous voulons que sa bénédiction repose sur nous. {2TG37: 17.1}

Souvenez-vous qu’anciennement nous avons perdu le Royaume pour avoir désobéi à Ses commandements et à Ses statuts, et il est certain qu’il ne nous y ramènera pas aussi longtemps que nous négligerons de prendre garde à Sa voix. Et voici la voix qui aujourd’hui résonne à vos oreilles, une voix aussi forte que celle qui résonna aux oreilles du peuple, à l’époque de Moïse:{2TG37: 17.2}

De. 5: 11-21 – «ne prendras point le nom de l’Éternel, ton Dieu, en vain; car l’Éternel ne laissera point impuni celui qui prendra son nom en vain. Observe le jour du repos, pour le sanctifier, comme l’Éternel, ton Dieu, te l’a ordonné. Tu travailleras six jours, et tu feras tout ton ouvrage. Mais le septième jour est le jour du repos de l’Éternel, ton Dieu: tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bœuf, ni ton âne, ni aucune de tes bêtes, ni l’étranger qui est dans tes portes, afin que ton serviteur et ta servante se reposent comme toi. Tu te souviendras que tu as été esclave au pays d’Égypte, et que l’Éternel, ton Dieu, t’en a fait sortir à main forte et à bras étendu: c’est pourquoi l’Éternel, ton Dieu, t’a ordonné d’observer le jour du repos. Honore ton père et ta mère, comme l’Éternel, ton Dieu, te l’a

17

ordonné, afin que tes jours se prolongent et que tu sois heureux dans le pays que l’Éternel, ton Dieu, te donne. Tu ne tueras point. Tu ne commettras point d’adultère. Tu ne déroberas point. Tu ne porteras point de faux témoignage contre ton prochain. Tu ne convoiteras point la femme de ton prochain; tu ne désireras point la maison de ton prochain, ni son champ, ni son serviteur, ni sa servante, ni son bœuf, ni son âne, ni aucune chose qui appartienne à ton prochain.

Deut. 6: 5, 8 – «aimeras l’Éternel, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force. Tu les lieras comme un signe sur tes mains, et ils seront comme des fronteaux entre tes yeux.»

Deut. 7: 6, 12, 15 – «Car tu es un peuple saint pour l’Éternel, ton Dieu; l’Éternel, ton Dieu, t’a choisi, pour que tu fusse un peuple qui lui appartînt entre tous les peuples qui sont sur la face de la terre. Si vous écoutez ces ordonnances, si vous les observez et les mettez en pratique, l’Éternel, ton Dieu, gardera envers toi l’alliance et la miséricorde qu’il a jurées à tes pères. L’Éternel éloignera de toi toute maladie; il ne t’enverra aucune de ces mauvaises maladies d’Égypte qui te sont connues, mais il en frappera tous ceux qui te haïssent.»

Selon ces versets, la plupart de nos maladies sont causées par la désobéissance. Et le fait même qu’il y ait tant de maladies à notre époque constitue en soi une évidence que le monde est en train de récolter une pleine moisson à cause de sa désobéissance. Par conséquent, plus nous continuerons dans nos péchés, plus notre situation empirera. {2TG37: 18.1}

Deut. 10: 12, 13, 19, 20 – «, Israël, que demande de

18

toi l’Éternel, ton Dieu, si ce n’est que tu craignes l’Éternel, ton Dieu, afin de marcher dans toutes ses voies, d’aimer et de servir l’Éternel, ton Dieu, de tout ton cœur et de toute ton âme; si ce n’est que tu observes les commandements de l’Éternel et ses lois que je te prescris aujourd’hui, afin que tu sois heureux? Vous aimerez l’étranger, car vous avez été étrangers dans le pays d’Égypte. Tu craindras l’Éternel, ton Dieu, tu le serviras, tu t’attacheras à lui, et tu jureras par son nom.»

Deut. 11: 26-28 – «, je mets aujourd’hui devant vous la bénédiction et la malédiction: la bénédiction, si vous obéissez aux commandements de l’Éternel, votre Dieu, que je vous prescris en ce jour; la malédiction, si vous n’obéissez pas aux commandements de l’Éternel, votre Dieu, et si vous vous détournez de la voie que je vous prescris en ce jour, pour aller après d’autres dieux que vous ne connaissez point.

Deut. 12: 32 – «observerez et vous mettrez en pratique toutes les choses que je vous ordonne; vous n’y ajouterez rien, et vous n’en retrancherez rien.»

Deut. 14: 3 – «ne mangeras aucune chose abominable.»

Deut. 18: 10-12 – «‘on ne trouve chez toi personne qui fasse passer son fils ou sa fille par le feu, personne qui exerce le métier de devin, d’astrologue, d’augure, de magicien, d’enchanteur, personne qui consulte ceux qui évoquent les esprits ou disent la bonne aventure, personne qui interroge les morts. Car quiconque fait ces choses est en abomination à l’Éternel; et c’est à cause de ces abominations que l’Éternel, ton Dieu, va chasser ces nations devant toi.»

Deut. 22: 5-11 – «femme ne portera point un habillement

19

d’homme, et un homme ne mettra point des vêtements de femme; car quiconque fait ces choses est en abomination à l’Éternel, ton Dieu. Si tu rencontres dans ton chemin un nid d’oiseau, sur un arbre ou sur la terre, avec des petits ou des œufs, et la mère couchée sur les petits ou sur les œufs, tu ne prendras pas la mère et les petits, tu laisseras aller la mère et tu ne prendras que les petits, afin que tu sois heureux et que tu prolonges tes jours. Si tu bâtis une maison neuve, tu feras une balustrade autour de ton toit, afin de ne pas mettre du sang sur ta maison, dans le cas où il en tomberait quelqu’un. Tu ne sèmeras point dans ta vigne diverses semences, de peur que tu ne jouisses ni du produit de ce que tu auras semé ni du produit de la vigne. Tu ne laboureras point avec un bœuf et un âne attelés ensemble. Tu ne porteras point un vêtement tissé de diverses espèces de fils, de laine et de lin réunis ensemble.

Dans cette liste particulière relative aux commandements et aux lois, vous réalisez que Dieu est précis sur ce que Son peuple porte et sur ce qu’il mange. Il s’attend à ce que son peuple se montre bon envers les animaux. Il veut qu’il veille à ne pas laisser de pièges pour que celui qui n’en a pas connaissance n’y ne tombe ou pour que personne ne soit blessée d’aucune manière. Le peuple de Dieu doit aussi cultiver conformément à sa Sagesse s’il veut que Dieu bénisse son travail, et s’il veut obtenir la santé à partir de la nourriture qu’il mange. {2TG37: 20.1}

Deut. 23: 19-23 – «n’exigeras de ton frère aucun intérêt ni pour argent, ni pour vivres, ni pour rien de ce qui se prête à intérêt. Tu pourras tirer un intérêt de l’étranger, mais tu n’en tireras point de ton frère, afin que l’Éternel, ton Dieu, te bénisse dans tout ce que tu entreprendras au pays dont tu vas entrer en possession. Si tu fais un vœu à l’Éternel, ton Dieu, tu ne tarderas point à l’accomplir: car l’Éternel, ton Dieu, t’en demanderait compte, et tu te chargerais d’un péché. Si tu t’abstiens de faire un vœu, tu ne commettras pas un péché. Mais tu observeras et tu accompliras ce qui sortira de tes lèvres, par conséquent les vœux que tu feras volontairement à l’Éternel, ton Dieu, et que

20

 ta bouche aura prononcés.

Deut. 24: 6, 10-15 – «ne prendra point pour gage les deux meules, ni la meule de dessus; car ce serait prendre pour gage la vie même. Si tu fais à ton prochain un prêt quelconque, tu n’entreras point dans sa maison pour te saisir de son gage; tu resteras dehors, et celui à qui tu fais le prêt t’apportera le gage dehors. Si cet homme est pauvre, tu ne te coucheras point, en retenant son gage; tu le lui rendras au coucher du soleil, afin qu’il couche dans son vêtement et qu’il te bénisse; et cela te sera imputé à justice devant l’Éternel, ton Dieu. Tu n’opprimeras point le mercenaire, pauvre et indigent, qu’il soit l’un de tes frères, ou l’un des étrangers demeurant dans ton pays, dans tes portes. Tu lui donneras le salaire de sa journée avant le coucher du soleil; car il est pauvre, et il lui tarde de le recevoir. Sans cela, il crierait à l’Éternel contre toi, et tu te chargerais d’un péché.

Ici il est demandé au peuple de Dieu de ne pas engager ses ressources ou ses outils (ne pas prendre en gage, ni la meule du dessous, ni la meule du dessus) qui lui permettent de gagner sa vie. Et ils ne doivent pas se montrer exigeants envers

21

leurs frères pauvres. Ils ne doivent pas recueillir les biens par la force et ils ne doivent pas payer en retard au pauvre son salaire. {2TG37: 21.3}

Deut. 25: 4, 13-16 – «n’emmuselleras point le bœuf, quand il foulera le grain. Tu n’auras point dans ton sac deux sortes de poids, un gros et un petit. Tu n’auras point dans ta maison deux sortes d’épha, un grand et un petit. Tu auras un poids exact et juste, tu auras un épha exact et juste, afin que tes jours se prolongent dans le pays que l’Éternel, ton Dieu, te donne. Car quiconque fait ces choses, quiconque commet une iniquité, est en abomination à l’Éternel, ton Dieu.

Deut. 27: 17, 21, 24, 26 – «soit celui qui déplace les bornes de son prochain! -Et tout le peuple dira: Amen! Maudit soit celui qui couche avec une bête quelconque! -Et tout le peuple dira: Amen! Maudit soit celui qui frappe son prochain en secret! -Et tout le peuple dira: Amen! Maudit soit celui qui n’accomplit point les paroles de cette loi, et qui ne les met point en pratique! -Et tout le peuple dira: Amen!

Deut. 28: 1-4, 6, 15, 22, 27, 35 – «tu obéis à la voix de l’Éternel, ton Dieu, en observant et en mettant en pratique tous ses commandements que je te prescris aujourd’hui, l’Éternel, ton Dieu, te donnera la supériorité sur toutes les nations de la terre. Voici toutes les bénédictions qui se répandront sur toi et qui seront ton partage, lorsque tu obéiras à la voix de l’Éternel, ton Dieu: Tu seras béni dans la ville, et tu seras béni dans les champs. Le fruit de tes entrailles, le fruit de ton sol, le fruit de tes troupeaux, les portées de ton gros et de ton menu bétail, toutes ces choses seront bénies.

22

Tu seras béni à ton arrivée, et tu seras béni à ton départ. Mais si tu n’obéis point à la voix de l’Éternel, ton Dieu, si tu n’observes pas et ne mets pas en pratique tous ses commandements et toutes ses lois que je te prescris aujourd’hui, voici toutes les malédictions qui viendront sur toi et qui seront ton partage: Tu seras maudit dans la ville, et tu seras maudit dans les champs. Ta corbeille et ta huche seront maudites. Le fruit de tes entrailles, le fruit de ton sol, les portées de ton gros et de ton menu bétail, toutes ces choses seront maudites. Tu seras maudit à ton arrivée, et tu seras maudit à ton départ. L’Éternel enverra contre toi la malédiction, le trouble et la menace, au milieu de toutes les entreprises que tu feras, jusqu’à ce que tu sois détruit, jusqu’à ce que tu périsses promptement, à cause de la méchanceté de tes actions, qui t’aura porté à m’abandonner. L’Éternel attachera à toi la peste, jusqu’à ce qu’elle te consume dans le pays dont tu vas entrer en possession. L’Éternel te frappera de consomption, de fièvre, d’inflammation, de chaleur brûlante, de dessèchement, de jaunisse et de gangrène, qui te poursuivront jusqu’à ce que tu périsses. L’Éternel te frappera de l’ulcère d’Égypte, d’hémorroïdes, de gale et de teigne, dont tu ne pourras guérir. L’Éternel te frappera aux genoux et aux cuisses d’un ulcère malin dont tu ne pourras guérir, il te frappera depuis la plante du pied jusqu’au sommet de la tête.»

Ces versets se passent de commentaires. Les exigences sont claires pour tous. {2TG37: 23.1}

Deut. 30: 15 – «Vois, je mets aujourd’hui devant toi la vie et le bien, la mort et le mal.»

23

1 Jean 1: 4-6 – «nous écrivons ces choses, afin que notre joie soit parfaite. La nouvelle que nous avons apprise de lui, et que nous vous annonçons, c’est que Dieu est lumière, et qu’il n’y a point en lui de ténèbres. Si nous disons que nous sommes en communion avec lui, et que nous marchions dans les ténèbres, nous mentons, et nous ne pratiquons pas la vérité.

Jacques 2:19, 20 – «nous écrivons ces choses, afin que notre joie soit parfaite. La nouvelle que nous avons apprise de lui, et que nous vous annonçons, c’est que Dieu est lumière, et qu’il n’y a point en lui de ténèbres. Si nous disons que nous sommes en communion avec lui, et que nous marchions dans les ténèbres, nous mentons, et nous ne pratiquons pas la vérité.

«obéissance à «les commandements, à toutes les lois et aux jugements» de la loi morale de Moïse, remarquez, est l’évidence que vous êtes nés de nouveau, que vous avez été revêtus de la puissance d’en haut, que vous êtes à même de choisir le bien et de refuser le mal, que vous êtes les enfants de Dieu. L’observation des commandements et des lois dans le Seigneur, est donc la lumière et le bouclier de votre vie. C’est le signe extérieur que par la vie du Christ vous avez vaincu l’Ennemi de votre âme et de votre corps. Ce système d’adoration donc, est vraiment la Justification par la foi qui fait entrer la justice de Christ dans le peuple de Dieu. Ecoutons donc, les oreilles grandes ouvertes la cloche du crieur: {2TG37: 24.1}

Esa 52: 1, 7 – «Réveille-toi, réveille-toi, revêts ta force, ô Sion, revêts tes beaux vêtements, O Jérusalem, la ville sainte: car désormais n’entreront plus chez toi l’incirconcis et l’impur… Qu’ils sont beaux sur les montagnes les pieds de celui qui apporte de bonnes nouvelles, qui publie la paix, qui apporte de bonnes nouvelles de bien, qui publie le salut, qui dit à

24

Sion, Ton Dieu règne!».

Nath 1:15 – «sur les montagnes les pieds de celui qui apporte de bonnes nouvelles, qui PUBLIE la paix! O Juda, célèbre tes fêtes solennelles, accomplis tes vœux: car le MECHANT ne passera plus par toi, il est complètement SUPPRIME».

Ici par les deux prophètes Esaïe et Nahum, la Parole prophétique de Dieu déclare clairement que lorsque nous verrons ces bonnes nouvelles publiées par celui dont on voie les pieds sur les montagnes (et ceci s’accomplit en ce moment pour la première fois depuis que les prophètes ont écrit), cela doit être un signe annonçant que les méchants, les transgresseurs des lois de Moïse, seront bientôt retranchés du peuple de Dieu. {2TG37: 25.1}

Et maintenant, puisque vous avez le privilège d’entendre toutes ces choses, «êtes heureux», dit le Seigneur, «que vous les pratiquiez». Job 13:17. {2TG37: 25.2}

Pour résumer notre étude, j’aimerais que vous considériez avec sérieux cette illustration. Regardez-la, mémoriser-la et étudiez-la pendant votre temps libre. Oui soyez convaincus par la vérité que j’ai essayé de vous présenter, car elle est votre vie, votre prospérité, votre santé, et votre bonheur, votre éternité {2TG37: 25.3}

25


2TG35-1200x675.jpg

 

MEDITATION

Je lirai dans «de Jésus» à la page 50-51, le dernier paragraphe. {2TG35: 2.1}

P.J. p. 50-51:«blé donne «’abord l’herbe, puis l’épi, puis le grain tout formé dans l’épi.» C’est pour multiplier les graines que le cultivateur jette la semence et entretient son champ. Il veut obtenir du pain pour l’affamé et de la semence pour les moissons futures. De même, le divin laboureur s’attend à une moisson à la suite de ses efforts et de ses sacrifices. Jésus-Christ désire reproduire son image dans les cœurs et il le fait par l’intermédiaire de ceux qui croient en lui. La vie chrétienne n’a pas d’autre raison d’être que de porter du fruit: ce fruit est la reproduction du caractère du Maître dans le cœur du croyant et, par lui, dans d’autres vies. {2TG35: 2.2}

Nous prierons maintenant que nous laissons Christ se reproduire Lui-même en nous, et qu’à travers nous, Il puisse œuvrer pour qu’Il se reproduise Lui-même dans les autres; que nous ne vivions pas pour nous-mêmes; que nous nous souvenons que le Chrétien doit être un représentant de Christ en toutes choses. {2TG35: 2.3}

2

LE SEIGNEUR NOTRE JUSTICE

ÉTUDE PRÉSENTÉE PAR V.T. HOUTEFF

MINISTRE DES ADVENTISTES DAVIDIENS DU 7e JOUR

SABBAT 24 AVRIL 1948

CHAPELLE MONT CARMEL

WACO, TEXAS

Notre texte se trouve dans Jérémie 23 commençant au verset cinquième jusqu’au huitième. {2TG35: 3.1}

Jé. 23: 5 – «, les jours viennent, dit l’Eternel, où je susciterai à David un germe juste; il régnera en roi et prospérera, il pratiquera la justice et l’équité dans le pays.»

Il est question ici d’une prophétie concernant la première venue de Jésus, un Germe Juste qui doit exécuter le jugement et la justice sur terre. {2TG35: 3.2}

Jé. 23: 6 – «son temps, Juda sera sauvé, Israël aura la sécurité dans sa demeure; et voici le nom dont on l’appellera: L’ETERNEL NOTRE JUSTICE.»

«son temps», c’est-à-dire à l’époque où le Germe Juste sera suscité, à l’époque de Jésus, dans l’ère chrétienne fait savoir que Juda sera sauvé et qu’Israël habitera en sécurité sur la terre. Cette promesse est faite, donc, non aux juifs incroyants, mais aux croyants Chrétiens, à ceux qui se sont appropriés de la justice de Christ. {2TG35: 3.3}

Cependant ces chrétiens dont il est fait mention ici, sont les descendants à la fois de Juda et d’Israël

3

qui à la suite de la dispersion, et aussi en se joignant à l’église chrétienne ont perdu leur identité raciale au cours des siècles. L’église Chrétienne donc, selon les Ecritures, est composée essentiellement des descendants de Jacob, dont la semence devait être comme le sable de la mer. {2TG35: 3.4}

Ils doivent appeler Jésus, le SEIGNEUR NOTRE JUSTICE: Ils verront clairement que leur propre justice n’est que vêtements souillés, et ils s’approprieront entièrement la justice de Christ. Autrement, ils ne sauraient l’appeler à juste titre «SEIGNEUR NOTRE JUSTICE». {2TG35: 4.1}

Jé. 23: 7,8 – «’est pourquoi voici, les jours viennent dit l’Eternel, ou l’on ne dira plus: l’Eternel est vivant, Lui qui a fait monter du pays d’Egypte les enfants d’Israël! Mais on dira: l’Eternel est vivant, Lui qui a fait monter et qui a ramené la postérité de la maison d’Israël du pays du septentrion et de tous les pays où je les avais chassés! Et ils habiteront dans leur pays.»

Etant parvenu au grand jour du rassemblement durant la période Chrétienne, du grand jour de leur délivrance de tous les pays, de leur second exode et antitypique, naturellement, ils ne diront pas «Seigneur est vivant lui qui nous a fait monter du pays d’Egypte ou de Babylone», mais «Seigneur est vivant lui qui nous a fait monter de tous pays où il nous avait chassés». Ils l’ont reconnu dans leur dispersion et dans leur rassemblement et aussi du fait qu’ils habitent en sécurité dans leur propre pays. Ceux là vous remarquez, ne sont pas des Juifs incroyants, mais des Chrétiens totalement convertis. Ils habiteront le pays. {2TG35: 4.2}

En outre, quand cela arrivera il n’y aura

4

 ni frayeur, et ni de meurtre parmi le peuple de Dieu, pas de fusillade, ils ne seront pas bombardés. Le pays habitera en sécurité. «aucun habitant ne dira, je suis malade: le peuple de Jérusalem aura le pardon de ses iniquités». Esaïe 33:24 {2TG35: 4.3}

«serai pour elle, dit l’Eternel une muraille de feu tout autour, et je serai sa gloire au milieu d’elle. Pousse des cris d’allégresse et réjouis-toi, fille de Sion! Car voici, je viens et j’habiterai au milieu de toi, dit l’Eternel, beaucoup de nations s’attacheront à l’Eternel en ce jour là et deviendront mon peuple. Et j’habiterai au milieu de toi et tu sauras que l’Eternel des armées m’a envoyé vers toi». Zacharie 2: 5, 10 11. {2TG35: 5.1}

La chose importante qu’on devrait chercher à savoir en ce moment précis est qu’est ce que la Justice du Seigneur, et comment se l’approprier afin que nous ayons droit à Son Royaume. {2TG35: 5.2}

Cependant, le Seigneur voudrait premièrement savoir ce que nous avons contre lui: {2TG35: 5.3}

Mi. 6: 3-5 «Mon peuple que t’ai-je fait? En quoi t’ai-je fatigué? Réponds-moi! Car je t’ai fait monter du pays d’Egypte, je t’ai délivré de la maison de servitude, et j’ai envoyé devant toi Moïse, Aaron et Marie. Mon peuple, rappelle-toi ce que projetait Balak, roi de Moab, et ce que lui répondit Balaam, fils de Béor, de Sittim à Guilgal afin que tu reconnaisses les bienfaits de l’Eternel.»

Puisque nous ne pouvons penser que nous pourrions avoir quelque chose contre le Seigneur, nous ferions mieux de

5

 trouver quelle fut la réponse de Balaam à Balak afin que nous apprenions ce qu’est la Justice du Seigneur et comment se l’approprier. Tournons nous donc vers le livre de Nombres. {2TG35: 5.4}

No. 23: 16, 17 «’Eternel vint au-devant de Balaam; il mit des paroles dans sa bouche, et dit: Retourne vers Balak, et tu parleras ainsi. Il retourna vers lui; et voici, Balak se tenait près de son holocauste, avec les chefs de Moab. Balak lui dit: Qu’est-ce que l’Eternel a dit?»

Ecoutons maintenant la réponse de Balaam: {2TG35: 6.1}

No. 23: 18, 19 «prononça son oracle, et dit: Lève-toi, Balak, écoute! Prête-moi l’oreille, fils de Tsippor! Dieu n’est point un homme pour mentir, ni fils d’un homme pour se repentir, Ce qu’il a dit, ne le fera-t-il pas? Ce qu’il a déclaré, ne l’exécutera-t-il pas?»

Vous comprenez que la Justice de Dieu est Son intégrité, Ses promesses sûres, Son pouvoir de faire. Ses promesses sont garanties. Elles ne font jamais défaut.

Par conséquent posséder la Justice du Seigneur c’est posséder son intégrité et sa fidélité, et cela aussi longtemps que nous douterons de lui, nous ne pouvons l’avoir. Jamais, aussi longtemps que nous doutons de sa parole; car douter n’est rien d’autre que l’appeler menteur! Douter est la plus grande offense que l’on puisse commettre! Personne ne peut douter de Dieu et continuer à recevoir ses bénédictions ses promesses. Par conséquent, pour recevoir la Justice du Seigneur nous devons absolument croire EN LUI SANS RẾSERVE;

Et où s’attend-il à ce que nous commencions? Il veut que nous commencions par les choses qui nous tracassent le plus – les choses temporaires de demain. Il veut que nous apprenions que nous ne pouvons nous

6

servir et servir Dieu {2TG35: 6.2}

Mt. 6: 24–26 «ne peut servir deux maîtres, car ou il haïra l’un et aimera l’autre;Ou il s’attachera à l’un , et méprisera l’autre. Vous ne pouvez servir Dieu et mammon. C’est pourquoi je vous dis: ne vous inquiétez pas pour votre vie de ce que vous mangerez, ni pour votre corps de quoi vous serez vêtu. La vie n’est-elle pas plus que la nourriture el le corps plus que le vêtement? Regardez les oiseaux du ciel: ils ne sèment ni ne moissonnent et ils n’amassent rien dans les greniers et votre Père céleste les nourrit. Ne valez vous pas beaucoup plus qu’eux?»

Ces trois versets disent clairement que vivre afin de gagner sa vie et s’inquiéter de quoi nous serons nourris demain, n’est pas moins que servir mammon (soi-même); vous ne pouvez vous servir et servir Dieu à la fois que si vous servez Dieu, de même que les oiseaux, vous serez débarrassés des soucis futurs.

Vous devez croire de tout votre cœur aussi longtemps que vous le servirez il ne vous laissera et n’abandonnera jamais. {2TG35: 7.1}

Es. 41:17 «malheureux et les indigents cherchent de l’eau et il n’y en a point; leur langue est desséchée par la soif. Moi l’Eternel, je les exaucerai: Moi, le Dieu d’Israël, je ne les abandonnerai pas»

Es. 49:15 «femme oublie-t-elle l’enfant qu’elle allaite? N’a-t-elle pas pitié du fruit de ses entrailles? Quand elle l’oubliera moi je ne l’oublierai point.»

Mt. 6: 27-34 «de vous par ses inquiétudes peut ajouter une coudée à la durée de sa vie? Et pourquoi vous inquiéter au

7

sujet du vêtement? Considérez comment croissent les lys des champs: ils ne travaillent ni ne filent; cependant je vous dis que Salomon même, dans toute sa gloire n’a pas été vêtu comme l’un d’eux. Si Dieu revêt ainsi l’herbe des champs qui existe aujourd’hui et qui demain sera jeté au four, ne vous revêtira –t-il pas à plus forte raison gens de peu de foi? Ne vous inquiétez donc point et ne dites pas: que mangerons-nous? Que boirons-nous? De quoi serons nous vêtus? Car toutes ces choses ce sont les païens qui les recherchent. Votre Père céleste sait que vous en avez besoin. Cherchez premièrement le royaume et la Justice de Dieu; Et toutes ces choses vous seront données par-dessus, ne vous inquiétez donc pas du lendemain, car le lendemain aura soin de lui-même. A chaque jour suffit sa peine».

Ne vous inquiétez pas du lendemain car il prendra soin de lui-même. Pourquoi traverser des ponts avant de les atteindre? Pourquoi vous inquiétez vous du moyen par lequel vous remplirez vos estomacs et de quoi vous couvrirez vos corps demain.

Pourquoi vous inquiétez de vos propres besoins, pourquoi ne pas vous inquiéter à faire avancer l’œuvre. Faites des heures supplémentaires à la réalisation de tentes ou de répare des chaussures pour vivre, cela est bien, si vous ne dites pas: «ferai telle ou telle chose, j’aurai de l’argent pour m’acheter ceci ou pour bâtir cela». Au lieu de cela, vous devriez dire,»Si Dieu permet, je ferai ceci ou cela, je pourrais m’acquérir telle ou telle chose, je ferai ceci ou cela pour faire avancer sa cause.» Tout ce que vous faites doit être fait pour l’avancement de Son Royaume. {2TG35: 8.1}

Pourquoi ne pas faire de Son business votre principal intérêt? Pourquoi pas le Royaume de Dieu et Sa

8

justice, afin que «ces choses vous soient ajoutées»? Pourquoi travailler afin de vous nourrir? Pourquoi ne pas travailler pour Dieu et le laisser vous nourrir et vous vêtir? Il est lus à même de pourvoir vos besoin que vous ne l’êtes. Pourquoi ne pas Le laisser s’occuper de votre travail, de votre maison, de votre corps? {2TG35: 8.2}

Tandis que vous faites sa volonté, il ne va pas vous décevoir. Pourquoi ne pas faire cela, et être un Chrétien? Pourquoi ne pas être un vrai chrétien? Pourquoi être un chrétien de nom et païen dans le cœur et dans la foi? Ne travaillez pas plus longtemps pour le moi, travaillez pour Dieu et soyez sans inquiétude. Soyez libéré à l’idée que vous aurez à gagner de quoi vivre à votre manière. Les pêcheurs de Galilée alors qu’ils pêchaient à leur manière, ils échouèrent, mais lorsqu’ils jetèrent le filet là où Jésus le leur avait demandé, il fut sur le champ rempli de poissons. {2TG35: 9.1}

Mt. 11: 28-30 «à moi vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos/ prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de cœur; et vous trouverez du repos pour vos âmes.»

9

Il faut que vous vous souveniez toujours que Dieu ne vous a pas appelés à votre poste afin de vous nourrir ou de vous rendre riche, mais c’est afin de vous sauver et de sauver les autres par vous. Par conséquent, tout ce que vous faîtes, faîtes le pour la gloire de Dieu. Alors et seulement alors il pourvoira à toutes ces choses; les choses que Dieu considère comme convenables à donner. Il fera que vous fassiez face à vos besoins d’une manière où d’une autre. Rien de moins que la foi de Noé, de Job et de Daniel ne paiera la facture, Frère, Sœur, car rien de moins que cela est une insulte à Dieu. C’est comme si on L’appelait un trompeur. Le doute quant aux promesses de Dieu vole à celui qui doute toutes les bénédictions et les promesses de Dieu. Seulement lorsque vous apprendrez à lui faire confiance qu’il sera pour vous «Esaïe 32: 2. {2TG35: 10.1}

Cherchez premièrement le royaume de Dieu et sa justice et toutes ces choses vous seront ajoutées». Cette promesse était valable à l’époque de David et le sera aujourd’hui: {2TG35: 10.2}

Ps. 4: 6 «des sacrifices de justice, et confiez-vous à l’Eternel.

Par expérience personnelle, David connaissait la fidélité de Dieu. Ayant fait tout ce qu’il fallait en Dieu, il était assuré que, lorsque l’ours et le lion venaient dévorer ses agneaux, Dieu le délivrerait s’il faisait tout ce qu’il pouvait pour les épargner. {2TG35: 10.3}

De plus, il croyait que Dieu lui avait promis le royaume, et ayant été oint afin d’être roi sur le peuple de Dieu, David n’avait aucun doute. Acceptant son devoir, il alla sans crainte à la rencontre de Goliath le géant qui avait défié Dieu et Son

10

 Royaume, et il était assuré que le géant ne lui ferait aucun mal. Par la foi il libéra son peuple du pouvoir du géant. Par la foi, il vainquit le lion et l’ours, et sauva les agneaux. Par la foi, il savait que Saül ne lui enlèverait pas sa vie, ne le priverait du trône et qu’il ne saurait lui enlever le trône. {2TG35: 10.4}

Non, aucune bête, ni aucun homme, ne peut enlever votre vie ou vous priver de votre promotion. Si vous faites ce que Dieu demande, si vous savez que Celui qui garde Israël ne sommeille ni ne dort (Ps. 121: 3, 4); qu’il sait tout à votre sujet, vos amis, à tout moment de la journée et de la nuit; qu’il remarque même les cheveux qui tombent de votre tête; que quelque soit ce qui vous arrive relève de la volonté de Dieu, pour votre bien. Je sais, que si vous savez et que vous croyez qu’il est Dieu et le gardien de vos corps et âmes, alors sans vous soucier de ce qui pourrait vous arriver, vous vous en réjouirez et vous remercierez Dieu, vous ne murmurez pas mais vous le glorifierez même dans vos épreuves et vos afflictions. {2TG35: 11.1}

Es. 26: 4 «-vous en l’Eternel à perpétuité, car l’Eternel, l’Eternel est le rocher des siècles.»

Si vous croyez en Dieu de tout votre cœur, et si le monde ….devait tomber dans l’espace et entrer en collision avec les étoiles, vous serez transportés d’allégresse pour Dieu. {2TG35: 11.2}

Tournons nos Bibles donc maintenant dans la 2ème Epitre aux Corinthiens, au chapitre premier, et voyons ce que Paul connaissait par expérience au sujet des soins que Dieu lui prodiguait: {2TG35: 11.3}

2 Co. 1: 8, 9 «ne voulons pas, en effet, vous laissez ignorer, frères, au sujet de la tribulation qui vous est survenue en Asie, que nous avons été excessivement accablés, au-delà de nos forces, de telle sorte que nous désespérions même de conserver la vie. Et nous regardions comme certain notre arrêt de mort, afin de ne pas placer notre confiance en nous-mêmes,

11

mais de la placer en Dieu, qui ressuscite les morts.»

Paul apprit par expérience personnelle qu’il est futile de se confier en l’homme et en soi, mais que ça rapporte gros de croire en Dieu, que Lui seul peut protéger et garder le corps aussi bien que l’âme. {2TG35: 12.1}

Ps. 127: 1 «des degrés. De Salomon. Si l’Eternel ne bâtit la maison, ceux qui la bâtissent travaillent en vain; Si l’Eternel ne garde la ville, celui qui la garde veille en vain.»

Beaucoup des fidèles de Dieu ont connu la même expérience que Paul. Cependant, le temps ne me permet pas de parler beaucoup. Quand nous entrons dans la conviction que recommande la Bible alors nous sommes prêts à faire l’expérience que Dieu voudrait que nous fassions personnellement, ce qui compte le plus pour nous. Permettez-moi de vous relater mon expérience personnelle comme un exemple concret de ce que Dieu peut faire lorsque nous le lui permettons. {2TG35: 12.2}

Alors, que je dirigeais un petit hôtel, dans l’Est, en 1919, je m’intéressai vivement à la religion et j’ai rejoint providentiellement les Adventistes du Septième Jour. A ce moment la ils se réunissaient dans une grande salle qu’ils louaient, pas très attirant pour une église. Les gens paraissaient très pauvres. Mais à part le prédicateur, j’étais le seul à conduire une voiture, et il avait une Ford complètement usée pour laquelle je ne donnerais pas un dollar si je devais la conduire. {2TG35: 12.3}

Imaginez maintenant ce qui me traversa l’esprit et vous saurez que j’ai rejoins l’église seulement à cause de la vérité. En effet, je n’avais aucun autre encouragement. Mes espoirs de devenir riche un jour devinrent un cauchemar à l’idée de devenir pauvre. Oui, le diable me donna une aussi bonne image de la pauvreté, qu’il donna au

12

Seigneur une image de la gloire des royaumes. J’ai néanmoins résolu de demeurer du coté de la Vérité que j’avais apprise sans tenir compte de ce qui se passait. {2TG35: 12.4}

Le moment arriva où je vendis l’hôtel et je me retrouvai dans une affaire de marchandises. Mais après quoi j’ai réalisé que je ne voulais pas y travailler et je la vendis à perte. Alors cette image sombre et triste de devenir pauvre devint 100 fois plus grande, cependant je fis de mon mieux pour rester joyeux dans le Seigneur. {2TG35: 13.1}

Quelque temps après que je disposai de l’épicerie, je quittai la ville et six mois plus tard j’atterrissais en Californie. Là, je tombai malade et après avoir fait tout ce que je connaissais, un des pasteurs retraité qui vivait là au même endroit que moi me dit: «moi t’emmener dans le sanatorium de Glendale, et je te recommanderai comme étant avec l’église, et ils s’occuperont bien de toi, et te donnerons un meilleur prix, aussi.» {2TG35: 13.2}

Lorsque nous sommes arrivés à la réception et après que le pasteur ait dit tout ce qu’il avait à dire, le réceptionniste me demanda quel genre d’acompte dont je déposais pour l’admission. Je dis, «chèque» Cela me surprit quelque peu, car j’ai été dans l’hôpital déjà il ne ‘a jamais été demandé de payer quoi que ce soit d’avance; no même pas à mon départ. Il m’expédie la facture. Lorsqu’il vit que le chèque provenait d’une banque de l’Illinois il m’a fallut lui expliquer que j’étais nouveau dans l’Ouest et que je n’avais pas encore transféré mon compte bancaire. L’employé hésitant prit le chèque, et une chambre me fut attribuée et il me fût dit poliment que je devais attendre le docteur jusqu’à ce qu’il vienne. {2TG35: 13.3}

13

Hé bien, j’ai attendu toute la journée, mais pas une âme ne vint! Dans la soirée, (aussi) malade que je l’étais, je mis mes vêtements et j’allai souper dans la salle à manger. Il me fût dit alors que le médecin était sorti, et qu’il me verrait aussitôt qu’il reviendrait. Cela dura quatre jours, et personne ne vint dans ma chambre! J’aurais pu mourir et personne ne l’aurait su peut être plusieurs jours après. Je pense qu’ils ont vérifié si mon compte était débité, avant qu’il ne s’occupe de moi! {2TG35: 14.1}

Finalement au quatrième jour, l’aumônier du Sanatorium vint s’excuser pour cette longue attente. «je savais que vous étiez Adventiste du Septième Jour» expliqua t-il, «vous aurais consulté plus tôt» Je ne l’attendais pas et cela me fit aucune différence pour moi. Mais je me dis, «vous ne saviez pas qui j’étais, vous seriez venu plus tôt {2TG35: 14.2}

Enfin le docteur vint, et après un examen spécialisé, il me fut dit que j’étais un homme très malade, et que j’avais besoin d’une infirmière matin et soir afin de veiller sur moi et m’administrer les traitements d’hydrothérapie. Avec mon consentement un infirmier étudiant vînt. Mais lorsque les ombres de la nuit courraient le ciel, l’infirmier me dit qu’ils étaient à court d’infirmiers spécialisées et ainsi que lui-même devait veiller sur moi pendant la nuit, si je lui permettais de transporter son lit de camp dans ma chambre. Durant tout le temps, où je fus il ne s’est jamais levé la nuit une seule fois pour veiller sur moi. {2TG35: 14.3}

Et ainsi, j’avais un infirmier privé de jour et de nuit, et à la fin cela me revins à 50 cents par heure. Six dollars chaque jour pour celui qui prenait soin de moi durant la journée et si dollars par nuit parce qu’il dormait avec moi dans la chambre! Cela en plus ce que j’avais payé

14

était lourd, mes économies en diminution. Et l’image de devenir fauché et de rester pauvre grandissante de plus en plus dans mon esprit, mais je guéris de ma maladie et fût reconnaissant. {2TG35: 14.4}

Cependant, l’incident du Sanatorium produisit une autre image décevante dans mon esprit. Ce sanatorium est-il le lieu de Dieu pour Ses enfants malades? Je me le demandais. Ces gens sont-ils vraiment le peuple de Dieu. La réponse à ces questions fut: Le Sanatorium appartient à Dieu et l’église aussi, mais les gens qui les dirigent, sont des réactionnaires, ce sont les prêtres modernes, les scribes et les Pharisiens, il y a un besoin de davantage de samaritains parmi eux. {2TG35: 15.1}

Cependant, c’est à cet endroit que la Vérité de Dieu se trouve, et je me dis avec l’aide de Dieu, je ferai avec elle. Oui, Dieu, m’aida, je gardai la foi, ne me plaignant de rien et je resterai dans l’église avec un bon témoignage que certain. Après avoir laissé l’hôpital, cependant, j’étais faible et mon compte en banque était presque épuisé. Il me semblait aussi que je ne pourrais rien obtenir en ne travaillant pas le Sabbat, que je me retrouverai à la merci de quelques œuvres de charité, ou je mourrai de faim. De plus, pendant plusieurs mois, je n’avais envoyé ni dîmes ni offrandes à l’église de l’Ouest, par conséquent, je devais à pu près 75 dollars. Je pensée alors que si je ne payais pas cette dette maintenant, tandis que j’avais suffisamment d’argent pour la régler, je ne pourrais jamais avoir à nouveau tout cet argent et elle resterait impayée pour toujours. Je me suis dit que c’est mieux d’être fauché maintenant et être libre de dettes que d’être fauché plus tard et d’être débiteur pour toujours. {2TG35: 15.2}

Je précise que mon compte en banque était juste un peu supérieur à ma dette. Quand je rédigeai le chèque afin de tout

15

mettre à jour et que je l’envoyai à l’église de l’Ouest, il me restait 3.50 $ en poche, et avec aucun travail en vue. Alors j’écrivis à la banque du Middle ouest leur disant que je clôturais mon compte et s’ils devraient m’envoyer les chèques mis en opposent ainsi que les autres documents à mon adresse en Californie. {2TG35: 15.3}

A ce moment de ma vie, bien que le cours de ma vie changea, comme ce fut le cas pour Abraham après qu’il ait tout fait afin d’offrir son fils Isaac sur l’autel de Dieu, juste quelques jours après avoir écrit à la banque j’eux de leur nouvelle et à ma grande surprise ils avaient joint un chèque d’un montant approximatif de 350 $ comme régularisation finale. Je n’ai jamais découvert comment cela s’était produit. {2TG35: 16.1}

Entre temps, je trouvai du travail dans une agence de machines à laver et juste à cette période les Adventistes du Septième Jour tenaient leur camp meeting de 1923 à Los Angeles. Alors je décidai d’y participer, et d’essayer de vendre des machines à laver «» entre les réunions dans le voisinage. Et à votre avis que s’est-il passé? J’ai vendue une machine par jour et quelques aspirateurs à côté. Cela a duré pendant toute la période du camp meeting, et mon premier chèque venant de l’entreprise s’élevait à peu près à 425 $. Mais ce n’était pas tout. Je fus submergé par une autre surprise. Quelques années auparavant, j’avais acheté de la marchandise, qui à mon avis n’avait pas de valeur, mais à mon étonnement, je reçus une lettre dans laquelle la société me demandait si je voulais les leur revendre, et le prix qu’ils offraient représentait plus que le double de celui que j’avais payé la marchandise. J’avais là une expérience réelle personnelle comme promis dans Malachie 3:10. {2TG35: 16.2}

De plus, cette agence Maytag était nouvelle et lorsque j’allai travailler pour eux, bien qu’ils prospéraient et grandissaient à l’instar de Laban

16

lorsque Jacob travaillait pour lui. En l’espace de trois années, ils créèrent d’autres succursales dans tout les environs de Los Angeles, puis ils érigèrent leur appartement qui ressemblait à une banque à l’intérieur et à l’extérieur, d’une profondeur de 150 m, et qui mesurait à peu près 60 pieds de largeur (1pied = 30 cm environ). Je vous dirai un peu plus tard comment s’est terminé leur prospérité. {2TG35: 16.3}

Mon succès inattendu en vendant les machines à laver, servait bien sûr de tremplin aux autres vendeurs, et le responsable, devint très curieux au sujet des ma religion. La dernière fois que je lui parlai, il me dit: «, cela doit être merveilleux de croire comme tu le fais, mais tu sais je ne pourrai jamais être un Adventiste du Septième Jour». Je lui demandai alors pourquoi il ne le pourrait pas, et il répondit: Parce que si je commence à observer le Sabbat, comme tu le fais, je perdrai mon travail.» Je dis, «’est mieux de perdre son travail, que de perdre sa vie». Et la conversation s’arrêta là. {2TG35: 17.1}

Mais la fois d’après, quand j’allais dans le bureau, je vis une pancarte suspendue à la porte et tout le monde semblait être embêté. Et il me fut dit que Mr Harney, le responsable des ventes, fut soudainement malade durant la nuit et mourut tôt ce matin là. {2TG35: 17.2}

A peu près à la même époque l’expert comptable, commença à discuter de religion avec moi. Alors que le temps passait, je discutai avec lui comme je le fis avec Mr Harney et à la fin lui aussi me dit, «, cela doit être merveilleux de faire votre expérience, cependant je ne pourrai jamais être un adventiste», {2TG35: 17.3}

Je demandai «Pourquoi?» {2TG35: 17.4}

«, je ne pourrais garder le sabbat et garder aussi mon travail» répondit-il. {2TG35: 17.5}

17

«é bien», dis-je, «’est mieux de perdre son travail plutôt que sa vie, Mr Barber.» {2TG35: 18.1}

Et assurément, la fois d’après quand j’allai au bureau, je trouvai tout le monde en train de parler au lieu de travailler! Il me fut rapporté alors, que Mr Barber, l’expert comptable fut, retrouvé mort, ce matin là dans sa chambre! Croyez-le, ou non, mais ce qui arriva aux deux hommes après qu’ils aient vendu leurs convictions pour le prix d’un travail! {2TG35: 18.2}

Quelques temps après, je pensai que je devais avoir quelque chose à mon compte au lieu de continuer à travailler pour Mr Sleuler. Aussi, je passais la plupart de mon temps à expérimenter des bonbons pour la santé – et puisque je ne vendais qu’une machine de temps à autre je n’étais pas très bien vu par la compagnie. Et comme la société me devait quelques commissions, je décidai de découvrir pourquoi étaient-elles retenues. Après avoir discuté du sujet plusieurs fois avec le directeur commercial, il me dissuadait à chaque fois en me promettant d’y penser. Mais un jour, je m’enhardi plus fort, à la suite de quoi, il me dit, «, j’en ai assez de cela, et je m’en moque, vous pouvez démissionner,» La fois d’après, lorsque j’y allais, j’ai appris que Mr Lisco, le directeur commercial fut congédié et qu’on avait donné à Mr Foster son poste, vous voyez, Mr Lisco fut celui qui devait démissionner et non moi. {2TG35: 18.3}

Je me rendis donc auprès du nouveau directeur en ce qui concerne mes commissions. Il me promit qu’il étudierait l’affaire et me tiendrait au courant la prochaine fois que je viendrais. Il fit la même chose que Mr Lisco. Et lorsque je m’enhardis comme je le fis pour Mr Lisco lui aussi déclara «, j’en ai assez de cette affaire et peu m’importe si vous démissionnez». Assez étrange cependant, la fois d’après, j’entrai, il me fut dis que Mr Foster, le directeur commercial, était licencié et ne faisait plus parti de

18

la société! J’étais encore là. {2TG35: 18.4}

A ce moment, mon affaire marchait assez avec me bonbons de santé, et ceci m’occupait et j’étais sur le point de tout abandonner. J’allais donc voir Mr Sleuter lui-même à propos de mes commissions mentionnées plus haut, mais il me reçut très froidement, et me dit clairement, que je ne recevrai rien. Je donnai ma démission en moins de six mois à peu près, je pense, il perdit l’agence et un autre homme pris possession de la société. C’est de cette façon que se termina sa prospérité. {2TG35: 19.1}

Peu de temps après cela je travaillais pour cette société, et tandis que je faisais du démarchage, je rencontrai une femme dont le mari était un descendant de Juif, mais elle, était une scandinave, et Adventiste du Septième Jour. Elle me dit que son mari était terriblement opposé à sa religion, et qu’une fois il avait jeté sa bible dans le four. Elle désirait que je puisse aider son mari à changer d’attitude. Je lui demandai de dire à son mari que j’aimerais le voir chez lui le soir suivant. Elle promit d’essayer et de me tenir au courant. {2TG35: 19.2}

Il s’assit à plusieurs études avec moi, chez lui, en présence de sa famille. J’étais surpris de ce qu’il fut très d’accort avec ce qui était présenté, tout à fait le contraire de ce que sa femme m’avait dit! Après que je lui eût donné trois études, il m’appela en aparté, il retourna sa poche de son pantalon, et il me dit:»voyez-vous j’ai une famille à nourrir et que je n’ai que trois cents dans ma poche. Avant que vous ne veniez me voir, expliqué t-il, j’ai tout fait pour obtenir du travail mais je n’ai pas réussi à en trouver». Sans ma détresse, continua t-il «pensai

19

que c’était une réponse à ma prière, et j’étais impatient de vous rencontrer. Et c’est la raison pour laquelle vous m’avez trouvé si ouvert à votre religion. Mais maintenant, dit-il, «sais que Dieu vous a envoyé.» {2TG35: 19.3}

Je lui demandai, si il aimerait vendre des machines à laver, et il répondit «suis prêt à faire tout ce que vous proposez.» Je l’emmenai dans la société pour laquelle je travaillais et il se mit au travail tout de suite, transportant avec sa propre camionnette! Son salaire et quelques ventes occasionnelles lui rapportèrent plus de 200 $ par mois. {2TG35: 20.1}

Il devint propriétaire de la maison dans laquelle il vivait, et comme le coût de la vie n’était pas très élevé à cette époque, il pouvait épargner une bonne partie de son salaire. Quelques années après, il vendit sa maison, acheta un terrain de cinq acre (1 acre= 10m²) et bâtit une nouvelle maison de la volaille lâchée sur le terrain. Puis il me dit alors qu’il avait l’intention de travailler pour la société pendant encore 18 mois à peu près et qu’à ce moment, il aurait la voie libre pour sa maison et sa terre, ou en quelque sorte s’en acquitter, pour pouvoir ensuite mener une bonne vie sur un terrain de cinq acres. {2TG35: 20.2}

En fait, tout cela semblait bien se passer. Mais un sabbat matin, il me rencontra à l’église et me dit que la société devait changer de successeur ce jour-là. Il voulait savoir si je pouvais l’accompagner pour écouter les discours qui auraient lieu pendant le transfert. – je le raisonnai lui disant que ce n’était pas l’endroit où il fallait passer le Sabbat, mais il affirma que s’il n’était pas présent, qu’ils pourraient embaucher, un autre homme à sa place, et qu’il ne pouvait se permettre de perdre son travail. Il assista donc à la réunion d’affaire. Peu de temps après, la nouvelle société le licencia. Par conséquent, il ne put faire face aux paiements de la propriété et la société trust fut fermée sur lui! Puis sa femme mourut! {2TG35: 20.3}

20

N’importe qui peut voir que tous ces évènements se succédant lié étroitement un à l’autre. Et le monde peut se rendre compte que touts ces évènement de l’époque qui se succédaient étaient étroitement liés, rien ne s’interposait entre eux, ils ne sauraient être accidentels mais providentiels. {2TG35: 21.1}

Permettez-moi de vous relater un autre miracle qui a eu lieu à peu près à la même époque. Un mercredi, je conduisais dans la zone affaires de Los Angeles. Ayant terminé mes affaires très tard, dans l’après midi, tandis que je traversais la rue, je vis une femme conduisant dans ma direction. Mais comme je me trouvais presque au milieu de la rue, je ne vis aucun danger car elle avait beaucoup de place pour conduire. Cependant, elle dirigea sa voiture droit sur moi. Elle me heurta sur ma gauche et étant très nerveuse, elle ne put arrêter sa voiture que lorsqu’elle arriva au milieu de l’immeuble. Elle poursuivit sa route jusqu’au milieu de l’allée. Qu’est ce qui m’arriva lorsque la voiture me heurta? M’a-t-elle aplatit dans la rue, et m’a-t-elle écrasé? Non, cela ne se passa pas car quelque chose de plus grand arriva. {2TG35: 21.2}

Une main invisible m’a maintenue au devant de la voiture faisant légèrement mes pieds sur le trottoir, mon côté droit en avant, et mon côté gauche contre le radiateur de la voiture. Après avoir parcouru à peu près, la moitié de la distance avant que la voiture ne s’arrête, quelque chose me fit asseoir sur le pare-chocs de la voiture, et je mis ma main gauche autour du phare de la voiture! Puis je me dis «, Madame, vous pouvez continuer,» quand elle s’arrêta, je déposai mes pieds sur le sol, et je m’éloignai de la voiture. {2TG35: 21.3}

Je réalisai alors que le crayon qui se trouvait dans la poche de mon manteau fut cassé en six morceaux à cause de l’impact, mais mes côtes furent

21

intactes! A ce moment la voiture et moi-même furent entourés de personne et trois policiers cherchaient l’homme qui avait été écrasé. Mais ils ne trouvèrent personne allongé dans la rue, ou accroché sous la voiture, je leur dis que c’est moi qui avais été écrasé! Il voulait m’emmener à l’hôpital, et quand je leur dis que je n’étais pas blessé, mas est trop émotionné et ne connais pas sa condition, son état!» {2TG35: 21.4}

Alors ils me firent lever mes pieds et lever et baisser mes bras, plusieurs fois, «est fait de caoutchouc»! La femme fut accusée de rouler à 30 miles/heurs. Alors je me rendis à ma voiture que se torula je passai près de 3 immeubles afin de récupérer ma voiture et me rendit à ma réunion de prière à l’église… au moment des témoignages je leur parlai de l’accident et de ses suites. Nous vivons toujours dans la période des miracles, vous voyez. {2TG35: 22.1}

Après toutes ces expériences et bien d’autres encore, le message que nous nous efforçons de donner aux laodicéens arriva. Au lieu de s’assurer qu’ils n’étaient pas entrain de rejeter la vérité, les ennemis e la vérité, ne négligeait rien qui pourrait les aider à trouver quelque chose contre moi. {2TG35: 22.2}

 Ils essayèrent par tous les moyens de me mettre quelque chose sur le dos, et d’interrompre mes activités, mais ne trouvèrent rien, et généralement à peu près 30 membres de l’église restaient dans mes réunions spéciales chaque sabbat après midi. Le moment vint où les anciens de l’église refusèrent de nous laisser l’église pour le déroulement de nos réunions et ils nous firent tous partir. Mais une des sœurs qui habitait une grande maison de l’autre côté de l’église offrit de tenir chez elle, les réunions, et il y eut un grand tumulte, protester, parmi les voisins. Certains étaient pour nous et d’autres contre nous. Ce

22

fût ainsi que la maison que de l’extérieur par les fenêtres. Les ennemis ne réussirent pas à casser nos réunions, et nous avions la victoire. {2TG35: 22.3}

Ensuite, ils nous interdirent d’assister aux services de leur église, et ils commentèrent à radier ceux qui voulaient encore assister à nos réunions. Ils essayèrent de m’expulser aussi, mais ils n’y parvinrent pas. Alors ils tentèrent d’avoir une injonction de la cour contre quiconque parmi nous se rendait à l’église, mais ils échouèrent. Une fois ils ont appelés la police afin de m’arrêter en m’accusant faussement de troubler les réunions, mais après que les officiers de police entendirent mon histoire et les accusations des diacres, ils commandèrent aux deux policiers qui nous emmenèrent au poste de nous prendre dans leur voiture et de nous ramener à l’église d’où ils nous avaient prit. {2TG35: 23.1}

Après cela, les anciens tentèrent de me mettre dans un asile d’aliénés. «maître de Glendale vint dans l’église un sabbat matin afin de déposer des charges et me faire emmener et enfermer dans l’asile. Après avoir parlé avec moi quelques minutes, l’officier me fit rien, mais me dit qu’il ne m’embêterait plus! Alors le responsable de la ville qui pesait 200 livres se senti plus petit que moi qui ne pesait que 135 livres. {2TG35: 23.2}

Ils firent toutes ses choses malveillantes et beaucoup d’autres, en plus ils parlèrent et prêchèrent contre moi. Et bien que je n’aie eu personne mais le Seigneur pour me défendre à tout moment, dans toutes ces choses la victoire fut mienne. {2TG35: 23.3}

Lorsque nous déménagèrent notre bureau de la Californie vers

23

 le Texas, où nous n’avions ni ami, ni de croyants dans le message, les anciens d’église étaient contents et pensaient que notre œuvre disparaîtrait à coup sûr. Néanmoins, elle grandissait plus que jamais auparavant qu’elle eut lieu au milieu de la dépression en 1395, tandis que les centaines de milliers de commerces allaient liquider et alors que les hommes aisés devenaient pauvres –Cependant nous qui avions débuté sans rien, nous prenait de l’expansion et prospérions. Cependant, dans aucune de nos réunions nous…, et nous n’avions jamais fait d’appel pour avoir de l’argent. Alors, notre littérature gratuite qui partait de semaines en semaines qui nous coûtaient des centaines de milliers de dollars, semaines après semaine, et années après années, sans compter le prix de la construction de l’Institution. {2TG35: 23.4}

Et aujourd’hui après avoir fait des cauchemars en supposant que je pourrais avoir une vie de pauvreté comme je l’ai expliqué auparavant, mon crédit est illimité et les chèques que je rédige s’élève à des milliers de dollars semaines après semaines et année après années. Bien que je n’aie aucun engagement, je ne possède aune propriété et n’ai aucun compte en banque personnel. De plus, je paie ma secrétaire, autant que je me paie moi-même et quelques uns de mes ouvriers, je paie deux fois plus. Il y a d’aussi grand miracle aujourd’hui qu’autrefois. {2TG35: 24.1}

Jacob, aussi, n’avait pas de justice à lui, mais il avait un grand zèle et un grand respect pour la justice du Seigneur, mais il avait un grand zèle et un grand respect pour la justice. Esaü cependant qui n’avait aucune estime pour la justice du Seigneur, vendit son droit d’aînesse, seulement pour un potage de lentilles. Quelle affaire ce fut pour Jacob! Cependant, la conséquence fut que Jacob devint un fugitif. Toutefois, la première nuit, loin du foyer, Dieu le rencontra, et ayant donné à Jacob une vision, ce dernier mit toute sa confiance en Dieu et fit le vœu d’être fidèle dans tous ses devoirs.

24

A ses débuts à Padam-Aram, Jacob n’avait rien d’autre que la foi et le zèle. Il n’était qu’un bon ouvrier, c’est tout. Laban reconnut immédiatement des qualités en Jacob et par conséquent non seulement Laban offrit à Jacob de lui donner sa fille Rachel pour femme, mais il inventa un stratagème par lequel il le forcerait à prendre ses deux filles. Rachel et Léa, les seules filles de la famille! En outre, bien que Jacob paya cher pour elles pendant quatorze bonnes années fidèles de labeur, au cours des six années qui suivirent il devint riche! Puis en retournant dans sa patrie il dit à Laban de tout son cœur, honnêtement, et avec une conscience libérée: {2TG35: 24.2}

Ge. 31: 38 – «à vingt ans que j’ai passé chez toi; tes brebis et chèvres n’ont point avorté, et je n’ai point mangé les brebis de ton troupeau.»

Lorsqu’on lui demanda encore à la fin des quatorze années, ce qu’il réclamait pour son labeur, il choisit le salaire que Dieu donnerait, et non Laban. Car il dit à Laban: {2TG35: 25.1}

«ne me donneras rien. Je parcourais aujourd’hui tout ton troupeau; je mettrai à part les brebis et les boucs tachetés et marquetés et tout agneau noir; mets les à part pendant trois journées afin qu’il n’y ait aucune chance pour elle d’être mélangées. Toutes les brebis tachetés et non tachetées seront à toi, cependant après cela, toutes les tachetées qui naîtront des non tachetées (ce qui apparemment est impossible) seront miennes. {2TG35: 25.2}

Laban apprécia beaucoup la négociation et Jacob alla travailler. Dieu bénit les efforts de Jacob, et en

25

 six ans il devint riche! Pourquoi? …Parce que Jacob servait Dieu de tout son cœur et il lui faisait totalement confiance pour son salaire. Il ne voulait que ce que Dieu lui donnerait. Il savait qu’aussi longtemps qu’il travaillait pour le Seigneur, le Seigneur ne le laisserait ni avoir faim ni être nu. Il savait que si Dieu revêtait ainsi l’herbe des champs, il vêtirait et le nourrirait dans Son vignoble. {2TG35: 25.3}

Pourquoi Jacob reprit-il le chemin du retour vers la patrie, puisqu’il s’enrichissait, son beau-père voulut qu’il restât et en plus de cela il craignait Esaü? La réponse est simple; Dieu le lui avait demandé, en disant: {2TG35: 26.1}

Ge. 31: 13 – «suis le Dieu de Béthel, où tu a oint un monument, où tu m’a fait un vœu. Maintenant, lève-toi, sors de ce pays, et retourne au pays de ta naissance.»

De cette déclaration, nous voyons que Jacob était fidèle à son poste de responsabilité et qu’il était toujours attentif aux commandements de Dieu. Sommes-nous comme Jacob ou comme Judas Iscariote? Nous savons que Jacob s’occupa parfaitement des affaires de Laban et qu’il suivit les directives de Dieu en toute circonstance. Mais Judas Iscariote s’occupa parfaitement de ses intérêts égoïstes, aux dépens du Don de Dieu, et, au lieu de suivre les directives du Seigneur, il suivit les siennes. Maintenant donc, comparez la fin de Jacob et celle de Judas. L’œuvre de l’un se termina dans la gloire et celle de l’autre dans la honte et le désastre. {2TG35: 26.2}

Pour qui travaillez-vous, mon Frère, ma Sœur? Pour vous-mêmes ou pour Dieu? …Vous dites pour Dieu et je pense que vous avez raison, mais souvenez-vous, comme je l’ai dit auparavant, qu’aucune entreprise ne fait

26

 monter en grade un employé qui n’est pas intéressé au moins, autant dans la prospérité de son entreprise comme il l’est du montant de son salaire. De plus aucune compagnie n’est intéressée par les affaires privées de l’employé. Elle est intéressée par sa propre affaire. Les affaires de Dieu sont de loin plus importantes et ont de plus grandes conséquences que les affaires d’aucun homme. Dieu n’est pas intéressé par votre affaire égoïste, Il est intéressé par Son affaire qui consiste à sauver les âmes. Vous ne pouvez donc donner à vos intérêts la première place. Vous ne sauriez donner à vos intérêts la première place et ceux de Dieu la seconde et en même temps obtenir Ses promesses et une réponse à vos prières. Si tel est le cas, vous êtes en train de vous appeler à tort un Chrétien. Selon Matthieu 6: 32 vous êtes encore un Païen victime d’illusions. {2TG35: 26.3}

Aux yeux de Dieu, être Chrétien ne doit jamais se glorifier mais louer Dieu pour sa bonté; être Chrétien c’est ne jamais vanter ses intérêts ou ses réussites, sinon vanter ceux de Dieu. N’essayez jamais de promouvoir vos affaires, mais essayer de promouvoir celles de Dieu. Ne priez jamais pour avoir la lumière dans le but de savoir que faire et où aller afin que vos affaires, vos propres intérêts prospèrent, mais priez plutôt pour recevoir la lumière afin que Dieu nous aide à faire ce que vous devez faire, et qu’il vous aide à vous rendre là où vous servirez au mieux sa cause, qu’il vous enseigne comment faire avancer Son royaume. Ce n’est qu’à ce moment que vous découvrirez que vous n’irez jamais dans la mauvaise direction! Tout autre motif vous conduira là où Dieu ne veut pas que vous alliez, et où vous aurez à porter votre fardeau indépendamment de Lui. {2TG35: 27.1}

J’ai vu des individus jurer par le ciel et la terre, que Dieu les a conduits ici où là, dans ceci ou cela. Mais quand la situation ne leur plaisaient pas, alors, ils pliaient bagage en jurant fortement que Dieu ne les y

27

avait pas conduits. Et à nouveau, ils jurent de toute leur force comme avant, que Dieu les a enlevés de là pour les conduire dans quelque chose de meilleur. Et à nouveau, ils ressentent que Dieu les a à nouveau conduits dans leur déplacement, quoique ce fut le contraire de ce qu’il pensait: que Dieu les avait dirigés auparavant! {2TG35: 27.2}

D’autres ont ressenti que Dieu leur a ouvert la voie pour faire ceci ou cela, parce qu’ils ont pu avoir l’argent pour le voyage, ou qu’ils ont pu acheter ceci ou cela, avoir ceci ou cela. D’autres encore m’ont dit qu’ils ont dit qu’ils ont ouvert la Bible par hasard et que leurs yeux sont tombés sur un verset qui leur indiquait l’approbation de Dieu concernant leur départ. Un frère m’a dit qu’il a tiré à pile ou face, et un autre a trouvé une flèche Indienne lui indiquant la direction qu’il devrait emprunter! J’ai vu toutes ces signes en question réduits à néant, bien qu’on les considéraient comme des évidences positives de la volonté de Dieu. {2TG35: 28.1}

Permettez-moi de vous dire que ces signes en eux-mêmes, n’étaient que pure présomption, hallucination et jeu et non des signes provenant de Dieu, pas le moins du monde. De plus, les plans de tout individu qui auraient pour base des intérêts égoïstes, des plans qui seraient fondés sur oo et comment améliorer son profit personnel –faisant des projets alors qu’il professe être un Chrétien —je vous dis que cela n’est que stratégie et non des plans pour Dieu, indépendamment de la manière dont s’ouvre le chemin, ou de ce qui se passe. Le fait est que l’on n’a jamais donné à Dieu l’opportunité de diriger ces choses, car pour Lui donner l’opportunité il déclare: «premièrement le Royaume de Dieu et sa justice et toutes ces choses vous seront données par-dessus. {2TG35: 28.2}

Ainsi donc, lorsque vous ferez du Royaume de Dieu

28

 votre principal intérêt, vous vous trouverez très certainement au bon endroit, au bon moment, faisant de bonnes choses et récoltant les plus riches bénédictions de Dieu. Vous pourrez alors vous reposer, assuré qu’il vous ouvrira la voie et vous conduira là où vous devriez être, même s’il doit vous retirer du puits et demander aux Ismaélites de vous emmener en Egypte pour vous faire travailler dans la maison de Potiphar. Il pourrait même vous mettre en prison avant qu’il ne vous fasse asseoir sur le trône de Pharaon. Il pourrait même vous faire fuir l’Egypte et vous faire garder les brebis dans la région du Mont Horeb. Il pourrait vous conduire devant la Mer Rouge tandis que les Egyptiens vous poursuivent. Il peut vous conduire dans le désert où il n’y a ni eau ni nourriture. Le lion et l’ours pourraient venir et enlever vos agneaux, Goliath pourrait venir tuer votre peuple et le Roi pourrait vous jeter dans la fournaise ardente ou dans la fosse aux lions. {2TG35: 28.3}

Oui des centaines de milliers de choses pourraient arriver, mais celui qui se confie en Dieu et qui accomplit bien Sa tache, se rendra compte que tous ces pseudos-empêchements ou ces mésaventures ne sont que des délivrances merveilleuses et des voies conduisant au succès, toutes accomplissant les plans merveilleux de Dieu, les voies de Dieu en vue de votre promotion, d’une grande chose à une autre. Lorsque Dieu s’occupe de vous et que vous êtes sous Son contrôle, ne dites jamais que le Diable a fait ceci ou cela, quelque soit ce que cela pourrait être, car le Diable ne fait rien à moins qu’il soit autorisé à le faire. Reconnaissez toujours que Dieu en est l’auteur. {2TG35: 29.1}

Je suis venu en Amérique, non parce que je le voulais, mais parce que Dieu voulait que j’y aille. Et puisque je ne savais pas quel serait mon futur travail, et comme Dieu au moment ne pouvait non plus me faire comprendre, pas plus qu’il ne le fit comprendre au préalable à Joseph lors de son voyage pour l’Egypte, je fus donc chassé du pays par un fusil à bout portant, de même que Moïse fut chassé d’Egypte, bien que

29

 je n’avais rien fait pour m’attirer des problèmes. Et qui pensez-vous a demandé aux rebelles de me chasser du pays? Personne d’autre, si ce n’est l’Evêque Orthodoxe de la province! Où pensez-vous qu’il ait animer sa campagne de poursuite? Dans m’église, un Dimanche matin alors qu’il portait son uniforme pompeux, à environ soixante centimètres du lieu où je me tenais! ! {2TG35: 29.2}

A cette époque, je ne savais pas ce que signifiais mon départ vers une terre si lointaine, mais maintenant je le sais, à l’instar de Joseph qui savait que l’espoir de ses frères de faire échouer les plans de Dieu à son égard, était justement le plan de Dieu pour qu’il descende en Egypte. Ainsi donc, au lieu de contrecarrer le plan, ils permirent finalement sa réalisation! ! {2TG35: 30.1}

Aujourd’hui quand les choses se réalisent contrairement à leur volonté et contrairement à leur manière, la plupart des Chrétiens attribuent au Diable la responsabilité. Ce n’est que lorsque les choses se déroulent comme ils le voudraient, qu’ils reconnaissent que c’est Dieu qui en est l’auteur! Balaam aussi fut content lorsque la voie lui fut ouverte pour qu’il allât vers Balak, mais lorsque l’ange du Seigneur barra la route sur laquelle il voyageait, Balaam devint alors, aussi fou qu’un chien, et il frappa l’âne. ! {2TG35: 30.2}

Il n’y a que vous et rien d’autre qui peut faire échouer les plans de Dieu à votre égard. Qu’il s’agisse de vos amis ou de vos ennemis, des animaux ou des rois, vous constaterez que tous, involontairement ou volontairement, travaillent pour votre bien et non pour vous faire du mal, si vous accomplissez ce que Dieu vous demande. Quelle riche ressource que les Cieux! Et qui le sait! {2TG35: 30.3}

Souvenez-vous donc, que quelque soit ce qui pourrait se présenter sur votre chemin, qu’il s’agisse de la Mer Rouge ou le fleuve du Jourdain, une montagne ou un désert, ceci même vous servira de votre tremplin. {2TG35: 30.4}

Telle est la Justice du

30

Seigneur et vous pouvez l’avoir au prix de votre propre justice. Vous découvrirez alors que les voies du Seigneur sont plus élevés que la terre. Ce n’est que lorsque cela arrivera, que vous pourrez déclarer avec intelligence, «Seigneur notre Justice.» {2TG35: 31.1}

«celui qui est ferme dans ses sentiments Tu assures la paix, la paix, Parce qu’il se confie en toi. Confiez-vous en l’Éternel à perpétuité, Car l’Éternel, l’Éternel est le rocher des siècles. Il a renversé ceux qui habitaient les hauteurs, Il a abaissé la ville superbe; Il l’a abaissée jusqu’à terre, Il lui a fait toucher la poussière. Elle est foulée aux pieds, Aux pieds des pauvres, sous les pas des misérables.» Es. 26: 3-6. {2TG35: 31.2}

31


2TG33-34-1200x675.jpg

1

MEDITATION

Cette après-midi, je lirai dans “Parabole de Jésus” p. 49-50, en commençant par le dernier paragraphe. {2TG33: 2.1}

P.J. p. 49, 50: «germination représente le commencement de la vie spirituelle; le développement de la plante est une belle image de la croissance chrétienne. Il en est de la grâce comme de la nature: il ne peut y avoir de vie sans croissance. La plante doit grandir ou mourir. Le développement de la vie chrétienne, de même que celui de la plante, est silencieux et imperceptible, mais constant. A chacune de ses phases, notre vie peut être parfaite; cependant, si le dessein de Dieu à notre égard s’accomplit, il y aura progrès continuel. LA sanctification est l’œuvre de toute la vie. Au fur et à mesure que les occasions d’agir s’offrent à nous, notre expérience s’accroît et notre connaissance augmente. Nous devenons plus forts pour porter des responsabilités et notre maturité est proportionnée à nos privilèges. {2TG33: 2.2}

Quel est notre besoin de prière pour cette après-midi? –Prions pour que nous puissions grandir en grâce car il ne peut y avoir de vie sans croissance; pour avancer avec la vérité; pour prendre avantage de tous nos opportunités; pour coopérer avec les agences Divines; pour être prêt à porter des responsabilités; pour réaliser que lorsque nous faisons toutes ces choses, alors nos responsabilités augmentera, et notre maturité sera proportionné à nos privilèges. {2TG33: 2.3}

2

QUAND ET COMMENT A LIEU LA PURIFICATION DU SANCTUAIRE?

ÉTUDE PRÉSENTÉE PAR V.T. HOUTEFF

MINISTRE DES ADVENTISTES DAVIDIENS DU 7e JOUR,

SABBAT 27 MARS 1948,

CHAPELLE MONT CARMEL

WACO TEXAS

Notre texte se trouve au huitième chapitre de Daniel, au verset 14, je commencerai au verset 13. {2TG33: 3.1}

Da. 8: 13,14:« J’entendis parler un saint; et un autre saint dit à celui qui parlait: Pendant combien de temps s’accomplira la vision sur le sacrifice perpétuel et sur le péché dévastateur? Jusques à quand le sanctuaire et l’armée seront-ils foulés? Et il me dit: Deux milles trois cents soir et matins; puis le sanctuaire sera purifié.»

A la question «combien de temps s’accomplira la vision sur le perpétuel, et sur le péché dévastateur? Jusques à quand le sanctuaire et l’armée seront-ils foulés?», la réponse donnée est: «milles trois cents jours; puis le sanctuaire sera purifié». Ceci revient à dire que c’est au cours des deux milles trois cents jours que le perpétuel sera enlevé et que la transgression du dévastateur sera établie, que le sanctuaire et l’armée seront foulés au pied. Après cela le sanctuaire sera purifié. «matin», signifie un jour de 24 heures, pleine mesure de temps. Le terme «» n’appartient pas au texte {2TG33: 3.2}

3

Da. 8: 16,17 – «j’entendis la voix d’un homme au milieu de l’Ulaï; il cria et dit: Gabriel explique lui la vision. Il vint alors près du lieu où j’étais; et à son approche, je fus effrayé, et je tombai sur ma face. Il me dit: Sois attentif, fils de l’homme, car la vision concerne un temps qui sera la fin.»

L’explication de Gabriel disant que la vision concerne les temps de la fin, montre que la purification du sanctuaire est d’une importance primordiale dans la vision, et qu’elle n’a pas lieu à l’époque de Daniel, et non pas avant les temps de la fin, mais après les 2300 jours, dans les temps de la fin. {2TG33: 4.1}

Les 2300 jours ayant donc commencé aux environs du cinquième siècle avant Christ (comme on le voit dans les versets suivants), et puisque la vision devait se réaliser après beaucoup de jours, au temps de la fin, il est alors évident que les 2300 jours doivent être calculés un jour pour une année comme indiqué au verset 6 du chapitre 4 d’Ezéchiel. Par conséquent les 2300 jours correspondent en réalité à 2300 années, à la fin desquelles le sanctuaire sera purifié. Quels sont les signes devant marquer les temps de la fin?— {2TG33: 4.2}

Da.12: 4 – «, Daniel, tiens secrètes ces paroles, et scelle le livre jusqu’au temps de la fin. Plusieurs alors le liront, et la connaissance augmentera.»

L’ange expliqua qu’au temps de la fin beaucoup iront ça et là et que la connaissance augmentera. Et le fait que les hommes vont ça et là et que la connaissance a augmenté, constitue en soi une preuve que nous vivons maintenant dans les temps de la fin, et que la vision doit être comprise maintenant, et que le sanctuaire doit être purifié maintenant. {2TG33: 4.3}

4

Da. 8:18-21 – «Comme il me parlait, je restai frappé d’étourdissement, la face conter terre. Il me toucha, et me fit tenir debout à la place où je me trouvais. Puis il me dit: Je vais t’apprendre ce qui arrivera au terme de la colère, car il y a un temps marqué pour la fin. Le bélier que tu as vu, et qui avait des cornes, ce sont les rois des Mèdes et des Perses. Le bouc, c’est le roi de Javan. La grande corne entre ses yeux, c’est le premier roi.»

Ici vous découvrez où commence l’histoire prophétique de cette vision. Elle commence avec l’empire Mèdes et des Perses et nous conduit à l’époque des victoires d’Alexandre le Grand. {2TG33: 5.1}

Da. 8: 23 – «la fin de leur domination, lorsque les pécheurs seront consumés, il s’élèvera un roi impudent et artificieux.»

A la fin du règne des Mèdes et des Grecs, quand les transgresseurs, qui sont les Juifs, seront consumés, un autre roi ou royaume devait s’élever. Bien sur il ne s’agissait que de Rome, le royaume qui a renversé les quatre divisions Grecques. {2TG33: 5.2}

Da. 8: 26 ,27 – «la vision des soirs et des matins, dont il s’agit, est véritable. Pour toi, tiens secrète cette vision, car elle se rapporte à des temps éloignés. Moi, Daniel, je fus plusieurs jours languissant et malade; puis je me levai, et je m’occupai des affaires du roi. J’étais étonné de la vision, et personne n’en eut connaissance.»

Daniel confesse ici que la faible explication concernant la vision donnée par Gabriel s’avérait insuffisante. Personne ne la comprit.

5

C’est pourquoi, alors que le temps passait et qu’il ne comprenait toujours pas la vision, bien que parvenu au temps fixé pour la libération, il déclara donc très clairement: {2TG33: 5.3}

Da. 9: 1, 2, 3,, 23 – «première année de Darius, fils d’Assuérus, de la race des Mèdes, lequel était devenu roi du royaume des Chaldéens, la première année de son règne, moi, Daniel, je vis par les livres qu’il devait s’écouler soixante et dix ans pour les ruines de Jérusalem, d’après le nombres des années dont l’Eternel avait parlé à Jérémie, le prophète. Je tournai ma face vers le Seigneur Dieu, afin de recourir à la prière et aux supplications, en jeûnant et en prenant le sac et la cendre. Il m’instruisit, et s’entretint avec moi. Il me dit: Daniel, je suis venu maintenant pour ouvrir ton intelligence. Lorsque tu as commencé à prier, la parole est sortie, et je viens pour te l’annoncer; car tu es un bien-aimé. Sois attentif à la parole, et comprends la vision!»

Parce que Gabriel devait commencer là où il s’était arrêté (chapitre 8), il conseilla donc à Daniel d’examiner premièrement la vision. Puis Gabriel déclara: {2TG33: 6.1}

Da. 9: 24 – «et dix semaines ont été fixées sur ton peuple et sur ta ville sainte, pour faire cesser les transgressions et mettre fin aux péchés, pour expier l’iniquité et amener la justice éternelle, pour sceller la vision et le prophète, et pour oindre le Saint des Saints.»

Puisque ici Gabriel explique la vision du chapitre 8 – les choses qui devaient s’accomplir pendant les 2300 jours – il s’ensuit donc que les soixante dix semaines font parties des 2300 jours. {2TG33: 6.2}

6

Etudions le sujet à l’aide du graphique. {2TG33: 8.1}

Les soixante dix semaines représentent exactement 490 années. Remarquez que pendant ces 490 années, le peuple de Daniel, c’est-à-dire les Juifs, devait mettre fin au péché pour expier l’iniquité, sinon il serait abandonné sans espoir. Puis il fut dit à Daniel où commençaient les soixante dix semaines: {2TG33: 8.2}

Da. 9: 25 – «-le donc, et comprends! Depuis le moment où la parole a annoncé que Jérusalem sera rebâtie jusqu’à l’Oint, au Conducteur, il y a sept semaines; dans soixante-deux semaines, les places et les fossés seront rétablis, mais en des temps fâcheux.»

A partir du moment où l’ordre fut donné de restaurer et de reconstruire Jérusalem jusqu’au Messie le Prince, jusqu’à Christ, il devait y avoir sept semaines (49 ans), et 62 semaines (434 ans) un total de 69 semaines, ou 483 ans. L’histoire montre que le décret visant à la reconstruction de l’ancienne ville entra en vigueur en 457 B.C. C’est la raison pour laquelle les 483 années, en partant de 457 BC nous conduisent à l’an 27 après Jésus-Christ., à l’année où Christ, le Messie fut baptisé. (Cet incident prouve notamment, que les 2300 jours sont calculés sur la base d’un jour pour une année, et que les soixante dix semaines constituent la première portion de temps au sein des 2300 jours. Considérez le graphique.) Nous devons donc nous souvenir qu’après avoir retranché les 69 semaines des 70, il reste encore une semaine. Ce qui s’accomplit pendant cette semaine est rapporté dans les versets suivants: {2TG33: 8.3}

Da. 9: 26, 27 – «ès les soixante-deux semaines, un oint sera retranché, et il n’aura pas de successeur. Le peuple d’un chef qui viendra détruira la ville et le sanctuaire, et sa fin arrivera comme par une inondation;

8

il est arrêté que les dévastations dureront jusqu’au terme de la guerre. Il fera une solide alliance avec plusieurs pendant une semaine, et durant la moitié de la semaine il fera cesser le sacrifice et l’offrande; le dévastateur commettra les choses les plus abominables, jusqu’à ce que la ruine et ce qui a été résolu fondent sur le dévastateur.»

Je ne saurais vous dire exactement ce qui devait se passer au cours des sept premières semaines ou 49 années, cependant à la fin des 69 semaines qui suivraient ou 434 années, le Messie devait être retranché, crucifié. Au cours de la semaine restante, la soixante- dixième, il devait faire une alliance avec plusieurs et au milieu de la semaine, il devait être retranché, crucifié, c’est-à-dire que de son baptême à sa crucifixion il y a trois ans et demi, et qu’après sa crucifixion il y a trois ans et demi au cours desquels Il devait ratifier l’alliance. Ceci complète les soixante dix semaines et nous conduit à l’époque où les Apôtres reçurent l’ordre d’aller prêcher l’Evangile aux Gentils: Un dénommé Cornélius (un Gentil), et Pierre (un Juif et Apôtre) reçurent tous deux une vision: Cornélius reçut des instructions afin de voir Pierre, et Pierre reçut l’ordre de rencontrer Cornélius. Voir Actes, chapitre 10. Les Juifs en tant que nation négligèrent de mettre fin au péché et ils furent par conséquent rejetés, abandonnés. {2TG33: 9.1}

Le sacrifice de Christ lui-même, à la fin des trois ans et demi, remplaça le système cérémoniel des sacrifices, et Il fit ainsi cesser le sacrifice au milieu de la semaine. Vous remarquez que toutes ces choses, à savoir l’époque et l’événement, s’accomplissent exactement selon la prédiction de Gabriel. {2TG33: 9.2}

Néanmoins, même avec cette explication supplémentaire, Daniel ne fut toujours pas en mesure de comprendre tout

9

 ce qui apparaissait dans la vision. Mais, alors quetemps passait, et que son souci pour la délivrance de son peuple augmentait, sachant que le temps était arrivé, il pria afin d’être éclairé. Sa prière est consignée dans la première partie du chapitre 10; après cette prière l’ange apparut et expliqua de nouveau: {2TG33: 9.3}

Da. 10:21 – «Mais je veux te faire connaître ce qui est écrit dans le livre de la vérité. Personne ne m’aide contre ceux-là, excepté Micaël, votre chef.»

Daniel reçut la promesse d’obtenir toute la lumière qui pourrait être donnée, non seulement sur la vision contenue au chapitre 8, mais sur tout ce qui est relaté dans le livre de la vérité en relation avec la vision. Ce que l’ange lui a montré est relaté aux chapitres 11 et 12. {2TG33: 10.1}

Vous remarquerez que le chapitre 11 commence par la vision du chapitre 8, avec les rois des Mèdes et des Perses et de la Grèce, symbolisés par le bélier et le bouc du chapitre 8. Puis, il fut dit à Daniel enfin que l’explication était suffisante, mais qu’il lui était impossible de tout comprendre, car la vision était scellée pour les temps de la fin (chapitre 12, versets 8,9). {2TG33: 10.2}

Par cette longue histoire prophétique et géographique telle qu’on la découvre aux chapitres 11 et 12, l’ange nous conduit au temps de la fin, à l’époque où la purification aura lieu. Et voici la nature de la purification selon les paroles de l’ange: {2TG33: 10.3}

Da. 12:1 – «En ce temps là, se lèvera Micaël, le grand chef, le défenseur des enfants de ton peuple; et e sera une époque de

10

détresse, telle qu’il n’y en a point eu depuis que les nations existent jusqu’à cette époque. En ce temps là, ceux de ton peuple qui seront trouvés inscrits dans le livre seront sauvés.»

En délivrant les justes, il sépare radicalement les justes d’entre les méchants — il met les bons «» dans des vases et rejette les mauvais (Matthieu 13:48). Il purifiera son peuple du péché et des pécheurs. {2TG33: 11.1}

Da. 12: 2, 3 – «Plusieurs de ceux qui dorment dans la poussière de la terre se réveilleront, les uns pour la vie éternelle, et les autres pour l’opprobre, pour la honte éternelle. Ceux qui auront été intelligents brilleront comme la splendeur du ciel, et ceux qui auront enseigné la justice à la multitude brilleront comme les étoiles, à toujours et à perpétuité.»

Les méchants qui ressuscitent en même temps que les justes lors de la résurrection mixte, seront aussi séparés des justes. Les méchants iront à la honte éternelle et à l’opprobre, mais les justes recevront la vie éternelle. {2TG33: 11.2}

Da. 12: 10 – « Plusieurs seront purifiés, blanchis et épurés; les méchants feront le mal, et aucun des méchants ne comprendra, mais ceux qui auront de l’intelligence comprendront.»

Les justes vivants seront purifiés, mais les méchants deviendront encore plus méchants. {2TG33: 11.3}

Da. 12: 11, 12 – «le temps où cessera le sacrifice perpétuel, et où sera dressée l’abomination du dévastateur, il y aura mille deux cent quatre-vingt-dix jours. Heureux celui qui attendra, et qui arrivera jusqu’à milles trois cent trente-cinq jours!»

11

Ici nous avons une autre période de temps au sein de laquelle les 2300 jours sont présentés, période qui commence à partir du moment où le perpétuel est aboli et où l’abomination est établie. (Le perpétuel représente quelque chose qui n’aurait pas du être aboli, et les abominations représentent quelque chose qui n’aurait pas du être établi. Le mot «» a été ajouté et n’appartient pas au texte. Afin d’être éclairés à ce sujet, lisez le tract n°3, La Moisson). {2TG33: 12.1}

Cependant, on notera que la bénédiction promise (la purification) ne commencera qu’après l’expiration des 1335 jours ou années. {2TG33: 12.2}

Etant donné que les 2300 années commencent en 457 avant Jésus-Christ, par l’ordre de restaurer et de rebâtir la ville de Jérusalem, par conséquent les 2300 jours se terminent en 1844, l’époque où se terminent les 1335 jours; puis commencent les jours de bénédictions. Que l’on se souvienne donc, que cette purification du sanctuaire englobe et la purification de ceux qui sont ressuscités et la purification de ceux qui vivront pendant la période de la purification. Parlant de la purification qui a lieu parmi les vivants, le Seigneur déclare par le prophète Ezéchiel: {2TG33: 12.3}

Ez. 36:24-29 – «vous retirerai d’entre les nations, je vous rassemblerai de tous les pays, et je vous ramènerai dans votre pays. Je répandrai sur vous une eau pure, et vous serez purifiés; je vous purifierai de toutes vos souillures et de toutes vos idoles. Je vous donnerai un cœur nouveau, et je mettrai en vous un esprit nouveau; j’ôterai de votre corps le cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair. Je mettrai mon esprit en vous, et je ferai que vous suiviez mes ordonnances, et que vous observiez et pratiquiez mes lois. Vous habiterez le pays que j’ai donné à vos

12

pères; vous serez mon peuple, et je serai votre Dieu. Je vous délivrerai de toutes vos souillures. J’appellerai le blé, et je le multiplierai; je ne vous enverrai plus la famine.»

Remarquez qu’aucun des vivants ne saurait être vraiment purifié de toutesmarques du péché, alors qu’ils vivent au sein des Gentils. Ils doivent être premièrement séparés des hypocrites et des Gentils, puis ils seront ramenés dans leur pays afin d’être aspergés d’une eau pure, pour être purifiés de toutes leurs souillures et de toutes leurs idoles, quand ils arriveront dans leur pays, et pas avant. Il leur sera aussi donné un cœur nouveau, et ils recevront aussi un esprit nouveau. C’est ainsi que le Seigneur les fera marcher dans ses statuts et observer Ses jugements éternellement. Ils retourneront et habiteront dans le pays de leurs pères, la Palestine, et seront le peuple de Dieu éternellement. Notez que ces événements sont pré-millénaires. {2TG33: 13.1}

Examinons maintenant la purification selon les prophètes Joël, Malachie, et Jérémie. {2TG33: 13.2}

Joë. 3:21 – «vengerai leur sang que je n’ai point encore vengé, et l’Eternel résidera dans Sion.»

Mal. 3: 1-3 – «, j’enverrai mon messager; il préparera le chemin devant moi. Et soudain entrera dans son temple le Seigneur que vous cherchez; et le messager de l’alliance que vous désirez, voici, il vient, dit l’Eternel des armées. Qui pourra soutenir le jour de sa venue? Qui restera debout quand il paraîtra? Car il sera comme le feu du fondeur, comme la potasse des foulons. Il s’assiéra, fondra et

13

purifiera l’argent;…»

Jé. 31: 31-33 – «, les jours viennent, dit l’Eternel, où je ferai avec la maison d’Israël et la maison de Juda une alliance nouvelle, non comme l’alliance que je traitai avec leurs pères, le jour où je les saisis par la main pour les faire sortir du pays d’Egypte, Alliance qu’ils ont violée, quoique je fusse leur maître, dit l’Eternel. Mais voici l’alliance que je ferai avec la maison d’Israël, après ces jours-là, dit l’Eternel: je mettrai ma loi au-dedans d’eux, je l’écrirai dans leur cœur; et je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple.»

L’ancienne alliance consistait en l’observation des commandements alors qu’ils étaient écrits, non sur le cœur, mais sur des tables de pierre, à l’encontre de la volonté du cœur de pierre. La nouvelle alliance cependant doit les purifier de leurs cœurs de pierre, et elle doit écrire les commandements sur leurs cœurs de chair. {2TG33: 14.1}

Jé. 31: 34 – «-ci n’enseignera plus son prochain, ni celui-là son frère, en disant: connaissez l’Eternel! Car tous me connaîtront, depuis le plus petit jusqu’au plus grand, dit l’Eternel, car je pardonnerai leur iniquité, et je ne me souviendrai plus de leur péché.»

Lorsque le peuple de Dieu sera ainsi purifié, il connaîtra l’Eternel. Il sera alors vraiment son peuple, sa nation. La promesse de Dieu est la suivante: {2TG33: 14.2}

Jé. 31: 35, 36 – «parle l’Eternel, qui a fait le soleil pour éclairer le jour, qui a destiné la lune et les étoiles à éclairer la nuit,

14

qui soulève la mer et fait mugir ses flots, lui dont le nom est l’Eternel des armées: Si ces lois viennent à cesser devant moi, dit l’Eternel, la race d’Israël aussi cessera pour toujours d’être une nation devant Moi.»

Dieu accomplit-il cela à cause de la bonté de Son peuple ou parce qu’Il veut justifier Son nom? Considérons cela: {2TG33: 14.3}

Ez. 36:20-24 – «sont arrivés chez les nations où ils allaient, et ils ont profané mon saint nom, en sorte qu’on disait d’eux: c’est le peuple de l’Eternel, c’est de son pays qu’ils sont sortis. Et j’ai voulu sauver l’honneur de mon saint nom, que profanait la maison d’Israël parmi les nations où elle est allée. C’est pourquoi dis à la maison d’Israël: Ainsi parle le Seigneur, l’Eternel: Ce n’est pas à cause de vous que j’agis de la sorte, maison d’Israël; c’est à cause de mon saint nom, que vous avez profané parmi les nations où vous êtes allés. Je sanctifierai mon grand nom, qui a été profané parmi les nations, que vous avez profané au milieu d’elles. Et les nations sauront que je suis l’Eternel, dit le Seigneur, l’Eternel, quand je serai sanctifié par vous sous leurs yeux. Je vous retirerai d’entre les nations, je vous rassemblerai de tous les pays, et je vous ramènerai dans votre pays.»

La parole déclare clairement que le sanctuaire doit être purifié, que la terre aussi sera reconquise et que le royaume sera rétabli, non à cause de la bonté du peuple, mais à cause du nom de Dieu, à cause de Sa propre bonté. Les païens aussi sauront ce que Dieu a accomplit en faveur de son peuple, car les écritures montrent que toutes ces choses s’accompliront devant leurs yeux. Jésus décrit cette même purification de la façon suivante: {2TG33: 15.1}

15

Mt. 25: 32-34 – «les nations seront assemblées devant lui. Il séparera les uns d’avec les autres, comme le berger sépare les brebis d’avec les boucs, et il mettra les brebis à sa droite, et les boucs à sa gauche. Alors le roi dira à ceux qui seront à sa droite: Venez, vous qui êtes bénis de mon Père; prenez possession du royaume qui vous a été préparé dès la fondation du monde.»

Nous avons ici une vérité ignorée par la Dénomination: ils pensent qu’ils doivent tracer une ligne droite qui partirait du trône de Dieu et qui s’étendrait jusqu’au millénium. Cependant selon les Ecritures, vous remarquez que le peuple sera premièrement séparé du milieu des païens, puis ils seront purifiés de toutes leurs souillures, et ils pourront alors se tenir en la présence d’un Dieu pur et éternel. C’est ainsi que le sanctuaire sera purifié au milieu et que le peuple de Dieu sera qualifié pour régner avec Christ pendant mille ans. {2TG33: 16.1}

Mes frères, mes Sœurs, assurez-vous d’être trouvés non parmi les boucs à Sa gauche, mais avec les brebis se tenant à Sa droite, si vous voulez entendre la déclaration du Roi: «, vous qui êtes bénis de mon père, prenez possession du royaume qui a été préparé pour vous dès la fondation du monde.» (Mt. 25:34) {2TG33: 16.2}

Et souvenez-vous que nous vivons en ce moment «dans le temps de la fin» depuis quelques années déjà. En outre, cette lumière est arrivée maintenant parce que la purification des membres qui sont en vie au sein de l’église est proche. {2TG33: 16.3}

16

SI VOUS N’ETIEZ RIEN, QU’AURIEZ VOUS CHOISI D’ETRE?

ÉTUDE PRÉSENTÉE PAR V.T. HOUTEFF

MINISTRE DES ADVENTISTES DAVIDIENS DU 7e JOUR

SABBAT 17 AVRIL 1948

CHAPELLE MONT. CARMEL

WACO, TEXAS

Notre texte se trouve dans: {2TG34: 17.1}

1 Ro. 3: 5 «A Gabaon, l’Eternel apparut en songe à Salomon pendant la nuit, et Dieu lui dit: Demande ce que tu veux que je te donne.»

Salomon demanda la sagesse et avec, il reçut tout ce qu’un homme pourrait souhaiter posséder (1 Ro. 3: 10-14). Si le choix nous était donné tel que celui qui fût donné à Salomon: qu’aurions-nous demandé? _ Je crains que beaucoup n’auraient pas demandé une chose aussi bonne que celle demandée par Salomon. Je pense que la plupart d’entre nous aurait demandé une bonne somme d’argent, et peut être que quelques-uns auraient peut-être réclamé de grandes richesses, d’autres, une femme ou un mari. Qu’est-ce qui me pousse à de telles pensées? Simplement, parce que je vois beaucoup qui s’appliquent à gagner et à rechercher, et qui ne s’appliquent à apprendre. {2TG34: 17.2}

Supposez que vous n’étiez rien, et que vous possédiez suffisamment de bon sens pour qu’à l’instar de Salomon vous entendiez la voix de Dieu proclamer:«veux-tu être, demande le et tu le verras s’accomplir.»Il est certain que vous souhaiteriez être le meilleur dans la création de Dieu…un être humain. {2TG34: 17.3}

17

Supposons que votre requête ait été accordée, que vous soyez un être humain superbe, mais que vous ne soyez pas allé plus loin: vous n’appartenez encore à aucune famille, à aucune race, à aucun gouvernement ou à aucun peuple. Vous ne savez rien de Dieu, ni de la religion. {2TG34: 18.1}

Maintenant donc alors que vous évoluez au milieu des vivants, vous aimeriez choisir votre nationalité. A lequel peuple, de tous ceux qui sont sur la terre, choisiriez vous d’appartenir? Je choisirais d’être un hébreu parce que la nation hébraïque est la seule de toutes les nations sur la terre ayant une lignée de prophètes, de rois et de prêtres. La nation hébraïque, évidemment (je ne parle pas des juifs incrédules d’aujourd’hui), qui ne possède pas son propre gouvernement en ce moment,; elle est disséminée parmi les nations. Vous aurez donc à choisir le gouvernement au sein duquel vous souhaiteriez établir votre foyer. Etant donné que les Etats-Unis constituent la nation la plus prospère et puisque que sous son gouvernement vous pouvez vous déplacer avec une plus grande liberté que dans n’importe quelle autre nation, vous choisirez sans doute de devenir l’un de ses citoyens. {2TG34: 18.2}

Supposons par la suite que vous ayez une forte envie de vous rattacher à une église. Il n’y a que trois religions à laquelle on peut se référer: la religion païenne, la religion Chrétienne et la religion Musulmane. Laquelle choisiriez-vous? La sagesse que Dieu vous aura donnée vous permettrait de choisir celle de qui l’on a le meilleur rapport et celle la plus longtemps mentionnée, celle qui aura prouvé ses origines, et sa résistance, celle qui aura prouvé qu’elle peut sauver un pécheur, ressusciter les morts, et translater les vivants. {2TG34: 18.3}

Puisque seule la religion de Christ a prouvé qu’elle était la seule capable de réaliser toutes ces choses et de prédire la naissance et la chute des nations et des peuples, de prédire le passé, le présent et le futur,

18

depuis les temps immémoriaux jusqu’à la fin des temps. {2TG34: 18.4}

Et puisque son fondateur est le seul à se réclamer d’avoir créé le monde; et d’être le fils de Dieu, le commencement et la fin, le Sauveur de toute l’humanité, vous voudrez vous joindre à cette église. En fait, si quelqu’un souhaite glaner tous les bienfaits de la religion ce serait par conséquent les qualifications que sa religion doit posséder _ Et si ce sont les raisons principales pour lesquelles quelqu’un embrasse la religion, alors il n’y a pas d’autres alternatives sinon celle d’embrasser la religion Chrétienne, car il n’y a qu’elle qui soit à même de confirmer sa promesse par des faits réels, par de vrais miracles. {2TG34: 19.1}

Supposez que vous soyez devenu un chrétien engagé, un chrétien authentique, et que vous soyez encore confronté à un plus grand problème c’est à dire que vous découvrez que le Christianisme est divisé en plusieurs sectes, différentes les unes des autres à la fois sur le point doctrinal et le comportement. Vous êtes par conséquent, forcé de choisir la secte à laquelle vous aimeriez vous joindre, la secte que vous voudrez faire vôtre. {2TG34: 19.2}

Une fois de plus, votre choix devra se faire, bien sûr, sur des faits et non des hypothèses. Et puisque la Bible est maintenant votre seule guide, votre seul enseignant, vous aurez à la consulter, et votre choix devra se faire en conséquence. Et si vous vivez maintenant, dans le temps de la fin, l’époque dont parle la Révélation de Jean parle et qui brille sur le sentier des saints, vous devrez de prime abord consulter le livre de La Révélation et vous joindre à la secte qu’Il recommande. De laquelle s’agit-il? Ouvrons nos bibles aux chapitres 12 de l’Apocalypse. {2TG34: 19.3}

Ap. 12: 15 «, de sa bouche, le serpent lança de l’eau comme un fleuve derrière la femme, afin de l’entraîner par le fleuve.»

19

Vous savez que la femme est le symbole de la secte, de l’Eglise {2TG34: 20.1}

Ap. 12:16 «la terre secourut la femme, et la terre ouvrit sa bouche et engloutit le fleuve que le dragon avait lancé de sa bouche.»

Vous réalisez que c’est la seule à bénéficier de la faveur de la terre elle-même. cette secte est la seule qui soit délivrée du fleuve lancé par le Dragon, la seule à recevoir du secours afin de pas être emporté par le flot d’hypocrites et «l’ivraie» qui se trouvent en son sein. {2TG34: 20.2}

Ap. 12: 17 «le dragon fut irrité contre la femme, et il s’en alla faire la guerre au reste de sa postérité, à ceux qui gardent les commandements de Dieu et qui ont le témoignage de Jésus.»

Ici vous réalisez que le reste, …ceux qui sont laissés après que la terre aura englouti les autres pour ainsi dire, garde les commandements de Dieu et à le témoignage de Jésus-Christ. Ce reste ou secte, qui garde les commandements de Dieu, donc, est la seule recommandée par l’Inspiration, la seule qui vaille la peine qu’on s’en rattache, la seule qui soit à même de profiter à quelqu’un. Elle est la seule à posséder le pouvoir d’échapper à toutes les calamités qui en ce moment se préparent à travers le monde. C’est la seule secte à bénéficier de la faveur de Dieu. Aucune autre ne le saurait, car vous ne sauriez en profiter. {2TG34: 20.3}

En outre, elle est la seule alors à posséder le témoignage de Jésus-Christ, …L’Esprit de Prophétie, en son sein (Apoc. 19:10) _ l’Esprit qui conduit dans toute la Vérité, l’Esprit qui seul peut interpréter correctement les Ecritures (2Pierre 1:20, 21). Il est alors manifeste que l’Inspiration voudrait que vous ne rejoigniez qu’une secte, à savoir ce «». {2TG34: 20.4}

20

Cependant, observer les commandements de Dieu, implique l’observation de chacun d’eux, car «…est coupable de tous». (Jacques 2:10). Et souvenez-vous notamment, que l’on peut reconnaître ouvertement l’observation des commandements uniquement en observant le commandement relatif au Sabbat, le commandement qui déclare: {2TG34: 21.1}

«travailleras six jours, et tu feras tout ton ouvrage. Mais le septième jour est le jour du repos de l’Eternel, ton Dieu: tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bétail, ni l’étranger qui est dans tes portes. Car en six jours l’Eternel a fait les cieux, la terre et la mer, et tout ce qui y est contenu, et il s’est reposé le septième jour: c’est pourquoi l’Eternel a béni le jour du repos et l’a sanctifié. » {2TG34: 21.2}

Ex. 20: 9-11 – Tu travailleras six jours, et tu feras tout ton ouvrage. Mais le septième jour est le jour du repos de l’Éternel, ton Dieu: tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bétail, ni l’étranger qui est dans tes portes. Car en six jours l’Éternel a fait les cieux, la terre et la mer, et tout ce qui y est contenu, et il s’est reposé le septième jour: c’est pourquoi l’Éternel a béni le jour du repos et l’a sanctifié.

Vous remarquez que le jour du Sabbat est crée Saint, et les six premiers jours ont été créés pour travailler. Le Sabbat du Septième jour est le seul Sabbat, et dans toute la sainte parole de Dieu, il n’existe aucun commandement réclamant l’observation d’ un autre jour . Seule l’observation du Sabbat du Septième jour atteste que quelqu’un à la foi dans le Créateur, et qu’il est opposé à l’évolution. Donc, un substitut du Sabbat, ne peut être accepté comme un commandement de Dieu, pas plus que l’offrande de Caïn n’a pu être accepté en tant que sacrifice prescrit par Dieu. {2TG34: 21.3}

Non, ne contredisons pas le Seigneur en déclarant que le Septième Jour est pour les juifs, car le Seigneur déclare: {2TG34: 21.4}

Es. 56: 2-7 «l’homme qui fait cela, et le fils de l’homme qui y demeure ferme, gardant le sabbat, pour ne point le profaner,

21

et veillant sur sa main, pour ne commettre aucun mal! Que l’étranger qui s’attache à l’Eternel ne dise pas: L’Eternel me séparera de son peuple! Et que l’eunuque ne dise pas: Voici, je suis un arbre sec! Car ainsi parle l’Eternel: Aux eunuques qui garderont mes sabbats, qui choisiront ce qui m’est agréable, et qui persévéreront dans mon alliance, je donnerai dans ma maison et dans mes murs une place et un nom préférables à des fils et à des filles; je leur donnerai un nom éternel, qui ne périra pas. Et les étrangers qui s’attacheront à l’Eternel pour le servir, pour aimer le nom de l’Eternel, pour être ses serviteurs, tous ceux qui garderont le sabbat, pour ne point le profaner, et qui persévéreront dans mon alliance, je les amènerai sur ma montagne sainte, et je les réjouirai dans ma maison de prière; leurs holocaustes et leurs sacrifices seront agréés sur mon autel; car ma maison sera appelée une maison de prière pour tous les peuples.»

Le seul Sabbat qu’a connu Jésus, est celui du Septième Jour et anticipant la grande tribulation, à une période éloignée et ce dans l’ère Chrétienne, il déclare: «pour que votre fuite n’arrive pas en hiver, ni un jour de Sabbat. Car la détresse sera si grande qu’il n’y en a point eu de pareille depuis le commencement du monde jusqu’à présent, et qu’il n’y en aura jamais.» Matthieu 24:20,21. Vous réalisez donc que le Sabbat est fait pour tous les peuples, à la fois dans l’Ancien et le Nouveau testament. En outre, parlant de nouveau de l’ère Chrétienne, à l’époque où la terre sera renouvelée, l’Inspiration déclare, {2TG34: 22.1}

Es. 66: 23 «chaque nouvelle lune et à chaque sabbat , toute chair viendra se prosterner devant

22

 moi, dit l’Eternel.»

Puisque la secte qui garde les commandements de Dieu et qui possède le don de la prophétie est reconnu par le livre de «La Révélation», le livre qui parle au peuple de Dieu à cette époque, il ne serait pas sage de vous joindre à une autre secte. Et puisque Dieu le déclare, il ne saurait y avoir qu’un seul peuple à cette époque spéciale qui possède le témoignage de Jésus et le don de l’Esprit de Prophétie. Qui plus est, si Dieu plaçait le Don au sein de plus d’un peuple, Il causerait la confusion et le désastre au sein de sa propre œuvre, il aurait contrecarré Son propre dessein. Si plus d’un possède le don, il s’ensuit que tous devraient nécessairement s’unir. Puisque qu’il n’existe par deux sectes qui s’entendent, la vérité qu’il n’y ait qu’une secte qui possède le Don, est une vérité absolue. Et tandis que vous saurez choisir d’observer le commandement lié au Sabbat, vous ne pouvez vous inspirez vous- même par l’Esprit de Prophétie. Ce don est répandu sur le reste par Dieu Lui-même. {2TG34: 23.1}

Alors que vous évoluer, vous êtes confronté à un autre problème qui est de trouver le vrai nom de ce peuple qui garde les commandements, un nom qui dans la réalité, exprimerait dans la pratique que ce peuple constitue «reste», car un nom Divinement inspiré doit mettre en évidence le peuple recommandé ici par l’Inspiration. Tout autre nom qu’il porterait serait trompeur, et le même nom sur un autre peuple tromperait lui aussi. Remarquons aussi, que le nom d’un peuple n’est pas vraiment un nom, mais un titre. Et vous le savez, les titres changent, aussi rapidement que la Vérité est révélée, aussi rapidement que la vérité progresse d’une phase de l’œuvre évangélique à une autre. {2TG34: 23.2}

Faisons-en l’illustration : Même en ce qui concerne les noms des patriarches par lesquels différents mouvements furent appelés, les noms furent changés alors que passait le temps. Vous vous souvenez d’Abram qui au cours du temps fut appelé Abraham, et Jacob fut appelé Israël. L’église à l’époque de Moïse notamment fut appelée Israélite, et à l’époque de Christ, Juive et par la suite Chrétienne. Puis arriva l‘époque où elle fut appelée soit Catholique soit Protestante. Puis, soit elle fut appelée Luthérienne ou par quelque autre nom. Chacune de ces églises était un rejeton de l’ancienne, elles ne sont pas de celles qui stagnent mais de celles qui progressent avec les messages de Dieu, alors que passe le temps, les seules qui sont toujours reconnus par le Ciel comme étant l’Eglise de Dieu. {2TG34: 23.3}

23

Au début de chaque message, le peuple qui avançait avec la vérité était les membres individuels de l’église qui étaient devenue une église par l’acceptation du message, un message que son fondateur a proclamé. Par exemple l’église Juive dans son entier n’est pas devenue une église chrétienne, cependant l’église chrétienne tira ses enfants de l’église juive et elle les conduit dans la phase avancée de la vérité, la vérité adaptée particulièrement à l’époque et au peuple de cette époque. {2TG34: 24.1}

Puisque nous vivons maintenant à l’époque de la Révélation, à l’époque où les prophéties, qui sont révélées indiquent l’établissement du Royaume et le second avènement de Christ, l’église à cette époque, par conséquent, ne saurait être logiquement appelée par un autre nom que celui qui convient à sa phase avancée de l’œuvre évangélique. {2TG34: 24.2}

Il est alors évident que son nom doit exprimer les vérités qu’elle défend: c’est à dire, l’observation des commandements de Dieu dont fait partie le Sabbat du 7è jour et le second avènement de Jésus, et aussi la restauration du Royaume de David selon la prophétie. D’où le nom qui logiquement devrait représenter son œuvre à partir de cette époque jusqu’au moment où le Royaume sera établi, serait les Adventistes du septième jour, un nom qui confirme le message du Royaume {2TG34: 24.3}

D’où le nom logique qui représente son œuvre à cette époque jusqu’à

24

 l’établissement du royaume, qui est Davidiens Adventistes du septième jour, _ un nom qui confirme le message du royaume, l’observation des commandements dont le Sabbat du Septième jour fait partie, et le second avènement de Christ. {2TG34: 24.4}

Ainsi donc, vous remarquez que chaque vérité additionnelle destinée à une époque apporte aussi un nom additionnel. Et vous qui n’avez pas été baptisés au nom de l’église mais au nom du Christ par la Vérité de l’Esprit, vous ne devez vous attacher à aucun homme, sinon à Christ, car cela ne saurait aider à avancer avec l’Esprit de prophétie qui révèle la vérité et donne un nom à son peuple. Par conséquent, vous ne pouvez vous permettre de rester là, calmement, rêvant d’être riches et de vous enrichir, n’ayant besoin de rien alors qu’en fait vous êtes spirituellement pauvres et nus. Et vous resterez dans cette position si vous négliger d’avancer avec la vérité destinée à cette époque. {2TG34: 25.1}

Finalement, vous devez savoir ce qu’est le message du Royaume concrètement, le «additionnel» (Premiers Ecrits page 277) et la phase de son œuvre qui promeut le titre «du Septième jour» à celui de Davidiens Adventistes du Septième jour. {2TG34: 25.2}

Es. 11:11, 12, 16 «ce même temps, le Seigneur étendra une seconde fois sa main, pour racheter le reste de son peuple, dispersé en Assyrie et en Egypte, à Pathros et en Ethiopie, à Elam, à Schinear et à Hamath, et dans les îles de la mer. Il élèvera une bannière pour les nations, il

25

rassemblera les exilés d’Israël, et il recueillera les dispersés de Juda, des quatre extrémités de la terre. Et il y aura une route pour le reste de son peuple, qui sera échappé de l’Assyrie, comme il y en eut une pour Israël, le jour où il sortit du pays d’Egypte.»

Si le peuple de Dieu se trouve dans Babylone doit en sortir afin d’échapper aux plaies (Apocalypse 18:4) et éviter les péchés qui se trouvent dans Babylone lorsqu’elle dirigera la bête et qu’elle gouvernera le monde (Apocalypse 17) il doit nécessairement se rendre dans un lieu qui n’est pas sujet aux plaies, et où le péché n’existe pas. Où se trouve ce lieu? Permettons à la bible de répondre:{2TG34: 26.1}

Ez. 37: 21-28 «tu leur diras: Ainsi parle le Seigneur, l’Eternel: Voici je prendrai les enfants d’Israël du milieu des nations où ils sont allés, et je les rassemblerai de toutes parts, et je les ramènerai dans leur pays. Je ferai d’eux une seule nation dans le pays, dans les montagnes d’Israël; ils auront tous un même roi, ils ne formeront pus deux nations et ne seront plus divisés en deux royaumes. Ils ne se souilleront plus par leurs idoles, par leurs abominations, et par toutes leurs transgressions; je les retirerai de tous les lieux qu’ils ont habités et où ils ont péché, et je les purifierai; ils seront mon peuple et je serais leur Dieu. Mon serviteur David sera leur roi, et ils auront tous un seul pasteur. Ils suivront mes ordonnances, ils observeront mes lois et les mettront en pratique. Ils habiteront le pays que j’ai donné à mon serviteur Jacob, et qu’ont habité vos pères; ils y habiteront,

26

eux, leurs enfants, et les enfants de leurs enfants, à perpétuité; et mon serviteur David sera leur prince pour toujours. Je traiterai avec eux une alliance de paix, et il y aura une alliance éternelle avec eux; je les établirai, je les multiplierai, et je placerai mon sanctuaire au milieu d’eux pour toujours. Ma demeure sera parmi eux; je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. Et les nations sauront que je suis l’Eternel, qui sanctifie Israël, lorsque mon sanctuaire sera pour toujours au milieu d’eux.»

Ez. 36:22-28 «’est pourquoi dis à la maison d’Israël: Ainsi parle le Seigneur, l’Eternel: Ce n’est pas à cause de vous que j’agis de la sorte, maison d’Israël; c’est à cause de mon saint nom, que vous avez profané parmi les nations où vous êtes allés. Je sanctifierai mon grand nom, qui a été profané parmi les nations, que vous avez profané au milieu d’elles. Et les nations sauront que je suis l’Eternel, dit le Seigneur, l’Eternel, quand je serais sanctifié par vous sous leurs yeux. Je vous retirerai d’entre les nations, je vous rassemblerai de tous les pays, et je vous ramènerai dans votre pays. Je répandrai sur vous une eau pure, et vous serez purifiés; je vous purifierai de toutes vos souillures et de toutes vos idoles.vous donnerai un cœur nouveau, et je mettrai en vous un esprit nouveau, j’ôterai de votre corps le cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair. Je mettrai mon esprit en vous, et je ferai que vous suiviez mes ordonnances, et que vous observiez et pratiquiez mes lois. Vous habiterez le pays que j’ai donné à vos pères; vous serez mon peuple, et je serai votre Dieu. »

27

Maintenant vous pouvez apprécier de manière plus totale le nom Adventistes Davidiens du Septième jour. Et ainsi, si hier, vous n’étiez rien, et qu’aujourd’hui vous êtes un être humain divinement éclairé, vous serez finalement un Adventiste Davidien du Septième jour. {2TG34: 27.1}

Cependant, supposons que vous souhaiteriez alors poursuivre la perfection, Il est certain que vous crieriez au Seigneur en disant: {2TG34: 28.1}

Mi. 6: 6, 7 «quoi me présenterai-je devant l’Eternel, pour m’humilier devant le Dieu Très-Haut? Me présenterai-je avec des holocaustes, avec des veaux d’un an? L’Eternel agréera-t-il des milliers de béliers, des myriades de torrents d’huile? Donnerai-je pour mes transgressions mon premier-né, pour le péché de mon âme le fruit de mes entrailles?»

Voici donc la réponse de Dieu à votre cri: {2TG34: 28.2}

Mi. 6: 8 «t’a fait connaître, ô homme, ce qui est bien; et ce que l’Eternel demande de toi, c’est que tu pratiques la justice, que tu aimes la miséricorde, et que tu marches humblement avec ton Dieu.»

2ST n° 34

Oui, vous avez ici la réponse que désir votre cœur: pratiquez la justice, aimez la miséricorde, et marcher humblement avec Dieu; ne pas être hautain et auto-suffisant. Et de plus l’Inspiration va encore plus loin: {2TG34: 28.3}

Mi. 6: 9«La voix de l’Eternel crie à la ville, et celui qui est sage craindra ton nom. Entendez la verge et celui qui l’envoie!»

La Verge du Berger, les livres ainsi nommés par l’inspiration et dont le contenu est inspiré étant donc la seule Verge au monde que l’on peut entendre parler, le Seigneur vous recommande de l’écouter, afin que vous ne perdiez pas de temps entre le

28

 choix que vous aurez à faire entre la littérature de la Verge, et quelle qu’autre littérature. Car aujourd’hui il n’existe aucune autre, si ce n’est la verge que le Seigneur nous recommande d’écouter. Et lorsque vous écouterez la verge, vous vous retrouverez enveloppés dans l’amour de Christ et dans les «» de Dieu. Essayez-la. {2TG34: 28.4}

Ecoutez donc Sa parole et permettez Lui de vous en dire davantage en ce qui concerne le jour que vous et moi nous approchons, le jour avec lequel nous sommes sur le point de confronter. Avec la lumière déjà donnée, les verset qui suivent se passent de commentaires spéciaux; ils s’interprètent par eux-mêmes. {2TG34: 29.1}

Mi. 6:9 «La voix de l’Eternel crie à la ville, et celui qui est sage craindra ton nom. Entendez la verge et celui qui l’envoie!»

Za 13: 8, 9 «tout le pays, dit l’Eternel, les deux tiers seront exterminés, périront, et l’autre tiers restera. Je mettrai ce tiers dans le feu, et je le purifierai comme on purifie l’argent, je l’éprouverai comme on éprouve l’or.invoquera mon nom, et je l’exaucerai; je dirai; C’est mon peuple! Et il dira: L’Eternel est mon Dieu!»

Za. 12: 8-10 «ce jour là, l’Eternel protégera les habitants de Jérusalem, et le faible parmi eux sera dans ce jour comme David; la maison de David sera comme Dieu, comme l’ange de l’Eternel devant eux. En ce jour-là, je m’efforcerai de détruire toutes les nations qui viendront contre Jérusalem. Alors je répandrai sur la maison de David et sur les habitants de Jérusalem un esprit de grâce et de supplication, et ils tourneront les regards vers moi, celui qu’ils ont percé. Ils pleureront sur lui

29

comme on pleure un fils unique, ils pleureront amèrement sur lui comme on pleure sur un premier-né.»

Jé. 30: 9 «serviront l’Eternel, leur Dieu, et David, leur roi, que je leur susciterai.»

Ez. 37: 24-26 «serviteur David sera leur roi, et ils auront tous un seul pasteur. Ils suivront mes ordonnances, ils observeront mes lois et les mettront en pratique. Ils habiteront le pays que j’ai donné à mon serviteur Jacob, et qu’ont habité vos pères; ils y habiteront, eux, leurs enfants, et les enfants de leurs enfants, à perpétuité; et mon serviteur David sera leur prince pour toujours. Je traiterai avec eux une alliance de paix, et il y aura une alliance éternelle entre eux; je les établirai, je les multiplierai, et je placerai mon sanctuaire au milieu d’eux pour toujours.»

Maintenant donc, ayant été instruits quant à la Vérité et à la justice, et puisque la terre n’a pas encore englouti le fleuve du Dragon, et parce que ce message n’est que l’annonce que bientôt la terre engloutira le fleuve, de quelle classe de membres d’église vous associer, et puisque la terre n’a pas encore englouti le fleuve du Dragon, et puisque ce message est notamment l’annonce que bientôt la terre engloutira bientôt le Dragon, avec quelle catégorie de membres d’église aimeriez-vous associez ? – Ecoutez donc la catégorie recommandée par le Seigneur. {2TG34: 30.1}

Mt. 5: 13-16 «êtes le sel de la terre. Mais si le sel perd sa saveur, avec quoi la lui rendra-t-on? Il ne sert plus qu’à être jeté dehors, et foulé aux pieds par les hommes. Vous êtes la lumière du monde. Un ville située sur une montagne ne peut être cachée; et on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais on la met sur le chandelier, et elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison. Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes œuvres, et qu’ils glorifient votre Père qui est dans les cieux.»

30


2TG31-32-1200x675.jpg

1

MEDITATION

Accomplissez votre œuvre; laissez à Dieu le soin du résultat.

Je lirai dans le livre «Paraboles de Jésus», page 49, paragraphes 1 et 2. {2TG31: 2.1}

P.J. p. 49: «Le travail du semeur est un acte de foi. Il ne peut percer le mystère de la germination et de la croissance de la semence. Il a confiance dans les moyens dont Dieu se sert pour agir sur la végétation. En livrant sa graine à la terre, il jette en apparence le précieux grain qui pourrait fournir du pain à sa famille. En réalité, il donne ce qu’il possède pour recevoir davantage. Il répand la semence dans l’espoir d’une moisson abondante. Les serviteurs de Jésus-Christ doivent travailler ainsi en comptant que la semence produira une moisson. Il se peut que pendant un certain temps, la bonne semence passe inaperçue dans un cœur dur, intéressé, épris du monde et donne l’impression de n’y avoir pas pris racine. Mais par la suite, sous l’influence de l’Esprit-Saint, l’invisible semence lève et porte du fruit à la gloire de Dieu. Dans notre travail journalier, nous ne savons pas ce qui réussira, ceci ou cela. Nous n’avons pas à nous préoccuper, nous devons accomplir notre tâche et laisser à Dieu le soin du résultat.» {2TG31: 2.2}

Prions afin de posséder la foi, puis rendons-nous joyeusement dans la vigne et semons la semence que l’Eternel a si généreusement dispensée, nous rappelant sa promesse qui déclare que son œuvre ne retournera pas à lui à vide, mais qu’elle prospérera là où Il l’aura envoyée. Nous devons aussi nous souvenir que la foi est le premier barreau de l’échelle qui conduit au salut, et que sans la foi nous ne pouvons être agréables à Dieu. {2TG31: 2.3}

2

LA RESTAURATION ET SON EPOQUE

ÉTUDE PRÉSENTÉE PAR V.T. HOUTEFF

MINISTRE DES ADVENTISTES DAVIDIENS DU 7e JOUR

SABBAT 13 MARS 1948

CHAPELLE MONT CARMEL

WACO, TEXAS

Notre texte d’étude se trouve au troisième chapitre du livre des Actes. {2TG31: 3.1}

Ac. 3: 19-21 – «-vous donc et convertissez-vous, pour que vos péchés soient effacés, afin que des temps de rafraîchissement viennent de la part du Seigneur, et qu’Il envoie celui qui vous a été destiné, Jésus-Christ, que le ciel doit recevoir jusqu’aux temps du rétablissement de toutes choses, dont Dieu a parlé anciennement par la bouche de ses saints prophètes.»

Il nous est rapporté ici que les cieux doivent recevoir le Seigneur, non pour toujours, mais jusqu’à l’époque «la restitution de toutes choses.» Par conséquent Il (le Seigneur) doit revenir sur terre à l’époque de la restitution. {2TG31: 3.2}

Ce retour sera-t-il imprévu? Ou encore, le Seigneur enverra-t-il premièrement quelqu’un afin de préparer Son chemin? Et si quelqu’un doit précéder sa venue, qui sera-ce? – «Il leur répondit: Elie viendra premièrement et rétablira toutes choses.» Mc. 9: 12. En outre par le prophète Malachie le Seigneur déclare: {2TG31: 3.3}

Mal. 3: 1; 4:5 – «, j’enverrai mon messager; et il préparera le chemin devant moi. Et soudain entrera dans son

3

temple le Seigneur que vous cherchez; et le messager de l’alliance que vous désirez, voici, il vient, dit l’Eternel des Armées. Voici, je vous enverrai Elie, le prophète, avant que le jour de l’Eternel arrive, ce jour grand et redoutable.»

Ici les Ecritures soulignent que quelqu’un ayant l’Esprit et la puissance d’Elie doit tout d’abord apparaître, et que non seulement il préparera le chemin, mais il restaurera aussi toutes choses. Il est évident que le message d’Elie restaurera toutes choses au jour grand et terrible de l’Eternel, au jour de la restitution, jour où l’Eternel fera son apparition dans son temple, à savoir l’Eglise. L’Esprit d’Elie était un esprit contre l’idolâtrie, et sa puissance, une puissance capable de détruire ceux qui conduisaient à cette idolâtrie; elle avait pour fruit la pureté. {2TG31: 4.1}

Mal. 3: 2, 3 – «pourra soutenir le jour de sa venue? Qui restera debout quand il paraîtra? Car il sera comme le feu du fondeur, comme la potasse des foulons. Il s’assiéra, fondra et purifiera l’argent; il purifiera les fils de Lévi, il les épurera comme on épure l’or et l’argent, et ils présenteront à l’Eternel des offrandes avec justice.»

Lors de cette venue il ne conduira pas Ses saints dans les palais qui se trouvent là-haut, mais au contraire il purifiera les fils de Lévi – le ministère -; Il doit détruire ceux qui sont à la tête de l’idolâtrie. Puisque la pureté de ses serviteurs doit être premièrement restaurée, il s’ensuit que la restauration commence par l’église. C’est de cette manière que l’état édénique de paix et de sécurité doit être restauré, car il nous est dit dans {2TG31: 4.2}

Es. 11: 6-9 – «loup habitera avec l’agneau, et la panthère se couchera avec le chevreau; le veau, le lionceau, et le

4

 bétail qu’on engraisse, seront ensemble, et un petit enfant les conduira. La vache et l’ourse auront un même pâturage, leurs petits un même gîte; et le lion, comme le bœuf, mangera de la paille. Le nourrisson s’ébattra sur l’antre de la vipère, et l’enfant sevré mettra sa main dans la caverne du basilic. Il ne se fera ni tort ni dommage sur toute ma montagne sainte; car la terre sera remplie de la connaissance de l’Eternel, comme le fond de la mer par les eaux qui le couvrent.»

Telle était la situation en Eden, telle doit-elle être à nouveau si toutes choses doivent être restaurées et si ces prophéties doivent s’accomplir. {2TG31: 4.3}

Es. 11: 10 – «ce jour, le rejeton d’Isaï sera là comme une bannière pour les peuples; les nations se tourneront vers lui, et la gloire sera sa demeure.»

«ce jour-là» — à savoir au jour où cette paix et cette sécurité édéniques seront restaurées – alors, et non pas après cette époque, le royaume de Juda et d’Israël seront rétablis. (Ez. 37: 16-28) et se tiendront comme une bannière. Les Gentils rechercheront cette «ère». Cette restauration de Juda et d’Israël a lieu par conséquent pendant le temps de grâce, à cause du fait que les Gentils rechercheront la «ère». Il est alors évident que les nations seront encore présentes au moment où cette paix et cette sécurité édéniques seront restaurées pour le peuple de Dieu, pendant la période du jour grand et terrible. {2TG31: 5.1}

«’est pourquoi, à cause de vous, Sion sera labourée comme un champ, Jérusalem deviendra un monceau de pierres, et la montagne du temple une sommité couverte de bois. Il arrivera dans la suite des temps, que la montagne de la maison de l’Eternel sera fondée sur le sommet des montagnes, qu’elle s’élèvera par-dessus

5

les collines, et que les peuples y afflueront. Des nations s’y rendront en foule, et diront: Venez et montons à la montagne de l’Eternel, à la maison du Dieu de Jacob, afin qu’il nous enseigne ses voies, et que nous marchions dans ses sentiers. Car de Sion sortira la loi, et de Jérusalem la parole de l’Eternel.» Mi. 3: 12; 4: 1, 2. {2TG31: 5.2}

Manifestement, la restauration de toutes choses doit se faire après la dispersion des Juifs et suite à la destruction de l’ancienne Jérusalem, à l’ère chrétienne, à la fin des temps ; le fait que beaucoup de peuples se joindront à l’Eternelémontre par conséquent que la restauration a lieu pendant la période du temps de grâce, au jour grand et terrible. La “ère” aussi sera présente et les nations la chercheront. Le jour sera grand pour les justes mais terrible pour les pécheurs. {2TG31: 6.1}

Za. 14: 4, 5: «pieds se poseront en ce jour sur la montagne des oliviers, qui est vis-à-vis de Jérusalem, du côté de l’orient; la montagne des oliviers se fendra par le milieu, à l’orient et à l’occident, et il se formera une très grande vallée: une moitié de la montagne reculera vers le septentrion, et une moitié vers le midi. Vous fuirez alors dans la vallée de mes montagnes, car la vallée des montagnes s’étendra jusqu’à Atzel; vous fuirez comme vous avez fui devant le tremblement de terre , au temps d’Osias, roi de Juda. Et l’Eternel, mon Dieu, viendra, et tous ses saints avec lui.»

«ce jour» – Quel est ce jour ? Au jour où toutes les nations se rassembleront contre la Jérusalem actuelle et la libéreront du joug des Gentils. En ce jour-là, les pieds du Seigneur se poseront sur le Mont des Oliviers. Le Mont des Oliviers se séparera par

6

le milieu à l’Orient et à l’Occident, et il se formera une très grande vallée «une moitié de la montagne reculera vers le septentrion et une moitié vers le midi.» Za. 14: 4. La venue du Seigneur après le millénium sera semblable à celle-là. Voir Premiers Ecrits page 51, 52. {2TG31: 6.2}

Les serviteurs de Dieu, s’enfuiront alors vers la vallée des montagnes où se tiennent les pieds du Seigneur et tous les saints avec eux; c’est à dire que les «» du Seigneur ouvriront la voie en vue de la restauration du Royaume pour que le peuple s’y rassemble. {2TG31: 7.1}

Es. 11: 11- 14 – «ce même temps, le Seigneur étendra une seconde fois sa main, pour racheter le reste de son peuple, dispersé en Assyrie et en Egypte, à Pathros et en Ethiopie, à Elam, à Schinéar et à Hamath, et dans les îles de la mer. Il élèvera une bannière pour les nations, il rassemblera les exilés d’Israël, et il recueillera les dispersés de Juda, des quatre extrémités de la terre. La jalousie d’Ephraïm disparaîtra, et ses ennemis en Juda seront anéantis; Ephraïm ne sera plus jaloux de Juda, et Juda ne sera plus hostile à Ephraïm. Ils voleront sur l’épaule des Philistins à l’occident, ils pilleront ensemble les fils de l’Orient; Edom et Moab seront la proie de leurs mains, et les fils d’Ammon leur seront assujettis.»

Ici nous remarquons que la paix régnera dans «vallée des montagnes», la paix entre les bêtes et notamment entre les hommes, car le lion ne fera pas de mal à l’agneau, et Juda ne sera plus hostile à Ephraïm et Ephraïm n’enviera

7

plus Juda. Néanmoins Juda et Ephraïm seront en conflit avec les nations environnant le pays, car ils voleront par dessus les épaules des Philistins et se saisiront d’Edom et de Moab. Cependant les Ammonites les obéiront. {2TG31: 7.2}

Es. 11: 15 – «’Eternel desséchera la langue de la mer d’Egypte, et il lèvera sa main sur le fleuve, en soufflant avec violence: il le partagera en sept canaux, et on le traversera avec des souliers.»

Oui, l’Eternel ouvrira la voie en vue du rassemblement de son peuple. Par conséquent l’exode d’aujourd’hui sera semblable à l’exode d’hier, mais seulement à une plus grande échelle. Le peuple de Dieu dans ces derniers jours sera rassemblé non seulement du pays d’Egypte, mais de tous les pays. {2TG31: 8.1}

Es. 11: 16 – «il y aura une route pour le reste de son peuple, qui sera échappé de l’Assyrie, comme il y en eut une pour Israël, le jour où il sortit du pays d’Egypte.»

C’est ainsi que les royaumes d’Israël et de Juda seront restaurés et qu’ils recevront la paix en abondance. {2TG31: 8.2}

Mi. 4: 4 – «habiteront chacun sous sa vigne et sous son figuier, et il n’y aura personne pour les troubler; car la bouche de l’Eternel des armées a parlé.»

Et maintenant voici la lumière et l’appel de Dieu: {2TG31: 8.3}

Es. 2: 5 – «de Jacob, venez, et marchons à la lumière de l’Eternel!»

Le message d’Elie qui restaure toutes

8

 choses est vraiment une addition au Message du Troisième Ange, et deviendra certainement un grand cri. Il rassemblera le peuple de Dieu des quatre coins de la terre, et il le fera sortir de Babylone au moment où la terre sera éclairée par la gloire de l’ange. (Ap. 18: 1-4). Voir Premiers Ecrits p. 277). {2TG31: 8.4}

De même que l’arche de Noé préserva toutes les créatures vivantes qui vécurent sur la terre après le déluge, ainsi doit-il en être des royaumes restaurés de Juda et d’Israël qui doivent rassembler et préserver des plaies toutes les créatures vivantes qui doivent habiter sur la nouvelle terre; à notre époque le royaume restauré sera cette arche et ses habitants vivront et régneront mille ans avec Christ (Ap. 20: 4), et finalement ils retourneront sur la terre quand elle aura été renouvelée. {2TG31: 9.1}

Es. 65: 17, 18, 25 – «je vais créer de nouveaux cieux et une nouvelle terre; on ne se rappellera plus les choses passées, elles ne viendront plus à l’esprit. Réjouissez-vous plutôt et soyez dans l’allégresse, à cause de ce que je vais créer; car je vais créer Jérusalem pour l’allégresse, et son peuple pour la joie. Le loup et l’agneau paîtront ensemble, le lion, comme le bœuf, mangera de la paille, et le serpent aura la poussière pour nourriture. Il ne se fera ni tort ni dommage sur toute ma montagne sainte, dit l’Eternel.»

Manifestement, ceux qui cherchent à entrer dans cette arche où règne la Sécurité, vivront et régneront avec Christ pendant mille ans, et ceux qui la rejette avec mépris se coucheront sans souffle dans le “de l’abîme” et ce jusqu’à la résurrection qui aura lieu après les mille ans; ils ressusciteront uniquement pour l’opprobre et la honte éternelle, en outre, ils auront à souffrir la seconde mort. {2TG31: 9.2}

Combien alors il s’avère important que nous ne puissions pas nous endormir, mais que nous nous puissions nous lever et nous revêtir du vêtement de noces

9

 maintenant, de peur que nous ne nous retrouvons pleurant et grinçant des dents, faisant pire que les antédiluviens qui ne se trouvaient pas dans l’arche quand vint le déluge et que les éclairs et le tonnerre foudroyaient le ciel et que les fontaines de l’abîme se rompaient. {2TG31: 9.3}

Jusqu’ici nous avons vu que la restauration de «choses» commence par le rassemblement des peuples à Juda, et que le Royaume sera complet au moment où la terre sera renouvelée. Par conséquent, faisons ce que nous pouvons pour aider à la construction de l’arche maintenant et y entrer avec le plus d’âmes possible, car, la révélation de l’Inspiration relative à cette Vérité montre que nous approchons du jour de la restitution de toutes choses, et qu’il s’agit du message de l’heure. {2TG31: 10.1}

10

POEME

11

SI UN HOMME MEURT COMMENT REVIENDRAIT-IL A LA VIE? A QUOI SERA-T-IL SEMBLABLE?

ÉTUDE PRÉSENTÉE PAR V.T. HOUTEFF

MINISTRE DES ADVENTISTES DAVIDIENS DU 7e JOUR

SABBAT 20 MARS 1948,

CHAPELLE MONT CARMEL

WACO TEXAS

«Car si nous croyons que Jésus est mort et qu’il est ressuscité, croyons aussi que Dieu ramènera par Jésus et avec lui ceux qui sont morts. Voici, en effet, ce que nous vous déclarons d’après la parole du Seigneur, nous les vivants, restés pour l’avènement du Seigneur, nous ne devancerons pas ceux qui sont morts. Car le Seigneur lui- même, à la voix d’un archange, et au son de la trompette de Dieu descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement. Ensuite, nous les vivants, qui serons restés, nous serons enlevés avec eux sur des nués, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur. Consolez vous donc les uns les autres par ces paroles.» 1 Th. 4:14-18 {2TG32: 12.1}

Ici nous voyons que non seulement ceux qui seront ramenés à la vie lors de la première résurrection ne serons pas simplement ramenés à la vie mais qu’ils ne mourront plus jamais. {2TG32: 12.2}

Maintenant pour trouver notre réponse à notre question à quoi ressemblera l’homme s’il vit de nouveau? Nous considérerons premièrement le livre de la Genèse. {2TG32: 12.3}

Ge. 2: 7 – «’Eternel Dieu forma l’homme de la poussière de la terre, Il souffla dans ses narines un souffle de vie et l’homme devint un être vivant.»

12

A travers ce verset nous apprenons que Dieu forma l’homme de la poussière de la terre. Puis le souffle de vie fut introduit dans ses narines et ainsi l’homme devint une âme vivante. Le processus du développement est le même que celui de la formation de la glace (une température basse et de l’eau forment de la glace ainsi le corps et le souffle de vie forment l’âme. Par conséquent lorsque le souffle de vie quitte le corps l’homme n’est plus un être vivante – Il en est ainsi de la glace lorsqu’elle redevient de l’eau. Il est évident que l’homme ni a plus d’âme existent après que le souffle de vie ait quitté son corps, car le corps et le souffle de vie forment ensemble l’âme. {2TG32: 13.1}

«J’ai reconnu» dit l’homme sage «que tout ce que Dieu fait durera toujours, qu’il n’y a rien à y ajouter et rien à retrancher, et que Dieu agit ainsi afin qu’on le craigne.» Ec. 3: 14{2TG32: 13.1}

Ec. 9: 5, 6 – «vivants en effet savent qu’ils mourront; mais les morts ne savent rien, et il n’y a pour eux plus de salaire, puisque leur mémoire est oubliée. Et leur amour et leur haine et leur envie, ont déjà péri; et lis n’auront plus jamais aucune part à tout ce qui se fait sous le soleil.»

Ec. 3:18-21 – «’ai dit en mon cœur, au sujet des fils de l’homme, que Dieu les éprouverait, et qu’eux mêmes verraient qu’ils ne sont que des bêtes. Car le sort des fils de l’homme et celui de la bête sont pour eux un même sort; comme meurt l’un, ainsi meurt l’autre, ils ont tous un même souffle, et la supériorité de l’homme sur la bête est nulle; car tout est vanité. Tout va dans un même lieu; tout a été fait de la poussière, et tout retourne à la poussière. Qui sait

13

 si le souffle de l’homme monte en haut et si le souffle de la bête descend en bas dans la terre.»

Premièrement, l’Inspiration nous dit comment fut créé l’homme et à quoi ressemble-t-il. Puis elle demande de façon catégorique «sait si le souffle des fils de l’homme monte, et si le souffle de la bête descend dans la terre? La seule réponse qui peut être donné est que personne ne sait, si ce n’est Dieu le sait. Et puisqu’il nous ait dit que le corps et le souffle de vie mis ensemble et non séparément forment l’âme, il est alors clair qu’un homme mort n’a pas d’âme, que le corps retourne à la poussière, et le souffle retourne au souffle, au vent. En outre quelque soit ce qu’il advient de la bête arrive aussi à l’homme. Tous deux possèdent un souffle, déclare l’inspiration et que l’un n’a pas de prééminence sur l’autre. {2TG32: 14.1}

Il en est de même de la bête et de l’homme. C’est ce que déclare Dieu à propos de l’âme et nous devrions le croire plutôt que de nous fourvoyer avec des théories non inspirées d’homme qui de façon présomptueuse affirment que l’âme ne meurt jamais, bien que Dieu déclare, «’âme de celui qui pêche mourra» Ez. 18:4. Par conséquent, lorsqu’un homme meurt, son âme disparaît comme le fait la glace lorsque la température augmente au-dessus du gel. {2TG32: 14.2}

Nous considérerons ce à quoi l’homme ressemblait avant qu’il ne pèche, afin de savoir ce à quoi il ressemblera lorsqu’il reviendra à la vie. {2TG32: 14.3}

Ge. 3: 6-8 – «La femme vit que l’arbre était bon à manger et agréable à la vue, et qu’il était précieux pour ouvrir l’intelligence; elle prit de son fruit, et en mangea; elle en donna aussi à son mari, qui était auprès d’elle, et il en mangea. Les yeux de l’un et de l’autre s’ouvrirent, ils connurent qu’ils étaient nus, et ayant

14

 cousu des feuilles de figuier, ils s’en firent des ceintures. Alors ils entendirent la voix de l’Éternel Dieu, qui parcourait le jardin vers le soir, et l’homme et sa femme se cachèrent loin de la face de l’Éternel Dieu, au milieu des arbres du jardin.»

Immédiatement après qu’Adam et Eve eussent mangé du fruit interdit un changement surprenant se produisit. Ils remarquèrent instantanément que la lumière de vie et de la beauté qui leur servaient d’habits avait disparu, et ils se virent nus, laids et honteux à leurs propres yeux. Ils essayèrent donc de se couvrir avec de feuille et de se cacher derrière les arbres. Vous pensez bien que les vêtements de feuille ne convenaient pas et par conséquent le Seigneur leur fabriqua des «de peaux». {2TG32: 15.1}

A quoi ressemblerait un homme s’il revenait à la vie? Il est certain qu’il ne sera pas moins que ce que ce qu’il était au commencement car tout ce qui était perdu sera restauré. Il ne subira pas non plus d’amélioration, car tout ce que Dieu fit il le déclara «ès bon». Ge. 1:31. Ainsi donc si un homme revient à la vie il sera semblable à Adam avant qu’il ne pécha. {2TG32: 15.2}

Maintenant pour trouver la réponse quant à la question «vivra-t-il de nouveau?» Nous considérerons le livre d’Ezéchiel {2TG32: 15.3}

Ez. 37:1-10 – «main de l’Eternel fût sur moi, et l’Eternel me transporta en esprit, et me déposa dans le milieu d’une vallée remplie d’ossements. Il me fit passer auprès d’eux tout autour; et voici ils étaient fort nombreux, à la surface de la vallée, et ils étaient complètement secs. Il me dit: fils de l’homme ces os pourront –ils revivre? Je répondis: Seigneur Eternel tu le sais. Il me dit: prophétise sur ces os,

15

et dis leur: ossements desséchés, écoutez la parole de l’Eternel! Ainsi parle le Seigneur l’Eternel, à ces os: Voici, je vais faire entrer un esprit en vous, et vous vivrez; Je vous donnerai des nerfs, je ferai croître sur vous de la chair, je vous couvrirai de peau, je mettrai en vous un esprit, et vous vivrez. Et vous saurez que je suis l’Eternel.

«prophétisai, selon l’ordre que j’avais reçu. Et comme je prophétisais, il y eut un bruit, et voici, il se fît un mouvement, et les os se rapprochèrent les uns des autres. Je regardai, et voici, il leur vint des nerfs, la chair crût, et la peau les couvrit par dessus; mais il n’y avait point en eux d’esprit. Il me dit: Prophétise, et parle à l’esprit! Prophétise, fils de l’homme et dis à l’esprit: ainsi parle le Seigneur, l’Eternel: Esprit viens des quatre vents, souffle sur ces morts, et qu’ils revivent! Je prophétisai, selon l’ordre qu’il m’avait donné. Et l’Esprit entra en eux, et ils reprirent vie, et ils se tinrent sur leurs pieds: c’était une armée nombreuse, très nombreuse.» {2TG32: 16.1}

Nous apprenons ici que le processus de la résurrection est semblable à celle de la création. Il y a d’abord le squelette de l’homme, ensuite ses organes, la chair, la peau et en dernier lieu le souffle et il devient à nouveau une âme vivante. Vous voyez que l’âme de l’homme ou son esprit, n’est pas appelé à descendre des cieux, ni à monter des enfers En fait, aucune âme sinon le vent qui vient des quatre coins de la terre qui remplit ses poumons sur l’ordre de Dieu et ainsi l’homme redevient un être vivant. Les mêmes éléments qui composèrent l’homme seront les mêmes qui le constitueront une fois de plus car les os se rassembleront. Lorsqu’il sera donc ainsi recréé ou ressuscité, il conservera garder la connaissance et la mémoire qu’il

16

 avait à sa mort, autrement l’homme qui ressuscite ne pourrait être le même homme qui était mort et s’il n’en était pas ainsi, alors l’expérience qu’il avait obtenue durant sa vie serait perdue. {2TG32: 16.2}

L’autre centre d’intérêt serait de savoir pourquoi il y a deux résurrections distantes de mille ans (Ap. 20:5, 6). Considérons l’Épître aux Romains. {2TG32: 17.1}

Ro. 8: 10-11 – «si Christ est en vous, le péché il est vrai, est mort à cause du péché, mais l’esprit est vie à cause de la justice. Et si l’Esprit qui a ressuscité Jésus d’entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité Christ d’entre les morts rendra aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous.»

Ceux qui meurent avec l’Esprit de Christ en eux sont ceux qui ont part à la résurrection des justes. Mais ceux qui n’ont pas l’Esprit de Christ ont part à la résurrection des injustes, qui a lieu mille ans après la résurrection des justes. {2TG32: 17.2}

Ap. 20: 6 – «et saints ceux qui ont à la première résurrection! La seconde mort n’a pas de pouvoir sur eux; mais ils seront sacrificateurs de Dieu et de Christ, et ils règneront avec lui pendant mille ans.»

Si ces versets veulent dire ce qu’ils disent concernant les justes, en réalité ils disent concernant les méchants: {2TG32: 17.3}

«et impie celui qui n’a pas part à la première résurrection: sur une telle personne la seconde mort a de la puissance; ils ne seront pas prêtres de Dieu et de Christ et ne règneront pas avec lui durant

17

 les mille ans. {2TG32: 17.4}

Si nous acceptons la Parole de Dieu telle que nous la donne l’Inspiration et si nous la pratiquons, nous vivrons à nouveau et reflèterons parfaitement l’image de Dieu à l’instar d’Adam et d’Eve .De même le jardin d’Eden fleurira comme autrefois et l’arbre de la vie portera ses fruits chaque mois et voyez vous l’homme vivra ainsi de nouveau et cela éternellement. {2TG32: 18.1}

«Il essuiera toutes larmes de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n’y aura ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. Et celui qui était assis sur le trône dit: voici je fais toutes choses nouvelles. Et il dit: écrit; car ces choses sont certaines et véritables. Et il me dit: c’est fait! Je suis l’alpha et l’oméga, le commencement et la fin. A celui qui a soif je donnerai de la source de l’eau de vie gratuitement. Celui qui vaincra, héritera ces choses.» Ap. 21: 4-7 {2TG32: 18.2}

«quand tout ce qui est parfait sera venu, ce qui est partiel disparaîtra. Lorsque, j’étais enfant, je parlais comme un enfant, je pensais comme un enfant, je raisonnais comme un enfant; lorsque je suis devenu homme, j’ai fais disparaître ce qui était de l’enfant. Aujourd’hui, nous voyons au moyen d’un miroir, d’une manière obscure, mais alors nous verrons face à face; aujourd’hui je connais en parti, mais alors, je connaîtrai comme j’ai été connu. Maintenant donc ces trois choses demeurent: la foi, l’espérance, la charité; mais la plus grande de ces choses, c’est la charité.» 1 Co. 13: 10-13 {2TG32: 18.3}

18


2TG29-30-1200x675.jpg

1

MEDITATION

«dépendance se trouve en Dieu»

Je lirai dans le livre «Paraboles de Jésus» à la page 47, au troisième paragraphe: {2TG29: 2.1}

P.J. p. 47: «parabole de la semence nous montre que Dieu est à l’œuvre dans la nature. La semence porte en elle le principe de la germination que Dieu lui a imparti, mais, livrée à elle-même, elle ne pourrait germer. L’homme a un rôle à jouer dans le développement de la graine. Il doit préparer le terrain, y mettre de l’engrais nécessaire et l’ensemencer. Mais si sa mission est de cultiver ainsi la terre, son action a des limites. Il n’est pas de force ou de sagesse humaine capable de faire sortir de la semence une plante vivante. Que l’homme fasse de son mieux, il dépendra encore de celui qui unit les semailles et la moisson par les anneaux merveilleux de sa toute-puissance.» {2TG29: 2.2}

Nous nous agenouillerons et prierons afin d’obtenir la sagesse, le tact et un bon jugement lorsque nous plantons la semence de la Vérité, nous prierons pour savoir qu’au delà de cette action nous n’y pouvons rien. Le Tout-Puissant par lequel nous vivons et par lequel nous avons le mouvement et l’être, doit faire le reste. {2TG29: 2.3}

2

CE QUE LA VERITE LIERA SUR LA TERRE, LE SERA AUSSI DANS LE CIEL

ÉTUDE PRÉSENTÉE PAR V.T. HOUTEFF

MINISTRE DES ADVENTISTES DAVIDIENS DU 7e JOUR

SABBAT 28 FEVRIER 1948

CHAPELLE MONT CARMEL

WACO, TEXAS

Notre texte se trouve au chapitre seize de Matthieu. Nous commencerons aux versets 13 et 14. {2TG29: 3.1}

Mt. 16: 13, 14 – «ésus, étant arrivé dans le territoire de Césarée de Philippe, demanda à ses disciples: Qui dit-on que je suis, moi, le Fils de l’homme? Ils répondirent: Les uns disent que tu es Jean-Baptiste, les autres Elie, les autres, Jérémie, ou l’un des prophètes.»

Jésus pose ici une question vitale: Qui pensent-ils que je suis? La réponse qui lui fut donnée lui révéla l’ignorance du peuple, car il semble qu’il devrait savoir que Christ n’était pas Jean-Baptiste, que Jean l’avait baptisé au commencement de son ministère. En outre, Jésus prêchait même avant que Jean ne fut décapité. {2TG29: 3.2}

Mt. 16: 15, 16 – «vous, leur dit-il, qui dites-vous que je suis? Simon Pierre répondit: Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant.»

Les disciples aussi semblaient incertains quant à l’identité de Jésus. Sans l’ombre d’une hésitation, Pierre fut le seul à répondre, «es le Fils du Dieu vivant.» {2TG29: 3.3 }

3

Mt. 16: 17 – «ésus, reprenant la parole, lui dit: Tu es heureux, Simon, fils de Jonas; car ce ne sont pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais c’est mon Père qui est dans les cieux.»

Pierre reçut la bénédiction, car c’est à lui que le Père révéla Son Fils, car il a été pénétré de cette idée par l’Esprit de la Vérité sacrée, et parce qu’il prononça librement la Vérité. Ce don ayant été ajouté à ces croyances, il fut dit à Pierre: {2TG29: 4.1}

Mt. 16: 18 – «moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur ce rocher je bâtirai mon Eglise, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle.»

Les mots «» et «» se réfèrent à deux choses: A Pierre et à la Vérité qu’il a émise – En Grec, le mot Pierre signifie pierre. Donc en réalité ce que Jésus disait ne visait pas l’homme, mais il cherchait plutôt à lui dire qu’il avait été choisi pour être l’une des pierres devant faire partie de la structure spirituelle – c’est-à-dire l’Eglise. Cependant Jésus a déclaré, sur ce rocher, non sur une pierre, je bâtirai Mon Eglise. Sur quel rocher? Il est évident qu’il s’agit du rocher de la Vérité, la Vérité que Pierre a prononcée – la Vérité que Jésus est le«du Dieu Vivant». {2TG29: 4.2}

Alors Jésus déclara que les portes de l’enfer ne prévaudraient point contre la Vérité, que les portes ne pourraient garder en enfer (dans les tombes) mêmes ceux qui sont morts en Christ, qu’eux aussi devront faire partie de l’Eglise éternelle, l’Eglise qui se tient sur le rocher solide de la Vérité. {2TG29: 4.3}

Mt. 16: 19 – «te donnerai les clefs du royaume des cieux: ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux.»

4

Ici, Jésus déclare que Pierre est devenu le symbole, le type de tous ceux qui déclarent les Vérités divinement révélées. A eux, à l’instar de Pierre sont remises les clefs du Royaume; c’est-à-dire que ceux qui proclament la Vérité Inspirées sont autorises à lier ou à délier par la puissance de la Vérité. Ce qu’ils lient ou délient sur la terre l’est aussi dans le ciel. Elie a décrété qu’il y aurait une famine de trois ans et demie, et il en fut ainsi. Il dit «à Achab: L’Eternel est vivant, le Dieu d’Israël, dont je suis le serviteur! Il n’y aura ces années-ci ni rosée ni pluie, sinon à ma parole.» 1 Rois 17: 1 {2TG29: 5.1}

Mt. 16: 20 – «il recommanda aux disciples de ne dire à personne qu’il était le Christ.»

Vu que le peuple ne savait pas que Jésus était le Fils du Dieu Vivant, Jésus se rendit compte que le leur dire carrément, ne pourrait que causer plus de préjudices en eux. Par conséquent, Il ordonna aux Apôtres de faire la même chose qu’il nous demande aujourd’hui. Ne pas dire froidement au gens: «avons la Vérité, le Message de la onzième heure». Au contraire, nous devons enseigner les Vérités Bibliques Divinement révélées, donnant ainsi l’opportunité à nos auditeurs de tirer leurs propres conclusions; de se décider. S’ils cherchent honnêtement la Vérité, le père Lui-même révèlera à leurs cœurs que c’est le message de la Onzième Heure. {2TG29: 5.2}

Par conséquent nous ne devons avec brusquerie déclarer la Vérité solennelle de Dieu. Nous devons faire preuve d’un bon jugement et de tact. Nous devons semer la graine dans un sol bien préparé si nous voulons la bénédiction de Dieu, si nous voulons que sa pluie et son soleil la fassent pousser et porter du fruit. Si la semence n’est pas semée suffisamment en profondeur, la plante se fanera au lever du soleil, si nous jetons simplement la semence à la surface du sol, les oiseaux la recueilleront. {2TG29: 5.3}

5

Mt. 16: 21-23 – «ès lors Jésus commença à faire connaître à ses disciples qu’il fallait qu’il allât à Jérusalem, qu’ils souffrît beaucoup de la part des anciens, des principaux sacrificateurs et des scribes, qu’il fût mis à mort et qu’il ressuscitât le troisième jour. Pierre, l’ayant pris à part, se mit à le reprendre, et dit: A Dieu ne plaise, Seigneur! Cela ne t’arrivera pas. Mais Jésus, se retournant, dit à Pierre: Arrière de moi, Satan! tu m’es en scandale; car tes pensées ne sont pas les pensées de Dieu, mais celles des hommes.»

La Vérité mentionnée précédemment, est ici amplifiée. Ce que Pierre aura lié ou délié sur la terre sera accepté au ciel uniquement lorsqu’il le sera par le biais de la Vérité divinement révélée. Lorsque Pierre parlait poussé par ses propres impulsions et sentiments, il fut sévèrement repris, et on lui dit clairement que ses suggestions n’étaient pas la Vérité, mais qu’elles étaient inspirées par Satan. Il est alors évident que les disciples de Christ ne doivent lier ou délier qu’avec les clefs de la Vérité. Il leur faut réaliser que c’est seulement la Vérité qui peut ouvrir les portes des cieux. {2TG29: 6.1}

En somme, si nous possédons la Vérité Céleste destinée à notre époque, à l’instar de Pierre qui l’a eue pour son époque, nous avons donc les clefs du ciel et nous pouvons lier ou délier – les décisions de la Vérité sur terre sont les décisions qui sont ratifiées dans le ciel. {2TG29: 6.2}

Mt. 16: 24 – «Jésus dit à ses disciples: Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix, et qu’il me suive.»

Ce verset implique que le souci de Pierre concernait davantage sa propre vie plutôt que celle de Jésus, car Pierre savait que si Jésus devait mourir, sa propre vie serait en danger. Par conséquent il lui fut dit que si quelqu’un voulait suivre Jésus, qu’il devait lui aussi, volontairement consentir à porter sa croix, si tel est ce que décrète la Vérité. Il nous est rapporté que la même chose fut dite aux

6

Apôtres et qu’ils furent fidèles jusqu’à la mort. {2TG29: 6.3}

Mt. 16: 25-27 – «celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui la perdra à cause de moi la retrouvera. Et que servirait-il à un homme de gagner tout le monde, s’il perdrait son âme? ou que donnerait un homme en échange de son âme? Car le Fils de l’Homme doit venir dans la gloire de son Père, avec ses anges; et alors il rendra à chacun selon ses œuvres »

Ici, il est demandé aux disciples du Christ de ne pas fuir le décret de la Vérité, même s’il leur était demandé de laisser leurs propres vies, car en perdant ainsi leurs vies, en réalité, ils la sauveraient pour l’éternité — ils ressusciteront à la résurrection des justes. Mais abandonner la vérité dans le but d’apaiser les ennemis de la Vérité, sauvant ainsi leurs vies temporelles résultera finalement à mourir de la mort de laquelle il n’y a pas de résurrection. {2TG29: 7.1}

Il serait intéressant de savoir si l’Apôtre Pierre fut le premier à qui ont été remises les clefs du Ciel, ou si d’autres l’ont possédée avant lui. Puisque la Vérité Présente confiée à quelqu’un constitue les clefs du Ciel, et puisque ses enseignements lient ou délient ce qui est sur terre et par conséquent est sanctionnées dans le ciel, il s’ensuit que d’autres ont été en possession des clefs avant qu’elles ne furent confiées à Pierre car la terre, l’Eglise et les Vérités Divinement révélées ont existées avant l’époque de Pierre. {2TG29: 7.2}

Citons par exemple Noé. Il fit l’annonce d’un déluge, disant que tout ce qui se trouverait à l’extérieur de l’arche qu’il avait construite périrait, et que tout ce qui y entrerait vivrait. Alors, le fait que le ciel envoya le déluge immédiatement après que Noé eut terminé

 7

 sa prédication, est une preuve en elle-même que ce que Noé avait décrété sur la terre l’était aussi dans le Ciel. Pierre n’était pas le premier à qui les clefs avaient été confiées. {2TG29: 7.3}

Après Noé, nous voyons que les clefs ont été confiées à Abraham; puisque ce qui devait être lié ou délié sur la terre, devait l’être aussi dans le ciel, les trois messagers célestes consultèrent Abraham, concernant la destruction de Sodome et de Gomorrhe. Il fut donc convenu que s’il s’y trouvait dix justes dans la ville où vivaient Lot, qu’elle ne serait pas détruite. Il en fut donc ainsi. Logiquement, après Abraham, les clefs auraient du être confiées à Isaac. Isaac décida que Jacob était celui qui devait recevoir les bénédictions promises, bien que par le droit d’aînesse elles appartenaient à Esaü. En dépit du fait que Jacob obtint les bénédictions promises par fraude, le ciel cependant ratifia ce qu’Isaac avait décrété sur terre – Jacob devint l’ancêtre de Christ. {2TG29: 8.1}

C’est ainsi que de la lignée de Jacob sortit le Seigneur, et que les descendants de Jacob héritèrent la Terre Promise. Possédant les clefs du Royaume des Cieux, Jacob, à la fin de sa vie décréta que le droit d’aînesse de Manassé serait attribué à Ephraïm; ce contre quoi Joseph protesta en essayant de persuader son père de placer sa main droite sur la tête de Manassé (Ge. 48: 17-19). Cependant ce que Jacob avait décrété sur la terre l’était dans le Ciel, car des années plus tard, après la mort du roi Salomon, la tribu d’Ephraïm et non celle de Manassé dirigea le Royaume d’Israël. Nous réalisons donc, que ce que Jacob avait lié sur la terre l’était aussi dans le Ciel. {2TG29: 8.2}

A la même époque que Jacob, Joseph en interprétant le rêve de Pharaon, décréta qu’il y aurait

8

sept années d’abondance, et sept années de famine. Le décret de Joseph était ratifié (lié) dans le Ciel. {2TG29: 8.3}

Moïse dit: «ces gens meurent comme tous les hommes meurent, s’ils subissent le sort commun à tous les hommes, ce n’est pas l’Eternel qui m’a envoyé; mais si l’Eternel fait une chose inouïe, si la terre ouvre sa bouche pour les engloutir avec tout ce qui leur appartient, et qu’ils descendent vivants dans le séjour des morts, vous saurez alors que ces gens ont méprisé l’Eternel.» No. 16: 29, 30 {2TG29: 9.1}

Le décret de Moïse fut lié dans le ciel, car «terre ouvrit sa bouche, et les engloutit, eux et leurs maisons, avec tous les gens de Koré et tous leurs biens» No. 16: 32. {2TG29: 9.2}

Vous le constatez, les clefs du Royaume furent transmises d’une génération à l’autre – des Patriarches aux Prophètes, des Apôtres jusqu’à notre époque. Par exemple, il y a environ soixante années de cela, le fondateur de la Dénomination des Adventistes du Septième Jour déclara que la Conférence Générale ne représentait plus la Grande autorité du Ciel sur la terre (General Conference Bulletin, 34ème Session, vol.4, Extra # 1, 3 Avril 1901, p.25, Colonnes 1 & 2). C’est ainsi que lorsque l’heure de la proclamation du message additionnel pour l’église sonna, (message qui donne force et puissance au Message du 3ème Ange –P.E p. 277), ce message arriva non par la Conférence Générale, mais par les laïques. Ceci constitue une preuve absolue, en ce que les clefs dont Pierre fut investi sont à l’œuvre aujourd’hui. {2TG29: 9.3}

Il est alors évident que les clefs du Royaume des Cieux, se trouvent entre les mains de ceux qui possèdent le Message de l’heure, de l’époque. Par conséquent, aussi clairement que le ciel peut le rendre,

9

la Vérité qui en découle est que, les clefs du Royaume des Cieux sont passées aujourd’hui des mains de la Conférence Générale à celles de l’Association Générale des Adventistes Davidiens du Septième Jour, aussi vrai qu’elles passèrent des mains du Sanhédrin à celles de Pierre à l’époque du premier Avènement de Jésus. C’est ainsi que ce qui est lié sur la terre l’est aussi dans le ciel. {2TG29: 9.4}

10

LE REVEIL ET LA REFORME COURONNES PAR LA PURIFICATION

ÉTUDE PRÉSENTÉE PAR V.T. HOUTEFF

MINISTRE DES ADVENTISTES DAVIDIENS DU 7e JOUR

SABBAT 06 MARS 1948

CHAPELLE MONT CARMEL

WACO, TEXAS

Notre texte d’étude en cet après-midi se situe dans la prophétie de Malachie. Il parle d’un réveil et d’une réforme tels que le monde n’en a jamais connus. Et qui plus est, le fait que la prophétie soit écrite de façon à s’appliquer en partie à Israël d’antan et de façon particulière au peuple des derniers jours, à savoir ceux qui vont au devant du jour grand et terrible de l’Eternel, constitue une preuve que la réforme qui fut s’imposait à l’époque de Malachie s’impose aussi aujourd’hui. {2TG30: 11.1}

Le livre de Malachie ne contient rien de si mystérieux qu’un étudiant de la Bible ne peut comprendre en étudiant ce livre. Par conséquent, j’étudierai avec vous les deux derniers chapitres. Vous pourrez étudier les deux premiers à loisir. Nous commencerons par

Mal. 3: 1, 2 – «, j’enverrai mon messager; il préparera le chemin devant moi. Et soudain entrera dans son temple le Seigneur que vous cherchez; et le messager de l’alliance que vous désirez, voici, il vient, dit l’Eternel des armées. Qui pourra soutenir le jour de sa venue? Qui restera debout quand il paraîtra? Car il sera comme le feu du fondeur, comme la potasse des foulons.»

Ici deux personnes sont révélées, le messager

11

et le Seigneur. Le messager doit précéder la venue du Seigneur. Il doit préparer la voie, c’est alors que le Seigneur apparaîtra. Et qui pourrait être ce messager si ce n’est celui que le Seigneur nomme? Le Seigneur déclare: «, Je vous enverrai Elie le prophète avant le jour grand et terrible de l’Eternel». Mal. 4:5. {2TG30: 11.2}

Ce messager de l’alliance (de la promesse), l’Elie, le prophète antitype préparera la voie; il restaurera toutes choses. Alors qu’il préparera la voie, le Seigneur viendra soudainement dans son temple, dans son Eglise. Quelle sera son œuvre? Elle consistera à purifier ou à épurer son peuple en y éliminant les pécheurs non repentants. «qui pourra soutenir le jour de sa venue?». Cette question déclare solennellement que nous ferions mieux maintenant de nous mettre à l’œuvre et d’accomplir ce que cela nous coûte pour rester debout avant que ne commence la purification. {2TG30: 12.1}

Qui spécialement doit-il purifier? Lisons {2TG30: 12.2}

Mal. 3: 3 – «s’assiéra, fondra et purifiera l’argent; il purifiera les fils de Lévi, il les épurera comme on épure l’or et l’argent; et ils présenteront à l’Eternel des offrandes avec justice.»

Lévi vous le savez, est la tribu d’où sortent les sacrificateurs, les ministres du Seigneur. Le fait que cette prophétie doit trouver son accomplissement total à notre époque, le symbole est alors évident: les Lévites, à savoir les ministres de l’Eternel doivent être purifiés. Puis qu’arrivera-t-il ? {2TG30: 12.3}

Mal. 3: 4 – «l’offrande de Juda et de Jérusalem sera agréable à l’Eternel, comme aux

12

anciens jours, comme aux années d’autrefois.»

Ce verset implique que les offrandes que maintenant nous offrons à l’Eternel ne lui plaisent pas, de même qu’elles ne lui plaisaient pas autrefois. {2TG30: 13.1}

Ici nous avons la promesse magnifique que sous peu il y aura un ministère pur, un peuple pur – un peuple sans fraude dans sa bouche, sans tâche, ni ride, ni rien de semblable. (Ep. 5: 27). Ceux qui ne se mesurent pas à cette norme ne «pas debout». Après cela aucun pécheur ne se tiendra au milieu de lui, «» dit le Seigneur «n’entrera plus chez toi ni incirconcis, ni impur». Es. 52: 1 {2TG30: 13.2}

D’ailleurs ce futur glorieux est réitéré par l’Esprit de Prophétie à notre époque. Telle est la déclaration: {2TG30: 13.3}

«…Seulement ceux qui par la force du Tout-Puissant auront résisté à la tentation, seront autorisés à avoir part dans sa proclamation (le message du Troisième Ange) quand celui-ci deviendra un grand cri». «Review and Herald, 18 nov. 1908.» {2TG30: 13.4}

«avons été enclins à penser que là où il n’y a pas de ministres fidèles, il ne saurait y avoir de vrais chrétiens; mais tel n’est pas le cas. Dieu a promis que là où les bergers ne seraient pas fidèles, qu’Il prendrait lui-même soin du troupeau. Dieu n’a jamais confié l’entière responsabilité du troupeau aux agents humains. Mais les jours de la purification de l’église arrivent à grands pas. Dieu aura un peuple pur et vrai. Lors du puissant criblage qui doit avoir lieu, nous serons à même de mesurer la force d’Israël. Les signes révèlent que les jours approchent où le Seigneur se manifestera avec son van à la main, et il purifiera complètement

13

 son aire.» {2TG30: 13.5}

«jours arrivent à grands pas où il y aura de la perplexité et de la confusion. Satan, revêtu d’habits d’ange, tromperait s’il était possible même les élus. Il y aura des dieux et beaucoup de seigneurs. Tout vent de doctrine soufflera. Ceux qui auront rendu un suprême hommage à la science ainsi appelée à tort, ne seront pas à ce moment les dirigeants. Ceux qui se seront confiés dans l’intellect, le génie ou les talents ne seront pas à la tête. Ils n’ont pas marché avec la lumière Le troupeau ne sera pas confié à ceux qui se seront montrés infidèles. Dans la dernière œuvre solennelle peu de grands hommes seront engagés. Ce sont des propres suffisants, indépendants de Dieu et Il ne peut les utiliser. L’Eternel a des serviteurs fidèles qui à l’heure du criblage, au moment de l’épreuve seront mis en évidence. Ce sont des serviteurs précieux qui, maintenant cachés, n’ont pas fléchi les genoux devant Baal. Ils n’ont pas eu la lumière qui a brillé sur vous dans toute sa splendeur.» Testimonies vol 5, p.80. {2TG30: 14.1}

Lors de la secousse, c’est-à-dire à l’époque du criblage, (Testimonies, Vol.5, p.80) nous serons mieux à même de voir combien servent vraiment le Seigneur. Ceux que nous pensons qui devraient conduire l’église dans le Royaume pourraient ne pas être là, tandis que d’autres qui nous sont totalement inconnus les remplaceront. {2TG30: 14.2}

En outre, on découvrira que ceux qui constamment distillent à l’esprit des laïques qu’il ne devrait plus avoir de messagers venant de la part de Dieu, que l’on n’a plus besoin de Vérité, que l’on cherche constamment à les tromper et que les laïques devraient s’éloigner de tout ce qui ne reçoit pas l’approbation des ministres – ceux qui commettent ces choses sont ceux-là mêmes qui sans le vouloir ont trompé les laïques et qui continuent à faire

14

 de leur mieux afin qu’ils demeurent dans le faux. Vous discerner cette réalité qui, semblable à une balise sur une colline, ne passe pas inaperçue. {2TG30: 14.3}

A moins qu’ils ne se réveillent, la prudence qu’ils manifestent afin de ne pas être trompés n’accomplira qu’une chose: ils demeureront trompés à tout jamais et séparés de la Vérité. Ces derniers ne sauraient rester debout lorsque le Seigneur apparaîtra dans Son Temple. Désormais le Réveil et la Réforme mentionnés dans le livre de Malachie sont les seuls, uniques en leur genre et ils doivent être réellement couronnés par la purification de l’église. Par conséquent ceux qui ne se réveillent pas maintenant dormiront pour toujours. {2TG30: 15.1}

La tromperie de Laodicée venant de l’intérieur, ne devrait pas être pour vous une nouvelle, car vous savez pertinemment que l’Eglise, de tout temps, n’a jamais été trompée par quiconque si ce n’est par ses propres ministres, par ceux qui ont été très estimés, comme le furent les membres du Sanhédrin, par ceux qui crucifièrent le Seigneur, par ceux qui trompèrent la nation jusqu’à ce qu’il fut trop tard pour être sauvé. Ainsi en était-il autrefois, ainsi en a-t-il toujours été, ainsi en est-il aujourd’hui. Arrêtez-vous et réfléchissez là-dessus. {2TG30: 15.2}

Non, je ne vous révèle rien de nouveau. Vous savez qu’il en est ainsi, mais vous n’y avez jamais réfléchi, et c’est là le problème que l’on rencontre avec la Dénomination toute entière. {2TG30: 15.3}

Néanmoins, l’église purifiée triomphera et marchera vers la victoire. «comme la lune, pure comme le soleil, mais terrible comme des troupes sous leurs bannières», elle s’avance dans le monde en «et pour vaincre». Patriarches et Prophètes, p.549. {2TG30: 15.4}

Réalisons une fois pour toutes que le Diable est plus perspicace que nous pouvons le concevoir. Il n’est pas exigeant quant à ce que vous croyez, et ce, aussi longtemps qu’il peut vous retenir dans l’ignorance au sujet la Vérité révélée. C’est ce qu’il fait en ce moment au sein

15

de l’église, en utilisant des hommes influents, des hommes qui peuvent être placés à la meilleure place, des hommes habiles qui savent comment gagner la confiance du peuple, des hommes qui peuvent facilement et tranquillement détourner l’église des messages que Dieu lui envoie pour cette époque, en l’occurrence le message du Jugement des Vivants – la purification de l’église, la purification du sanctuaire. En ce moment Satan œuvre aussi bien qu’il le fit à l’époque du Christ. {2TG30: 15.5}

Cette connaissance de la prophétie de Malachie, la purification de l’église, le Jugement des Vivants, n’est-elle pas plus importante pour l’église que ne l’est le Jugement des Morts? Que vous en semble, avez-vous été trompés par cette étude biblique, ou pensez-vous avoir besoin d’une réforme? {2TG30: 16.1}

Par conséquent, écoutez ce que le Seigneur est sur le point de faire. {2TG30: 16.2}

Mal. 3: 5 – «m’approcherai de vous pour le jugement, et je me hâterai de témoigner contre les enchanteurs et les adultères, contre ceux qui jurent faussement, contre ceux qui retiennent le salaire du mercenaire, qui oppriment la veuve et l’orphelin, qui font tort à l’étranger, et ne me craignent pas, dit l’Eternel des armées.»

Ce ne sont là que quelques péchés commis dans l’église, envers lesquels les hommes se montrent indulgents. Parlant des messagers et de la condition de l’église, l’Inspiration déclare: «…Ils se lamentent et affligent leur âme, à cause de l’orgueil, de l’avarice, de l’égoïsme et des tromperies de presque toutes sortes ont envahi l’église. On méprise l’Esprit de Dieu qui fait entendre des reproches, tandis que les serviteurs de Satan triomphent. Dieu est déshonoré et la Vérité reste sans effet.» Témoignages pour l’église vol. 2 p.73. {2TG30: 16.3}

16

Vous recevrez la marque de la délivrance seulement si vous soupirez et gémissez à cause de toutes les abominations. Ez. 9: 4-6. {2TG30: 17.1}

En plus de cette liste de péchés, Dieu attire notre attention vers celle qui suit et Il nous demande de nous repentir: {2TG30: 17.2}

Mal. 3: 6-9 – «je suis l’Eternel, je ne change pas; et vous, enfants de Jacob, vous n’avez pas été consumés. Depuis le temps de vos pères, vous vous êtes écartés de mes ordonnances, vous ne les avez point observées. Revenez à moi, et je reviendrai à vous, dit l’Eternel des armées. Et vous dites: En quoi devons-nous revenir? Un homme trompe-t-il dieu? Car vous me trompez, et vous dites: En quoi t’avons-nous trompé? Dans les dîmes et les offrandes. Vous êtes frappés par la malédiction, et vous me trompez, la nation toute entière!»

Ces versets ne condamnent pas les membres d’église de vol envers Dieu, mais la Dénomination toute entière, «nation toute entière». En outre vous vous rendrez compte que l’histoire du chapitre trois commence au chapitre deux. Là, vous remarquerez que le Seigneur s’adresse aux ministres et non aux laïques, disant: «… Maintenant à vous cet ordre sacrificateurs!» Mal. 2:1. Il est alors évident que le problème ne se situe pas au niveau des laïques qui par principe paient fidèlement leurs dîmes et leurs offrandes, mais au niveau de la Dénomination qui cependant dérobe Dieu en recevant les dîmes et qui, en même temps combat Son message de l’heure, au lieu de l’accepter et de le promulguer – le message du Jugement des Vivants. L’argent de Dieu est utilisé dans le but de tromper son peuple quant à la Vérité, et non de l’éclairer avec cette Vérité – retenant son peuple dans les ténèbres et la tromperie en lui interdisant de faire ses propres recherches sur le message de l’heure. Quelle responsabilité! {2TG30: 17.3}

Voici ce que Dieu voudrait que les laïques fassent: {2TG30: 17.4}

17

Mal. 3: 10 – «à la maison du trésor toutes les dîmes, afin qu’il y ait de la nourriture dans la maison; mettez-moi de la sorte à l’épreuve, dit l’Eternel des armées. Et vous verrez si je n’ouvre pas pour vous les écluses des cieux, si je ne répands pas sur vous la bénédiction en abondance»

Où doit-on rechercher le grenier de Dieu ? Là où se trouve la Vérité de Dieu pour aujourd’hui, quelque soit le lieu où la «nourriture au temps convenable» est dispensée. {2TG30: 18.1}

La déclaration «Apportez toutes les dîmes dans ma maison» implique que quelques-uns les apportent déjà, mais non tous. Ceci de concert avec l’accusation que toute la nation dérobe Dieu, démontrent de façon affirmative qu’en ce moment les dîmes ne sont pas apportées au grenier de Dieu, mais ailleurs. Pour me répéter, le grenier de Dieu a toujours été et sera toujours là où se trouve «le message de l’heure», là où se trouve la «Vérité Présente», la maison d’où la nourriture au temps convenable est dispensée au moment où les dîmes sont payées. {2TG30: 18.2}

Puisque l’ancien message, c’est-à-dire le message du «Jugement des Morts» est périmé, à l’instar du message de Noé relatif au déluge, vu que la Dénomination dans son ensemble a rejeté et est entrain de combattre le Message de l’heure et qu’elle continue de recueillir les dîmes du peuple, il est évident que c’est vraiment dérober Dieu. {2TG30: 18.3}

Par conséquent il est demandé au peuple de Dieu d’envoyer sa dîme dans le «grenier», là où est dispensée la Vérité Présente, car maintenant c’est de la Vérité Présente dont le peuple a besoin. «Il y a de nombreuses vérités dans la Parole de Dieu, mais c’est de la Vérité Présente dont le troupeau a besoin aujourd’hui». Premiers Ecrits, p. 63. Cette promesse appartient à ceux qui obéissent. {2TG30: 18.4}

18

Mal. 3: 11, 12 – «vous je menacerai celui qui dévore, et il ne vous détruira pas les fruits de la terre, et la vigne ne sera pas stérile dans vos campagnes, dit l’Eternel des armées. Toutes les nations vous diront heureux, car vous serez un pays de délices, dit l’Eternel des armées.»

Il ne promet ses bénédictions sous aucune autre condition. Vous n’avez pas de chance? Vous n’arrivez pas à joindre les deux bouts? Commencez à payer vos dîmes. Notez avec soin que Dieu ne réclame pas la dîme mais les dîmes, c’est-à-dire la dîme et les offrandes volontaires. {2TG30: 19.1}

Il ne veut pas qu’elles soient dépensées selon vos propres projets. Vous devez les apporter dans le «». «…Voici ce qu’il avait dit de la première dîme «Quant aux enfants de Lévi, voici, je leur donne en héritage toutes les dîmes d’Israël.» A l’égard de la deuxième dîme, il avait ordonné: «mangeras, en présence de l’Eternel, ton Dieu, dans le lieu que l’Eternel aura choisi pour que son nom y soit invoqué, la dîme de ton blé, de ton vin nouveau, de ton huile, des premiers-nés de ton gros et de ton menu bétail, afin que tu apprennes à craindre toujours l’Eternel, ton Dieu.» Deux années de suite, les Israélites devaient apporter au sanctuaire cette seconde dîme ou son équivalent en argent. Après avoir fait à Dieu une offrande d’actions de grâces et donné une portion déterminée au prêtre, l’offrant devait consommer le reste en agapes religieuses auxquelles il invitait l’étranger, l’orphelin et la veuve. Cette ordonnance permettait à l’Israélite, à l’époque des fêtes annuelles, non seulement d’offrir au Seigneur des dons reconnaissants, mais aussi d’inviter à des repas fraternels les prêtes et les lévites qui, mis en contact avec le peuple, avaient l’occasion de l’encourager et de l’instruire dans le service divin.» {2TG30: 19.2}

«troisième année, en échange, cette deuxième dîme devait être utilisée pour recevoir sous son toit le Lévite et le pauvre. «la donneras, ordonnait la loi, au Lévite et à l’étranger, à l’orphelin et à la veuve, afin qu’ils aient à manger dans

19

 tes villes et qu’ils soient rassasiés.» Cette dîme constituait ainsi un fonds destiné à des buts charitables et hospitaliers.» Patriarches et Prophètes, p. 518. {2TG30: 19.3}

Le commandement est que,«…n ne se présentera pas devant l’Eternel les mains vides». De. 16: 16 {2TG30: 20.1}

Dieu ne ment pas. Il accomplit ses promesses. Il ne faillit jamais. Rien ne peut l’offenser davantage sinon l’incrédulité et l’infidélité à sa Parole. {2TG30: 20.2}

Mal. 3: 13-15 – «paroles sont rudes contre moi, dit l’Eternel. Et vous dites: Qu’avons-nous dit contre toi? Vous avez dit: C’est en vain que l’on sert Dieu; qu’avons-nous gagné à observer ses préceptes, et à marcher avec tristesse à cause de l’Eternel des armées. Maintenant nous estimons heureux les hautains; oui les méchants prospèrent; oui ils tentent Dieu et ils échappent!»

Notre attention est ici attirée sur un autre besoin de réforme: En tant que Dénomination, nous pensons que les impies sont plus à leur aise que ceux qui servent Dieu. Avant de tirer une telle conclusion que chacun s’examine et constate s’il sert Dieu vraiment et honnêtement. {2TG30: 20.3}

Mal. 3: 16, 17 – «ceux qui craignent l’Eternel se parlèrent l’un à l’autre; l’Eternel fut attentif, et il écouta; et un livre de souvenir fut écrit devant lui pour ceux qui craignent l’Eternel et qui honorent son nom. Ils seront à moi, dit l’Eternel des armées, ils m’appartiendront, au jour que je prépare; j’aurai compassion d’eux, comme un homme a compassion de son fils qui le sert.»

Si nous accordons une attention sans réserve à la Parole de Dieu, si

20

nous faisons tout ce qu’Il nous demande, nous serons vraiment son peuple, «ses joyaux». Alors un livre de souvenirs sera écrit à notre sujet et nos actions bonnes et héroïques seront lues par les rachetés l’éternité durant! {2TG30: 20.4}

Mal. 3: 18 – «vous verrez de nouveau la différence entre le juste et le méchant, entre celui qui sert Dieu et celui qui ne le sert pas.

Maintenant, il se pourrait que nous ne voyions pas la différence entre celui qui sert Dieu et celui qui ne le sert pas, mais le jour vient où la différence sera remarquée par tous. {2TG30: 21.1}

Mal. 4: 1-4 – «voici, le jour vient, ardent comme une fournaise. Tous les hautains et tous les méchants seront comme du chaume; le jour qui vient les embrasera, dit l’Eternel des armées, il ne leur laissera ni racine ni rameau. Mais pour vous qui craignez mon nom se lèvera le soleil de la justice, et la guérison sera sous ses ailes; et vous sauterez comme les veaux d’une étable. Et vous foulerez les méchants, car ils seront comme de la cendre sous la plante de vos pieds, au jour que je prépare, dit l’Eternel des armées. Souvenez-vous de la loi de Moïse, mon serviteur, auquel j’ai prescrit en Horeb pour Israël, des préceptes et des ordonnances.»

Ici il nous est demandé de nous rappeler la loi de Moïse que Dieu lui commanda à Horeb, le Décalogue, les ordonnances et les jugements. (De. 4: 10-14). {2TG30: 21.2}

Mal. 4: 5, 6 – «, je vous enverrai Elie, le prophète, avant que le jour de l’Eternel arrive, ce jour grand et redoutable. Il ramènera le cœur des pères à leurs enfants, et le cœur des enfants à leurs pères, de peur que je vienne frapper le pays d’interdit.»

Le mot «Voici» ramène notre attention au verset un du chapitre trois, où il nous est dit que le Seigneur enverra son messager afin de préparer la voie du Seigneur en vue du Jugement des vivants – pour la purification.{2TG30: 21.3}

21

 Il est évident que mis à part la préparation du chemin du Seigneur, Elie le Messager du Seigneur doit déclarer que le jour grand et terrible du Seigneur est à la porte. {2TG30: 22.1}

Vous savez que l’œuvre d’Elie anciennement, était l’œuvre finale en faveur de l’Israël apostat, le type – l’Eglise. De même, l’œuvre de l’Elie de nos jours doit être l’œuvre finale antitype pour son temple, l’Eglise, avant le jour le jour grand et terrible de l’Eternel. (Témoignages pour l’église, vol 1 page 384). {2TG30: 22.2}

D’ailleurs si Elie est un messager il doit posséder un message. Son message doit sonder les cœurs, car il doit tourner le cœur des pères vers ceux des enfants, et le cœur des enfants vers celui des pères –les pères soupireront après le salut de leurs enfants et les enfants après celui de leurs pères. En vérité ce Réveil et cette Réforme seront couronnés par la purification de l’église qui sera accomplie par l’Eternel qui détruira les faux prophètes antitypes d’aujourd’hui. (Es. 66: 16). «c’est le moment où le jugement va commencer par la maison de Dieu. Or si c’est par nous qu’il commence, quelle sera la fin de ceux qui n’obéissent pas à l’évangile de Dieu?» 1 Pi. 4: 17. «’est par le feu que l’Eternel exerce ses jugements, c’est par son glaive qu’il châtie toute chair; et ceux que tuera l’Eternel seront en grand nombre. …Je mettrai un signe parmi elles, et j’enverrai leurs réchappés vers les nations, à Tarsis, à Pul et à Lud, qui tirent de l’arc, à Tubal et à Javan, aux îles lointaines, qui jamais n’ont entendu parler de moi, et qui n’ont pas vu ma gloire; et ils publieront ma gloire parmi les nations. Ils amèneront tous vos frères du milieu de toutes les nations, en offrande à l’Eternel, sur des chevaux, des chars et des litières, sur des mulets et des dromadaires, à ma montagne sainte, à Jérusalem, dit l’Eternel, dit l’Eternel, comme les enfants d’Israël apportent leur offrande, dans un vase pur,

22

à la maison de l’Eternel.» Es. 66: 16, 19, 20. {2TG30: 22.3}

Vous remarquez que cette destruction a lieu avant la fermeture du temps de grâce, car ceux qui y échappent sont envoyés vers les gentils afin de terminer l’œuvre évangélique –pour y rassembler tous leurs frères. {2TG30: 23.1}

«’est pourquoi nous devons d’autant plus nous attacher aux choses que nous avons entendues, de peur que nous ne soyons emportés loin d’elles. Car si la parole annoncée par des anges a eu son effet, et si toute transgression et toute désobéissance a reçu une juste rétribution, comment échapperons-nous en négligeant un si grand salut, qui, annoncé d’abord par le Seigneur, nous a été confirmé par ceux qui l’ont entendu. … Craignons donc, tandis que la promesse d’entrer dans son repos subsiste encore, qu’aucun de vous ne paraisse être venu trop tard.» Hé. 2: 1-3; 4: 1 {2TG30: 23.2}

23