L’Association Davidian Seventh-Day Adventists (Une Association Constituée en Église)




Salutations Pour Notre Temps, Vol. 2, N° 9, 10

UNE PENSÉE AVANT LA PRIÈRE

Le Terrain Au Bord Du Chemin

   Nous lirons dans « Les Paraboles de JÉSUS » à la page 30, en commençant par le premier paragraphe. {2TG9: 2.1}

   PJ 30.1 : La parabole du semeur avait pour but de faire comprendre l’influence du terrain sur la croissance de la semence. Le Christ disait virtuellement à ses auditeurs: Vous n’êtes pas qualifiés pour juger mon œuvre et vous n’avez aucune raison d’être désappointés si je ne partage pas vos idées. L’accueil que vous réservez à mon message est pour vous la chose essentielle, car votre destinée éternelle en dépend. {2TG9: 2.2}

   La semence tombée le long du chemin représente la parole de DIEU qui parvient aux oreilles d’auditeurs distraits. … Préoccupée par des ambitions égoïstes et complice de combinaisons coupables, l’âme s’est endurcie par la séduction du péché ». Les facultés spirituelles sont paralysées. Les hommes entendent la parole de DIEU, mais ne la comprennent pas ; ils ne réalisent pas qu’elle les concerne personnellement. Ils ne se rendent compte ni de leurs besoins, ni des dangers qu’ils courent ; l’amour du CHRIST et son message de grâce les laissent indifférents. {2TG9: 2.3}

   Prions afin de ne pas agir comme des personnes toujours prêtes à dénoncer les fautes et critiquer. Soyons plutôt à l’écoute, laissant de côté tout jugement et idée préconçue, qu’ils soient de nature privé ou public. Ouvrons nos cœurs à la vérité, non pour suivre le mouvement actuel, mais parce qu’elle est enseigné par la Bible et réalisons que la moindre parcelle des écritures nous guidera comme elle a guidé les anciens Juifs. {2TG9: 2.4}

2

 

UN NOUVEL INSTRUMENT ENTRE LES MAINS DE DIEU

DISCOURS PRÉSENTÉ PAR V.T. HOUTEFF
MINISTRE DES DAVIDIAN 7TH-DAY ADVENTISTS
SABBAT, 4 OCTOBRE, 1947
CHAPELLE DU MONT CARMEL
WACO, TEXAS

   Cet après-midi nous traiterons d’un sujet qui se trouve dans le livre d’Ésaïe aux chapitres 40 et 41. Nous commencerons avec  le  premier verset du chapitre 40. {2TG9: 3.1}

Es. 40 : 1, 2 – « Consolez, consolez Mon peuple, dit votre Dieu. Parlez avec réconfort à Jérusalem, et criez-lui que son temps de guerre est accompli, que son iniquité est pardonnée ; car elle a reçu, de la main du SEIGNEUR le double pour tous ses péchés. »

   Nous voyons que l’Inspiration recommande expressément à quelqu’un de consoler le peuple de DIEU. Il doit lui annoncer non pas que leur servitude prendra fin mais qu’elle est terminée et que ses iniquités lui sont pardonnées ; que Jérusalem, l’église, a déjà reçu au double à cause de tous ses péchés. {2TG9: 3.2}

   Il est certain que cette servitude ne saurait s’être terminée à l’époque d’Ésaïe, ni à l’époque de Jean le Baptiste ; ni même au du Moyen-âge. Cette nouvelle réconfortante ne sera proclamée à l’église après qu’elle aura été délivrée du joug des Nations, l’époque pendant laquelle le peuple aura payé le double pour ses péchés commis et ceci avant et après la dispersion. Tout ce chapitre s’applique au temps de la fin, à notre  époque. {2TG9: 3.3}

3

Es. 40 : 3 « La voix de celui qui crie dans le désert Préparez le chemin du SEIGNEUR, rendez droite dans le lieu aride une route pour notre Dieu. »

   Ce verset est celui que Jean le Baptiste a découvert se rapportant à  lui comme étant le messager devant préparer la voie au premier av ment du CHRIST. Cependant, ayant déjà considéré que le chapitre commence avec un message s’adressant au peuple de DIEU qui vit au temps de la fin, l’époque où il a payé pour tous ses péchés et vu que l’époque de sa rédemption est enfin arrivée, il est clair que le chapitre à une première application aussi bien qu’une application finale : Il s’applique à la fois à la première et à la seconde venue de CHRIST. La dernière est une métaphore une voix criant dans le désert, et non dans la vigne, non pas dans le pays de Juda (Es. 5 : 7) mais dans le désert, chez les Gentils. {2TG9: 4.1}

Es. 40 : 4 « Toute vallée sera élevée, et toute montagne et toute colline seront abaissées ; et les lieux tortueux seront rendus droits, et les lieux raboteux plats. »

   Le but de ce message proclamé est de préparer le peuple à rencontrer le SEIGNEUR et il a pour objectif d’aplanir les lieux élevés, d’élever les humbles, d’enlever les obstacles afin que la grande voie de DIEU, la voie préparant sa venue, soit éclairée. Il est certain que ces expressions déclarent symboliquement  que  ceux  qui  sont  exaltés  seront  humiliés,  et que les humbles et ceux qui ont été rejetés seront exaltés ; le mal doit être changé en bien, car dans le Royaume de DIEU l’égalité et la justice doivent prévaloir. {2TG9: 4.2}

   « Quand l’Esprit de DIEU touche une âme de son merveilleux pouvoir vivifiant, l’orgueil humain en est abaissé. Les plaisirs du monde, la position et le pouvoir perdent toute valeur. “Les raisonnements

4

et toute hauteur s’élève contre la connaissance de DIEU”, sont renversés ; “toute pensée” est amenée “captive à l’obéissance au CHRIST”. L’humilité et l’amour qui se sacrifie, généralement si peu appréciés des hommes, se redressent alors et prennent toute leur valeur. Telle est l’œuvre de l’évangile, dont le message de Jean constituait une partie. » — Jésus-Christ, p. 115, 116 {2TG9: 4.3}

Es. 40 : 5 – « Et la gloire du SEIGNEUR sera révélée, et toute chair ensemble la verra ; car la bouche du SEIGNEUR a parlé. »

   Ici il nous est rapporté qu’au moment où ce « réveil et cette réforme » auront lieu, la gloire du SEIGNEUR sera révélée et toute chaire la verra. Nous devons comprendre que si nous pratiquons ces choses, nous serons tous des précurseurs de des glorieuses promesses et les serviteurs de DIEU pour cette époque. {2TG9: 5.1}

Es. 40 : 6-8 – « La voix dit : Crie. Et il dit : Que crierai-Je ? Toute chair est comme l’herbe, et toute sa beauté est comme la fleur des champs. L’herbe se dessèche, la fleur se fane, parce que l’Esprit du SEIGNEUR souffle dessus vraiment le peuple est comme l’herbe. L’herbe se dessèche, la fleur se fane, mais la Parole de notre Dieu demeurera pour toujours. »

   Le message de l’heure doit mettre en évidence que tous les hommes sont mortels, que leur vie n’est pas plus longue que celle de l’herbe, même la durée de leurs vertus ne dépasse pas celles des fleurs des champs Cependant la parole de DIEU est éternelle. Que ceux qui désirent obtenir la vie éternelle,  ceux qui veulent que leur vie se mesure à celle  de la parole éternelle, ne doivent pas mettre leur confiance en aucun homme, mais seulement dans la parole de DIEU. Ils devraient se demander : « Est-ce la Vérité ? »

5

et non « Par qui est  portée cette vérité ? » {2TG9: 5.2}

Es. 40 : 9 – « Ô Sion, qui apporte de bonnes nouvelles, monte sur la haute montagne ; ô Jérusalem, qui apporte de bonnes nouvelles, élève ta voix avec puissance¸ élève-la, n’aie pas peur ; dis aux villes de Juda : Voici votre Dieu ! »

   Il est finalement conseillé à ceux qui se tiendront sur le Mont Sion et qui en ce moment préparent le chemin du SEIGNEUR en portant ces  bonnes nouvelles, il leur est conseillé à tous de monter sur une haute montagne pour ainsi dire, et d’élever leur voix à l’unisson, sans aucune crainte, pour proclamer aux villes de Juda (aux églises qui se trouvent disséminées partout) de préparer le chemin du SEIGNEUR et de dire, « Voici notre DIEU ». {2TG9: 6.1}

Es. 40 : 10 – « Voici, le Seigneur DIEU viendra avec une forte main ; et Son bras dominera sur Lui ; voici, Sa rétribution est avec Lui, et Son ouvrage devant Lui. »

   Le bras du SEIGNEUR qui gouvernent pour lui doit être le symbole de ceux par qui il œuvre (Es. 51 : 9), le symbole de ceux qui doivent se tenir avec lui sur le Mont Sion (Ap. 14 : 1). — L’Église sans tâche et irrépréhensible. « Car les enfants d’Israël demeureront beaucoup de jours sans roi et sans prince, sans sacrifice et sans statue, sans éphod et sans theraphim. Après cela, les enfants d’Israël reviendront, et rechercheront le SEIGNEUR leur Dieu, et David, leur roi et craindront le SEIGNEUR et Sa bonté, aux derniers jours. » Os. 3 : 4, 5. {2TG9: 6.2}

   Les messagers de l’heure doivent notamment déclarer, que la récompense du SEIGNEUR (la vie éternelle), l’accompagne, mais que Son œuvre est encore devant Lui et qu’elle doit néanmoins se terminer. {2TG9: 6.3}

6

Es. 40 : 11 – « Il nourrira son troupeau comme un berger ; Il rassemblera les agneaux de Son bras, et les portera dans Son sein, et conduira doucement celles qui allaitent. »

   Ces soins qu’il prodigue à Son peuple seront ressentis lorsque Son bras dirigera à sa place. Il prendra alors soin Lui-même de son œuvre, et  de Son peuple, comme un berger prend soin de son troupeau. Il prendra personnellement soin de tous, jeunes et vieux. {2TG9: 7.1}

Es. 40 : 12 « Qui a mesuré les eaux avec le creux de sa main, et [qui] a compassé le ciel avec la paume et qui a compris la capacité de la poussière de la terre, et qui a pesé les montagnes au peson, et les collines dans une balance ? »

   Il n’y a personne, sinon DIEU Lui même qui soit à même d’accomplir toutes ces choses ; puisqu’Il doit s’occuper Lui-même de Son troupeau, nous savons donc que les soins qu’Il prodiguera n’auront pas leur pareil. Et pourquoi ne pas hâter ce jour ? {2TG9: 7.2}

Es. 40 : 13, 14 – « Qui a dirigé l’Esprit du SEIGNEUR, ou [qui] étant Son conseiller l’a enseigné ? Avec qui a-t-Il pris conseil, et qui L’a instruit, et Lui a enseigné le sentier du jugement, et Lui a enseigné la connaissance, et Lui a montré le chemin de l’intelligence ? »

   Nous savons que l’esprit qui conduit dans toute la Vérité et dans toute la connaissance n’est pas conduit ou enseigné par aucun homme. Par conséquent, pourquoi devrions-nous compter sur un  homme  privé  de l’Inspiration pour qu’il juge la Vérité inspirée ? La parole souligne que non seulement les hommes ainsi que mais les nations sont semblable au néant. {2TG9: 7.3}

Es. 40 : 15-17 – «Voici, les nations sont comme une goutte

7

d’un seau, et sont considérées comme la menue poussière d’une balance ; voici, Il soulève les îles comme un rien. Et le Liban n’est pas suffisant pour le feu, et Ses bêtes ne suffisent pas pour l’offrande consumée. Toutes les nations sont devant Lui comme un rien ; et Il les tient pour moins que rien, et que pour vanité. »

   Lorsque nous réalisons que les nations de la terre ne sont rien lorsqu’elles sont comparées à la puissance de DIEU, que ni le bois, ni les animaux du Liban ne suffisent pour le sacrifice, alors à ce moment précis nous réalisons que tous les hommes, de même que nous, sont aussi insignifiants et aussi futiles que la poussière. Alors nous réaliserons qu’il est important de dépendre de Lui complètement à l’instar de l’enfant qui dépend de ses  parents. {2TG9: 8.1}

Es. 40 : 18 « À qui donc ferez-vous ressembler Dieu ? ou à quelle ressemblance le comparerez-vous ? »

   C’est une question à laquelle chacun devrait répondre pour Lui-même. {2TG9: 8.2}

Es. 40 : 19, 20 – « L’ouvrier fond une image taillée, et l’orfèvre la recouvre d’or, et lui fait des chaînettes d’argent. Celui qui est si pauvre qu’il ne peut faire une oblation, choisit un arbre qui ne pourrisse pas ; il cherche un ouvrier habile pour entreprendre une image taillée qui ne peut se mouvoir. »

   Par ces versets il nous est montré comment les hommes sont insensés. Ils ne s’arrêtent pas pour réfléchir au fait que bien qu’un morceau de bois peut servir de carburant, cependant lorsqu’un homme essaye d’en faire quelque chose à la ressemblance de DIEU, il ne s’agit là que de la sottise, et se prosterner devant cette chose est un acte dégradant et constitue un blasphème. {2TG9: 8.3}

8

Es. 40 : 21-26 – « Ne savez-vous pas ? N’avez-vous pas entendu ? Ne vous a-t-il pas été déclaré depuis le commencement ? N’avez-vous pas compris depuis les fondements de la terre ? C’est Lui qui est assis sur le cercle de la terre, et Ses habitants sont comme des sauterelles, qui étend les cieux comme un rideau, et les déploie comme une tente pour y demeurer ; Qui réduit les princes à rien, il fait les juges de la terre que vanité. Oui, ils ne seront pas plantés ; oui, ils ne seront pas semés, oui, leur tronc ne prendra pas racine dans la terre et même Il soufflera sur eux, et ils se dessècheront ; et un tourbillon les emportera comme du chaume. À qui donc Me feriez-vous ressembler ? ou à qui serai-Je égalé ? dit le Seul Saint ? Levez vos yeux en haut, et contemplez qui a créé ces choses, C’est Lui qui fait sortir par nombre leur armée, Il les appelle toutes par leur nom, par la grandeur de Son pouvoir, aucune ne manque, car Il excelle en puissance. »

   Puisse que DIEU est plus grand que ne peut l’imaginer l’esprit de l’homme, pourquoi les hommes dépendent si peu de lui et dépendent ils autant de leurs propres œuvres ? En vérité il se pourrait que nous ne nous prosternions pas devant une image, mais nous pouvons faire d’autres choses qui constituent également de l’idolâtrie. En effet, si tel n’était pas le cas, ces exhortations ne nous seraient pas parvenues par cette prophétie révélée pour l’époque. {2TG9: 9.1}

Es. 40 : 27-31 – « Pourquoi dis-tu, ô Jacob, et parles-tu, ô Israël : Mon chemin est caché au SEIGNEUR, et ma sentence a passé inaperçue de mon Dieu ? Ne sais-tu pas ? N’as-tu pas entendu, que le Dieu d’éternité, le SEIGNEUR, le Créateur des bouts de la terre, ne défaille pas, ni ne se fatigue ? il n’y a pas moyen de sonder son intelligence. Il donne puissance

9

au défaillant ; et à ceux qui n’ont pas de vigueur il accroît leur force. Même les adolescents seront défaillants et se fatigueront, et les jeunes hommes tomberont complètement. Mais ceux qui attendent le SEIGNEUR renouvelleront leur force ; ils s’élèveront à tire-d’aile, comme les aigles, ils courront, et ne se fatigueront pas ; et ils marcheront, et ne défailliront pas. »

   N’est il pas surprenant que l’église ait traversé les siècles, et qu’arrivée aussi loin doit être enseignée quant à ce qui constitue l’essence même de Sa foi ? {2TG9: 10.1}

Es. 41 : 1, 2 – « Gardez le silence devant Moi, ô îles ; et que les peuples renouvellent leur force ; qu’ils s’approchent, et qu’alors ils parlent Approchons ensemble en jugement. Qui de l’Est, a suscité l’homme droit, l’a convoqué à sa suite, et livra les nations devant lui, et l’a fait dominer sur les rois ? il les a livrés à son épée comme de la poussière, et à son arc comme du chaume qui vole. »

   Renouveler les forces signifie délaisser le péché et se rapprocher de DIEU  c’est apprendre de lui. Ayant fait cela alors ils invitent alors les autres à se préparer pour plaider ensemble. Les nations garderont le silence jusqu’à ce moment là et alors elles diront: “Venez et montons à la montagne du SEIGNEUR, et à la maison du Dieu de Jacob ; et Il nous instruira concernant Ses chemins, et nous marcherons dans Ses sentiers car la loi sortira de Sion, et la parole du SEIGNEUR, de Jérusalem. » Mi. 4 : 2. {2TG9: 10.2}

   Notre travail consiste donc à préparer le chemin du Seigneur pour le rassemblement du peuple. {2TG9: 10.3}

Es. 41 : 3-5 – « Il les a poursuivis, et est passé en toute sécurité ; et même par le chemin où Il n’était pas allé de Ses

10

pieds. Qui a accompli et fait cela, appelant les générations depuis le commencement ? Moi le SEIGNEUR, le premier et avec les derniers ; Je suis Celui. Les îles l’ont vu, et ont eu peur ; les bouts de la terre ont été effrayés, ils se sont approchés, et sont venus. »

   Ces versets nous montrent clairement que la manifestation de la puissance de DIEU se ressentira partout. {2TG9: 11.1}

Es. 41 : 6 – « Ils s’aidèrent l’un l’autre, et chacun dit à son frère : Sois plein de courage. »

Le peuple de  DIEU doit en  effet aider son prochain. Cependant  les insensés feront des sottises {2TG9: 11.2}

Es. 41 : 7-10 – « Ainsi le menuisier a encouragé l’orfèvre, et celui qui polit au marteau a encouragé celui qui frappe l’enclume, disant : Cela est bon pour souder et il l’a fait tenir avec des clous, afin qu’il ne bouge pas. Mais toi, Israël, tu es Mon serviteur, Jacob, que J’ai choisi ; la semence d’Abraham Mon ami. Toi que J’ai pris des bouts de la terre, et Je t’ai appelé parmi ses plus considérables, et Je t’ai dit : Tu es Mon serviteur ; Je t’ai choisi, et Je ne t’ai pas rejeté. N’aie pas peur, car Je suis avec toi ; ne sois pas éperdu, car Je suis ton Dieu Je te fortifierai ; oui, Je t’aiderai ; oui, Je te soutiendrai par la main droite de Ma droiture. »

   Les promesses de DIEU à ses serviteurs sont certaines. Saisissons-les maintenant. Nous n’aurons jamais une aussi bonne opportunité semblable à celle que nous avons aujourd’hui. Demain il sera trop tard. Nous ferions mieux de répondre tandis que DIEU est en train de plaider. {2TG9: 11.3}

11

Es. 41 : 11, 12 – « Voici, tous ceux qui se sont irrités contre toi, seront honteux et dans la confusion ils seront comme rien et ceux qui se battent contre toi périront. Tu les chercheras, et tu ne les trouveras plus, même ceux qui contestaient avec toi ; ceux qui te font la guerre, seront comme rien et comme une chose futile. »

   Nous avons l’opportunité aujourd’hui de faire tout ce que nous pouvons pour ceux qui s’opposent à nous, car ici il nous est dit clairement, qu’ils périront s’ils continuent dans leur hostilité. {2TG9: 12.1}

Es. 41 : 13 – « Car Moi, le SEIGNEUR ton Dieu, Je tiendrai ta main droite, en te disant : N’aie pas peur, Je t’aiderai.»

   Si nous, en tant que peuple nous n’avions pas de crainte, alors pourquoi toutes ces supplications et ces encouragements ? Pourquoi  nous est-il demandé de bannir nos craintes ? {2TG9: 12.2}

Es. 41 : 14, 15 – « N’aie pas peur, toi vermisseau de Jacob, et vous hommes d’Israël : Je t’aiderai, dit le SEIGNEUR, et ton rédempteur, le Seul Saint d’Israël. Voici, Je ferai de toi un instrument à battre, tranchant, neuf, ayant des dents ; tu battras les montagnes, tu les broieras, et tu rendras les collines semblables à de la balle. »

   Broyer les montagnes (les royaumes) c’est enlever le blé (les Saints) au milieu d’eux. Ici les serviteurs de DIEU reçoivent la promesse d’un nouvel instrument, différent de tous ceux qui ont été utilisés autrefois ; cela revient à dire que le rassemblement des Saints à l’époque de la moisson s’accomplira d’une manière dont on n’en a jamais rêvé, contraire à tout  plan humain. Cet instrument aura des dents. Il séparera soudainement le blé de la paille et emportera la paille du grain. CHRIST « qui a son van à la main,

12

nettoiera Son aire et amassera le blé dans le grenier ; mais II brûlera la paille dans un feu qui ne s’éteint point. » Mt. 3 : 12. Nous sommes appelés à cette cause, et en vue de cette œuvre grande et merveilleuse nous devons préparer le chemin. {2TG9: 12.3}

Es. 41 : 16, 17 – « Tu les vanneras, et le vent les emportera, le tourbillon les dispersera ; et tu te réjouiras dans le SEIGNEUR, et tu te glorifieras dans le Seul Saint d’Israël. Lorsque les pauvres et les nécessiteux chercheront de l’eau et qu’il n’y en pas, et que leur langue est desséchée par la soif, Moi, le SEIGNEUR, Je les entendrai ; Moi, le Dieu d’Israël, Je ne les abandonnerai pas. »

   Oui la balle sera balayée et emportée par le vent pour être brûlée  dans feu consumant. Mais le peuple de DIEU se réjouira dans le SEIGNEUR, et réconfortera ses pauvres. {2TG9: 13.1}

Es. 41 : 18 « J’ouvrirai des fleuves sur les hauteurs, et des fontaines au milieu des vallées. Je changerai le désert en étang d’eau, et la terre aride en sources d’eau. »

   Nous voyons que la pluie de l’arrière saison sera abondante. Elle donnera naissance à des rivières, des sources et des étangs là où on ne s’y attendait pas. Tout cela est une prédiction de la grande moisson qui s’accomplira même dans les lieux désertiques, chez les païens. « Après cela je regardai et voici une multitude que personne ne pouvait compter de toute nation ,  de toute tribu , de tout peuple et de toute langue debout devant le trône et devant l’Agneau , vêtus de robes blanches et des palmes à la mains »    Ap. 7 : 9. {2TG9: 13.2}

Es. 41 : 19 – « Je planterai dans le désert le cèdre, l’acacia, et le myrte et l’olivier ; Je placerai dans le lieu aride le cyprès,

13

 et le pin et le buis ensemble.»

   DIEU embellira le pays des Gentils par un peuple possédant un caractère Chrétien et une grâce aussi merveilleuse que le myrte, l’huile, le sapin, le pin et le buis mis ensemble. Il n’y a rien au monde aujourd’hui qui puisse donner de l’espoir aux hommes et la paix de l’esprit si ce n’est les promesses de DIEU. {2TG9: 14.1}

Es. 41 : 20-24 – « Afin qu’on voie, qu’on sache, et qu’on réfléchisse et comprenne tous ensemble, que la main du SEIGNEUR a fait cela, que le Seul Saint d’Israël a créé cela. Produisez votre cause, dit le SEIGNEUR ; mettez en avant vos fermes raisons, dit le Roi de Jacob. Qu’ils les amènent, et qu’ils nous montrent ce qui arrivera ; qu’ils montrent ce qui auparavant a été fait, quelles sont-elles, afin que nous puissions y réfléchir, afin que nous sachions ce qui s’ensuivra ; ou dites-nous les choses à venir. Montrez les choses qui doivent arriver ensuite, afin que nous puissions savoir que vous êtes des dieux ; oui, faites du bien, ou faites du mal, afin que nous soyons épouvantés, et que nous le voyions ensemble. Voici, vous êtes moins que rien, et votre œuvre est futile ; celui qui vous choisit est une abomination. »

   C’est là un défi pour tous nos adversaires. Qu’ils vous disent ce qui arrivera après cela s’ils le peuvent. DIEU leur lance un défi. Ainsi ils peuvent maintenant savoir qu’ils ne sont rien et que ceux qui choisissent de  les suivre Lui seront aussi en abomination. {2TG9: 14.2}

Es. 41 : 25 « J’en ai élevé un du Nord, et il viendra ; du soleil levant il invoquera Mon nom ; et il marchera sur les princes comme sur le mortier, et comme le potier piétine l’argile. »

14

   Celui qui est mentionné dans la prophétie vient d’un lieu situé au nord de la Terre Promise. Il invoque le nom du SEIGNEUR très tôt — dès le lever du soleil. Il foule les princes comme de la boue, semblable  au potier  qui  foule l’argile. « Et dans les jours de ces rois, le Dieu du ciel établira un royaume… il brisera en pièces et consumera tous ces royaumes. » Da. 2 : 44. {2TG9: 15.1}

Es. 41 : 26 «Qui l’a déclaré depuis le commencement, afin que nous le sachions ? et d’avance, afin que nous disions Il est droit ? oui, il n’y a personne qui le montre, oui, il n’y a personne qui le déclare, oui, il n’y a personne qui entende vos paroles. »

   Y-a t-il quelqu’un qui ait jamais annoncé ces choses au peuple? Demande le SEIGNEUR. Puis II répond à Sa propre question : « Oui, il n’y a personne qui le montre, oui, il n’y a personne qui le déclare, oui, il n’y a personne qui entende vos paroles. » {2TG9: 15.2}

Es. 41 : 27, 28 « Le premier dira à Sion. Voici, les voici ; et Je donnerai à Jérusalem un qui apporte de bonnes nouvelles. Car J’ai regardé, et il n’y avait personne, même parmi eux, et il n’y avait aucun conseiller, qui, lorsque Je les ai interrogé, pouvait répondre une parole. »

   Quand DIEU visitera son peuple au moyen de ces bonnes nouvelles, personne ne sera trouvé parmi ces serviteurs pour accomplir cette œuvre, et aucun conseiller parmi eux pour donner une réponse à ces choses. Cependant nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir   pour les réveiller. Nous devrions exalter la parole, réconforter Son peuple  et préparer la voie afin qu’il puisse faire de nous un  nouvel instrument tranchant. {2TG9: 15.3}

15

Honte de JÉSUS !

Jésus, et en sera-t-il jamais,
Qu’un homme mortel ait honte de toi?
Honte de toi, toi  que les anges louent,
Dont les gloires resplendissent éternellement?

Honte de Jésus! Bientôt loin
Que la soirée rougisse pour posséder une étoile;
Il répand les rayons de la lumière divine
Sur cette âme ignorante qui est mienne.

Honte de Jésus! Aussi proche
Que minuit ait honte de midi;
C’était minuit avec mon âme jusqu’à ce que Lui,
L’Étoile Brillante du Matin, ordonne aux ténèbres de fuir.

Honte de Jésus! Ce cher Ami
Sur qui mes espérances célestes dépendent!
Non, quand je rougis, qu’il soit ma honte
De ne plus révérer Son nom.

Honte de Jésus! Oui, j’aurai pu
Si je n’avais aucune culpabilité à laver;
Aucune larme à essuyer, aucun bonheur auquel aspirer,
Aucune crainte à dominer, aucune âme à sauver.

Jusqu’alors, – ma louange n’est pas vaine –
Jusqu’alors, je loue un Sauveur immolé;
O, que de ceci je me glorifie,
Afin que Christ n’ait pas honte de moi!

–Joseph Grigg—

16

 

DES SARMENTS ET NON DES REJETONS

Aux Frères Dans la Dispersion

DISCOURS PRÉSENTÉ PAR V.T. HOUTEFF
MINISTRE DES DAVIDIAN 7TH-DAY ADVENTISTS
CHAPELLE DU MONT CARMEL
WACO, TEXAS

   Vu que souvent on nous demande ce que signifie le « D » dans les Salutations pour Notre Temps, sa relation avec les « Adventistes du Septième Jour », nous nous efforcerons de l’expliquer. Le « D » veut dire Davidien. Les éditeurs, au lieu d’écrire le nom entièrement utilisent souvent l’abréviation « D » lorsque l’espace libre se trouve limité. {2TG10: 17.1}

   Fondamentalement, nous sommes des Adventistes du Septième Jour. Depuis que les Frères de la Dénomination des Adventistes du Septième Jour ont rejeté le message additionnel du Troisième Ange (Premiers Écrits, p. 277) à l’instar des Juifs qui ont rejeté l’évangile du CHRIST, des églises populaires qui ont rejeté notamment les messages qui arrivèrent par la suite, nous, nous sommes restés fondamentalement des Adventistes du Septième Jour.  Nous  sommes  séparés  de  l’église  Mère,  parce  que  les     frères « tièdes » nous ont, à la majorité, radiés et ils ont placé une sentinelle aux portes de l’église afin de s’assurer que le jour du Sabbat nous n’ayons pas accès à l’église. En fait, ils ont fait ces choses afin de nous contraindre à renoncer à la Vérité que le SEIGNEUR a fait connaître, et notamment pour effrayer ceux qui embrassaient la Vérité Présente et ceux qui pourraient faire leurs propres recherches et accepter le message de l’heure. Il ne saurait y avoir d’autres raisons liées à notre radiation. {2TG10: 17.2}

   Ne pouvant nous détourner de la « nourriture au temps convenable » envoyée par DIEU, nous nous sommes trouvés

17

 contraints, bien sûr, d’ajouter Davidiens au nom Adventiste du Septième Jour. Toutefois, pour ne pas être accusés de dénaturer la Dénomination, jamais nous ne nous sommes séparés d’elle. En tant que peuple, nous nous rendions dans les églises de la Dénomination toutes les fois que l’accès ne nous était pas interdit. {2TG10: 17.3}

   Notre œuvre s’accomplit strictement au sein de la Dénomination à l’instar de l’œuvre de Jean et de CHRIST qui se faisait à l’intérieur de leur Dénomination. Nos croyances fondamentales sont par conséquent les mêmes que celles de la Dénomination, à l’exception des vérités doctrinales supplémentaires que nous a porté le message additionnel. Les circonstances nous ont par conséquent placé dans une situation similaire à celle des Apôtres : Leurs croyances fondamentales notamment, étaient celles des Juifs, et de surcroît ils possédaient l’Évangile du CHRIST. {2TG10: 18.1}

   Dans le but de jeter le blâme et de prédisposer le peuple contre le message envoyé par le ciel, de façon ironique, l’opposition nous appelle « dissidents ». Leur manière de se manifester à notre égard prouve que nous avons raison et qu’ils ont tort. Si les dissidents n’avaient été là, l’église Chrétienne n’aurait jamais existé, non, il y va de même concernant l’église Protestante, et de l’église Adventiste. {2TG10: 18.2}

   Aussi remercions DIEU de ce que nous ayons eu la force morale de ne pas faire de la chair notre appui (ne pas accepter la parole des prêtes et des rabbins, pour ainsi dire, sinon sonder nous-mêmes la Parole et savoir personnellement ce qu’est la Vérité) et de résister aux reproches à l’instar de ceux qui nous ont précédé.  {2TG10: 18.3}

   C’est ici que s’applique à propos et en temps opportun la déclaration du prophète Ésaïe. « Oui, la vérité fait défaut, et celui qui se retire du mal devient une proie ; et le SEIGNEUR l’a vu, et cela lui a déplu

18

 qu’il n’y ait pas de jugement. » Es. 59 : 15. {2TG10: 18.4}

   Quoiqu’il en soit, la vérité relative à ces choses est que, les soi-disant dissidents ne sont que des branches. Que nous nous souvenions que de même qu’un arbre meurt lorsqu’il n’envoie pas de bourgeons à chaque saison, aussi en est-il de l’église lorsqu’elle n’est pas en harmonie avec la Vérité d’origine Céleste qui progresse. Même le monde sait que les branches ont toujours gardé l’église en vie et libre, et qu’il en sera toujours  ainsi. Nous nous sentons donc très honorés d’être des branches que d’être des bourgeons endormis. {2TG10: 19.1}

   Oui, c’est là un grand honneur d’être persécuté, d’être l’objet de railleries et d’être insulté à cause de JÉSUS et de Sa Vérité. Voilà ce que déclare JÉSUS : « Heureux serez-vous, lorsque les hommes vous haïront, lorsqu’on vous chassera, vous outragera, et qu’on rejettera votre nom comme infâme, à cause du Fils de l’Homme. Réjouissez-vous en ce jour-là et tressaillez d’allégresse, parce que votre récompense sera grande dans le ciel ; car c’est ainsi que leurs pères traitaient les prophètes. » Luc 6 : 22. {2TG10: 19.2}

   « Entendez la parole du SEIGNEUR, vous qui tremblez à sa parole vos frères qui vous haïssent, qui vous rejettent, à cause de mon nom, disaient : Que le SEIGNEUR soit glorifié ; mais il apparaîtra à votre joie, et ils seront honteux. » Es. 66 : 5. {2TG10: 19.3}

   « Et des rois seront tes pères nourriciers, et leurs reines tes mères nourricières ; ils se courberont devant toi, leur visage contre terre, et lécheront la poussière de tes pieds ; et tu sauras que Je suis le SEIGNEUR, car ceux qui M’attendent ne seront pas honteux. {2TG10: 19.4}

   « La proie de l’homme puissant lui sera-t-elle ôtée, ou les captifs légitimes seront-ils délivrés ? Car ainsi dit le Seigneur : Même les captifs de l’homme puissant lui seront

19

ôtés, et la proie du robuste sera délivrée car Je contesterai avec celui qui conteste avec toi, et Je sauverai tes enfants. » Es. 49 : 23-25. {2TG10: 19.5}

   Il est manifeste que ceux qui rejettent du milieu d’eux, des frères qui croient en la Vérité, le font sur l’ordre du Méchant, car ceux qui se souviennent de l’ordre du SEIGNEUR, ne rejettent personne, même pas « l’ivraie ». Ils savent que l’œuvre de purification n’appartient qu’aux anges. {2TG10: 20.1}

   « Je vis ensuite le troisième ange. Celui qui m’accompagnait me dit : “Son œuvre est redoutable, sa mission est solennelle. Il doit séparer le bon grain de l’ivraie, et sceller, ou lier, les gerbes pour les greniers célestes. Voilà ce qui devrait occuper votre esprit, retenir toute votre attention !” » Premiers Écrits, p. 118. {2TG10: 20.2}

   « Le royaume des cieux est encore semblable à un filet jeté dans la mer et ramassant des poissons de toute espèce. Quand il est rempli, les pêcheurs le tirent ; et après s’être assis sur le rivage, ils mettent dans des vases ce qui est bon, et ils jettent ce qui est mauvais. Il en sera de même à la fin du monde. Les anges viendront séparer les méchants d’avec les justes, et ils les jetteront dans la fournaise ardente, où il y aura des pleurs et des grincements de dents. » Mt. 13 : 47-50. {2TG10: 20.3}

   Ainsi donc, que nous ayons raison ou tort, nous savons que l’œuvre des frères incompatible avec la volonté du SEIGNEUR. {2TG10: 20.4}

   Les pionniers de la foi Chrétienne ont donné leur vie à cause de la Vérité, pourquoi ne le ferions-nous pas ? {2TG10: 20.5}

Maintenant donc, afin de déterminer si nous sommes des Adventistes du Septième jour ou non, permettez-moi de vous exposer nos croyances

20

fondamentales contenues dans la brochure « Les Croyances Fondamentales et Annuaires des Davidiens Adventistes du Septième Jour ». Là, vous réaliserez que la liste entière des croyances fondamentales est citée à partir du livre annuel de la dénomination Adventiste du Septième Jour. Et pourquoi ? — Simplement à cause du fait que leurs croyances sont aussi les nôtres. Puis vous remarquerez les vérités doctrinales additionnelles suivantes : {2TG10: 20.6}

LES CROYANCES FONDAMENTALES DES DAVIDIAN SEVENTH-DAY ADVENTISTS

   Faisant son apparition du milieu de la dénomination des Adventistes du Septième jour (« l’église de Laodicée ») en 1930, l’Association des Davidiens Adventistes du Septième jour a toujours été dévouée à l’œuvre prophétique (prédite dans le livre d’Ésaïe 52 : 1) préparant l’église de Laodicée, la dernière au sein de laquelle se trouvent mélangés l’ivraie et le bon  grain en vue de la proclamation finale de l’évangile « dans le  monde  entier ». Mt 24 : 14. {2TG10: 21.1}

   Cette Association a en commun avec la dénomination Adventiste du Septième Jour certaines Croyances Fondamentales, dont les principales caractéristiques en harmonie avec une portion des références scripturaires sur lesquelles nous sommes fondés, qui à l’origine se résument comme suit : {2TG10: 21.2}

   1. Les Saintes Écritures de l’Ancien et du Nouveau testament qui sont inspirées de DIEU, renferment toute la révélation de Sa volonté aux hommes, et constituent les seules règles de foi et de pratique. 2 Ti. 3 : 15-17. {2TG10: 21.3}

   2. Que la Déité ou la Trinité se compose du Père Éternel, un être personnel spirituel, omnipotent, omniprésent,

21

omniscient, d’une sagesse et d’un amour infini, du SEIGNEUR JÉSUS, le fils du Père Éternel par qui toutes choses ont été créées et par qui le salut de l’armée des rachetés s’accomplira, du Saint-Esprit, la troisième personne de la Divinité, la grande puissance de régénération dans l’œuvre de la rédemption. Mt. 28 : 19. {2TG10: 21.4}

   3. Que JÉSUS est DIEU lui-même, étant de la même nature et de la même essence que le Père Éternel. Tandis qu’Il garda sa nature divine, Il revêtit la nature de la famille humaine, il vécut sur terre comme un homme, étant notre exemple, il appliqua dans sa vie les principes de Justice, attesta sa relation avec DIEU par beaucoup de miracles puissants, mourut pour nos péchés sur la croix, ressuscita des morts et monta vers le père où Il vit à jamais afin d’intercéder en notre faveur. Jean 1 : 1, 14 ; Hé. 2 : 9-18 ; 8 : 1, 2 ; 4 : 14-16 ; 7 : 25. {2TG10: 22.1}

   4. Que nul ne peut être sauvé s’il ne naît de nouveau. Cette nouvelle naissance implique une transformation complète de la vie et du caractère par la puissance régénératrice de DIEU, par la foi en JÉSUS-CHRIST. Jean 3 : 16 ; Mt. 18 : 3 ; Ac. 2 : 37-39. {2TG10: 22.2}

   5. Que le  baptême est une ordonnance de l’église Chrétienne.  Le baptême fait suite à la repentance et au pardon des péchés. En observant cette ordonnance l’on démontre sa foi dans la mort, l’ensevelissement et la résurrection de CHRIST. Que le baptême par immersion est la manière adéquate. Ro. 6 : 1-16 ; Ac. 16 : 30-33. {2TG10: 22.3}

   6. Que la volonté De DIEU en rapport à la conduite morale est contenue dans le

22

Décalogue. Les commandements sont de grands préceptes moraux immuables auxquels doivent obéir tous les hommes dans tous les temps. Ex. 20 : 1-17. {2TG10: 22.4}

   7. Que le quatrième commandement de cette loi immuable exige l’observation du Sabbat du Septième Jour. Cette sainte institution est à la fois un mémorial de la création et un signe de sanctification. Un signe de repos pour le croyant qui se repose de ses propres péchés et qui entre dans le repos de l’âme que JÉSUS promet à ceux qui viennent à Lui. Ge. 2 : 1-3 ; Ex. 20 : 8-11 ; 31: 12-17; Hé. 4 : 1-10. {2TG10: 23.1}

   8. Que la loi des dix commandements signale le péché dont la pénalité est la mort. La loi ne peut sauver les transgresseurs de leurs péchés et elle ne leur confère pas la puissance qui les empêche de pécher. Par un amour et une pitié infinis, DIEU donne un moyen par lequel cela pourrait s’accomplir. Il fournit un substitut, à savoir CHRIST le juste, Lui-même,  qui devait mourir à la place de l’homme, se faisant « péché pour nous, lui qui n’a pas connu le péché, afin que nous devenions en lui justice de DIEU. » 2 Co. 5 : 21. Aucun n’est justifié par l’obéissance à la loi, mais par la grâce qui est en JÉSUS-CHRIST. En acceptant CHRIST, l’homme est réconcilié avec  DIEU, justifié par son sang pour ses péchés passés et sauvés du pouvoir du péché par JÉSUS demeurant en lui. Ainsi l’évangile devient « la puissance de §DIEU pour le salut de quiconque croit ». Cette expérience s’accomplit par l’agent divin, le Saint-Esprit, qui convainc de péché et conduit à l’abandon du péché, introduit le croyant dans une nouvelle relation, où la loi de DIEU est écrite dans son cœur et, à travers la puissance qui permet à CHRIST de demeurer en lui, sa vie devient conforme aux préceptes divins. L’honneur et le mérite   de

23

cette transformation merveilleuse appartiennent totalement à CHRIST. 1 Jn 2 : 1, 2 ; 3 : 4 ; Ro. 7 : 7 ; 5 : 8-10 ; Ga. 2 : 20 ; Ep. 3 : 17 ; Hé. 8 : 8-12. {2TG10: 23.2}

   9. DIEU seul possède l’immortalité. 1 Ti 3 : 16. L’homme mortel possède une nature héréditaire pécheresse et mortelle. La vie éternelle est le don de DIEU par la foi en CHRIST. « Celui qui a le Fils a la vie. » 1 Jean 5 : 12. L’immortalité sera attribuée aux justes à la seconde venue du CHRIST, après que les justes morts se lèveront de leurs tombes et que les justes vivants seront translatés afin de rencontrer le SEIGNEUR. C’est alors que ceux qui seront reconnus fidèles recevront l’immortalité. 1 Co. 15 : 51-55. {2TG10: 24.1}

   10. La condition de l’homme dans la mort est l’inconscience. Que  tous les hommes, les bons aussi bien que les méchants restent dans la tombe depuis le jour de leur mort jusqu’à celui de résurrection. Ec. 9 : 5, 6 ; Ps. 146 : 3, 4 ; Jn. 5 : 28, 29. {2TG10: 24.2}

   11. Qu’il y aura une résurrection des justes et des injustes. La résurrection des justes aura lieu à la seconde venue de JÉSUS, celle des injustes aura lieu mille ans plus tard, à la fin du millénium. Jn. 5 : 28, 29 ; 1 Th. 4 : 13-18 ; Ap. 20 : 5-10. {2TG10: 24.3}

   12. Que le dernier impénitent y compris Satan, l’auteur du péché seront réduits à l’état de non-existence par le feu des derniers jours, devenant comme s’ils n’avaient jamais existé, c’est ainsi que l’univers de DIEU sera purifié du péché et des pécheurs. Ro.  6:  23;  Mal.  4 :  1-3 ;  Ap.  20 : 9 ; Ab. 16. {2TG10: 24.4}

   13. Il n’est donné dans la Bible

24

aucune période prophétique devant atteindre la seconde venue (c’est-à-dire qu’aucune date prophétique n’a été établit quant à la date exacte du retour de JÉSUS ; la plus longue période s’avère être celle des 2300 jours de Daniel 8 : 14, qui se sont terminés en 1844 et qui nous conduit à un évènement appelé la purification du sanctuaire. {2TG10: 24.5}

   14. Que le vrai sanctuaire dont le tabernacle sur la terre était un type, est le temple de DIEU dans les Cieux, celui dont parle Paul dans le chapitre 8 du livre d’Hébreux (et suivants), c’est de ce sanctuaire que le SEIGNEUR JÉSUS, Grand Prête en est le Ministre, et que l’œuvre de notre SEIGNEUR en tan que Prête est l’antitype de l’œuvre des prêtes Juifs de la première dispensation. Ce sanctuaire céleste est celui qui doit être purifié  à la  fin des 2300 de Daniel 8 : 14. Sa purification, comme dans le type, consiste  en une œuvre de jugement commençant avec l’entrée de CHRIST comme grand Prête sur la phase du jugement de son ministère dans le sanctuaire céleste, était l’ombre dans le service terrestre de la purification du sanctuaire au Jour des expiations. Cette œuvre de Jugement dans le sanctuaire céleste commença en 1844. A la fin de ce jugement marquera la fin du temps de grâce pour les humains. {2TG10: 25.1}

   15. Que DIEU, au moment du jugement et selon son débat constant avec la famille humaine en les prévenant des événements à venir qui affecteront fortement leur destinée (Amos 3 : 6, 7) annonce de la proximité du second retour de CHRIST. Cette œuvre est symbolisée par les trois anges  d’Apocalypse  14, et que leur triple message révèle une œuvre de réforme qui prépare un peuple à le rencontrer à sa venue. {2TG10: 25.2}

   16. L’époque de la purification du sanctuaire étant synchronisée avec la période de

25

 la proclamation du message d’Apocalypse 14, est une période du Jugement Investigatif se rapportant premièrement aux morts et en second lieu aux vivants Ce jugement Investigatif détermine quels sont ceux qui, parmi les myriades de ceux qui dorment dans la poussière de la terre sont dignes d’avoir part à la première résurrection, et quels sont ceux qui, parmi la multitude des vivants sont dignes d’être translatés. 1 Pierre 4 : 17, 18 ; Daniel 7 : 9, 10 ; Ap. 14 : 6, 7; Luc 20 : 35. {2TG10: 25.3}

   17. Les disciples du CHRIST devraient être un peuple saint, qui n’adopte pas les maximes impies du monde, n’aimant pas ses plaisirs malsains, n’acceptant pas ses folies. Le Chrétien reconnaît son corps comme étant le temple du Saint-Esprit, et par conséquent il devrait se vêtir de façon propre, modeste, sans apparat. De plus, dans le manger et le boire et dans toute sa conduite, il devrait former sa vie comme il convient à un disciple du Maître doux et humble. Ainsi le disciple sera amené à s’abstenir de  toutes boissons toxiques, de tabac et autres narcotiques et préservera son corps et son âme de toute pratique et habitude ayant pour but de les souiller. 1 Co. 3 : 16,17; 9 : 25 ; 10 : 31 ; 1 Ti. 2 : 9,10 ; 1 Jn. 2 : 6. {2TG10: 26.1}

   18. Les principes divins de dîmes et d’offrandes servent à supporter l’œuvre évangélique; nous reconnaissons que nos vies appartiennent à DIEU et que nous sommes des serviteurs devant lui rendre compte de tout ce qu’il a mis à notre disposition. Lé. 27 : 30 ; Mal. 3 : 8-12 ; Mt. 23 : 23 ; 1 Co. 9  9-14 ; 2 Co. 9 : 6-15. {2TG10: 26.2}

   19. DIEU a placé dans son église les dons du Saint-Esprit, comme énumérés dans la première Épître

26

aux Corinthiens au chapitre 12 et dans le livre aux Éphésiens au chapitre 4. Ces dons opèrent en harmonie avec les principes divins de la Bible et sont donnés pour le perfectionnement des saints, l’œuvre du ministère et l’édification du corps de CHRIST. Ap. 12 : 17; 19 : 10 ; 1 Co.1 : 5, 7. {2TG10: 26.3}

   20. La seconde venue du CHRIST est la grande espérance de l’église, l’apogée de l’évangile et du plan du salut. La venue de JÉSUS sera littérale, personnelle et visible. Plusieurs événements importants s›associeront à son retour: tels que la résurrection des morts, la destruction des méchants, la purification de la terre, la récompense des justes, l’établissement de Son royaume éternel l’accomplissement presque complet des prévisions prophétiques, en particulier celles qui se trouvent dans les livres de Daniel et de l’Apocalypse en relation avec les conditions existant dans  le monde physique, social, industriel politique et religieux, indiquent que la venue de JÉSUS est proche, que JÉSUS « est à la porte ». Le moment exact de cet événement n’a pas encore été annoncé. Les croyants sont exhortés à être prêts « car le Fils de l’Homme viendra à l’heure  où  vous  n’y penserez pas. » Lu. 21 : 25-27 ; 2 Ti. 3: 1-5 ; Dn. 7 : 27 ; Mt. 24:36, 44. {2TG10: 27.1}

   21. Le règne millénaire de CHRIST embrasse la période se situant entre la première et la seconde résurrection, période que les saints de tous les âges vivront avec leur Sauveur béni dans les cieux. A la fin du millénium, la Sainte Cité avec tous les saints descendra sur la terre. Les méchants ressuscités se lèvent lors de la seconde résurrection. Monterons à la surface de la terre ayant Satan pour chef,

27

 dans le but d’envahir le camp des saints; c’est alors que le feu de DIEU descendra et les dévorera. Cette conflagration qui détruira Satan et son armée servira à régénérer et à purifier la terre des conséquences de la malédiction. Ainsi l’univers de DIEU sera purifié de la tâche odieuse du péché. Ap. 20 ; Za. 14 : 1-4 ; 2 Pierre 3 : 710. {2TG10: 27.2}

   22. DIEU fera toutes choses nouvelles. La terre restaurée dans sa beauté première, elle sera la demeure éternelle des saints de L’ÉTERNEL. La promesse faite à Abraham, qu’en CHRIST, lui et sa postérité posséderont la terre durant les âges sans fin de l’éternité sera accomplie. « Le Royaume et la domination et la grandeur du Royaume sous le ciel entier seront donnés au peuple des saints du Très Haut, dont le Royaume est un Royaume éternel, et toutes les dominations le serviront et lui  obéiront. » Da. 7 : 27 CHRIST, le SEIGNEUR régnera en être suprême, et chaque créature dans les cieux, sur la terre, sous la terre, et même ceux se trouvant dans la mer béniront et donnerons gloire, honneur, puissance à celui qui est assis sur le trône et à l’Agneau à jamais et à perpétuité. Ge. 13 : 14-17 ; Ro. 4 : 13 ; Hé. 11 : 6-16 ; Mt. 5 : 5 ; Es. 35 ; Ap. 21 : 1-7 ; Ap. 5 : 13 ; Dn. 7: 27  — Year Book of The Seventh Day Adventist Denomination, Edition 1947, pp.4-6. {2TG10: 28.1}

   De ces Croyances Fondamentales de foi de la Dénomination Adventiste du Septième Jour, l’Association Davidienne a en plus ce qui suit  : {2TG10: 28.2}

   1. La manifestation du don prophétique dans l’église Adventiste du Septième Jour a cessé

28

 en 1915 et ne s’est manifestée de nouveau qu’en 1930. Cette cessation et cette nouvelle manifestation sont parallèles à la cessation du don prophétique dans l’Ancien Testament et sa manifestation dans le Nouveau. {2TG10: 28.3}

   2. La présente manifestation était fixée aux 430 ans prophétiques d’Ezéchiel 4 et qu’elle est l’addition anticipée dans le  livre  de Premiers Écrits  à la page 277. {2TG10: 29.1}

   3. Le don prophétique s’est manifesté une fois de plus au moment de l’œuvre finale et ce afin d’effectuer le scellement des 144 000 serviteurs de DIEU. (Témoignages, Vol. 1, p. 385) et pour donner force et puissance (Premiers Écrits, p.277) aux messages des Trois Anges. (Ap. 14 : 6-11). Il fut manifesté afin que les 144 000 soient revêtus de force et en meure d’accomplir l’œuvre finale pour le monde et pour rassembler tous leurs frères de toutes  les nations (Es. 66 : 19,  20 ; Ap. 18 : 4). {2TG10: 29.2}

   4. La destruction de l’ivraie parmi les premiers fruits des vivants  (Mt. 13 : 30, 48, 49 ; Ez. 9 : 6,7) a pour résultat la purification de l’église. {2TG10: 29.3}

   5. Immédiatement après cet événement, les anges relâcheront les quatre vents (Ap. 7 : 1-3). Après quoi s’ensuit le temps de détresse et Michaël se lèvera afin de délivrer tous ceux dont les noms sont écrits sur le livre de vie de l’agneau (Da. 12 : 1). {2TG10: 29.4}

   6. Le fait que les anges relâchent les quatre vents aux quatre coins de la terre (Ap. 7 : 1) n’anticipe pas une guerre mondiale, mais plutôt un décret mondial mis en vigueur à travers Babylone par l’image de la bête et que nul ne pourra ni acheter ni vendre à moins qu’il n’adore « l’image ». Ap. 13 : 15, 17. {2TG10: 29.5}

29

   7. De façon subséquente, le temps de détresse de Jacob (Jérémie 30 : 7) pour les 144 000, les fils de Jacob, prend de l’ampleur sur le chemin qui mène à la maison (Ge.32 : 1,24), au pays de leurs pères. (Ez. 36 : 28 ; 37 : 21, 25). {2TG10: 30.1}

   8. Que la période de temps précédent l’événement, fera que le nom des 144 000 sera changé à l’instar de celui de leur père Jacob (Ge. 32 : 28) et comme un seul corps, ils reçoivent un nom nouveau que la bouche du SEIGNEUR déterminera. (Es.62 : 2). {2TG10: 30.2}

   9. Que ces évènements atteindront un point ultime, avec l’établissement du Royaume (Da. 2 : 44 ; Es. 2 : 4 ; Mi 4 ; Ez. 37) dans lequel les 144 000, ceux qui suivent « l’Agneau partout où il va » (Ap.14 : 4) se tiendront avec Lui sur le Mont Sion (Ap.14 : 1) et là, ils «reçoivent les richesses des nations. » Es. 60 : 5, 11. {2TG10: 30.3}

   10. Que cette séquence d’évènements sera suivie du Grand Cri de l’Ange qui éclaire la terre de sa gloire (Ap. 18), alors que cette autre voix crie : « Sortez du milieu d’elle Mon peuple, afin que vous n’ayez aucune part à ses péchés, afin de ne pas recevoir ses plaies. Ap. 18: 4. {2TG10: 30.4}

   11. En réponse à cet appel, beaucoup de nations diront : « Venez et montons à la montagne du SEIGNEUR, et à la maison du Dieu de Jacob ; et il nous instruira concernant ses chemins, et nous marcherons dans ses sentiers car la loi sortira de Sion, et la parole du SEIGNEUR, de Jérusalem. » Michée : 4 : 2. {2TG10: 30.5}

   12. Que la voix cessera de crier quand tous les saints seront rassemblés

30

d’entre toutes les nations. Alors, « Voici, les jours viennent, dit le Seigneur DIEU, où J’enverrai une famine dans le pays ; non pas une famine de pain ni une soif d’eau, mais d’entendre les paroles du SEIGNEUR. Et ils erreront d’une mer à l’autre, et du Nord à l’Est ; ils courront ça et là, pour chercher la parole du SEIGNEUR, et ils ne la trouveront pas. » Amos 8 : 11, 12. {2TG10: 30.6}

   13. Alors suivra la dissolution de l’organisation mondiale de l’image de la bête (Ap.19 : 1-3), la fin du jugement Investigatif des vivants (Ap. 15 : 5-8), la fin du temps de grâce (Ap. 22 : 11), et alors les sept dernières plaies seront déversées sur les méchants. (Ap. 16). {2TG10: 31.1}

   14. Au moment de la septième plaie, les armées préparées pour la bataille d’Harmaguédon combattront contre l’armée des cieux et seront anéanties (Testimonies, Vol 6, p 406) et CHRIST apparaîtra dans toute sa gloire, détruira le reste des méchants, ressuscitera les morts justes (1 Th.  4 : 15-17), Il inaugurera le millénium (Ap. 20 : 5). {2TG10: 31.2}

   15. Pour un peu de temps (Ap. 20 : 3), cent ans (Es. 65 : 20) après le millénium, les méchants revivront et finalement seront détruits par le feu. (Ap. 20 : 9). Après que toutes choses seront renouvelées et le plan originel de DIEU s’accomplira parfaitement, dans une joie céleste ininterrompue et ce pour l’éternité (Ap. 21 : 4). {2TG10: 31.3}

31

Aaron's-Rod


One comment

  • Josseline Samy

    November 25, 2017 at 4:50 PM

    Gloire, Honneur, Louanges soient à Notre Dieu d’Amour pour cette Vérité absolue qui m’a fait tant de bien en cet Heureux jour de Saint Sabbat Béni et Sanctifié.

    Réponse

Laissez une réponse

Your email address will not be published. Required fields are marked *