L’Association Davidian Seventh-Day Adventists (Une Association Constituée en Église)




Salutations Pour Notre Temps, Vol. 2, N° 5, 6

UNE PENSÉE AVANT LA PRIÈRE

Éviter Les Débats ; Présentez La Vérité

   Je lirai dans  « Les Paraboles de JÉSUS », à la page 27, au dernier paragraphe. {2TG5: 2.1}

   PJ 27.3 : « Au lieu de perdre votre temps à discuter des théories erronées ou à chercher à combattre les adversaires de l’Évangile, suivez l’exemple du Christ. Que vos discours procèdent de la source limpide qui procure la vie. « Prêche la parole, insiste en toute occasion, favorable ou non. » « Heureux vous qui partout semez le long des eaux. » « Que celui qui a entendu ma parole rapporte fidèlement ma parole. Pourquoi mêler la paille au froment ? dit L’ÉTERNEL. » « Toute parole de DIEU est éprouvée. … N’ajoute rien à ses paroles, de peur qu’il ne te reprenne et que tu ne sois trouvé menteur. » {2TG5: 2.2}

   Nous devrions prier en cet après midi, pour que nous soyons capables d’imiter les méthodes d’enseignement du Christ. Nous devrions aussi prier afin que nous nous souvenions qu’il nous est recommandé de ne pas nous engager dans des débats, avec ceux dont les opinions diffèrent des nôtres. Nous devrions prier afin de nous souvenir que Christ n’engageait pas de débats, et que nous ne devrions pas nous y livrer non plus, si nous devons être vainqueurs. Nous devrions prier afin de nous souvenir que DIEU vous enverra des vérités nouvelles à présenter au peuple ; et que si ces vérités ne convainquent pas ceux qui s’opposent à « l’Évangile éternel », rien d’autre ne le fera, même si un mort se lèverait pour témoigner contre eux. Nous devrions prier afin d’élever la Bible au dessus de tout autre livre ; et que nous mesurions tout autre livre d’après la règle de mesure biblique, et que nous brisions à tout jamais tout autre règle de mesure. {2TG5: 2.3}

2

 

UNE FÊTE QUI ENLÈVE LE VOILE,

QUI OUVRE LES PORTES ET QUI FAIT FUIR LA MORT

DISCOURS PRÉSENTÉ PAR V.T. HOUTEFF
MINISTRE DES DAVIDIAN 7TH-DAY ADVENTISTS
SABBAT 6 SEPTEMBRE 1947
CHAPELLE DU MONT CARMEL
WACO, TEXAS

   Le texte de notre étude de cet après midi se trouve dans Ésaïe 25 et 26. Afin de d’orienter correctement notre sujet, nous commencerons par le sixième verset du chapitre 25 ; après quoi, nous étudierons les cinq premiers versets. Ensuite nous étudierons les cinq premiers versets. {2TG5: 3.1}

Es. 25 : 6 – « Et, en cette montagne, le SEIGNEUR des armées fera à tous les peuples, un festin de choses grasses, un festin de vins sans lie, de choses grasses pleine de moelle, de vins sans lie, bien purifiés. » 

   Nous devrions tout d’abord commencer par découvrir la vérité s’agissant de cette montagne symbolique. Pour cette information nous devons considérer le dernier verset du vingt-quatrième chapitre parce que le récit du vingt-cinquième chapitre commence au chapitre précédent. Nous lirons ces versets ensemble. Nous lirons ces versets ensemble : {2TG5: 3.2}

Es. 24 : 23 ; 25 : 6 – « Alors la lune rougira, et le soleil sera honteux, lorsque le SEIGNEUR des armées régnera glorieusement au mont Sion, et à Jérusalem, et devant Ses anciens. Et, en cette montagne, [Mont Sion] le SEIGNEUR des armées fera à tous les peuples, un festin de choses grasses, un festin de vins sans lie, de choses grasses pleine de moelle, de vins sans lie, bien purifiés. » 

3

   Nous voyons dans ces versets que le « Mont Sion » est la montagne sur laquelle le SEIGNEUR prépare un festin pour tous les peuples ; un festin de mets succulents. C’est en ce lieu que se rassembleront les peuples. {2TG5: 4.1}

Es. 25 : 7 – « Et il détruira en cette montagne, la face de la couverture sur tous les peuples, et le voile qui est étendu sur toutes les nations. »

   Lorsque le voile, qui recouvre aujourd’hui les nations sera levé, elles se retrouveront à découvert vulnérables au vent et à la tempête. Oui, lorsque le voile qui recouvre les nations aujourd’hui sera levé, elles verront ce qu’elles ne peuvent voir aujourd’hui. Et de quoi s’agit-il ? {2TG5: 4.2}

Es. 25 : 8-10 – « Il engloutira la mort en victoire ; et le Seigneur DIEU essuiera les larmes de tous les visages, et Il retirera la réprimande de Son peuple de dessus toute la terre ; car le SEIGNEUR a parlé. Et il sera dit en ce jour-là : Voici, c’est notre Dieu ; nous avons attendu pour Lui, et Il nous sauvera, c’est le SEIGNEUR ; nous avons attendu pour Lui, nous nous égayerons et nous nous réjouirons en Son salut. Car en cette montagne, la main du SEIGNEUR reposera, et Moab sera piétiné sous Lui, c’est-à-dire comme la paille est piétinée pour en faire du fumier. » 

   Pour permettre la réalisation de tous ces grands évènements, il faut que non seulement que les nations qui exercent le contrôle sur la terre soient foulées, mais il faut, voyons-nous, que Moab le soit aussi. Et que pourrait représenter Moab sinon les Arabes, qui revendiquent fortement le droit à occuper la terre de Palestine. Bientôt le monde verra que DIEU n’a pas abandonné la terre, et qu’il est le maître de la situation. {2TG5: 4.3}

Es. 25 : 11-12 – « Et Il étendra Ses

4

mains au milieu d’eux, comme celui qui nage étend ses mains pour nager ; et Il abaissera leur fierté ainsi que les butins de leurs mains. Et la forteresse de la plus haute fortification de tes murailles, Il démolira ; Il la renversera, Il la mettra par terre et même jusqu’à la poussière. »

   Ces versets nous expliquent que quelque soit le type de fortifications que l’homme pourrait inventer, elles tomberont cependant comme un fétu de paille lorsque DIEU manifestera Sa puissance. Maintenant que vous avez vu clairement cette merveilleuse vérité Biblique, il vous revient de dire : {2TG5: 5.1}

Es. 25 : 1 – « Ô SEIGNEUR, Tu es mon Dieu ; je T’exalterai, je louerai Ton nom ; car Tu as fait des choses merveilleuses, Tes conseils depuis longtemps sont fidélité et vérité. »

   Ces versets nous montrent que suite à la révélation de cette Vérité, certains accepteront véritablement le SEIGNEUR de la Bible, comme leur DIEU, et s’engageront à L’exalter et à ne jamais cesser de louer Son merveilleux nom, parce qu’ils constatent qu’Il a fait des choses merveilleuses. Ils ne mépriseront plus les conseils qu’Il prodiguait jadis, parce qu’ils savent par expérience que Ses conseils sont fidélité et Vérité. Ils connaitront par expérience personnelle, la puissance de DIEU et s’exclameront : {2TG5: 5.2}

Es. 25 : 2, 3 – « Car Tu as fait d’une ville un monceau de pierres, d’une cité forte une ruine ; le palais des étrangers ne soit plus une ville ; il ne sera jamais rebâti. C’est pourquoi le peuple fort Te glorifiera, la ville des nations redoutables Te craindra.»

   La cité mentionnée dans ces versets doit être nécessairement celle qui est d’abord mentionnée dans Ésaïe chapitre 24 : {2TG5: 5.3}

5

   « La cité de confusion est démolie ; toute maison est fermée, personne n’y entre. Il y a un cri dans les rues pour du vin ; toute joie est assombrie, la gaieté du pays est partie. Il ne reste dans la ville que désolation, et la porte est frappée par la destruction. Car ainsi il en sera au milieu du pays, parmi les peuples, ce sera comme quand on secoue l’olivier, et comme quand on grappille après la vendange. {2TG5: 6.1}

   « Ils [ceux qui ne sont pas criblés] élèveront leur voix, ils chanteront la majesté du SEIGNEUR, ils exulteront depuis la mer. C’est pourquoi glorifiez le SEIGNEUR dans les feux, c’est-à-dire le nom du SEIGNEUR Dieu d’Israël, dans les îles de la mer. Nous avons entendu du lieu le plus reculé de la terre des chants, savoir gloire à l’homme droit. [En conséquence les gens se convertiront aux quatre coins de la terre]. {2TG5:6.2}

  « Mais j’ai dit : Ma maigreur, ma maigreur, malheur à moi ! Les perfides ont agi perfidement ; oui, les perfides ont agi très perfidement. La peur, et la fosse et le piège sont sur toi, ô habitant de la terre. » Es. 24 : 10-17. {2TG5:6.3}

  La citation suivante tirée de l’Esprit de Prophétie apporte une lumière supplémentaire sur ces versets. {2TG5: 6.4}

« J’ai vu des jets de lumière, provenant des villes et des villages, de la montagne et de la plaine. Les gens obéissaient à la Parole de DIEU, et en conséquence, des monuments s’élevaient à la Gloire de DIEU dans chaque ville et dans chaque village. » Testimonies Vol. 9 pp. 28 et 29 (Témoignages pour l’Eglise, Vol. 3 p. 354). {2TG5: 6.5}

Es. 26 : 1 – « En ce jour-là, ce cantique sera chanté

6

dans le pays de Juda : Nous avons une ville forte ; DIEU assignera le salut pour murailles et pour remparts. »

   Le chant en l’honneur de la Majesté du SEIGNEUR doit donc s’élever de la Terre Promise, et les Saints y auront une cité qui ne saurait être ébranlée, car elle aura comme murailles le salut. Alors l’on dira: Alors on dira : {2TG5: 7.1}

Es. 26 : 2 – « Ouvrez les portes, afin que la nation juste qui garde la vérité puisse y entrer. »

   Ce verset nous enseigne que tous ces évènements ont lieu au jour du salut, au jour où les portes peuvent être ouvertes pour qu’une nation juste puisse y entrer. Oui toute une nation, composée de tous ceux qui devraient être sauvés, sans qu’il n’y ait un seul pécheur en son sein, répondront à l’appel, « Sortez d’elle mon peuple, afin que vous ne participiez point à ses péchés, et que vous n’ayez point de part à ses fléaux. {2TG5: 7.2}

Es. 26 : 3, 4 – « Tu le garderas dans une paix parfaite, celui dont le cerveau s’appuie sur Toi ; parce qu’il se confie en Toi. Confiez-vous dans le SEIGNEUR, pour toujours ; car dans le SEIGNEUR JEHOVAH est vigueur éternelle. »

   Quoique pendant des années de l’histoire de ce monde, les nations aient développé une grande puissance, cependant aucune d’elles n’a conservé cette puissance à jamais. Mais, ici, l’assurance nous est donnée que ceux qui se confient au SEIGNEUR JÉHOVAH jouiront d’une paix et d’une force éternelles. {2TG5: 7.3}

Es. 26 : 5-10 – « Car Il abaisse ceux qui sont haut placés ; Il abaisse la ville élevée, Il la nivelle, même jusqu’à terre, Il la réduit même jusqu’à la poussière. Le pied la piétinera, c’est-à-dire les pieds des pauvres, et les pas

7

des nécessiteux. Le chemin du juste est droiture ; toi, le plus droit, pèses le sentier du juste. Oui, dans le chemin de Tes jugements, ô SEIGNEUR, nous T’avons attendu ; le désir de notre âme tend vers Ton nom et vers le souvenir de Toi. De nuit avec mon âme je T’ai désiré ; oui, avec mon esprit au-dedans de moi je Te chercherai de bonne heure ; car, lorsque Tes jugements sont sur la terre, les habitants du monde apprendront la droiture. Manifeste-t-on grâce au pervers, pourtant il n’apprendra pas la droiture ; il agira injustement dans le pays de la droiture, et ne verra pas la majesté du SEIGNEUR. »

   Ces versets nous disent clairement, qu’au moment où les jugements de DIEU fondront sur la terre, ceux qui sont tournés vers la Justice apprendront la Justice ; mais que les pécheurs impénitents ne l’apprendront pas quelque soit ce qui pourrait être fait en leur faveur. Et c’est pourquoi ils seront retranchés de l’assemblée des justes. Toutefois, les justes, ressentant encore la puissante main du seigneur, déclarent avec peine : {2TG5: 8.1}

Es. 26 : 11 – « SEIGNEUR, quand Ta main est élevée ; ils ne voient pas mais ils verront, et seront honteux à cause de leur jalousie pour Ton peuple ; Oui, le feu de Tes ennemis, les dévorera. »

   Oui, lorsque la main du SEIGNEUR se lèvera pour délivrer Son peuple, les méchants le verront. Mais après que les justes auront été délivrés les méchants le verront et désireront l’être, mais ce sera à leur honte, et trop tard pour qu’ils en bénéficient. Oui, aujourd’hui, alors que tombe la pluie de l’arrière saison, les propres justes qui s’imaginent qu’ils n’ont besoin de rien, préfèrent s’enfuir, ou mettre leurs manteaux sur leurs têtes. Cependant, ceux qui cherchent la Justice sortent

8

au grand jour, et apprennent ainsi à dire : {2TG5: 8.2}

Es. 26 : 12 – « SEIGNEUR, Tu établiras la paix pour nous ; car aussi c’est Toi qui a accompli toutes nos œuvres en nous. »

   Une telle déclaration ne peut provenir que de ceux qui permettent au SEIGNEUR d’opérer Son œuvre dans leurs cœurs, afin qu’ils Lui rendent la louange que voici : {2TG5: 9.1}

Es. 26 : 13-16 – « SEIGNEUR notre Dieu, d’autres seigneurs en dehors de Toi ont dominé sur nous ; mais par Toi seul nous ferons mention de Ton nom. Ils sont morts, ils ne vivront plus ; ils sont trépassés, ils ne se relèveront pas ; c’est pourquoi Tu les as visités et détruits et Tu as fait disparaître toute mémoire d’eux. Tu as accru la nation, ô SEIGNEUR, Tu as accru la nation ; Tu es glorifié Tu l’avais retiré loin jusqu’aux bouts de la terre. SEIGNEUR, dans la détresse, ils se sont souvenus de Toi ; ils ont répandu leur prière quand Ton châtiment était sur eux. »

   Ces versets déclarent que l’Israël de la promesse, non pas les Juifs incrédules, s’est multiplié depuis qu’il a été chassé de sa Terre ; depuis qu’il a été dispersé jusqu’au bout de la Terre. Pendant que ce châtiment leur est encore infligé (pendant qu’ils sont encore chassés de leur terre). Ils se répandent en prières et s’exclament : {2TG5: 9.2}

Es. 26 : 17, 18 – « Comme une femme enceinte, qui près d’accoucher, est dans la douleur et crie dans son angoisse ; ainsi avons nous été, en Ta présence, ô SEIGNEUR ! Nous avons conçu, nous avons été dans la douleur ; nous avons comme enfanté du vent, nous n’avons effectué aucune délivrance sur la terre ; et les habitants du monde ne sont pas tombés non plus. »

9

   Ici, nous voyons que les yeux des repentants doivent s’ouvrir : ils doivent se voir comme DIEU les voit, et qu’ils ont jusqu’ici échoué dans leurs efforts, qu’ils ont conçu dans la douleur, mais qu’ils n’ont enfanté pour ainsi dire que du « vent ». Les impénitents, eux, pensent qu’ils sont riches et qu’ils se sont enrichis, qu’ils accomplissent des exploits, et qu’ils n’ont besoin de rien. {2TG5: 10.1}

   Oui l’église peut se vanter aujourd’hui de ses exploits, et du grand nombre de membres qu’elle prétend avoir, mais dans peu de temps, elle découvrira, elle aussi qu’elle n’aura pas achevé l’œuvre, que le monde détruit encore la terre, que ses membres ne sont pas sauvés, et qu’au lieu d’avoir enfanté le salut, elle n’aura enfanté rien d’autre que du « vent ». {2TG5: 10.2}

   « Lors du puissant criblage qui est sur le point d’avoir lieu, nous serons mieux à même de mesurer la force d’Israël. Les signes révèlent que le temps est proche où le SEIGNEUR manifestera qu’il a son van à la main, et qu’il purifiera totalement son aire. » — Testimonies, Vol. 5 page 80. {2TG5: 10.3}

Es. 26 : 19 « Tes hommes morts vivront, ensemble avec Mon corps mort, ils se lèveront. Réveillez-vous et chantez, vous qui demeurez dans la poussière car ta rosée est comme la rosée des plantes, et la terre chassera les morts. »

   Non seulement les vivants, mais les morts aussi se rassembleront dans la « ville forte ». Nous entendons déjà le SEIGNEUR plaider avec tous, en ces termes : {2TG5: 10.4}

Es. 26 : 20 – « Viens, Mon peuple, entre dans tes chambres, et ferme les portes sur toi ; cache-toi pour un petit moment, jusqu’à ce que l’indignation soit passée. » 

10

   Cet appel montre que nous approchons le temps de détresse, et que DIEU désire vivement que nous soyons à l’abri. Les sages L’entendront et accepteront les chambres, la protection qu’Il leur procure. {2TG5: 11.1}

Es. 26 : 21 – « Car voici, le SEIGNEUR sort de Son lieu, pour punir l’iniquité des habitants de la terre, la terre également révélera son sang et ne cachera plus ses tués. »

   Toutes ces vérités sur lesquelles DIEU attire notre attention, n’indiquent qu’une seule chose : que le grand jour de « L’ÉTERNEL est proche, que DIEU manifestera sa puissance pour ébranler la terre, afin que tout ce qui ne peut être criblé puisse résister. N’êtes-vous pas heureux, Mon frère, Ma sœur, que DIEU vous donne d’abord cette opportunité de vous préparer pour le jour de DIEU et de vous accrocher à sa Vérité qu’Il ne cesse de révéler ? {2TG5: 11.2}

11

 

UNE PENSÉE AVANT LA PRIÈRE

Comment Préserver Une Connaissance Impérissable

   Je lirai « Les Paraboles de JÉSUS », commençant à la page 28, paragraphe 3. {2TG6: 12.1}

   PJ 28.3 : « Lorsqu’on se détourne de la parole de Dieu pour se nourrir des écrits d’auteurs non inspirés, l’esprit se rabougrit et perd de sa vigueur…. Notre intelligence s’adapte à ce qui lui est devenu familier et se laisse absorber par des aspirations purement matérielles; elle s’affaiblit et la faculté de s’assimiler les choses spirituelles diminue au point de devenir, après un certain temps, incapable d’expansion. C’est là de la fausse éducation. L’œuvre de tout éducateur devrait être de mettre la jeunesse en rapport avec les grandes vérités de l’Inspiration. Telle est l’éducation essentielle pour la vie présente et celle à venir. N’allons pas croire que cela contrecarre l’étude des sciences ou rabaisse le niveau de l’instruction. La connaissance de Dieu est aussi élevé que les cieux et aussi vaste que l’univers…. Que la jeunesse cherche à comprendre le sens de ces vérités qui viennent de Dieu, et ses facultés intellectuelles se développeront. Tout étudiant qui cherche à mettre en pratique la parole de Dieu enrichit ses connaissances et s’assure ainsi un trésor impérissable…. Elle restaurera l’image de Dieu dans l’âme. » {2TG6: 12.2}

   Quelle leçon que celle-là ! Une leçon destinée non seulement aux jeunes, mais aussi aux adultes. Prions afin que nous réalisions combien il est important d’étudier la vérité inspirée ; que nous réalisions que cette étude n’élimine pas l’étude de la vraie science ; que le fait de consacrer nos vies à la Parole de DIEU, nous procure un grand trésor de sagesse ; que c’est de cette manière que l’image de DIEU sera restaurée dans l’âme. {2TG6: 12.3}

12

 

LA PROSTITUTION S’ENFUIT DEVANT LA PROTESTATION DES ENFANTS ! –

LE RÉVEIL ET LA RÉFORME COURONNÉS DE SUCCÈS

DISCOURS PRÉSENTÉ PAR V.T. HOUTEFF
MINISTRE DES DAVIDIAN 7TH-DAY ADVENTISTS
SABBAT 13 SEPTEMBRE 1947
CHAPELLE DU MONT CARMEL
WACO, TEXAS

   Notre sujet se trouve dans le premier et le second chapitre du livre d’Osée. Nous commencerons par {2TG6: 13.1}

Os. 1 : 2 – « Le commencement de la parole du SEIGNEUR par Osée. Et le SEIGNEUR dit à Osée : Va, prends-toi une femme prostituée et (aie) des enfants de prostitution ; car le pays a commis une grande prostitution, en se détournant du SEIGNEUR. »

   Nous découvrons immédiatement que cette femme et ces enfants symbolisent le peuple de DIEU qui se détourne de lui ; et que DIEU considère un tel comportement pervers comme de la prostitution. {2TG6: 13.2}

Os 1 : 3, 4 « Il s’en alla donc et prit Gomer, la fille de Diblaim, laquelle conçut, et lui enfanta un fils. Et le SEIGNEUR lui dit : Appelle son nom Jizréel ; car encore un peu de temps, et Je vengerai le sang de Jizréel sur la maison de Jéhu, et Je ferai cesser le royaume de la maison d’Israël. »

   La raison pour laquelle DIEU donna ce nom au premier fils visionnaire d’Osée, c’est qu’il voulait signifier que dans peu de temps, il vengerait le sang de Jizréel par la maison de Jéhu, lequel était alors le roi d’Israël. Ensuite le SEIGNEUR déclara : {2TG6: 13.3}

13

Os. 1 : 5 – « Et il arrivera en ce jour-là, que Je briserai l’arc d’Israël dans la vallée de Jizréel. »

   Le fait de briser l’arc devait signifier qu’il briserait la force militaire de la nation. Ce récit historique est rapporté dans 2 Rois 10, 11. {2TG6: 14.1}

Os. 1 : 6 «Et elle conçut encore, et enfanta une fille, Et Dieu dit à Osée : Appelle son nom Lo ruhama car Je ne ferai plus miséricorde à la maison d’Israël, mais Je les enlèverai entièrement. »

   Le nom de cet enfant devait symboliser la destruction totale de la maison d’Israël, le royaume des dix tribus. Comme nous le savons, cette destruction fut opérée par le roi d’Assyrie qui dispersa le peuple d’Israël dans les villes des Mèdes. Ce récit historique se trouve dans 2 Rois 18 : 11 : « Le roi d’Assyrie emmena Israël captif en Assyrie et les établit à Chalach, et sur le Chabor, fleuve de Gozam et dans les villes des Mèdes ». {2TG6: 14.2}

Os. 1 : 7 : « Mais Je ferai miséricorde à la maison de Juda, et Je les sauverai par le SEIGNEUR leur Dieu, et Je ne les sauverai ni par arc, ni par épée, ni par bataille, ni par chevaux, ni par cavaliers. »

   Le SEIGNEUR promit d’épargner la maison de Juda de l’invasion du roi d’Assyrie. Le récit historique de cet incident est rapportée dans 2 Rois 19 : 35 : « Et il arriva cette nuit-là, que l’ange du SEIGNEUR sortit et frappa dans le camp des Assyriens cent quatre vingt-cinq mille hommes ; et, quand on se leva le matin, voici c’étaient tous des corps morts. » {2TG6: 14.3}

14

Os. 1 : 8, 9 : « Puis, quand elle eut sevré Lo ruhamah, elle conçut et enfanta un fils. Alors DIEU dit : Appelle son nom Lo ammi car vous n’êtes pas Mon peuple, et Je ne serai pas votre Dieu. »

   Le nom du troisième enfant devait indiquer que, quoiqu’Israël et Juda aient été le peuple choisi de DIEU, le jour viendrait bien vite où ils ne seraient plus appelés son peuple. L’accomplissement de cette phase de la prophétie nous conduit à l’ère chrétienne. {2TG6: 15.1}

Os. 2 : 10 : « Toutefois le nombre des enfants d’Israël sera comme le sable de la mer, qui ne peut être ni mesurer, ni compter ; et il arrivera, que dans le lieu où il leur a été dit : Vous n’êtes pas Mon peuple, là il leur sera dit : Vous êtes les fils du Dieu vivant. »

   En dépit des calamités qui devraient s’abattre sur les enfants d’Israël, ils deviendraient un peuple très nombreux. Et lorsqu’ils se seraient ainsi multipliés en très grand nombre, ils doivent de nouveau être appelés : Fils de DIEU. Ici donc, nous découvrons une prophétie qui parle de la rébellion du peuple de DIEU, de leur rejet par DIEU, mais aussi de leur repentance et du fait qu’ils seront de nouveau acceptés par DIEU. {2TG6: 15.2}

   Arrêtons-nous un moment ici, pour discuter des titres de « Juda et d’Israël ». Lus superficiellement ces titres sont en règle générale mal interprétés et considérés comme signifiant des Juifs de souche. Mais nous ne saurions être ni des lecteurs superficiels ni réfléchir à la légère. Soyons des étudiants de Bible en profondeur. Aujourd’hui, tout le monde sait que les Juifs de souche ne sont qu’une poignée. Ils ne sont certainement pas nombreux comme le sable de la mer. Ces innombrables enfants d’Israël par conséquent ne sauraient être les Juifs incroyants d’aujourd’hui. De plus, les

15

juifs de souche d’aujourd’hui ne sont pas les descendants du royaume des dix tribus mais ceux des deux tribus. Qui donc représentent cette multitude mentionnée dans la prophétie d’Osée ? {2TG6: 15.3}

   Nous ne devons pas oublier que l’Évangile de Christ a divisé la maison de Juda en deux groupes – les Juifs et les Chrétiens, et que l’église Chrétienne, quatre ans environ après la résurrection de Christ ne comprenait quasiment que des Juifs. Il est donc clair que les Chrétiens à l’origine étaient des Juifs de sang. L’église Chrétienne n’est qu’une division de l’église Juive. Mais eux et leurs descendants ont au cours des années perdu leur identité raciale. En outre les descendants d’Israël et de Juda qui pendant les années de captivités ont perdu leur identité raciale comme les Juifs qui embrassèrent la foi chrétienne, ont dû certainement selon la prophétie se multiplier en grand nombre. Alors, à l’évidence, bon nombre de ceux que l’on considère comme des païens ne sont en fait que les descendants non identifiés, des anciens royaumes de Juda, d’Israël et des Chrétiens juifs. L’église Chrétienne elle-même comme nous l’avons vu, est une église Judéo-chrétienne. {2TG6: 16.1}

   Ces descendants de Jacob, assimilés par les relations païennes devaient par conséquent se multiplier comme le sable de la mer. Ce sont ceux qui après être devenu Chrétiens, sont à nouveau appelés Fils du DIEU vivant. {2TG6: 16.2}

   Parlant de ceux qui furent les premier à embrasser la foi chrétienne, l’apôtre Pierre déclare ceci : « Vous qui autrefois n’étiez pas un peule, et qui maintenant êtes le peuple de DIEU, vous qui n’aviez pas obtenu miséricorde et qui maintenant avez reçu miséricorde… » 1 Pi. 2 : 10. {2TG6: 16.3}

   Et l’apôtre Jean de son côté déclare : « Mais à tous ceux qui l’ont reçu, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir

16

enfant de DIEU » Jean 1 : 12. {2TG6: 16.4}

   Maintenant nous voyons que la prophétie d’Osée 1 commence par la maison d’Israël et de Juda ; et nous fait traverser le cours du temps pour nous amener jusqu’à l’ère chrétienne. Afin d’être éclairé sur l’ère chrétienne, nous nous tournons vers les versets suivants. {2TG6: 17.1}

Os. 1 : 11 : « Alors les enfants de Juda et les enfants d’Israël seront assemblés et s’assigneront un chef, et ils remonteront hors du pays ; car la journée de Jizréel sera grande. »

   La parole de DIEU déclare donc de manière tout à fait claire que les sujets du royaume jadis détruit – Juda et Israël en tant que Chrétiens ainsi que les Païens qui se seront joint à eux, se rassembleront et se donneront un roi. {2TG6: 17.2}

   Dans un symbolisme similaire, il fut dit au prophète qu’après de nombreux jours d’obscurité et d’errance, « Après cela, les enfants d’Israël reviendront, et rechercheront le SEIGNEUR leur Dieu, et David, leur roi [David étant manifestement le « chef » qu’ils s’attribueront], et craindront le SEIGNEUR et sa bonté, aux derniers jours. » Os. 3 : 5. {2TG6: 17.3}

   Poursuivant la même illustration relative à la famille et attirant notre attention sur l’ère chrétienne, le SEIGNEUR donne cet ordre : {2TG6: 17.4}

Os. 2 : 1 – « Dites à vos frères Ammi, et à vos sœurs Ruhamah. »

   Ici nous remarquons que les noms des deux enfants du chapitre premier sont à nouveau mentionnés, mais avec l’omission des deux premières lettres pour chacun des noms : {2TG6: 17.5}

17

   Lo-Ruchama est devenu Ruchama et Lo-Ami est devenu Ami. Or le fait que ces derniers soient le frère et la sœur de Jizréel porte l’évidence que celui à qui DIEU donne l’ordre de leur parler à son tour, c’est Jizréel, le premier né des trois enfants. Il doit délivrer un message à ses frères Ami et Ruchama. {2TG6: 18.1}

   Maintenant qu’est-ce que tout cela signifie ? On peut le comprendre sans trop de difficulté. Celui à qui DIEU parle, Jizréel, représente un prophète. Son frère et sa sœur Ami et Ruchama, ne peuvent symboliser que l’ensemble des membres d’église à la fois hommes et femmes. En réalité Jizréel doit leur délivrer le message de DIEU. Et voici en quoi consiste le message : {2TG6: 18.2}

Os. 2 : 2 « Plaidez avec votre mère, plaidez car elle n’est pas Ma femme, et Je ne suis pas son mari ; qu’elle ôte ses prostitutions de devant elle, et ses adultères d’entre ses seins. »

   Le fait que DIEU Lui-même désigne la femme visionnaire d’Osée comme Sa propre femme, révèle qu’elle représente l’église, qu’Osée représente DIEU, et qu’alors que Jizréel représente le porte-parole de DIEU, Ami et Ruchama représentent l’ensemble des membres d’église. Dans leur enfance (Osée 1), ils représentent l’église de l’Ancien Testament, les Hébreux, mais dans leur jeunesse, ayant changé de noms (Osée 2), ils représentent l’église du Nouveau Testament, les Chrétiens. {2TG6: 18.3}

   Puisque les laïques, répondant à l’ordre de DIEU, se doivent par le biais d’un prophète plaider avec l’église, par conséquent, la réforme présentée dans ces versets, est donc soutenue par l’Inspiration et mise en œuvre par les laïques. C’est le réveil et la réforme tant attendus adressés aux Laodicéens, et c’est par conséquent le mouvement

18

laïc suscité par le renouvellement de l’Esprit de Prophétie. {2TG6: 18.4}

   Vous voyez, donc, d’après cette prophétie que DIEU même accuse la dénomination de prostitution, d’avoir des rapports illicites avec le monde. Elle doit nécessairement renoncer à cette prostitution si elle doit bénéficier de la faveur Divine. {2TG6: 19.1}

   Ces paroles, vous le comprenez bien, ne sont pas les paroles d’un homme, mais celles de DIEU. Et ne devrions-nous pas être reconnaissent envers DIEU de ce qu’il fait tout ce qu’il peut pour nous sauver. L’église doit donc se repentir dit le SEIGNEUR : {2TG6: 19.2}

Os. 2 : 3 : « De peur que Je ne la dénude, et que Je ne la mette comme au jour qu’elle naquit, et que Je ne la fasse pas comme un désert, et la rende comme une terre aride, et ne la tue de soif. »

   La Dénomination se vante souvent d’accroître son nombre de membres (ses enfants) mais DIEU accuse ceux qu’elle fait entrer en son sein d’être des enfants illégitimes ! Et comment pourrait-il en être autrement si l’église elle même se corrompt avec le monde ? Comment pourrait-il en être autrement de ces convertis ? Qu’est ce qui pourrait libérer ses membres des influences du monde, si elle (le corps pastoral) est elle-même entachée de pratiques du monde ? En effet ses convertis ne sauraient être des enfants légitimes. {2TG6: 19.3}

Os. 2 : 5 – « Car leur mère s’est prostituée, celle qui les a conçus a agi avec déshonneur ; car elle a dit : J’irai après mes amants, qui me donnent mon pain et mon eau, ma laine et mon lin, mon huile et ma boisson. » 

   L’église s’en est allée après le monde parce qu’elle pense à tort que son soutien lui vient du monde, de ses « amants ». {2TG6: 19.4}

19

Os. 2 : 8 « Car elle n’a pas reconnu que [c’était] moi qui lui donnais son grain, et le vin, et l’huile, et qui lui avais multiplié l’argent et l’or, lequel ils ont préparé pour Baal. »

   Ici, nous voyons que l’église propose mais que DIEU dispose. Ses plans n’aboutissent pas toujours comme elle s’y attend -elle perd sa voie tout comme un bateau sans carte et sans boussole dérive en mer. {2TG6: 20.1}

Os. 2 : 9 – « C’est pourquoi je reviendrai reprendre mon grain en son temps, et mon vin en sa saison, et je retirerai ma laine et mon lin qui couvraient sa nudité. »

   Ici nous voyons que les épreuves et l’adversité sont pour notre bien ; car c’est ainsi que l’église est ramenée à la raison. {2TG6: 20.2}

Os. 2 : 10-14 – « Et maintenant Je découvrirai son impudicité aux yeux de ses amants, et personne ne la délivrera de Ma main. Je ferai aussi cesser toute sa joie, ses jours de fêtes, ses nouvelles lunes, et ses sabbats et toutes ses fêtes solennelles. Et Je détruirai ses vignes et ses figuiers, dont elle a dit : Ce sont mes récompenses, que mes amants m’ont donnés ; et Je les réduirai en forêt, et les bêtes des champs les dévoreront. Et Je visiterai sur elle les jours des Baalim où elle leur brûlait de l’encens, et se parait de ses boucles d’oreilles et de ses bijoux, et s’en allait après ses amants, et M’oubliait, dit le SEIGNEUR. C’est pourquoi, voici, Je l’attirerai, et Je la mènerai au désert, et Je lui parlerai amiablement. »

   D’après ces versets nous voyons que c’est justement à cause du fait qu’elle s’était éloignée de DIEU que l’église dans les premiers temps de l’ère chrétienne s’est égarée et qu’elle a perdu tous ses biens

20

parmi lesquels, ses fêtes, ses nouvelles lunes, ses sabbats et toutes ses solennités. {2TG6: 20.3}

   C’est exactement ce qui se produisit lorsque commencèrent « les Sombres Années » de la religion. Les Païens dans les griffes desquelles se trouvait l’église n’étaient pas plus responsables du fait que l’église sombrait dans les ténèbres que ne l’étaient les Chaldéens de la destruction de Juda et de son temple. La véritable faute incombe à l’église elle-même ; et ceci devrait constituer pour chacun de nous une leçon durable, une leçon qui nous enseigne que nous ne devrions jamais avoir de relations illicites avec le monde ; que nous ne devrions jamais nous séparer de DIEU. {2TG6: 21.1}

   Maintenant lisons et découvrons les autres expériences par lesquelles passerait l’église : {2TG6: 21.2}

Os. 2 : 13, 14 – « Et Je visiterai sur elle les jours des Baalim où elle leur brûlait de l’encens, et se parait de ses boucles d’oreilles et de ses bijoux, et s’en allait après ses amants, et M’oubliait, dit le SEIGNEUR. C’est pourquoi, voici, Je l’attirerai, et Je la mènerai au désert, et Je lui parlerai amiablement. »

   Remarquons que le SEIGNEUR visite l’église non pas quand sa situation spirituelle vis-à-vis du SEIGNEUR est florissante, mais lorsqu’elle est plongée dans l’idolâtrie la plus profonde. En effet, il ne pourrait la visiter en un moment plus opportun car c’est uniquement dans cette situation de profondes ténèbres qu’elle est mieux à même de discerner la lumière. Et comme vous le savez, sa condition ne saurait s’améliorer tant que le SEIGNEUR ne la visite. Ainsi en fut-il du temps de Jean le Baptiste et aussi du temps de l’apparition de la réforme Protestante ; ainsi en sera-t-il aujourd’hui. DIEU sait comment sauver. Le salut, c’est sa principale préoccupation. {2TG6: 21.3}

   DIEU exige un certain nombre de choses de Ses enfants ;

21

s’ils disent, je refuse d’humilier mon cœur pour répondre à telle injonction, le SEIGNEUR les laisse suivre la voie qu’ils estiment sage ; une voie dépourvue de toute sagesse céleste jusqu’à ce que s’accomplisse ce passage de l’écriture [Es. 28 : 13]. Vous ne sauriez dire : je suivrai les directives divines jusqu’à un certain point qui soit en harmonie avec mes idées, mais je m’accroche à mes propres idées et je refuse d’être façonné à la ressemblance de DIEU. Que l’on se demande : est-ce la volonté du SEIGNEUR ? Et non pas : est-ce l’opinion ou le jugement d’un tel ? » Testimonies to Ministers, p. 419. {2TG6: 21.4}

   Et qu’est-ce que DIEU fait comme promesse à Son peuple aujourd’hui ? {2TG6: 22.1}

Os. 2 : 15 – « Et Je lui donnerai ses vignes depuis ce lieu, et la vallée d’Accor, pour une porte d’espérance ; et là, elle chantera comme aux jours de sa jeunesse, et comme au jour où elle remonta du pays d’Égypte. » 

   Dès lors que ses vignes lui auront été restaurées et qu’elle recevra la vallée d’Accor comme une porte d’espérance, l’église chantera comme au temps de sa jeunesse, comme aux jours où elle sortit du pays d’Égypte et qu’elle résida dans la Terre Promise. Que pourraient représenter ses vignes sinon sa propre terre ? Et si la vallée d’Accor représente pour elle une porte d’espérance, que peut-elle bien être sinon ce qu’elle était du temps de Josué -l’élimination des Acans d’aujourd’hui du milieu d’elle (Os. 2 : 17) ? En effet, c’est sa seule porte d’espérance -En fait, ceci encore davantage qu’aux jours de la défaite d’Israël devant Aï, aux porte de la Terre Promise.{2TG6: 22.2}

   « Le sceau de DIEU ne sera point apposé sur ceux qui ne s’affligent pas de leur misère spirituelle et qui ne gémissent pas sur le péché des autres. Le SEIGNEUR a donné des ordres à ses messagers à ceux qui tiennent à la main

22

un instrument de destruction : « passez après lui dans la ville, et frappez ; que votre œil soit sans pitié, et n’ayez point de miséricorde ! Tuez, détruisez les vieillards, les jeunes hommes, les vierges, les enfants et les femmes ; mais n’approchez pas de quiconque aura sur lui la marque ; et commencez par Mon sanctuaire. Il commencèrent par les anciens qui étaient devant la maison » Ez 9 : 5, 6. {2TG6: 22.3}

   « Ici, nous remarquons que l’église, le sanctuaire du SEIGNEUR, sera la première à éprouver les effets de la colère de DIEU. Les anciens, ceux à qui il a donné une grande lumière et qui ont pour devoir de veiller sur les intérêts spirituels de la communauté, ont trahi leur mission. Ils ont prétendu qu’on ne devrait point s’attendre à voir des miracles et des manifestations signalées de la puissance de DIEU comme au temps de la primitive église. Les temps ont changé disent-ils. Ces paroles les fortifient dans leur incrédulité et ils disent : « Le SEIGNEUR ne fera ni bien ni mal. Il est trop miséricordieux pour répandre ses jugements sur son peuple » ; « Paix et sûreté » tel est le cri que font entendre ceux qui n’élèveront plus jamais la voix comme une trompette pour déclarer au peuple de DIEU ses péchés et à Israël ses iniquités. Ces « chiens muets qui ne peuvent aboyer » sont ceux sur lesquels fondra la juste vengeance d’un DIEU offensé. Hommes, femmes, jeunes gens, jeunes filles et enfants périront tous ensemble. » Testimonies, Vol. 5, p. 211 (Témoignages pour l’Église, Vol. 2, p. 73). {2TG6: 23.1}

Os. 2 : 16 « Et il arrivera en ce jour-là, dit le SEIGNEUR, que Tu m’appelleras Ishi ; et Tu ne M’appelleras plus Mon Baal. »

   Ainsi après que les hypocrites et les pêcheurs auront été éliminés, l’église n’appellera plus le Sauveur Baali (SEIGNEUR) mais elle l’appellera Ishi (Mari). Ce qui signifie qu’Il sera véritablement Son mari au lieu qu’il ne soit pour elle, pour ainsi dire quelque grand

23

personnage.{2TG6: 23.2}

Os. 2 : 18 – « Et en ce jour-là, je ferai pour eux une alliance avec les bêtes des champs, avec les oiseaux du ciel et avec les choses rampantes du sol ; et je briserai de la terre, l’arc, l’épée et la guerre, et je les ferai coucher en sécurité. »

   Voilà donc la paix que l’on puisse avoir aujourd’hui si on le désire. Une paix débordante de sécurité. Après que les pêcheurs auront été enlevés du milieu d’eux, les saints ne craindront ni les bêtes des champs, les oiseaux du ciel. Les reptiles de la terre, ni les armes à feu ni les épées. Ils se coucheront confiant et assurés que rien ne leur causera du mal car « Celui qui a son van à la main… purifiera totalement son aire et rassemblera son blé dans le grenier, et il brûlera la balle dans un feu qui ne s’éteint point. » Mt. 3 : 12. {2TG6: 24.1}

Os. 2 : 19-21 : « Et Je te fiancerai à Moi pour toujours ; oui, Je te fiancerai à Moi avec droiture et jugement, et avec bonté compatissante et avec miséricorde. Et Je te fiancerai à Moi en fidélité, et tu connaîtras le SEIGNEUR. Et il arrivera en ce jour-là, que J’entendrai dit le SEIGNEUR, J’entendrai les cieux, et ils entendront la terre. »

   En disant que le SEIGNEUR exaucera les cieux, et les cieux exauceront la terre, l’Inspiration déclare en fait que lorsque ces évènements se dérouleront sur la terre, le SEIGNEUR se trouvera au sein de Son peuple et qu’Il parlera de la terre, et Ses sujets dans les cieux répondront à Son appel. {2TG6: 24.2}

Os. 2 : 24 : « Et la terre entendra le grain, et

24

le vin et l’huile, et ils entendront Jizréel. »

   Entendre le vin, le grain et l’huile, c’est les entendre parler, et puisque en réalité, le grain, le vin et l’huile ne parlent pas ils doivent par conséquent être le symbole d’une nourriture et d’un breuvage spirituel -le symbole d’un puissant message proclamé lors du grand et redoutable jour du SEIGNEUR. Et par le fait que les peuples de la terre entendront Jizréel, le porte parole de DIEU, il est clairement établi que l’appel adressé : « Sortez de Babylone Mon peuple, afin que vous ne participiez point à ses péchés et que vous n’ayez point de part à ses fléaux » (Ap. 18 : 1), accomplira l’œuvre qui lui est assignée. Ceux qui en sortiront se réfugieront dans le lieu de sûreté précédemment. Et ceux qui ne répondront pas à l’appel de Jizréel périront comme les Juifs qui rejetèrent les prophètes en leur temps. {2TG6: 25.1}

   Revoyons maintenant notre étude en suivant cette illustration graphique :

Hosea

25

   Ici nous voyons que Jizréel, Lo-Ruchama et Lo-Ami, comme petits enfants représentés sur l’image, symbolise les royaumes d’Israël et de Juda et les calamités qui furent leur partage : l’histoire complète mais brève de l’église de l’Ancien Testament et de son peuple. {2TG6: 26.1}

   Nous remarquons ensuite l’omission des lettres « Lo » des noms de Ruchama et Ami, ce qui dénote un changement de nom -les Juifs s’appelleront désormais les Chrétiens -se qui signifie « miséricorde » ; et « Mon peuple », au lieu de signifier « pas de miséricorde » et « pas Mon peuple ». Le nom de Jizréel ne change pas puisqu’il représente les prophètes de DIEU à toutes les époques. Ce qui montre que ce sont les descendants de Jacob, et nous fait donc les écouter et leur obéir. {2TG6: 26.2}

   Illustrée par les petits enfants, symbole du peuple de l’église de l’Ancien Testament et par les jeunes, symbole de l’église du Nouveau Testament, cette famille montre que la croissance spirituelle s’est réalisée au cours du temps. Elle montre que ces enfants sont devenus aujourd’hui des adultes, qu’ils peuvent prendre de la « nourriture solide » et qu’ils doivent être en réalité des réformateurs pour l’église et des missionnaires pour le monde. {2TG6: 26.3}

   Nous voyons aussi que la même mère et le même père ainsi que les mêmes enfants représentent à la fois les églises de l’Ancien et du Nouveau Testament, et que les descendants de Jacob constituent en réalité l’olivier franc (Rom. 11 : 24) et que l’unique façon pour les Gentils d’entrer dans le royaume, c’est qu’ils soient greffés à l’olivier franc. Juifs et païens, tous doivent être dans le royaume. Ceci ne peut être réalisé que par consentement personnel, et par l’action aujourd’hui, alors que l’Esprit de DIEU plaide avec nous et aussi que le SEIGNEUR se tient prêt à réaliser cette œuvre. Personne ne devrait en être exclu. Personne ne saurait être dans la tiédeur de Laodicée, à moins qu’il n’en fasse le choix. Mon souhait, c’est que tous fasse le choix

26

de la vie au lieu de celui de la mort. {2TG6: 26.4}

   Nous voyons ensuite que l’église dans son ensemble, comme famille, est composé d’un père, d’une mère, d’un fils et d’une fille et que le père c’est DIEU ; que la femme c’est le corps pastoral (ceux qui amènent les fidèles) ; que les enfants sont les membres. Nous voyons aussi que l’église (la femme), s’est mariée au SEIGNEUR dans sa jeunesse, au jour où elle sortit du pays d’Égypte et qu’en dépit du fait que le ministère dans son ensemble, n’ait jamais avancé d’une phase de la vérité vers une autre, l’église (la femme) à progressé grâce à la succession des nouveaux ministères à maintes et maintes reprises. Or puisqu’elle est plongée dans la prostitution, elle doit être à l’évidence remplacée par un nouveau ministère, et aussi deviendra-elle fidèle à note père. Cela s’accomplira par l’élimination des pécheurs qui se trouvent en son sein. C’est alors qu’elle recevra ses vignes et qu’elle pourra ainsi que tous ses enfants vivre en paix et en sécurité. {2TG6: 27.1}

   Il est alors manifeste que l’impudicité s’enfuira réellement et que ce réveil et cette réforme suscités par ce mouvement laïque accomplira la tâche qui lui est dévolue. Ainsi donc, vous voyez que suite à la protestation des enfants, toute la famille de DIEU vivra dans le bonheur, dans la paix et la sécurité pour toujours. {2TG6: 27.2}

27

Aaron's-Rod


Laissez une réponse

Your email address will not be published. Required fields are marked *