L’Association Davidian Seventh-Day Adventists (Une Association Constituée en Église)




Salutations Pour Notre Temps, Vol. 1, N° 44, 45

UNE PENSÉE AVANT LA PRIÈRE

Pratiquez La Parole.

   Notre pensée pour la prière se trouve dans le livre « Une Vie Meilleure », aux pages 166-167. {1TG44: 2.1}

   V.M. p. 166-167 – « Tous ceux qui se réclament du nom du Christ ou qui portent sa livrée ne lui appartiennent pas d’office. Nombreux sont ceux, dit Jésus, qui auront enseigné en mon nom et qui, pourtant, à la fin, seront trouvés trop légers. « Plusieurs me diront en ce jour-là: Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé par ton nom ? N’avons-nous pas chassé les démons par ton nom ? Alors je leur dirai ouvertement : Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité. » {1TG44: 2.2}

   D’aucuns croient être dans la vérité alors qu’ils sont dans l’erreur. Tout en revendiquant le Christ comme leur Seigneur et tout en faisant publiquement de grandes choses en Son nom, ils sont cependant des ouvriers d’iniquité. Ils écoutent tes paroles, mais ils ne les mettent point en pratique, car leur bouche en fait un sujet de moquerie, et leur cœur se livre à la cupidité. » Mais, la Parole de Dieu est pour eux « comme un chanteur agréable, possédant une belle voix, et habile dans la musique. Ils écoutent tes paroles, mais ils ne les mettent point en pratique. » {1TG44: 2.3}

   Le peuple qui est décrit ici aime à entendre la Parole de Dieu, mais il ne s’avance pas davantage. J’espère qu’il n’y a personne ici qui se borne à écouter, mais qui agit en conséquence. Seuls ceux qui pratiquent la Parole sont justifiés. Agenouillons-nous et prions sincèrement pour que Dieu nous aide à ne pas professer simplement la Vérité, mais d’en être de vrais pratiquants. {1TG44: 2.4}

2

CE QUE L’ON ACQUERRA AVANT ET APRÈS LE RENOUVELLEMENT DE LA TERRE

(Ésaïe 65)

DISCOURS PRÉSENTÉ PAR V.T. HOUTEFF
MINISTRE DES DAVIDIAN 7TH-DAY ADVENTISTS
SABBAT 07 JUIN 1947
CHAPELLE DU MONT CARMEL
WACO, TEXAS

 

   Nous étudierons le soixante-cinquième chapitre du livre d’Ésaïe. Au cours de notre étude, nous nous rendrons compte que ce chapitre rapporte des faits qui auront lieu au cours de la période précédent l’établissement de la nouvelle terre, et notamment dans celle qui suit son renouvellement. Nous débuterons notre étude par le premier verset : {1TG44: 3.1}

Es. 65 : 1 – « Je suis recherché de ceux qui ne Me demandaient pas, Je Me suis fait trouver de ceux qui ne Me cherchaient pas ; J’ai dit : Me voici, à une nation qui n’était pas appelée par Mon nom. »

   Paul écrivant aux Romains, applique ce verset aux Gentils qui embrassaient l’Évangile (Romains 10: 20). Par conséquent, les Gentils sont ceux qui cherchaient l’Éternel sans le solliciter et qui ne demandaient rien, ceux qui l’ont trouvé sans le chercher. Cette condition lourde de conséquences souligne que le Seigneur peut-être facilement trouvé. {1TG44: 3.2}

Es. 65 : 2 – « J’ai étendu Mes mains tout le jour vers un peuple rebelle, qui marche dans un chemin qui n’est pas bon, [à savoir] après leurs propres pensées. »

   Il existe ici un contraste énorme entre ceux qui sont bien informés quant aux choses de Dieu, et les Gentils qui ne le sont pas. Tandis que les premiers s’éloignent de Dieu, bien que le Seigneur les implore avec larmes, ceux qui mentionnés les derniers se rapprochent de Lui. Nous découvrons ici combien Dieu est patient. Il continue de supplier encore et encore. Il lui est difficile d’abandonner un pécheur aussi longtemps que tous les moyens

3

possibles de le sauver ne sont pas épuisés. Nous constatons ici qu’il est plus facile de sauver un païen que de sauver un Chrétien satisfait et qui se fait des illusions. {1TG44: 3.3}

Es. 65 : 3 – « Un peuple qui M’affronte continuellement, qui sacrifient dans les jardins et brûle de l’encens sur les autels de briques. »

   Offrir des sacrifices dans les jardins signifie faire étalage de la religion; les autels de brique (produit de l’homme et non pas créé par Dieu comme le fut la pierre), sont les œuvres de l’homme. Caïn a offert un sacrifice inacceptable, notamment les personnes que l’on présente ici à travers les Écritures, portent leurs offrandes sur un autel inacceptable. L’un est aussi mauvais que l’autre. Que pourraient être ces autels de briques, sinon les lieux d’adoration dont Dieu Lui-même n’a pas ordonné la construction? {1TG44: 4.1}

Es. 65 : 4 – « Qui se tiennent dans les tombes et passent la nuit dans les monuments, qui mangent la chair de pourceau, et le bouillon d’abominables choses est dans leurs récipients. »

   Rester dans le tombeau signifie que l’on refuse à un individu d’avoir part à la résurrection des saints. Demeurer dans les cavernes revient à vivre une vie soi disant élevée; c’est à dire que l’on est mort aux yeux de Dieu et vivant aux yeux du monde. {1TG44: 4.2}

   Les Juifs étaient très méticuleux quant à ce qu’ils mangeaient; cependant nous avons ici une prédiction se rapportant à un peuple dont l’appétit est d’autant plus relâché que celui d’Adam et Eve au moment où ils partageaient le fruit défendu. {1TG44: 4.3}

   Bien que nous, en tant que peuple qui professe être strict en écartant de nos tables les viandes impures, ce

4

verset néanmoins dévoile cette vérité peu honorable. Il nous révèle que beaucoup se montrent indulgent dans ces choses abominables. Il se pourrait que dans une partie du monde ils de montrent indulgents envers une abomination et dans l’autre partie dans une autre abomination. {1TG44: 4.4}

Es. 65 : 5 – « Qui disent : Tiens-toi là, ne t’approche pas de moi, car je suis plus saint que toi. Ceux-là sont une fumée à Mes narines, un feu qui brûle tout le jour. »

   D’un autre côté, ils sont aussi négligents qu’ils peuvent l’être, se nourrissant de n’importe quoi et de tout à la fois, du pur et de l’impur. D’un autre côté ils ont une haute opinion d’eux-mêmes. Ils pensent être plus saints que les autres. Il est alors évident que ceux qui se complaisent dans les abominations dont parle le verset quatre, sont ceux-là mêmes qui refusent de communier avec ceux qui essaient de vivre une vie en harmonie avec leur foi, craignant qu’une réforme ait lieu. C’est vraiment du satanisme! Dieu hait les hypocrites plus qu’aucune autre classe de pécheurs. Ceux qui sont ainsi poussés de droite à gauche voient la parfaite réalisation de ces Écritures en ce moment même. {1TG44: 5.1}

Es. 65 : 6, 7 – « Voici, c’est écrit devant Moi ; Je ne Me tairai pas ; mais Je le rendrai ; oui, Je le leur rendrai dans leur sein. Vos iniquités, et les iniquités de vos pères, dit le SEIGNEUR, qui ont brûlé de l’encens sur les montagnes et M’ont blasphémé sur les collines c’est pourquoi Je mesurerai dans leur sein leur salaire précédent. »

   Le verset six n’a point de commentaires, juste une phrase sur le verset sept suffira. Nous réalisons que les parisiens d’hier et ceux qui d’aujourd’hui pour ainsi dire, doivent recevoir la même rétribution. {1TG44: 5.2}

5

Es. 65 : 8, 9 – « Ainsi dit le SEIGNEUR : Comme le vin nouveau est trouvé dans la grappe, et qu’on dit : Ne la détruis pas, car il y a une bénédiction en elle ; ainsi ferai-Je à cause de Mes serviteurs, afin que Je ne les détruise pas tous. Et Je ferai sortir de Jacob une semence, et de Juda un héritier de Mes montagnes ; et Mes élus hériteront le pays, et Mes serviteurs y demeureront. »

   La semence de Jacob, l’héritier qui vient de Juda est bien sûr le Christ. L’élu, c’est à dire ses serviteurs sont ceux qui échappent à la destruction mentionnée ici. Ils seront une bénédiction pour les autres. Symboliquement parlant, les montagnes sont les royaumes de Juda et d’Israël réunis, comme prédits dans Ézéchiel 37 : 16-28. Cependant si ces choses sont considérées de façon littérale, les montagnes sont celles de la Terre Promise. La ph : « Mon élu la possèdera » change le complément d’objet au pluriel « montagnes » en singulier, « la », et elle fait que le symbolisme véhicule les deux pensées, à savoir le royaume et sa localisation. Le verset qui suit confirme cette même pensée. {1TG44: 6.1}

Es. 65 : 10 – « Et Saron servira de pâturage aux troupeaux, et la vallée d’Achor  un lieu où le gros bétail couchera, pour mon peuple qui m’aura cherché. »

   Les versets neuf et dix nous conduisent de la période Juive à l’ère Chrétiennes, puis à la restauration et à la consolidation des deux royaumes de Juda et d’Israël dans la terre de leurs père, le Saron et Achor. {1TG44: 6.2}

Es. 65 : 11 – « Mais vous qui abandonnez le SEIGNEUR, qui oubliez Ma sainte montagne, qui dressez une table pour cette armée, et qui fournissez l’offrande liquide à autant qu’on en peut compter. »

6

   Ceux qui doivent être détruits sont ceux qui ne se soucient pas particulièrement de sa Sainte Montagne, c’est à dire le royaume dont il est fait mention dans ces écritures. Ce sont ceux qui préparent une table ou qui en d’autres termes rassemblent des passages de l’Écriture tirés de leur machination et qui à partir de ces éléments enseignent le groupe ou la troupe qui partage le même esprit qu’eux. « Remplir la coupe», revient à dire que la troupe boit tout ce que ses enseignants avancent. {1TG44: 7.1}

Es. 65 : 12 – « C’est pourquoi Je vous compterai avec l’épée, et vous tous vous vous courberez pour être égorgés ; parce que lorsque J’ai appelé, vous n’avez pas répondu ; lorsque J’ai parlé, vous n’avez pas écouté ; mais vous avez fait ce qui est mal à Mes yeux, et vous avez choisi ce en quoi Je ne prends pas plaisir. »

   À cet appel de Dieu ils ne répondent pas. Ils ne l’entendent pas non plus parler, car ils sont enclins à faire le mal. Ils prennent plaisir dans leurs propres voies et ils haïssent celle du Seigneur. Il se pourrait qu’ils ne soient pas conscients de ce péché. {1TG44: 7.2}

Es. 65 : 13-15 – « C’est pourquoi, ainsi dit le Seigneur DIEU : Voici, Mes serviteurs mangeront, mais vous aurez faim ; voici, Mes serviteurs boiront, mais vous aurez soif ; voici, Mes serviteurs se réjouiront, mais vous serez honteux ; Voici, Mes serviteurs chanteront de joie dans leur cœur, mais vous pleurerez de douleur dans votre cœur, et vous hurlerez dans l’humiliation de votre esprit. Et vous laisserez votre nom comme malédiction à ceux que J’ai choisis ; car le Seigneur DIEU te tuera, et appellera Ses serviteurs par un autre nom. »

   Il se pourrait que ceux-là qui font le mal n’accordent même pas une pensée à cet avertissement solennel; cependant, aussi certain que le jour est suivi par la nuit, il est aussi certain que bientôt arriveront leur misère, leur honte, leurs douleurs et leurs calamités. {1TG44: 7.3}

7

   Ils laisseront aux serviteurs de Dieu le nom de la Dénomination; ce qui revient à dire que le nom sera laissé à ceux qui échapperont à l’épée de l’Éternel. Cependant, le nom n’est laissé qu’en imprécation; les serviteurs de Dieu seront appelés d’un autre nom que la « bouche de l’Éternel prononcera». {1TG44: 8.1}

Es. 65 : 16 – « Si bien que celui qui se bénira sur la terre, se bénira en le Dieu de vérité ; et celui qui jurera sur la terre, jurera par le Dieu de vérité ; parce que les angoisses précédentes seront oubliées, et parce qu’elles seront cachées à mes yeux. »

   Dans ce verset il est sous-entendu que le Seigneur commet cette action étrange, parce que ses serviteurs infidèles n’ont pas voulu être bénis par le Dieu de Vérité. Par conséquent ils l’ont été par le dieu de fausseté, c’est à dire, qu’ils ont enseigné, approuvé et répandu la fausseté, alors que le seigneur cherche à bénir tous ses serviteurs par une Vérité fraîche, venant de sont trône. Jamais Il ne rappellera à ceux qui embrassent Sa Vérité pour cette époque, leur passé. {1TG44: 8.2}

Es. 65 : 17 – « Car voici, Je vais créer de nouveaux cieux et une nouvelle terre ; et on ne se souviendra plus des choses précédentes, et elles ne reviendront plus à la pensée. »

   Ici, nous sommes conduits à l’époque où Dieu renouvelle le ciel et la terre. {1TG44: 8.3}

Es. 65 : 18, 19 – «Mais soyez heureux et réjouissez-vous pour toujours, en ce que Je vais créer ; car voici, Je vais créer Jérusalem une réjouissance, et son peuple, une joie. Et Je M’égaierai en Jérusalem, et Me réjouirai en Mon peuple ; et on n’y entendra plus la voix des gémissements, ni la voix des pleurs. »

8

   Nous sommes encouragés à nous réjouir, car Jérusalem aussi bien que son peuple sont créés pour la joie. {1TG44: 9.1}

Es. 65 : 20 – « Il n’y aura plus désormais de nourrissons de quelques jours, ni d’homme âgé qui n’ait pas accompli ses jours ; car l’enfant mourra à cent ans, mais le pécheur étant âgé de cent ans sera maudit. »

   Il ne se trouvera parmi les méchants qui ressusciteront lors de la seconde résurrection, celle des injustes, (Ap. 20 : 5), ni naissances, ni morts pendant cent années. Ainsi, les seuls enfants qui se trouvant au milieu d’eux seront ceux qui ressusciteront des morts. Par conséquent jeunes et vieux auront vécu une centaine d’années, et ce, à partir de la résurrection des injustes jusqu’à la seconde mort. Ainsi, l’enfant et le pécheur qui atteindront cent ans sur la terre renouvelée succomberont tous deux à la fin des cent ans. C’est alors que les saints habiteront la terre entière : {1TG44: 9.2}

Es. 65 : 21, 22 – « Et ils bâtiront des maisons, et les habiteront ; et ils planteront des vignes, et en mangeront le fruit. Ils ne bâtiront pas pour qu’un autre y habite, ils ne planteront pas pour qu’un autre en mange ; car les jours de Mon peuple seront comme les jours d’un arbre, et Mes élus jouiront longtemps l’ouvrage de leurs mains. »

   Nous constatons une fois de plus que ce qui suit doit être aussi réel et naturel que le fût le jardin d’Éden au jour où il fut créé. Ainsi, le message d’Élie restaurera vraiment toutes choses – tout ce qui a été perdu à cause du péché. {1TG44: 9.3}

Es. 65 : 23 – « Ils ne travailleront plus en vain, ni n’enfanteront le souci ; car ils sont la semence des bénis du SEIGNEUR, et leur progéniture avec eux. »

9

   Une grande partie de notre labeur sur cette terre est accomplie en vain, et beaucoup de nos fils et de nos filles sont aussi nés en vain. Toutefois sur la terre renouvelée, personne ne travaillera en vain et rien ne sera fait dans le but d’engendrer des problèmes. {1TG44: 10.1}

Es. 65 : 24 – « Et il arrivera qu’avant qu’ils appellent, Je répondrai ; et tandis qu’ils parleront encore, Je les aurai déjà entendus. »

   Souvent nous attendons longtemps afin d’obtenir une réponse à quelques-unes de nos prières, et la plupart d’entre elles ne sont pas répondues comme nous l’aurions souhaité. Cependant sur la terre renouvelée il n’y aura ni retard ni désappointement. {1TG44: 10.2}

Es. 65 : 25 – « Le loup et l’agneau se nourriront ensemble ; et le lion mangera de la paille comme le bœuf ; et la poussière sera la nourriture du serpent. On ne fera plus de mal, et on ne détruira plus sur toute ma sainte montagne, dit le SEIGNEUR. »

   Partout régnera la paix. Nous ne verrons pas les hommes se quereller, ni les animaux se battre et se dévorer. Il y aura une paix réelle et parfaite au milieu de tous. {1TG44: 10.3}

   Si nous pouvions seulement réaliser ce que Dieu a préparé pour ceux qui aiment étudier Sa Parole et qui marchent dans Sa lumière qui ne cesse de croître, alors, nous ferions des affaires de Dieu notre principal intérêt; nous ne gaspillerions plus alors nos énergies en luttant pour les choses matérielles de la vie. Elles nous seront ajoutées, tandis qu’avec diligence nous travaillerons en vue de la construction de Son royaume, car Lui-même déclare : « L’ouvrier mérite son salaire. » {1TG44: 10.4}

10

 

UNE PENSÉE AVANT LA PRIÈRE

Le Test Du Disciple.

   Je lirai dans « Une Vie Meilleure»,  en commençant à la page 167. {1TG45: 11.1}

   V.M. p. 167 – « Une simple adhésion de principe est sans valeur. … Toute croyance qui ne conduit pas à l’obéissance n’est que présomption. L’apôtre Jean dit : « Celui qui dit : Je l’ai connu, et qui ne garde pas ses commandements, est un menteur, et la vérité n’est point en lui ». Que nul ne s’imagine que des interventions providentielles des manifestations miraculeuses prouvent l’authenticité de ses opinions ou de ses œuvres. Lorsque d’aucuns parlent avec légèreté de la Parole de Dieu et mettent leurs impressions, leurs sentiments ou leur conduite au-dessus de l’idéal divin, nous pouvons en conclure que la lumière n’est pas en eux. {1TG45: 11.2}

   « L’obéissance est le critère d’une religion. C’est notre fidélité dans l’observation des commandements qui prouve la sincérité de notre amour. Lorsque la doctrine que nous avons acceptée nous aide à vaincre le péché nous purifie et porte en nous les fruits de la sainteté, nous pouvons avoir la certitude qu’elle vient de Dieu. Quand notre vie respirera la générosité, la bonté, la tendresse, la sympathie, quand notre cœur se réjouira de faire le bien, quand nous chercherons la gloire du Christ et non la nôtre, alors nous saurons que notre foi est authentique. « Si nous gardons ses commandements, par là nous saurons que nous l’avons connu. » {1TG45: 11.3}

  Prions pour une puissance qui permettra de refuser d’être des hypocrites et de passer de personnes qui se déclarent simplement disciples à d’authentiques disciples du Christ, vivant comme II a vécu et travaillé : l’essence même du Christianisme. {1TG45: 11.4}

11

LES PUISSANTS ÉSAÜ ET LES JACOB NON PRÉTENTIEUX

DISCOURS PRÉSENTÉ PAR V.T. HOUTEFF
MINISTRE DES DAVIDIAN 7TH-DAY ADVENTISTS
SABBAT 14 JUIN 1947
CHAPELLE DU MONT CARMEL
WACO, TEXAS

 

   Nous étudierons le soixante-sixième chapitre d’Ésaïe. Dans ce chapitre le Seigneur parle à deux groupes de serviteurs : les serviteurs de la période qui précède la purification du sanctuaire (Dan. 8 : 14) – qui précède le Jugement des Vivants, la purification de l’église (Testimonies, Vol.5, p. 80), l’époque où ils sont trouvés « frappant » leur compagnons de service, mangeant et buvant avec les ivrognes. Les autres serviteurs sont ceux qui restent après la purification du sanctuaire. Pour entendre ce que l’Éternel a à dire à Ses premiers serviteurs, alors que l’heure de la purification approche, nous débuterons l’étude avec les deux premiers versets du chapitre. {1TG45: 12.1}

Es. 66 : 1, 2 – « Ainsi dit le SEIGNEUR : Le ciel est Mon trône, et la terre est Mon marchepied où est la maison que vous Me bâtiriez ? Et où est le lieu de Mon repos ? Car toutes ces choses, Ma main les a faites, et toutes ces choses ont eu leur être, dit le SEIGNEUR. Mais à qui regarderai-Je, à celui qui est pauvre, et qui est d’un esprit repentant, et qui tremble à Ma parole. » ( version King James.)

   En disant : « Le ciel est Mon trône, et la terre est Mon marchepied» en réalité le Seigneur affirme qu’Il n’a pas abandonné la terre; et bien que Son trône soit au ciel, Ses pieds sont toujours sur la terre, et qu’Il s’intéresse toujours à Son peuple. Mais les questions : « Où

12

est la maison que vous M’avez bâtie ? Et où est le lieu de Mon repos ? », révèle tristement que l’œuvre a été négligée et que ni une maison ni un lieu de repos n’ont été préparés pour Dieu. La déclaration  du Seigneur qui suit confirme encore davantage ce fait, car Il réaffirme que les choses qu’Il a trouvées étaient seulement des choses qui ont toujours existé, que Sa propre main, pas la main de Ses serviteurs, a créé. {1TG45: 12.2}

  Puis, en disant : « Voici sur qui je porterai mes regards sur celui qui souffre et qui a l’esprit contrit, qui tremble à Ma Parole, » Dieu fait savoir de façon positive que Ses serviteurs infidèles sont déchargés de Son œuvre et que d’autres, les serviteurs pauvres, qui ont l’esprit contrit et qui tremblent à Sa parole ont pris leur place, que ce que les premiers serviteurs n’ont pas fait les derniers le feront. En même temps, Il accuse les premiers serviteurs de se sentir riche en esprit et de n’avoir besoin de rien de plus ; de ne pas craindre Sa Parole. Par conséquent, les serviteurs qui doivent Lui construire une maison et Lui faire un lieu de repos sont des hommes à l’esprit pauvre et contrit ; des hommes qui tremblent à Sa Parole ; des hommes qui ne sont pas orgueilleux et vantards, mais qui sont enseignables et attentifs à Sa Parole ; des hommes pénitents et qui se voient ayant besoin de tout, plutôt que n’ayant besoin de rien. Finalement, le Seigneur déclare avec colère : {1TG45: 13.1}

Es. 66 : 3, 4 – « Celui qui égorge un bœuf est comme s’il tuait un homme ; celui qui sacrifie une brebis, comme s’il coupait le cou à un chien ; celui qui offre une oblation, comme s’il offrait le sang d’un pourceau ; celui qui brûle de l’encens, comme s’il bénissait une idole. Oui, ils ont choisi leurs propres chemins et leur âme prend plaisir en leurs abominations, Moi aussi, Je choisirai leurs illusions, et Je ferai venir sur eux ce qu’ils craignent ; parce que lorsque J’ai appelé, personne n’a répondu, lorsque J’ai parlé, ils n’ont pas entendu, mais ils ont fait ce qui est mal à Mes yeux, et ils ont choisi ce en quoi Je ne prends pas 

 13

 plaisir. »

   Quelque soit la qualité ou l’importance des sacrifices, aussi longtemps que nous servons Dieu selon notre propre voie, nos dons et nos sacrifices sont une abomination à Ses yeux. Les propres voies de l’homme doivent être abandonnées s’il doit faire la paix avec Dieu même si c’est la tâche la plus difficile à faire face. {1TG45: 14.1}

   Il n’y a aucun doute sauf que maintenant Dieu a envoyé ce message d’avertissement à Ses serviteurs infidèles imbus de leur importance, bien qu’ils n’entendent pas et n’entendront pas. Ayant dit ce qu’Il voulait leur dire, Il se tourne maintenant vers Ses serviteurs nouvellement embauchés. {1TG45: 14.2}

Es. 66 : 5, 6« Entendez la parole du SEIGNEUR, vous qui tremblez à sa parole vos frères qui vous haïssent, qui vous rejettent, à cause de mon nom, disaient : Que le SEIGNEUR soit glorifié ; mais il apparaîtra à votre joie, et ils seront honteux. Une voix de fracas [vient] de la ville, une voix [vient] du temple, la voix du SEIGNEUR, qui rend la récompense à ses ennemis. »

   Certains ont déjà fait l’expérience d’être physiquement jetés hors des églises pour aucune autre raison que d’avoir lu « La Verge Du Berger » et d’avoir dit « je crois ce qu’Il dit ». Bien entendu c’est incroyable que des hommes agissent comme des démons. Néanmoins, c’est ainsi, et Dieu Lui-même rend témoignages contre leurs pratiques démoniaques. Nous ne nous apitoyons pas sur nous-mêmes et nous ne sommes pas du tout en colère contre  nos adversaires, mais nous sommes tristes de leur aveuglement spirituel, leur misère, leur pauvreté et de leur nudité, car nous savons la joie à venir sera notre, et la douleur et la honte et les grincements des dents seront leur partage. Nous savons cela aussi sûrement que Jacob savait que Dieu était avec lui dans la fuite loin de la face d’Ésaü. {1TG45: 14.3}

14

    Toutefois les Ésaü d’aujourd’hui ne savent pas cela, Non, ils ne le savent pas plus que l’ancien Ésaü ne connaissant la vision nocturne de Jacob quand il vit l’échelle qui s’étendait du Ciel au lit mouillés de rosée de Jacob. {1TG45: 15.1}

   S’il y a une partie de la Bible qui soit devenue Vérité présente, Esaïe 66 : 5 en est certainement une. Par conséquent, il y a une voix de la ville et une voix du temple qui se fait entendre et qui est contre nous, mais la voix de l’Éternel, le message d’aujourd’hui c’est ce qui compte et c’est ce qui rétablit toutes choses. Avez-vous peur d’être rejeté ? Où tremblerez-vous à la Parole de Dieu ? Maintenant vous devez faire votre choix contre l’opposition si vous comptez être dans le Royaume éternel. {1TG45: 15.2}

Es. 66 : 7 – « Avant qu’elle ait été en travail, elle a enfanté ; avant que les douleurs arrivent, elle a mis au monde un enfant mâle. »

   Accoucher avant d’être en travail, avant que les douleurs viennent pour une femme est une chose incroyable. Un miracle. Et c’est exactement ce qui arriva à l’église quand le Seigneur naquit dans la mangeoire de Bethléem. L’église ne connaissait pas le jour de sa visitation et bien qu’elle n’éprouvait pas le besoin d’un Sauveur (n’était pas en travail), cependant, elle donna naissance à un enfant. Mais, selon le verset qui suit l’église aujourd’hui expérimentera même un plus grand miracle que celui de l’église à l’époque du Christ. {1TG45: 15.3}

Es. 66 : 8 – « Qui a entendu pareille chose ? Qui a vu de telles choses ? Fera-t-on enfanté la terre en un seul jour ? Ou une nation naîtrait-elle tout d’un coup ? Car dès que Sion a été en travail, elle a enfanté ses enfants. »

   L’église est maintenant remplie d’ivraie, de mauvais poissons et de boucs. Il est difficile de trouver les saints. Néanmoins elle

15

 enfantera une multitude de convertis que personne ne peut compter d’un seul coup. La Dénomination ne croit pas à cela; non, pas plus que les Juifs ne croyaient que le Sauveur était né dans la mangeoire, pas plus qu’ils ne s’attendaient à ce que les hommes pécheurs de Galilée prennent la place des prêtes pieux et des dirigeants religieux hauts placés de cette époque, pas plus qu’ils ne pensaient que les Gentils partageraient les promesses faites à Israël. La Dénomination d’aujourd’hui et également pense que demain sera comme aujourd’hui et que le Seigneur Dieu a pour toujours laissé les hommes pour faire comme bon leur semble. Elle ne sait pas que le Seigneur est en train de prendre les rênes dans Ses Propres Mains (« Testimonies to Ministers, » p. 300). Elle pense toujours qu’elle est riche et qu’elle s’est enrichie (Vérité), et qu’elle n’a besoin de rien. Toutefois, l’église verra l’accomplissement de toutes les promesses. Elle verra que ces textes ne sont pas dans la Bible simplement pour emplir l’espace. Aussitôt qu’elle sera ainsi en travail et sentira son besoin aussitôt son parvis sera rempli de saints et son œuvre terminée {1TG45: 15.4}

Es. 66 : 9 – « Amènerais-Je jusqu’à la naissance, et ne ferais-Je pas naître ? dit le SEIGNEUR. Ferais-Je enfanter, et fermer l’utérus ? dit ton Dieu. »

   Le Seigneur aurait-il fait ses promesses s’Il n’était pas en mesure de les accomplir ? C’est la grande question à laquelle vous et moi sommes confrontés. Et commencerait-Il quelque chose s’Il ne peut pas l’exécuter et l’achever ? Vous ne devez pas traiter ces questions à la légère, car vos réponses détermineront votre destinée. {1TG45: 16.1}

Es. 66 : 10-14 – « Réjouissez-vous avec Jérusalem, soyez heureux avec elle, vous tous qui l’aimez ; réjouissez-vous avec elle d’une grande joie, vous tous qui meniez deuil sur elle. Afin que vous tétiez et soyez rassasiés par les seins de ses consolations ; afin que vous suciez le lait, et que vous vous délectiez de l’abondance

16

de sa gloire. Car ainsi dit le Seigneur : Voici, J’étendrai vers elle la paix comme une rivière, et la gloire des Gentils comme un courant d’eau ; alors vous tèterez, et vous serez portés sur ses côtés, et serez dorlotés sur ses genoux. Comme quelqu’un que sa mère console, ainsi Je vous consolerai, et vous serez consolés dans Jérusalem. Et lorsque vous verrez ceci, votre cœur se réjouira, et vos os prospèreront comme une plante ; et la main du SEIGNEUR sera connue envers Ses serviteurs, et Son indignation envers Ses ennemis. »

   Il nous est dit ici que seulement ceux qui portent le deuil pour Jérusalem, ceux qui prient pour l’établissement de Son trône antitype de David, et du Royaume, se réjouiront avec elle. Eux et seulement eux profiteront de l’abondance de sa gloire. Personne d’autre ne partagera sa paix et sa gloire abondante. Non, aucun autre ne sera caressé sur ses genoux. Les pécheurs ne seront pas consolés dans Jérusalem, et leur tiédeur deviendra brûlante et les fera courir vers les collines et rochers des montagnes (Apocalypse 6 : 14-17). {1TG45: 17.1}

Es. 66 : 15-17 – « Car voici, le SEIGNEUR viendra avec le feu, et avec ses chariots comme un tourbillon, pour rendre sa colère avec fureur, et sa réprimande avec des flammes de feu. Car par le feu et par son épée le SEIGNEUR plaidera avec toute chair ; et les tués du SEIGNEUR seront en grand nombre. Ceux qui se sanctifient et qui se purifient dans les jardins, derrière un arbre au milieu, mangeant de la chair de pourceau, et de l’abomination, et des souris, seront consumés ensemble, dit le SEIGNEUR. »

   Après que Dieu ait fait tout ce qu’Il pouvait pour diriger les pas de Ses serviteurs, quand il n’y aura « plus aucun remède, » alors à ce moment, la rétribution Divine sera infligée. Ceux qui continuent à marcher dans leurs propres voies

17

se retrouveront alors dans le sentier large ou il n’y a aucune miséricorde Divine ou le Vengeur de la justice se fait sentir. {1TG45: 17.2}

   Ce sont ceux qui sanctifient et se purifient eux-mêmes dans le jardin derrière un arbre (derrière le dirigeant), c’est à dire ils prétendent être très religieux dans leurs lieux de rassemblement, confiant que le ministre les conduira directement au Royaume. Ils se permettent de manger des viandes interdites et en même temps prétendent avec vantardise être sanctifiés et purifiés. Cependant ils apparaissent à l’Éternel comme des sépultures blanchies pleins de chair pourri, comme des coupes qui propres à l’extérieur mais sont souillés à l’intérieur. {1TG45: 18.1}

Es. 66 : 18, 19 – « Car Je connais leurs œuvres et leurs pensées ; il arrivera, que Je rassemblerai toutes les nations et les langues ; et elles viendront, et verront Ma gloire. Et Je mettrai un signe parmi eux, et J’enverrai ceux d’entre eux qui se seront échappés vers les nations, à Tarsis, Pul et Lud, qui tirent de l’arc, à Tubal et à Javan, aux îles éloignées, qui n’ont jamais entendu parler de Mon nom et n’ont pas vu Ma gloire ; et ils déclareront Ma gloire parmi les Gentils. »

   Ce que l’Éternel est sur le point d’accomplir ne se fera pas en secret. Ce n’est pas une chose imaginaire enveloppée de mystère qui doit être élucidée, amis c’est un acte clair et manifeste devant toutes les nations. {1TG45: 18.2}

   Maintenant pour leur propre destruction, des hommes maintiennent que c’est un massacre spirituel, (Qu’est-ce qu’un massacre spirituel? Personne ne sait) bien qu’on peut voir clairement que c’est le Jugement des Vivants. Le fait que pendant plus d’un siècle la Dénomination a enseigné que le Jugement de Morts doit séparer les bons d’avec les méchants (l’ivraie du blé), leurs

18

arguments insensés prouvent maintenant que non seulement ils en sont ignorants, mais qu’ils sont même si aveugles (Ap. 3: 17) que même après avoir enseigné et montré ce que c’est il ne peuvent pas le voir. Bien qu’ils prétendent savoir que le Jugement doit séparer le blé de l’ivraie, le bon du mauvais que c’est la purification du sanctuaire qui consiste à effacer les noms des méchants et les péchés des saints, ils n’admettent pas que cet acte étrange de Dieu est rien de moins que le Jugement des Vivants dans la maison de Dieu (1 Pierre 4: 17), la purification du sanctuaire (Daniel 8: 14), la purification de l’église (Testimonies, Vol. 5, pp. 80), la purification du temple (Malachie 3: 1-3). {1TG45: 18.3}

   N’essayez plus de vous consoler vous-même en disant que ce massacre du Seigneur est quelque chose d’imaginaire ou qu’il aura lieu après la fin du temps de grâce. Maintenant, préparez-vous, sinon vous tomberez. Ne permettez à aucun homme de détourner votre attention de cela. {1TG45: 19.1}

   Le verset que nous venons de lire explique que Dieu enverra les réchappés de l’épée de l’Éternel vers les nations qui n’ont pas entendu parler de Lui ni vu Sa gloire et ils publieront Sa gloire parmi les nations; ils amèneront à la maison de l’Éternel tous ceux qui seront sauvés. Lisons ici les paroles exactes de l’Éternel : {1TG45: 19.2}

Es. 66 : 20, 21 – « Et ils amèneront tous vos frères, d’entre toutes les nations, pour une offrande au SEIGNEUR, sur des chevaux, sur des chariots, dans des litières, sur des mulets, sur des bêtes rapides, à Ma sainte montagne, Jérusalem, dit le SEIGNEUR, comme les enfants d’Israël apportent l’offrande, dans un récipient pur à la maison du SEIGNEUR. Et J’en prendrai aussi parmi eux pour prêtres et pour lévites, dit le SEIGNEUR. »

   Maintenant, en vue du fait que ceux qui échappent au massacre de l’Eternel sont envoyés comme missionnaires,

19

prédicateurs et pasteurs vers toutes les nations et les peuples qui ne connaissent pas encore Dieu et Son évangile ; il n’y a que cette conclusion : le massacre a lieu parmi le peuple de Dieu ; c’est le Jugement des Vivants dans la « maison de Dieu » (1 Pie. 4 : 17) ; les bergers sont tués, car ils ont maintenu les brebis loin des verts pâturages du Seigneur (Vérité présente) ; les laïcs fidèles prennent leurs places ; que l’église alors « pure comme le soleil, belle comme la lune, mais terrible comme des troupes sous sa bannière, » « s’avançant dans le monde en vainqueur et pour vaincre. » C’est ainsi que s’achève l’œuvre de l’évangile et que le monde méchant est amené à sa fin. {1TG45: 19.3}

   « Seuls ceux qui auront résisté à la tentation avec la force du Tout-Puissant pourront participer à la proclamation du message [le message du Troisième Ange] quand il deviendra un Grand Cri. » – The Review and Herald, 19 nov. 1908. {1TG45: 20.1}

   « … Nous avons été enclins à penser que là où il n’y a pas de ministres fidèles, il ne saurait y avoir de vrais Chrétiens ; mais tel n’est pas le cas. Dieu a promis que là où les bergers ne seraient pas fidèles, qu’Il prendrait Lui-même soin du troupeau. Dieu n’a jamais confié l’entière responsabilité du troupeau aux agents humains. Mais, les jours de la purification de l’église arrivent à grand pas, Dieu aura un peuple pur et vrai. Lors du puissant criblage qui doit bientôt avoir lieu, nous serons mieux à même de mesurer la force d’Israël. Les signes révèlent que les jours approchent où le Seigneur manifestera qu’Il a Son van à la main, et qu’Il purifiera totalement Son aire. » Testimonies, Vol. 5, p. 80. {1TG45: 20.2}

Es. 66: 22 – « Car, comme les nouveaux cieux et la nouvelle terre que Je ferai subsisteront devant Moi, dit

20

le SEIGNEUR, ainsi subsisteront votre semence et votre nom. »

   Avec ce verset, l’Inspiration commence maintenant à révéler les choses qui auront lieu sur la terre renouvelée. {1TG45: 21.1}

Es. 66 : 23 – « Et il arrivera, que d’une nouvelle lune à l’autre, et d’un sabbat à l’autre, toute chair viendra devant Moi pour M’adorer, dit le SEIGNEUR. »

   Le Sabbat, voyez-vous est aussi éternel que la terre. Non seulement il doit être observé maintenant, mais même après que cette terre maudite à cause du péché soit renouvelée. Et non seulement le peuple de Dieu devrait se rencontrer chaque Sabbat dans la maison de Dieu, mais ils continueront à le faire joyeusement durant l’éternité. {1TG45: 21.2}

Es. 66: 24 – « Et ils sortiront, et verront les cadavres des hommes qui ont transgressé contre moi ; car leur ver ne mourra pas, leur feu ne s’éteindra pas, et ils seront en horreur pour toute chair. »

   Bien que beaucoup n’étudient pas les versets précédents de ce chapitre, beaucoup discutent souvent sur les deux derniers versets. Pour certains, ils veulent dire qu’il y aura un tourment éternel. Mais, le texte soutient-il une telle pensée ? – Non, il ne le fait pas. La définition de « cadavres » est « corps sans vie. » Et le prophète Malachie dit : « Car voici, le jour vient, brûlant comme un four ; et tous les orgueilleux, et tous ceux qui pratiquent la méchanceté seront du chaume, et le jour qui vient les brûlera, dit l’Éternel des armées, de manière à ne leur laisser ni racine, ni branche. Et pour vous qui craignez mon nom, se lèvera le soleil de justice ; et la guérison sera dans ses ailes ; et vous sortirez, et vous prospérerez comme des veaux

21

à l’engrais. Et vous foulerez les méchants, car ils seront de la cendre sous la plante de vos pieds, au jour que je ferai, dit l’Éternel des armées. » Mal. 4 : 1-3 » (Malachie 4: 1-3). {1TG45: 21.3}

   Les cadavres en premier lieu et les cendres des serviteurs infidèles à la fin étant sous les pieds des saints ne peuvent guère indiquer que les infidèles sont poussés dans le « feu de l’enfer » pour y vivre éternellement. En outre, puisque la vie éternelle est donnée seulement aux justes, alors les méchants doivent recevoir la mort éternelle. Par ailleurs, la « seconde mort » (Apo. 20 : 14) ne peut signifier « seconde vie. » {1TG45: 22.1}

   La théorie du tourment éternel a été tiré superficiellement de la déclaration : « leurs vers ne mourront pas. » « Leurs vers, » les vers qui se bourre de leurs cadavres ne peut cependant vraiment pas signifier les âmes des personnes. Du moins, il ne peut pas signifier pareille chose pour celui qui creuse profondément à la source du salut, et qui peut penser et raisonner pour lui-même. Une telle personne lit entre les lignes et remarque le sens global de chaque mot. Si « ver » veut dire quelque chose, alors il veut dire que le ver se nourrit des cadavres, que c’est l’agent qui réduit les constituants du cadavre en leurs éléments d’origine. En effet, « les vers ne mourront pas, » ils accompliront certainement leur œuvre de consommation ; ils ramèneront le cadavre à la poussière « car tu es poussière » dit les Écritures « et tu retourneras à la poussière. » Gen. 3 : 19. Ce sont ces agents de désintégration, les vers consommateurs, qui ne mourront pas. En outre, il nous est dit que « l’âme qui pêche c’est celle qui mourra. » (Éz. 18 : 4) . {1TG45: 22.2}

   Nous voyons clairement que la prédication des souffrances éternelles dans le feu de l’enfer plutôt que de la mort éternelle est suggérée par des hommes peu scrupuleux soi-disant appelés gagneurs

22

d’âmes qui s’efforcent de faire entrer les gens dans l’église par la peur. Mais s’ils savaient que seuls ceux qui sont nés de nouveau au travers de l’amour de la Vérité seront autorisés à entrer dans la Sainte Cité ; s’ils savaient que ceux qui doivent être effrayés en seront exclus, s’il savaient que le droit d’y entrer n’est pas accordé à quiconque qui pratique un mensonge, s’ils connaissaient toutes ces choses de tout leur cœur, ils auraient peut-être cessé de prêcher la vie éternelle dans le feu de l’enfer, et commenceraient à prêcher l’amour éternel de la Vérité. Maintenant terminons notre étude en lisant l’appel final du Seigneur : {1TG45: 22.3}

   « Veillez donc, car vous ne savez pas à quelle heure votre Seigneur vient. Mais sachez ceci, que si le maître de la maison avait su à quelle veille le voleur devait venir, il aurait veillé et n’aurait pas laissé sa maison être cambriolée.

    « C’est pourquoi vous aussi soyez prêts ; car  le Fils d’homme vient à l’heure où  vous n’y penserez pas. Qui donc est le serviteur fidèle et prudent que son seigneur a établi sur Sa maisonnée, pour leur donner la nourriture au temps prévu ? Béni est ce serviteur que son maître trouvera faisant ainsi, quand il viendra. En vérité, Je vous dis qu’Il l’établira sur tous Ses biens.

   « Mais si ce méchant serviteur dit en son cœur : Mon seigneur tarde à venir ; Et qu’il se mette à battre ses compagnons de service, et à manger et à boire avec des ivrognes ; Le seigneur de ce serviteur-là viendra au jour où il ne l’attend pas, et à l’heure qu’il ne sait pas ; Et il le coupera en deux, et le mettra au rang des hypocrites ; là seront les pleurs et les grincements de dents.  » Matthieu 24 : 42-51. {1TG45: 23.3}

   Il n’y a qu’un choix juste que vous devez faire c’est de rompre avec la compagnie des puissants Ésaü et de vous joindre aux Jacob non prétentieux chargés de Vérité. {1TG45: 23.4}

23

24


Laissez une réponse

Your email address will not be published. Required fields are marked *