L’Association Davidian Seventh-Day Adventists (Une Association Constituée en Église)




Salutations Pour Notre Temps, Volume 1, N° 42, 43

Salutations Pour Notre Temps, Volume 1, N° 42, 43

1TG42-43-1200x675.jpg

 1

MEDITATION

Notre seul espoir de vaincre

Je lirai dans «Une Vie Meilleure» en commençant à la page 164, le dernier paragraphe. {1TG42: 2.1}

Notre seul espoir de victoire consiste à unir notre volonté à celle de Dieu et à travailler en communion avec lui heure après heure, et jour après jour. Nous ne pouvons laisser notre égoïsme dominer en nous et entrer quand même dans le royaume de Dieu. Si nous voulons atteindre à la sainteté, nous devons renoncer à nous-mêmes, nous pénétrer de la pensée et des sentiments du Christ. L’orgueil et la suffisance doivent être crucifiés. Sommes-nous disposés à accepter ces conditions? Voulons-nous que notre volonté s’harmonise avec celle du Seigneur? Tant que nous nous y refuserons, la grâce régénératrice de Dieu ne pourra se manifester en nous. {1TG42: 2.2}

Nous nous agenouillerons et prierons pour comprendre que notre espoir d’avoir un foyer dans le Royaume de Dieu dépend de l’unité de notre volonté avec Sa volonté, et du travail en coopération avec Lui; que la sainteté dépend du renoncement et de l’acceptation de Christ; que l’orgueil n’a pas point de place dans le cœur du Chrétien; que la transformation de la grâce de Dieu est obtenue par notre conformité à Sa Parole. {1TG42: 2.3}

2

LA RECOMPENSE DE SION ET L’EFFORT DU DIEU TOUT-PUISSANT

ÉTUDE PRÉSENTÉE PAR V.T. HOUTEFF

MINISTRE DES ADVENTISTES DAVIDIENS DU 7e JOUR

SABBAT 24 MAI 1947

CHAPELLE MONT CARMEL

WACO, TEXAS

Cet après-midi nous étudierons le soixante-deuxième chapitre d’Esaïe. La première des choses qu’il nous faut savoir à propos de ce chapitre est s’il a été écrit spécialement pour le peuple de Dieu aujourd’hui ou spécialement pour le peuple d’hier, et si son message doit être donné à l’église ou au monde. Pour le découvrir nous lirons le onzième verset: {1TG42: 3.1}

«ce que l’Éternel proclame aux extrémités de la terre: Dites à la fille de Sion: Voici, ton sauveur arrive; Voici, le salaire est avec lui, Et les rétributions le précèdent.» Es. 62: 11. {1TG42: 3.2}

«» dit l’Eternel, «proclame aux extrémités de la terre» non pas à un autre moment. Cette proclamation divine, par conséquent est pour ceux qui vivent dans le temps de la fin. Pour eux, le chapitre est maintenant descellé et leurs instructions concernent la fille de Sion, c’est-à-dire l’église. Donc, vous ne pouvez vous permettre d’être dispensé de cet appel pour ce service. {1TG42: 3.3}

Es. 62: 1 – «cause de Sion je ne me tairai pas, et à cause de Jérusalem je ne me tiendrai pas tranquille, jusqu’à ce que sa justice paraisse comme l’éclat de la lumière, et son salut comme un flambeau qui brûle.»

3

Ici il nous est dit que le Seigneur continuera à parler ainsi, non pas pour l’amour du monde, mais pour l’amour de l’église pour qu’elle se tienne éventuellement sur le Mont Sion avec l’Agneau; qu’Il continuera ainsi «’à ce que son salut paraisse, comme l’aurore, et sa délivrance, comme un flambeau qui s’allume.» {1TG42: 4.1}

Cela implique que la justice de Son peuple, à la proclamation de ce chapitre, n’apparait que faiblement sinon du tout et que son salut n’est pas maintenant comme un flambeau qui brûle, mais comme une lampe dont la lumière a disparu. Son puissant effort est néanmoins de produire un grand changement; la justice du Christ doit s’allumer comme le soleil. La conclusion, donc, est que sans ce message additionnel, l’église n’atteindra jamais son but, et l’attitude indifférente de quiconque en cet appel urgent au service, amènera certainement sa ruine. Le vrai peuple de Dieu, cependant, se réveillera et acceptera l’appel. À eux, en tant qu’église, le Seigneur dit: {1TG42: 4.2}

Es. 62 : 2 – «les nations verront ta justice, et tous les rois, ta gloire; et on t’appellera d’un nom nouveau, que la bouche de l’Éternel désignera.»

La justice de Sion sera si notable que les Gentils seront attirés par elle, et tous leurs rois par sa gloire. C’est pour cette raison que le nom actuel ne sera pas convenable alors pour l’église. {1TG42: 4.3}

Comme vous savez, il y a maintenant des centaines de noms d’églises dans le monde, – autant de noms qu’il y a de doctrines (fausses théories), toutes sont nommées par la bouche d’hommes, bien que Dieu reconnaisse qu’une église. Beaucoup de ces noms font mention même de la compétition Divine. Par exemple, ne font-ils pas de Dieu et du Christ des concurrents,

4

 les noms «Église de Dieu,» et «Église du Christ?» {1TG42: 4.4}

Quel que soit le «nom» il sera entièrement convenable à l’église dans sa justice comme il est projeté dans ce verset. {1TG42: 5.1}

Nous vivons maintenant dans un monde confus. Quelques-uns sont de Paul et quelques-uns d’Apollos, de Céphas, Pierre, Jean et Jacques, quelques uns de Dieu et quelques-uns du Christ. Les Chrétiens de cette façon se chamaillent les uns avec les autres et ont des querelles parmi eux, l’un parle contre la foi de l’autre, et au même moment tous s’efforcent de convertir le monde non chrétien au Christ ! Quelles ténèbres ! À l’église que Dieu est en train de créer maintenant, Il dit : {1TG42: 5.2}

Es. 62 : 3 – ‘’Et tu seras une couronne de beauté dans la main de l’Éternel, et une tiare royale dans la main de ton Dieu.»

L’église ici projetée doit se composer seulement d’un peuple juste et conduit par l’Esprit, et son nouveau nom doit refléter ce fait. Merveilleux en effet, sera «la couronne royale du Seigneur,» et Sa «tiare royale.» Certainement vous ne pouvez vous donner le luxe de laisser échapper ceci. Agissez aujourd’hui. {1TG42: 5.3}

Es. 62 : 4 – «ne te dira plus la délaissée, et on n’appellera plus ta terre la désolée. Car on t’appellera: [Hepzibah]: Mon plaisir en elle, et ta terre: La [Beulah] : mariée; car le plaisir de l’Éternel est en toi, et ton pays sera marié.»

Parce que le Seigneur doit se délecter en elle, et parce que sa terre aussi doit être mariée avec elle, alors elle doit être aussi appelée Hepzibah, et sa terre Beulah. L’église au temps passé a été abandonnée plusieurs fois – une fois en Egypte, puis à Babylone, à Rome, ainsi de suite- mais ‘elle ne doit

5

 jamais être délaissée et sa terre ne doit jamais être désolée. {1TG42: 5.4}

Es. 62 : 5 –«, comme un jeune homme épouse une vierge, tes fils t’épouseront, et de la joie que le fiancé a de sa fiancée, ton Dieu se réjouira de toi.»

Le mariage signifie une union perpétuelle. Ainsi l’église a la promesse que sa patrie sera la sienne pour toujours et ses fils (convertis) jamais plus ne seront séparés d’elle. {1TG42: 6.1}

Es. 62: 6, 7 – «Sur tes murailles, Jérusalem, j’ai établi des gardiens; ils ne se tairont jamais, de tout le jour et de toute la nuit. Vous qui faites se ressouvenir l’Éternel, ne gardez pas le silence, et ne lui laissez pas de repos, jusqu’à ce qu’il établisse Jérusalem, et qu’il en fasse un sujet de louange sur la terre.»

Non pas qu’Il établira, mais qu’Il a déjà établi des gardiens qui ne négligeront jamais leur devoir ni la nuit ni le jour. Donc, vous qui maintenant faites mention de l’Éternel, ne gardez pas le silence, mais au contraire louez-Le et parlez de Son merveilleux amour et de sa Vérité. Maintenant c’est votre opportunité de promouvoir Sa cause, pour qu’elle soit votre principale affaire, votre principal intérêt, sa joie la plus élevée. Maintenant c’est le moment de dire: «je t’oublie, ô Jérusalem, que ma droite m’oublie! Que ma langue s’attache à mon palais si je ne me souviens de toi, si je n’élève Jérusalem au-dessus de la première de mes joies!» Ps. 137: 5, 6. En raison de ce but priez et travaillez. Ne Lui donnez pas de repos «jusqu’à ce qu’Il établisse Jérusalem, et qu’Il en fasse un sujet de louange sur la terre.» Que ce soit votre joie, comme vous êtes Sa joie. {1TG42: 6.2}

Es. 62 : 8, 9 – « L’Éternel a juré par sa droite et par le bras de sa force: Si je donne encore ton froment pour nourriture à tes ennemis, et si les fils de l’étranger boivent ton moût, pour lequel tu as travaillé!

6

 car ceux qui l’ont amassé le mangeront et loueront l’Éternel; et ceux qui l’ont recueilli le boiront dans mes saints parvis.»

Le peuple de Dieu a été pillé plusieurs fois, et le voI le plus outrageux et déraisonnable qu’il ait souffert a toujours et sera perpétré par leurs propres frères dans la foi ! Comment ? Chaque pas au summum de la Vérité à travers toute l’histoire de l’église et jusqu’à ce jour, ceux qui ont accepté de nouvelles et impopulaires Vérités, ont dans tous les cas été jetés hors de l’église alors qu’ils avaient aidé à sa construction.

Ceci a été fait seulement parce que d’une part, la majorité a toujours dominé, et d’autre part, seulement la minorité a toujours été sensible à la Vérité Présente, à «la nourriture au temps convenable.» Le moment dans lequel toutes espèces de vols cesseront, est là. Pour ceux qui sont jetés dehors, ce conseil et cette promesse réconfortante sont donnés: {1TG42: 7.1}

«Écoutez la parole de l’Éternel, vous qui tremblez à sa parole: Vos frères, qui vous haïssaient, qui vous rejetaient à cause de mon nom, disaient: Que l’Éternel soit glorifié, mais Il apparaîtra à votre joie! Et eux, ils seront confus.» Esaïe 66 : 5. [version anglaise autorisée] {1TG42: 7.2}

Es. 62 : 10 -’’Passez, passez par les portes; préparez le chemin du peuple; élevez, élevez la chaussée, ôtez les pierres; élevez un étendard devant les peuples!»

Le Seigneur maintes fois demande à tous ceux qui écoutent Sa Voix de passer sans crainte par les portes de Sion et de dire à Sion : «Voici ton salut vient ; voici, Sa récompense avec Lui et Son œuvre devant Lui.» [Fin de page 7]. {1TG42: 7.3}

7

Par conséquent, nous ne pouvons faire autrement que passer, car c’est notre devoir donné par Dieu de préparer le chemin pour le peuple. Il nous faut construire un grand chemin, un chemin pour qu’ils viennent à la lumière de Dieu et ainsi à Son Royaume. Nous devons ôter tout obstacle qu’entrave sa voie, et nous devons élever un étendard pour le peuple, un étendard qu’il peut voir et suivre tandis qu’il le mène en avant. Que pourrait être cet étendard? – Le même étendard que le peuple doit voir et suivre est Jésus dans Sa Vérité. {1TG42: 8.1}

Es. 62 : 11- «Voici, l’Éternel a fait entendre jusqu’au bout de la terre: Dites à la fille de Sion: Voici, ton salut vient; voici, son salaire est avec lui, et son œuvre devant lui.» (Version anglaise autorisée)

Ce verset comme nous avons appris au commencement de notre étude, éclaire deux choses : premièrement, que ce chapitre contient définitivement un message pour l’église à la fin du monde; deuxièmement, puisqu’il est prouvé que ce chapitre maintenant pour la première fois se révèle et est porté à notre attention, nous sommes envoyés avec un message à l’église, et montre d’une manière définitive, que nous nous trouvons au temps de la fin, le temps où les institutions faites par des hommes doivent disparaître pour toujours. {1TG42: 8.2}

Le mot «voici» suggère que nous devions apercevoir et être en mesure de voir maintenant que notre salut vient et que tandis que Sa récompense est avec Lui, Son œuvre reste toujours devant Lui. Quelle est Sa récompense ou salaire? – Que pourrait-elle être autre que la vie éternelle ? Ainsi, ce ne sera que les prémices, les 144000, les serviteurs de Dieu qui doivent bientôt se tenir debout sur le Mont Sion avec l’Agneau qui seront les premiers pour recevoir leur récompense. En tant que serviteurs de Dieu ils dirigeront l’œuvre qui est «devant Lui,» l’œuvre de rassembler les seconds fruits. Comme présenté par le prophète Esaïe : [Fin de page 8]. {1TG42: 8.3}

8

«Et je mettrai au milieu d’eux un signe; et j’enverrai les réchappés [du massacre de l’Eternel, verset 16] d’entre eux vers les nations: à Tarsis, à Pul, et à Lud, qui bandent l’arc; à Tubal et à Javan, aux îles lointaines, qui n’ont pas entendu parler de moi et n’ont pas vu ma gloire; et ils raconteront ma gloire parmi les nations. Et ils amèneront tous vos frères, d’entre toutes les nations, en offrande à l’Éternel, sur des chevaux, et sur des chars, et dans des voitures couvertes, et sur des mulets, et sur des dromadaires, à ma montagne sainte, à Jérusalem, dit l’Éternel, comme les fils d’Israël apportent l’offrande dans un vase pur à la maison de l’Éternel» Esaïe 66 : 19, 20. L’élection est maintenant la vôtre, soit pour se ranger du côté de la Vérité de Dieu pour ce temps en vue d’accepter son salut et de se préparer pour l’œuvre qui se trouve devant Lui, pour le rassemblement de Ses saints, soit pour rester indifférent et alors être vomi. {1TG42: 9.1}

Faisons-nous le meilleur choix maintenant de peur que bientôt nous ne nous trouvions dans les ténèbres de dehors, là pour y pleurer et grincer des dents. {1TG42: 9.2}

Es. 62 : 12 -’’Et on les appellera le peuple saint, les rachetés de l’Éternel; et toi, tu seras appelée la recherchée, la ville non abandonnée.»

Si vous faites tout ce que l’Esprit de Dieu vous pousse à faire, vous serez parmi «le peuple saint» les rachetés du Seigneur, «recherchée, et non pas abandonnée.» {1TG42: 9.3}

Maintenant pour résumer: L’étude commence avec les mots, «Voici ce que l’Éternel proclame aux extrémités du monde,» à l’église d’aujourd’hui. Elle doit être la «couronne de gloire» du Seigneur, et Sa «tiare royale.» Jamais plus elle sera appelée «abandonnée,» ni sa terre «désolée,» ; ces titres ont dû être changés respectivement pour Hepzibah et

9

 Beulah,» signifiant que Dieu se réjouira en Son peuple et leur terre; [Fin de page 9]. Que Dieu doit se réjouir sur Son église comme un jeune marié se réjoui sur sa jeune mariée; qu’Il a établis des gardiens sur les murailles de Jérusalem, qui jamais négligeront leur devoir ; ils ne se tairont pas, mais ils feront louanges à l’Éternel, et ils seront zélés pour faire ce qu’ils peuvent en vue de promouvoir Son Royaume; qu’il a juré par Sa main droite, et par le bras de Sa puissance, que jamais plus Il donnera les aliments de Ses fils aux ennemis, et que les étrangers jamais plus les déroberont de ces choses pour lesquelles ils ont travaillé, que ce qu’ils ont gagné sera le leur; que Son peuple a été pillé maintes fois de leur lumière spirituelle; que quand la lumière de Dieu est venue à eux, les ennemis ont mis des obstacles dans la voie en vue de les empêcher de recevoir au moins pour un temps ; que nous sommes exhortés maintenant pour «écouter la Parole de l’Éternel» En faisant cela les frères (des membres compagnons de l’église) nous haïssent» de sorte qu’ils nous jettent hors de l’église. Ils font ceci au nom du Seigneur, mais ils seront «honteux» lorsqu’Il paraîtra pour notre joie et à leur honte; que nous sommes commandés de passer par les portes de Laodicée en vue de préparer la voie pour le peuple ; de préparer le grand chemin, d’ôter les barrières, d’élever un étendard pour le peuple pour leur montrer que le Seigneur a proclamé ‘jusqu’aux extrémité de la terre,» pour dire «à la fille de Sion» que son salut vient, et que Sa récompense est avec Lui, et Son œuvre «devant Lui» ; que ceux qui échappent à la tuerie de l’Éternel seront envoyés à toutes les nations et aux îles de la mer; au peuple qui n’a pas écouté parler du Sauveur; et qu’ils porteront tous leurs frères à la maison du Seigneur. {1TG42: 9.4}

Vous voyez certainement maintenant la récompense de Sion et l’effort puissant de Dieu pour vous informer de cette Vérité. Assurément vous ferez tout ce que vous pouvez en vue d’échapper à la vengeance de Dieu et vous joindre à ce mouvement de laïcs pour le rassemblement du peuple. {1TG42: 10.1}

10

L’ANNÉE DE SES RACHETÉS LE SIGNE DU JOUR DE LA VENGEANCE

Esaïe 63

DISCOURS DE V T HOUTEFF

MINISTRE DES ADVENTISTES DAVIDIENS DU 7ème JOUR

SABBAT 31 MAI 1947

CHAPELLE MONT CARMEL

WACO, TEXAS

Nous devons étudier le chapitre soixante-trois d’Ésaïe.

Dans ce chapitre nous trouvons enregistrée une conversation prophétique entre trois personnes: le prophète, le Seigneur, et une personne vivant au temps où la prophétie de ce chapitre s’accomplie. Les sujets de la conversation sont Édom, l’ancien Israël, leur libération d’Égypte, et le rachat du peuple au jour où cette écriture est accomplie. Ce qui doit nous concerner le plus est de savoir le temps. Pour obtenir cette information, je lirai verset 16: «tu es notre père: si Abraham ne nous connaît pas, et si Israël nous ignore, toi, Éternel, tu es notre Père; ton nom est: Notre rédempteur, de tout temps.» És. 63: 16. {1TG43: 11.1}

Les mots de la personne parlant de la part du peuple qui est amené face à face avec la révélation de ce chapitre, révèlent que lui et son peuple ne sont pas connus d’Abraham. Puisque Abraham savait bien du relèvement d’Israël ancien, mais il n’a su pratiquement guère de celui des Chrétiens, alors la Vérité se présente clairement que le chapitre trouve son accomplissement dans l’époque chrétienne. Alors pour savoir s’il s’agit de la première ou dernière partie de l’ère chrétienne, nous lirons

11

versets 18 et 19 Ainsi qu’Ésaïe 64: 10, 11 car le sujet et la teneur du chapitre 64 n’est qu’une continuation du chapitre 63. {1TG43: 11.2}

«peuple saint ne l’a possédé que pour peu de temps; nos ennemis ont foulé aux pieds ton sanctuaire. Nous sommes comme ceux sur lesquels tu n’as jamais dominé, qui ne sont pas appelés de ton nom.» És. 63: 18, 19 . {1TG43: 12.1}

Ici on voit que le désir ardent du peuple est pour la restauration du temple, et pour leur possession à nouveau de la terre promise. Alors le fait que le «» et la «» se trouvent toujours dans les mains des Arabes et les Juifs incroyants (ceux qui n’ont jamais été appelés par Son nom, jamais appelés Chrétiens) est preuve positive que les chapitres 63 et 64 s’accomplissent à la dernière partie de l’ère chrétienne, où le temps des Gentils dans la terre promise est accompli. En outre, ces chapitres sont maintenant descellés, et le message pour aujourd’hui nous a fait crier au Seigneur pour précisément une telle libération, par conséquent, le temps pour l’accomplissement de la prophétie dans ces chapitres, est déjà là. {1TG43: 12.3}

Sachant positivement maintenant que ces chapitres concernent vous et moi, nous sommes prêts à étudier les chapitres verset par verset – {1TG43: 12.4}

És. 63: 1 – «est celui-ci, qui vient d’Édom, de Botsra, avec des habits teints en rouge, celui-ci, qui est magnifique dans

12

ses vêtements, qui marche dans la grandeur de sa force? C’est moi, qui parle en justice, -puissant pour sauver.»

Dans cette vision le prophète a vu quelqu’un avec des vêtements teints en sang retournant d’Édom et Botsra. À la question du prophète, «est celui-ci, qui vient d’Édom, de Botsra?» est venue la réponse, «‘est moi, qui parle en justice, puissant pour sauver.» {1TG43: 13.1}

Qui de plus peut être cette personne sinon le Seigneur Lui-même, le Sauveur du monde, le Puissant pour sauver?

Le prophète a posé une question de nouveau, {1TG43: 13.2}

És. 63 : 2 – «y a-t-il du rouge à tes vêtements, et tes habits sont-ils comme celui qui foule dans la cuve?»

La réponse à ces questions introduit une série d’événements solennels lesquels sont enregistrés dans: {1TG43: 13.3}

Es. 63 : 3-5 – «‘ai été seul à fouler le pressoir, et d’entre les peuples pas un homme n’a été avec moi: car je les foulerai dans ma colère, et je les écraserai dans ma fureur, et leur sang rejaillira sur mes habits, et je souillerai tous mes vêtements. Car le jour de la vengeance était dans mon cœur, et l’année de mes rachetés est venue. Et je regardai, et il n’y avait point de secours; et je m’étonnai de ce qu’il n’y avait personne qui me soutînt; par conséquent, mon bras m’a sauvé, et ma fureur m’a soutenu.» [Version anglaise].

Ces déclarations, «‘ai été seul à fouler le pressoir,» «je regardai, et il n’y avait point de secours,» et «

13

m’étonnai de ce qu’il n’y avait personne qui me soutînt (toutes au temps passé) montre le zèle est résolution du Seigneur en vue de sauver son peuple au temps de sa première venue, bien qu’il n’ait personne avec Lui pour l’aider; c’est-à-dire, tous les prêtres et dirigeants religieux -La Conférence Générale de Son jour (le Sanhédrin) tous était «Lui au lieu de l’aider avec Son œuvre. Mais les déclarations, «les foulerai dans ma colère, et je les écraserai dans ma fureur, et leur sang rejaillira sur mes habits, et je souillerai tous mes vêtements. Car le jour de la vengeance est dans mon cœur, et l’année de mes rachetés est venue,» Et «Je regardai, et il n’y avait point de secours; et je m’étonnai de ce qu’il n’y avait personne qui me soutînt; par conséquent, mon bras m’a sauvé, et ma fureur m’a soutenu.» (Au temps futur) – montre que la condition actuelle de l’église non seulement est également mauvaise comme au temps de Sa première venue, mais plutôt pire. Combien vrai que l’histoire se répète! Comme le ‘jour de la vengeance s’approche, ceux qui auraient dû soutenir et secourir dans l’œuvre de la rédemption, les ministres et dirigeants religieux, le Sanhédrin antitypique d’aujourd’hui (La Conférence Générale), sont en état d’entraver la voie du Seigneur tandis qu’il s’efforçait d’atteindre les gens. De cette façon ils encourent son déplaisir, et Il est nécessaire pour le Seigneur, de se ceindre afin de libérer Son peuple des mains des bergers infidèles. Ils l’obligent à se faire teindre ses vêtements de leur sang en les foulant dans Sa colère. {1TG43: 13.4}

És. 63 : 6 – «je foulerai les peuples dans ma colère, et je les enivrerai dans ma fureur; et je ferai couler leur sang à terre.» (Version anglaise).

La brève explication du Seigneur de la situation est amplifiée par le prophète Ezéchiel. Il dit: {1TG43: 14.1}

«il cria à mes oreilles à haute voix, disant: Approchez, vous qui avez la charge de la ville, et chacun avec son instrument de destruction

14

dans sa main. Et voici six hommes qui venaient du chemin de la porte supérieure qui est tournée vers le nord, et chacun avec son instrument de mort dans sa main; et il y avait au milieu d’eux un homme vêtu de lin, avec un encrier d’écrivain à ses reins; et ils entrèrent, et se tinrent à côté de l’autel d’airain. Et la gloire du Dieu d’Israël s’éleva de dessus le chérubin sur lequel elle était et vint sur le seuil de la maison; et il cria à l’homme vêtu de lin, qui avait l’encrier d’écrivain à ses reins; et l’Éternel lui dit: Passe au milieu de la ville, au milieu de Jérusalem, et fais une marque sur les fronts des hommes qui soupirent et gémissent à cause de toutes les abominations qui se commettent au-dedans d’elle. À ceux-là il dit, à mes oreilles: Passez par la ville après lui, et frappez; que votre œil n’ait point compassion, et n’épargnez pas. Tuez, détruisez vieillards, jeunes hommes, et vierges, et petits enfants, et femmes; mais n’approchez d’aucun de ceux qui ont sur eux la marque, et commencez par mon sanctuaire. Et ils commencèrent par les anciens qui étaient devant la maison.» Éz. 9: 1-6. {1TG43: 14.2}

La prophétie d’Ézéchiel montre clairement que cette œuvre de purification a lieu dans l’église (à Jérusalem), au temps pour séparer les fidèles des infidèles, le temps pour détruire «‘ivraie» (Mt. 13: 30), pour jeter dehors le mauvais poisson (Mt. 13: 47-49), pour purifier l’église (Testimonies, Vol. 5, p. 80), pour purifier le ministère (Mal. 3 : 1-3), pour nettoyer le sanctuaire (Da. 8 : 14) – l’œuvre du jugement pour les Vivants. L’Esprit de Prophétie de nos jours dit ainsi sur le sujet: {1TG43: 15.1}

«…Mais les jours de la purification de l’église viennent vite. Dieu aura un peuple pur et vrai. Dans le grand tamisage qui se réalisera bientôt, nous serons mieux capacités pour évaluer la force d’Israël.»

15

«signes révèlent que le temps est proche quand le Seigneur manifestera que Son van est dans la main, et Il purgera complètement son aire…» {1TG43: 15.2}

Ici, nous remarquons que l’église, le sanctuaire du Seigneur, est la première à éprouver les effets de la colère de Dieu. Les anciens, ceux à qui il a donné une grande lumière et qui ont pour devoir de veiller sur les intérêts spirituels de la communauté, ont trahi leur mission. Ils ont prétendu qu’on ne devrait point s’attendre à voir des miracles et des manifestations signalées de la puissance de Dieu comme au temps de la primitive église. Les temps ont changé, disent-ils. Ces paroles les fortifient dans leur incrédulité et ils disent: ‘Le Seigneur ne fera ni bien ni mal. Il est trop miséricordieux pour répandre son jugement sur son peuple.’ ‘Paix et sûreté’, tel est le cri que font entendre ceux qui n’élèveront plus jamais la voix comme une trompette pour déclarer au peuple de Dieu ses péchés et à Israël ses iniquités. Ces ‘chiens muets qui ne peuvent aboyer’, sont ceux sur lesquels fondra la juste vengeance d’un Dieu offensé. Hommes, femmes, jeunes gens, jeunes filles et enfants périront tous ensemble.» Testimonies, Vol. 5 p. 80, 211{1TG43: 16.1}

L’apôtre Pierre ajoute: «le temps est venu de commencer le jugement par la maison de Dieu; mais s’il commence premièrement par nous, quelle sera la fin de ceux qui n’obéissent pas à l’évangile de Dieu? Et si le juste est sauvé difficilement, où paraîtra l’impie et le pécheur?» {1TG43: 16.2}

Puisque le peuple de Dieu n’est pas aujourd’hui dans la terre d’Édom, au sud de la Palestine, mais il est répandu à travers la terre, et puisque le Seigneur doit égorger leurs ennemis pour les libérer, la Vérité est évidente: ce sont Édom et Botsra antitypiques. {1TG43: 16.3}

Après qu’Ésaü ancien a vendu son droit d’aînesse pour un plat de

16

potage il fut nommé Édom; et le nom Botsra signifie «à moutons,» ou «bergerie.» Clairement, donc, les Édomites d’Ésaïe 63: 1, sont ceux qui de nos jours ont vendu leur droit d’aînesse, et qui en même temps persécutent (comme Ésaü l’a fait avec Jacob), ceux qui l’ont acheté, pour ainsi dire. C’est ainsi que comme le peuple de Dieu doit être délivré du Sanhédrin au jour du Christ, il doit être alors délivré de la Conférence Générale, des frères antitypiques Édomites, en vue d’être conduit dans toute la Vérité, et dans la terre de leurs pères. {1TG43: 16.4}

Les mots «‘année de Mes rachetés est venue,» et «jour de la vengeance est dans Mon cœur,» indique clairement que l’œuvre étrange de l’Éternel dans Édom et Botsra est le jour de vengeance et un signe du retour d’Israël antitypique (l’église purifiée) à la patrie. {1TG43: 17.1}

És. 63: 7-10 – «rappellerai les bontés de l’Éternel, les louanges de l’Éternel, selon tout ce dont l’Éternel nous a comblés, et les grands bienfaits envers la maison d’Israël, dont il l’a comblée selon ses compassions et selon la multitude de ses bontés. Et il dit: Certainement ils sont mon peuple, des fils qui ne mentiront pas; et il est devenu leur sauveur. Dans toutes leurs détresses, il a été en détresse, et l’Ange de sa face les a sauvés; dans son amour et dans sa miséricorde il les a rachetés, et il s’est chargé d’eux, et il les a portés tous les jours d’autrefois; mais ils se rebellèrent et contristèrent l’Esprit de sa sainteté, et il se changea pour eux en ennemi; lui-même, il combattit contre eux.»

Le témoignage de cette personne révèle qu’une transformation complète a été réalisée en lui, qu’il a reçu une vision de la bonté du Seigneur, de Son extrême patience, et de Sa tendre miséricorde – il est

17

convaincu que le Seigneur n’acquittera pas le coupable. De ce témoignage on peut voir aussi que l’Éternel n’est pas une personne cruelle, brutale, cherchant à tuer et détruire, mais Il est gentil et miséricordieux patient et juste, et Il est digne d’être loué. Cette personne s’efforce de prouver ceci aux autres en appelant l’attention aux actes du Seigneur avec Son peuple ancien, montrant qu’Il les a supportés longtemps, que seulement pour leur bien Il les a punis – avec le but de les faire revenir à Lui, et loin de l’idolâtrie et de la ruine éternelle. {1TG43: 17.2}

En outre, l’écriture montre clairement que le besoin de la libération aujourd’hui est semblable à celui du jour de Moïse. {1TG43: 18.1}

És. 63 : 11-15 – «il se souvint des jours d’autrefois, de Moïse, de son peuple: Où est celui qui les fit monter de la mer, avec les bergers de son troupeau? Où est celui qui mit l’Esprit de sa sainteté au dedans de lui, son bras magnifique les faisant marcher par la droite de Moïse; -qui fendit les eaux devant eux pour se faire un nom à toujours, qui les a fait marcher par les abîmes, comme un cheval dans le désert? Ils ne bronchaient pas. Comme une bête descend dans la vallée, l’Esprit de l’Éternel leur donna du repos. Ainsi tu as conduit ton peuple, pour te faire un nom magnifique. Regarde des cieux, et vois, de la demeure de ta sainteté. et de ta magnificence! Où sont ta jalousie et ta puissance, le frémissement de tes entrailles et de tes compassions? Se retiennent-elles envers moi?»

Puisqu’il y a un cri en prophétie pour une délivrance semblable à laquelle fut vue au temps de Moise, les faits sont évidents : l’église a été conduite dans l’esclavage et maintenant a besoin d’être délivrée. Il y a des années, que l’Inspiration a averti : {1TG43: 18.2}

18

«‘église est revenue en arrière et ne suit plus le Christ Son Chef. Elle retourne fermement et constamment vers Égypte. Néanmoins, peu de gens sont alarmés ou étonnés en face de son manque de pouvoir spirituel Le doute et même l’incrédulité des témoignages de l’Esprit de Dieu, agissent comme un levain dans nos églises partout. Il lui plaise à Satan qu’il soit ainsi. Les ministres qui prêchent le moi au lieu du Christ, veulent qu’il soit ainsi. Les témoignages ne sont pas lus ni appréciés. Dieu vous a parlé. La lumière a été brillant de Sa Parole et des témoignages, et les deux ont été négligés et méprisés. Les résultats sont apparents dans le manque de pureté, de dévotion et de foi ardente parmi nous.» Testimonies, Vol. 5. p. 217 (anglais). {1TG43: 19.1}

És. 63: 16,17 – «tu es notre père: si Abraham ne nous connaît pas, et si Israël nous ignore, toi, Éternel, tu es notre Père; ton nom est: Notre rédempteur, de tout temps. Pourquoi nous as-tu fait errer, ô Éternel, loin de tes voies, et as-tu endurci notre cœur pour ne pas te craindre? Retourne-toi, à cause de tes serviteurs, des tribus de ton héritage.»

Le peuple qui pousse des cris pour sa délivrance est celui qu’Abraham ignorait et de même, l’Israël d’aujourd’hui (la Dénomination) ne reconnaît pas. C’est-à-dire, comme fut mentionné au commencement de l’étude, Abraham était ignorant des Chrétiens, et le peuple qui crient pour délivrance à l’accomplissement de cette prophétie n’est pas reconnu comme tel par l’Israël antitypique (la Dénomination). De cette manière, bien qu’Abraham ancien ne nous ait pas connus, et bien que la dénomination ne nous ait pas admis, malgré tout nous savons que Dieu nous a donné un message, et qu’un changement a été réalisé en nous; que nous ne sommes plus satisfaits, tièdes, et que nous ne sommes plus ignorants de notre tristesse Laodicéenne, notre misère, pauvreté,

19

aveuglement, et nudité. Nous savons que ceci est l’œuvre de Dieu dans nos cœurs que nous sommes en réalité en train d’être «nés de nouveau,» nés au moyen du Saint Esprit – que nous sommes de meilleurs Adventistes qu’auparavant. Nous pouvons donc dire avec confiance: Sans doute tu es notre Père, notre Rédempteur, Ton nom est à toujours, quoiqu’on nous dit constamment d’une manière sarcastique par nos frères, «Non, vous n’êtes pas des Adventistes.» {1TG43: 19.2}

És. 63 : 18-19 – «peuple saint ne l’a possédé que pour peu de temps; nos ennemis ont foulé aux pieds ton sanctuaire. Nous sommes comme ceux sur lesquels tu n’as jamais dominé, qui ne sont pas appelés de ton nom.»

C’est vrai que nos ancêtres étaient dans la terre et en jouissaient les services du sanctuaire pendant quelques années, pourtant vu qu’ils avaient dû la posséder pour toujours, alors la déclaration, «peuple saint ne l’a possédé que pour peu de temps,» est complètement vraie. Des Arabes et des Juifs non convertis qui maintenant possèdent la terre ne sont pas des Chrétiens; ils ne sont pas appelés par le nom du Christ, et jamais ne le sera. {1TG43: 20.1}

És. 63 : 17 – «nous as-tu fait errer, ô Éternel, loin de tes voies, et as-tu endurci notre cœur pour ne pas te craindre? Retourne-toi, à cause de tes serviteurs, des tribus de ton héritage.»

Voici quelqu’un qui reconnaît que le peuple de Dieu est dans l’erreur – il ne suit pas Ses voies — et qu’il n’a pas la crainte de Dieu. La supplication donc du messager est pour que Dieu retourne à son héritage, et ne pas les abandonner pour toujours. {1TG43: 20.2}

La prière du chapitre soixante-trois continue

20

à travers tout le chapitre soixante-quatre, et donne un bon exemple de ce que doivent être nos prières dans ce même temps. Lisons-le tout à fait. {1TG43: 20.3}

Es. 64 : 1-12 – «! si tu fendais les cieux! Si tu voulais descendre, et que devant toi les montagnes se fondissent, -descendre comme le feu brûle les broussailles, comme le feu fait bouillonner l’eau, pour faire connaître ton nom à tes ennemis, en sorte que les nations tremblassent devant toi! Quand tu fis des choses terribles que nous n’attendions pas, tu descendis: devant toi les montagnes se fondirent.

«jamais on n’a entendu, jamais on n’a ouï de l’oreille, jamais l’œil n’a vu, hors toi, ô Dieu, ce que Dieu a préparé pour celui qui s’attend à lui. Tu viens à la rencontre de celui qui se réjouit à pratiquer la justice, de ceux qui se souviennent de toi dans tes voies! Voici, tu as été courroucé, et nous avons péché; … en tes voies est la perpétuité, et nous serons sauvés. {1TG43: 21.1}

«tous, nous sommes devenus comme une chose impure, et toutes nos justices, comme un vêtement souillé; et nous sommes tous fanés comme une feuille, et nos iniquités, comme le vent, nous emportent; et il n’y a personne qui invoque ton nom, qui se réveille pour te saisir! Car tu as caché ta face de nous, et tu nous a fait fondre par nos iniquités. {1TG43: 21.2}

«maintenant, Éternel, tu es notre père: nous sommes l’argile, tu es celui qui nous as formés, et nous sommes tous l’ouvrage de tes mains. Ne sois pas extrêmement courroucé, ô Éternel, et ne te souviens pas à toujours de l’iniquité. Voici, regarde: nous sommes tous ton peuple. Tes villes saintes sont devenues un désert; Sion est un désert, Jérusalem, une désolation; notre maison sainte et magnifique, où nos

21

 pères te louaient, est brûlée par le feu, et toutes nos choses désirables sont dévastées. Te retiendras-tu, Éternel, à la vue de ces choses? Te tairas-tu, et nous affligeras-tu extrêmement?» {1TG43: 21.3}

Maintenant est notre opportunité; maintenant est notre privilège pour faire de cette prière la nôtre personnellement. Maintenant nous pouvons dire d’une façon intelligente, «Que Ton royaume vienne. Que Ta volonté soit faite dans la terre comme au ciel. Alors nous pouvons exclamer de tout notre cœur : «Comment chanterions-nous un cantique de l’Éternel sur un sol étranger? Si je t’oublie, Oh Jérusalem, que ma droite s’oublie! Que ma langue s’attache à mon palais si je ne me souviens de toi, si je n’élève Jérusalem au-dessus de la première de mes joies! Éternel! souviens-toi des fils d’Édom, qui, dans la journée de Jérusalem, disaient: Rasez, rasez jusqu’à ses fondements!» Ps. 137 : 4-7. {1TG43: 22.1}

Maintenant que vous voyez clairement les signes et le temps de notre rédemption et du jour de la vengeance de Dieu contre les pécheurs non repentis, approchant vite, vous êtes exhortés à vous préparer, pour soupirer et pousser des cris contre les abominations, en vue de recevoir la marque de délivrance, pour être parmi les prémices. Maintenant vous pouvez chercher joyeusement et avec intelligence chercher le Royaume du Ciel et sa justice, sachant assurément que les choses matérielles de la vie, ne doivent prédominer sur les choses spirituelles, et qu’elles seront ajoutées à vous (Mt. 6: 25-34). Le Ciel, par conséquent, attend que vous preniez, sans délai, position du côté de la Vérité. Maintenant que l’année de ses rachetés est venue, que les signes du jour de la vengeance sont ici, maintenant est le moment opportun de prendre votre décision. Il ne vous convient pas que vous fassiez traîner les choses, car l’Esprit de toute Vérité dit: «‘est pourquoi, -(comme dit le Saint-Esprit: «‘hui, si vous entendez sa voix, n’endurcissez pas vos cœurs comme dans l’irritation au jour de la tentation dans le désert, vos pères m’ont tenté en m’éprouvant, et ont vu mes œuvres durant quarante ans. C’est pourquoi j’ai été

22

 indigné contre cette génération, et j’ai dit: Ils s’égarent toujours dans leur cœur et ils n’ont point connu mes voies. Ainsi je jurai dans ma colère: S’ils entrent dans mon repos!») Prenez garde, frères, qu’il n’y ait aucun de vous ayant un méchant cœur incrédule, en ce qu’il abandonne le Dieu vivant; mais exhortez-vous l’un l’autre chaque jour, aussi longtemps qu’il est dit: aujourd’hui, [non pas hier, non pas au jours de Miller ou de Sr White]; afin qu’aucun d’entre vous ne s’endurcisse par la séduction du péché. Car nous sommes devenus les compagnons du Christ, si du moins nous retenons fermes jusqu’au bout le commencement de notre assurance, selon qu’il est dit: «‘hui, si vous entendez sa voix, n’endurcissez pas vos cœurs, comme dans l’irritation.» Car qui sont ceux qui, l’ayant entendu, l’irritèrent? Mais est-ce que ce ne furent pas tous ceux qui sont sortis d’Égypte par Moïse? Et contre lesquels fut-il indigné durant quarante ans? N’est-ce pas contre ceux qui ont péché et dont les corps sont tombés dans le désert? Et auxquels jura-t-il qu’ils n’entreraient pas dans son repos, sinon à ceux qui ont désobéi? Et nous voyons qu’ils n’y purent entrer à cause de l’incrédulité.» Hé. 3: 7-19. {1TG43: 22.2}


Laissez une réponse

Your email address will not be published. Required fields are marked *