L’Association Davidian Seventh-Day Adventists (Une Association Constituée en Église)




La Verge Du Berger, Volume 2 — Fin du Livre

La Verge Du Berger, Volume 2 — Fin du Livre

sr2-1200x675.jpg

Zacharie 4

Les symboles antitypes du second temple (le type), furent montrés à Zacharie en vision et sont rapportés dans le quatrième chapitre de sa prophétie, comme suit : {SR2: 283.1}

« Et l’ange qui parlait avec moi revint et me réveilla comme un homme qu’on réveille de son sommeil. Et il me dit : Que vois-tu ? Et je dis : Je vois, et voici un chandelier tout d’or, et un bol à son sommet et ses sept lampes sur lui ; sept lampes et sept conduits pour les lampes qui sont à son sommet ; et deux oliviers auprès de lui, l’un à la droite du bol et l’autre à sa gauche ; Et je pris la parole et dis à l’ange qui parlait avec moi, disant : Que sont ces choses mon seigneur ? Et l’ange qui parlait avec moi répondit et me dit : Ne sais-tu pas ce que sont ces choses ? Et je dis : Non, mon seigneur. Et il répondit et me parla, disant : C’est ici la parole de L’ÉTERNEL à Zorobabel, disant : Ni par la force, ni par la puissance, mais par mon Esprit, dit L’ÉTERNEL des Armées… Et je répondis une seconde fois et lui dis : Que sont les deux branches d’oliviers qui, à côté des deux conduits d’or, déversent l’or d’elles-mêmes ? Ne sais-tu pas ce qu’elles sont ? Et je dis : Non, mon seigneur. Et il me dit : Ce sont les deux oints qui se tiennent auprès du seigneur de toute la terre. » (Za. 4 : 1-6, 12-14) {SR2: 283.2}

Ainsi, la parole de DIEU est représentée par ces symboles. Par conséquent leur interprétation c’est de révéler la manière dont la Parole de DIEU est communiquée à Zorobabel. Ce n’est pas au Zorobabel qui fut engagé dans la construction du temple typique, car il fut oralement instruit par les prophètes Zacharie et Agée. Par conséquent, comme ces symboles prophétiques n’étaient pas compris par eux, ils doivent donc s’appliquer à ceux qui sont engagés dans la construction du temple (l’église) antitype ou spirituel, comme cela fut précédemment expliqué. {SR2: 283.3}

Chacun de ces symboles doit être déchiffré séparément par une évidence non contradictoire, et leur signification doit constituer la méthode par laquelle DIEU doit communiquer Sa Parole à Ses serviteurs. Il a été dit précédemment que tous les livres de la Bible se rejoignent et se complètent dans le livre de l’Apocalypse. Donc, la révélation de la prophétie de Zacharie doit aussi se trouver là. {SR2: 283.4}

Nous citons : « Les sept étoiles sont les anges des sept

283

églises et les sept lampes sont les sept églises. » (Ap. 1 : 20). Il est à noter que les messages des sept églises ne sont pas adressés aux chandeliers (l’église comme un corps), mais aux anges, en disant : « Et à l’ange de l’église de Laodicée, écris : Voici ce que dit l’Amen, le témoin fidèle et véritable, le commencement de la création de DIEU. » (Ap. 3 : 14). Cet ange n’est pas un ange céleste, car il est en défaut – il est sous la condamnation et est sur le point d’être vomi, à moins qu’il se repente. C’est cet ange qui est responsable du chandelier (l’église). Par conséquent, les sept anges dénotent les dirigeants des sept églises et les sept chandeliers sont les symboles des sept églises. Ainsi, les églises dans ce cas, sont symbolisées par des chandeliers. Donc, le chandelier dans la vision de Zacharie symbolise l’église comme un corps. {SR2: 283.5}

La révélation des oliviers se trouve dans le onzième chapitre et au quatrième verset : « ceux-ci sont les deux oliviers et les deux chandeliers qui se tiennent devant le SEIGNEUR de la terre. » Les oliviers et les deux chandeliers sont les deux témoins. (Voir Ap. 11 : 3). Zacharie cite également que : « Ce sont les deux oints qui se tiennent auprès du SEIGNEUR de toute la terre. » (Za. 4 : 14). Par conséquent, ces deux oliviers et ces deux chandeliers sont inséparables, car, ils se « tiennent » tous deux « près du SEIGNEUR de toute la terre. » Dans ce cas, les deux chandeliers représentent l’église de DIEU en deux sections, et chacun possède un olivier. L’ange les interprète pour Zacharie comme étant la Parole de DIEU à Zorobabel. Donc, les deux chandeliers représentent les églises de l’Ancien et du Nouveau Testament (Juive et Chrétienne). Et les deux oliviers symbolisent la Bible de l’Ancien et du Nouveau Testament (La Parole de DIEU à Zorobabel). Ces deux témoins « Prophétiseront pendant mille deux cent soixante jours (de 538 ap. JÉSUS-CHRIST à 1798 ap. JÉSUS-CHRIST) revêtus de sacs. » (Ap. 11 : 3). « Les deux Témoins représentent les Ecritures de l’Ancien et du Nouveau Testament. » La Tragédie des Siècles, p. 287{SR2: 284.1}

Ainsi, nous avons un chandelier pour chacune des deux sections de l’église de DIEU pendant qu’on écrivait les Ecritures. Un chandelier et un olivier pour l’église Juive et un chandelier et un olivier pour l’église des apôtres, et sept pour le reste de l’histoire de l’église jusqu’à l’époque de la séparation de l’ivraie et du bon grain, ou jusqu’au commencement de la moisson. Ainsi, le chandelier (l’église) dans la vision de Zacharie est la dixième église, dénotant une église universelle ; décrivant l’église vivante qui s’unira avec tous les saints depuis que le monde commença – qui se joindra avec l’église de l’univers entier de DIEU ! Ce chandelier dans la vision de Zacharie est un glorieux chandelier, qui en comparaison, tous les autres sont debout comme s’ils n’étaient « rien » — en parfaite harmonie avec le second temple, qui en comparaison, le premier était debout comme s’il n’était « rien. » {SR2: 284.2}

284

les deux conduits d’or

Donc, en vérité, le chandelier représente l’église et les deux oliviers représentent l’Ancien et le Nouveau Testament. Maintenant, « Que sont les deux conduits d’or » qui « déversent elles-mêmes l’huile d’or ? » Nous citons dans Témoignages pour l’Eglise, Vol. 7, p. 249 : « La lampe intérieure doit être remplie par l’huile qui découle des messagers des cieux à travers les conduits d’or dans le bol d’or. La communication de DIEU ne vient jamais à l’homme en vain. » Par conséquent, les deux conduits d’or qui déversent l’huile d’or dans le bol d’or sont les messagers de l’Inspiration, à travers qui la Vérité présente est révélée, et les seuls vrais interprètes des Ecritures. L’huile représente la Parole révélée de DIEU provenant de la Bible comme cela est expliqué par Ses serviteurs choisis, et le bol décrit les publications dans lesquelles ces révélations sont compilées. Ceci c’est le « Témoignage de JÉSUS » — « l’Esprit de Prophétie » (Ap. 12 : 17 ; 19 : 10). Donc, le témoignage de JÉSUS est aussi appelé l’Esprit de Prophétie, car son témoignage est révélé uniquement par le Saint Esprit à travers le canal humain. Ainsi, l’Ecriture interprétée par l’Inspiration est le seul témoignage qui peut être « le Témoignage de JÉSUS » — la vérité sans erreur. {SR2: 285.1}

les sept lampes

Si le chandelier représente l’église comme un corps, donc les sept lampes qui sont au sommet du chandelier doivent symboliser des églises sœurs éparpillées à travers la confession religieuse. Le chiffre Biblique de la plénitude comprend le mouvement dans son entier comme un tout. Ce fait est aussi prouvé par la citation qui suit : « Lorsque ceux qui sont oints se déversent dans les conduits d’or, l’huile découle d’eux dans le bol d’or pour se déverser dans les lampes, les églises. » Témoignages pour les Ministres, p.337. {SR2: 285.2}

les sept conduits d’or

Si le « bol d’or » c’est ce qui contient l’interprétation inspirée des Ecritures ou des Ecrits de l’Esprit de Prophétie, et que les lampes ou les églises sont fournies en huile qui provient du bol à travers les sept conduits d’or, alors, les dirigeants sont représentés par les conduits, qui ont pour devoir de nourrir l’église entière uniquement avec la Parole Inspirée de DIEU. Ce fait est également prouvé par l’ « Esprit de Prophétie », comme nous lisons : « L’huile d’or représente le Saint-Esprit. Les ministres de DIEU doivent être constamment nourris avec cette huile, afin qu’ils puissent, en retour, l’impartir à l’église. » — Id.

285

  1. 188. Notez que les sept conduits (les dirigeants), tirent l’huile du bol d’or, et non pas directement des oliviers (des Ecritures). {SR2: 285.3}

Cette leçon, divinement illustrée, est trop claire pour être mal comprise, ou sa signification mal interprétée. La seule façon sûre par laquelle les serviteurs de DIEU et Son église peuvent être libérés de l’erreur, et être remplis de foi, sans mensonge dans leur bouche (tous parlent un même langage), c’est par le guide qui ne fait jamais d’erreur – l’Esprit de Prophétie. L’acceptation d’une soi-disant vérité, sans inspiration, c’est le piège de déception du diable et ceux qui défendent de tels fallacieux enseignements sont ceux pour qui, il est le plus difficile et le plus impossible de secourir du puits de l’abîme de Satan ; car, il leur fait croire que la confession de leurs erreurs les disqualifierait pour être des enseignants et déshonorerait leur position élevée. {SR2: 286.1}

Celui qui nie l’interprétation inspirée des Ecritures est en train de nier l’œuvre du Saint-Esprit et est en train de pécher contre Lui – commettant ainsi le péché impardonnable ! {SR2: 286.2}

Ce chandelier d’or est le plus remarquable symbole de la Bible appartenant à l’église de DIEU. Son arrangement avec le nombre complet de lampes, de bol, de deux et de sept conduits, tous d’or, avec ses deux conduits déversant l’huile d’or dans le bol d’or, révèle que la dernière section de l’église de DIEU sera la plus glorieuse église de tous les siècles. Cette « communication continue » par le Saint-Esprit à l’église, représentée par les oliviers se déversant dans un unique Bol d’Or, et son ensemble complet de Conduits Nourriciers, puisant du bol pour alimenter en huile toutes les lampes, c’est en vue d’emmener chaque partie du corps entier en parfaite harmonie ; une église sans mensonge. {SR2: 286.3}

Ce symbole prophétique se réfère sans erreur à une agence céleste qui absorbe la faiblesse et l’imperfection humaines dans une gloire éternelle. « Une église glorieuse, sans tâche, ni ride, ni rien de semblable, mais afin qu’elle soit sainte et irrépréhensible. » (Ep. 5 : 27). Une église qui garde « les commandements de DIEU et qui a le témoignage de JÉSUS ». « Revêtue de l’armure de la justice du Christ, l’Eglise se prépare au conflit final. « Belle comme la lune, pure comme le soleil, mais terrible comme des troupes sous leurs bannières », elle s’avance dans le monde « en vainqueur et pour vaincre ». Prophètes et Rois, p. 549. (Ca. des Ca. 6 : 10). A ce chandelier la promesse est : « Voici, je ferai de toi un traîneau aigu, tout neuf, garni de pointes ; tu écraseras, tu broieras les montagnes et tu rendras les collines semblables à de la balle. » (Es. 41 : 15). {SR2: 286.4}

L’« unique pierre » — l’église – aura une complète vision de la gloire céleste : « Car voici la pierre que j’ai placée devant

286

Josué ; sur cette seule pierre il y aura sept yeux ; voici, j’en graverai la gravure dit L’ÉTERNEL des armées ; et j’ôterai l’iniquité de ce pays en un seul jour. En ce jour-là, dit L’ÉTERNEL des armées, vous inviterez chacun son prochain sous la vigne et sous le figuier. » (Za. 3 : 9-10). Il est donné aux serviteurs de DIEU (l’église) de posséder la terre et de restaurer le pays aux saints, à qui il appartenait à l’origine. Donc, « et ils s’assiéront chacun sous sa vigne et sous son figuier, et il n’y aura personne qui les effraye : car la bouche de L’ÉTERNEL des armées a parlé. » (Michée 4 : 4). {SR2: 286.5}

« Et ils seront dans la bataille comme des hommes forts qui foulent aux pieds la boue des rues ; et ils combattront, car L’ÉTERNEL sera avec eux ; et ceux qui montent les chevaux seront couverts de honte. » (Za. 10 : 5). « Ce n’est ni par la force, ni par la puissance, mais par mon Esprit dit L’ÉTERNEL des armées. » (Za. 4 : 6) {SR2: 287.1}

« Et il arrivera en ce jour-là, que je ferai de Jérusalem une pierre pesante pour tous les peuples ; tous ceux qui s’en chargeront seront meurtris ; et toutes les nations de la terre s’assembleront contre elle… En ce jour-là, L’ÉTERNEL protégera les habitants de Jérusalem, et le faible parmi eux sera en ce jour-là comme David ; et la maison de David sera comme DIEU, comme l’ange de L’Eternel devant eux » (Za. 12 : 3, 8). « Et il arrivera dans tout le pays, dit L’ÉTERNEL, que les deux tiers seront exterminés et expireront et l’autre tiers restera. Je mettrai ce tiers dans le feu, et je les purifierai comme on purifie l’argent, je les éprouverai comme on éprouve l’or. Ils invoqueront mon nom et je les exaucerai ; Je dirai c’est mon peuple et ils diront L’ÉTERNEL est mon DIEU. » (Za. 13 : 8, 9). {SR2: 287.2}

« Des choses glorieuses sont dites de toi, ville de DIEU. » (Ps. 87 : 3) « Pousse des cris de joie et exulte, habitant de Sion ! Car il est grand au milieu de toi, le Saint d’Israël. » (És. 12 : 6) « Pousse des cris d’allégresse et réjouis-toi, fille de Sion ! Car voici, Je viens et J’habiterai au milieu de toi, dit L’ÉTERNEL » (Za. 2 : 10) {SR2: 287.3}

qu’est-ce que l’inspiration et qu’est-ce qu’elle n’est pas ?

De méchants hommes sous le pouvoir du grand trompeur, avec des mots agréables et de bons discours ont cherché à anéantir la foi des saints dans la parole de DIEU, par presque d’innombrables interprétations des Ecritures et par une multiplicité de sectes ; le faisant presque impossible pour quelqu’un de trouver sa voie à travers la confusion, et le gardant ainsi ignorant de la vérité. DIEU connaissant dès le commencement ces méchantes actions, a prophétiquement illustré la vérité par le chandelier dans son assemblage de

287

parties, montrant symboliquement que la vérité de la Bible est révélée uniquement par l’Inspiration. Des paroles écrites peuvent être mal interprétées, mais les symboles ne peuvent pas l’être. Rendant ainsi possible pour celui qui est instruit comme pour celui qui ne l’est pas, de distinguer immédiatement la différence entre la vérité et l’erreur. {SR2: 287.4}

Certains peuvent poser la question suivante : « Comment est-ce que je peux déterminer ce qui est inspirée et ce qui n’est pas inspirée ? » La parole prophétique de DIEU est capable de répondre à la question et de clarifier la confusion, en séparant l’un de l’autre comme le blé est séparé du foin. Premièrement, « A la loi et aux témoignages, s’ils ne parlent pas ainsi, c’est parce qu’il n’y a point de lumière en eux » (non inspirés) (Es. 8 : 20) ; deuxièmement, les églises qui existaient avant 1844, sont tombées avec la proclamation du message du second ange (Ap. 14 : 8), montrant que DIEU ne se serait plus jamais révélé par ce canal. Par conséquent, chaque théorie, chaque dérivé ou chaque secte qui est sorti des confessions religieuses à cette époque est faux, n’ayant aucune lumière en eux. Ceci est aussi prouvé par le fait que presque tous les auteurs ou les fondateurs de ces théories et mouvements ne revendiquent aucunement l’Inspiration. {SR2: 288.1}

La prophétie d’Ezéchiel chapitre quatre (expliqué dans La Verge Du Berger, Vol. 1, pp. 115-133), prouve que Luther, Knox, Wesley, Campbell, Miller et E.G. White furent divinement appelés. Il est aussi prouvé par la parabole de Matthieu 20 que la lumière sur la vérité prophétique ne fut pas donnée à Luther, Knox, Wesley, et Campbell, mais ils furent inspirés à appeler à une réforme sur certaines vérités qui furent révélées avant leur époque et qui avaient été « foulées aux pieds. » Il fut plus loin prouvé par cette même parabole que des vérités prophétiques qui n’avaient jamais été enseignées auparavant, fut révélée à travers Miller et White (Voir La Verge Du Berger, Vol. 1, pages 227-228). Il est aussi démontré par la prophétie d’Ezéchiel que la lumière et la prophétie sur les Ecritures devaient continuer durant 390 années ; c’est-à-dire, de 1500 Après JÉSUS-CHRIST à 1890 Après JÉSUS-CHRIST et puis cela devait cesser pendant quarante ans. (Voir La Verge Du Berger, Vol. 1, pp. 114-133) {SR2: 288.2}

Donc, alors que le mouvement de 1844 proclamait que la lumière avait cessé d’être révélée à travers les autres sectes, il est démontré par la prophétie d’Ezéchiel, que la lumière devait continuer avec ce dernier jusqu’à l’année 1890. Ce fait est aussi une évidence en soi, car l’église Adventiste du Septième Jour n’a pas reçu de Lumière additionnelle sur les Ecritures durant les quarante ans mentionnés par la prophétie. Par conséquent aucune théorie, ou soi-disant vérité, qui aurait pu être avancée par quelqu’un à l’intérieur de cette confession religieuse (A.S.J.) qui n’avait pas été révélée avant 1890, est aussi fausse ; bien que certaines choses aient été écrites dans l’Esprit de Prophétie, elles ne devaient pas être comprise avant 1929. Les Vérités révélées avant 1844 et jusqu’à

288

1929 se trouvent dans les écrits de l’« Esprit de Prophétie », et ce qui n’est pas trouvé écrit là n’est d’aucune valeur. Nous ne pourrons comprendre la vérité pas avant que nos esprits aient été clarifiés de toutes ces fausses théories. En d’autres termes, les Laodicéens doivent confesser que la charge contre eux, est une vérité : « malheureux, misérables, pauvres, aveugles et nus » et qu’en acceptant la vérité ils vont oindre leurs yeux « avec un collyre », car, c’est le « Témoin Véritable qui parle et sa Parole doit être vraie. » Trouver vos explications « dans le Bol » et vous n’aurez aucun problème à connaître la vérité ; ou à éviter le piège de la déception qui est toujours prêt. Ainsi, la difficulté à connaître la différence entre la vérité et l’erreur est éliminée. {SR2: 288.3}

289

la riviÈre de la vision d’ÉzÉchiel

Précédemment il a été expliqué que la prophétie d’Ezéchiel s’applique à l’église au temps du ‘Grand Cri.’ Ainsi elle devient la vérité présente. Nous citons Zacharie 12 : 8. « En ce jour-là, L’ÉTERNEL protégera les habitants de Jérusalem, et le faible parmi eux sera dans ce jour comme David ; la maison de David sera comme DIEU, comme l’ange de L’ÉTERNEL devant eux. »–devant la grande foule d’Apocalypse 7 : 9. {SR2: 290.1}

L’église dans sa pureté est appelée par les Ecritures, ‘la maison de David.’ Donc, ce terme devient l’un des noms de l’église au temps du ‘Grand Cri.’ Ainsi l’église sous ce nom sera comme DIEU devant le peuple. La signification ici est la même que dans Exode 7 : 1, « L’Eternel dit à Moïse : Vois, je te fais dieu pour Pharaon ; et Aaron, ton frère, sera ton prophète» (serviteur). C’est à dire, ‘tu représenteras ma personne, et tu agiras comme DIEU en demandant l’obéissance à tes commandes, et en punissant la désobéissance par des punitions que seul DIEU peut infliger ; à ce fin tu auras Mon assistance omnipotente.’ Voici la mission de l’église au temps de la moisson. L’apôtre Pierre fut investi d’une telle puissance divine quand il dit : « Ce n’est pas à des hommes que tu as menti, mais à DIEU. Ananias, entendant ces paroles, tomba, et expira… Environ trois heures plus tard, sa femme entra, sans savoir ce qui était arrivé. Alors Pierre lui dit… Voici, ceux qui ont enseveli ton mari sont à la porte, et ils t’emporteront. Au même instant, elle tomba aux pieds de l’apôtre, et expira. Les jeunes gens, étant entrés, la trouvèrent morte ; ils l’emportèrent, et l’ensevelirent auprès de son mari. » (Actes 5 : 4, 5, 7, 9, 10.) {SR2: 290.2}

« En ce jour-là, une source sera ouverte pour la maison de David et les habitants de Jérusalem, pour le péché et pour l’impureté. » (Za. 13 : 1.) Remarquez que cette source est capable de laver deux choses ; d’abord le péché, et deuxièmement l’impureté. Quelle est la différence entre ces deux ? « Le péché est la transgression de la loi. » (1 Jean 3 : 4.) Et le résultat du péché est la décomposition du corps. « Parlez aux enfants d’Israël, et dites-leur : Tout homme qui a une gonorrhée est par là même impur. » (Lé. 15 : 2.) Le terme biblique pour la maladie est ‘impureté.’ Aussi, prenant

290

dans le corps en forme de nourriture, ce qui est interdit par la Parole de DIEU, est la transgression de la loi, et la corruption du corps (impureté). {SR2: 290.3}

« C’est pourquoi, sortez du milieu d’eux, et séparez-vous, dit le SEIGNEUR ; ne touchez pas à ce qui est impur, et je vous accueillerai. » (2 Co. 6 : 17.) « Car, sachez-le bien, aucun débauché, ou impur, ou cupide, c’est-à-dire idolâtre, n’a d’héritage dans le royaume de Christ et de DIEU. Que personne ne vous séduise par de vains discours ; car c’est à cause de ces choses que la colère de DIEU vient sur les fils de la rébellion. N’ayez donc aucune part avec eux. Autrefois vous étiez ténèbres, et maintenant vous êtes lumière dans la SEIGNEUR. Marchez comme des enfants de lumière ! …Et ne prenez point part aux œuvres infructueuses des ténèbres, mais plutôt condamnez-les. » (Ep. 5 : 5 – 8, 11.) DIEU est capable de guérir l’âme et le corps, mais il ne guérira pas le dernier avant d’avoir guéri la première — le ‘péché’ d’abord, puis ‘l’impureté.’ « Je vous délivrerai de toutes vos souillures. J’appellerai le blé, et je le multiplierai ; je ne vous enverrai plus la famine. » (Ez. 36 : 29.) La puissance qui est capable de laver les souillures de l’homme est « ouverte pour la maison de David et les habitants de Jérusalem » et est représentée par la ‘source’ de la prophétie de Zacharie. {SR2: 291.1}

Ezéchiel dit : « La vingt-cinquième année de notre captivité, » et « quatorze ans après la ruine de la ville, en ce même jour, la main de L’ÉTERNEL fut sur moi, et il me transporta dans le pays d’Israël. » (Ez. 40 : 1.) Et comme il est rapporté dans le quarante septième chapitre, Ezéchiel vit en vision certains détails du temple quelques années avant que les Israélites ne furent libérées de la captivité babylonienne. Il a déjà été expliqué que le temple érigé après leur captivité était un type de cette église particulière au temps du ‘grand cri’—‘maison de David.’ Donc le torrent qui sort du temple, selon la vision d’Ezéchiel, s’applique à ce temps-ci et n’est qu’une extension de cette ‘source’ qui doit être dans la ‘maison de David,’ l’église. « Le grand torrent vu dans la vision d’Ezéchiel coule de cette source. »–Counsels on Health, p. 210. Jusqu’ici nous avons expliqué l’application de cette ‘source,’ le lieu et le temps ; aussi que le grand torrent vu dans la vision d’Ezéchiel en sorte. Maintenant nous étudierons la signification de ce grand torrent. {SR2: 291.2}

Ezéchiel 47

Ez. 47 :1 – « Il me ramena vers la porte de la maison. Et voici, de l’eau sortait sous le seuil de la maison, à l’orient, car la face de la maison était

291

à l’orient ; l’eau descendait sous le côté droit de la maison, au midi de l’autel. » Comme les eaux sortaient du midi de l’autel et allèrent ensuite vers l’orient, cela montre clairement qu’elles provenaient du septentrion lequel démontre que quelle que soit la signification des ‘eaux’ elles viennent du trône de DIEU, car il est ‘à l’extrémité du septentrion.’ (Es. 14 : 13 ; Ps. 48 : 3 ; 75 : 7.) {SR2: 291.3}

Tandis que l’attention d’Ezéchiel fut portée sur l’intérieur où il avait d’abord vu les eaux, il dit : « Il me conduisit par le chemin de la porte septentrionale, et il me fit faire le tour par dehors jusqu’à l’extérieur de la porte orientale. Et voici, l’eau coulait du côté droit. Lorsque l’homme s’avança vers l’orient, il avait dans la main un cordeau, et il mesura milli coudées ; il me fit traverser l’eau, et j’avais de l’eau jusqu’aux chevilles. Il mesura encore mille coudées, et me fit traverser l’eau, et j’avais de l’eau jusqu’aux genoux. Il mesura encore mille coudées, et me fit traverser, et j’avais de l’eau jusqu’aux reins. Il mesura encore mille coudées ; c’était un torrent que je ne pouvais traverser, car l’eau était si profonde qu’il fallait y nager ; c’était un torrent qu’un ne pouvait traverser. Il me dit : As-tu vu, fils de l’homme ? Et il me ramena au bord du torrent. Quand il m’eut ramené, voici, il y avait sur le bord du torrent beaucoup d’arbres de chaque côté. Il me dit : Ces eaux couleront vers le district oriental, descendront dans la plaine, et entreront dans la mer ; lorsqu’elles se seront jetées dans la mer, les eaux deviendront saines. Tout être vivant qui se meut vivra partout où le torrent coulera, et il y aura une grande quantité de poissons ; car là où cette eau arrivera, les eaux deviendront saines, et tout vivra partout où parviendra le torrent. Des pêcheurs se tiendront sur ses bords ; depuis En-Guédi jusqu’à En-Eglaim, on étendra les filets ; il y aura des poissons de diverses espèces, comme les poissons de la grande mer, et ils seront très nombreux. Ses marais et ses fosses ne seront point assainis, ils seront abandonnés au sel. Sur le torrent, sur ses bords de chaque côté, croîtront toutes sortes d’arbres fruitiers. Leur feuillage ne se flétrira point, et leurs fruits n’auront point de fin, ils mûriront tous les mois, parce que les eaux sortiront du sanctuaire. Leurs fruits serviront de nourriture, et leurs feuilles de remède. » (Ezéchiel 47 : 2 – 12.) {SR2: 292.1}

On remarquera que quand Ezéchiel avait premièrement vu les eaux du côté de l’autel, elles étaient très peu significatives comparées

292

293

Ezekiel-47-Stream-Variations-French

294

à ce qu’il vit en dehors de la porte. Comme le petit ruisselet grossit immédiatement en un grand torrent, cela représente quelque chose d’une croissance très rapide. Ces eaux dénotent la même que les eaux dans Apocalypse 17 : 15, « des peuples, des foules, des nations, et des langues. » Car l’ange dit à Ezéchiel : « Lorsqu’elles se seront jetées dans la mer, les eaux deviendront saines. » (Ez. 47 : 8) Donc ces eaux représentent une très grande foule ‘qu’aucun homme ne peut compter’ qui sera guérie du péché et de la maladie, sauvée au temps du ‘grand cri’ par le ministère de la ‘maison de David’ (l’église). Comme Ezéchiel ne pouvait pas traverser ce torrent, le symbole est en harmonie parfaite avec Apocalypse 7 : 9, « Une grande foule, que personne ne pouvait compter, de toute nation, de toute tribu, de tout peuple, et de toute langue….revêtus de robes blanches, et des palmes dans leurs mains. » {SR2: 292.2}

Remarquez que la raison pour laquelle les eaux deviendront saines est parce qu’elles se sont ‘jetées dans la mer.’ Si le grand torrent représente les saints de la terre, alors la mer doit être un symbole des mondes sans péché (habitants) dans l’univers de DIEU. Comme le torrent se jette dans la mer, cela dénote que les saints entreront en contact avec les nations éternelles qui ne connaissent pas le péché, et s’étant ‘jetée,’ nous devons devenir ‘sains’ avant de se rencontrer ! Les faits de ce symbole prouvent que celle-ci est la dernière section de l’église de DIEU—l’église qui sera enlevée sans goûter à la mort ! Préparez-vous, préparez-vous, nous nous tenons maintenant sur les vents de l’éternité — la vie éternelle. {SR2: 295.1}

Les eaux qui constituent ce grand torrent représentent une multitude de saints dotés d’une puissance guérissante venant du trône de DIEU ; car la Parole dit, « et tout vivra partout où parviendra le torrent. » (Ez. 47 : 9, dernière partie.) Cette guérison n’est pas indéterminée mais permanent, car nous lisons : « Tout être vivant qui se meut vivra partout où le torrent coulera » (éternellement). {SR2: 295.2}

Après que l’ange ait mesuré trois fois mille coudées, Ezéchiel dit : « Il me dit : As-tu vu, Fils de l’homme ? Et il me ramena au bord du torrent. Quand il m’eut ramené, voici, il y avait sur le bord du torrent beaucoup d’arbres de chaque côté… Sur le torrent, sur ses bords de chaque côté, croîtront toutes sortes d’arbres produisant de la nourriture. Leur feuillage ne se flétrira point, et leurs fruits n’auront point de fin, ils mûriront tous les mois, parce que les eaux sortiront du sanctuaire. Leurs fruits serviront de nourriture, et leurs feuilles de remède. » (Ez. 47 : 6, 7, 12.) {SR2: 295.3}

295

La valeur de ces feuilles et des fruits de ces arbres est identiquement la même que l’arbre de vie selon Apocalypse 22 : 2 – « Et sur les deux bords du fleuve, il y avait un arbre de vie, produisant douze espèces de fruits, rendant son fruit chaque mois, et dont les feuilles servaient à la guérison des nations. » La signification est que l’église de DIEU (maison de David) est dotée de la puissance du trône afin d’offrir, à ceux qui acceptent la vérité et qui veulent faire partie de ce grand torrent, la vie éternelle sans qu’ils goûtent à la mort. Comme c’est la seule section de l’église de DIEU à qui on a accordé l’évangile qui fait autorité d’une guérison définitive et de la vie éternelle, la Parole déclare : « Et le faible parmi eux sera dans ce jour comme David ; la maison de David sera comme DIEU, comme l’ange de L’ÉTERNEL devant eux. » (Za. 12 : 8.) {SR2: 296.1}

« Et il y aura une grande quantité de poissons ; car là où cette eau arrivera… Des pêcheurs se tiendront sur ses bords ; depuis En-Guédi jusqu’à En-Eglaim… Il y aura des poissons de diverses espèces, comme les poissons de la grande mer, et ils seront très nombreux. » (Ez. 47 : 9, 10.) Les poissons représentent ceux qui se convertiront à l’église—‘torrent.’ « Et tout vivra partout où parviendra le torrent. » (Ez. 47 : 9.) Le ministère est symbolisé par les pêcheurs. « JÉSUS leur dit : Suivez-moi, et je vous ferai pêcheurs d’hommes. » (Marc 1 : 17.) A un certain moment, les apôtres quittèrent le filet et cessèrent d’être des pêcheurs d’hommes, quand ils allèrent pêcher pour faire profit, « et cette nuit-là ils ne prirent rien. Le matin étant venu, JÉSUS se trouva sur le rivage… JÉSUS leur dit : Enfants, n’avez-vous rien à manger ? Ils Lui répondirent : Non. Il leur dit : Jetez le filet du côté droit de la barque, et vous trouverez. Ils le jetèrent donc, et ils ne pouvaient plus le retirer, à cause de la grande quantité de poissons. » (Jean 21 : 3 – 6.) Quand on obéi aux ordres du Maître, le succès ne manque jamais. Si le ministère avait demandé constamment à JÉSUS où et comment jeter le filet, il y aurait eu une grande quantité de ‘poissons’ — convertis — et jamais un manque de ‘nourriture’ — moyens. {SR2: 296.2}

« Car la face de la maison était à l’orient. » (Ez. 47 : 1.) La position de la maison prouve qu’elle représente une vraie adoration, car le peuple choisi de DIEU fut ordonné de construire ainsi leurs temples. Israël adora DIEU avec leurs dos tournés vers l’orient afin de leur rappeler qu’ils ne devraient pas avoir aucun respect pour l’adoration du soleil et l’idolâtrie. {SR2: 296.3}

« Il me dit : Cette eau coulera vers le district oriental, descendra dans la plaine, et entrera dans la mer. » (Ez. 47 : 8.) Il est remarquable de constater combien parfaits sont ces symboles

296

dans chaque cas. Cette direction du compas dénote que le message du ‘grand cri’ doit commencer à l’orient à sa première révélation. Naturellement, le message doit commencer vers l’orient car les membres d’église étaient en grand nombre dans l’est de la Californie et de l’autre côté de l’Atlantique. Cette prophétie symbolique révèle que le message du ‘grand cri’ doit naître en Californie. Accomplissant ainsi les paroles prophétiques de ‘l’Esprit de Prophétie’ dans une lettre à l’ancien E. E. Andross : « Je suis confiante, Ancien Andross, que les frères en Californie du Sud trouveront une bénédiction en revoyant les enseignements des Ecritures concernant les 144 000 et en éclairant ces enseignements avec quelle que soit la lumière qu’il puisse avoir dans les écrits publiés dans l’Esprit de Prophétie. Et quand toute cette affaire sera étudiée dans la prière, je crois que DIEU éclairera suffisamment la vérité afin d’éviter des questions inutiles et peu rentables au salut des âmes précieuses. » {SR2: 296.4}

L’orient étant la direction biblique de l’idolâtrie, cela signifie aussi que le message se dirige vers la conversion des pécheurs et la destruction de l’idolâtrie. « En ce jour-là, dit L’ÉTERNEL des armées, j’exterminerai du pays les noms des idoles, afin qu’on ne s’en souvienne plus ; j’ôterai aussi du pays les prophètes et l’esprit d’impureté. » (Za. 13 : 2.) {SR2: 297.1}

L’ange mesura quatre fois mille coudées vers l’est (mille—‘dix’ fois cent). Pourquoi quatre fois mille ? Pourquoi pas plus ou moins ? Il a été expliqué auparavant que le nombre ‘dix’ est un symbole de l’universalité, et le chiffre quatre, plénitude de la terre ou les quatre points cardinaux. Ainsi cela dénote symboliquement que le message est mondial ; et pendant qu’il commence vers l’est, il s’étend d’un pôle à l’autre et englobe complètement la terre (10 x 100 = 1000—quatre fois.) En parfaite harmonie avec les paroles du Christ : « Cette bonne nouvelle du royaume sera prêchée dans le monde entier, pour servir de témoignage à toutes les nations. Alors viendra la fin. » (Mt. 24 : 14.) {SR2: 297.2}

« Ses marais et ses fosses ne seront point assainis, ils seront abandonnés au sel. » (Ez. 47 : 11.) Les ‘fosses’ et les ‘marais’ représentent les dénominations et les sectes séparées du ‘grand torrent.’ Ils ne seront pas sauvés ou assainis. ‘Abandonnés au sel,’ signifie perdu éternellement, comme la femme de Lot. « Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même aux jours du Fils de l’homme… Ce qui arriva du temps de Lot arrivera pareillement… Souvenez-vous de la femme de Lot. » (Luc 17 : 26, 28, 32.) {SR2: 297.3}

« Des pêcheurs se tiendront sur ses bords ; depuis

297

En-Guédi jusqu’à En-Eglaim, on y (les deux villes) étendra les filets. » (Ez. 47 : 10.) Ces deux villes révèlent que les poissons sont attrapés à deux endroits, En-Guédi (l’église adventiste du septième jour) où les 144 000 sont rassemblés — les premiers fruits. En-Eglaim (Babylone ou le monde) où est rassemblée la grande foule d’Apocalypse 7 : 9. Le schéma sur le graphique représente l’église adventiste du septième jour (En-Guédi) au moment où elle devient la ‘maison de David,’ et le lieu du torrent (En-Eglaim) dénote le monde. Le ruisseau qui sort de la source à ses débuts et se dirige vers la porte de l’orient, représente les 144 000, et le torrent représente la grande foule. « Il est un fleuve dont les courants réjouissent la cité de DIEU, le sanctuaire des demeures du Très-Haut. DIEU est au milieu d’elle, elle n’est point ébranlée ; DIEU la secourt dès l’aube du matin. » (Ps. 46 : 5, 6.) {SR2: 297.4}

la justification par la foi ; qu’est-ce que c’est ?

Toutes les bénédictions écrites dans les chapitres précédents sont comprises dans le suivant

Bien que ce sujet si important soit le plus simple de toutes les vérités bibliques, il a été très confondu et surtout mal compris. L’exemple de l’expérience d’un homme dans les choses de DIEU, et sa justification par la foi, devraient clarifier la confusion répandue, et enlever la voile qui a été tirée sur les yeux des fidèles. « Mais aussi à celle qui a la foi d’Abraham, notre père à tous, selon qu’il est écrit : Je t’ai établi père d’un grand nombre de nations. Il est notre père devant Celui Auquel il a cru, DIEU, Qui donne la vie aux morts, et qui appelle les choses qui ne sont point comme si elles étaient. » (Ro. 4 : 16, 17.) {SR2: 298.1}

Lorsque la méthode utilisée par Abraham est suivie, c’est à ce moment seulement que nous serons justifiés, il n’y a pas d’autre moyen. « Et si vous êtes à Christ, vous êtes donc la descendance d’Abraham, héritiers selon la promesse. » (Ga. 3 : 29.) « Si vous étiez enfants d’Abraham, vous feriez les œuvres d’Abraham. » (Jean 8 : 39.) Remarquons la foi, l’expérience et la justification d’Abraham. « Ecoutez-moi, vous qui poursuivez la justice, qui cherchez L’ÉTERNEL ! Portez les regards sur le rocher d’où vous avez été taillés, sur le creux de la fosse d’où vous avez été tirés. Portez les regards sur Abraham votre père. » (Es. 51 : 1, 2.) {SR2: 298.2}

298

Dans la suite on remarquera qu’Abraham répondit sans hésitation à tout ce que DIEU lui avait demandé : « L’Eternel dit à Abram : Va-t’en de ton pays, de ta patrie, et de la maison de ton père, dans le pays que je te montrerai… Abram partit, comme L’ÉTERNEL le lui avait dit… L’Eternel apparut à Abram, et dit : Je donnerai ce pays à ta postérité. Et Abram bâtit là un autel à L’ÉTERNEL, qui lui était apparu. » (Ge. 12 : 1, 4, 7.) « L’Eternel dit à Abram, après que Lot se fut séparé de lui : Lève les yeux, et, du lieu où tu es, regarde vers le nord et le midi, vers l’orient et l’occident ; car tout le pays que tu vois, je le donnerai à toi et à ta postérité pour toujours. Je rendrai ta postérité comme la poussière de la terre, en sorte que, si quelqu’un peut compter la poussière de la terre, ta postérité aussi sera comptée. Lève-toi, parcours le pays dans sa longueur et dans sa largeur ; car je te le donnerai. Abram leva ses tentes, et vint habiter parmi les chênes de Mamré, qui sont près d’Hébron. Et il bâtit là un autel à l’Eternel. » (Ge. 13 : 14 – 18.) {SR2: 299.1}

« DIEU dit à Abraham : Toi, tu garderas mon alliance, toi et tes descendants après toi, selon leurs générations. C’est ici mon alliance, que vous garderez entre moi et vous, et ta postérité après toi : Tout mâle parmi vous sera circoncis….Abraham prit Ismaël, son fils, tous ceux qui étaient nés dans sa maison et tous ceux qu’il avait acquis à prix d’argent, tous les mâles parmi les gens de la maison d’Abraham ; et il les circoncit ce même jour, selon l’ordre que DIEU lui avait donné. » (Ge. 17 : 9, 10, 23.) {SR2: 299.2}

« Mais DIEU dit à Abraham : Que cela ne déplaise pas à tes yeux, à cause de l’enfant et de ta servante. Accorde à Sara tout ce qu’elle te demandera ; car c’est d’Isaac que sortira une postérité qui te sera propre… Abraham se leva de bon matin ; il prit du pain et une outre d’eau, qu’il donna à Agar et plaça sur son épaule ; il lui remit aussi l’enfant, et la renvoya. » (Ge. 21 : 12, 14.) « Après ces choses, DIEU mit Abraham à l’épreuve, et lui dit : Abraham ! Et il répondit : Me voici ! DIEU dit : Prends ton fils, ton unique, celui que tu aimes, Isaac ; va-t’en au pays de Morija, et là offre-le en holocauste sur l’une des montagnes que je te dirai. Abraham se leva de bon matin, sella son âne, et prit avec lui deux serviteurs et son fils

299

Isaac. Il fendit du bois pour l’holocauste, et partit pour aller au lieu que DIEU lui avait dit… Abraham y éleva un autel, et rangea le bois. Il lia son fils Isaac, et le mit sur l’autel, par-dessus le bois. Puis Abraham étendit la main, et prit le couteau, pour égorger son fils. Alors l’ange de L’ÉTERNEL l’appela des cieux, et dit : Abraham ! Abraham ! Et il répondit : Me voici ! L’ange dit : N’avance pas ta main sur l’enfant, et ne lui fais rien ; car je sais maintenant que tu crains DIEU, et que tu ne m’as pas refusé ton fils, ton unique… L’ange de L’ÉTERNEL appela une seconde fois Abraham des cieux, et dit : Je le jure par moi-même, parole de L’ÉTERNEL ! parce que tu as fait cela, et que tu n’as pas refusé ton fils, ton unique, je te bénirai et je multiplierai ta postérité, comme les étoiles du ciel et comme le sable qui est sur le bord de la mer ; et ta postérité possédera la porte de ses ennemis. Toutes les nations de la terre seront bénies en ta postérité, parce que tu as obéi à ma voix. » (Ge. 22 : 1 – 3, 9 – 12, 15 – 18.) {SR2: 299.3}

« Abraham crut à DIEU, et cela lui fut imputé à justice ; et il fut appelé ami de DIEU. » (Jacques 2 : 23.) Il obtint ce rapport en faisant tout simplement les choses que DIEU lui avait demandées : « Parce qu’Abraham a obéi à ma voix, et qu’il a observé mes ordres, mes commandements, mes statuts et mes lois. » « Et toutes les nations de la terre seront bénies en ta postérité. » (Ge. 26 : 5, 4.) La seule sanctification et la seule justice qui soient en Christ c’est d’avoir une foi enfantine dans la parole, et de faire tout ce que DIEU demande. Tels sont les enfants d’Abraham et la promesse est pour eux. Ils déclarent ouvertement que le sang du Christ a le pouvoir de les sauver de l’esclavage du péché et de la condamnation de la loi. Ils hériteront la terre à tout jamais. Ils sont l’Israël de DIEU. Il n’y a pas d’autres et c’est la seule justice et la seule sanctification par la foi. {SR2: 300.1}

Fin du Livre


Laissez une réponse

Your email address will not be published. Required fields are marked *