L’Association Davidian Seventh-Day Adventists (Une Association Constituée en Église)




La Maison Blanche Recruite Des Ouvriers

La Maison Blanche Recruite Des Ouvriers

WHR-1200x675.jpg

1

Copyright 1951, par

LA COMMISSION MINISTÉRIELLE DE RECRUTEMENT

Tous Droits Réservés

 

WHR-2

LA MAISON BLANCHE RECRUTE DES OUVRIERS

Bombes A, Soucoupes Volantes 3ème Guerre Mondiale

———–0———–

Un Emploi Pour Tous Les Diplômés Du Ministère

Par V.H. JIZREEL, H.B.

Jamais des nuages de guerre si étranges, et si sombres, tels des têtes de cumulo-nimbus menaçants, n’ont plané sur le monde, et jamais le monde ne s’est vu dans la position telle qu’il se voit aujourd’hui. Partout, dans les gouvernements, dans le monde de l’industrie, dans les universités, dans les églises, dans les foyers, dans les rues, dans toutes les couches de la société, la question qui est l’objet de toutes les préoccupations est celle-ci : Où va l’humanité ? {WHR: 3.1}

Voici quelques déclarations significatives d’éminents porte-parole du monde de la presse et de la science : {WHR: 3.2}

« …Quelle est l’histoire du Genre Humain ? C’est que les hommes meurent, mais que l’Humanité survive. Dans la longue histoire de leurs luttes, les hommes sont aujourd’hui sur le point de connaître le comble de toutes les crises graves qu’ils se sont attirés sur eux-mêmes. Si on atteint ce paroxysme, il changera la vie et le monde. Mais il ne mettra pas un terme à la vie, il ne détruira pas le monde. Mais de cette situation majeure, ou peut-être dans cette perspective, les hommes pourraient finalement trouver le secret de la paix, et le moyen de vivre en toute sécurité. Voilà l’espoir ; ce qui est sûr, c’est que l’Homme sera encore sur la terre à façonner le monde. » — Life, 3 Oct. 1949, p. 22. {WHR: 3.3}

« …Einstein… pense… que d’autres nations peuvent redécouvrir ellesmêmes nos secrets de fabrication, que tout moyen de défense militaire est inutile, et que toute préparation est vaine. Il pense que si un autre conflit devait éclater, les bombes atomiques

3

détruiraient à coup sûr toute civilisation… {WHR: 3.4}

« ‹Il est important,› ajouta-t-il, ‹d’éclairer l’opinion publique sur la vraie situation à propos de la bombe. Seule la prévention de la guerre inspirée par une action d’une portée internationale, ce qui rendrait toute préparation inutile, voire impossible, pourrait nous épargner des conséquences d’un conflit.› » — Newsweek, 10 mars 1947 p. 58. {WHR: 4.1}

« …Dans de larges parties du monde, l’histoire a changé de face. La raison a fait place au fanatisme, le compromis à la terreur et l’amitié a fait place à la haine. La science, l’éducation et la philosophie, véhicules du progrès pour l’homme Occidental, ont été perverties, déformées pour être transformées en armes contre la civilisation. » — Edgard Hoover, dans un rapport émis pour le Bureau Fédéral d’Investigation. {WHR: 4.2}

« La Première Guerre Mondiale a été un choc manifeste face aux premières années d’optimisme… Aujourd’hui, ce choc prend presque des proportions d’une portée encore plus grande. L’insécurité et les conflits sont si généralement répandus que l’attitude qui prévaut est celle d’une incertitude pleine d’anxiété et de pessimisme. » — John Dewey, Reconstruction In Philosophy, p. 8. {WHR: 4.3}

« Il y a tout lieu de craindre que la civilisation Occidentale, sinon le monde entier, traversera sans aucun doute, dans l’avenir, une période d’immense détresse, de souffrance et de douleur…. » — Bertrand Russel, sur le thème « Survivrons-Nous Á Ces Sombres Années ? » dans le New York TIMES Magazine, 3 septembre 1950. {WHR: 4.4}

« Nous sommes parvenus, aujourd’hui, au dernier stade de notre histoire. Ce que l’avenir exige de nous, doit être fait aujourd’hui… Il est très tard. Peut-être que le salut ne viendra de nulle part. Mais

4

 l’écriture sur le mur est suffisamment claire. Elle dit à tous les peuples de la terre : ‘Unissez-vous ou c’est la mort.’ » — Dr. Robert M. Hutchins. {WHR: 4.5}

« Tout le monde s’accorde sur le fait qu›une guerre atomique conduirait à un suicide mondial, et que personne ne peut gagner. Aucun savant de renom ne doute du fait que tout pays doté d’une capacité industrielle aura une bombe atomique dans les cinq années à venir. Il ne nous reste par conséquent que cinq années pour construire la paix. » — Dr. Robert M. Hutchins, Chancelier de l’Université de Chicago. Tiré du Chicago Daily Tribune, 26 Mars 1946 {WHR: 5.1}

« Il ne saurait y avoir de doute quant à la crise mondiale. Nous sommes à l’un des tournants de l’histoire qui nous offre deux itinéraires : l’un conduisant à la mort, et l’autre à la vie ». {WHR: 5.2}

« Ce qu’il y a de sûr, c’est que la bombe H représente le dernier triomphe suicidaire de l’humanité. C’est la révélation des secrets les plus intimes de la nature en vue d’une destruction totale. Elle met en vive lumière l’échec d’une civilisation matérialiste qui a cherché à organiser une vie séparée de DIEU. » — G. Ashton Oldham, ancien évêque de l’église Épiscopale, Diocèse d’Albany, sur « La Crise Mondiale et l’Avenir, » paru en Juin dans le journal de Church Peace Union. {WHR: 5.3}

« Les gens découvrent que quelque chose d’effrayant et d’étrange a fait irruption dans la vie. Même les gens peu observateurs trahissent de temps à autre (dans leur regard) un certain étonnement, un sens fugitif, qui montrent que la tournure des évènements fait que la vie ne sera plus jamais tout à fait la même. » {WHR: 5.4}

« Faites le tour du monde, et réfléchissez à la tournure que prennent les évènements et vous vous trouverez confrontés à un nouvel ordre

5

 jusqu’ici pour l’esprit humain, inimaginable… {WHR: 5.5}

« Les écrivains sont convaincus que nous ne pourrons sortir, ni contourner, ni traverser l’impasse dans laquelle nous sommes. C’est la fin. » — H.G. Wells, Los Angeles Examiner, 21 octobre 1945. {WHR: 6.1}

D’après les mûres réflexions judicieuses de ces éminents observateurs sur le terrain, cette génération vit à l’heure zéro de la civilisation. Que nous le réalisions ou non, l’ombre du jour dernier diminue et nous sommes nez à nez avec la crise la plus grave à laquelle les générations aient jamais été confrontées. Que pensons-nous de toutes ces armes et autres moyens de destruction ? -Ogives nucléaires, fusées mortelles, gaz toxiques, bombes bactériologiques, super sous-marins perçant les profondeurs abyssales, avions supersoniques perçant les espaces aériens. Quelle est la portée pour l’Église et pour le monde de tous ces signes des temps ? Cette question se serait posée à toutes les générations vivant aux jours des anciens prophètes qu’elles auraient sans aucun doute donné la réponse suivante : « Aussi vrai que l’Église vit, et tout aussi vrai que DIEU existe, il eût été impossible qu’Il laisse Son peuple dans l’ignorance des signes de leur temps. » Et leur réponse doit être certainement aussi la nôtre. De plus, il va de soi que si nous voulons avoir la connaissance, DIEU nous permettra de savoir la vraie portée de ces objets de destruction sans précédents. {WHR: 6.2}

Dès le début, il y a ceci de bien clair : Si les super bombes, les super bombardiers, et toutes les armes extraordinaires n’ont d’autre portée, ils menacent à coup sûr la civilisation. La page de couverture, représentant une scène de destruction aérienne, nous donne une vague idée des conséquences dévastatrices et démoralisantes de leur utilisation. {WHR: 6.3}

6

Il est aussi manifeste et certain que le Ciel a permis que ces instruments de destruction aient fait leur apparition afin d’éveiller la Chrétienté, corps pastoral et laïques, à un effort éclairé et tous azimuts, alors que le SEIGNEUR montre la voie pour sauver l’homme de lui-même et du Diable. Si la Chrétienté échouait dans sa tâche et laissait le monde se sauver de son mieux, l’Ennemi aura avant longtemps, non seulement éradiqué la connaissance de DIEU et du salut mais aussi la civilisation elle-même. En effet, tout observateur éclairé peut constater clairement, qu’alors que le Ciel et la terre s’attendent patiemment à ce que les Chrétiens lancent l’offensive contre toute injustice, le pouvoir du mal exerce une influence on ne peut plus sinistre par le biais d’hommes et de femmes Sans CHRIST, lesquels brandissent la torche enflammée du Communisme. {WHR: 7.1}

Quel sombre tableau en effet que ce dernier ! Et le danger absolu qu’il représente lance un défi au monde Chrétien dans son ensemble. Quelle sera notre réaction ? Allons-nous y fermer les yeux bien forts ? Ou allonsnous nous lever pour l’affronter, et être des Noé, des Gédéon, des David, des Élie, des Daniel, des Luther, et tous ceux qui eurent cette foi pour y apporter notre contribution, alors que la lumière brille encore et que nous en avons encore l’opportunité ? Allons-nous sincèrement considérer la tragique vérité selon laquelle « l’impénitence du monde est imputable à l’Église » ? –The Great Controversy p. 389 (La Tragédie des Siècles, p. 420). Allons-nous accepter l’annonciation suprême « Gloire à DIEU dans les cieux et paix sur la terre parmi les hommes de bonne volonté » (Lc 2 : 14), comme étant la suprême mission et le premier devoir de l’Église, et les considérer comme étant plus important que ceux de l’État ? Notre pays et le monde entier ont besoin de l’Église, et DIEU s’attend à ce que ses membres, ministres et laïques à la fois « se lèvent et brillent. » Es. 60 : 1. {WHR: 7.2}

Chaque Chrétien qui sait vraiment que l’évangile « est la puissance pour le salut, » sait que si les masses étaient converties au CHRIST il n’y aurait et ne

7

saurait y avoir aucune puissance Communiste agressive, ou autre puissance totalitaire au monde, et par conséquent, aucune menace telle que celle que le Communisme militant représente pour la civilisation. Tout Chrétien sait qu’il n’existe aucune autre puissance sur la terre autre que celle de « l’épée de l’Esprit » capable de trancher la tête du Goliath d’aujourd’hui. Quel dommage, alors, et quel manquement au devoir, que l’Église ne puisse soulager immédiatement l’État de la part qu’elle a elle-même négligée, part la plus importante, celle de procurer la paix ; mais qu’elle persiste à laisser le Gouvernement porter tout le fardeau autant que faire se peut, sans l’éclairage Divin, et sans la puissance que seule l’Église peut donner. {WHR: 7.3}

En chassant pratiquement l’église de tous les pays dominés par le Communisme, l’Ennemi a déjà sur elle une belle longueur d’avance et il se bat aujourd’hui farouchement pour étendre sa victoire jusqu’au triomphe final en éliminant l’église de toute la surface de la terre. Mais l’espoir existe encore si seulement cette dernière répond courageusement en toute loyauté à l’ordre Divin qui résonne maintenant pour tout défenseur de la foi : {WHR: 8.1}

« Lève-toi et brille car ta lumière arrive, et la gloire de L’ÉTERNEL se lève sur toi. Car voici, les ténèbres couvrent la terre et l’obscurité les peuples ; mais sur toi, Sa gloire apparaît. Des nations marchent à ta lumière, et des rois à la clarté de tes rayons. » Es. 60 : 1-3. {WHR: 8.2}

Dans la voie que suit l’humanité, caractérisée par la folie du pouvoir, par la politique de domination et de destruction, le penchant vers la guerre, le chaos, et l’autodestruction, dans les soulèvements déchaînés et catastrophiques et des accès des

8

éléments de la nature, dans la succession de l›accomplissement rapide des prophéties de la Parole de DIEU, les signes des temps font résonner l›appel solennel nous invitant à nous lever à la lumière de DIEU, et à nous préparer rapidement à sauver Ses enfants des maux qui menacent de dévaster le monde. Si telle n’est pas la grande mission et la grande obligation de l’Église à cette heure de crise, alors que pourront le SEIGNEUR et le monde attendre d’elle ? Que pourrait faire l’Église, si ses membres dirigeants et autres membres à la fois, ne se lèvent comme un seul homme, et ne se jettent corps et âme dans le conflit? {WHR: 8.3}

Puisque nous connaissons bien la réponse à ces urgentes questions, quelle excuse présenterons-nous, si nous ne nous levons pas maintenant, ainsi que tous les saints de la Chrétienté avec nous, pour répondre aux exigences de l’évangile ? Indépendamment du caractère spectaculaire et impressionnant que pourrait revêtir toute manifestation de l’église, ce n’est un secret pour personne qu’au rythme où elle prêche encore l’évangile du Royaume, un millénium temporel ne lui suffirait pas pour finir l’œuvre, pour amener le Royaume, quand bien même elle ne serait pas chassée d’un lieu ou d’un pays quelconque. Et tout esprit éclairé sait qu’il s’agit d’une vérité incontournable. {WHR: 9.1}

Considérez les forces brutales et prédatrices en pleine lumière ou dans l’ombre, provoquant l’éruption de la violence, des troubles et de la terreur sur toute la surface de la terre. En vérité, elles font « le cœur des hommes défaillir de crainte dans l’attente de ce qui surviendra sur la terre. » Lu. 21 : 26. Tous les Chrétiens, où qu’ils soient, ne s’éveilleront-ils pas à ces signes pour «revêtir toutes les armes de DIEU » et «… l’épée de l’Esprit » (Ep. 6 : 11, 17) en suivant le SEIGNEUR alors qu’Il montre la voie ? Sinon, il

9

est certain que l’Église et le Monde se voient irrémédiablement perdus. DIEU à coup sûr sauvera de la ruine à venir les rares nations qui se lèveront pour se soumettre totalement aux exigences du moment. {WHR: 9.2}

Comment sauvera-t-Il néanmoins tous ceux qui sont insensibles aux signes des temps, aux roulements redoutables des tambours du Jugement Dernier qui brillent à nos yeux, et qui résonnent à nos oreilles avec un avertissement plus terrible que les coups de tonnerre et les flammes du Sinaï ? Non, Il ne saurait pas plus délivrer ces aveugles spirituels, ces sourds-muets incurables qu’Il n’ait pu délivrer les antédiluviens qui refusèrent d’entrer dans l’arche de Noé. {WHR: 10.1}

Et qu’ajoutent les soucoupes volantes à un tableau déjà bien sombre ? Qu’elles soient des mécanismes faits de mains d’hommes ou des vaisseaux spatiaux, célestes et interplanétaires, elles ajoutent une note plus sombre au tableau pour le pécheur. {WHR: 10.2}

Tel pourrait manifester de l’incrédulité, tel autre s’étonner à la pensée que le Ciel possède des soucoupes volantes. Mais pourquoi donc ? Si DIEU a donné aux hommes la connaissance pour créer ces machines spatiales, personne ne saurait raisonnablement supposer que le Ciel n’en possède de qualité supérieure et incomparable. N’oublions pas ce qui recouvrait toute une montagne du temps d’Élisée ; il les a pour sûr, définies comme des chariots (2 Ro. 6 : 17). Mais s’il ne s’agissait pas, en quelque sorte, de soucoupes volantes, alors comment sont-elles venues sur la terre ? Peu importe le nom qu’on leur donne, ce qui importe, c’est ce qu’elles sont et le rôle qu’elles jouent. {WHR: 10.3}

Qu’elles soient ceci ou cela, les signes qui nous entourent nous avertissent de manière indéniable que d’épais nuages noirs s’amassent autour du globe pour déverser sur un monde sans abri la plus terrible des tempêtes depuis que le monde existe.

10

Pour tous ceux qui ont des oreilles pour entendre et des yeux pour voir, les signes des temps révèlent que nous serons rapidement confrontés au temps de « détresse tel qu’il n’y en a point eu de semblable depuis que les nations existent jusqu’à cette époque. » Da. 12 : 1. {WHR: 10.4}

Une idée claire du potentiel terrible que représentent les armes disponibles aujourd’hui ne laisse aucun doute sur le péril mondial qu’elles font peser sur la scène du monde. Chacun de nous sait que si les soucoupes volantes sont les armes secrètes des États-Unis, alors, toute autre nation en dehors de nous, pourrait bientôt avoir aussi les siennes, si ce n’est déjà le cas. Et si c’est le cas, à quoi pourraient-elles alors être destinées si ce n’est d’éteindre des vies, voire si c’était possible, la vie même des élus? {WHR: 11.1}

Et si les soucoupes volantes sont en réalité, celles du SEIGNEUR, alors pourquoi viennent-elles sinon pour délivrer ceux dont les noms sont inscrits dans le Livre (Da. 12 : 1), et pour détruire ceux qui les oppriment (Es. 66 :16? Et si d’aventure nulle d’entre elles n’ont pas encore fait leur apparition, rien n’est plus sûr que le jour approche à grands pas où elles feront leur apparition. Ce qui est cependant de la plus haute importance pour chacun de nous, c’est de savoir à coup sûr que son nom est inscrit dans le Livre. Pour avoir cette assurance bénie, l’on doit d’abord savoir comment y conserver son nom et ce que l’on doit faire pour qu’il y soit inscrit. {WHR: 11.2}

L’une des principales raisons qui ferait que son nom ne soit pas conservé dans le Livre de DIEU, serait de faire la sourde oreille à l’avertissement du SEIGNEUR qui veut que celui qui met la main à la charrue et qui regarde en arrière (qui commence à travailler dans l’œuvre évangélique, et qui s’en détourne) celui-là n’est pas propre « au Royaume. » Lu. 9 : 62. Il faut reconnaître que les diplômés des universités pastorales ont déjà mis la main à la charrue. Vont-ils maintenant s’en détourner ? Nous espérons vivement qu’ils ne le feront pas. {WHR: 11.3}

11

Pour nous (Adventistes du Septième jour) en particulier, la portée des signes que nous voyons autour de nous devrait être tout à fait claire. Ils montrent de façon évidente que le temps est venu, pour chaque membre d’église, de s’engager dans la proclamation du Message des Trois Anges. De plus, il y a des milliers de postes pastoraux qui attendent aujourd’hui d’être pourvus par les diplômés et étudiants des universités pastorales des Adventistes du Septième jour. Ainsi, que tous ceux qui possèdent de telles qualifications ne soient plus trouvés à ne rien faire et ne se livrent à quelque occupation séculière, alors que l’œuvre de DIEU languit et est en souffrance. {WHR: 12.1}

A cette heure même, des millions d’âmes sans espoir, se meurent, périssant dans les champs du péché, et sur les champs de bataille parce que personne ne les a gagnées à CHRIST, grâce à l’évangile éternel. Qui se dévouera pour elles ? Qui possède la vision, et qui a le courage, la volonté de sortir au secours de l’humanité pour CHRIST ? L’opportunité, les moyens et les frais de voyage sont à la disposition de tous les diplômés d’université, des étudiants, des ouvriers évangéliques, capables et désireux de se préparer pour l’œuvre. Ainsi, il n’y a plus lieu de dire : « Excuse-moi je te prie. » Lu. 14 : 18. L’appel de l’Inspiration à « se lever et à briller, » s’adresse à toute âme. N’allez-vous pas répondre, mes Frères ? N’allez-vous pas prier sincèrement pour vous et pour les autres ouvriers afin d’aider à engranger le précieux grain doré ? Ou allez-vous faillir à cette lourde responsabilité et déchoir de ce privilège des plus glorieux? {WHR: 12.2}

Cette affaire est de la plus haute gravité. Sachant d’avance qu’il en serait ainsi, CHRIST, dans un souci majeur, l’a représentée dans la suprême leçon de Sa parabole de la vigne. Maintenant que la dernière heure symbolique a sonné, Il a illuminé la parabole d’une lumière resplendissante. Pour aller d’étapes en

12

étapes, à l›instar de la Vérité Ellemême, examinons la parabole dans toute sa profondeur alors qu›elle resplendit de la lumière Divine : {WHR: 12.3}

« Car le royaume des cieux est semblable à un maître de maison qui sortit dès le matin, afin de louer des ouvriers pour Sa vigne. Il convint avec eux d’un denier par jour, et Il les envoya à Sa vigne. Il sortit vers la troisième heure et Il en vit d’autres qui étaient sur la place sans rien faire. Il leur dit : Allez aussi à Ma vigne, et Je vous donnerai ce qui sera raisonnable. Etils y allèrent. Il sortit de nouveau vers la sixième heure et vers la neuvième heure, et il fit de même. Étant sorti vers la onzième heure, Il en trouva d’autres qui étaient sur la place à ne rien faire et Il leur dit : Pourquoi vous tenez-vous ici toute la journée sans rien faire ? Ils Lui répondirent : c’est que personne ne nous a loués. Allez aussi à Ma vigne, leur dit-Il, et vous recevrez ce qui est juste. » Mt. 20 : 1-7. (Version J. N. DARBY). {WHR: 13.1}

Comment pouvons-nous savoir avec assurance, l’heure à laquelle nous sommes appelés, et si notre propre appel à travailler dans la vigne est venu ? Nous ne pourrons la déterminer qu’en établissant l’heure où s’achève la dernière heure symbolique. Il nous faut à cette fin établir d’abord l’époque où sont appelés les premiers ouvriers, puis tour à tour, l’époque de chacun des appels successifs, pour terminer par le dernier appel. À cette fin, il nous faut cependant, d’abord, mettre l’accent sur les points significatifs de la parabole : {WHR: 13.2}

« Le Maître de maison » : comme le sait tout étudiant de la Bible, c’est le SEIGNEUR Lui-même. (2) Les Ouvriers : Ce sont Ses serviteurs. (3) Le denier : c’est la récompense. (4) Sa vigne : c’est le lieu où ils doivent travailler. (5) Le jour est symbolique -il représente une période de temps qui resplendit d’une grande lumière. (6) Le temps de travail est à la fois précédé

13

et est suivi d’une nuit ; autrement on ne saurait parler, s’agissant du jour, de partie « matinale, » et de partie « vespérale. » (7) Le Maître de maison embauche des ouvriers à cinq moments différents. (8) Il y a quatre périodes de trois heures. (9) Au cours de chacune des trois premières périodes, il n’y a qu’un groupe qui soit embauché. (10) Au cours de la quatrième et dernière période de trois heures, deux groupes d’ouvriers sont embauchés. (11) L’accord d’un denier par jour n’est conclu qu’avec le premier groupe. (12) Les autres groupes d’ouvriers reçoivent « ce qui sera juste. » (13) À la fin de la journée tous reçoivent le même salaire -un denier, bien que le dernier groupe d’ouvriers n’ait travaillé qu’une heure. (14) Les premiers ouvriers sont les derniers à être payés ; les derniers sont les premiers à recevoir leur salaire. {WHR: 13.3}

Maintenant, pour savoir l’heure à laquelle l’ordre nous a été donné « d’aller aussi travailler, » il nous faut tout d’abord, de cette étude relative à l’embauche, déterminer quand commence et finit la parabole. Pour avoir cette connaissance vitale, il nous faut simplement, grâce aux faits détaillés qui vont suivre, considérer le fait que la nuit symbolique, qui précède le jour symbolique, doit nécessairement représenter la période antérieure à l’apparition de la « Lumière spirituelle du monde, » la Bible, -avant que la lumière des Écritures, la Parole écrite de DIEU, ne commençât à briller dans le cœur des hommes. Car à cette époque, faut-il le rappeler, la volonté de DIEU était transmise non par la Bible, mais oralement de père en fils ; tout comme la lumière du soleil, la nuit, se transmet à la terre par le biais de la lune, et non directement par le soleil lui-même. C’est pour cette raison qu’on en est venu à considérer cette époque comme celle de la tradition orale. {WHR: 14.1}

Mais le jour pendant lequel travaillent les ouvriers, représente manifestement la période pendant laquelle « la Lumière du monde, » la Bible Elle-même, éclaire le sentier de l’homme. C’est ainsi que dans Sa parabole, le Maître, le SEIGNEUR de la vigne considère les dispensations de l’Ancien et du Nouveau Testament comme étant la seule période du jour, de toute la durée du temps de grâce, pendant laquelle Il va sur la place du marché,

14

à cinq moments différents, afin d’embaucher des ouvriers, dans Sa vigne. {WHR: 14.2}

Finalement, la nuit qui suit le jour ne peut représenter que la période succédant à la fin de la proclamation de l’évangile, à la fin du temps de grâce réservé au salut de l’humanité. Ainsi, comme « la Lumière du monde » (la Parole de DIEU) disparaît au-dessous de l’horizon du jour, les ténèbres couvrent « la terre et l’obscurité les peuple. » Es. 60 : 2. C’est le temps où la destinée de chacun est fixée à tout jamais. Puis le SEIGNEUR prononce la fin en des termes irrévocables : {WHR: 15.1}

« Que celui qui est injuste soit encore injuste, que celui qui est souillé se souille encore ; et que le juste pratique encore la justice, et que celui qui est saint, se sanctifie encore. » Ap. 22 : 11. {WHR: 15.2}

C’est alors que les hommes « courront çà et là pour chercher la Parole de L’ÉTERNEL et ne La trouveront pas. » (Am. 8 : 12). C’est l’époque où ceux qui se sont montrés indifférents à l’appel du Maître, ceux qui ne se sont pas repentis de leurs péchés se rendent compte de leur situation et s’écrient dans la folie et l’agonie du désespoir : « La moisson est passée ; l’été est fini et nous ne sommes pas sauvés ! » Jé. 8 : 20. {WHR: 15.3}

La vérité devient maintenant tout à fait claire : la parabole partage le temps du salut en deux parties égales de douze heures symboliques chacune : la période précédant l’apparition de la Bible (la nuit) et la période Biblique (le jour). Ajoutant davantage de force au fait que la parabole divise ainsi le temps, JÉSUS déclare : {WHR: 15.4}

« N’y a-t-il pas douze heures au jour. Si quelqu’un marche pendant le jour, il ne bronche point, parce qu’il voit la Lumière de ce monde. » Jn. 11 : 9. {WHR: 15.5}

15

Pour continuer, nous en arrivons à un autre point d’une importance particulière : les quatre premiers groupes d’ouvriers sont embauchés à des intervalles réguliers de trois heures symboliques ; tandis que l’embauche du cinquième groupe, le dernier, celui qui est embauché à la onzième heure, n’intervient que deux heures après le quatrième groupe, au lieu de trois heures ; seulement donc, une heure symbolique avant la fin du jour -peu avant la fin du temps de grâce. {WHR: 16.1}

Cette période de deux heures, de la neuvième heure à la onzième heure, est une particularité qui intervient comme une exception décisive au plan ordonné et régulier que suit le maître, d’un intervalle de trois heures entre chacun des appels. Elle révèle, à l’évidence, que le dernier appel intervient de manière surprenante et inattendue au sein de la période réservée au groupe de la neuvième heure. Ainsi donc, un groupe d’ouvriers ne dispose que de deux heures symboliques, et l’autre groupe ne dispose que d’une heure symbolique. {WHR: 16.2}

Afin de déterminer l’identité des ouvriers qui participent à chacun des cinq appels différents, il nous faut nécessairement initier notre démarche, par les SERVITEURS DU PREMIER APPEL. {WHR: 16.3}

Nous avons déjà vu que c’est la Bible, la « Lumière » spirituelle « du monde, » qui confère au jour un caractère symbolique. De plus, nous savons tous, que l’arrivée de la Bible a coïncidé avec le mouvement de l’Exode. Nous savons d’autre part, que depuis l’arrivée de la Bible, le SEIGNEUR n’a jamais pour ainsi dire, convenu d’un accord avec un autre peuple, et que c’est à ce seul peuple à qui Il ait jamais confié les alliances cérémonielles, ainsi que les rétributions et promesses qui lui sont attachées. Par conséquent, de manière indéniable, le premier groupe d’ouvriers de la parabole, qui se rendit à l’ouvrage « tôt le matin, » au lever du soleil spirituel, la Bible, et avec lequel le salaire convenu fut d’un denier par jour, c’est l’Israël ancien, alors qu’il quittait l’Égypte, et dont le temps d’embauche correspond aux

16

premières heures du jour symbolique. Pour confirmer cela, l’Esprit de Prophétie déclare : {WHR: 16.4}

« Les Juifs furent les premiers à être appelés dans la vigne du SEIGNEUR… » — CHRIST’s Object Lessons, p. 400 (Les Paraboles de JÉSUS, p. 352). {WHR: 17.1}

À cette heure matinale, où DIEU commença à rédiger les Écritures(alors que la Lumière qui éclaire le cœur des hommes commença à se lever), « Il… se rappelle à toujours Son alliance, Ses promesses pour mille générations, l’alliance qu’Il a traitée avec Abraham, et le serment qu’Il a fait à Isaac ; Il l’a érigée pour Jacob en loi, pour Israël en alliance éternelle. » Ps. 105 : 8-10. {WHR: 17.2}

Ayant donc, grâce au premier appel, établi solidement l’époque où ont commencé les appels symboliques à l’embauche, nous allons maintenant déterminer le temps de l’appel et la période où ont travaillé LES SERVITEURS DU SECOND APPEL. {WHR: 17.3}

Le second groupe d’ouvriers, ceux qui ont été envoyés dans la vigne à la troisième heure symbolique, doivent nécessairement représenter ceux qui furent appelés à travailler par la suite. Ce furent bien entendu les premiers Chrétiens. Il est aussi assez significatif que le SEIGNEUR fut crucifié à la troisième heure du jour (Mc. 15 : 25), et que la Pentecôte, de même, survint à la troisième heure du jour (Ac. 2 : 15). {WHR: 17.4}

Un autre point d’importance qui devrait retenir notre attention, c’est que les messages apportés par ces deux premiers groupes, l’Israël ancien et les premiers Chrétiens, n’étaient pas par essence des messages de réforme. Il ne s’agissait pas d’anciennes vérités oubliées en cours de réveil et de restauration. Il s’agissait au contraire, pour chacune d’elles, d’une nouvelle révélation, « d’une nourriture en temps convenable » — d’une Vérité présente particulièrement adaptée pour les besoins des enfants de DIEU en leurs temps respectifs. Inspiré par DIEU, le premier groupe

17

reçut l’ordre d’enseigner et de pratiquer les vérités du salut incarnées par le système cérémoniel ; le second groupe, lui aussi inspiré par DIEU, reçut l’ordre d’enseigner et de pratiquer ces mêmes vérités auréolées de leur lumière additionnelle -des vérités qui progressaient de la représentation typique à la représentation antitypique, de l’administration du tabernacle terrestre à l’administration du sanctuaire céleste ; c’est-à-dire du sacrifice de l’agneau du troupeau, au sacrifice de CHRIST Lui-même, l’Agneau de DIEU. Ainsi le deuxième groupe enseignait d’anciennes vérités sous une lumière nouvelle et originale, à la lumière de l’évangile -des vérités selon lesquelles CHRIST fut crucifié pour la rémission des péchés, ressuscité en triomphant du péché et de la mort, monta aux cieux pour faire l’expiation et la réconciliation en faveur du pécheur repentant, non pas dans le sanctuaire terrestre, mais dans le sanctuaire céleste. {WHR: 17.5}

Puisque les messages des deux premiers groupes (celui apporté par le Mouvement de l’Exode et celui apporté par les Chrétiens) étaient tous deux en leur temps respectif tout frais émoulus de gloire, ce fait se pose logiquement comme un précédent Divin, et comme modèle pour tous les messages de la parabole. Par conséquent, chacun des trois autres groupes doivent de même se voir confier un message portant l’empreinte d’une révélation nouvelle et distincte, d’une « nourriture en temps convenable. » Une vérité particulièrement adaptée et destinée à répondre entièrement aux besoins du peuple au moment donné. Par conséquent, il nous faut seulement, en parcourant les annales de l’histoire de l’église, dérouler le rouleau jusqu’à ce que nous rencontrions une révélation nouvelle et originale, une proclamation de la vérité faisant suite au message de la première venue de CHRIST. Cette dernière nous identifiera les SERVITEURS DU TROISIÈME APPEL. {WHR: 18.1}

N’étant qu’une simple tentative en vue du rétablissement d’anciennes vérités piétinées et non pas destinée à en révéler de nouvelles, la Réforme Protestante n’avait pas de message qui lui appartint en propre elle ne possédait rien

18

qui n’ait été précédemment enseigné dans le passé. Par conséquent, nous devrions rechercher le troisième groupe ainsi que son message pendant les années qui firent suite à la Réforme. {WHR: 18.2}

La seule révélation d’une vérité prophétique nouvelle, prêchée après les années de la Réforme, fut l’annonce de l’année au cours de laquelle devait commencer l’œuvre de purification du sanctuaire, s’agissant d’abord des morts (prophéties basées sur Daniel 8 : 14, qui ne fut pas, alors, totalement comprise). Proclamée par les Adventistes du Premier jour, ces derniers s’avèrent nécessairement être le troisième groupe d’ouvriers porteurs d’un message nouveau et distinct. Et comme nous le savons tous, ils commencèrent à en faire la proclamation en l’année 1833, en annonçant que la purification du sanctuaire devait commencer en l’année 1844. C’est ainsi qu’en 1833, l’horloge symbolique marqua le coup de la sixième heure. {WHR: 19.1}

Parlant des deux appels, non pas de façon séparée, comme dans le cas des deux appels précédents, mais de manière conjointe, la déclaration : « Il sortit encore vers la sixième et la neuvième heure » montre que le message et les ouvriers de « la sixième heure » devaient être étroitement associés avec les OUVRIERS DU QUATRIÈME APPEL. {WHR: 19.2}

C’est ainsi que les ouvriers de la sixième heure et leur message, celui des Adventistes du Premier jour et le groupe d’ouvriers de la neuvième heure et leur message, celui des Adventistes du Septième Jour, fusionnèrent en un seul car le message du premier était lui-même désigné par DIEU à mettre en lumière le message du second. De plus, dès que la fin « des 2 300 jours » prophétiques (Da. 8 : 14) arriva à son terme en Octobre 1844, à ce moment précis, les prophéties de Daniel 8 : 14, Daniel 7 : 9, 10 ; Daniel 12 : 10-12, ainsi que les prophéties d’Apocalypse 14 : 6, 7 (le Message du Premier Ange

19

dans sa première phase), furent d’abord proclamées par les Adventistes du Septième Jour, « disant d’une voix forte : Craignez DIEU et donnez-Lui gloire car l’heure de Son jugement est venu et adorez Celui qui a fait le ciel, la terre et la mer et les sources d’eau. » Ap. 14 : 7. {WHR: 19.3}

C’est ainsi qu’en 1844, les Adventistes du Septième Jour commencèrent à proclamer ce qu’ils appelèrent « le Jugement Investigatif des morts. » Ce qui en termes Bibliques signifie que ceux qui n’ont pas l’habit de noces sont jetés dehors (Mt. 22 : 11-13) ; que la porte se referme sur les cinq vierges folles (Mt. 25 : 10) ; que les brebis et les boucs sont séparés (Mt. 25 : 32, 33), et que les bons « poissons » sont séparés d’avec les mauvais « poissons » (Mt. 13 : 48) ; toutes ces séparations ayant lieu parmi les morts. Ils comprirent parfaitement tous ces évènements comme étant les mêmes pour désigner « le jour antitypique des expiations » — le jour où sont enlevés des Livres du Ciel, les noms de ceux qui, au soir de leur carrière terrestre ne sont pas parvenus à faire partie des élus, qui se lèveront lors de la première résurrection, lors de la résurrection des justes (Ap. 20 : 5, 6). Tous ces aspects se résument dans ces mots : « Puis le Sanctuaire sera purifié. » Da. 8 : 14. {WHR: 20.1}

Puisque la purification du Sanctuaire en faveur des morts s’avère être nécessairement, une affaire qui se limite aux livres, c’est pour cette raison qu’elle se déroule dans le Sanctuaire Céleste. Ainsi, les noms de ceux qui n’ont pas droit à la « première résurrection » sont rayés d’avec les noms de ceux qui y ont droit. Les textes suivants nous montrent clairement comment les livres du Ciel traitent de tous les aspects de la vie : Ps. 56 : 8 ; Ps. 69 : 28 ; Ps. 139 : 16 ; Da. 12 : 1 ; Mal. 3 : 16 ; Ph. 4 : 3 ; Ap. 3 : 5 ; etc. Ainsi, la prophétie révèle que quand « les juges s’assirent, …les livres furent ouverts. » Da. 7 : 10. {WHR: 20.2}

20

Puisque le message de l’heure du jugement revêt un caractère et une importance particulière dans toute l’histoire de l’église et puisque c’est le seul message prophétique qui ait été proclamé suite au message de la sixième heure, il est on ne peut plus sûr que lorsque qu’il fut proclamé pour la première fois en 1844, l’horloge symbolique de DIEU marqua à ce moment-là, la neuvième heure. {WHR: 21.1}

Par conséquent, le groupe de la neuvième heure, dans la parabole, ne saurait être que les Adventistes du Septième jour qui se levèrent alors pour proclamer que « le jugement avait commencé et que les livres furent ouverts » (Da. 7 : 10) ; et que quiconque, à ce moment-là, pendant le Jour antitypique des Expiations s’agissant des morts, serait trouvé parmi ces derniers avec des péchés non confessés (sans qu’il n’ait affligé son âme et sans qu’il n’ait revêtu l’habit de noces) celui-là serait « retranché d’entre les siens » Mt. 22 : 11-13 ; Lé. 23 : 29. En bref, le message proclamait que la séparation avait alors commencé au sein de l’assemblée des morts. {WHR: 21.2}

Maintenant que pour la première fois, la parabole resplendit de lumière, personne, sinon celui qui dont les yeux sont plongés dans les ténèbres semblables à celles d’un cachot, ne peut manquer de voir distinctement que le message confié aux Adventistes du Septième jour en 1844, à la neuvième heure, n’est pas le message de la onzième heure, n’est pas le message du jugement des vivants, mais plutôt et uniquement le jugement des morts. {WHR: 21.3}

En tant que futurs serviteurs de DIEU, que chacun, ici, à ce point central de la parabole, s’arrête un moment pour graver fortement dans son esprit, la leçon de toute première importance qui se dégage de l’illustration suivante : {WHR: 21.4}

21

WHR-22

L’autre point décisif de vérité, c’est que le jugement des morts devait être proclamé à « beaucoup de peuples, de nations, de langues et de rois. » Ap. 10 : 11. Considérez le terme « beaucoup » ; il n’est jamais employé pour signifier « tous », et il ne signifie jamais « chaque. » Puisque ce passage de l’écriture prédit l’accroissement du groupe de la neuvième heure, et le développement de son message, il en vaudra vraiment la peine, que chacun

22

examine attentivement ce qu’Apocalypse 10 : 11 déclare sur la question. L’on ne saurait ni ajouter, ni retrancher à la Parole de DIEU. Ensuite, comparez-le avec les textes qui suivent, prédisant l’accroissement du groupe de la neuvième heure ainsi que le développement de son message, et vous aurez toute la vérité s’agissant de la fin de l’œuvre évangélique. {WHR: 22.1}

Maintenant que le temps est finalement venu pour le SEIGNEUR de recruter Ses ouvriers de la onzième heure, cette précieuse parabole nous est révélée, et l’on voit donc pour la première fois, qu’alors que le message du jugement des morts devait être proclamé à beaucoup de peuples et de nations, le jugement des vivants doit être proclamé à toutes les nations et à tous les peuples de la terre. Voici ce que l’Inspiration Elle-même déclare : {WHR: 23.1}

« Je vis un autre ange qui volait au milieu du ciel ; il avait un évangile éternel, pour l’annoncer aux habitants de la terre, à toute nation, à toute tribu, à toute langue et à tout peuple. Il disait d’une voix forte : Craignez DIEU et donnez-Lui gloire car l’heure de Son jugement est venue ; et adorez Celui qui a fait le ciel, la terre, la mer et les sources d’eaux. » Ap. 14 : 6, 7. {WHR: 23.2}

Que les serviteurs de l’appel de la onzième heure -« les rescapés, » ceux qui ne sont pas « retranchés » du peuple (Lé. 23 : 29) alors que « la maison de DIEU » passe en jugement (1 Pi. 4 : 17), évènement marquant le début du jugement des vivants, dans le monde entier -qu’ils soient donc les serviteurs qui doivent être envoyés vers toutes les nations -tout cela, l’Inspiration l’atteste par le biais du prophète Esaïe en ces termes : {WHR: 23.3}

« Car voici L’ÉTERNEL arrive dans un feu, et Ses chars sont comme un tourbillon ; Il convertit Sa colère en un brasier, et Ses menaces en flammes de feu. C’est par le feu que L’ÉTERNEL exerce

23

Ses jugements, c’est par Son glaive qu’Il châtie toute chair ; et ceux que tuera L’ÉTERNEL seront en grand nombre…. Je mettrai un signe parmi elles, et J’enverrai leurs réchappés vers les nations, à Tarsis, à Pul et à Lud qui tirent de l’arc, à Tubal et à Javan, aux îles lointaines qui jamais n’ont entendu parler de Moi ; et qui n’ont pas vu Ma gloire. Et ils publieront Ma gloire parmi les Nations. Ils amèneront tous vos frères du milieu de toutes les nations, en offrande à L’ÉTERNEL, sur des chevaux, des chars et des litières ; sur des mulets et des dromadaires, à Ma montagne sainte, à Jérusalem dit L’ÉTERNEL, comme les enfants d’Israël apportent leur offrande dans un vase pur, à la maison de L’ÉTERNEL. » Es. 66 : 15, 16, 19, 20. {WHR: 23.4}

Par ces mots solennels, le SEIGNEUR avertit que la destruction (la Pâque antitypique –Testimonies Vol. 5, pp. 505, 211 ; Testimonies, Vol. 1, pp. 190, 198) doit avoir lieu au sein de la maison de DIEU, l’église, car les rescapés doivent être envoyés vers les Gentils (Païens) qui n’ont pas encore entendu parler du nom de DIEU, ni de Sa gloire. Il est manifeste que les anges qui exécutent cette destruction, doivent enlever du sein de l’église les injustes -ceux qui symboliquement sont tantôt représentés comme les mauvais « poissons, » tantôt comme les « invités » qui n’ont pas revêtu « l’habit de noces. » {WHR: 24.1}

Que chaque lecteur sérieux s’arrête ici pour méditer sur ce que dit l’Inspiration : Es. 66 : 19 et 20 expliquent que ceux qui échappent à la destruction d’Es. 66 : 15 et 16 sont ceux qui doivent être envoyés comme missionnaires vers les Nations (les Gentils), qui jamais n’ont entendu parler de DIEU. Ainsi, ces réchappés (ceux qui restent) constituent le reste de DIEU, Ses premiers fruits de la moisson, Ses serviteurs dans la bouche desquels il n’y a point de fraude, les 144 000 -les élus ; et eux seuls, et personne d’autres, déclarent les Écritures, amèneront tous leurs frères d’entre toutes

24

les nations, dans un vase pur, dans la maison purifiée du SEIGNEUR -Sa Maison Blanche. De plus, aucun esprit doué de raison ne saurait, ne fût-ce qu’un instant, envisager que le SEIGNEUR puisse « achever l’œuvre et abréger l’affaire en justice » (Ro. 9 : 28 Version J. N. Darby), sans l’aide d’agents d’une moins grande sainteté et, d’une puissance moins extraordinaire que celui d’un tel puissant ministère, débarrassé, du péché et des pécheurs ; le SEIGNEUR sauvant ainsi Son peuple de la terrible tempête qui est sur le point d’éclater sur toute la surface de la terre. {WHR: 24.2}

Satan considère tout cela avec amertume. Il sait que son temps est court, et qu’il se raccourcit terriblement. Il sait que ce fidèle ministère sortira bientôt de l’ombre et entrera en campagne contre lui. Il sait que ce sera pour lui la défaite de Waterloo ; aussi exerce-t-il un suprême effort afin de les éliminer. Réalisant qu’il ne pourra y arriver, il essaiera alors d’amener le temps de détresse tel qu’il n’y en a jamais eu (Da. 12 : 1), dans l’espoir d’exterminer tout le monde. {WHR: 25.1}

C’est cette même méthode de destruction de masse qu’il employa du temps de Pharaon en noyant les enfants Hébreux mâles (Ex. 1 : 22) dans l’espoir d’éliminer Moïse. Il fit de même aux jours d’Hérode, lors du massacre diabolique de tous les enfants « âgés de deux ans et en dessous » (Mt. 2 : 16), dans l’espoir d’éliminer le CHRIST. Mais puisqu’à ces moments-là DIEU épargna les Siens, Il épargnera de même les Siens aujourd’hui : Michaël, le grand Prince et le Défenseur se lèvera (Da. 12 : 1) pour tous ceux qui prennent position pour Lui, ceux dont les noms seront par conséquent conservés dans le Livre de Vie ; et il les délivrera avec magnificence. Ces deux aspects du conflit -le fait que Satan cherchera à détruire les élus de DIEU, et que Michaël cherchera à les délivrer -amènera « le grand jour terrible de L’ÉTERNEL. » {WHR: 25.2}

25

Bien que la lumière de la Vérité fraîchement révélée, illuminant maintenant le sujet, apparaisse pour tous sous un jour nouveau, elle n’est pas, bien sûr, quelque chose de nouveau dans la Bible. Afin de nous tenir éveillés, et en alerte sur la révélation progressive de la Vérité, l’Esprit de DIEU a pendant des années, attiré notre attention par les déclarations qui vont suivre : {WHR: 26.1}

« De merveilleuses possibilités sont offertes à tous ceux qui s’emparent des assurances divines contenues dans la Parole de DIEU. De glorieuses vérités doivent être présentées devant le peuple de DIEU. Des privilèges et des devoirs dont ils ne soupçonnent pas l’existence dans la Bible, leur seront révélés. S’ils suivent le chemin de l’obéissance, s’ils font Sa volonté, ils auront une connaissance de plus en plus approfondie des oracles de DIEU. » — Testimonies, Vol. 8, p. 322. {WHR: 26.2}

« Nous parlons du message du premier ange, du message du second ange et nous pensons avoir quelque intelligence du message du troisième ange. Mais tant que nous nous contentons d’une connaissance limitée, nous ne nous qualifions pas pour obtenir une vue plus claire de la vérité. »

Gospel Workers, p. 264 (Le Ministère Évangélique, p. 245). {WHR: 26.3}

« Nombreuses sont encore les vérités qui doivent être révélées au peuple de DIEU, en ces temps de périls et de ténèbres, mais le dessein arrêté de Satan c’est d’empêcher que cette lumière brille dans le cœur des hommes… ; de précieuses vérités demeurées longtemps obscures doivent être révélées avec un éclat qui rendra manifeste leur valeur sacrée. Car DIEU glorifiera sa Parole et la fera paraître sous un jour qu’il ne nous a pas encore été donné de connaître. » — Testimonies On Sabbath School Work, p. 62 ; Counsels On Sabbath School Work, p. 25. {WHR: 26.4}

26

« …Lorsque le SEIGNEUR a une lumière pour Son peuple, nous ne devrions jamais nous attendre à ce que Satan se tienne là, tranquille, sans rien faire. Il agira sur les esprits pour empêcher que son peuple ne la reçoive ; il agira sur les esprits pour pousser à la défiance, à la jalousie et à l’incrédulité. Prenons garde de ne pas rejeter la lumière que DIEU envoie, parce qu’elle ne vient pas de la manière qui nous plaît. Ne nous privons pas des bénédictions divines parce que nous ne connaissons pas l’heure de notre visitation. S’il y en a parmi nous qui ne voient pas et n’acceptent pas la lumière pour eux-mêmes, qu’ils ne soient pas en obstacle aux autres. Qu’il ne soit pas dit de ce peuple ô combien privilégié, comme pour les Juifs quand la bonne nouvelle du royaume leur fut prêchée : ‹ils n’y entrèrent pas eux-mêmes et ne laissèrent pas entrer ceux qui le voulaient.› » — Testimonies Vol. 5, p. 728. {WHR: 27.1}

Les prophéties, nous le savons tous, sont la lumière du Ciel à nos pieds. Si nous fermons nos yeux et nos cœurs à ces dernières, au moment où DIEU voudrait que nous en bénéficiions lorsque le Rouleau se déroule, comment pourrions-nous éviter d’être des aveugles conduisant des aveugles? {WHR: 27.2}

Mes frères, par amour pour votre âme, ne traitez pas cette question de vie ou de mort à la légère. Car comme vous l’avez vu, en effet, la lumière dont le sujet resplendit, met pleinement en évidence le fait que suite au groupe et au message de la neuvième heure, il doit y avoir d’abord un message additionnel ; puis viennent des serviteurs qui reçoivent un sceau -le très important message du jugement des vivants, et les tout-puissants serviteurs, « les réchappés » qui doivent aller vers « toutes les nations » au lieu qu’ils n’aillent uniquement vers « beaucoup» de nations. Dès le départ, l’assurance qu’il devait y avoir une addition au Message du Troisième Ange fut donnée il y a bien longtemps en ces termes : {WHR: 27.3}

« J’ai vu des anges voler rapidement çà et là dans le ciel,

27

descendre sur la terre puis remonter au ciel préparant l’accomplissement de quelque évènement important. Ensuite, j’en vis un autre, puissant envoyé sur la terre pour joindre sa voix au troisième ange afin de donner force et puissance à son message… Ce message semblait être une addition au troisième message, de même que le cri de minuit s’était joint au message du second Ange en 1844. » — Premiers Écrits, p. 277. {WHR: 27.4}

Il est alors clair que ce sont les ouvriers de la onzième heure, à l’aide du message additionnel, le message du jugement des vivants, qui délivrent le peuple de DIEU de Babylone. En effet, tant que l’Église, elle-même, ne sera pas libérée des hypocrites et de ceux qui se livrent à l’abomination, et qu’elle sera ainsi purifiée, DIEU ne saurait, d’un point de vue moral déverser sur son peuple Son Esprit avec la puissance de la Pentecôte, et faire résonner le cri : « Sortez de Babylone Mon peuple, afin que vous ne participiez point à ses péchés, et que vous n’ayez point de part à ses fléaux. » Ap. 18 : 4. {WHR: 28.1}

Remarquez que la Voix qui appelle les enfants de DIEU à sortir de Babylone, laisse suggérer clairement que le péché n’existe pas dans le lieu où Elle les invite. De plus, il serait inutile de les appeler à sortir de Babylone, pour les épargner des plaies qui doivent la frapper à cause de ses péchés, si ces derniers doivent être amenés en un autre lieu où le péché existe. Les conséquences du péché ne leur seront pas plus ou moins préjudiciables tant dans un lieu où le péché existe que dans un autre. {WHR: 28.2}

D’après ces passages de l’Écriture qui nous sont maintenant révélés, il est aussi clair que le message du jugement des vivants représente les dernières publications de bonnes nouvelles que le Ciel destine aux saints, et de mauvaises nouvelles pour les pécheurs. Aussi doit-il être proclamé par des serviteurs dans la bouche desquels il n’y a point de fraude, les 144 000 -LES SERVITEURS DE LA ONZIÈME HEURE. {WHR: 28.3}

28

Il apparaît jusqu’ici que ce dernier appel intervient à la dernière heure du jour symbolique, juste avant que l’œuvre évangélique ne s’achève. Étant le dernier message de miséricorde destiné au monde, mais aussi le dernier appel à l’embauche des ouvriers, il doit par conséquent être porté par Élie, le prophète, par celui qui apparaît avant « le jour grand et terrible de L’ÉTERNEL. » Mal. 4 : 5 ; Mt. 17 : 11. Par conséquent, les serviteurs de la onzième heure doivent être appelés par ce dernier à travailler dans la vigne, pendant la période où il annonce le jour de L’ÉTERNEL, le jour durant lequel le SEIGNEUR a Son van à la Main (Mt. 3 : 12 ; Testimonies, Vol. 5, p. 80 ; Testimonies To Ministers, p. 373), et qu’il purifie totalement « Son aire » — le jour où Il chasse la balle, et brûle l’ivraie. Dès qu’Il engrange le blé dans Son « grenier » (Mt. 13 : 30), dans Son Royaume -Son église -il est à jamais débarrassé de l’ivraie ; et son église est par consequent « glorieuse, sans tâche, ni ride, ni rien de semblable ; mais… elle est sainte et sans tâche. » Ep. 5 : 27. Elle est en réalité la Maison Blanche de DIEU ! (Voir Es. 52 : 1 ; Joë. 3 : 17 et Na. 2 : 1.) {WHR: 29.1}

En d’autres termes symboliques, « le grand jour terrible de L’ÉTERNEL »consiste en ce qu’Il jette dehors les mauvais « poissons » et qu’il mette les « bons poissons dans des vases. » Mt. 13 : 47, 48. C’est le jour où Il met « les brebis à Sa droite et les boucs à sa gauche. » Mt. 25 : 33. C’est le jour du grand jugement des vivants, la purification du sanctuaire sur la terre -c’est l’œuvre qui purifie l’église et la rend « pure » (Da. 12 : 10 ; Mal. 3 : 1-3). {WHR: 29.2}

Il est vrai que nous, Adventistes du Septième jour, avons ignoré et n’avons pas enseigné ces aspects complémentaires du Jugement, tout simplement parce que la Vérité arrive toujours au moment où il faut, et parce qu’elle se révèle toujours avec le temps. Ainsi, notre connaissance d’une phase du jugement, est suivie de la révélation que DIEU nous en donne d’une autre phase. Comme nous devrions être heureux et désireux d’être en

29

phase avec le déroulement du Rouleau, à mesure que nous avançons avec le temps. Comme nous devrions être joyeux de savoir que DIEU ne nous a pas abandonnés mais qu’il a encore « visité Son troupeau, la maison de Juda, et en a fait Son cheval d’honneur à la guerre. » Za. 10 : 3. {WHR: 29.3}

Maintenant que le Temps et la Vérité se tiennent par la main et pressent le pas ensemble, nous devrions nous y accrocher rapidement et aller aussi de l’avant. Nous ne saurions nous permettre de répéter les erreurs des Juifs et des églises nominales, et être ainsi relégués à l’arrière (Counsels On Sabbath School Work, pp. 28-30 ; Testimonies, Vol. 5, p. 728). Nous ne saurions adopter une telle voie, nous devons nous l’interdire. {WHR: 30.1}

Nous voyons donc que les termes, inspecter, nettoyer, purifier, retrancher, jeter dehors, juger, séparer, moissonner, etc., représentent dans l’ensemble les mêmes choses ; ils indiquent tous un seul évènement : la venue du SEIGNEUR dans « Son temple » (son église) pour purifier Ses saints vivants. Cette œuvre, Il l’a illustrée de diverses manières : c’est d’abord, la séparation de l’ivraie d’avec le bon grain (Mt. 13 : 30) ; c’est encore la séparation des mauvais poissons d’avec les bons poissons (Mt. 13 : 48) ; c’est ensuite la séparation des brebis d’avec les boucs (Mt. 25 :32) ; c’est encore le fait que ceux qui n’ont pas l’habit de noces sont jetés dehors (Mt. 22 : 12, 13) ; c’est enfin le fait que ceux qui n’ont pas multiplié les talents qui leur sont confiés sont chassés de la salle des noces (l’église) (Mt. 25 : 28-30). Tout cela représente sous différentes formes, l’œuvre du jugement (l’idée maîtresse des paraboles du CHRIST), œuvre que le SEIGNEUR compare au « feu du fondeur, » à la potasse des « foulons » et à celui qui « purifie l’argent. » Mal. 3 : 2, 3. {WHR: 30.2}

Aussi voit-on clairement que la « moisson » spirituelle est exactement semblable à la moisson naturelle. Elles séparent toutes deux le grain de l’ivraie et de la balle et les bons des méchants. {WHR: 30.3}

30

Selon Daniel, c’est le « jugement » ou le temps où « le Sanctuaire » sera « purifié » (Da. 8 : 14) ; selon l’Apôtre Pierre, c’est « le jugementdans la maison de DIEU » (1 Pi. 4 : 17) ; selon le prophète Malachie « c’est le jour grand et terrible de L’ÉTERNEL » (Mal. 4 : 5) : « le SEIGNEUR… venant soudainement dans Son temple » (Son église) pour la purifier avec « le feu » pour la laver avec la potasse du « foulon » pour « purifier… comme l’or et l’argent » « les fils de Lévi » (Mal. 3 : 1-3) –les prêtres du Sanctuaire durant la onzième heure. {WHR: 31.1}

Avec bien plus de deux milliards* (*chiffre de la population mondiale en 1951 Année de la publication du tract) de mortels déjà mûrs ou mûrissant dans le vaste champ de la moisson, nous pouvons à juste titre considérer l’importance de la moisson. Le SEIGNEUR affirme lui-même : « la moisson est vaste, mais il y a peu d’ouvriers » (Mt 9 : 37). Ô combien les conséquences seraient-elles cependant terribles pour l’ivraie, quand ils réaliseront qu’ils sont perdus et qu’ils s’écrieront avec horreur : « la moisson est passée, l’été est fini, et nous ne sommes pas sauvés » Jé. 8 : 20. {WHR: 31.2}

Ainsi, ajoutant évidence sur évidence, les Écritures montrent de manière implacable que la moisson c’est le jugement des vivants ; le moment où le SEIGNEUR rassemble le « bon grain » Ses enfants d’entre toutes les nations, et où Il détruit l’ivraie et la balle. La moisson est vraiment, par conséquent, « la fin du monde. » C’est le moment où Le SEIGNEUR s’assied « sur le trône de Sa gloire » (l’église purifiée -Mt. 25 : 31 ; Es. 62 : 1-3 ; Es. 66 : 18, 19). C’est le fait qu’Il sépare les brebis d’avec les boucs -l’œuvre qui met un terme à ce monde de péché. {WHR: 31.3}

N’oublions pas cependant qu’il y a un ennemi déterminé à

31

maintenir le peuple de DIEU dans les ténèbres, dans l’ignorance de la Vérité présente. (Voir Testimonies, Vol. 5, pp. 709, 728). Et dans quelles plus graves ténèbres chercherait-il à le garder, si ce n’est dans l’ignorance de ce que DIEU voudrait qu’il sache pendant que le jugement est en cours, pendant qu’il est pesé dans la balance du Sanctuaire ? Aucune autre, absolument aucune autre. {WHR: 31.4}

Ainsi donc, plus que jamais auparavant, nous devrions nous attendre maintenant à faire face à la plus farouche opposition. De soi-disant grands hommes, ne possédant même pas la moindre étincelle de lumière Divine, agissant comme des fous, se hâteront de semer partout la confusion. Ils s’y emploieront en faisant naître des préjugés, en exaltant des théories sans fondements, en fabriquant et en propageant des mensonges, en lançant leur mépris et leurs railleries, en colportant des ragots et des rumeurs, en se livrant à la diffamation. Mais ceux dont DIEU est la forteresse ne s’en laisseront pas affecter ; ni ceux qui prennent garde au conseil inestimable, précieux et édifiant qui se trouve dans les déclarations suivantes: {WHR: 32.1}

« …Ne soyez pas incrédules, plus l’on vous rudoie, plus vous êtes l’objet d’incompréhension, plus l’on déforme vos propos, plus l’on donne de vous une fausse image, plus vous avez la preuve que vous faites l’œuvre du Maître, et plus vous devez vous accrocher à votre Sauveur. » — Testimonies, Vol. 8, p. 130. {WHR: 32.2}

« Tous ceux qui ce jour-là voudront fidèlement servir DIEU en écoutant la voix de leur conscience auront besoin de courage, de fermeté et d’une solide connaissance de DIEU et de Sa parole. Car ceux qui resteront fidèles à DIEU seront persécutés, et leurs intentions seront combattues, leurs meilleures actions calomniées et leurs noms considérés comme le mal luimême. » — Gospel Workers, p. 264 (Le Ministère Évangélique, p. 258). {WHR: 32.3}

32

« ‹L’homme Te célèbre même dans sa fureur’ s’écrie le Psalmiste ‘quand tu te revêts de Ton courroux.› » « DIEU veut que cette vérité destinée à éprouver les hommes, soit mise en évidence, qu’elle soit soumise à l’examen et à la discussion même si elle doit être méprisée. Les esprits doivent être en éveil. DIEU se servira de toute controverse, de tout reproche, de toute calomnie pour exciter chez les hommes l’esprit de recherche et pour réveiller ceux qui, sans cela, demeureraient plongés dans le sommeil. » — Testimonies Vol. 5 p. 453 (Témoignages pour l’Église, Vol. 2, p. 182). {WHR: 33.1}

Toute action entreprise à l’encontre du message de DIEU aujourd’hui, sera entreprise avec une vengeance même plus grande que celle manifestée contre le message Céleste aux jours du premier avènement de CHRIST. Le Diable sait en effet, que s’il perd maintenant, il perdra pour toujours. Il sait qu’il n’aura plus aucune autre chance. Par conséquent, comme jamais auparavant, il s’avère encore urgent que chaque membre de l’église de la onzième heure se prépare rapidement et solidement contre toute tentative de l’Ennemi visant à lui porter un coup mortel. Nous devrions aussi rester éveillés pour nous rendre compte que ce coup puisse étrangement venir d’ennemis que nous ne soupçonnons pas -d’amis avérés de l’évangile, dont la piété n’est pas moins affichée que celle des prêtres au temps du CHRIST. De plus, l’on devrait s’attendre à ce que l’Adversaire utilisera tous les moyens possibles pour empêcher que ne sortent de l’ombre les 144 000 serviteurs, Les premiers fruits, qui aujourd’hui sont dans l’ombre, ceux qui doivent engranger les seconds fruits (Ap. 7 : 9). L’Ennemi emploiera tous les moyens inimaginables pour embrouiller, obscurcir et dissimuler la Vérité, particulièrement sur la question des 144 000. {WHR: 33.2}

Les 144 000 « serviteurs de DIEU, » étant les premières productions de la moisson sont appelés « les prémices ». Puisqu’ils viennent « tous des douze tribus d’Israël » (Ap. 7 : 4), ils sont par conséquent moissonnés de l’Israël d’aujourd’hui -de l’Église Elle-même. Cependant, la grande foule que personne ne peut compter

33

est rassemblée par la suite d’entre « toutes les nations » (Ap. 7 : 9) sur lesquelles règnera la prostituée, Babylone la Grande. Son règne symbolique s’explique par le fait qu’elle gouverne (elle dirige) la bête écarlate -le prochain et le dernier symbole de ce monde (Ap. 17 ; 18 : 1-4). Cette grande foule qui est appelée à sortir de Babylone représente indéniablement les seconds fruits de la moisson : car la loi des chiffres veut que les premiers soient toujours suivis de seconds. {WHR: 33.3}

Ainsi, au moyen des 144 000 serviteurs et prémices, le ministère de la onzième heure, l’Esprit de DIEU transformera les Messages des Trois Anges en un Grand Cri durant la moisson, et « engrangera les gerbes de bon grain, les arrachant des champs du péché » de toutes les nations : cette grande foule composée des seconds fruits, qui jamais n’a entendu parler de DIEU et qui n’a pas vu Sa gloire (Es. 66 : 19, 20). Quel auguste privilège, mes Frères ! Quiconque mépriserait un tel privilège au profit de quoi que ce soit d’autre, ne mériterait-il pas qu’il meure dans la mendicité? {WHR: 34.1}

Grâce au message additionnel du jugement des vivants pendant la onzième heure, les Anges doivent séparer le peuple de DIEU, les arrachant au monde. L’Inspiration il y a bien longtemps, déclarait précisément sur ce sujet ce qui suit: {WHR: 34.2}

« Je vis ensuite le troisième ange, Celui qui m’accompagnait me dit : Son œuvre est redoutable, sa mission est solennelle. Il doit séparer le bon grain de l’ivraie et sceller, ou lier les gerbes pour les greniers célestes. Voilà ce qui devrait occuper votre esprit, retenir toute votre attention !’ » — Premiers Écrits, p. 118. {WHR: 34.3}

Par conséquent tous ceux qui répondent à l’appel de l’Esprit en cette heure tardive, aujourd’hui, se rendront compte avec

34

acuité qu’ils n’ont pas de temps à perdre quant à la manière dont ils acquièrent, qu’ils emploient et qu’ils dilapident leurs pouvoirs. Ils n’ont pas de temps à perdre pour quoi que ce soit. Ils n’auront comme unique but, celui de finir la tâche qui leur est assignée par Celui Qui les appelle à aller travailler dans Sa vigne. Ils seront parfaitement conscients qu’une cité leur est préparée, une cité dont DIEU est l’architecte et le constructeur, et que bientôt, leur être tout entier y tressaillira quand ils entendront cette acclamation de victoire: {WHR: 34.4}

« DIEU, DIEU, L’ÉTERNEL parle et convoque la terre depuis le soleil levant jusqu’au couchant. De Sion beauté parfaite, DIEU resplendit. Il vient notre DIEU, Il ne reste pas en silence ; devant Lui est un feu dévorant, autour de Lui une ardente tempête. Il crie vers les cieux en haut, et vers la terre pour juger Son peuple : rassemblez-moi Mes fidèles qui ont fait alliance avec Moi par le sacrifice : Et les cieux proclameront Sa justice, car c’est DIEU qui est juge. Selah. » Ps. 50 : 1-6. {WHR: 35.1}

« L’Éternel est grand, Il est l’objet de toutes les louanges, dans la ville de notre DIEU, sur La montagne sainte. Belle est la colline, joie de toute la terre, la Montagne de Sion ; le côté septentrional, c’est la ville du grand Roi. DIEU dans Ses palais est connu pour une haute retraite. Car voici les rois s’étaient concertés : ils m’ont fait passer ensemble -Ils ont regardé tout stupéfaits, ils ont eu peur et ont pris la fuite. Là, un tremblement les a saisis, comme la douleur d’une femme qui accouche. Ils ont été chassés comme par le vent d’orient qui brise les navires de Tarsis. Ce que nous avons entendu dire, nous l’avons vu dans la ville de L’ÉTERNEL des armées, dans la ville de notre DIEU : DIEU la fera subsister à toujours. Selah. {WHR: 35.2}

35

« Ô DIEU, nous pensons à Ta bonté au milieu de Ton temple. Comme Ton nom ô DIEU, Ta louange retentit jusqu’aux extrémités de la terre ; Ta droite est pleine de justice. La Montagne de Sion se réjouit, les filles de Juda sont dans l’allégresse à cause de Tes jugements. Parcourez Sion, parcourez-en l’enceinte, comptez ses tours ; observez son rempart, examinez ses palais pour le raconter à la génération future. Voilà le DIEU qui est notre DIEU éternellement et à jamais ; Il sera notre guide jusqu’à la mort. » Ps. 48 : 1-14. {WHR: 36.1}

Parce que le temps et l’évangile sont parvenus à leur apogée et puisque l’œuvre est de ce fait d’une portée, d’une expansion et d’une importance qui nous dépassent et qu’elle est néanmoins de très courte durée, DIEU a inspiré l’homme à inventer et à construire des outils et des machines de toutes sortes qui font gagner du temps, qui abrègent le travail, qui font des miracles, qui nous assurent la maîtrise de la planète. Véritables merveilles, elles auraient stupéfié l’imagination et auraient défié la crédulité des anciennes générations. Cependant, bien des siècles auparavant, « le Très Haut dont la demeure est éternelle » (Es. 57 : 15) déclarait : « Mais toi Daniel, tiens secrète la parole, et scelle le livre jusqu’aux temps de la fin ; beaucoup courront çà et là, et la connaissance augmentera. » Da. 12 : 4 (Version J. N. Darby). {WHR: 36.2}

Le fait que cette parabole du Royaume soit ainsi révélée pleinement pour la première fois depuis que le CHRIST l’a présentée, voilà en elle-même l’évidence indiscutable que le coup de la onzième heure est sur le point de se faire entendre jusqu’aux quatre coins du globe. Cet évènement marquera la grande vérité annonçant que le dernier groupe d’ouvriers du Maître de maison « est révélé » au monde entier. Glorieuse révélation! {WHR: 36.3}

Comment cette Vérité trouvera-t-elle les Laodicéens ? -Laodicée, la dernière des « sept églises » dans laquelle se trouvent mêlés l’ivraie et le bon grain, les brebis et les boucs, les bons

36

poissons et les mauvais poissons. Elle les trouve hélas, dans une attitude de propre suffisance, s’imaginant qu’ils sont riches, qu’ils n’ont besoin de rien, alors que, vérité tragique, le SEIGNEUR déclare avec force, qu’ils sont « malheureux, misérables, pauvres, aveugles et nus » — qu’ils ont besoin de tout et qu’ils ignorent cependant qu’ils sont dans une situation grave de pauvreté. (Ap. 3 : 14-18). Ils ignorent même que le jugement des vivants, et non celui des morts, est le dernier message, et que seuls ceux qui prêtent l’oreille à l’appel de la onzième heure seront épargnés lors du criblage et constitueront le dernier groupe d’ouvriers pendant le dernier message. Combien nous sommes tous aveugles jusqu’à ce jour, nous Laodicéens ! Combien est précis le diagnostic du SEIGNEUR ! Combien notre condition est grave ! Posons-nous donc immédiatement et très sérieusement la question solennelle suivante: {WHR: 36.4}

Quand le jugement passera finalement des morts aux vivants, reléguant dans le passé la phase initiale, le Message du Premier Ange (le jugement des morts), alors quelle Vérité présente l’église aura-t-elle pour elle-même et pour le monde ? Oui quelle Vérité aura-t-elle si elle n’accepte et ne pratique pas le message même de la Vérité présente, la phase finale du Message du Premier Ange qui annonce aujourd’hui l’approche furtive du jugement des vivants, et qui frappe à la porte de chaque cœur? {WHR: 37.1}

Vérité ô combien tragique : ceux qui aujourd’hui n’auront pas rempli leurs vases (Mt. 25 : 1-4) de cette huile supplémentaire (la vérité additionnelle -celle du jugement des vivants), huile qui coule d’un bol en or (Za. 4) verront finalement s’éteindre leurs lampes comme la flamme d’une bougie qui vacille. Et dans quelle consternation, chercheront-ils cette huile aussi précieuse que

37

l’or ? Et avec quel désir, infiniment plus grand, la chercheront-elle, qu’ils ne sont aujourd’hui à la recherche de l’or et de la renommée ! Mais hélas ! Alors comme Esaü, bien que la cherchant « avec larmes », il ne se trouvera pas chez eux « de place pour la repentance » : Ils achèteront cette huile trop tard. La porte sera fermée quand ils y arriveront. Et à leurs cognements frénétiques, viendra la terrifiante réponse: {WHR: 37.2}

« Je ne vous ai jamais connus. » Mt. 7 : 23. La moisson des prémices sera alors terminée, les fruits auront été engrangés, l’ivraie sera jetée dehors pour être détruite ; et alors, dans l’angoisse, ils pleureront et grinceront des dents et s’écrieront : « la moisson est passée, l’été est fini et nous ne sommes pas sauvés. » Jé. 8 : 20. {WHR: 38.1}

« Le temps du Jugement est une période des plus solennelles. C’est le moment où le SEIGNEUR sépare Ses enfants de l’ivraie. Les membres d’une même famille seront séparés. Une marque est placée sur les justes. » — Testimonies to Ministers, p. 234. {WHR: 38.2}

« …L’or pur et les scories seront séparés. » — Testimonies to Ministers, p. 236. {WHR: 38.3}

« …L’église doit être nourrie de la manne du ciel et placée sous la seule protection de La grâce divine. Revêtue totalement de l’armure de la lumière de la justice, elle entrera dans son dernier conflit. Les scories, les matériaux sans valeur seront consumés, et l’influence de la vérité témoignera au monde qu’elle peut sanctifier et ennoblir l’homme…. » — Testimonies to Ministers, pp. 17, 18. {WHR: 38.4}

Pour protéger Ses « joyaux » (Mal. 3 : 17) de la corruption, alors qu’Il les rassemble, Il les sépare des contrefaçons, des hypocrites et les met dans une Maison blanche pure ; et à cela, Il s’y emploie alors que le jour symbolique touche à sa fin. Par conséquent, les ouvriers de la onzième heure doivent être les premiers

38

à recevoir leur récompense -« le denier. » Ils conservent la vie afin de rencontrer leur DIEU, pour L’entendre leur prononcer les éloges sensationnels : « C’est bien, bon et fidèle serviteur, …entre dans la joie de ton Maître. » Mt. 25 : 21. « En ce jour là l’on dira : Voici notre DIEU, c’est en lui que nous avons espéré et c’est Lui qui nous a sauvés ; c’est L’ÉTERNEL en Qui nous avons espéré ; soyons dans l’allégresse et réjouissons-nous de Son salut. » Es. 25 : 9. Les serviteurs des appels précédents, quant à eux, attendent dans leurs tombes pour en sortir le jour de la résurrection afin de se joindre aux vivants et mêler leurs voix dans un transport de chants ravissants, et pour recevoir leur salaire, le denier, la vie éternelle. C’est ainsi que « les derniers seront les premiers et les premiers, les derniers » (Mt. 20 : 16). Le dernier groupe, les serviteurs de la onzième heure sont payés les premiers et les serviteurs des heures précédentes sont payés les derniers. {WHR: 38.5}

Tous ceux qui ont lu attentivement ces pages jusqu’ici ont pris sûrement conscience du fait que même cette représentation très limitée « du message additionnel » — celui du jugement des vivants -donne en luimême « une puissance et une force » considérables au Message des Trois Anges (Premiers Ecrits p. 277). Mais de quelle manière doit-il conférer cette force et cette puissance indiscutables ? D’abord, en mettant en lumière certains aspects jusqu’ici inconnus du jugement et par la suite, en libérant le peuple de DIEU du péché et des pécheurs ; ce qui permettra l’apparition de cette église tant attendue, cette église purifiée « qui apparaît comme l’aurore ; belle comme la lune, pure comme le soleil, mais terrible comme des troupes sous leurs bannières. » Ca. 6 : 10 ; Prophets and Kings, p. 725 (Prophètes et Rois, p. 549). Une véritable puissance de feu en effet! {WHR: 39.1}

Ainsi, « revêtue de l’armure de la lumière et de la justice, elle entre alors dans son dernier conflit, » « polie pour briller comme

39

 un emblème du ciel, elle irradiera dans toutes les parties du monde, les purs rayons du Soleil de Justice. » — Testimonies to Ministers, p. 17. {WHR: 39.2}

« C’est la gloire de DIEU qui achèvera l’œuvre du troisième ange. » — Testimonies, Vol. 6, p. 19 (Témoignages pour l’Église, Vol. 2, p. 434). {WHR: 40.1}

Ces faits qui nous interpellent, constituent bien sûr un puissant reproche adressé à tous ceux qui ont pu pendant longtemps négliger le devoir que DIEU leur a donné d’éduquer tant le corps pastoral que les membres d’église, à s’attendre, à guetter et à accueillir avec joie à son arrivée « le message additionnel, » celui de la onzième heure. S’ils avaient été fidèles à leur mission, ils reconnaîtraient aujourd’hui, le message qui frappe à leur porte, comme le message tant attendu et le reconnaîtraient comme le message désigné sous différentes appellations, à savoir : (1) le jugement des vivants, (2) la moisson, (3) le grand jour terrible de L’ÉTERNEL, (4) le grand cri (le message qui illumine la terre de la gloire et de la justice du CHRIST émanant des 144 000 serviteurs irréprochables de DIEU). En conséquence, ils sauraient que c’est de cette manière que le SEIGNEUR, criblera les nations (Es. 30 : 28), qu’Il « finira l’œuvre et abrégera l’affaire en justice. » Ro. 9 : 28 (Version J. N. Darby). {WHR: 40.2}

Mais, malgré le manquement au devoir et l’aveuglement qui en résulte, l’Inspiration s’efforce ardemment de les alerter à l’avertissement fidèle qui bien longtemps jadis leur a été donné: {WHR: 40.3}

« …Le passé a prouvé que les maîtres et les élèves ne savent que peu de choses au sujet des vérités terribles qui sont de vivantes réalités pour le temps que nous vivons. Le message du troisième ange serait proclamé sur toute la ligne devant un grand nombre de ceux qui se disent éducateurs, qu’ils ne le comprendraient pas. » — Testimonies, Vol. 6, p. 165 (Témoignages pour l’Église, Vol. 2 505). {WHR: 40.4}

40

« …des livres et des journaux qui ne contiennent qu’une faible partie de la vérité présente sont exaltés et nombreux ceux qui se croient trop sages pour s’en tenir au mot : ‹Ainsi a dit L’ÉTERNEL,› …bon nombre de sentinelles sont endormies. Chacun des éducateurs est semblable à un aveugle conduisant un autre aveugle. Cependant le jour du SEIGNEUR approche. Tel un larron, il vient à la dérobée et il surprendra tous ceux qui ne veillent pas. Lesquels parmi nos maîtres se tiennent en état de veille et, fidèles économes de la grâce divine, donnent à la trompette le son réglementaire ? » — Testimonies, Vol. 6, p. 166 (Témoignages pour l’Église, Vol. 2, p. 505). {WHR: 41.1}

« …L’attitude actuelle de l’église, ne plaît pas au SEIGNEUR. Elle en est venue à être d’une confiance en soi qui la conduit à ne pas sentir la nécessité d’augmenter sa connaissance de la vérité et de ne pas marcher dans la lumière. Nous vivons à une époque où Satan est à l’œuvre, à notre droite et à notre gauche, devant et derrière nous, et cependant nous dormons. DIEU veut qu’une voix se fasse entendre pour appeler son peuple à l’action. » — Testimonies, Vol. 5, p. 709 (Témoignages pour l’Église, Vol. 2, p. 367). {WHR: 41.2}

« Il faut proclamer un message qui doit inciter les églises à se réveiller. Il faut faire tous les efforts possibles en vue de donner la lumière, non seulement à nos églises, mais aussi au monde. Il m’a été montré que les prophéties de Daniel et de l’Apocalypse devraient être imprimées sous forme de petits livres, contenant toutes les informations nécessaires et devraient être distribués dans le monde entier. Il faut que la lumière soit présentée à notre propre peuple en des termes plus clairs. » — Testimonies to Ministers, p. 117. {WHR: 41.3}

« Le SEIGNEUR châtiera ceux qui barrent la route et empêchent la lumière d’apparaître plus clairement à son peuple. Une grande œuvre reste à faire, et DIEU voit que nos dirigeants ont besoin de plus de lumière afin qu’ils puissent s’unir au messager qu’Il envoie pour accomplir l’œuvre qu’Il voudrait voir se réaliser.

41

» — Gospel Workers, p. 304 (Le Ministère Évangélique, p. 297). {WHR: 41.4}

« J’ai vu des anges voler rapidement ça et là dans le ciel, préparant l’accomplissement de quelque évènement important. Ensuite, j’en vis un autre, puissant, envoyé sur la terre pour joindre sa voix au troisième ange afin de donner force et puissance à son message. Cet ange était doué d’une grande puissance et environné de gloire. Lorsqu’il descendit sur la terre, celle-ci fut éclairée de sa gloire… L’œuvre de cet ange vient seconder celle du troisième message au moment où sa proclamation devient un grand cri… Ce message semblait être une addition au troisième message, de même que le cri de minuit s’était joint au message du second ange, en 1844. » — Premiers Écrits, p. 277. {WHR: 42.1}

« …C’est aux âmes qui cherchent ardemment la lumière et qui acceptent avec joie tout rayon de lumière divine venant de la parole de DIEU, et à elles seules, que la lumière sera révélée. C’est au moyen de ces âmes que DIEU révèlera la lumière et la puissance qui éclairera la terre de sa gloire. »

Testimonies Vol. 5, p. 729. {WHR: 42.2}

« Dans la manifestation du pouvoir qui éclaire la terre de la gloire de DIEU, ils ne croiront discerner, du fait de leur aveuglement, que quelque chose qu’ils jugeront dangereux, qui éveillera leur crainte et ils s’endurciront eux-mêmes pour y résister. Parce que le SEIGNEUR ne travaille pas selon leurs attentes et leurs idées, ils s’opposeront à son œuvre : Comment disent-ils, ne connaîtrions-nous pas l’Esprit de DIEU, alors que nous avons été dans l’œuvre pendant tant d’années ? » — Review and Herald, 7 Nov., 1918. {WHR: 42.3}

42

« L’éclat, la gloire et la puissance doivent être associés au message du troisième ange, et en démonstration de l’Esprit de DIEU, la conviction suivra partout où il sera prêché. Comment nos frères sauront-ils le moment où le message parviendra au peuple de DIEU ? Jusqu’à ce jour, nous n’avons certainement pas vu de lumière qui réponde à cette description. DIEU a une lumière pour Son peuple, et tous ceux qui l’accepteront verront comment il est odieux de rester dans une condition de tiédeur spirituelle. » — Review and Herald, 1 Avril, 1890 {WHR: 43.1}

« …Á moins que ceux qui peuvent prêter main-forte à                   ne prennent conscience de leur devoir, ils ne reconnaîtront pas l’œuvre de DIEU lorsque retentira le grand cri du troisième ange. Quand la lumière jaillira pour éclairer la terre, au lieu de se lever pour soutenir la cause de L’ÉTERNEL, ils chercheront à entraver Son œuvre pour la plier à leurs conceptions étroites. Je puis vous dire que le SEIGNEUR agira, dans cette dernière phase de l’œuvre, d’une manière exceptionnelle et contraire à tout programme humain. Il y aura parmi nous des personnes qui voudront constamment régenter l’œuvre de DIEU et même dicter les actes à accomplir, tandis que celle-ci progressera sous la direction de l’ange qui se joindra au troisième ange pour la proclamation du message destiné au monde. DIEU utilisera des voies et des moyens dans lesquels on verra que c’est Lui qui tient les rênes en Main. Les ouvriers seront surpris par la simplicité des moyens qu’Il utilisera pour réaliser et parfaire Son œuvre de justice. » — Testimonies to Ministers, p. 300 (Évangéliser, p. 114). {WHR: 43.2}

« Je demandai ce que signifiait le criblage que j’avais vu. On me répondit qu’il était causé par le conseil du Témoin Véritable à l’Église de Laodicée. Ce conseil aura son effet sur le cœur

43

 de celui qui le reçoit ; il l’amènera à exalter la vérité. Quelques-uns ne l’accepteront pas ; ils le combattront et c’est ce qui produira le criblage parmi le peuple de DIEU ». {WHR: 43.3}

« J’ai vu que le témoignage du Véritable n’a été écouté qu’à moitié. Ce témoignage solennel dont dépend la destinée de l’église a été considéré à la légère, sinon tout à fait méprisé. Il doit produire une sérieuse repentance. Tous ceux qui le reçoivent vraiment s’y conformeront et seront purifiés. » — Premiers Écrits, p. 270. {WHR: 44.1}

« …Dans le développement de la vérité, ils critiqueront l’œuvre et la position de leurs frères ; ils attaqueront tout ce qui a été fait sans eux. Ils se nourriront des erreurs et des fautes d’autrui ‘jusqu’au jour où’, me dit l’ange, ‘le SEIGNEUR JÉSUS se lèvera de son œuvre de médiation dans le sanctuaire céleste, pour se revêtir de ses vêtements de vengeance au jour où Il viendra les surprendre dans leur festin impie ; ils ne seront pas prêts pour le souper des noces de l’Agneau.’ Leur goût a tellement été perverti qu’ils critiqueront même la table du SEIGNEUR dans son royaume. » — Testimonies, Vol. 5, p. 690 (Témoignages pour l’Église, Vol. 2, pp. 352-353). {WHR: 44.2}

« Il nous faut prier comme jamais auparavant, non seulement pour que des ouvriers évangéliques soient envoyés dans le champ de la moisson mais pour que nous ayons une claire conception de la vérité, de façon que lorsque les ouvriers de DIEU la proclameront, on puisse accepter leur message, et avoir pour eux de la considération. » — Testimonies, Vol. 6, p. 420 (Témoignages pour l’Église, Vol .3, p. 58). {WHR: 44.3}

« La prophétie doit s’accomplir. Le SEIGNEUR déclare : ‘Voici L’Éternel dit : ‹Je vous

44

enverrai, Élie le prophète, avant l’arrivée du grand jour terrible de L’ÉTERNEL.’ Quelqu’un doit venir dans l’esprit et la puissance d’Élie, et quand il apparaîtra, il s’en trouvera qui lui diront : ‘Tu as trop de zèle, tu n’interprètes pas les Écritures comme il convient, laissemoi te dire comment enseigner ton message » — Testimonies to Ministers, p. 475. {WHR: 44.4}

Mes Frères, pour le meilleur et pour le pire, vous voilà maintenant placés dans la lumière resplendissante de la Parole de DIEU, et il vous incombe de prendre votre propre décision. Cependant, quelle que soit votre décision vous ne sauriez jamais à juste titre, et en l’occurrence, ou exalter telle personne ou rejeter le blâme sur telle autre. La responsabilité vous incombe maintenant totalement. Si vous optez pour le pire, alors pour me répéter, dès que l’huile de vos lampes sera consumée (dès que le jugement des morts sera terminé et que le jugement des vivants sera sur le point de commencer), vous vous trouverez plongés dans d’épaisses ténèbres ; vos lampes seront complètement éteintes sans que vous n’ayez un supplément d’huile dans vos vases -sans que vous n’ayez ni la connaissance ou que vous ne soyez préparés pour le jugement des vivants ; et vous serez, par conséquent, vomis dehors. {WHR: 45.1}

« Mais si ton œil est en mauvais état, tout ton corps sera dans les ténèbres. Si donc la lumière qui est en toi est ténèbres, combien seront grandes ces ténèbres! » Mt. 6 : 23. {WHR: 45.2}

Mais si vous omettez de faire provision de cette huile supplémentaire, vous verrez, dans peu de temps et dans l’affolement le plus total, la nécessité d’en posséder. Mais quand vous vous en rendrez compte brusquement et avec terreur, ce sera peine perdue, car le temps que vous vous décidiez d’aller en acheter pour suivre le reste de la route, alors aussi vrai que vous vivez, la Porte sera fermée et tous vos cognements frénétiques vous amèneront rapidement cette réponse fatidique et impitoyable : « En

45

vérité, je vous le dis, je ne vous connais pas. » Mt. 25 : 12. Ô quelle incommensurable et triste tragédie ce sera mes Frères! {WHR: 45.3}

Mais si vous optez pour le meilleur vous recevrez alors le sceau de DIEU (Ez. 9 ; Testimonies to Ministers p. 445) sur votre front, et serez considérés comme irréprochables devant Son trône de jugement, et aurez le privilège de ressusciter lors de la résurrection de Daniel 12 : 2, ou de vous tenir à l’avance sur le Mont Sion avec l’Agneau (Ap. 14 : 1) ; d’où vous propagerez le message de DIEU à toutes les nations, et amènerez tous vos frères en offrande dans « la maison du SEIGNEUR. » Es. 66 : 19, 20. Vous ferez partie des prémices, le noyau de l’Église du Royaume témoignant que les seconds fruits des vivants seront engrangés par la suite. {WHR: 46.1}

En tant qu’adhérents à la vérité présente, au cours de la période des prémices, puisse DIEU nous aider tous, mon Frère, ma Sœur, à être du nombre ou de ceux qui seront en compagnie des prémices, les 144 000. Il incombe à chacun de déterminer sa propre destinée. Et quant à cela, soyez-en sûr, la seule façon infaillible de s’assurer l’éternité consiste à suivre et à écouter la voix de DIEU. Il s’agit de prendre votre décision dans l’intimité de la prière secrète et d’abonder dans l’étude approfondie et respectueuse de la Vérité révélée pour un temps comme celui-ci. Cependant, la façon la plus sûre pour vous de faire fausse route et d’être au rang des perdants, c’est de prêter l’oreille à la voix des hommes au lieu de celle de DIEU. {WHR: 46.2}

Une autre vérité d’importance à considérer, c’est que l’appel de la onzième heure trouvera les ouvriers « oisifs » sur « la place » à ne rien faire, prétextant que « personne ne les avait embauchés. » En considérant ces faits, il est manifeste que les ouvriers de la onzième heure ne regroupent pas le corps pastoral ; ceux qui sont déjà occupés à la tâche ; non -pas plus qu’ils ne relèvent des ouvriers des appels précédents. L’histoire

46

apporte la preuve que dans presque la plupart des cas, seuls ceux qui se tenaient à ne rien faire, les laïques, ont toujours répondu à tous les appels divins. {WHR: 46.3}

« …Dans l’œuvre finale solennelle, » déclare l’Esprit de Prophétie, « peu de grands hommes y seront engagés. Ils sont remplis d’eux-mêmes, indépendants de DIEU et Il ne peut se servir d’eux. Le SEIGNEUR a des serviteurs fidèles, qui lors du criblage, du temps d’épreuve, sortiront de l’ombre. Il y a des âmes récieuses, maintenant cachées, qui n’ont pas fléchi les genoux devant Baal. Ils n’ont pas eu la lumière qui brille sur vous en rayons concentrés… » {WHR: 47.1}

« Quand les arbres dépourvus de fruits seront coupés, puisqu’ils occupent inutilement le sol, quand la multitude de faux frères se distingueront des vrais, ces âmes cachées seront révélées, et aux cris d’hosanna se rangeront sous la bannière de CHRIST. Ceux qui se seront montrés timides, qui auront manqué de confiance en eux-mêmes se déclareront ouvertement pour CHRIST et sa vérité. Le plus faible et l’hésitant dans l’église sera comme David prêt à agir et plein d’audace…. » — Testimonies, Vol. 5, pp. 80, 81. {WHR: 47.2}

Les expressions : « seront révélées au grand jour, » « précieuses âmes maintenant cachées, » « les âmes cachées seront révélées au grand jour, » montrent sans fard le fait que bien que les serviteurs de la onzième heure ne soient pas aujourd’hui des hommes de premier plan, qu’ils ne soient pas des gens que l’on reconnaît généralement, ils seront assurément un jour des hommes d’excellence. Cette œuvre, mes Frères, celle de la justice du CHRIST, ne vous apparaîtra pas comme quelque chose de si étrange lorsque l’on sait que tous les mâles (à l’exception de deux hommes) âgés de plus de vingt ans, lors du mouvement de l’Exode, après la traversée de la Mer Rouge, périrent dans l’incrédulité, dans la critique contre l’Inspiration. Ils périrent aussi pour avoir

47

convoité des postes ou pour avoir désiré les potées de viandes de l’Égypte, alors que seuls les jeunes de ce mouvement survécurent pour traverser le Jourdain et prendre possession de la Terre Promise. Ces choses, ne l’oubliez pas, « leur sont arrivées » pour servir de « types » (traduction en marge Version King James), « et notre instruction à nous qui sommes arrivés à la fin des siècles. » 1 Co. 10 : 11. {WHR: 47.3}

De ceux qui feront partie des « rescapés » et qui seront « révélés au grand jour, » lors du mouvement de l’Exode antitypique, l’Inspiration déclare avec joie ce qui suit: {WHR: 48.1}

« …Ce sont des hommes qui serviront de signes : … et le faible parmi eux sera comme David, et la maison de David sera comme DIEU, comme l’ange de L’ÉTERNEL devant eux. » Za. 3 : 8 ; 12 : 8. {WHR: 48.2}

Manifestement, « ces hommes qui serviront » de signes (les « réchappés » et « ceux qui seront révélés au grand jour » à la onzième heure), sont les « serviteurs de DIEU » qui constitueront « le Mouvement Laïque » tant attendu (Testimonies, Vol. 9, pp. 125, 126). La onzième heure est par conséquent le moment indiqué par l’Esprit de Prophétie lorsqu’elle déclare : {WHR: 48.3}

« …Dans la dernière grande œuvre solennelle, peu de grands hommes y seront engagés… DIEU opèrera une œuvre inimaginable pour la plupart d’entre nous. Il élèvera et exaltera parmi nous ceux qui sont de préférence enseignés par l’onction du Saint-Esprit, plutôt que par la formation extérieure d’institutions savantes… DIEU montrera qu’Il ne dépend pas de mortels cultivés et qui se croient importants. » — Testimonies, Vol. 5, pp. 80, 82. {WHR: 48.4}

En effet, comment pourrait-il en être autrement, tant que ces « grands érudits » n’acceptent de descendre humblement du trône ou ne s’assoient jamais sur le trône exalté par les hommes, mais que DIEU condamne ; trône sur lequel s’assoient les puissants qui n’acceptent jamais la Vérité impopulaire, et qui empêchent les

48

autres de l’accepter, si elle ne vient pas d’eux-mêmes. De plus, seuls les insensés, et jamais ceux qui font preuve de la vraie grandeur et de la vraie sagesse, s’arrogent le droit de monter sur le trône réprouvé par DIEU, celui de la propre suffisance. Les authentiques grands le savent. Ils savent aussi que DIEU n’a jamais pu se servir de soi-disant grands hommes célèbres -des hommes populaires -comme instruments par le biais desquels Il révèle et propage une Vérité nouvelle. Au contraire, il nous déclare ceci : {WHR: 48.5}

« Mais de temps à autre, le Saint-Esprit révélera la vérité par les moyens qu’il se choisit lui-même ; et aucun homme, fût-ce un prêtre ou un dirigeant, n’a le droit de dire : vous ne propagerez pas vos opinions parce que je n’y crois pas. Ce « moi » présomptueux pourrait tenter d’éliminer l’enseignement du Saint-Esprit. Les hommes pourraient pendant un certain temps s’efforcer de l’étouffer et de le détruire, mais cela ne transformera pas l’erreur en vérité ou la vérité en erreur. L’imagination des hommes a essayé d’avancer des opinions spéculatives dans maints domaines, mais quand l’Esprit de DIEU se permet d’illuminer les esprits des hommes, il ne respecte pas tous les points et les applications que font les hommes de la Parole de DIEU. DIEU poussera Ses serviteurs à proclamer la vérité, sans tenir compte de ce qu’ils ont considéré comme vérité acquise ». {WHR: 49.1}

« Même les Adventistes du Septième Jour courent le danger de fermer leurs yeux à la vérité telle qu’elle est en JÉSUS, parce qu’elle contredit ce qu’ils ont considéré comme vérité acquise, mais dont l’Esprit de DIEU révèle que ce n’est pas la vérité. » — Testimonies To Ministers, p. 70. {WHR: 49.2}

« Mais prenez garde de ne pas rejeter la vérité. Le grand danger que court notre peuple, c’est qu’il se confie en l’homme et fait de la chair son appui. Il n’a pas pris l’habitude d’étudier la Bible pour son propre compte, ou de peser les évidences. Il place

49

sa confiance dans les hommes qui les dirigent et acceptent les décisions qu’ils prennent. Et c’est ainsi que nombreux sont ceux qui rejetteront les vrais messages que DIEU destine à Son peuple si les frères dirigeants ne les acceptent pas. {WHR: 49.3}

« Personne ne devrait prétendre avoir toute la lumière que DIEU met à la disposition de son peuple. Le SEIGNEUR ne tolérera pas cette situation. Il dit : ‹J’ai mis devant toi une porte ouverte que personne ne peut fermer.› Même si tous nos frères dirigeants devaient refuser la lumière et la vérité, cette porte resterait encore ouverte. Le SEIGNEUR suscitera des hommes pour proclamer au peuple le message pour ce temps-ci. » — Testimonies to Ministers, pp. 106-107. {WHR: 50.1}

N’allez-vous pas mes Frères vous lever rapidement ? Ou allez-vous répéter les erreurs du peuple au temps de Josué et laisser les jeunes prendre votre place? « Le SEIGNEUR a choisi la jeunesse pour être Son auxiliaire. » — Testimonies, Vol. 7, p. 64 (Témoignages pour l’Église, Vol. 3, p. 119). {WHR: 50.2}

« Nous avons aujourd’hui une armée de jeunes qui peut faire de grandes choses si elle est dirigée comme il le faut et si elle est encouragée. » — General Conference Bulletin, Vol. V, n°2, p. 24 (29, 30 Janvier 1893). {WHR: 50.3}

« Avec l’armée que fourniraient nos jeunes, bien préparés, la bonne nouvelle de notre Sauveur crucifié, ressuscité, prêt à revenir serait portée au monde entier. » — Education, p. 271 (Éducation, p. 304). {WHR: 50.4}

« Les jeunes devraient étudier les Écritures pour leur propre compte. Ils ne doivent pas s’imaginer que les personnes les plus expérimentées doivent être les seules à rechercher la vérité et que les plus jeunes devraient les accepter de leur bouche comme une autorité. La nation juive a péri parce qu’elle s’est laissée détourner de la vérité biblique par ses chefs, ses prêtres et ses

50

anciens. Si les Juifs avaient pris garde aux enseignements du CHRIST et avaient chacun pour son propre compte sondé les Écritures, ils n’auraient pas péri. {WHR: 50.5}

« Dans nos rangs, les jeunes observent dans quel esprit les ministres abordent l’étude des Écritures. Ils veulent voir si ces derniers ont l’esprit ouvert ou s’ils ont suffisamment d’humilité pour accepter les évidences et recevoir la lumière venant des messagers que DIEU se propose d’envoyer à son peuple. » — Testimonies o Ministers, p. 109. {WHR: 51.1}

Maintenant que retentit l’appel de la onzième heure, le SEIGNEUR, dès le départ, appelle dans Sa vigne tous les candidats au ministère de l’enseignement évangélique, diplômés ou étudiants des Universités des Adventistes du Septième jour qui se tiennent là à ne rien faire et qui espèrent être « embauchés. » De plus, Il appelle à ce glorieux service tous les ouvriers forts et valides. N’allez-vous pas mes Frères, chacun de vous, répondre à ce dernier appel des plus glorieux ? La route de la vigne vous sera ouverte dès que vous aurez achevé avec succès le séminaire intensif de trois mois sur les révélations de la Vérité présente, qui donne force et puissance au Message du Troisième Ange, (Premiers Écrits, p. 277) et qui révèle la nature du jugement des vivants, le grand jour terrible de L’ÉTERNEL. {WHR: 51.2}

Les cours et la pension vous seront assurés gratuitement pendant les trois mois à l’Institut Davidique Lévitique du Centre du Mont Carmel. À la fin de vos études, vous recevrez un emploi fixe et rémunéré ainsi que des frais pour couvrir vos déplacements d’abord dans tout le champ Adventiste puis dans toute la vigne du SEIGNEUR. Voilà l’opportunité de votre vie pour assurer votre place « lors de cette dernière œuvre pour l’église, au moment où sont

51

 scellés les cent quarante quatre mille » (Testimonies, Vol. 3, p. 266) (Témoignages pour l’Église, Vol. 1, p. 385) ; et par la suite « parmi les rescapés » qui sortiront pour amener « dans la maison du SEIGNEUR » tous leurs frères d’entre toutes les nations, comme Esaïe le déclare de manière saisissante : {WHR: 51.3}

« Je mettrai un signe parmi elles, et j’enverrai leurs rescapés vers les nations, à Tarsis, à Pul et à Lud, qui tirent de l’arc, à Tubal et à Javan, aux îles lointaines qui n’ont jamais entendu parler de Moi et qui n’ont pas vu Ma gloire ; et ils publieront Ma gloire parmi les nations. Ils amèneront tous vos frères du milieu de toutes les nations, en offrande à L’ÉTERNEL, sur des chevaux, des chars et des litières, sur des mulet et des dromadaires, à Ma montagne sainte, à Jérusalem dit L’ÉTERNEL comme les enfants d’Israël apportent leur offrande dans un vase pur à la maison de L’ÉTERNEL. » Es. 66 : 19, 20. {WHR: 52.1}

Ici le prophète entrevoit deux groupes de fidèles -les rescapés et ceux qui sont amenés par les rescapés -par les 144 000. Le premier groupe de serviteurs, étant les premiers fruits de la moisson, alors il est quasiment impossible d’échapper à la logique que ceux qu’ils amènent au SEIGNEUR en constituent les seconds fruits. En effet, si l’on parle de prémices, ils doivent nécessairement être suivis de seconds fruits ; et c’est exactement ce qu’a vu Jean le Révélateur : un premier et un second groupe. (Ap. 7 : 3-9). Remarquez que ces ouvriers de la onzième heure, qui vont vers toutes les nations secourir leurs frères, les ramènent « dans un vase pur, à la maison de L’ÉTERNEL » (Es. 66 : 20), dans une église purifiée, une église débarrassée des hypocrites qui y perpétraient leurs abominations. Une maison d’un blanc parfait. {WHR: 52.2}

52

Ne laissez cependant personne vous tromper en vous faisant croire que le Recruteur vous appelle à sortir de la dénomination Adventiste, pour vous engager dans quelque chose d’autre. De telles allégations et de telles insinuations ne peuvent venir que des ennemis de la Vérité de DIEU sur le Jugement de la onzième heure, et ces derniers ne sont donc ni Ses serviteurs, ni vos amis. Les serviteurs de DIEU reçoivent des ordres de DIEU Luimême et les amis font toujours attention de ne pas pousser leurs amis à accepter un mensonge en vogue, surtout lorsqu’il s’agit des Écritures. La vraie vérité s’agissant du Recruteur, c‘est que sa mission est de s’assurer que vous restiez dans la Dénomination et de veiller à ce que vous ne soyez pas jetés dehors, non par les hommes mais par le SEIGNEUR quand Il commencera à passer en revue les invités qui s’y trouvent et qu’il chassera ceux qui n’ont pas revêtu « l’habit de noces » apporté par ce dernier. {WHR: 53.1}

Les sages ne se laisseront pas tromper par les ennemis de la Vérité. Au contraire, ils feront de leur mieux pour désillusionner ces prétendus amis et les encourager à se laisser oindre les yeux par le Recruteur afin qu’ils voient, « qu’en ce temps-là, le Germe de L’ÉTERNEL aura de la magnificence et de la gloire, et le fruit du pays aura de l’éclat et de la beauté pour les réchappés d’Israël [la dénomination de DIEU aujourd’hui]. {WHR: 53.2}

« Et les restes de Sion, [au Quartier Général], les restes de Jérusalem [dans l’église après la purification] seront appelés saints, quiconque à Jérusalem sera inscrit parmi les vivants, après que le SEIGNEUR aura lavé les ordures des filles de Sion et purifié Jérusalem du sang qui est au milieu d’elle, par le souffle de la Justice et par le souffle de la destruction. L’Éternel établira sur

53

 toute l’étendue de la Montagne de Sion et sur ses lieux d’assemblées une nuée fumante pendant le jour et un feu de flammes éclatantes pendant la nuit ; car tout ce qui est glorieux sera mis à couvert. Il y aura un abri pour donner de l’ombre contre la chaleur du jour, pour servir de refuge et d’asile contre l’orage et la pluie. » Es. 4 : 2-6. « … Car le méchant ne passera plus au milieu de toi, il est entièrement exterminé. » Na. 2 : 1. {WHR: 53.3}

Mes Frères, maintenant que « tout est prêt, » voilà l’appel que DIEU vous adresse à la onzième heure. Ne laissez pas, à DIEU ne plaise, échapper cette opportunité qui n’a jamais été aussi précieuse, afin « d’assurer votre vocation et votre élection. » 2 Pi. 1 : 10. Agissez avec fermeté, car les prophéties fraîchement révélées mettent en lumière que le jugement des morts est sur le point d’être terminé, d’où la raison même de cet appel pour le service aujourd’hui ; appel urgent et Divinement planifié qui se fait entendre, alors que le Recruteur Céleste enfonce les barrières de fer derrière lesquelles, les ennemis de la Vérité, maintiennent les élus de DIEU dans les ténèbres et l’aveuglement de Laodicée. {WHR: 54.1}

Mais ayant instillé dans les rangs de Laodicée une crainte et des préjugés sans précédents contre le fait de lire et d’entendre tout ce qui ne jouit pas de l’approbation et de la bénédiction officielles, les agents subversifs de Satan ont toujours cherché à couper les lignes de communication entre l’Esprit de Vérité et le peuple de DIEU. Alors pour qu’ils leur soient soumis et se conforment à leurs normes mondaines, ils menacent de radiation et de bannissement, tous ceux qui, craignant DIEU plus que l’homme, oseraient connaître la Vérité pour leur propre compte. Et les rares qui auraient le courage d’aller au bout de leur conviction, deviennent, de ce fait, immédiatement les cibles des traits les plus acérés de l’opposition de l’Ennemi -préjugés les plus amers, mensonges scandaleux, diffamation, mépris, dédain, haine, embarras et

54

épreuves. C’est ainsi que « tous ceux qui veulent vivre pieusement en JÉSUS-CHRIST » (2 Ti. 3 : 12) se retrouvent comme des « parias » (Es. 66 : 5 ; Lu. 6 : 22 ; Ac. 24 :14) aux mains des forces persécutrices qui perpétuent et dépassent même les pires exactions du Judaïsme et du Romanisme. Et ce qu’il y a de pire, c’est que lorsque ces revivalistes de la tyrannie, revêtus en habits d’apôtres, réussissent à confondre et à renverser la foi de celui qui étudie et suit la Vérité pour ce temps-ci, ils l’obligent à se faire rebaptiser pour être admis de nouveau sur les registres de l’église, quand bien même ce dernier serait devenu un meilleur fidèle qu’auparavant ! Quel stupéfiant blasphème! {WHR: 54.2}

L’on doit sincèrement espérer que le peuple de DIEU verra maintenant qu’il n’est d’aucune importance que le Céleste précurseur de la onzième heure -le Recruteur -n’arbore ce sceau-ci ou ce sceau-là, ou celui de quelque autre sceau de l’approbation humaine. Au contraire, il est de toute importance qu’il porte le sceau Divin, et que chaque « brebis » du troupeau affirme le droit que DIEU lui a donné : celui d’examiner de ses propres yeux, et qu’ensuite, sans l’influence d’aucune autre voix, autre que celle de l’Esprit de Vérité qui habite en lui, de déterminer pour lui-même, les faits concernés. {WHR: 55.1}

Cet esprit despotique et pervers qui se manifeste aujourd’hui, a commencé à se manifester bien longtemps jadis, et même à ce moment-là, l’Esprit de Vérité nous avertissait en ces termes : {WHR: 55.2}

« Mais prenez garde de ne pas rejeter la vérité. Le grand danger que court notre peuple, c’est qu’il place sa confiance en l’homme, et qu’il fait de la chair son appui. Ceux qui n’ont pas l’habitude d’étudier les Écritures pour leur propre compte ou de peser les évidences, font confiance aux frères dirigeants et acceptent les décisions qu’ils prennent. Et c’est ainsi que nombreux seront ceux qui rejetteront les vrais messages que DIEU destine à

55

 Son peuple, si ces frères dirigeants ne les acceptent pas. » — Testimonies to Ministers, pp. 106, 107 {WHR: 55.3}

« De précieuses lumières émaneront encore des saintes écritures et il n’appartient à personne d’énoncer, dans les messages que DIEU se réserve de faire connaître, ce qui doit être ou ne doit pas être présenté. Ce serait éteindre l’Esprit. Personne n’a le droit quelle que soit l’autorité que lui confèrent ses fonctions, d’interdire l’accès à la lumière. Quand le SEIGNEUR envoie un message à Son peuple, nul ne peut se soustraire à l’obligation d’en examiner le contenu, ni se permettre de rester à l’écart ou d’adopter une attitude indifférente et présomptueuse en disant : ‹Je sais ce qu’est la vérité. Je suis satisfait de mes conclusions. Ma décision est prise, et quoiqu’il advienne, je ne changerai pas d’opinion. Je n’ai pas à écouter ce que dit ce messager car je sais que cela ne peut être la vérité.› C’est parce qu’elles agissent ainsi que les églises populaires ont été abandonnées à des ténèbres partielles et que les messages de DIEU ne leur sont pas parvenus. » — Counsels on Sabbath School Work, p. 28 (Témoignages sur l’École du Sabbat, pp. 64-65). {WHR: 56.1}

« …Je me vois contrainte de lancer cet appel à nos ouvriers : quelle que soit la position que vous occupez, ne placez pas votre confiance en l’homme, et ne faites pas de la chair votre appui. » Testimonies to Ministers, pp. 349, 350 {WHR: 56.2}

Sûrs de leur position et indifférents aux conseils de l’Inspiration, ces conducteurs de conscience mènent les membres comme du bétail, comme si l’Esprit de Vérité ne conduisait que les bergers. Malgré cette très longue ligne de domination cléricale abusive, hérissée d’une déformation de la réalité qui ne connaît pas de limites, ce Recruteur Céleste doit nécessairement continuer sa route pour sauver tous ceux qui doivent l’être. {WHR: 56.3}

C’est cette même domination, persécutrice exercée par le clergé du temps de Nicodème qui l’obligera à ne pas oser se faire

56

voir en compagnie de JÉSUS, mais à venir Le voir en secret, de nuit. Cependant, puisqu’il ne sied pas à la plupart des élus de DIEU aujourd’hui, de venir, même de nuit, écouter la Vérité de la onzième heure, ce Recruteur Céleste se voit dans l’obligation de venir à leur rencontre de manière déguisée (pour ainsi dire, de nuit) -la seule façon pour Lui d’atteindre et de sauver ceux qui le désirent. {WHR: 56.4}

De plus, de même que la grande porte de fer tomba soudain avec fracas lors de la chute assourdissante et mystérieuse des murs de la ville, ouvrant ainsi à Israël la voie à une marche triomphale, au moment où il sonna puissamment de la trompette après avoir fait le septième tour silencieux des murailles de Jéricho ; de même en sera-t-il des murs massifs de l’opposition derrière lesquels l’Ennemi maintient les Laodicéens dans la tiédeur, leur faisant croire à tort qu’ils sont « riches qu’ils se sont enrichis, » qu’ils n’ont besoin de rien, alors qu’ils sont « malheureux, misérables, pauvres, aveugles et nus » Ap. 3 : 17. Par conséquent, avant longtemps, les portes bien fermées et actuellement verrouillées, barricadées et barrées, empêchant l’entrée des sauveteurs du Ciel chargés de provisions de Vérités, de nourriture en temps convenable, pour le troupeau captif, tomberont et s’ouvriront à la manière de la chute des murailles de Jéricho, lorsque le Recruteur en aura fait le septième tour, et que la trompette aura retenti. C’est alors que tous les enfants de DIEU, cachés, seront « révélés en pleine gloire. » {WHR: 57.1}

« …Alors, on partage la dépouille d’un immense butin ; les boiteux même prennent part au pillage ; aucun habitant ne dit : je suis malade ! Le peuple de Jérusalem reçoit le pardon de ses iniquités. » Es. 33 : 23, 24 {WHR: 57.2}

« …Ce n’est ni par la puissance ni par la force, mais c’est par Mon Esprit, dit L’ÉTERNEL des armées. Qui es-tu grande montagne

57

devant Zorobabel. Tu seras aplanie, il posera la pierre principale au milieu des acclamations : grâce, grâce pour elle ! » Za. 4 : 6, 7. {WHR: 57.3}

C’est ce même principe Divin qui a prévalu, lorsque Gédéon et ces 300 hommes munis de trompettes et de flambeaux dissimulés dans des cruches et placés sous la direction et la protection Divines, ont encerclé le camp ennemi dans un silence semblable à celui d’un tigre qui traque sa proie. Un signal qui retentit soudain, des trompettes qui résonnent instantanément, des cruches qui se brisent, des torches allumées, des voix qui se font entendre avec force, et voilà le camp des Madianites plongé dans la panique et les voilà amenés à se causer des ravages et à attirer la destruction sur eux-mêmes. C’est ainsi que grâce à ce stratagème inspiré du Ciel, Gédéon délivra les armées d’Israël menacées. {WHR: 58.1}

Et aujourd’hui, tout comme Gédéon, face à l’opposition, se vit obligé de recourir à un stratagème approprié, au moyen de ses 300 hommes d’élites, Jizréel se voit de même dans l’impérieuse nécessité de recourir à un stratagème Céleste par le biais de ses trois divisions d’élites -(1) Le Coin, (2) L’Édition Spéciale Conférence Générale Année 1950, et (3) La Maison Blanche Recrute Des Ouvriers. En silence, et illuminées de la lumière de la vie, elles avancent malgré l’opposition pour atteindre les cœurs captifs. Mais quels obstacles, quelles difficultés, quels dangers Diaboliques, ô combien terribles, la Vérité doit-elle abattre pour avancer. {WHR: 58.2}

Ainsi en a-t-il toujours été. Et personne ne saurait de façon réaliste s’attendre à ce que les obstacles d’aujourd’hui soient moins importants que ceux auxquels fut confronté en son temps, la Vérité incarnée elle-même, JÉSUS en personne. Par exemple, lorsque « la fête des tabernacles était proche, » « Ses frères… lui dirent : Pars d’ici et va en Judée afin que Tes disciples voient aussi les œuvres que Tu fais…. Puis JÉSUS leur dit : Mon temps n’est pas encore venu, mais votre temps est toujours prêt. Montez, vous, à cette fête ; pour Moi Je n’y monte pas encore parce

58

que Mon temps n’est pas encore accompli… Lorsque Ses frères furent montés à la fête, Il y monta aussi Lui-même, non publiquement, mais comme en secret. » Jn. 7 : 2, 3, 6, 8, 10. {WHR: 58.3}

Pensez-y ! Le SEIGNEUR Lui-même se voyant dans l’obligation de recourir à ce même type d’expédient, à la troisième heure symbolique pour accomplir Son dessein à la fête des tabernacles ; tout comme ce Recruteur se voit dans l’obligation d’y recourir pour accomplir Son dessein maintenant à la onzième heure. Par nécessité, Il dit aux disciples que Son heure n’était pas encore venue, mais dès qu’ils furent partis, Il se précipita d’y aller comme en secret. Est-ce qu’une telle prudence serait une raison valable pour qu’ils Le traitent de « menteur » ! {WHR: 59.1}

Lorsqu’on est conscient des dangers tels que nous les vivons réellement aujourd’hui, on ne devrait plus s’étonner, de ce que bien des années jadis, l’Inspiration exposait de manière étonnante la condition de Laodicée en ces termes: {WHR: 59.2}

« Qui peut vraiment dire : ‹Notre or est éprouvé par le feu, nos vêtements ne sont pas souillés par le monde› ? J’ai vu notre Instructeur déchirer de prétendus vêtements de justice et mettre à nu la souillure qu’ils recouvraient. Puis Il me dit : ‹Ne vois-tu pas comme ces gens ont caché d’une manière prétentieuse leur souillure et leur corruption ? … Quoi donc ! La cité de Mon Père est devenue un lieu de commerce, d’où la présence divine et la gloire se sont retirées ; c’est pourquoi il y a de la faiblesse, c’est pourquoi la force manque.› » —Testimonies, Vol. 8, p. 250 (Témoignages pour l’Église, Vol. 3, p. 303). {WHR: 59.3}

« …Notre continuelle infidélité nous a séparés de DIEU. Le SEIGNEUR ne nous a pas fermés le ciel, mais c’est notre continuelle infidélité qui nous a séparés de DIEU. L’orgueil, la convoitise et

59

l’amour du monde cohabitent dans les cœurs qui se sont libérés de la crainte d’être repoussés ou condamnés. Des péchés graves inspirés par l’orgueil se sont introduits parmi nous. Et cependant l’idée qui prévaut est que l’église connaît un état florissant où règnent la paix et la prospérité spirituelle. {WHR: 59.4}

« L’église s’est détournée de son Chef, CHRIST ; elle retourne résolument vers l’Égypte. Pourtant, il en est que quelques-uns qui sont inquiets ou étonnés de leur manque de puissance spirituelle. Le doute et même l’incrédulité à l’égard des témoignages de l’Esprit de DIEU apparaissent un peu partout dans nos églises, ce qui est conforme à la volonté de Satan. Les ministres qui prêchent le moi au lieu de prêcher CHRIST le veulent bien ainsi. Les témoignages ne sont pas lus et ne sont pas appréciés. DIEU vous a parlé. La lumière a resplendi de sa parole et des témoignages. Mais ils ont été tous deux considérés à la légère et méprisés. Cela se voit au manque de pureté, de dévotion, et de foi sincère qui existent parmi nous. » — Testimonies, Vol. 5, p. 217. (Service Chrétien p. 49) {WHR: 60.1}

« Le message à l’église de Laodicée est une terrible accusation portée contre le peuple de DIEU d’aujourd›hui. » {WHR: 60.2}

« …Dans le message à Laodicée, le peuple de DIEU est décrit comme se trouvant dans une position de sécurité charnelle. Les Laodicéens se sentent à leur aise et croient avoir atteint un niveau Spirituel élevé. ‹Tu dis : Je suis riche, je me suis enrichi, je n’ai besoin de rien, et tu ne sais pas que tu es malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu.› » {WHR: 60.3}

« Quelle terrible désillusion que de croire fermement que tout va bien alors qu’on est sur un mauvais chemin ! Le message du Témoin Fidèle surprend le peuple de DIEU dans cette triste

60

 situation, mais l’église ignore en toute bonne foi dans quelle condition déplorable elle se trouve aux yeux de DIEU. Alors que ceux à qui s’adresse le message se flattent d’être parvenus à un niveau spirituel élevé, le Témoin Fidèle vient mettre fin à leur sentiment de sécurité en leur faisant connaître leur vraie condition de pauvreté et d’aveuglement spirituels. Cette accusation si catégorique et si sévère ne peut être fausse, car il s’agit d’une déclaration du Témoin Fidèle. Et son témoignage doit être vrai. » — Testimonies Vol. 3, pp. 252, 253 (Témoignages pour l’Église, Vol. 1, pp. 374-375). {WHR: 60.4}

Ô terrible tragédie ! La grande majorité des bergers de Laodicée, qui ont la charge du troupeau du SEIGNEUR sont à ce point trompés par l’Ennemi, à qui ils donnent involontairement la main lorsqu’ils osent adopter une attitude d’opposition, et qu’ils essaient de vaincre même le tout-puissant Défenseur des enfants de DIEU. Comment, ô comment ces bergers égarés, ainsi que leur troupeau captif pourraient-ils être secourus du danger ? Ainsi par ces lignes, dans un dernier effort afin de libérer, non seulement les victimes de leurs mains, mais aussi de les libérer d’eux-mêmes, l’Esprit de Vérité se présente afin d’embaucher tous ceux qui répondront à l’Appel pour venir « Au secours de L’ÉTERNEL, au secours du SEIGNEUR contre les hommes vaillants. » Jg. 5 : 23. {WHR: 61.1}

Ainsi donc, aujourd’hui, à la onzième heure, le Recruteur rassemble ses forces dans le monde entier pour rallier la bannière du Prince de la Vérité en vue de l’assaut imminent du jour J du Ciel contre les abominations qui sont perpétrées par les hypocrites -le fleuve lancé par le dragon (Ap. 12 : 15). Cependant, bientôt, la terre ouvrira sa bouche et engloutira « le fleuve. » Ceux qui seront épargnés, « le reste, » « les rescapés d’Israël » (Es. 4 : 2), le premier contingent des commandos pour CHRIST, « manifesteront une telle fermeté et une telle détermination dans leur témoignage qu’ils briseront les obstacles de Satan. » — Testimonies to

61

Ministers, p. 413. Ils lui « écraseront la tête » quand il mènera bataille contre eux (Gn. 3 : 15 ; Ap. 12 : 16, 17). {WHR: 61.2}

L’importance suprême en vue d’une action décisive et immédiate de la part de tous, trouve écho dans l’emphase terrible de l’imminence du jour de L’ÉTERNEL et en conséquence dans la courte durée du temps qu’il nous reste afin d’accomplir les préparatifs nécessaires pour résister au feu purificateur de ce jour-là. Dans l’attente d’un tel évènement, les lignes familières qui vont suivre sont plus que jamais d’actualité : {WHR: 62.1}

« …Mais aujourd’hui le temps est presque fini, et ce que nous avons mis des années à apprendre, d’autres devront l’apprendre en quelques mois. Il leur faudra aussi beaucoup désapprendre pour pouvoir beaucoup apprendre. » — Premiers Écrits, p. 67. {WHR: 62.2}

« Le temps est court, et ce que nous devons faire doit l’être sans tarder. Décidez-vous à racheter le temps. Ne cherchez pas votre propre plaisir. Réveillez-vous. Emparez-vous de l’œuvre avec de nouvelles dispositions de cœur. Le SEIGNEUR ouvrira la voie devant vous. Faites tous les efforts possibles pour travailler dans les rangs de CHRIST avec douceur et humilité en comptant sur Lui pour être forts. Comprenez la tâche que le SEIGNEUR vous demande d’accomplir ; et en plaçant votre confiance en DIEU, vous serez en mesure d’aller de force en force, et de grâce en grâce. Vous pourrez vous adonner à la tâche avec diligence, avec persévérance en faveur du peuple de DIEU tant que vous en aurez l’opportunité ; car la nuit vient où personne ne peut travailler. » — Testimonies, Vol. 9, p. 200 {WHR: 62.3}

« …Les évènements de la fin vont se précipiter. » — Testimonies, Vol. 9, p. 11 (Témoignages pour l’Église, Vol. 3, p. 335). {WHR: 62.4}

L’appel en vue de l’inscription qui vous est adressé aujourd’hui, exige d’autre part, que vous vous décidiez immédiatement

62

, car l’école, pendant les premiers mois de l’année dans le cadre de la préparation pour la « vigne » ne peut accueillir que 60 étudiants environ. Des formulaires d’admission vous seront envoyés à la demande. Adressez toutes vos communications à la Commission Ministérielle de Recrutement à : *Centre de Mont Carmel, Waco, Texas .(*Adresse actuelle : 2500 Mount Carmel Drive Waco, Texas 76710.) Ne remettez rien à plus tard de peur que vous ne soyez privés, mes Frères, de la plus grande opportunité de votre vie. L’Esprit plaide avec vous au nom de tout ce qui est sensé et raisonnable. Ne méprisez pas et ne retardez pas votre préparation en vue de cette œuvre mémorable qui est devant vous ; Vous ne sauriez manquer à l’appel. Que la vision saisissante d’Esaïe annonçant des résultats inégalés de l’œuvre de la onzième heure vous appelle et vous inspire à l’action immédiate et tous azimuts: {WHR: 64.5}

« Lève-toi, sois éclairée, car ta lumière arrive et la gloire de L’ÉTERNEL se lève sur toi. Voici les ténèbres couvrent la terre, et l’obscurité les peuples. Mais sur toi, L’ÉTERNEL se lève, sur toi, Sa gloire apparaît. Des nations marchent à la lumière et des rois à la clarté de tes rayons. {WHR: 63.1}

« Porte tes yeux alentour, et regarde, tous ils s’assemblent, ils viennent vers toi. Tes fils arrivent de loin et tes filles sont portées sur les bras. Tu tressailliras alors et tu te réjouiras, et ton cœur bondira et se dilatera, quand les richesses de la mer se tourneront vers toi, quand les trésors des Nations viendront à toi. Tu seras couverte d’une foule de chameaux, de dromadaires de Madian et d’Epha ; ils viendront tous de Séba. Ils porteront de l’or et de l’encens ; ils publieront les louanges de L’ÉTERNEL. Les troupeaux de Kédar se réuniront chez toi; les béliers de Nébajoth seront à ton service ; Ils monteront sur Mon autel et Me seront

63

agréables, et Je glorifierai la maison de Ma gloire. Qui sont ceux-là qui volent comme des nuées, comme des colombes vers leurs colombiers ? Car les îles espèrent en Moi et les navires de Tarsis sont en tête, pour ramener de loin tes enfants avec leur argent et leur or, à cause du nom de L’ÉTERNEL ton DIEU, du Saint d’Israël Qui te glorifie. Les fils de l’étranger rebâtiront tes murs et leurs rois seront tes serviteurs ; car Je t’ai frappé dans Ma colère, mais dans Ma miséricorde, J’ai pitié de toi. {WHR: 63.2}

« Tes portes seront toujours ouvertes, elles ne seront fermées ni jour ni nuit, afin de laisser entrer chez toi les trésors des nations et leurs rois avec leur suite. Car la nation et les royaumes qui ne te serviront pas périront. Ces nations-là seront exterminées. » Es. 60 : 1-12 {WHR: 64.1}

Le prophète Osée, lui aussi, vit en vision le grand rassemblement de tous les enfants de DIEU, maintenant, à la onzième heure : {WHR: 64.2}

« Car les fils d’Israël resteront beaucoup de jours sans roi, et sans prince et sans sacrifice et sans statue et sans éphod ni théraphim. Ensuite, les fils d’Israël retourneront et rechercheront L’ÉTERNEL leur DIEU, et David, leur roi, et se tourneront avec crainte vers L’ÉTERNEL et vers Sa bonté, à la fin des jours. » Os. 3 : 4, 5 (Version J. N. DARBY). {WHR: 64.3}

« Les enfants de Juda et les enfants d’Israël se rassembleront, se donneront un chef et sortiront du pays ; car grande sera la journée de Jizréel. » Os. 2 : 2. {WHR: 64.4}

La vision d’Osée, citée plus haut, n’envisage pas seulement la destruction par DIEU, de Son ancien Royaume (dans le

64

type), et de la dispersion du peuple de DIEU qui s’en est suivie, dans le monde entier ; ce qui a eu comme conséquence, la perte de son identité et le fait qu’il fut assimilé par les nations Païennes pendant de nombreux siècles. Elle envisage aussi la glorieuse restauration de Son Royaume (dans l’antitype), et le rassemblement, qu’Il opérera par la suite, de tous Ses enfants d’entre toutes les nations, au moment où Il achèvera l’œuvre évangélique. De plus, le contenu de la vision d’Osée, pour notre temps, indique de manière tout à fait claire que cette grande œuvre mondiale de rassemblement ne saurait commencer sans que « Jizréel » n’apparaisse pas en scène. Et qui peut raisonnablement supposer que Satan permette que cette réalisation suprême de l’évangile, à la onzième heure, soit un succès, sans que les puissantes forces des ténèbres ne s’y interposent jusqu’au bout ? Ou que quelqu’un puisse supposer un instant, que le Tout-Puissant n’ait pas envisagé cette situation, et n’ait pas prévu les moyens d’y faire face ; l’un de ces moyens étant le nom allégorique de Jizréel, le nom d’emprunt de Son agent de la onzième heure. Par ce simple moyen, (au nom peu familier), le Ciel désarme l’opposition avec un bon accueil réservé au Recruteur (la voix de Jizréel) et Lui permet de survivre à la poubelle, au feu, et d’atteindre ainsi les esprits troublés par le mensonge et les cœurs endurcis par les préjugés. {WHR: 64.5}

Grâce à ce moyen victorieux, contre la conspiration de Satan, non seulement les élus, mais la terre entière aussi « entendra Jizréel, » et en conséquence, « Grand » « sera le jour de Jizréel. » Os. 2 : 24 ; 2 : 2. (Une exposition détaillée de toute la prophétie d’Osée peut être envoyée sur demande.) {WHR: 65.6}

Dans ces pages mes Frères, cet appel solennel que DIEU vous adresse ne représente qu’une infime partie du message de la onzième heure, qui retentit dans tout Laodicée comme la sirène

65

claire d’une alarme à incendie couplée d’un carillon de cloches d’église. N’allez-vous pas répondre avec Esaïe à « la voix du SEIGNEUR, et dire résolument : « Me voici, envoie-moi »? Es. 6 : 8. {WHR: 65.7}

Vos yeux bien ouverts à la Parole de DIEU, vos oreilles bien imperméables aux ouï-dire, vos cœurs bien vidés des préjugés et des opinions préconçues, prenez garde par amour pour votre âme, au son de cet appel qui retentit dans ces lignes. Convenez une fois pour toutes que puisque l’ancien message, le jugement des morts, est déjà éclipsé par le nouveau message, le jugement des vivants, il ne reste qu’un choix judicieux à faire par amour pour vous-mêmes et par amour pour les autres, c’est celui de vous déclarer ouvertement comme l’un des ouvriers du SEIGNEUR à la onzième heure ; ce qui Lui permettra bientôt de vous révéler devant le monde entier. Sinon dans peu de temps, vous serez totalement dépourvus de message. Ne vous laissez pas influencer par les rumeurs et par les ouïdire ; prêtez l’oreille au conseil qui suit : {WHR: 66.1}

« Ô que le SEIGNEUR vous guide ! Ne permettez jamais, ne fût-ce qu’un instant, aux ouï-dire de vous pousser à l’action. » — Testimonies to Ministers, p. 299. {WHR: 66.2}

« Ne vous laissez jamais, jamais influencer par des rumeurs. » — Testimonies, Vol. 3, p. 507. {WHR: 66.3}

On a pu vous dire que rien de bon ne sort de cet endroit. On avait aussi dit à Nathanaël que rien ne sortait de bon de Nazareth. Il est cependant raisonnable de faire comme lui « de venir et de voir » et d’être ainsi « un vrai Israélite dans l’esprit duquel il n’y a point de fraude. » Refusez de vous laisser influencer par les mauvaises rumeurs, par les ouï-dire, par le mépris et les calomnies. Servez-vous fidèlement au contraire, de vos yeux, de vos oreilles,

66

et de votre esprit. Vous serez alors aussi heureux que lui, et combien il l’était ! {WHR: 66.4}

Aussi n’oubliez jamais qu’il y a et qu’il y aura toujours de ceux qui s’attendent à ce que les théories de la dénomination de toutes sortes s’harmonisent avec la Vérité Céleste révélée. Impossible ! Ceux qui veulent être de fidèles Adventistes du Septième jour considéreront de tout cœur le conseil et l’avertissement qui vont suivre : {WHR: 67.1}

« …Ces dirigeants… n’envisagent pas la possibilité qu’ils aient pu mal comprendre la Parole. Ils n’ouvriront pas leur cœur afin de discerner qu’ils aient mal interprété et qu’ils aient fait une mauvaise application des Écritures, qu’ils aient échafaudé de fausses théories, qu’ils appellent les principes fondamentaux de notre foi…. Même les Adventistes du Septième jour courent le danger de fermer leurs yeux à la vérité telle qu’elle est en JÉSUS parce qu’elle contredit quelque chose qu’ils ont considérée comme vérité acquise, mais dont l’Esprit de DIEU montre que ce n’est pas la vérité. » — Testimonies to Ministers, p. 70. {WHR: 67.2}

« …Que les hommes ne sentent pas qu’il est de leur prérogative de donner au monde ce qu’ils jugent être la vérité, et qu’ils refusent de présenter tout ce qui est contraire à leurs idées. Cette tâche ne leur revient pas. De nombreux points se révèleront comme une vérité claire, mais n’auront pas l’assentiment de ceux qui pensent que leurs interprétations des Écritures sont toujours justes. Il faut que des changements décisifs soient faits s’agissant d’idées que certains ont acceptées comme indiscutables. » — Testimonies to Ministers, p. 76. {WHR: 67.3}

Il faut aussi s’attendre à ce qu’il y aura aussi de ceux que l’Ennemi convaincra ni de lire, ni de débattre de doctrines impopulaires.

67

Mais aussi vrai que DIEU existe, le Diable a déjà réservé pour l’enfer tous ces gens-là avant même que le feu n’y soit allumé. Nous espérons vivement qu’ils en sortiront maintenant, alors que c’est possible. Les étudiants sages ne font pas reposer leurs jugements d’après les théories des hommes et tous ceux qui prétendent avoir une vérité Biblique. Ils les jugent d’après la Bible seule. {WHR: 67.4}

Mes Frères, « Venez et voyez » pour vous-mêmes ; c’est alors que vous vous rendrez compte pourquoi DIEU lance une terrible accusation contre nous tous, nous, Laodicéens : {WHR: 68.1}

« Parce que tu dis : Je suis riche, je me suis enrichi, et je n’ai besoin de rien, et parce que tu ne sais pas que tu es malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu ; Je te conseille d’acheter de Moi de l’or éprouvé par le feu, afin que tu deviennes riche, et des vêtements blancs afin que tu sois vêtu, et que la honte de ta nudité ne paraisse pas, et un collyre pour oindre tes yeux afin que tu voies. Moi, Je reprends et Je châtie tous ceux que J’aime. Aie donc du zèle et repens-toi. Voici, Je me tiens à la porte, et Je frappe. Si quelqu’un entend Ma voix et ouvre la porte, J’entrerai chez lui, Je souperai avec lui, et lui avec Moi. » Ap. 3 : 17-20. {WHR: 68.2}

Mes Frères, que nous réalisions pleinement aujourd’hui, que le fait d’ouvrir sa porte au SEIGNEUR ne signifie pas qu’il faille prêter l’oreille aux prétendus sages qui n’embrassent jamais une vérité impopulaire mais qui courent toujours vite chargés de leurs propres théories. Ceux qui suivent CHRIST prennent le temps d’examiner, pour eux-mêmes, ce que déclare la Parole de DIEU, et non pas ce que les ennemis de DIEU essaient de lui faire dire. Ils savent que « ni les jeunes, ni les vieux ne sont excusables de compter sur l’expérience d’autrui sans chercher à faire leurs propres expériences. L’Ange me dit : ‘Maudit soit l’homme qui se confie dans l’homme, qui prend la chair pour son appui.’… » {WHR: 68.3}

68

« Il faut que tous, hommes, femmes, jeunes, demandent à DIEU le courage moral, la fermeté dans leurs desseins, la force d’âme et la persévérance. Il faut à tous un esprit qui ne se contente pas des affirmations d’autrui, mais qui accepte ou rejette ce qui se présente à lui après un examen sérieux, qui soupèse chaque question et en parle au SEIGNEUR dans ses prières. » — Testimonies, Vol. 2, p. 130 (Témoignages pour l’Église, Vol. 1, p. 230). {WHR: 69.1}

En bref, les enfants de DIEU sont intrépides, candides ; ce sont des étudiants studieux et non pas des automates, des dogmatiques sectaires et des gens qui lisent en surface. {WHR: 69.2}

« Combien d’hommes aujourd’hui dans ce monde n’approfondissent pas suffisamment l’étude de la parole. Ils ne s’arrêtent qu’à la surface. Leurs réflexions ne sont pas suffisamment poussées pour considérer les difficultés et en débattre. Ils refusent d’examiner tous les sujets qui leur sont présentés dans le cadre d’une étude réfléchie et dans un esprit de prière et avec la prudence et l’intérêt nécessaires pour découvrir le point controversé. Ils discutent de choses dont ils n’ont pas entièrement et soigneusement soupesé la valeur. » — Testimonies, Vol. 4, p. 361. {WHR: 69.3}

L’Ennemi fera tout ce qui est en son pouvoir pour nous faire croire à tous, que les passages de l’écriture débattus dans ces lignes sont mal interprétés et que les Témoignages sont « tirés de leur contexte. » Il a déjà fermement implanté dans l’esprit des membres et des pasteurs, l’idée que « nous n’avons pas besoin de vérité additionnelle, ni de plus grande lumière » (Gospel Workers, p. 300 Le Ministère Évangélique, p. 294) et que l’Esprit de Prophétie le déclare. Il a bien sûr implanté ces deux mensonges dans l’esprit du peuple, il y a bien longtemps jadis, en s’efforçant de tromper les élus de DIEU et de les amener à jeter leur « perle de grand prix. » Mt. 13 : 46. La seule défense et la seule protection, sera par conséquent que personne ne lui permette de contrôler son esprit : les humains ne sont pas des chevaux que les cavaliers contrôlent avec des mors dans la bouche. Que chacun

69

affirme avec force le droit et la responsabilité que DIEU lui a donnés de soumettre tout ennemi de la vérité à un test, et de demander respectueusement que tous les ennemis du Recruteur produisent quelque chose de meilleur ou tout au moins quelque chose d’aussi parfait à la place de ce qu’Il montre d’après les Écritures ; ou qu’il tombe comme il convient dans le silence « d’or, » et qu’il se mette à étudier diligemment les Écritures. Obligez-les à produire les chapitres et les versets, les pages et les paragraphes prouvant l’authenticité des déclarations qu’ils citent si souvent, « Nous avons la vérité suffisante pour nous conduire jusqu’à la fin, nous avons toute la lumière dont nous avons besoin. » Bien sûr, de telles preuves ne seront pas disponibles, car de telles déclarations ne se trouvent pas dans les pages de l’Inspiration. En fait, c’est tout à fait le contraire, comme le montre le terrible reproche adressé à Laodicée pour ses opinions erronées. (Voir Testimonies, Vol. 3, pp. 252, 253 ; Témoignages pour l’Église, Vol. 1, p. 375). {WHR: 69.4}

« Et qu’il y ait au milieu de lui Noé, Daniel et Job, Je suis vivant dit le SEIGNEUR L’ÉTERNEL, ils ne sauveraient ni fils, ni filles, mais ils sauveraient leur âme par leur justice. » Ez. 14 : 20. {WHR: 70.1}

« …Lorsque l’élève abandonne sa faculté de raisonner et de juger par lui-même, il est incapable de distinguer entre la vérité et l’erreur et devient la proie facile de la séduction. Il se laisse facilement entraîner à suivre la tradition… L’esprit qui compte sur le jugement d’autrui aboutira fatalement tôt ou tard à l’erreur. » — Education, pp. 230, 231 (Éducation, p. 234). {WHR: 70.2}

Finalement mes Frères, vous qui êtes des étudiants de la Bible et de l’Esprit de Prophétie, doués de discernement, serez très sensibles au fait que la vaste majorité des membres ont tout simplement des difficultés à reconnaître que cette « étonnante dénonciation » à l’adresse de Laodicée s’applique à eux (Testimonies

70

, Vol. 3, p. 252 ; Témoignages pour l’Église, Vol. 1, p. 375). Et s’ils font le choix de rester aveugles, il ne sera pas pour vous étonnant qu’ils rejetteront par conséquent cet indiscutable « renouvellement du témoignage » du Témoin Fidèle, (Gospel Workers, p. 307 ; Le Ministère Évangélique, p. 301) « dont dépend la destinée de l’Église. » — Premiers Écrits, p. 270. Vous ne serez pas non plus surpris de savoir, relation oblige, que le criblage tant attendu (Premiers Écrits, p. 270) proviendra du fait que certains prendront position du côté des messagers de la Lumière, du côté du SEIGNEUR, et que d’autres » prendront position du côté des émissaires des ténèbres, du côté de l’Ennemi. {WHR: 70.3}

Tous ceux qui ont eu l’intégrité de lire ces pages jusqu’ici, et le discernement de reconnaître la Vérité quand elle se manifeste, ne se rangeront plus du côté de la foule de Laodicée, qui s’accroche encore à l’orgueil total selon lequel « ils n’ont besoin de rien » (qu’ils ont toute la Vérité nécessaire pour les conduire jusqu’à la cité aux Portes de Perles), au point qu’une telle position ferait de DIEU un menteur. Mes Frères, dès que vous aurez vu pour vous-mêmes, vous réaliserez la véracité du témoignage du SEIGNEUR et vous vous exclamerez de tout cœur : « J’étais aveugle et maintenant je vois ! » Jn. 9 : 25 -« Me voici SEIGNEUR…, Envoie-moi. » Es. 6 : 8. Vous verrez, seulement alors, que la phase de 1844 du Message du Troisième Ange, le jugement des morts, n’en est rien que la phase préliminaire ; il n’en est pas la phase finale -et non pas le jugement des vivants. {WHR: 71.1}

Puisque, responsabilité implacable, vous devez cette Vérité salvatrice à vous-mêmes et au monde, n’allez-vous pas vous résoudre maintenant à répondre à l’appel miséricordieux que DIEU vous lance ? N’allez-vous pas profiter de cette opportunité sans pareille qui vous permet de vous nourrir de cette « nourriture en temps convenable, » disponible aujourd’hui, et gagner le Paradis sans que vous ne soyez obligés d’investir ou de perdre un centime ? {WHR: 71.2}

71

Vous n’aurez rien à perdre, si ce n’est vos péchés, vos craintes, vos soucis, vos incertitudes, vos larmes, mais vous aurez tout à gagner. {WHR: 72.1}

Cependant ne perdez jamais de vue que le fait de prendre position pour la Vérité progressive est un principe et une pratique qui ont toujours exigé un prix extrêmement élevé ; aussi élevé trop souvent que celui du martyr, et jamais inférieur à celui de l’excommunication. {WHR: 72.2}

« Et pour punir ceux qui étaient supposés faire le mal, l’église a eu recours au pouvoir temporel. Ceux qui ne reconnaissent pas les doctrines officielles ont été emprisonnés, torturés mis à mort, à l’instigation d’hommes qui prétendaient agir avec l’assentiment du CHRIST. Mais cet Esprit n’est pas le Sien, c’est celui de Satan qui inspire de tels actes ! La persécution est la tactique de Satan pour placer le monde sous sa dépendance. En infligeant de tels traitements à ceux qu’elle croyait dans l’erreur, l’église a donné de DIEU une caricature. » — CHRIST’s Object Lessons, p. 74 (Les Paraboles de JÉSUS, p. 59). {WHR: 72.3}

Mais puisque l’église est pratiquement partout sous la domination de l’Etat et qu’elle se voit complètement impuissante pour imposer la peine d’emprisonnement, de la torture, de la mort, comme l’ont fait fréquemment ses prédécesseurs pour punir les prétendus hérétiques, la menace de l’excommunication, est donc le prix le plus élevé que la Dénomination peut imposer à tous ceux qui oseraient réveiller ses membres de leur sommeil. Elle devient également l’arme la plus terrible qu’elle utilise, pour persuader ceux qui sont réveillés, de se rétracter et de retomber dans l’assoupissement et le sommeil de Laodicée. En fait, cette pratique tyrannique permet, cependant, à ceux qui suivent l’Inspiration de réaliser maintenant avec acuité que les agents subversifs de Satan contrôlent totalement la Dénomination et qu’ils font tout ce

72

qu’ils peuvent pour jeter dehors ceux qui oseraient prêter l’oreille à la Voix du DIEU Omnipotent, qui s’élève au-dessus de celle des hommes que l’on vénère ; ceci en dépit du fait qu’elle a toujours carrément condamné les autres dénominations pour avoir excommunier les non-conformistes. En fait, nous l’entendons décrier avec force une telle tyrannie, il y a à peine quinze ans, lorsqu’elle déclarait dans l’éditorial suivant : {WHR: 72.4}

« La religion populaire s’est éloignée considérablement des vues que partageaient ses pères fondateurs. Pour être un hérétique aujourd’hui, il suffit d’épouser les doctrines originelles qui ont servi de fondation à sa dénomination… {WHR: 73.1}

« Chassé de l’église parce qu’on croit à la Bible ! N’est-ce pas le triste commentaire que l’on peut faire sur la religion aujourd’hui ? Pas étonnant que JÉSUS ait dit, ‹Quand le Fils de l’Homme viendra, trouvera-t-Il la foi sur la terre ?’ »Alonzo Baker, Les Signes des Temps, 5 Février 1935, p. 11. {WHR: 73.2}

Mais le fait qu’elle ferme les yeux, dans sa propre maison, sur le mal même qu’elle condamnait chez les autres, ne la qualifie pas pour l’accomplissement de la tâche Divine, comme ne le serait pas un chien muet (Es. 56 : 10), pour la garde de la maison de son maître. Non seulement elle

« n’aboierait pas » (Testimonies, Vol. 5, p. 211 ; Témoignages pour l’Église, Vol. 2, p. 73), mais elle n’entendrait pas la voix de DIEU qui condamne ses pratiques inavouables, tandis qu’Il fortifie la foi et le courage de ceux qu’elle « jette dehors, » comme le passage suivant nous le déclare en des termes prophétiques : {WHR: 73.3}

« Écoutez la Parole de L’ÉTERNEL, vous qui craignez Sa Parole ; voici ce que disent vos frères, qui vous haïssent et vous repoussent à cause de Mon nom : Que L’ÉTERNEL montre Sa gloire

73

et que nous voyions votre joie ! Mais ils seront confondus. » Es. 66 : 5. {WHR: 73.4}

« Heureux serez-vous lorsque les hommes vous haïront, lorsqu’on vous chassera, vous outragera et qu’on rejettera votre nom comme infâme, à cause du Fils de l’homme ! Réjouissez-vous en ce jour-là et tressaillez d’allégresse parce que votre récompense sera grande dans le Ciel. Car c’est ainsi que leurs pères traitaient les prophètes. » Lu. 6 : 22, 23. {WHR: 74.1}

Mes Frères, puissiez-vous faire le bon choix, assurez-vous de vous tenir debout sur le Mont Sion avec l’Agneau, prêts à vous embarquer dans les soucoupes volantes du Ciel, (Premiers Écrits, pp. 287, 288) au son de la trompette, qui se fera entendre dans le monde entier, au moment où DIEU achève l’œuvre Du jugement avec Son peuple avec Son corps pastoral et son quartier général -La Conférence Générale. {WHR: 74.2}

74

La Commission Ministérielle De Recrutement.

shepherds-rod-white-house-recruiter-recruiting-commission-sheaves

WHR-EAGLE-SHEAF


Laissez une réponse

Your email address will not be published. Required fields are marked *