L’Association Davidian Seventh-Day Adventists (Une Association Constituée en Église)




Brochure N° 1—Édition Spéciale Avant la « Onzième Heure »

Brochure N° 1—Édition Spéciale Avant la « Onzième Heure »

tract-1-1200x675.jpg

1

Copyright, 1933, 1940, 1941

Tous droits réservés

V. T. HOUTEFF

2

PRÉFACE

GUETTER PERSONNELLEMENT TOUT RAYON DE LUMIÈRE

   Celui qui confie à un autre le soin d’examiner à sa place un message venant de DIEU, fait de la chair son appui, et agit par conséquent en insensé, dépourvu de jugement personnel. Et « l’esprit qui compte sur le jugement d’autrui aboutira fatalement tôt ou tard à l’erreur. » Education, p. 231 (version anglaise) ; Éducation, p. 235 (version française) {TN1:3.1}

   De même, celui qui permet aux préjugés de l’empêcher d’examiner en toute sincérité quelque chose de nouveau venant au nom du SEIGNEUR, se montre inconsciemment infidèle. {TN1: 3.2}

   Celui qui également se satisfait de ses connaissances actuelles de la Parole de DIEU, dit en effet : « Je suis riche, je me suis enrichi, et je n’ai besoin de rien. » {TN1: 3.3}

   Toutes les personnes qui, de diverses manières jouent le rôle de celles qui suscitent la condamnation portée contre Laodicée, et qui de ce fait, réalisent la prophétie qu’elles ne devraient pas se réaliser, se préparent à être vomies de la bouche de DIEU. (Ap. 3 : 14-18). Et si elles persistent dans leur attitude d’autosatisfaction, montrant qu’elles ont toute la vérité, et qu’elles n’ont ainsi besoin de rien d’autre, elles mépriseront toute nouvelle personne qui prétend avoir une vérité, et jetteront le message au rebut, parce qu’il ne vient pas par le canal espéré. Il est donc certain, que même si cette brochure n’était pas la révélation de la prophétie, il est inévitable que lorsque la

3

révélation de la prophétie deviendrait effectivement réalité, elles la traiteraient de la même manière, et en conséquence, rejetteraient leur salut ! {TN1: 3.4}

   Tous ceux qui, à travers les âges, ont mis leur confiance dans des soi-disant hommes sages et des Chrétiens de premier-plan de leur temps, tous connus pour être des hommes pieux, se sont vus privés de la couronne éternelle par ces hommes-là mêmes ; tout comme les Juifs, du temps du CHRIST, pour avoir failli d’assumer la responsabilité de leur propre salut. Croyant imprudemment en la sagesse de soi-disant « grands hommes » de leur temps, ils refusèrent de croire à la Parole de CHRIST : « Oh Père, SEIGNEUR du ciel et de la terre… Tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents et tu les as révélées aux enfants » Mt. 11 : 25. « Qui est le sage ? Qui est le scribe… DIEU n’a-t-il pas convaincu de folie la sagesse du monde ? » 1 Co. 1 : 20 {TN1: 4.1}

   «… Si un message vous parvient et que vous ne le comprenez pas, prenez le temps d’en écouter les explications données par le messager, comparez les textes de l’Écriture entre eux, et jugez ensuite s’il est en conformité avec la Parole de DIEU. » — Testimonies on Sabbath School Work, p. 65. {TN1: 4.2}

   N’allez-vous pas, mon Frère, ma Sœur, cesser de répéter les erreurs des autres ? N’allez-vous pas en tirer avantage ? Si vous le voulez vraiment, vous avez le devoir de vous servir de votre propre jugement dans votre quête de salut, de peur que vous ne parveniez à comprendre la vérité salutaire qui se dégage de cet exposé capital. {TN1: 4.3}

4

ÉDITION SPÉCIALE AVANT LA « ONZIÈME HEURE ! » LES DARDANELLES DE LA BIBLE.

   L’appel d’Ézéchiel au service prophétique est l’une des expériences les plus intéressantes qu’aient eues les anciens prophètes, et la révélation des visions qu’il eut près du fleuve de Kébar, est peut-être de la plus haute importance pour le ciel et la terre, en ce temps-ci, qu’aucune autre vision du récit sacré. Elle révèle en effet de manière remarquable Le Lien Qui unit le Ciel et la Terre, tout comme les Dardanelles relient deux mers importantes. Par conséquent, cette étude relative à la vision d’Ézéchiel, mettant en évidence le fait que la terre soit visitée par la Majesté de l’Univers, peut être à juste titre intitulée : « Les Dardanelles de la Bible ». {TN1: 5.1}

   Le lecteur qui voudrait comprendre au mieux ce symbolisme qui semble en apparence des plus déroutant et compliqué, suivra la représentation qui en est faite en page de couverture et qui est en rapport avec

La Description Que Fait Le Prophète Des Mystères Exposés Dans Les Pages Suivantes. {TN1: 5.2}

   « Et je regardais, et voici, un tourbillon venait du nord, un grand nuage, et un feu s’entortillant, et il y avait une splendeur tout autour, et de son milieu, comme la couleur d’ambre, sortant du milieu du feu. {TN1: 5.3}

   « Et du milieu aussi sortait une ressemblance de quatre créatures vivantes. Et telle était leur apparence, elles avaient la ressemblance d’un homme. Et chacun d’eux avait quatre visages et

5

chacun avait quatre ailes. Et leurs pieds étaient des pieds droits, et la plante de leurs pieds était comme la plante du pied d’un veau ; et ils étincelaient comme la couleur d’un cuivre poli. Et ils avaient des mains d’homme sous leurs ailes, sur leurs quatre côtés, et tous quatre avaient leurs visages et leurs ailes. Leurs ailes étaient jointes l’une à l’autre ; ils ne se tournaient pas, quand ils marchaient, ils allaient chacun droit devant soi. {TN1: 5.4}

   « Quant à la ressemblance de leurs visages, tous quatre avaient le visage d’un homme, et le visage d’un lion du côté droit, tous quatre avaient le visage d’un bœuf du côté gauche, tous quatre avaient aussi le visage d’un aigle. …. {TN1: 6.1}

   « Et je vis comme la couleur d’ambre, comme l’aspect du feu, au-dedans, tout autour ; depuis l’aspect de ses reins vers le haut, et depuis l’aspect de ses reins, vers le bas, je vis comme l’aspect du feu, et il y avait une splendeur tout autour. Comme l’aspect de l’arc qui est dans le nuage en un jour de pluie, ainsi, était l’aspect de la splendeur tout autour.  C’était l’aspect de la ressemblance de la gloire du SEIGNEUR. Et lorsque je le vis, je tombai sur ma face, et j’entendis une voix qui parlait. » Éz. 1 : 4-10, 27, 28. {TN1: 6.2}

   « Et il arriva que, quand Il eut commandé à l’homme vêtu de lin, disant : Prends du feu d’entre les roues, d’entre les chérubins, puis il entra,

6

et se tint près des roues. » Éz. 10 : 6 {TN1: 6.3}

   Nous voilà maintenant appelés à accorder une entière attention à cette scène merveilleuse que vit Ézéchiel sur le bord du fleuve dans les pays des Chaldéens. Puisqu’elle était « l’image de la gloire du SEIGNEUR », cette scène représente à l’évidence

Le SEIGNEUR Assis Sur L’Un De Ses Trônes. {TN1: 7.1}

   Outre cette apparition divine dont Ézéchiel fut le témoin (Éz. 1 : 28), la Bible décrit DIEU assis sur Son trône en trois autres circonstances. L’une vue par Ésaïe, et les deux autres vues par Jean le Révélateur, à savoir :

   1. « … Je vis le SEIGNEUR assis sur un trône haut et élevé, et sa traîne remplissait le temple. Au-dessus se tenaient les séraphins, chacun d’eux avait six ailes avec deux il couvrait sa face ; avec deux il couvrait ses pieds ; et avec deux il volait. Et l’un criait à l’autre, et disait : Saint, saint, saint est le SEIGNEUR des armées ; la terre entière est pleine de sa gloire. Et les poteaux de la porte remuèrent à la voix de celui qui criait, et la maison fut remplie de fumée. » És. 6 : 1-4. {TN1: 7.2}

   2. « Et immédiatement j’étais en l’esprit ; et voici, un trône était placé dans le ciel, et quelqu’un était assis sur le trône. Et autour du trône, il y avait vingt-quatre sièges ; et sur les sièges, je vis vingt-quatre anciens assis, vêtus de vêtements blancs, et ils avaient sur leurs têtes des couronnes

7

 d’or…. Et du trône provenaient des éclairs, des tonnerres et des voix ; et il y avait sept lampes de feu qui brûlaient devant le trône, lesquelles sont les sept Esprits de DIEU. Et devant le trône, il y avait une mer de verre semblable à du cristal, et au milieu du trône et autour du trône, étaient quatre bêtes pleines d’yeux devant et derrière. » Ap. 4 : 2, 4-6. {TN1: 7.3}

   3. « Et il me montra une rivière pure d’eau de vie, claire comme du cristal, provenant du trône de DIEU et de l’Agneau. » Ap. 22 : 1. {TN1: 8.1}

   Puisque le trône vu par Ésaïe était une « traîne » (cortège), et puisqu’à son entrée dans le temple, « les poteaux de la porte remuèrent à la voix de celui qui criait, et la maison fut remplie de fumée » (És. 6 : 1, 4), nous sommes donc en présence d’un trône mobile. À l’inverse, les deux trônes mentionnés dans l’Apocalypse, celui du chapitre 4, devant lequel il y a la « mer de verre », et celui du chapitre 22 devant lequel coule  la « rivière… de la vie », sont des trônes immobiles. {TN1: 8.2}

   Quoique le trône vu par Ézéchiel soit semblable à celui qu’Ésaïe vit en vision, ils sont cependant distincts et séparés. Car dans la vision d’Ésaïe chacun des « séraphins » avait six ailes, tandis que dans la vision d’Ézéchiel chacun des « chérubins » n’avait que quatre ailes. De plus, s’agissant du second, les chérubins se tenaient au-dessous du trône, tandis que pour le premier, ils se tenaient au-dessus de lui. Il est donc rapporté l’existence de quatre trônes : deux trônes immobiles, et deux trônes mobiles. {TN1: 8.3}

8

   En déterminant le lieu où se trouvent le trône d’Apocalypse 4, et le trône d’Apocalypse 22, nous remarquons pour commencer que ce dernier, celui duquel procède la « rivière…de la vie » c’est, déclare le Révélateur, le

« trône de DIEU et de l’Agneau » — celui sur lequel CHRIST s’assit, à la droite de DIEU, après Sa résurrection. Le premier, celui devant lequel se trouve la mer de verre, se trouve (d’après aussi la vision de Jean) dans le lieu très saint du sanctuaire céleste. En effet, Jean vit devant ce trône « sept lampes ardentes » (Ap. 4 : 5) — éléments appartenant au sanctuaire. « Lorsque l’apôtre Jean eut le privilège de contempler en vision le temple de DIEU qui est dans le ciel, il vit en vision devant le trône ”sept lampes ardentes.” — The Great Controversy, p. 414 (La Tragédie des Siècles, p. 449.) {TN1: 9.1}

   Ensuite, s’agissant du Père et du Fils, se levant du trône de DIEU et de l’Agneau — celui où se trouve la rivière de la vie — pour se diriger vers le trône où se trouve la mer de verre, nous lisons ce qui suit : « Je vis le Père se lever de son trône et se rendre dans un chariot de feu au lieu très saint, au-delà du voile et s’y asseoir. Alors JÉSUS se leva de son trône… Puis un chariot aux roues de flammes de feu, entouré par des anges avança près de JÉSUS, qui y monta et fut conduit au lieu très saint où le Père était assis. » — Premiers Écrits, p. 55. {TN1: 9.2}

   Rapportant ce même évènement tel qu’il le vit en vision, Daniel déclare ce qui suit : « Je contemplais jusqu’à ce que les trônes soient renversés, et que l’Ancien des jours soit assis,

9

Duquel le vêtement était blanc comme la neige, et les cheveux de Sa tête étaient comme de la laine pure : Son trône était comme des flammes de feu, et Ses roues, comme un feu ardent.  Un fleuve de feu sortait et se répandait de devant Lui ; mille milliers le servaient, et dix mille fois dix mille se tenaient devant Lui : le jugement avait lieu, et les livres furent ouverts. » Da. 7 : 9-10. {TN1: 9.3}

   Toutefois, notre plus grand intérêt, à ce stade, c’est de savoir où se trouve le trône vu par Ézéchiel et la mission qui lui est dévolue ; trône au sujet duquel il déclare : « …Je regardais, et voici, un tourbillon venait du nord. » Éz. 1 : 4. Le fait que, selon Ézéchiel, le « tourbillon », enveloppant le trône, « venait, » indique que ce trône, tout comme celui vu par Ésaïe, est un trône mobile, et qu’il arriva près du bord du fleuve du Kébar. {TN1: 10.1}

   « C’est là la créature vivante » poursuit Ézéchiel, « que j’avais vue sous le DIEU d’Israël [Qui est ”au-dessus des chérubins”], près du fleuve du Kébar, et je savais que c’étaient des chérubins. » « Et les chérubins élevèrent leurs ailes, et s’envolèrent de terre à ma vue. » Éz. 10 : 20, 19. {TN1: 10.2}

   Puisque le chariot s’élevant « de terre », indique que dans ce trône particulier, DIEU visite la terre et qu’une fois Sa mission achevée, Il retourne au ciel, notre désir le plus ardent est donc tout naturellement de savoir la réponse à la question suivante :

10

Quand Cette Vision Prophétique S’accomplira-T-Elle ? {TN1: 10.3}

   Selon Ézéchiel 2 : 3 ; 3 : 1, 4, 5, 7, le prophète devait porter son message à toute « la maison d’Israël », (le terme « maison d’Israël » désignant soit l’ensemble des douze tribus, ou uniquement les dix tribus, selon le cas). Cependant, il ne comprit pas la vision. C’eût été le cas, il l’aurait expliquée, au lieu de déclarer : « Puis je vins vers ceux de la captivité à Telabib qui demeuraient près de la rivière de Kébar ; et je m’assis où ils étaient assis, et je restai là tout étonné, au milieu d’eux, sept jours. » Éz. 3 : 15. {TN1: 11.1}

   Puisqu’à l’époque de la vision, la maison de Juda, le royaume des deux tribus, était en captivité dans le pays des Chaldéens, et que la maison d’Israël, le royaume des dix tribus, était en dispersion parmi les nations où il avait été emmené et dispersé quelques années auparavant (2 Rois 17 : 6), Ézéchiel était dans l’impossibilité de leur délivrer le message. Et puisqu’il est à la fois destiné à la maison d’Israël et à la maison de Juda (Ez. 9 : 9), — les douze tribus, — cette vision, par conséquent, conservait un aspect prophétique du temps d’Ézéchiel. {TN1: 11.2}

   De plus, les Juifs jusqu’au temps de CHRIST, n’avaient aucune lumière sur cette prophétie. Sa compréhension leur paraissait comme quelque chose de trop compliquée, et sa lecture comportait même quelque risque pour un esprit moyen. « Tout ce chapitre paraissait si obscur et si plein de mystères aux Hébreux, comme nous l’apprenons

11

de St Jérôme (Ep. ad Paulin…), qu’il ne leur était pas permis de le lire avant l’âge de 30 ans. » Version Douay, note en marge sur Ézéchiel 1 : 5. Et n’ayant découvert aucune lumière dans ce chapitre jusqu’à ce jour, l’église Chrétienne n’a pas beaucoup cherché sinon pas du tout, à en proposer une explication. {TN1: 11.3}

   Et finalement, comme aucune destruction telle que celle qui est décrite dans Ézéchiel 9 ne s’est jamais produite, son accomplissement est, à l’évidence, encore pour l’avenir. {TN1: 12.1}

   Il est donc clair, que la vision conservait un caractère prophétique du temps d’Ézéchiel, et l’a toujours été depuis ce temps-là. Et si jamais elle doit s’accomplir, et non pas demeurer un récit sans portée prophétique et sans intérêt, — ce que DIEU ne fait jamais, — alors son mystère doit bien sûr, être dévoilé et sa réalisation doit être mise à exécution dans un futur proche. {TN1: 12.2}

   À la lumière vive qui se dégage de ces faits, l’on voit donc que le chapitre d’Ézéchiel 9 constitue l’apogée de la vision. Décrivant l’œuvre terrible que le SEIGNEUR doit exécuter quand Il visitera la terre accompagné des chérubins, ce chapitre montre les terribles conséquences que subiront ceux qui rejettent son message [celui de la vision] : ils ne jouiront pas de Ses bénédictions, ils n’hériteront pas le royaume ! Expérience tragique, effroyable, tel sera le sort de tous ceux qui refusent maintenant de se réveiller, et de s’en informer, mais qui choisissent au contraire de rester dans l’ignorance de la vérité qu’elle contient, et de

La Raison Pour Laquelle Le SEIGNEUR Vient Sur Son Trône. {TN1: 12.3}

   Alors que les regards du prophète étaient dirigés vers le nord, il vit « un grand nuage » arriver tel

12

un « tourbillon » sur la terre. Le regardant avec un intérêt intense s’approcher de plus en plus vers la terre, il vit finalement les « créatures vivantes », les « roues » et tout le reste — « l’aspect de la ressemblance de la gloire du SEIGNEUR » Là-dessus, déclare-t-il, « je tombai sur ma face, et j’entendis une voix qui parlait. [c’était à ne pas s’y tromper le SEIGNEUR Lui-même venant annoncer un message à Ézéchiel]. {TN1: 12.4}

   « … Et Il me dit : Fils d’homme, Je t’envoie vers les enfants d’Israël, vers une nation rebelle qui s’est rebellée contre Moi ; eux et leurs pères ont transgressé contre Moi, c’est-à-dire jusqu’à ce jour même. Car ils sont des enfants effrontés et au cœur obstiné, je t’envoie vers eux ; et tu leur diras : Ainsi dit le SEIGNEUR DIEU. Et eux, soit qu’ils entendent, soit qu’ils s’abstiennent, (car ils sont une maison rebelle), toutefois ils sauront qu’il y a eu un prophète au milieu d’eux. Et toi, fils d’homme, ne les crains pas et ne crains pas leurs paroles ; bien que des ronces et des épines soient avec toi, et que tu demeures parmi des scorpions, ne crains pas leurs paroles, et ne sois pas non plus effaré par leur regard, quoiqu’ils soient une maison rebelle. » Éz. 1 : 28 ; 2 : 3-6. {TN1: 13.1}

   « Et Il me dit » poursuit le prophète, « Fils d’homme, va, rends-toi vers la maison d’Israël, et prononce-leur Mes paroles. Car tu n’es pas envoyé vers un peuple au parler inintelligible et à la langue difficile, … dont tu ne puisses pas comprendre les paroles. » Éz. 3 : 4-6. {TN1: 13.2}

13

   Ces paroles ayant force de mandat (d’une grande portée pour chacun de nous), révèlent que le message que reçoit le prophète est destiné uniquement au peuple de DIEU.  Et que par conséquent, par extension logique, l’ensemble de la vision, dont le message fait partie, trouve son accomplissement à un moment où le SEIGNEUR envoie l’avertissement à Son église, qu’en raison de son très bas niveau spirituel — « effrontés et au cœur obstiné », et une « maison rebelle, » — Il fera en son sein une œuvre de scellement et de destruction. Et dans toute la Bible, il n’y a qu’une seule église dans laquelle on trouve une situation qui réponde à celle qui est mentionnée dans la prophétie, pour ce qui est de la condition, de la cause et des conséquences qui en découlent, c’est

L’Église De Laodicée {TN1: 14.1}

   La condamnation d’Apocalypse 3 : 14-18 portée contre les Laodicéens, et celle d’Ézéchiel 2 : 1-7 et 3 : 4-7 portée contre « la maison d’Israël » étant les mêmes, chacune d’elles par conséquent n’est que le complément de l’autre : l’une étant la Révélation de ce que l’autre prophétise. {TN1: 14.2}

   Toutes deux confirment l’avertissement donné par l’Esprit de Prophétie, selon lequel il n’y a pas de plus « grande désillusion que de croire fermement que tout va bien alors qu’on est sur un mauvais chemin ! Le message du Témoin Fidèle surprend le peuple de DIEU dans cette triste situation [au lieu d’être dans une excellente condition], mais l’Église ignore en toute bonne foi dans quelle condition déplorable, elle se trouve aux yeux de DIEU. Alors que ceux à qui s’adresse le message se flattent d’être parvenus à un

14

niveau spirituel élevé, le message du Témoin Fidèle vient mettre fin à leur sentiment de sécurité en leur faisant connaître leur vraie condition de pauvreté et d’aveuglement spirituels. Cette accusation si catégorique et si sévère ne peut être fausse, car il s’agit d’une déclaration du Témoin Fidèle, et Son témoignage doit nécessairement être vrai. » — Testimonies, Vol. 3, p. 252, 253 ; Témoignages pour l’Eglise, Vol. 1, p. 375. {TN1: 14.3}

   Puisque le SEIGNEUR déclare que toute « la maison d’Israël est effrontée et d’un cœur dur » (Éz. 3 : 7), il est alors certain que puisque chacun de nous désire être sauvé, nous serons « décidés à connaître » notre « cas, si désespéré soit-il ! » (Testimonies, Vol. 1 p. 163 ; Témoignages pour l’Eglise, Vol. 1, p. 60), et savoir

Le Moment Où L’Église Est Au Plus Bas. {TN1: 15.1}

   Si le peuple de DIEU devait continuer à se leurrer, à être « effrontée et d’un cœur dur » et si la spiritualité de l’église devait continuer à décliner, le SEIGNEUR ne saurait alors jamais achever Son œuvre sur la terre avec une église telle que celle-là. Le temps de grâce s’achèverait finalement sur un monde laissé dans les ténèbres les plus profondes, sans qu’il n’y ait des saints vivants, prêts à être transmués à l’apparition de CHRIST. {TN1: 15.2}

   « Le SEIGNEUR n’agit plus aujourd’hui », déclare l’Esprit de Prophétie, « pour gagner de nombreuses âmes à la vérité à cause de la présence dans l’église de tous les membres qui n’ont jamais été convertis, et de ceux qui ont jadis été convertis, mais qui sont retombés dans le péché. Quelle influence ces membres non consacrés pourraient-ils exercer sur les nouveaux

15

convertis ? Ne détruiraient-ils pas l’effet du message divin que Son peuple est chargé de proclamer ? —Testimonies, Vol. 6, p. 371 (Conseils Sur La Nutrition Et Les Aliments, p. 547.) {TN1: 15.3}

   Ayant jusqu’à ce jour retenu les progrès de l’œuvre, à cause des membres d’église inconvertis et instables, que fera-t-Il aujourd’hui lorsque, comme Il le déclare, que « toute la maison d’Israël est effrontée et d’un cœur dur ? » Le fait même qu’Il retienne les progrès de l’œuvre est la preuve la plus manifeste qu’Il doit opérer en faveur de l’église une œuvre particulière, avant qu’elle ne puisse achever Son œuvre sur la terre.

   Confrontés à cette certitude solennelle, celui qui, par conséquent, cherche « l’héritage d’en haut » conservera la plus stricte intégrité et l’ouverture d’esprit en se penchant sur cette œuvre particulière dont il est fait mention, de peur qu’en raison de la maladie qui frappe Laodicée, il ne trouve jamais

Le Remède {TN1: 16.1}

   « …Pendant que le jugement investigatif se poursuit dans le ciel, …il faut qu’il y ait une œuvre spéciale de purification parmi le peuple de DIEU sur la terre et qu’il renonce définitivement au péché… Alors, l’église que notre SEIGNEUR viendra chercher à Son retour sera ”une église glorieuse, sans tâche, ni ride, ni rien de semblable.” Alors, elle paraîtra ”comme l’aurore, belle comme la lune, pure comme le soleil, mais terrible comme des troupes sous leurs bannières.” » « Revêtue de l’armure de la justice de CHRIST, l’église se prépare au conflit final. ...elle avance

16

dans le monde entier en vainqueur et pour vaincre. » — The Great Controversy, p. 425 ; Prophets and Kings, p. 725 (Tragédie des Siècles, pp. 461, 462 ; Prophètes et Rois, p. 549) {TN1: 16.2}

   Remarquez les mots en italique : « sans tâche », « son conflit final », « allant dans le monde entier en vainqueur et pour vaincre. » Ces déclarations mettent l’accent sur une église pure et triomphante rendue parfaite par une « œuvre spéciale de purification » qui doit avoir lieu, avant que l’œuvre de l’évangile ne soit achevée en quelque partie du monde. {TN1: 17.1}

   Pour montrer que l’église sera à ce moment-là, préparée en vue de la grande œuvre qui lui est assignée, l’Inspiration continue en ces termes : « De puissants miracles furent opérés, des malades étaient guéris, et les disciples étaient accompagnés de signes et de prodiges. » Premiers Écrits, p. 278. {TN1: 17.2}

   Puisque ces œuvres puissantes sont accomplies au moment du « Grand Cri du Message du Troisième Ange », la purification, a donc lieu, de manière indéniable, au commencement du « Grand Cri ». Et de tout cela, il en découle, par nécessité logique, que la prophétie d’Ézéchiel relative au scellement et à la destruction qui s’ensuit, doit nécessairement contenir l’annonce de la purification de l’église. {TN1: 17.3}

   Continuant à contempler en vision les chérubins et la gloire du trône de DIEU, le prophète vit le SEIGNEUR venir sur le seuil de la maison (l’église). Puis, au moment où Il donna un ordre à Son ange qui « vêtu de lin » et « qui avait l’encrier d’écrivain à son côté, » Ézéchiel L’entendit donner cet ordre à l’homme : « Passe au milieu de la ville,

17

au milieu de Jérusalem, et fais une marque sur les fronts des hommes qui soupirent et qui gémissent à cause de toutes les abominations qui se font au dedans d’elle. {TN1: 17.4}

   « Et Il dit aux autres, moi l’entendant : Passez par la ville après lui, et frappez ; que votre œil n’épargne [personne], et n’ayez aucune pitié. Tuez entièrement vieux et jeunes hommes, vierges, et enfants et femmes ; mais n’approchez aucun sur lesquels est la marque, et commencez par Mon sanctuaire. Et ils commencèrent par les anciens qui étaient devant la maison. Et Il leur dit : Profanez la maison, et remplissez les cours de tués, sortez. Et ils sortirent, et frappèrent dans la ville. {TN1: 18.1}

   « Or il arriva que tandis qu’ils frappaient et que je restais seul, je tombai sur ma face, je criai et dis : Ah, SEIGNEUR DIEU ! Veux-Tu détruire tout le reste d’Israël, en versant Ta fureur sur Jérusalem ? Et Il me dit : L’iniquité de la maison d’Israël et de Juda est excessivement grande, et le pays est plein de sang, et la ville pleine de perversité ; car ils disent : Le SEIGNEUR a abandonné la terre ; le SEIGNEUR ne voit pas. » Éz. 9 : 3-9. {TN1: 18.2}

   Révélant une complète séparation des méchants d’entre les justes, ces versets prédisent donc de manière prophétique, l’imminente purification de l’église — son unique salut. Et puisqu’elle a lieu dans la « ville », « Jérusalem », « Israël », et « Juda »,

18

— termes qui ne sauraient aucunement s’attribuer au monde, puisqu’ils s’appliquent exclusivement au peuple de DIEU, l’église, — cette œuvre de purification est donc circonscrite uniquement à l’église. {TN1: 18.3}

   De plus, le fait que les méchants soient enlevés d’entre les justes, indique aussi que cette séparation ne saurait avoir lieu dans le monde. C’eût été le cas, la séparation aurait eu lieu à l’opposé de celle-ci : les justes auraient été séparés d’entre les méchants. {TN1: 19.1}

   N’oubliez pas que le SEIGNEUR dit à Ézéchiel : « Fils de l’homme, Je t’envoie vers les enfants d’Israël, vers une nation rebelle, qui s’est rebellée contre Moi. » « Car tu n’es pas envoyé vers un peuple au parler inintelligible et à la langue difficile, mais vers la maison d’Israël. » (Éz. 2 : 3 ; 3 : 5) –une mission qui aura comme résultat :

Le Scellement des 144 000 – Les Prémices {TN1: 19.2}

   « Le plus puissant des anges », déclare l’Esprit de Prophétie, « tient dans sa main le sceau du DIEU vivant, ou de Celui Qui seul peut donner la vie, qui peut apposer sur les fronts la marque… » {TN1: 19.3}

   « Ce scellement des serviteurs de DIEU, est le même qui fut montré à Ézéchiel en vision ! Jean aussi a été le témoin de cette révélation des plus étonnantes. » — Testimonies to Ministers, pp. 444, 445. {TN1: 19.4}

   Le scellement (Ap. 7) étant le même que l’apposition de la marque (Éz. 9) — « la purification » —

19

nous voilà donc donnée une double représentation de « l’œuvre finale accomplie en faveur de l’église, … le scellement des cent quarante quatre mille qui doivent se tenir sans tâche devant le trône de DIEU… Le peuple de DIEU aura à ce moment-là un sens aigu de ses fautes. Cela est tout particulièrement souligné dans la vision du prophète Ézéchiel, par les hommes qui avaient chacun leur instrument de destruction à la main. Il y avait au milieu d’eux un homme vêtu de lin qui portait un encrier d’écrivain à son côté. » — Testimonies, Vol. 3, p. 266 (Témoignages pour l’Église, Vol. 1, p. 385.) {TN1: 19.5}

   Puisque la purification, ou le scellement, a lieu au commencement du « Grand Cri » comme nous l’avons déjà vu, les 144 000 constituent par conséquent « les prémices » — les premiers à être scellés. À l’inverse, ceux qui sont scellés après la purification de l’église, constituent les seconds fruits, au sujet desquels Jean (après avoir vu le scellement des 144 000) déclare : «  Après cela je regardai, et voici, une grande multitude que nul homme ne pouvait compter, de toutes nations, et tribus, et peuples, et langues, se tenaient devant le trône et devant l’Agneau, vêtus de robes blanches, et des palmes dans leurs mains. » Ap. 7 : 9. {TN1: 20.1}

   Donc, le fait qu’il y ait une double moisson, indique que l’apposition de la marque ou le scellement est en deux phases — deux périodes — et qu’il y a

Deux Rapports de Scellement {TN1: 20.2}

   « Et voici » déclare Ézéchiel, « l’homme vêtu de lin, qui avait l’encrier

20

à son côté, rapporta l’affaire [alors qu’il était sur la terre] disant : J’ai fait comme Tu m’as commandé. ». Ez. 9 : 11. Voici le premier rapport établi à la fin du scellement effectué dans l’église — le scellement des prémices, les 144 000. {TN1: 20.3}

   « Je vis, » dit la servante du SEIGNEUR, «… un ange muni d’un encrier à son côté, revenir de la terre et rapporter à JÉSUS que son œuvre était achevée, que les saints avait été comptés et scellés. » Premiers Écrits, p. 279. Voilà le deuxième rapport établi à la fin du scellement dans le monde –le scellement des seconds fruits de la moisson, de la grande foule. {TN1: 21.1}

   En comparant les deux rapports, nous voyons que chacun d’eux désigne un évènement différent. Lors du premier rapport, le SEIGNEUR est sur « le seuil de la maison », sur la terre (Éz. 9 : 3) ; lors du second, Il était dans le sanctuaire céleste. {TN1: 21.2}

   Après que l’ange eût fait son premier rapport, le SEIGNEUR lui donna cet ordre : « Va entre les roues, c’est-à-dire au-dessous du chérubin, et remplis ta main de charbons de feu que tu prendras d’entre les chérubins, et disperse-les sur la ville. Et il y alla devant mes yeux. » Éz. 10 : 2. {TN1: 21.3}

   Mais suite au second rapport, «… toutes les armées angéliques déposèrent leurs couronnes, tandis que JÉSUS faisait cette déclaration solennelle : ‘Que celui qui est injuste, soit encore injuste, que celui qui est souillé se souille encore ; et que le juste pratique encore la justice,

21

et que celui qui est saint se sanctifie encore.’ » Premiers Écrits, p. 279-280. {TN1: 21.4}

   Si le temps de grâce était terminé à la fin du premier rapport, (Éz. 9 : 11), le SEIGNEUR, selon la déclaration précédente, devait être nécessairement au ciel, puis descendre sur la terre pour recevoir Ses saints, au lieu d’être déjà sur la terre, et remonter sur Son trône, comme il le fait effectivement, sans qu’Il ne soit accompagné de Ses saints (Éz. 10 : 19). {TN1: 22.1}

   De plus, le fait que le prophète soit resté sur la terre lorsque le SEIGNEUR s’éleva de la terre, montre de manière symbolique que lors de cette descente, et de cette remontée particulières, les saints ne doivent pas être emmenés aux cieux, mais qu’ils doivent uniquement être séparés du péché et des pécheurs — qu’ils doivent être préparés pour l’œuvre finale. {TN1: 21.2}

   Cependant, lors du second rapport de l’ange, JÉSUS étant au ciel, « sortit du lieu très saint » (Premiers Écrits, p. 280) pour se rendre sur la terre. {TN1: 22.3}

   Cette brève comparaison met en lumière de manière primordiale deux faits à considérer : lors du premier rapport, JÉSUS entra dans le temple, tandis que lors du second rapport, Il en sortit. {TN1: 22.4}

   Il ne fut pas donné à Ézéchiel de voir au-delà du rapport que l’ange fait de l’évènement du scellement et de la destruction. Ésaïe, lui, eut cette vision. Il vit

Les Rescapés Aller Vers Toutes Les Nations {TN1: 22.5}

   « Car par le feu et par Son épée » déclare

22

le prophète évangélique, le SEIGNEUR plaidera avec toute chair ; et les tués du SEIGNEUR seront en grand nombre…. Et Je mettrai un signe parmi eux, et J’enverrai ceux d’entre eux qui se seront échappés vers les nations, à Tarsis, Pul et Lud, qui tirent de l’arc, à Tubal et à Javan, aux îles éloignées, qui n’ont jamais entendu parler de Mon nom et n’ont pas vu Ma gloire ; et ils déclareront Ma gloire parmi les Gentils. Et ils amèneront tous vos frères, d’entre toutes les nations, … pour une offrande au SEIGNEUR, à Ma sainte montagne, Jérusalem, dit le SEIGNEUR, … dans un récipient pur à la maison du SEIGNEUR. » És. 66 : 16, 19, 20. {TN1: 22.6}

   Puisque « les réchappés » de la destruction (les 144 000) « amèneront tous vos frères [tous ceux qui seront sauvés au moment du Grand Cri] à la maison du SEIGNEUR, » il en résulte alors que les réchappés sont ceux qui achèvent l’œuvre — la raison pour laquelle ils sont appelés « les serviteurs de DIEU. » Ap. 7 : 3. {TN1: 23.1}

   De plus, le fait que le message les trouve dans l’église, et non pas dans le monde, il s’avère donc que ces serviteurs sont par conséquent « des vierges, » c’est-à-dire « qu’ils ne se sont pas souillés avec des femmes » (Ap. 14 : 4) — avec les églises du monde. Et il ne s’est point trouvé de fraude dans leurs bouches, puisqu’ils se sont gardés de

La Critique Et De La Censure. {TN1: 23.2}

  « Dans le développement de la vérité », déclare l’Esprit de Prophétie, s’agissant de la prédiction de la purification, « …ils critiqueront l’œuvre et la position de leurs frères ; ils attaqueront

23

tout ce qui a été fait sans eux. Ils se nourriront des erreurs et des fautes d’autrui ”jusqu’au jour où,” me dit l’ange, ”le SEIGNEUR se lèvera de son œuvre de médiation dans le sanctuaire céleste, pour se revêtir de ses vêtements de vengeance au jour où Il viendra les surprendre dans leur festin impie ; ils ne seront pas prêts pour le souper des noces de l’Agneau.” » — Testimonies, Vol. 5, p. 690 (Témoignages pour l’Église, Vol. 2, pp. 352-353.) {TN1: 23.4}

   Que ces paroles solennelles aillent droit au cœur de chacun, et ne permettez pas à l’ennemi de vous tromper par « des paroles doucereuses », et par de « beaux discours » dans cette affaire de vie ou de mort. Gardez bien à l’esprit que le fait que CHRIST « se lève de Son œuvre de médiation » ne saurait être après la fin du temps de grâce, car notez bien, qu’Il « se lève » pendant le « développement de la vérité ». {TN1: 24.1}

   Que chacun prenne garde de ne pas tomber dans la critique du message ou des messagers, mais qu’il s’assure plutôt de « soupirer et de gémir », comme l’ordonne le SEIGNEUR, « à cause de toutes les abominations qui se font au dedans d’elle [l’église], » de peur qu’il ne se trouve du mauvais côté, qu’il ne soit au rang des impies, et ainsi condamné à tomber sous les coups des armes de destruction des anges. {TN1: 24.2}

   « Élève la voix, ne te retiens pas », tel est l’ordre réconfortant qui nous est donné, « élève ta voix comme une trompette ; et montre à Mon peuple leur transgression, et à la maison de Jacob leurs péchés. » És. 58 : 1. Prends position, Mon Frère, Ma Sœur, et place toi du bon côté, et assure toi, que « tu as tout fait pour

24

rester debout », car, à ne pas s’y méprendre, le SEIGNEUR a étendu Sa main pour séparer « les méchants d’entre les justes, » comme Il le montre encore

À La Lumière Des Paraboles. {TN1: 24.3}

   « Et lorsque le roi entra pour voir les invités, il aperçut un homme qui n’était pas vêtu d’un vêtement de mariage. …  Alors le roi dit aux serviteurs : Liez-le pieds et mains, emportez-le, et jetez-le dans les ténèbres de dehors ; là seront les pleurs et les grincements de dents. » Mt. 22 : 11, 13. {TN1: 25.1}

   Cet examen et expulsion a lieu avant la fin du temps de grâce car la cérémonie n’avait pas encore été célébrée au moment « où le Roi entra pour voir ses invités ». {TN1: 25.2}

   « Le royaume du ciel est encore semblable à un filet qui, étant jeté dans la mer, ramasse toutes sortes de choses ; Quand il est plein, ils [les pêcheurs] le tirent sur le rivage ; et s’étant assis, ils mettent ce qu’il y a de bon dans des récipients, mais jettent ce qui est mauvais.  Il en sera de même à la fin du monde ; les anges viendront, et sépareront les méchants du milieu des justes ;  Et ils les jetteront dans la fournaise de feu ; là seront les pleurs et les grincements de dents. » Mt. 13 : 47-50 {TN1: 25.3}

   Ce passage de l’écriture décrit aussi la purification de l’église, car les méchants sont enlevés d’entre les bons, et non pas les bons d’entre les méchants ; c’est-à-dire que les

25

méchants qui sont dans le filet, (l’église) sont jetés dehors, et les bons sont conservés. {TN1: 25.4}

   Ce filet représente, l’œuvre évangélique jusqu’au temps de la purification de l’église, car après que l’église aura été purifiée, seuls « ceux qui devront être sauvés » en seront les véritables membres. «  Réveille-toi, réveille- toi, revêts ta puissance, ô Sion ; Revêts tes vêtements magnifiques, ô Jérusalem, la ville sainte ; car désormais l’incirconcis et le souillé n’entreront plus chez toi. » És. 52 : 1. {TN1: 26.1}

   Ce vibrant appel au réveil doit résonner avant la fin du temps de grâce, car il ne lui sera après, d’aucune utilité. L’appeler à se réveiller à ce moment-là ne reviendrait en effet qu’à se moquer d’elle. Cet appel ne pourrait non plus s’appliquer au moment du « Grand Cri », car l’église à ce moment-là, n’est pas endormie et n’est pas dépourvue de ses « vêtements magnifiques. » « Seuls ceux, » confirme l’Esprit de Prophétie, « qui auront résisté et vaincu la tentation par la force du Tout-Puissant, pourront prendre part à la proclamation de ce message, quand il sera devenu un « Grand Cri » — Review and Herald, 19 nov. 1908. « Et il n’y aura plus en ce jour-là, de Canaanite dans la maison du SEIGNEUR des armées. » Za. 14 : 21 {TN1: 26.2}

   « Alors les Gentils verront ta droiture, et tous les rois, ta gloire ; et tu seras appelée par un nouveau nom, que la bouche du SEIGNEUR nommera. » És. 62 : 2. « C’est pourquoi tes portes seront continuellement ouvertes ; elles ne seront fermées ni jour ni nuit,

26

afin que les richesses des Gentils te soient apportées et que leurs rois puissent être amenés. » És. 60 : 11. {TN1: 26.3}

   Lors de la purification de l’église, « les anges… sépareront les méchants du milieu des justes » (Mt. 13 : 49), mais au moment du « Grand Cri », ils sépareront les justes d’entre les méchants. Aussi, est-il écrit : « Et après ces choses, je vis un autre ange descendre du ciel, ayant un grand pouvoir ; et la terre fut illuminée de sa gloire. … Et j’entendis une autre voix du ciel, disant : Sortez du milieu d’elle, Mon peuple ; afin que vous ne participiez pas à ses péchés, et que vous ne receviez pas de ses plaies ;» Ap. 18 : 1, 4. {TN1: 27.1}

   Ces deux séparations distinctes, intervenant chacune à des moments différents, ont lieu (pour récapituler les faits de manière spécifique), lorsque, au moment de la moisson des prémices, les méchants sont enlevés d’entre les justes, dans l’église (le filet) ; et lorsque, au moment de la moisson des seconds fruits, les justes sont enlevés d’entre les méchants dans Babylone. Et une telle église — pure dans l’absolu — laisse supposer qu’elle dispose d’un

Message Absolument Pur. {TN1: 27.2}

   Puisque la prophétie d’Ézéchiel s’avère être elle-même, un message destiné à l’église aujourd’hui, le prophète, lui-même doit donc nécessairement représenter les messagers qui portent le message à l’église au temps marqué. Et en réponse à l’ordre du SEIGNEUR « Ne sois

27

pas rebelle, comme cette maison rebelle ; ouvre la bouche, et mange ce que Je vais te donner », Ézéchiel répond : « Ainsi je le mangeai, et il fut doux dans ma bouche comme du miel. » Cette réponse montre que les messagers obéissent à l’ordre du SEIGNEUR, et aiment Sa Parole plus que tout autre chose. {TN1: 27.3}

   « Et J’attacherai », dit le SEIGNEUR, « ta langue à ton palais, pour que tu sois muet … Mais quand Je te parlerai, J’ouvrirai ta bouche, et tu leur diras : Ainsi dit le Seigneur DIEU : Que celui qui entende, entende ; et que celui qui s’abstient, s’abstienne ; car ils sont une maison rebelle. » Éz. 3 : 26, 27. {TN1: 28.1}

   Cette déclaration claire, de la part du SEIGNEUR Lui-même, révèle qu’il s’agit d’un message non altéré — la vérité pure, totalement à l’épreuve de toute contamination qui viendrait d’une déclaration humaine. Étant rendus muets, les messagers, ne peuvent parler que lorsqu’Il leur ouvre la bouche, et que lorsqu’Il met dans leur bouche, un « Ainsi dit le Seigneur DIEU. » Ne s’attribuant aucun mérite, ils se doivent

D’Éxalter L’Inspiration. {TN1: 28.2}

   « Si un homme », dit l’Apôtre Paul, « pense être un prophète, ou spirituel, qu’il reconnaisse que les choses que je vous écris sont des commandements du Seigneur. » 1 Co. 14 : 37. {TN1: 28.3}

   Quand DIEU parle par le biais d’une personne, cette dernière, en tant que porte-parole de DIEU, se doit de reconnaître ce fait de peur qu’il ne lui arrive un sort semblable

28

à celui qui survint à Hérode, lequel, « Et au jour fixé… revêtu de ses habits royaux, s’assit sur son trône et les harangua.  Et le peuple s’écria, disant : C’est la voix d’un dieu, et non pas d’un homme.  Et au même moment l’ange du SEIGNEUR le frappa, parce qu’il n’avait pas donné gloire à DIEU ; et il fut rongé par les vers, et rendit l’esprit. » Ac. 12 : 21-23 {TN1: 28.4}

   D’après cette expérience terrible, rapportée pour notre avertissement et d’après les sérieuses autres vérités présentées à travers ces pages, nous voyons clairement, que pour que le SEIGNEUR prépare Ses serviteurs à recevoir le sceau, Il leur présente toutes les leçons nécessaires, y compris celle qui se dégage de

La Manière Dont Le Message Est Révélé. {TN1: 29.1}

   Le lecteur remarquera que bien qu’il ait reçu, l’ordre de parler au peuple, cependant, au lieu d’être informé de ce qu’Il va lui dire, le prophète reçut plutôt cet ordre : « ouvre la bouche, et mange ce que Je vais te donner. Et quand je regardai, voici une main était envoyée vers moi, et voici, elle tenait un rouleau de livre…. Puis il me dit : Fils d’homme, mange ce que tu trouves, mange ce rouleau, et va parler à la maison d’Israël. Et j’ouvris ma bouche, et il me fit manger ce rouleau. » Éz. 2 : 8, 9 ; 3 : 1, 2. {TN1: 29.2}

   Et comme les paroles qu’Ézéchiel devait adresser à son peuple se trouvaient dans le livre mangé par ce dernier, il ne pourrait s’agir d’autre « livre » que

29

la Bible, de laquelle provient le message qui se termine en

Joies, En Deuil, Et En Malheurs. {TN1: 29.3}

   « Et quand je regardai, voici une main était envoyée vers moi, et voici, elle tenait un rouleau de livre. Et il le déploya devant moi, et il était écrit dedans et derrière ; et des lamentations, des deuils et des malédictions y étaient écrits. » (Éz. 2 : 9-10) — ordonnance sinistre annonçant le massacre d’Ézéchiel 9 et les malédictions prononcées dans les paraboles du Maître : « Le SEIGNEUR de ce serviteur-là viendra au jour où il ne L’attend pas, et à l’heure qu’il ne sait pas ; Et il le coupera en deux, et le mettra au rang des hypocrites ; là seront les pleurs et les grincements de dents. » « Alors le roi dit aux serviteurs : Liez-le, pieds et mains, emportez-le, et jetez-le dans les ténèbres du dehors ; là seront les pleurs et les grincements de dents. » Mt. 24 : 50, 51 ; 22 : 13. {TN1: 30.1}

   Il y a bien longtemps, le SEIGNEUR, par le biais de Son serviteur Moïse, parla à Son peuple en leur disant : « Mais il arrivera, si tu n’écoutes pas la voix du SEIGNEUR ton DIEU, pour prendre garde de faire tous Ses commandements et Ses statuts que Je te commande aujourd’hui, que toutes ces malédictions viendront sur toi, et t’atteindront;» De. 28 : 15. « J’appelle le ciel et la terre aujourd’hui à témoin contre vous, que J’ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction ; choisis donc la vie, afin que toi et ta semence vive. » De. 30 : 19. {TN1: 30.2}

30

   Puisque le « Livre » mangé par Ézéchiel était « écrit dedans et derrière, » (Éz 2 : 10), l’écriture « du dedans » ne peut, par conséquent, représenter que l’aspect prophétique de la Parole de DIEU, annonçant les malédictions et les bénédictions figurant dans la Bible ; tandis que l’écriture « de derrière » ne peut représenter autre chose que le récit fidèle de l’accomplissement de ce qui est annoncé dans le livre — en bref, le récit de la prophétie qui devient l’histoire ; montrant ainsi que ce que DIEU a déclaré, Il l’accomplira. {TN1: 31.1}

   De plus, l’écriture du « dedans et derrière » signifie que le message sera présenté en type et en antitype. {TN1: 31.2}

Lorsqu’Ézéchiel eut mangé le « livre », il fut, comme on doit aussi le remarquer, « doux comme du miel » dans sa bouche, mais non pas « amer » dans « son ventre », comme le livre mangé par Jean (Ap. 10 : 10). Par conséquent, quoique, comme le montre ce passage de la Parole, le message ne connaîtra pas de désappointement comme ce fut le cas en 1844 ap. J.C., il déclare malheureusement, que les gens à qui il sera envoyé pour leur servir d’avertissement lui

Feront La Sourde Oreille, Et Fermeront La Porte De Leur Cœur. {TN1: 31.3}

   « Mais la maison d’Israël ne voudra pas t’écouter, car ils ne veulent pas m’écouter ; car toute la maison d’Israël est effrontée et d’un cœur dur. » Éz. 3 : 7. « Quant à toi, Fils d’homme, voici, on mettra sur toi des cordes et on t’en liera, et tu ne sortiras pas parmi eux…. et que tu ne puisses les reprendre,

31

car ils sont une maison rebelle. » Éz. 3 : 25-26. {TN1: 31.4}

   « Dans la dernière œuvre solennelle » prédit l’Esprit de Prophétie, exprimant la même idée, « peu de grands hommes y seront engagés. » — Testimonies, Vol. 5, p. 80. « Ils ne reconnaîtront pas l’œuvre de DIEU lorsque retentira le Grand Cri du Troisième Ange. Quand la lumière jaillira pour éclairer la terre, au lieu de se lever pour soutenir la cause du SEIGNEUR, ils chercheront à entraver Son œuvre pour la plier à leurs conceptions étroites… Il y aura, parmi nous, des personnes qui voudront toujours régenter l’œuvre de DIEU, et même dicter les actes à accomplir tandis que celle-ci progressera sous la direction de l’ange qui se joindra au troisième ange pour la proclamation du message destiné au monde. » — Testimonies to Ministers, p. 300 (Évangéliser, p. 114.) Ainsi donc la question reste posée :

Comment Le Message Parviendra-T-Il Au Peuple ? {TN1: 32.1}

   Parce qu’il refuse d’écouter Sa voix, « DIEU utilisera des voies et des moyens », répond l’Esprit de Prophétie, « dans lesquels on verra que c’est Lui qui tient les rênes en main. Les ouvriers seront surpris par la simplicité des moyens qu’Il utilisera pour réaliser et parfaire Son œuvre de justice. » — Id, p. 300 ; Id, p. 114. {TN1: 32.2}

   « DIEU a promis que lorsque les bergers ne sont pas fidèles, Il prendra lui-même soin du troupeau… En ce temps-là, l’or sera séparé des scories qui se trouvent dans

32

l’église. La vraie piété se distinguera clairement de ce qui n’en est que l’apparence, et le faux éclat. De nombreuses étoiles dont nous avons admiré l’éclat, s’évanouiront, alors, dans l’obscurité. Ceux qui se seront montrés timides, qui n’auront pas eu confiance en eux-mêmes, s’afficheront ouvertement pour CHRIST et Sa vérité. Le plus faible et le plus hésitant dans l’église sera comme David, — prêt à agir et plein d’audace. » (Testimonies Vol. 5, pp. 80, 81) — des faits, ainsi que ceux qui vont suivre, qui montrent que

Rien Ne Peut Être En Obstacle Au SEIGNEUR. {TN1: 32.3}

   En jetant un coup d’œil à la représentation de la page de couverture, le lecteur remarquera que « deux ailes de chacune » des créatures vivantes « se joignaient l’une à l’autre » Éz. 1 : 11. Toutes deux, les ailes et les roues, formaient par conséquent un carré : « une roue près d’un chérubin ; et une autre roue près d’un autre chérubin. » Éz. 10 : 9. {TN1: 33.1}

   En regardant les créatures s’approcher, Ézéchiel vit qu’elles avaient « le visage d’un homme » à l’avant, « le visage d’un aigle », à l’arrière, et « le visage d’un lion » à droite, et « le visage d’un bœuf » à gauche (Éz. 1 : 10), car les quatre avaient « quatre côtés » (Éz. 1 : 8) ; elles avaient aussi quatre ailes, « deux d’un côté, et deux de l’autre » (Éz. 1 : 23). De plus, il vit que les roues étaient ordonnées de telle sorte « elles allaient sur leurs quatre côtés. » Éz. 1 : 17. (Voir la page de couverture). {TN1: 33.2}

   Cette vision à quatre faces des créatures vivantes, ainsi que le mouvement à quatre sens

33

des roues, leur permettaient de se déplacer dans quatre directions — à l’avant, à l’arrière, vers la droite, ou vers la gauche : les créatures vivantes « ne se tournaient pas en allant. » Éz. 10 : 11. {TN1: 33.3}

   Et le fait que « leurs pieds » étaient « des pieds droits » (Éz. 1 : 17), il leur permettait de se déplacer librement dans n’importe quelle direction sans se retourner, si bien qu’elles « couraient et retournaient comme l’aspect d’un éclair. » (Éz. 1 : 14). « Et la gloire du Dieu d’Israël était au-dessus d’eux, en haut. » (Éz. 10 : 19), « et la ressemblance des mains d’homme sous leurs ailes. » Éz. 10 : 21. {TN1: 34.1}

   Comme ces roues, représentant un carré parfait « couraient et retournaient », et comme « au-dessus d’eux, » DIEU était assis sur Son trône, il est évident que ce merveilleux mécanisme vivant est le véhicule de DIEU — Son chariot dans lequel Il est venu porter le message pour séparer les « méchants du milieu des justes. » Ainsi, par cette animation se traduit la solennité qui montre que, « la bataille, étant celle du SEIGNEUR », « Il prendra » vraiment « Lui-même la charge du troupeau. » {TN1: 34.2}

   « De même que le mécanisme compliqué des roues était dirigé par la main placée sous les ailes des chérubins, de même le jeu compliqué des évènements humains est sous le contrôle divin. Au milieu des luttes et du tumulte des nations, Celui qui est assis au-dessus des chérubins continue à diriger les affaires de ce monde. {TN1: 34.3}

   « L’histoire des nations nous sert aujourd’hui d’enseignement. Dans Son vaste plan, {TN1: 34.4}

34

DIEU a désigné une place à chaque peuple, à chaque individu. De nos jours, hommes et nations seront mis à l’épreuve et jugés avec la mesure placée dans la main de Celui qui ne saurait se tromper. Hommes et nations décident de leur sort d’après leur propre choix, et DIEU dirige tout pour l’accomplissement de Ses desseins. » — Prophets and Kings, p. 536 (Prophètes et Rois, p. 408). {TN1: 34.4}

   « Dans la vision d’Ézéchiel, la main de DIEU était sous les ailes des chérubins. Par ces symboles, DIEU veut enseigner à Ses serviteurs que c’est la puissance divine qui leur donne le succès. Il agira en leur faveur s’ils sont disposés à abandonner l’iniquité et à sanctifier leur cœur et leur vie. {TN1: 35.1}

   « La vive lumière qui passe entre les êtres vivants avec la rapidité de l’éclair représente la vitesse avec laquelle l’œuvre de DIEU s’achèvera » en faveur de Son peuple durant l’heure du Jugement (Testimonies, Vol. 5, p. 754 ; Témoignages, Vol. 2, p. 410) ; car les faces des créatures vivantes sont

Le Symbole Des Saints Pendant Le Jugement. {TN1: 35.2}

   Les faces des chérubins, étant les mêmes que celles des bêtes de l’Apocalypse, elles ont toutes deux nécessairement une signification complémentaire dont la clé est apportée par l’apôtre Jean. « Et ils chantaient un cantique nouveau, disant : Tu es digne de prendre le livre, et d’en ouvrir les sceaux ; car tu as été immolé, et tu nous a rachetés à Dieu par Ton sang, de chaque tribu, et langue, et peuple, et nation. » Ap. 5 : 9.

35

   Le fait même que ces bêtes aient été rachetées par le sang de CHRIST, et qu’elles règneront sur la terre, montre qu’elles représentent le symbole des saints, tout comme les bêtes de Daniel sont le symbole des nations. Alors, nécessairement, les faces des chérubins, tout comme les faces des bêtes debout devant le trône du jugement, sont le symbole des saints pendant le Jugement. {TN1: 35.3}

   Le fait que le SEIGNEUR soit « au-dessus d’eux » [les chérubins] signifie que c’est le chariot vivant, dans lequel Il, leur Sauveur, enlèvera par la suite les Saints avec Lui au ciel. {TN1: 36.1}

   « Et de chaque côté du chariot, fait de nuées », répète tel un écho, l’Esprit de Prophétie, « il y avait des ailes, et au-dessous, des roues vivantes. Lorsque le chariot montait, les roues s’écriaient : “Saint !” et lorsque les ailes s’agitaient, elles s’écriaient : “Saint !” Les saints anges, formant un cortège autour de la nuée, s’écriaient aussi : “Saint, saint, saint est le SEIGNEUR DIEU, le Tout-Puissant !” Et les saints qui étaient dans la nuée s’écriaient : “Gloire ! Alléluia !” » — Premiers Écrits, p. 287. {TN1: 36.2}

   Que cette heure glorieuse qui approche au moment où nous prendrons place dans le plus glorieux des chariots pour monter aux cieux, fasse vibrer nos cœurs et nous incite à nous poser sincèrement et avec force les questions suivantes :

Quand Ce Chariot Arrivera-T-Il ? Pendant Combien De Temps Restera-T-Il ? {TN1: 36.3}

   Quand nous les considérons à la lumière des quatre faits principaux établis jusqu’ici, ces questions se répondent presque d’elles-mêmes : (1) le

36

SEIGNEUR vient sur terre dans ce chariot ; (2) de ce chariot, Il commande à Ézéchiel d’aller adresser un message à Son peuple ; (3) Ézéchiel n’a pas adressé ce message au peuple de son temps ; (4) il portera ce message au peuple au commencement du « Grand Cri. » {TN1: 36.4}

   Ainsi l’on voit donc que quand le moment arrivera où l’église aura atteint la condition décrite par le SEIGNEUR (Éz. 3-9), le mystère de la vision s’accomplira, et le message sera porté à l’église. Et que l’église soit déjà parvenue à ce temps, et à cette condition, cela se vérifie de manière probante par les trois faits qui vont suivre : la première partie de « cette révélation des plus étonnantes » (exposée dans ces pages), fut publiée en Décembre 1930 dans un livre de 255 pages intitulé The Shepherd’s Rod (La Verge du Berger) Volume 1. La seconde partie de cette révélation fut publiée au mois de Septembre 1932, dans un livre de 304 pages intitulé The Shepherd’s Rod (La Verge du Berger) Volume 2. La troisième partie, — une série de brochures (dont celle-ci est la première) par conséquent publiées dès 1933 et comportant à ce jour 898 pages — en constitue le Volume 3. {TN1: 37.1}

   Par conséquent, le fait que du chariot le SEIGNEUR commande au prophète d’aller s’adresser à Son peuple, de lui porter le message, — message comptant 1250 pages de littérature publiée dès 1930 et révélant la vérité sous différents angles, nous apporte la preuve solennelle que le chariot, bien qu’invisible aux êtres humains,  (tout comme étaient invisibles au jeune homme les chariots qui recouvraient la montagne. — 2 R. 6 : 17) est déjà

37

arrivé. Et puisqu’il est déjà là, il doit, bien sûr être l’instrument divin, par lequel le SEIGNEUR, s’en servant comme une sorte de base d’opérations, ordonne et dirige Son œuvre et continuera à le faire jusqu’à ce que « cet évangile du royaume… » soit « prêché dans tout le monde pour servir un témoignage à toutes les nations et … alors la fin viendra . » Mt. 24 : 14. « La fin » — l’impossible ! pour ceux qui disent : « Où est la promesse de sa venue ? Car depuis que les pères se sont endormis, toutes choses continuent comme elles étaient depuis le commencement de la création. » 2 Pi. 3 : 4 ; mais l’évènement tant attendu, pour ceux qui diront « Voici, c’est notre Dieu ; nous L’avons attendu, et Il nous sauvera. » (És. 25 : 9). — Fin tragique et terrible ! qui devrait pousser chacun de nous à déterminer

Le But De Ce Message. {TN1: 37.2}

   « Or il arriva que tandis qu’ils frappaient et que je restais seul, je tombai sur ma face, je criai et dis : Ah, Seigneur DIEU ! Veux-Tu détruire tout le reste d’Israël, en versant Ta fureur sur Jérusalem ? Et Il me dit : L’iniquité de la maison d’Israël et de Juda est excessivement grande, et le pays est plein de sang, et la ville pleine de perversité ; car ils disent : Le SEIGNEUR a abandonné la terre ; le SEIGNEUR ne voit pas. Et quant à Moi, Mon œil aussi n’épargnera pas, et Je n’aurai pas de pitié non plus, mais Je récompenserai leur conduite sur leur tête. » Éz. 9 : 8-10. {TN1: 38.1}

   Après que ceux qui auront soupiré et gémi aient été marqués du sceau (ce qui ne veut pas dire que le scellement sera terminé dans le monde entier avant que la destruction n’ait commencé en quelque lieu), après que la destruction ait été terminée, et que l’ange ait fait son

38

rapport, le SEIGNEUR « parla à l’homme vêtu de lin, et lui dit : Va entre les roues, c’est-à-dire au-dessous du chérubin, et remplis ta main de charbons de feu que tu prendras d’entre les chérubins, et disperse-les sur la ville. » Éz. 10 : 2. {TN1: 38.2}

   La dispersion des « charbons de feu…  sur la ville », représente la purification totale du cœur (Gospel Workers, p. 23 ; Le Ministère Évangélique, p. 18), réalisée par l’effusion du Saint-Esprit sur ceux qui reçoivent « la marque » — ceux qui échappent « à la destruction. » {TN1: 39.1}

   Faisant suite à l’exécution complète du « massacre », et juste avant que ne soient répandus, les « charbons de feu » « sur la ville », « les chérubins se tenaient à la droite de la maison… et le nuage remplit la cour intérieure. » Éz. 10 : 2, 3. Plus tard, ils « élevèrent leurs ailes, et s’envolèrent de terre à ma vue, » dit le prophète. Éz. 10 : 19. Puis, par la suite, il les vit à nouveau élever « leurs ailes » (Éz. 11 : 22, 23) ; montrant ainsi que bien qu’ils fussent partis, après que la séparation eût lieu (Éz. 10 : 3, 19), ils étaient revenus par la suite, et qu’ils partaient maintenant pour la seconde fois. {TN1: 39.2}

   La cité, ayant été ainsi purifiée du péché et des pécheurs, pour ne laisser en son sein que « le reste », les justes, « Car Moi, dit le SEIGNEUR, serai pour elle une muraille de feu tout autour, et Je serai pour gloire au milieu d’elle…. Chante et réjouis-toi, ô fille de Sion car voici, je viens, et Je demeurerai au milieu de toi, dit le SEIGNEUR. Et beaucoup de nations

39

se joindront au SEIGNEUR en ce jour-là, et deviendront Mon peuple ; et Je demeurerai au milieu de toi, et tu sauras que le SEIGNEUR des armées m’a envoyé vers toi. » Za. 2 : 5, 10, 11. (Pour une explication plus détaillée de ces versets, voir La Verge du Berger Vol. 2, pages 259-282, pagination anglaise). {TN1: 39.3}

   Remarquez bien ceci : Alors que le SEIGNEUR demeura au milieu de Son peuple « beaucoup de nations se joindront au SEIGNEUR en ce jour-là », et Il sera pour lui, « une muraille de feu tout autour. » À travers cette représentation, il nous est encore donné l’assurance qu’« en ce jour-là », au jour où le SEIGNEUR prend les rênes en main, et où Il vient habiter parmi Son peuple, Sa Présence, Son merveilleux chariot constituera une protection autour de Son peuple ! {TN1: 40.1}

   Ainsi voit-on que le SEIGNEUR est venu purifier Son peuple en retranchant les méchants du milieu des justes, « prendre soin » de Son sain troupeau, et à travers lui, achever l’œuvre. À travers tout ceci, nous voyons que l’église est parvenue à sa crise finale. Celle qui est en travail « doit enfanter. » Et « dès que Sion a été en travail, elle a enfanté ses enfants. » És. 66 : 8. {TN1: 40.2}

   Ensuite, le chariot, étant consacré aux saints, et rempli à craquer, s’en ira en direction des portes de gloire –« la terre éloignée… » « …Lorsque le chariot montait, les roues s’écriaient : “Saint !” Et lorsque les ailes s’agitaient, elles s’écriaient : “Saint !” Les saints anges, formant un cortège autour de la nuée, s’écriaient aussi : “Saint, saint, saint est le SEIGNEUR DIEU,

40

le Tout-Puissant !” Et les saints qui étaient dans la nuée s’écriaient : “Gloire ! Alléluia !” Et le chariot montait vers la sainte cité… » — Premiers Écrits, p. 287-288. {TN1: 40.3}

   En considérant cette glorieuse perspective, ainsi que l’ampleur et la majesté impressionnantes de la tâche qui est devant nous, et le temps extrêmement court qu’il nous reste afin de l’accomplir, que chacun s’empresse à partager

La Responsabilité De Ceux Qui Portent Ce Message. {TN1: 41.1}

   Puisqu’Ézéchiel représente ceux dont les cœurs ont été touchés par le message, alors, le SEIGNEUR leur parle en ces termes : « Fils d’homme, Je t’ai établi sentinelle sur la maison d’Israël ; c’est pourquoi tu entendras la parole de Ma bouche, et tu les avertiras de Ma part. Quand Je dirai au méchant : Tu mourras assurément ; et que tu ne l’auras pas averti, et que tu ne lui auras pas parlé pour avertir le méchant de son mauvais chemin, afin de sauver sa vie ; ce méchant-là mourra dans son iniquité ; mais Je redemanderai son sang de ta main. Toutefois, si tu avertis le méchant et qu’il ne se détourne pas de sa méchanceté ni de son mauvais chemin, il mourra dans son iniquité, mais toi tu as délivré ton âme. » {TN1: 41.2}

   « De même, si un homme droit se détourne de sa droiture, et commet l’iniquité, et que Je mette une pierre d’achoppement devant lui, il mourra ; parce que tu ne l’as pas averti, il mourra dans son péché, et sa droiture

41

qu’il avait faite ne sera plus en mémoire ; mais Je redemanderai son sang de ta main. Néanmoins si tu avertis l’homme droit, que le [homme] droit ne pèche pas, et qu’il ne commet pas de péché, il vivra assurément, parce qu’il aura été averti, et toi, pareillement tu auras délivré ton âme. » Éz. 3 : 17-21. {TN1: 41.3}

   À cause de l’infidélité des anciennes sentinelles, le SEIGNEUR fait de l’Ézéchiel antitypique — celui ou celle qui « soupire et qui gémit à cause de toutes les abominations qui se font au dedans d’elle » (de l’église) — « une sentinelle » (Éz. 3 : 17) à leur place. Prenez donc garde, Mon frère, Ma sœur, de peur que vous aussi ne trahissiez votre devoir et que vous ne soyez jetés dehors. « C’est pourquoi, que celui qui pense qu’il se tient debout, prenne garde de peur qu’il ne tombe. » 1 Co. 10 : 12. Seuls ceux qui aujourd’hui s’humilieront de la sorte, seront exaltés par le SEIGNEUR au temps convenable pour être

Ses Serviteurs Qui Se Tiennent Debout Devant Les Infidèles. {TN1: 42.1}

   « Ceux qui auront placé leur confiance dans l’intellect, le génie ou le talent, ne marcheront plus à ce moment-là, à la tête du peuple. Ils ne se sont pas conformés à la lumière. Ceux qui se sont montrés infidèles n’auront plus à ce moment-là, la charge du troupeau. Dans la dernière œuvre solennelle, peu de grands hommes y seront engagés. Ils sont remplis d’eux-mêmes, indépendants de DIEU, et Il ne peut se servir d’eux. » Testimonies, Vol. 5, p. 80. {TN1: 42.3}

   « Les serviteurs de DIEU seront traités de fanatiques. Les Pasteurs aviseront les membres

42

de ne pas les écouter. Noé fut traité de la sorte, alors que l’Esprit de DIEU le poussait à proclamer son message… » — Testimonies to Ministers, p. 233. {TN1: 42.4}

   Le fait que nos divisions n’accordent de diplômes uniquement aux pasteurs qui sont formés dans les universités, confirme qu’elles se fient à « l’intelligence, au génie, au talent. » « Les sentinelles de DIEU ne crieront pas “Paix, paix,” lorsque DIEU n’a pas parlé de paix. La voix des fidèles sentinelles se fera entendre : “Partez d’ici, ne touchez à rien d’impur”… Soyez purs, vous qui portez les vases du SEIGNEUR. » — Testimonies, Vol. 5, p. 83. {TN1: 43.1}

   Recevez les instructions, et apprenez à obéir à la parole du SEIGNEUR, car en faisant ainsi, vous accomplirez de grandes choses en Son nom. Prêtez l’oreille, et écoutez l’assurance encourageante du SEIGNEUR : « Voici J’ai renforcé ta face contre leurs faces, et ton front contre leurs fronts. J’ai rendu ton front semblable à un diamant, plus dur que le silex ; ne les crains pas et ne sois pas non plus effaré par leur regard, bien qu’ils soient une maison rebelle. Puis il me dit : Fils d’homme, toutes les paroles que Je te dirai, reçois-les dans ton cœur et entends de tes oreilles : Et va, rends-toi vers ceux de la captivité, vers les enfants de ton peuple, et parle-leur et dis-leur : Ainsi dit le Seigneur DIEU, soit qu’ils entendent, soit qu’ils s’abstiennent. » Éz. 3 : 8-11. {TN1: 43.2}

   En outre, le mouvement du chariot, contrôlé par l’Esprit, montre que c’est l’Esprit qui doit être la puissance qui en aura totalement le contrôle car « n’importe où

43

l’esprit devait aller, ils [les créatures vivantes] allaient, là leur esprit tendait à aller ; et les roues s’élevaient en face d’eux ; car l’esprit de la créature vivante était dans les roues. » Éz. 1 : 20. {TN1: 43.3}

   « Comme jamais auparavant, nous devrions prier non seulement pour que des ouvriers soient envoyés dans le vaste champ de la moisson, mais pour que nous puissions avoir une conception claire de la vérité, de telle sorte que quand viendront les messagers de la vérité, nous acceptions le message et respections le messager. » — Testimonies, Vol. 6, p. 420. Par conséquent, sanctifions le SEIGNEUR des armées, Lui seul, et

Cessons De Nous Appuyer Sur Les Hommes. {TN1: 44.1}

   Puisque nous allons au-devant de sérieuses épreuves, si nous obéissons à nos convictions intimes, et si nous nous emparons de la vérité, il nous faut donc permettre au SEIGNEUR d’être notre seul guide, et à l’Inspiration d’être notre seul instructeur. N’accordez pas à votre salut, si peu de valeur au point de vous fier à la sagesse d’un autre. Soyez sages : obéissez à la Parole du SEIGNEUR, étudiez pour vous-mêmes, ne remettez rien à plus tard, car vous ne connaissez pas la marge étroite de temps qui vous sépare du Ciel ! « Ne vous fiez pas à un ami ; ne vous confiez pas à un conseiller ; garde les portes de ta bouche devant celle qui couche en ton sein. » Mi. 7 : 5. {TN1: 44.2}

   Les chefs de l’ancien Israël — les prêtres, les scribes et les pharisiens — qui privèrent le peuple du droit que DIEU lui avait donné d’étudier, pour son propre compte, l’enseignement du CHRIST,

44

périrent avec leurs victimes sous la condamnation des lois qui devaient les sauver : {TN1: 44.3}

   « Malheur à vous, hommes de loi ! car vous avez pris la clef de la connaissance, vous n’y êtes pas entrés vous-mêmes, et ceux qui y entraient vous les en avez empêché. » Luc 11 : 52. {TN1: 45.1}

   Cette erreur fatale s’est répétée pendant la Réforme, et aussi lors de la prédication des messages du Premier, du Second, et du Troisième ange. C’est ainsi que tous ceux qui ont accepté la vérité progressive, et qui sont devenus membres de l’église Adventiste du Septième Jour, ne le sont devenus qu’en étudiant de manière personnelle, et qu’en prenant leur propre décision sans tenir compte de celle des prêtres, des scribes, ou des pharisiens. Et si cette méthode d’investigation fut à ce moment-là, la seule qui fut raisonnable et sûre, elle l’est tout autant certainement aujourd’hui, d’autant que nous avons une meilleure compréhension de la Parole de DIEU que lorsque nous avons cru. Et si, pour avoir suivi avec obéissance la voie que DIEU vous commande, les sentinelles infidèles d’aujourd’hui, « vous chassent de la synagogue », et vous radient des registres de l’église, vous devriez vous réjouir (És. 66 : 5 ; Luc 6 : 22, 23) et endurer avec joie l’épreuve de votre foi, sachant « qu’elle produit pour nous au-delà de toute mesure, un poids éternel de gloire » (2 Co. 4 : 17). Sachez en effet que l’acceptation et l’obéissance à la vérité constituent le seul moyen pour vous de vous assurer pour toujours votre adhésion parmi les rachetés de l’église éternelle, et que le seul livre digne d’y avoir son nom inscrit, c’est le « Livre de Vie de l’Agneau. » {TN1: 45.2}

45

   « Les gens acceptent les explications que les ministres leur donnent des Écritures, et n’étudient pas pour leur propre compte ! En me servant des ministres » dit Satan, « Je peux contrôler le peuple à ma guise. » — Testimonies to Ministers, p. 473. Ainsi à cause de « ceux qui font confiance aux dirigeants, et qui acceptent leurs décisions… nombreux sont ceux qui rejetteront les vrais messages que DIEU destine à Son peuple, si ces frères dirigeants ne les acceptent pas. » — Testimonies to Ministers, pp. 106, 107. « … S’ils manifestent leur opposition jusqu’à se dresser contre ce sur quoi ils n’ont pas d’expérience… l’église peut avoir la certitude qu’ils ne sont pas dans la bonne voie. » — Testimonies Vol. 5, pp. 668, 669. {TN1: 46.1}

   « Voici, obéir est meilleur que sacrifice, et être attentif est meilleur que la graisse des béliers ; » 1 S. 15 : 22. {TN1: 46.2}

   « Et il arrivera, en ce temps-là, que Je fouillerai Jérusalem avec des bougies, et Je punirai les hommes qui sont figés sur leurs lies ; qui disent dans leur cœur : Le SEIGNEUR ne fera ni bien ni mal. » So. 1 : 12 {TN1: 46.3}

   « Et Il sera assis, comme celui qui raffine et purifie l’argent ; et Il purifiera les fils de Lévi, et les purgera comme l’or et l’argent, afin qu’ils puissent offrir au SEIGNEUR une offrande dans la droiture. » Mal. 3 : 3. {TN1: 46.4}

   « Le van est dans Sa main, et Il nettoiera parfaitement Son aire, et amassera Son

46

 blé dans le grenier ; mais Il brûlera la paille avec le feu qui ne s’éteint pas. » Mt. 3 : 12. {TN1: 46.5}

   « Et les sages brilleront comme la splendeur du firmament, et ceux qui auront instruit beaucoup à la droiture brilleront comme des étoiles, pour toujours et toujours. » Da. 12 : 3. {TN1: 47.1}

   « Élève la voix, ne te retiens pas ; élève ta voix comme une trompette ; et montre à Mon peuple leur transgression, et à la maison de Jacob leurs péchés. » És. 58 : 1. {TN1: 47.2}

   « Voici sur les montagnes les pieds de Celui qui apporte de bonnes nouvelles qui publie la paix ! Ô Juda, célèbre tes fêtes solennelles, accomplies tes vœux car le méchant ne passera plus au milieu de toi ; il est entièrement retranché. » Na. 2 : 1. {TN1: 47.3}

   « …le SEIGNEUR des armées passe en revue l’armée pour la bataille. » És. 13 : 4. {TN1: 47.4}

   « La voix du SEIGNEUR crie à la ville, et l’homme [rempli] de sagesse verra ton nom ; entendez la verge, et Celui qui l’a assignée. » Mi. 6 : 9. {TN1: 47.5}

   « Car, comme la pluie et la neige descendent du ciel, et n’y retournent pas, mais arrosent la terre et l’a fait produire, et germer afin qu’elle donne de la semence au semeur et du pain à celui qui mange, Ainsi sera Ma parole, qui sort de Ma bouche ; elle ne retournera pas à Moi sans effet, mais elle accomplira ce que J’ai voulu, et elle prospérera dans la chose pour laquelle Je l’ai envoyée. » És. 55 : 10, 11. {TN1: 47.6}

47

   « Mais prenez garde de ne pas rejeter la vérité. Le grand danger pour notre peuple a été de dépendre des hommes, et de faire de la chair leur appui. » — Testimonies to Ministers, p. 106. {TN1: 48.1}

   « Pour l’amour de Sion, Je ne Me tairai pas, et pour l’amour de Jérusalem, Je n’aurai pas de repos, jusqu’à ce que sa droiture ne sorte dehors comme la clarté du jour, et son salut comme une lampe qui brûle. » És. 62 : 1 {TN1: 48.2}

   Ô mes frères du ministère, bien que vous ayez endurci vos cœurs contre le message et que vous ayez refusé résolument d’y « prêter l’oreille », DIEU cependant plaide encore avec vous afin que vous vous soumettiez à Lui avant qu’il ne soit trop tard. C’est ainsi qu’Il vous adresse

Ce Second Appel Et Cette Prière. {TN1: 48.3}

   Bien que vous ayez ignoré, à tort, l’appel écrit du SEIGNEUR placé entre vos mains à la Session de la Conférence Générale de 1930, et que vous ayez détourné obstinément vos yeux et vos pas de la lumière additionnelle du « Message des Trois Anges », vous avez cependant (avant notre réunion avec le comité de recherche de la Conférence prévue le 19 Février 1934 à Los Angeles, Californie) annoncé à travers toute la dénomination, un faux rapport selon lequel une audience nous avait été accordée. Mais malgré cette caricature des faits, DIEU vous aime encore, nous vous aimons toujours, DIEU vous le pardonnera, et ne vous en tiendra aucunement rigueur, si vous le Lui demandez dans un esprit de repentance. {TN1: 48.4}

48

   (Avant la publication de la première édition de cette brochure, aucune audience ne nous avait été accordée – mais depuis ils l’ont fait ; mais c’était pire que pas du tout, à en juger par le rapport sincère qui est présenté dans notre Brochure N° 7, Considérez les Évidences des Deux Côtés Avant de vous Ranger d’un Côté ou d’un Autre.) {TN1: 49.1}

   Puisqu’on déforme généralement mes propos, et que pour certains ils n’ont, semble-t-il que peu d’importance, ma prière sera tirée des Écritures et mon appel de l’Esprit de Prophétie. Il n’y a donc aucun doute, Mes frères, que vous prendrez garde aux Paroles de DIEU : {TN1: 49.2}

   « SEIGNEUR, j’ai aimé l’habitation de Ta maison, et le lieu où Ton honneur demeure. » Ps. 26 : 8. Et « le zèle de Ta maison m’a dévoré, et les outrages de ceux qui T’outrageaient sont tombés sur moi, » « Car ce n’était pas un ennemi qui m’a outragé,… mais c’était…. un homme mon égal, mon guide, …  nous…  allions de compagnie à la maison de DIEU. » Ps. 69 : 9 ; 55 : 12, 13, 14. Par conséquent, « Sauve-nous, ô DIEU de notre salut, et rassemble-nous, et délivre-nous d’entre les païens, afin que nous puissions remercier Ton saint nom, et que nous nous glorifiions dans Ta louange. » 1 Ch. 16 : 35. {TN1: 49.3}

   « Venez maintenant et plaidons ensemble, dit le SEIGNEUR bien que vos péchés soient comme l’écarlate, ils seront blancs comme neige ; bien qu’ils soient rouges comme le cramoisi, ils seront comme laine. » És. 1 : 18. « Oindre tes yeux

49

de collyre, afin que tu puisses voir. » Ap. 3 : 18. {TN1: 49.4}

   Mes frères, l’attitude que vous manifestez envers la glorieuse lumière qui illumine maintenant, « les Messages des Trois Anges, » n’est que l’accomplissement de la prophétie : « Parce que tu dis : Je suis riche, et j’ai accru mes biens, et n’ai besoin de rien » — de vérités ou de prophètes. — Vous refusez de vous intéresser à l’étude du cri de l’Ange dont la gloire doit « illuminer la terre. » {TN1: 50.1}

   « La lumière qui illuminera la terre de sa gloire sera traitée de fausse lumière, par ceux qui refusent d’avancer dans son cheminement glorieux. » Review and Herald, 27 mai 1890. {TN1: 50.2}

   « Le prophète déclare, ” Et après ces choses, je vis un autre ange descendre du ciel, ayant un grand pouvoir ; et la terre fut illuminée de sa gloire.” L’éclat, la gloire, et la puissance, seront associés au message du troisième ange et en démonstration de l’Esprit, des âmes seront convaincues partout où il sera prêché. Comment nos frères sauront-ils le moment où cette lumière parviendra au peuple de DIEU ? » Review and Herald, 1er avril 1890. {TN1: 50.3}

   Vous savez bien que la Vérité dont nous nous réjouissons grandement depuis 1844, nous est parvenue par la servante choisie par DIEU, dont nous appelons les écrits « l’Esprit de Prophétie. » Cette voix s’adresse à vous à nouveau aujourd’hui, en vous lançant cet appel urgent : {TN1: 50.1}

50

   « Que personne ne parvienne à la conclusion qu’il n’y aura plus d’autres vérités à être révélées. » — Testimonies on Sabbath School Works, p. 53.  Personne ne doit décider dans son esprit, que « toute la vérité a été révélée et que l’Omniscient, n’a plus d’autre lumière pour Son peuple. » — Id., p.60. {TN1: 51.1}

   « “Philippe rencontra Nathanaël, et lui dit : Nous avons trouvé Celui, de qui Moïse a écrit dans la loi et, dont les prophètes ont parlé, JÉSUS de Nazareth, Fils de Joseph. Nathanaël lui dit : Peut-il venir quelque chose de bon de Nazareth ?” Le préjugé et l’incrédulité surgirent dans le cœur de cet homme, mais Philippe n’essaya pas de les combattre. Il lui dit : “Viens et vois.” » Testimonies on Sabbath School Work p. 63. {TN1: 51.2}

   « …si un message vous parvient que vous ne le comprenez pas, prenez la peine d’en écouter les explications données par le messager… Car votre conviction ne risque pas d’être ébranlée au contact de l’erreur. Il n’y a ni vertu ni dignité à poursuivre une lutte dans l’obscurité, à fermer les yeux de peur de voir clair, à se boucher les oreilles pour ne pas entendre, à endurcir son cœur dans l’ignorance et l’incrédulité par crainte d’avoir à s’humilier en reconnaissant avoir été éclairé sur certains points de la vérité. {TN1: 51.3}

   « Ce n’est pas en vous abstenant d’examiner la vérité que vous obéirez à l’injonction du Sauveur de “sonder les Écritures.” Est-ce chercher des

51

trésors cachés que d’appeler fatras le résultat du travail d’autrui, ne pas en faire l’examen critique pour voir si les pensées que vous condamnez recèlent ou non de précieux joyaux de vérité ?… C’est ainsi qu’agissaient les Juifs aux jours du CHRIST ; nous sommes invités à ne pas faire comme eux, c’est-à-dire, finir par choisir les ténèbres au lieu de la lumière… Aucun de ceux qui croient tout savoir ne doit mettre sur le compte de l’âge ou de l’intelligence le refus de se laisser enseigner par le plus humble des messagers du DIEU vivant. » — Id. p. 65, 66. {TN1: 51.4}

   « De précieuses lumières émaneront encore de la Parole de DIEU et il n’appartient à personne d’énoncer ce qui, dans les messages que DIEU se réserve de faire connaître, doit ou ne doit pas être présenté : ce serait éteindre l’Esprit. Personne n’a le droit, quelle que soit l’autorité que lui confèrent ses fonctions, d’interdire l’accès à la lumière. Quand le SEIGNEUR envoie un message à Son peuple, nul ne peut se soustraire à l’obligation d’en examiner le contenu, ni se permettre de rester à l’écart ou d’adopter une attitude indifférente et présomptueuse en disant : “Je sais ce qu’est la vérité. Je suis satisfait de mes conclusions. Ma décision est prise, et quoi qu’il advienne, je ne changerai pas d’opinions. Je n’ai pas à écouter ce que dit ce messager car je sais que cela ne peut être la vérité.” C’est parce qu’elles agissaient ainsi que les églises populaires ont été abandonnées à des ténèbres partielles et que les messages

52

du ciel ne leur sont pas parvenus. » Testimonies on Sabbath School Work, p. 65. {TN1: 52.1}

   Oh mes Frères ! Quelle excuse présenterez-vous si vous refusez de prêter aussi l’oreille à ces instances. Justifiera-t-elle votre sagesse, et sauvera-t-elle votre âme, si vous vous trouvez du mauvais côté ? Si oui, vous voudrez sûrement en tirer le meilleur avantage. Si non, empressez-vous de vous placer du bon côté, même s’il vous en coûte de vous humilier dans la poussière pour parvenir à la Lumière. Puissiez-vous ne pas dire à nouveau, « Il a enlevé les Témoignages de leur contexte. » Puissiez-vous cesser d’essayer de barrer la voie pour que le message ne parvienne pas au peuple, puisque vous avez reçu cet avertissement : « Que personne ne s’arroge le droit d’énoncer ce qui doit être présenté ou non devant le peuple de DIEU s’agissant des messages de lumière que DIEU enverra à Son peuple. Ce serait éteindre l’Esprit. » À DIEU ne plaise ! {TN1: 53.1}

(Tous les italiques sont de nous)

   Bien que le sujet contenu dans cette brochure pourrait être plus amplement développé, il a, dans un souci de brièveté, été ainsi condensée, pour ne comporter que les points clés qui révèlent le message qui frappe aux portes de la chère église de DIEU. Tous ceux qui donc en ont fait jusqu’ici la lecture, ne devraient laisser aucun obstacle les empêcher de faire la demande de

53

BROCHURES GRATUITES

   Les séries de publications de la Vérité Présente révèlent que « Les jours sont proches, ainsi que la conséquence de chaque vision. » Éz. 12 : 23 ; c’est-à-dire que les visions prophétiques apparemment pleines de mystère, deviennent maintenant une réalité claire. {TN1: 54.1}

   Treize brochures, comprenant à ce jour [1941] 900 pages seront envoyées gratuitement à quiconque en ferait la demande. {TN1: 54.2}

   Adressez toutes vos demandes à l’Association Universelle de Publications, à l’adresse figurant à l’intérieur de la page de couverture. {TN1: 54.3}

   « … l’Esprit de Vérité, sera venu, Il vous guidera en toute vérité car Il ne parlera pas de Lui-même ; mais Il dira tout ce qu’Il aura entendu, et Il vous montrera les choses à venir. » Jn. 16 : 1. {TN1: 54.4}


Laissez une réponse

Your email address will not be published. Required fields are marked *